Rue Casimir Delavigne

Publié le par DAN

 

Deux vues d'un même endroit à près d'un siècle de distance. Bien que son apparence ait changée, le bar tabac, est toujours au même endroit, au carrefour des rues Casimir Delavigne et Lesueur, face à la place Danton. Bel exemple de continuité dans notre ville.

 

 

Au temps de la carte postale (bébut XXe siècle).


DANTON Ce même commerce dans les années 50 (Photo J. Paimparay)



Le même endroit en 2009.


 

Toujours le même endroit avec un peu plus de recul.


Cette CP d'une boucherie de la rue Thiers sert uniquement à illustrer la question de Chromatic. Nicéphore.

 

  une photo pour répondre aux interrogations de geo

 

 

Commenter cet article

E
Bonjour,
A l'occasion de recherches généalogiques, je m'aperçois que mes grands-parents paternels habitaient au 15 rue Casimir Delavigne au Havre notamment lors de leur mariage le 24/10/1913 et à la naissance de leur premier enfant le 24/03/1915 ! La devanture de "la Grande Boucherie" sur votre blog m'a interpellée car il nous a toujours été dit que les parents de mon grand-père avait vendu une ferme normande dans la Manche pour acheter une boucherie ! Mais si je comprends bien, la devanture ne représente pas le 15 rue Casimir Delavigne car elle se situait avenue Thiers, Auriez-vous des informations particulières concernant ce n° 15 de la rue Casimir Delavigne ?

D'avance merci

Cordialement
Répondre
D
Bonjour Madame Leconte-Failleau,
Pour bien faire et complètement répondre à votre interrogation, il me faudrait consulter l’annuaire Micaux de l’année 1915 afin de voir ce qu’il y avait au 15 de la rue Casimir Delavigne. Je n’ai malheureusement pas l’annuaire de cette année-là, mais celui le plus approchant c’est-à-dire 1923, et à cette adresse, le 15 rue Casimir Delavigne donc, était occupé par F et G Ronin, marchands de métaux, serrurerie, fumisterie, vélocipèdes, matériel d’occasion.
Nous sommes loin de la boucherie de vos grands-Parents, aussi vaudrait-il mieux consulté aux Archives Municipales du Havre l’annuaire Micaux de 1915. Vous y trouverez certainement ce que vous cherchez, et vous pourriez même remonter le temps puisque les Archives possèdent tous les annuaires depuis le début du XIX siècle jusqu’à 1974, année où s’est arrêté définitivement la parution de ces annuaires.
Je vous souhaite une excellente fin de journée.
L
Bonjour,
Je cherche des cartes postales représentant des parfumeries au Havre notamment la parfumerie Matrullo au Havre qui avait également un magasin sur le bateau FRANCE. Merci pour vos renseignements. Cordialemement
Répondre
D
Bonjour Lise,
Les cartes postales représentant des commerces sont parmi les plus rares, en général elles représentent un bar ou une brasserie, parfois des quincailleries, les parfumeries sont parmi les plus rares. Je n’ai qu’une photo de l’une d’entre elle et elle représente la parfumerie J. Lebas au Rond-Point.
Désolé de ne pouvoir vous aider davantage.
Bonne journée Lise.
P


Ces images m'ont permis d'en retrouver une dans les souvenirs de mes parents. Ils ont tenu ce tabac de 1949 à 1967.





Carte postale du début des années 50.



Répondre
D


Bonjour monsieur Paimparay. C'est un commerce bien connu au Havre et que vos parents


l'aient tenu nous donne un repère supplémentaire pour l'histoire de ce quartier que j'habite d'ailleurs.


Merci  de votre passage et puisqu'il en est encore temps je vous souhaite une excellente année 2011, en espérant vous retrouver ici sur notre blog.


DAN.



B
Pouvez-vous me prévenir quand vous chercherez des "souvenirs" oraux sur la caserne des douanes et, éventuellement,sur le quartier . Pourriez-vous par contre, si vous le savez,me donner le nom de l'artiste qui a sculpté la statue des amoureux dans le jardin Saint Roch.   merci
Répondre
D


Bonjour
Over-Blog vient de nous envoyer un mail comme il est coutume de le faire pour un nouveau commentaire sur un de nos articles. Ce commentaire nous parvenant que
maintenant (janvier 2011)  n'a pas reçu de réponse. Me faisant un devoir de répondre aux commentaires et suite à cette erreur de l'hébergeur je me permet avec un très grand retard certes de
vous répondre aujourd'hui.
Oui bien sûr je cherche toujours des témoignages sur tout ce qui concerne la vie au Havre, je vais bientôt aller chez une personne habitant rue A France pour y
recueillir son témoignage. Donc le, ou les vôtres seront aussi les bienvenus. Je me promettais de faire un article sur les douanes, suite à ma rencontre avec un habitant de cette cité. Mais j'ai
eu fort à faire ces derniers temps et je ne me suis pas encore attelé à cet article. Alors si mon mail trouve un écho auprès de vous nul doute que l'on seraient amené à nous rencontré si vous le
souhaitez toujours.
Quant au nom du sculpteur des amoureux du square Saint Roch il s'agit de  R.RUSNEL ou FR . RUSNEL. Vous pourrez d'ailleurs si cela vous intéresse aller voir sur
place car son nom est gravé sur le socle de cette statue. Je vous ai mis une photo de ce socle où vous pourrez constater l'usure de la pierre d'où mon hésitation à vous donner le nom très
exact.
Voila, et puisque nous sommes encore dans la période de voeux, permettez moi de vous souhaiter une excellente année 2011.
DAN.



F
Bonjour,Quelqu'un se rappelle à quel numéro se trouvait le surplus Blot ?Et en quelle année a-t-il fermé ?Merci d'avanceFrançois
Répondre
N

Bonsoir françois,
Non désolé, je n'ai pas la réponse à ta question, peut-être d'autres blogueurs y répondront ?


G
Merci beaucoup DAN pour ce reportage. Pour moi il n'y a pas de doute, en plus l'adresse correspondrait à l'actuel Optique Thiers. Il faut savoir qu'il y'a encore une quinzaine d'années, il y'avait un autre batiment sur la droite qui abritait un primeur. Avant que l'immeuble soit refait, le magasin Optique Thiers avait conservé une facade de style "boucherie", je comprends mieux pourquoi maintenant.
Répondre
D



Et bien avec toi j'en apprends tous les jours. Tu as à ce propos une meilleure mémoire et documentation que moi. C'est un vrai plaisir et un enrichissement de
dialoguer avec toi.

Merci d'être repassé par ici.


G
PS: Au sujet de la photo de la boucherie (rue Thiers), je crois reconnaitre la facade de l'immeuble de l'actuel Optique Thiers près du magasin Yves Rocher. Cet immeuble à été entièrement rénové l'année dernière mais les fenêtres me disent quelques chose.De plus sur la droite il me semble reconnaitre l'immeuble qui était situé à l'angle de l'avenue René coty et de la rue Ernest Renan. Celui-ci a été détruit au début des années 90 pour faciliter la circulation. Il abritait un primeur, qui à déménagé juste à côté du café du Funiculaire par la suite.
Répondre
D




Alors là, je dois bien avouer, que je n'ai pas encore "enquêter" sur le sujet. Je note tes renseignements et j'irais voir aussitot que possible sur place et
te répondrais plus tard à ce sujet.
Geo, je suis allé voir à les boutiques et immeubles dont tu parles dans ton commentaire. J'ai mis une photo de ce lieu afin que tu puisse juger. Je trouve
aussi qu'il y a un "air de famille" entre la CP et la photo actuelle tout du moins en ce qui concerne les fenêtres. Peut être y aura-t-il un lecteur plus avisé et documenté pour répondre à
nos interrogations à propos de ce lieu.
@+





G
Ahhh génial tu as retourvé l'emplacement. Je connaissais bien cette ancienne carte postale mais j'étais incapable de resituer l'endroit, de là à penser que cet immeuble avait été détruit pendant la guerre. Felicitation.En revanche je trouve bien dommage cette mode qu'il y'a eu il y'a 15-20 ans, de recouvrir les briques d'un affreux crépis. Ca me désole à chaque fois !Au fait, merci Dan pour tous les commentaires laissés sur mon blog. Je les lis avec beaucoup d'attention (et de crainte) car tu es la mémoire vivante de la bloggosphère si je puis dire.Bien amicalement,**Geo
Répondre
D


Salut geo. Non heureusement ces immeubles n'ont pas été détruits et sont bien là.


Je suis tout à fait de ton avis en ce qui concerne le crépis. C'est une "mode" qui a servi en fait à recouvrire les joints entre les briques, joints fait en
partie avec du sable de mer et qui, avec le temps, s'éffrite  facilement. Pour éviter une dégradation plus importante il était tentant à l'époque de les recouvrir d'un crépis en ciment plus
solide lui. A l'heure actuelle avec les progrès des cimentiers, il est possible de refaire ces joints avec un produit "durable" et surtout coloré. Ces renseignements m'ont été donné par un maçon
travaillant actuellement à la réfection des docks café.
Pour mes commentaires sur ton blog, il n'y a pas de quoi geo, et ne "crains" rien , on
est pas là pour ce faire des "vacheries" mais pour en apprendre plus sur notre ville. Quant à la "mémoire vivante de la blogosphère" houla, c'est beaucoup quand même ça. Phyll, buddy, JPH,
etc,  et bien sur, nicéphore, sont autant de mémoires  "vivantes" sur la toile Havraise.



T
Un retour vers le futur très bien orchestré comme d'hab'!
Répondre
D



Merci tce, j'essaierai de ne pas me brêler dans les couloirs du temps,  nom de zeus !




P
Beau flash back, surtout pour moi qui est vécu dans cette rue pendant 3 ans ! belle ambiance à l'époque ( en 1983,86)
Répondre
D



Merci phil. Nous avons en préparation un nouveau "flash back" dans cette rue à propos de la caserne des douanes, que tu
as connu forcément, mais il  nous manque encore des documents pour le faire. Alors à plus tard !




P
Ce bistrot est-il plus fréquenté actuellement ?
Répondre



Je ne sais pas s'il est plus fréquenté qu'avant, mais actuellement il a l'air de bien marcher, de plus il fait loto et tabac et il n'y en a pas beaucoup dans la
quartier !




J
Qu'il était vivant ce quartier dans les années 60/70 avec sa foire à la brocante sur la place Danton et aussi une partie de la foire St Michel. Comment ne pas penser à Mr et Mme Lefevre du tabac Danton, Neveu Havre, le Familistère, chez Léger et ses légumes,le surplus et le p'tit père Blot et j'en passe....Merci pour ces souvenirs agréables.Il y avait plus d'une dizaine de bistots dans cette rue!!!!
Répondre



La foire à la brocante a toujours lieu sur la place Danton, et ce quartier est resté vivant malgé la disparition de beaucoup de commerces. Je me souviens
personnellement de la quincaillerie tenue par Mr et Mme Levesque au coin de la rue Delavigne et Tourville. Les gens à l'époque devaient être assoiffés en permanence pour qu'il y ai tant de
bistrots ? 
Quant à la foire, celle-ci se tient maintenant  derrière la gare, pas loin de l'université.
Je suis bien content de t'avoir ravivé de bons souvenirs




C
Sur la gauche, l'enseigne / toit terrasse avec des jolies décos en fer forgé qu'on aperçoit sur la carte postale d'époque est-elle toujours présente dans le quartier?Je trouve que ça a pas mal de cachet.
Répondre


Il ne reste que la terrasse hélas, sinon tout le reste a disparu. Il faut bien dire que ce type de décoration est très
difficile à conserver ! Si tu regardes bien la photo en plan large, tu distinguera sur la gauche cette "terrasse"

Pour répondre à l'interrogation de Chromatic sur le magasin de gauche, il s'agit probablement d'une boucherie avec sa devanture ornée d'un élégant fer forgé et protégée du soleil grace à des
stores en toile blanche, rayé de rouge (voir cp ajoutée à l'article)
NICEPHORE



P
super top encore une fois, mais les passants curieux me semblent bien frileux...
Répondre
D

C'est sutout sur la CP qu'ils sont curieux, les autres, pas fous, sont restés chez eux


Y
Autant certains endroits du Havre sont méconnaissable ou peu reconnaissable, que cet endroit lui a gardé la même allure. De plus habitant à 5min à pied même pas je connais évidemment bien cet endroit. Des avants après que j'apprécie de plus en plus, superbe l'idée.Amicalement.
Répondre
D



A 5 minutes tu dis, alors on ne doit pas habiter loin de l'autre !
J'aime bien retrouver ce type d'endroit où il ne faut pas beaucoup d'imagination pour se figurer comment c'était avant !




J
Après l'effort (puisque tu es frileux) le réconfort, mis en page sur OB bien au chaud, là c'est agréable ...Encore un excellent avant après ...Sur le troisième cliché, où il est indiqué parking payant, c'est une tirelire ?... si c'est ça, il pense à tout !...
Répondre

Oui c'est une tirelire, et elles font parler d'elles en ce moment avec les augmentations du prix du stationnement !


G
Un repérage excellent "avant - après".
Répondre



Merci GL. Un repérage très facile ici, pas comme dans mon précédent post où je ne m' y retrouvais plus !




M
Bonsoir DANTout d'abord pour répondre à ta question sur s'agit il d'un lampadaire - Oui , il se trouve face au palais des régates Ste adresse.Pour ta comparaisaon du Jour, en effet peu de changement à part les deux antennes télé sur les cheminées..lolBonne soirée
Répondre

Salut Marco. Oui j'ai lu ta réponse sur ton blog, sacré coup d'oeil aussi que tu as

Je n'avais pas fait attention aux antennes télé, c'est vrai c'est avec les autos, un signe de modernité ! 
@+



B
C'est loin pour moi mais ce quartier je le connais j'avais de la famille rue raspail et mes grand-parents et mes parents étaient domiciliés au 25 Rue Lesueur (une adresse bien connue !) quel souvenir pour moi.
Répondre
D



Bonjour Buddy. Les rues que tu cites ne sont pas très loin de là où j'habite (G.Péri). J'espère n'avoir réveillé que de bons souvenirs pour toi !




G
Encore une belle comparaison pour une fois trés peu de changement au niveau des immeubles et commerces . Tu a bien raison avec ce froid, faut aller trop loin .Bravo une fois de plus .
Répondre


Très peu de changements en effet, et très peu de déplacements pour moi, ça tombe bien, je suis frileux