Octroi bégouen (suite) : Le cinéma "Le Splendide"

Publié le par DAN

Deuxième partie : carrefour Cronstadt-Cavée Verte, avant la construction de la rue Roger Salengro. A cet endroit, il y eu tout d'abord les serres et la maison d'un horticulteur nommé Bazin. Cette maison sera démolie dans les années 60 pour percer la rue Salengro.

 

A la place des serres, un cinéma, «Le  Splendide » fut érigé vers 1930. Sur la carte postale on peut encore voir la maison Bazin. Le cinéma, quant à lui, a été détruit pendant les bombardements de septembre 1944. Ce fut, disait mon père, une des dernières bombes, sinon la dernière, a être tombée sur le Havre.

La dernière carte postale nous montre le café qui était à l'angle cavée verte-rue de la marne (actuelle rue Jules Guesde).

 


La maison Bazin au 177 rue de la rue de la cavée verte.

 


 L'emplacement de la maison Bazin, puis du cinéma le "splendide", Aujourd'hui c'est la rue Roger Salengro.

 


Le cinéma le splendide rue de la cavée verte,  à coté La maison Bazin puis la rue de la Marne (Jules Guesde aujourd'hui)

 

Billet du cinéma "le splendide".

 


Notez l'étroitesse de la rue de la cavée verte au carrefour avec la rue de la marne, (actuellement rue J.Guesde), à droite la rue de Cronstadt. 



Le même point de vue avec la rue de la cavée verte au carrefour de la rue Jules Guesde, la maison à droite a disparu, le café de la maison d'en face  également !

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 

 




Commenter cet article

Caroline.K 16/01/2013 07:53


Dire que tu avais près chez toi un cinéma quand tu étais petit Dan, quelle chance ! J'ai beaucoup aimé les commentaires, surtout ceux de Françoise, c'était comme regarder un extrait de film.


CaroLINE

DAN 16/01/2013 09:17



Bonjour CaroLINE,
A vrai dire ce cinéma, "Le Splendide", était démoli quand gamin je jouais dans ses ruines, par contre il y avait deux autres cinémas un peu plus loin, et qui ont enchanté beaucoup de jeudi
après-midi ou de samedi soir.
Quant à Françoise, nous partageons des souvenirs communs car elle a habité à deux pas où j'habitais et où je suis né, et ici elle raconte si bien cette époque que tout de suite ses souvenirs
évoque ce passé, et le voir comme un extrait de film est formidable, j'espère que c'était en couleur


Bonne journée CaroLINE ! 



Amice Patrick 05/09/2011 22:46



La maison du coin en face du cafe etait occupee par l'abbe Boivin vicaire de Ste Jeanne d'Arc qui rentrait dans son jardin en scooter a l'aide d'une planche entre trottoir et marche. Je me
souviens aussi de la boucherie Savalle dans la rue de la marne, de l'epicerie en face et faisant le coin oppose a la boucherie savalle une autre epicerie ou j'allais chercher le lait dans un pot
en alu et cotoyais les habitues qui buvait leur "petit sou" avant de partir au travail. Il y avait aussi dans la rue romain rolland la poissonerie ou parfois je pouvais vendre les journeaux
collectes pour 1 franc de l'epoque le kilo... Si toutes ces souvenirs qui remontent peuvent aider des voisins de cette epoque j'en suis heureux. Et merci de ce site formidable.



DAN 05/09/2011 23:34



Re-bonsoir Patrick. J'ai bien connu tous ces commerces qu'il y avait dans ces rues du quartier, Savalle notamment, avec Alain le fils, mais j'ai connu aussi la "mère
Lefrançois" qui vendait bonbons jouets et autres marchandises convoités par nos yeux d'enfants. Il y avait dans cette rue beaucoup de commerces qui donnaient de la vie à ce quartier.
Aujourd'hui quand je m'y rends c'est avec beaucoup de tristesse que je constate la quasi absence de commerces de proximités. Seul le garage autrefois tenu par les Poulaingue, est encore en
activité, sinon c'est le désert total la bas, même le marché place Tourneville n'a quasiment plus d'étales et de commerces. C'est la rançon du "progrès" ou les grandes surfaces ont remplacé nos
petits commerces, dommage, moi je préférais comme c'était avant, car si on avait oublié quelque chose il n'était pas difficile de le demander à l'épicier ce qui nous manquait même si celui-ci
était fermé, mais comme chacun connaissait chacun, il n'y avait aucun problème. à le déranger à pas d'heure.
Tu peux être heureux déjà car tu as réveillé des souvenirs que j'avais un peu oublié, c'est si loin tout ça.
Aller, bonne fin de soirée et merci de ton passage sur ce site !



françoise bonneau 09/02/2009 12:07

J'ai découvert vos photos de l'octroi begouen et du Splendide et j'ai été à la fois émue et enthousiasmée! je suis née en 1942 au 207 rue de la Cavée verte, donc pas très loin du cinéma ( qui était donc encore debout à ma naissance !). On aperçoit d'ailleurs l'entrée du jardin du 207 sur votre dernière photo. Je suis restée 20 ans dans cette maison et je suis ensuite partie faire des études universitaires à Rouen. Mais j'y suis revenue très souvent puisque mes parents l'ont habitée jusqu'à leur décès, en 1992 pour mon père. Depuis, j'y suis revenue parfois un peu en pélerinage, mais le paysage a tellement été défiguré !! que cela m'attriste. Je me souviens d'un endroit plein de verdure et d'arbres , d'un quartier très paisible. Moi aussi je me souviens du café qui faisait le coin  ( face à la maison Bazin) on allait y chercher de la" boisson" et des pains de glace l'été pour pouvoir garder le reste du roti du dimanche midi dans le garde manger. Mon grand-père, chef mécanicien dans la marine marchande, qui était propriétaire de cette maison, torréfiait son café dans le jardin, où il y avait des poiriers, des pommiers, des lilas ! et la cabane au fond du jardin !! Je me souviens du tinettier qui passait avec sa cloche! et cela a duré jusqu'à la contruction du tout à l'égout, j'étais alors en classe de cinquième au lycée de jeunes filles du Havre qui venait juste d'être reconstruit l'année d'avant pour mon entrée en sixième. Auparavant j'étais allée à l'école Louis Blanc, bien sûr.C'est pourquoi toutes ces photos me disent quelque chose ! c'est fantastique. Donc, j'ai connu aussi le cinéma en ruines, mais comme j'étais une fille, je n'y allais pas jouer! puis en démolition, puis le terrain vague. On passait devant pour se rendre à la pharmacie située un peu plus loin rue de la Cavée verte. J'ai vu la démolition des maisons du quartier, celle du coin dont vous parlez, et celles en face de chez moi puique c'était l'autre coté de la rue, qui était frappé d'alignement !il fallait agrandir la route !! je voyais cela de la fenêtre de ma chambre au premier étage. C'étaient des maisons pleines de charme !  depuis, je trouve que le quartier a perdu son âme!  aussi, merci de lui redonner son passé. Cela a été un si bel endroit ! J'aimerais connaître le nom du livre consacré à Sanvic, où vous avez trouvé le ticket de cinéma! Merci!

DAN 09/02/2009 17:57



Bonjour Françoise.Nous avons des souvenirs commun comme celui d'aller chercher de la « boisson », cidre coupé d'eau. Le tinéttier fait partie aussi de
mes souvenirs....olfactifs. C'est vrai que c'était un endroit vivant et plein de verdure La pharmacie aussi fait partie des souvenirs, c'était d'ailleurs la seule à la ronde si je me
souviens. Mais il y a d'autres commerces et commerçants qui on marqué ma jeunesse, comme cette dame tenant un commerce où elle vendait un peu de tout depuis la papeterie jusqu'au jouets. Mais je
vous réponds encore plus précisement par mail avec photos en supplément en pièces jointes , qui devrait évoqué quelques souvenir peut être? Alors surveillez vos mails je ne vais pas tarder à
l'envoyer 





















Roland 23/01/2009 11:52

Bravo pour ce bain de jouvence qui me ramène dans  ma mémoire profonde avec un peu de nostalgie .Il y avait à coté des ruines du Splendide une maison abandonnée où l'on "trainait" et qui avait été habitée par un abbée dela paroisse ste Jeanne d'arc,c'est peut-être la maison Bazin.

Nicéphore 23/01/2009 22:40


Bonsoir roland,
Daniel te répondra bientot, je l'espère, pour l'instant il est en panne de connexion.
Bien amicalement.


JPH 19/01/2009 20:13

Superbes toutes ces cartes de notre ancien quartier! J'ai fréquenté, gamin, les ruines du "Splendide" (qui parait-il a été détruit par la dernière bombe des Anglais), mais je n'en avais jamais vu de photos, même partielles comme celle-ci.Merci de nous faire profiter de toutes ces cartes postales de l'ancien Havre.

Nicéphore 19/01/2009 23:23


Bonsoir JP
(Je réponds à la place de dan, privé temporairement d'internet.) DAN m'a toujours dit, qu'il ne subsistait que les toilettes du cinéma, après la guerre. Te souviens tu, toi aussi de ce
détail amusant ?


jps 19/01/2009 19:54

Formidable....j'ai connu la même situation lors du percement de la rue Pablo Picasso sans avoir une seule photo,damned!!

Nicéphore 19/01/2009 23:32


Bonsoir jps
On ne pense pas toujours à immortaliser des évenements qui paraissent mineurs dans le présent. C'est après qu'on regrette ! Mais, internet nous réserve parfois de bonnes surprises, qui sait,
quelqu'un possède peut-être des photos du percement de l'avenue Picasso. Des clichés ont forcément été pris, alors, avis à la population et à tous les amis photographes bloggeurs !


YannH76 19/01/2009 10:40

Voilà donc la suite, et on voit bien effectivement, l'habitation dont je parlais dans le message précédent, et qui était auparavant un bar.

Nicéphore 19/01/2009 23:49



Bonne observation !



chromatic 19/01/2009 08:55

C'est hyper vivant ces histoires du passé que tu nous contes Dan !Sur la 1ere carte postale d'époque, on peut lire "pépinières du val soleil" sur l'adresse de la maison bazin,en sais-tu un peu plus sur l'origine de nom ?Dans le quartier, il y a effectivement une rue du val soleil et un centre pour enfant du même nom, mais c'est un peu plus loin quand même(ps : c'est là que je vais chercher mon panier de légumes de l'AMAP chaque semaine).

quinart 18/01/2009 08:38

merci pour la réponse et l'emplacament exacr du cinéma; mon fils est en train de faire un film sur les vieux cinémas du havre, pourriez vous m'envoyer la photo du billet de cinéma que je ne connaissais pas ?en tout cas bravo !

DAN 18/01/2009 09:01


Ok pas de problème.
Votre pseudo ne serait-il pas en rapport avec le cinéma ?  
Merci de votre visite !


Jacques l'Ardéchois 17/01/2009 21:57

Un travail remarquable !... Des prises de clichés qui frisent la perfection ... De superbes photos d'archives ... Bref, un régal ...Et quel bonheur de voir des gens se déplacer à pied ... de la vie

DAN 17/01/2009 23:11




Merci pour cette appréciation. Les photos d'archives sont des cartes postales de l'époque. Concernant cet endroit j'ai aussi quelques photos personnelles mais
qui n'ont pas un intérêt topographique important.

Sinon tu as raison, voir les piétons au milieu de la rue  ? Les pauvres s'ils revenaient aujourd'hui, ils seraient bien surpris. 


buddy2259 17/01/2009 20:55

Encore une fort intéressante page d'histoire concernant ce quartier mythique,concernant les bombardements de septembre 1944 mon père m'a dit que les dernières bombes étaient tombées sur Sanvic .......donc rapprochement....à méditer.bon dimanche à vous deux.

DAN 17/01/2009 23:06




En effet buddy, ces deux témignages se rejoignent, et en plus je dois ajouter que j'ai lu un livre dont l'auteur était un pilote de bombardiers de cette époque,
en mission au dessus du Havre. Il y racontait sa mission et l'ordre qu'il avait reçu de stoper les bombardements. Je ne sais plus le titre du livre, ce dont je me souviens c'est que c'était
dans la collection "j'ai lu".




marcopolo76 17/01/2009 20:36

Salut DanJ'habite pas trop loin du secteur et surtout je passe tous les jours à cet endroit, grace à toi j'ai encore appris ..!Marco   

DAN 17/01/2009 20:42


Et bien tu ne regarderas plus cet endroit avec le même regard maintenant. 


phyll 17/01/2009 20:29

encore une preuve d'un changement radical !!en plus du bar, je me souviens de la rue Roger Salengro avant son élargissement mais pas de l'année !?!à+

DAN 17/01/2009 20:40




A la place de cette rue, et donc du cinéma et de la maison, il y a eu un terrain vague pendant des années. Je me souviens qu'en 1961, époque où j'ai commencé à
travailler, cette rue salengro n'était pas encore percée. Peut être nicéphore saurait-il nous en dire plus !




GeraldH76 17/01/2009 14:52

Reussite total DAN !!!!!

DAN 17/01/2009 15:08



Merci beaucoup  gérald !



GeraldH76 17/01/2009 14:32

Splendide , comme toujours !!!!Allez jusqu'a retrouver un ticket de cinema "Chapeau les gars". Les francs nous collent un sacré coup de vieux tout comme la mention "Tramway". Du bon boulot !!! Superbe article !!!! moi ca me plait.

DAN 17/01/2009 14:38




Splendide le mot tout trouvé  , merci gérald, le ticket de cinéma je l'ai trouvé
dans un livre, consacré à sanvic, ainsi que la photo du cinéma. Et content que ça te plaise, car je fais tout pour