L' enfer, rue d'enfer !

Publié le par Nicéphore

 


Puis, du 4 au 8 juin 1940,  c'est le tout le quartier qui va s'embraser. En effet, les bombardiers allemands vont successivement incendier, l' usine de pates alimentaires "Bertrand" dans la même rue, puis les docks du pont rouge et les magasins généraux, provoquant d'immenses incendies, que les pompiers mirent des jours à circonscrire.

Ce fut vraiment l'enfer rue d'enfert rochereau !
.

Commenter cet article

Caroline.K 29/01/2013 08:24


Oui Nicéphore, en avançant à l'article suivant, je me suis aperçue de ma petite bourde, ceci dit pour revenir pour
revenir à la mise en page, c'est vraiment dommage, parce que çà éclaircit bien, on lit plus facilement, enfin moi qui suis un peu bigleuse. Mais la technique c'est toujours si compliqué, quand je
pense qu'on peut copier/coller un texte entier et que parfois c'est impossible pour une mise en page. Quelle rage. En
tout cas, merci pour les réponses, je vais poursuivre sur de nouveaux articles.


CaroLINE

Nicéphore & DAN 29/01/2013 09:03



Bonjour CaroLINE, Je fais juste une petite incursion dans ce commentaire pour dire que personnellement à cause de problèmes d'yeux, je ne peux rester longtemps sur une page blanche devant mon
écran d'où cette couleur grise qui n'agresse pas mes yeux, voila c'est tout, bonne journée CaroLINE.



Caroline.K 23/01/2013 07:43


C'est drôle, je sentais qu'il y'avait quelque chose de différent dans cet article, mais par habitude, je n'ai pas tilté tout de suite. Même la présentation est différente, c'est plus lumineux
alors cet enfer est un peu moins difficile à prendre en pleine figure parce que c'est dur de voir ce qui s'est passsé là. C'est marrant parce que j'ai toujours écrit Denfert Rochereau sans
apostrophe, c'est pas pareil que celui de Paris ? ou alors je n'ai pas compris un jeu de mot peut-être ?


CaroLINE

Nicéphore 23/01/2013 08:03



Rebonjour caroline. Effectivement, emporté par le désir de faire rimer enfer avec Denfert, j'ai continué d'orthographier le nom de ce célèbre militaire avec un "D" apostrophe. Il s'agit donc bien la même
personne qui a donné son nom à la place parisienne. En ce qui concerne la mise en page, évidemment elle est totalement différente, mais tellement plus compliquée à réaliser, qu'elle a été vite
abandonnée. NICEPHORE



seboine 06/02/2009 21:40

bonjour DAN, merci pour ton compliment qui me touche..
içi je suis subjugué par la précision de tes articles, les images d'époque comparé à celles d'aujourd'hui, c'est très bien fait, bravo

Nicéphore & DAN 07/02/2009 19:07




Bonjour séboine. Tes photographies sont superbes d'où mes commentaires.

Nicéphore et moi nous nous efforçons d'être le plus précis possible en ce qui concerne les lieux où ce sont passé des faits historiques, ou, quotidiens. Les
Havrais, où les tourites, peuvent ainsi se promener dans ces mêmes lieux en sachant ce qui s'y est passé et ainsi mieux les comprendre. (DAN)


YannH76 04/02/2009 17:12

Un quartier où j'y passe tous les jours !

Nicéphore 04/02/2009 19:22



Donc, pas la peine de t'expliquer la topographie des lieux !



philzoc 03/02/2009 16:47

Encore, encore !! On ressent  l'histoire de cette ville à travers vos posts, bravo pour la mise en photo recadré pour notre compréhension et soutenu par des textes qui nous font revivre cette époque !

Nicéphore 04/02/2009 08:45


Merci philzoc, d'être sensible aussi, au soin que nous mettons à la mise en page (ou que nous tentons de mettre,
car le language css, c'est pas évident du tout ) et, étant plutôt le responsable technique du blog, j'aimerai encore l'améliorer. Dan, lui c'est le reporter de terrain qui arpente
inlassablement les rues de notre cité. Son coup d'oeil et son audace sont redoutables pour traquer l'info !
A bientôt sur notre blog pour la suite de l'article.


Pierre 03/02/2009 08:39

Encore et encore des informations intéressante sur cette ville. Moi qui ne suis pas du Havre, mais qui y va régulièrement, j'apprécie et j'en apprends avec plaisirs.

Nicéphore 04/02/2009 08:26


Bonjour Pierre, ton commentaire et une multitude d'autres nous incitent dan et moi à continuer dans cette voie.
Incroyable, nous commençons même à être connus dans d'autres milieux que celui d'internet ! C'est très encourageant.
A bientôt sur notre blog.


tce76 02/02/2009 21:50

Merci Nicéphore pour ces pages de l'histoire de notre ville.Continuez ainsi MM Dupond et Dupont.

Nicéphore 03/02/2009 00:06


Bravo également pour ta série sur Fécamp, là on revient dans le présent et, c'est bien aussi l'actualité.


phyll 02/02/2009 19:45

re,on ne peut pas dire que j'oeuvre dans les comités, je fais simplement des photos (+ un blog) pour l'association des commeçants et artisans du Perrey (voilà, la Pub est faite !)Quand au recueil de photos, c'est le travail de Jacques LERAT avec ses photos d'amateur, comme il aime à le préciser, et des clichés pris par Pierre,feu son père . Mais je ne le connais pas personnellement !! Pour le reste, je suis intéressé par l'histoire de ma ville et je suis curieux...et j'en apprend tous les jours !!!bonne soiréeà++

Nicéphore 03/02/2009 00:00



Passion partagée pour l'histoire de notre ville !



phyll 02/02/2009 18:08

Salut Nicé,je possède également l'ouvrage que tu cites en référence, les "avant-après" sont impressionnants !!!tout comme ceux que Dan et Toi nous proposez !!! ici encore une belle page de souvenirs, même si cette période n'est pas réjouissante !!

Nicéphore 02/02/2009 19:29


Bonsoir Phyll
Effectivement, ce livret a éte édité par le comité St francois, chillou Bourse et Archinard (ouf) J'ai cru comprendre que tu oeuvrais pas mal dans les comités de quartier, peut-être connais tu
l'auteur ?
Oui, cet article relate des évènements dramatiques, mais le prochain sera en guise de conclusion, plus souriant.
Amicalement


Quevauvillers 02/02/2009 10:09

Je trouve passionnant ces va et vient entre la grande histoire, ses anecdotes, la précision des évènements relatés et l'histoire personnelle... Vous faites bien de collecter ces témoignages auprès de votre mère et de nous en faire part car sinon l'oubli (qui nous expose aux retours sévères et sanglants de l'histoire) recouvrira tout avec la disparition de ceux qui ont vécu ces terribles évènements.Décidément je trouve l'idée de ce blog formidable...

Nicéphore 02/02/2009 19:13


Bonsoir Quevauvilliers (le speudo est-il en rapport avec la localité proche d'Amiens ?) et merci pour ces compliments. Effectivement, mon enfance a été bercée
par tous ces commentaires sur la guerre. Ma grand-mère qui avait beaucoup de mémoire ne cessait d'en parler, je pense qu'elle avait été fortement  traumatisée par ces évènements tragiques,
bien que la famille n'est eu à déplorer aucun morts. Au fil des ans j'ai enregistré, presque malgré moi, toutes ses conversations d'adulte. Ma mère après a pris le relais, mon père, absent du
havre car il était prisonnier de guerre, a d'autres souvenirs tout aussi interessants. En fait, c'est un peu un hommage que j'essaie de  rendre, à eux et à tous les havrais de cette
époque, à travers ce blog. C'est vrai aussi, comme vous le disiez, qu'il n'y a pas pire que l'oubli et je suis aussi d'accord avec l'axiome : " Celui qui
ignore son passé, est condamné à le revivre "  
A bientot sur le blog pour d'autres récits.
Amicalement, NICEPHORE


marcopolo76 01/02/2009 22:03

Lorsque je passe dans ce quartier, j'imaginais qu'il avait été entirement détruit mais non semble t'ilcar d'après tes photos nous retrouvons certains pavillons ou immeubles.Aujourd hui , je serais plus attentif et rempli de savoir...!Merci NicéphoreA+Marco

Nicéphore 01/02/2009 23:39



Merci Marco, il y a tellement à dire sur l'histoire de cette ville, qu'une vie de bloggueur n'y suffirait pas !
A bientôt.



geo 01/02/2009 20:52

C'est étonnant de voir ces facades avant/après. Certaines maisons portent en leur façade les douleurs de l'histoire.Ma grand mère me disait qu'il n'y avait pas une seule rue au Havre qui n'avait pas été touché par les bombes. C'est vrai, car je n'imaginais absolument pas voir ces images de la rue Denfer Rochereau.Merci DAN de nous faire partager tes archives personnelles, ces documents sont vraiment uniques et passionants.

Nicéphore 01/02/2009 23:32




Bonsoir geo et merci. je compte bien d'ailleurs publier d'autres documents de ce genre. La photo des destructions, rue d'enfert rochereau est
cependant tirée du livret : LE HAVRE, 50 ans déjà de jacques LERAT, que je salue par la même occasion. Quelle n'a pas été ma surprise également de pouvoir visualiser cette photo d'épisode
 de la guerre, que je ne connaissais qu'oralement.
Détail terrible, au niveau des trois morts d'une des maisons  sinistrée de cette rue, c'était seulement pour une nuit que ces gens de sanvic étaient venus y dormir,
croyant y trouver la sécurité ! Au mauvais moment, au mauvais endroit ...
NICEPHORE







buddy2259 01/02/2009 20:39

Félicitations Nicéphore pour un reportage d'une très grande qualité et qui nous serre le coeur !!!!

NICEPHORE 01/02/2009 23:03


Merci Buddy, c'est de  l'histoire vécue, par personnes interposées : ma mère et ma grand-mère qui m' ont souvent raconté les détails de ces journées
terribles de juin 40. Ma mère me disait encore la semaine dernière, qu'elle voyait encore les soldats anglais  faisant évacuer  inextremis les habitants de la rue pour qu'ils échappent
aux flammes !


DENIS 01/02/2009 20:01

en effet ce n'était que le début d'un long enfer avec l'apothéose de septembre 44 dont les havrais auraient aimé se passeramitiésdenis

Nicéphore 01/02/2009 22:52


Très juste cher Denis, tes grands-parents qui habitaient aussi le quartier, en savaient quelque chose !
Bien à toi.


GeraldH76 01/02/2009 19:53

Encore une rue qui a bien evoluée , la rue a été a demi reconstruite. Sympa DAN ton cadrage d'une autre couleur sur les photos .Bravo encore du bon et que du bon .

Nicéphore 01/02/2009 20:05




Ah non c'est nicéphore l'auteur de ce reportage et lui qui a cadré les photos de cette façon mais je lui laisse la parole !

Merci dupond dan !  de toute façon, tu seras bientôt capable de faire la même chose ! Pour répondre à Gérald que je remercie en passant, cette rue,
qui m'a vu presque naitre (je suis né au 2 rue ferrer à deux pas, mais heureusement 10 ans après la fin de la guerre ) donc cette rue a presque été totalement reconstruite pour sa
partie sud, la partie nord ayant été sauvée de l'incendie, grace aux vents qui soufflaient dans l'autre sens !