Guerre et Paix

Publié le par DAN

Aujourd'hui je vous présente une photo inédite de 1944, tirée des archives personnelles d'un ami, Guy.C.

Elle représente un impressionnant entonnoir de bombe, dans le square saint Roch.

J'ai, à mon habitude, pris une photo dans le même angle. Sur la photo ancienne on voit bien la brasserie Paillette (flèche rouge). A l'heure actuelle cette brasserie est remplacée par la résidence du même nom, rue Georges Braque.

Une petite précision de l'ami phyll :

Suite au déluge de bombes du 5 Septembre 1944, 208 points de chute rien que dans le square !!! seuls 50 arbres furent sauvés sur les 400 qu'il comptait. à savoir aussi que ce square s'est appelé "Jean Jaurès " de Juin 1921 à Octobre 1953, où il reprit son nom de St. Roch. Cimetière, jardin, puis de nouveau cimetière et enfin jardin.

 

 


 


Commenter cet article

C

Quel titre Dan, je me suis demandée ce qui se cachait derrière et çà valait le coup d'attendre. Moi qui adore les parcs, les précisions apportées par Phyll inclus dans l'article et aussi dans
quelques commentaires m'ont donné le frisson. Brhhhh ! J'aurais préféré ne pas savoir qu'il y'avait un cimetière là avant, je ne sais pas pourquoi, c'est totalement irrationnel mais je ne
pourrais pas m'asseoir tranquillement dans ce bel endroit, lire sur un banc en sachant qu'il y'a des gens enterrés sous mes pieds. C'est stupide, je sais, mais c'est plus fort que moi.


CaroLINE
Répondre
D


Bonjour CaroLINE,
Je te comprends, mais il faut savoir aussi que devant l'urgence et afin d'éviter une quelconque épidémie les nombreux morts ont du être enterrés sur place, ce n'est d'ailleurs pas le seul endroit
au Havre où il a fallu procéder ainsi, il ne faut pas oublier qu'en deux jours il y a eut des centaines de morts suite aux bombardements anglais.
Une anecdote toujours à propos de ces morts, on a retrouvé des squelettes d'enfants lors d'une construction d'école et ce, bien après la guerre, et dernièrement une bombe de fort tonnage a été
trouvée en faisant une tranchée pour des travaux.
Mais j''arrête là sinon tu va croire que le Havre est une ville dangereuse, ce qui serait complètement faux bien entendu !
Bonne journée CaroLINE !


 



K


Je pense que l'on retrouve encore des os des personnes enterrées en 44 ,


d'ailleur on m'avais raconter (une personne) ; q'un jour un jardinier trouva un crâne.


dans le square (une enquête avais été ouverte, mais bon vite clôturer forcément.     



Répondre
D


Bonjour Kevin. C'est tout à fait exact il arrive de retrouver des squelattes à l'occasion de travaux dans le Havre. Ainsi lors de la construction de la partie
moderne de l'école Jean Macé on a retrouvé des squelettes enfouis sous les décombres. Bien sur, la aussi, l'enquête a vite été conclue vu l'âge de ces squelettes. Il n'est pas impossible que cela
se reproduise notamment avec certaines caves profondes comme il y en avait avant guerre et comblées avec la reconstruction.


Bonne journée Kevin !



E
Suite à notre conversation d'hier, tu avais raison. Impréssionant ce trou...
Répondre
D



Je suppose qu'il n'a pas du être le seul de ce type dans le Havre, mais il y a eu tellement de ruines qui ont rebouchés ces cratères, qu'ils étaient devenus
invisibles. Merci de ta visite @+




D
j'attends donc la suite avec impatience car comme tu le sais j'adore l'Histoire...
Répondre
D

Pas de problème, je dois aller photographier un endroit précis, en espérant qu'il fasse beau, et je publie aussitôt fait. Bon dimanche.


D
merci pour ce reportage très intéressanton est à chaque fois impressionné par ces photos de guerre au Havre
Répondre
D

Merci denis. j'ai encore d'autres photos très impressionnantes sur cette époque et sur le Havre détruit.
Détruit à tel point qu'il est pratiquement impossible de savoir où elles ont été prises. J'en publierai dans les jours à venir.
bon week-end !


S
salut DAN ton site est d'intèrêt public, le soucis du détail dans la retranscription des lieux en images et en mots, bravo beau travailbon week end
Répondre

Merci séboine. Cette activité de "bloggistes" étant entièrement bénévole, les commentaires tel que le tien, m'encourage à poursuivre ce "travail" qui n'est pas
toujours aisé.
Je te souhaite aussi un bon week-end  


D
A oui ce square je me souviens je devais avoir 17 ans et je causais avec un gardien , il m'a tout raconté, il était plus tout jeune et donc il avait connu, alors un truc hyper important c'est que le graminé datait d'avant 44 et qu'en centre ville avoir du graminé de cette époque était denrée rare.
Répondre
D

Mercredi prochain il faudra que tu m'explique un peu mieux l'histoire du graminé !


P
encore moi,suite au déluge de bombes du 5 Septembre 1944, 208 point de chute rien que dans le square !!! seuls 50 arbres furent sauvés sur les 400 qu'il comptait. à savoir aussi que ce square s'est appelé "Jean Jaurès " de Juin 1921 à Octobre 1953, où il reprit son nom de St. Roch. Cimetière, jardin, puis de nouveau cimetière et enfin jardin, ce lieu chargé d'Histoire mériterait une série d'articles...je vais y penser !!!salut l'ami !!
Répondre
D

Merci pour toutes ces précisions Phyll. Le nombre de point de chute explique un peu cet enorme cratère visible sur la photo.
Pour le reportage sur le square, Il ne faut pas seulement y penser l'ami, faut le faire ! 
Bon week-end



B
Tes deux présentation sont saisissantes ... la première le square ou il fait bon venir flaner ! et le deuxième avec ces pauvres gens au milieu des décombres !  grâce à des gens comme toi ne peut oublier ,merci Dan .
Répondre



Bonjour et merci buddy. Jouer le rôle de "passeur" de mémoire était un des buts que nous nous étions fixés nicéphore et moi. Il doit y avoir encore beaucoup de
documents inédits dans les familles Havraises. Le tout est de connaitre les personnes les possédants, et voulant bien nous les confier le temps d'une photo.

En ce moment le square est agréable avec le printemps qui veux pointer le bout de son nez.
Bon week-end.


Y
Comme toutes les archives du même genre, quelle désolation à la vue de ces scènes. Heureusement que nos jours le square a retrouvé sa verdure, c'est d'ailleurs un lieu dépaysant pas rapport aux environs, j'aime beaucoup m'y ballader.
Répondre
D



Moi aussi j'aime me ballader dans ce square, c'est tranquilisant. J'ai d'ailleurs donné le titre de cet article en raport avec le calme du lieu, rien a voir
évidement avec ce qu'il a subit pendant la guerre.

D'ailleurs ce jardin public a connu divers fonctions notamment de cimentière à plusieurs reprises, mais ceci est une autre histoire !Bon W-E
Yannick


R
On ne reconnait plus grand chose à notre square ! très chouette reportage Dan ! 
Répondre



Merci rose. Non plus grand chose de commun entre ces deux clichés. Seule la brasserie paillette, et donc la résidence du même nom, m'a aidé à m'orienté pour la
prise de vue actuelle.

Bon W-E


G
Il parrait que certains arbres du Square Saint Roch sont d'origine. Ils auraient resisté aux bombardements et vivent toujours à l'heure actuelle. J'aimerai bien savoir lesquels ?
Répondre

C'est une reflexion que je me suis faite aussi en voyant cette ancienne photo, et en prenant la nouvelle. Il faut remarquer d'ailleurs que sur beaucoup de photos
anciennes les arbres sont encore debouts comme ici dans le square, et surtout si près de l'impact de la bombe. Comment ont-ils pu resister de la sorte ?
Quant à connaitre les arbres de cette époque et encore debouts, il pourrait s'agir (entre autres) des arbres situés  derrière moi au moment de la photo. En voyant mes archives sur ce lieu, je
m'aperçois qu'il restait un peu moins d'une dizaine d'arbres debouts après la catastrophe, dont ceux mentionné plus haut.
Par contre les arbres que l'on voit sur la photo actuelle sur le blog, ne sont pas présents après la guerre, et sans doute replantés lors de la remise en état du square.
@+


P
Je vais répéter ce qui a déjà été dit mais c'est vraiment impressionant.
Répondre
D

Il est bon parfois de se répeter, cette photo est tellement impressionnante que l'on a du mal à imaginer cela aujourd'hui.
Douloureuse époque que celle de la guerre.
Bon W -E


C
Impressionnant ce tour au milieu du square !En tout cas encore une belle comparaison avant après !
Répondre
D

Salut CyriLH, très impressionnant en effet, t'imagines l'effet produit au moment de l'explosion !
Même si notre époque n'est pas rose, je l'a prèfère quand même à celle de la guerre.
Bon week-end.


C
ça fait enormément plaisir de voir ces photos resurgir du passé ; je m'aperçois qu'il y a beaucoup de gens passionnés par cette époque et leur ville .Bravo Daniel
Répondre
D

Merci guy, je te retourne le compliment car grace à toi beaucoup de passionnés vont connaitre ces trésors. Je t'avais bien dis qu'elles étaient interessantes tes
photos, et en plus je n'ai pas encore publié les plus significatives et les plus rares, encore une peu de patiente, j'y travaille.
Encore merci et Je te souhaite, ainsi qu'à ton épouse, un très bon week-end.
DAN.


G
C'est dingue de voir ca ! Si j'avais vécu à cette époque je m'en serai rendu malade de voir ma ville dans cet état. Merci pour cette photo inédite. Ca me fait penser que les familles havraises doivent possèder des trésors photographiques encore inconnus du grand publique. Ma Grand mère et son ami d'enfance avaient photographié Graville et Aplemont en ruines. Ces photos sont visibles dans le dernier volume du livre "LE HAVRE 1940-1944" de Jean Claude et Jean Paul Duboscq. Si tu as d'autres photos de ce genre n'hésite pas à les posters. @+ Geo
Répondre

Bonsoir geo. Oui j'en aurais été malade aussi. je ne sais pas comment j'aurais réagi si j'avais vécu ça.
Je connais les livres que tu cites, j'ai les deux volumes, et la richesse iconographiques de ces ouvrages n'est plus à démontrer.
Il est vrai que beaucoup de familles havraises doivent posséder des documents photographiques d'une grande importances. Cet ami dont je parle dans mon reportagee, m'a confié d'autres photos
numérisées de cette époque. J'en ferais profiter la blogosphère Havraise. Mais pour certains clichés cela ne va pas être facile d'identifier les lieux. Le photographe de l'époque n'avait pas tout
noté au dos de ses clichés. Je pourrais avoir besoin de tes services à ce propos d'ailleurs.
@+


D
Très beau document... Si t'en as d'autres de ce type, n'hésite pas à nous les faire partager !
Répondre

Salut Damien. Mon ami m'a confié une trentaine de photos toutes inédites. Certaine sont impossible à identifier, d'autres oui avec la mémoire de nos anciens.
Beaucoup d'entre-elles feront l'objet d'un reportage. Reste le temps de faire mon "enquète" sur les lieux actuels, si cela est possible, car pour beaucoup de photos il est impossible de retourner
sur les lieux mêmes.
@+


P
impressionnant ce cratère !!!  tout a changé , on ne reconnais plus rien !!! destruction totale !!quelle connerie la guerre !!!
Répondre
D

Salut Phyll. Oh oui quelle connerie cette et LA guerre en général, avec ses destructions pas toujours explicables.
Comme je l'avais dis à geo je me demande quelle aurait été notre réaction devant ce "spéctacle" désolant !
@+


G
Tiens, effectivement, mon commentaire à été enregistré sous le mauvais sujet... j'ai plus l'habitude de canalblog...Alors pour te répondre, tu peut m'envoyer par mail les photos en questions, je vais voir si je peux les identifier. Au pire je demanderai à mon oncle, véritable mémoire vivante de cette époque.@+ Geo
Répondre
D

Bonjour geo. Ok je t'en envoie une avec un magasin, je pense que tu va reconnaitre, mais moi je n'arrive plus à le situer précisement, comme je ne voudrais pas
faire d'erreur tu me diras où est-ce ?
je voudrais faire un reportage sur cet endroit avec une photo actuelle.
A bientôt alors !


M
Ils n'ont pas eu grand chose à faire pour le transformer en cimetière provisoire  à la suite des bombardements de 1944 ..!Marco
Répondre
D

La c'est sur, il y avait plus à reboucher qu'à creuser. J'ai d'ailleurs d'autres clichés, de la même veine, montrant ce square en cimetière, quelle époque !