Sous les galets, la plage !

Publié le par DAN

Nous avons assisté il y a quelques jours, à l'enlèvement de quelques galets par des bulldozers et camions.(photo 1) Ces galets étaient, en parti, constitués, de déchets provenant de l'ancienne décharge de Dollemard,(photo2) morceaux de verre, de briques, de béton etc, polis par la mer. (encore visibles de-ci de-là)

Ces galets ont conquis la plage depuis quelques décennies. Enfants je me souviens bien du choix que l'on avait. Soit une plage de galets depuis (environ) le casino Marie Christine (immeuble du ponant aujourd'hui) jusqu'à Sainte-Adresse. Soit inversement, la plage constitué de plus en plus de sable jusqu'à la digue nord.

Pour illustrer mes propos je vous présente quelques cartes postales depuis le début du 20ème siècle jusqu'à nos jours.

J'ai pu ainsi retrouver, en faisant une petite enquête, l'escalier, (aujourd'hui disparu) que nous empruntions, pour descendre de la digue nord vers cette plage.


Avril 2009

 


la décharge de Dollemard

 


années 1900

 


années 50

 


année 1968

 


années 70

 


Années 50 et années 2000

 


Pris du même point de vue pendant les années 50 et années 2000


 


 


Commenter cet article

J

Bonjour Dan


Très beau reportage sur l'évolution de la plage. J'aime le galet qui chauffe au soleil et qui, une fois bien installé vous sèche après la baignade. Mais c'est que maintenant, c'est difficile de
faire son nid. Pour ma part, j'ai déjà participé au "nettoyage sauvage" en venant en chercher pour faire des marques places sur une table. Le criblage avait occupé les enfants un moment.  La
photo datée d'avril 2009, ce n'était pas aussi du à la tempête de fevrier de la même année? Les galets passaient par dessus le mur de la digue. En tous cas, bonne continuation à toi !! 


EL-JIHEM 
Répondre
D


Bonjour EL-JIHEM,
Pour ma part les galets ont cet inconvénient qu'ils font mal aux pieds quand on marche dessus, et pour s'asseoir ce n'est pas très rembourré.
Le rammassage de la photo de 2009 faisait suite à une tempête, mais surtout, les galets avaient traversé la digue pour se mettre dans l'anse des régates. J'ai discuté à l'époque de la personne
qui s'occupait de ce ramassage et sa mission n'était que de sécurisé les bords de la digue nord et le cheminement de celle-ci puisque pas mal de ces galets jonchaient ce chemin.
Il faudrait pouvoir faire un compromis entre les tenants des galets et les tenants du sable, chose qui était résolue dans mon enfance puisqu'on avait les deux, mais c'était il y a fort
longtemps...
Bon dimanche EL-JIHEM !


 



M

Merci DAN pour toutes ces informations sur l'histoire des galets ... Ca me permet de confirmer ce que je pensais l'apport est naturel à l'exeption de la décharge... Moi aussi j'ai connu
l'escalier puis aussi ceux qui existaient le long de l'esplanade enfin quelques marches ...  
Répondre
D


Bonsoir Philippe,
C'est un lieu qui a toujours vu l'apport de galets naturellement, et depuis toujours les havrais ont lutté contre cet envahissement ce qui était nécessaire d'ailleurs pour sauvegarder le chenal
d'accès au port. Mais à partir des années 90 leur enlèvement s'est arrêté d'où cette formidable accumulation de galets.
Tous les ans on en enlève bien un peu, mais pas suffisamment pour découvrir le sable sous-jacent, dommage.
Bonne fin de semaine Philippe.


 



F
Bonsoir Dan, c'est une belle surprise en rentrant de petites vacances en Bretagne que de trouver ces photos de notre plage! Moi aussi je suis émue de retrouver la plage de mon enfance. On peut dire qu'on y passait tous nos étés ou presque et que l'on ne se préoccupait pas du temps qu'il faisait, qu'il fasse beau ou pas, on allait à la plage! il y avait la cabane pour s'abriter au cas où ! et puis plus tard, les bandes de copains et de copines. C'était pour tous notre lieu de rassemblement! et grâce à ces photos, je m'en souviens très fort aujourd'hui avec émotion! des bateaux aussi, qui arrêtaient nos jeux le temps de leur passage dans le chenal, fixant le regard de tous vers la mer! merci Dan
Répondre
D

Bonsoir Françoise. Voila un témoignage que j'aurais pu écrire. Car avec mes parents, puis ensuite, avec les copains, nous descendions à la plage, où même en
l'absence d'installations de loisirs, nous profitions pleinement de cette plage grâce à l'étendue de sable qu'il y avait en permanence.
J'ai parlé dernièrement avec un jeune de 25 ans de "notre" plage, celle de notre enfance, c'est a peine s'il m'a cru quand je lui ai raconté comment elle était à cette l'époque. Et j'ai même
l'impression qu'il y a de moins en moins de Havrais qui s'en souviennent !
A bientôt car c'est à mon tour de prendre quelques jours de vacances.


R
Ah nos chers galets !!! :) personnellement, je préfère tout de même le sable ! ça fait moins mal au pied ! ;) 
Répondre

Bonsoir rose. Je suis tout à fait de ton avis, j'aime sentir le sable sous mes pieds, par contre les galets sous les falaises j'aime bien aussi, mais là ce n'est
pas pour marcher dessus. En fait la plage telle qu'elle était il y a 40 ans était parfaite avec le choix des galets ou du sable, mais aujourd'hui...
a bientôt !


R
Ils savaient déjà faire de belles photos à cette époque
Répondre

Salut roro. Oui c'est indéniable. Mais ils savaient attendre le bon moment pour ça, et avec du matériel pas toujours facile a manipuler.
Maintenant avec les APN c'est un jeu d'enfant... ou presque !
@+


P
Il y a quand même un p'tit truc qui m'interpel. La décharge publique tombait directment dans la mer ? Cela me parait impensable à l'heure actuelle.Les dechets emportés par la mer se retrouvaient sur la plage si j'ai bien compris. Hallucinant.
Répondre

Salut Pierre. Et oui, les déchets tombaient directement dans la mer. Mais c'était il y a quelques années. A l'heure actuelle cette décharge est fermée. Mais il
n'empêche que certains déchets se retrouvent sur la plage aujourd'hui seulement, après une longue et lente migration. Alors quant on me parle qu'il ne faut pas toucher aux galets parce qu'ils font
parti de l'envirronement "naturel", ça me fait bien rire. Et c'est ce pretexte qui empêche de les enlever, on marche sur la tête !
Bonne journée !


T
Salut dan,Effectivement, on avait déjà évoqué l'existence de cet escalier dans notre bloggosphère. Mais ici, plus de doute permis: la preuve en image.
Répondre

Salut Thierry. merci pour "la preuve en image".
Ca n'a l'air de rien cet escalier, mais que'est-ce que j'ai eu comme mal à le retrouver ! Sur place tout est tellement méconnaissables et refait à l'identique de l'ancien, (les pierres) que Seules,
les photos aériennes m'ont données la solution !
@+


A
Ca fait tout drôle de voir ces photos ... Effectivement, le mystère de l'escalier est résolu ...Bravo pour ces allers-retours dans le passé !
Répondre

Bonsoir Arnaud. Le mystère peut être pas, mais l'énigme oui !
Quant à ton expression "ça fait tout drôle de voir ces photos", c'est un compliment qui me va droit au coeur, car c'est ce que je dis quand je vois des photos qui éveillent en moi des
souvenirs ! @+


P
étonnant de voir le niveau de la plage monter avec les années, d'habitude c'est le mer qui monte ...! ;-)
Répondre

Bonsoir Philzoc. Oui étonnant n'est-ce pas ! Le plus étonnant pour moi, est qu'ils attendent le derniers moment pour faire quelque chose. Car ce n'est pas avec ce
qu'il on fait, il y a deux semaines, que ça va changer grand chose. L'année prochaine,  ou, dans deux ans, tout sera à refaire !
@+


P
un de plus !!! je me souviens très bien aussi de cet escalier, d'où les plus hardis plongeaient !!! il me semble que tu m'en avais déjà parlé...je n'ai pas retrouvé l'article...tu l'as supprimé ?? ou alors tu m'avais envoyé la CPA par mail...j'sais plus...quant aux galets, la VDH autoriserait quelques jours par an le ramassage, cela marcherait peut être et serait sans frais pour la communauté !!...mais bon, c'est peut être une idée louphoque !!...j'suis plus à une près !!! ;o) remarque, si chacun repart avec une douzaine de galets...on n'est pas barré !!! :o(bonne journée !!
Répondre

salut Phyll. C'est ce que m'a dit mon ami aussi, à savoir qu'il plongeait de cet escalier. Et je te rafraichis la mémoire, c'est moi qui t'en avait parlé mais AVANT
que je ne fasse mon blog. Tu avais pris le relais de ma question à savoir, qu'est devenu cet escalier en publiant une CPA dans ton"post" du 28 octobre 2008
http://lehavre76600.canalblog.com/archives/2008/10/28/11133001.html#comments
Quant à l'idée de ramasser un galet par les havrais ou les touristes voila un bonne idée, et en plus cela ferait des souvenirs à pas cher. Ce nest pas louphoque du tout mon ami, les bonnes idées
sont celles émises comme ça à la volée !
IL faudrait faire attention tout de même de ne pas ramasser une de ces sa....... de béton ou de briques qui viennent de l'ancienne décharge. J'ai d'ailleurs rajouter une photo de celle-ci pour que
tout le monde conprenne bien où était située cette décharge.
Houla je me fais long là (long laire) @+ l'ami !


B
je me souviens aussi de l'escalier et du sable sec. je suis d'accord avec Geo, pour preuve de l'utilisation des galets les jolies maisons à ste adresse et le "magnifique" rond-point sur la route d'Etretat...
Répondre

Salut Boddah. je me sens moins seul du coup. Déjà deux personnes ayant connu la plage
avec du sable sec.
Quant à l'utilisation des galets, il est des chose interdites comme ça qui sont complètement illogiques, et depuis que "l'europe" y met son nez.......


G
C'est un phénomène tout à fait naturel, emplifié par l'inéficassité des nouveaux epis de Sainte-Adresse. Sauf qu'autrefois le ramassage des galets était autorisé. Il y'avait même une "industrie" du rammassage des galets. Sur certains endroit de la côte normande, je comprends que le ramassage des galets soit interdit, mais au Havre il n'y a aucune raison de l'interdire.PS: Dans les archives de ma grands mère j'ai retrouvé exactement la même carte postale que celle que tu as publié (la numero 4 en partant du haut). Mais je me souviens que lorsque j'étais petit (fin 80 début 90), il y'avait encore du sable sec à marée basse près de la digue Nord. Aujourd'hui il n'y plus le temps de sècher.
Répondre

Salut geo. Oui tout à fait naturel, mais ce qui naturel aussi, c'est que ces galets devraient se répendre dans le chenal ! Alors il faut faire un choix, soit les
enlever et ainsi ne pas obstruer l'entrée du port, ou les laisser faire leur migration ? ?
De plus je ne vois pas pourquoi il sont interdit de ramassage ? Surtout qu'en y regardant de près ces galets ne sont pas toujours "naturels".
Toi aussi, pourtant encore jeune, tu te souviens de cette partie de plage avec du sable sec. T'imagines ce que c'était moi enfant !
bonne journée.