Le théâtre cirque

Publié le par DAN

Ouvert en 1887, au 153 bld de Strasbourg, près du palais de justice, cet établissement avait une façade fort harmonieuse. Des troupes théâtrales et des cirques (Rancy, plège etc) y donnaient des spectacles de choix. Puis le théâtre-Cirque fut transformé en cinéma. C'était «l'omnia» qui, aux premières heures du 19 février 1922, fut détruit par un incendie. Aujourd'hui, le centre d'accueil de l'Union Chrétienne de Jeunes Gens, (U.C.J.G.) s'élève à la même place.
A remarquer sur les cartes postales, il y avait devant le palais de justice deux lions et deux obélisques qui ont été remplacés, en 1952, par les statues de Bernardin de saint pierre, et de Casimir Delavigne, crées par David d'Angers en 1852.







Commenter cet article

D
Bouhhhh, que de retard dans mes lectures !Très bel article Dan, je connaissais bien ce théâtre-cirque pour avoir aussi fait un billet dessus (en lien dans la signature), mais je ne m'étais jamais posé la question de l'emplacement exact où il se trouvait. J'aurai donc appris quelque chose... En plus, ton reportage est on ne peut plus visuellement parlant !Concernant l'appellation "Omnia", je confirme tes dires...Et sinon, concernant ce fameux lion, je suis aussi intéressé que toi de savoir ce qu'il est devenu ! Si c'est bien celui de Gournay-en-Bray, on peut se demander ce qu'il fait là-bas... mais ce serait déjà une bonne nouvelle d'apprendre qu'il est toujours sur pied !
Répondre
D

Salut Damien. Je ne me rappelais plus que tu avais fais un article sur ce théâtre cirque. Faut dire qu'à l'époque je ne parcourais pas encore le net, et je n'avais,
bien entendu, pas encore de blog. Et t'avoir appris quelque chose me fait l'effet d'un élève apprenant à son maitre ;-)
Pour le lion, j'ai mis le renseignement dans un coin de ma mémoire et aussitôt que je "traine" dans le coin de Gournay, je vais voir ce qu'il en est exactement. Comme on dis, affaire à suivre
!  @+


B
pour une fois que ce n'est pas la guerre qui est responsable de sa déstruction ! YMCA tatatata, j'ai jamais vu le groupe mais je suis sûr qu'ils s'entrainent dur la dedans !
Répondre
D

Salut Cédric. En tous cas "la dedans" comme tu dis quand j'y suis allé, il y avait un chanteur qui  donnait de la voix.
Sinon je ne connais pas trop l'activité de ce lieu ?
@+


J
Salut DAN
Je ne peux pas lire les commentaires en entier mais dans ton introduction tu dis que le théâtre-cirque a été transformé en cinéma.Je pense que certains ont dû te répondre que c'est faux et je confirmerai car le cinéma en question n'était pas à cet endroit mais de l'autre côté du palais de Justice vers l'Hotel de Ville. Il s'appelait "le Sélect" quand je l'ai connu puis après rénovation "l'Omnia-Sélect" qui a été à son tour transformé plus tard en complexe multi-salles pour s'appeler "le Colisée".L'UCJG, elle, à l'emplacement du Théâtre-Cirque comme le montre très bien ta carte postale et ta superposition, existait déjà en même temps que le cinéma.
Mais peut-être fera tu un jour un sujet sur les cinémas du Havre?
@+
Répondre

Salut Jean-Pierre. Pour le cinéma omnia, c'est bien à l'endroit que j'indique qu'il était construit. Par la suite une
autre salle de cinéma, celle dont tu parles et que nous avons connu, s'est ouverte effectivement un peut plus loin sur ce boulevard, et a repris le non de "select", puis ensuite "omnia"
comme tu le souligne. Ce nom d'"omnia" prete à confusion il faut bien le dire. C'est comme l'alhambra que j'ai toujours cru construit avenue Foch, mais qui, en fait, était rue du président Wilson
avant guerre !


M
Bonsoir DanJe suis de retour sur la blogosphère mais hélas je ne peux pas apporter d'éléments sur ces deux lions. Je sais simplement qu'ils ont été sculptés par Louis Villemot qui a participé à la création de la fontaine aux lions -Place Félix Eboué à Paris.Le bld de l'époque avec  le Tramway et des charettes comme moyen de transport sont amusantes vu le trafic de nos jours...!A+Marco  
Répondre
D

Bonsoir Marco. Savoir qu'ils ont été sculptés par Louis Villemot qui a fait aussi la fontaine aux lions à paris est déjà un renseignement précieux. Je ne
connaissais pas l'auteur de ces sculptures. Il faut dire que aussi que je me suis concentré sur le théâtre cirque avant tout.
Pour savoir où est entreposé le lion rescapé si c'est bien à Gournay, j'ai inscrit ça dans ma mémoire, car je ne serais pas sans passer par cette ville pour aller chez ma fille.
Quant à la circulation de l'époque les agents de la circulation ne devait pas être trop "stressé" le soir en rentrant chez eux
@+


N
bonjour, je viens moi aussi de consulter l'ouvrage, et je pense qu'il y a une forte probabilité que ce soit le meme lion...pour le  deuxieme lion "chassé" par la guerre, il me semble qu'il existe une photo.si par hazard quelqu'un la je serais curieux de la revoir.amicalement Nicops:j'attend la suite, de savoir si le lion de Gournay est bien celui  du palais de justice, et donc le pourquoi-comment de sont voyage dans cette ville?
Répondre
D

Salut Nico. Pour la photo du lion chassé du palais de justice espérons qu'un lecteur aura la réponse.
Quant au lion de Gournay, il faudra que je profite d'une opportunité pour y aller. De plus sur place, il faudra le retrouver, mais cela ne devrait pas être trop difficile. Ensuite trouver la
personne (au Havre aussi d'ailleurs) qui detiendrait des renseignements à son sujet. Et là ce n'est pas gagné !
J'ai un peu l'habitude d'enquêter, et de demander à certaines personnes qui, soit disant, detiennent le renseignement recherché. Il est bien rare que je "tombe" sur le bon interlocteur. Bien
souvent on me renvoi à tel ou tel autre personnage, pour finalement, ne pas trouver la bonne personne. Alors à Gournay, n'étant pas sur place, j'ai bien peur de tourner en rond.
Bon dimanche.


G
Gournay ce n'est la porte à côté ! L'idéal serait de poser la question à un responsable de la maire, pour le peut qu'ils le sachent...ou demander au lion lui même s'il se souvient du Havre ? ;-)
Répondre

Tu as raison je me demande finalement si je ne vais pas demander au lion lui même !
Blague à part, j'allais souvent dans cette ville quand ma fille y habitait, maintenant elle habite un peu plus loin mais c'est sur sa route alors j'irais voir ce fameux lion superbe et
généreux  un de ces jours sans doute !
@+


G
Dan et Phyll:Je me suis posé la même question que vous. Lorsque j'ai vu la photo je me suis dit qu'il y'avait une différence au niveaux de la patte avant droite. Mais après vérification, sur le lion de Gournay il ne s'agit que d'un effet d'optique. La patte avant droite se confond avec l'ombre du socle. Ces deux pattes sont bien droites comme ceux du palais de Justice.Quant à la tête lègèrement inclinée, elle l'était également sur le palais de justice. D'ailleurs le lion de Gournay serait celui qui se trouvait du côté de l'UCJG donc sa tête légèrement tournée vers la droite encadrait parfaitement les marches du palais.
Répondre
D

Bigre, voila qui relance "l'affaire" J'ai ouvert la photo du lion de gournay sur un logiciel photo, je l'ai agrandi au maximum au niveau des pattes, et
effectivement,  il semblerait bien qu'elles soient paralelles.
Si je le peux, j'irais prendre des photos du lion de gournay sur place. Mais pour un vieux lion il se défend bien  !
@+


P
après vérifications, il me semble que tu ais raison ! de plus j'ai vu sur une autre carte postale que les lions du Havre ont leurs têtes bien droites, alors que celui de Gournay l'a légèrement orientée sur sa droite !! je t'envois par mail le scan de cette carte !!
Répondre
D

Pas facile d'enquèter sur des détails aussi infimes. J'attends ta photo et je te répondrais dans la foulée !
@+


P
je viens de regarder dans l'ouvrage cité en référence par notre ami Geo, et effectivement la ressemblance est plus que troublante !!! 99/100 que c'est lui !!!salut mon pote !!
Répondre
D

Phyll. Je viens de répondre à geo à propos de ce lion, voici l'essentielle  de cette réponse :
Il y a une différence entre les deux lions, celui de Gournay a une patte ( celle de droite ), plus avancée que l'autre. Sur le la
photo du livre si on regarde à la loupe, on s'aperçois que le lion a les deux pattes parallèles. J'en conclue (provisoirement) que ce n'est pas le lion du palais de justice qui est à Gournay.
L'enquète reste ouverte.
Toi qui a aussi cet ouvrage, prend une loupe et compare les deux photos. Dis moi ce que tu en penses.
@+ Mon pote !


G
Salut,J'ai fais une recherche sur Internet. Pour info, Barentin est surnommée la "ville aux 100 statues"...ce qui nous laisse pas mal de possibilitées.Mais d'après mes recherches, le lion du Palais de Justice du Havre ne serait pas à Barentin, mais au milieu d'un Rond Point à Gournay en Bray.Je suis presque sur qu'il s'agit de notre lion havrais, si on compare avec la photo prise le 23 Aout 1941 (Tome I de l'ouvrage de JC - et JP Dubosq, page 270). Le lion au premier plan à la même posture, le même volume que sur la photo ci dessous:http://storage.canalblog.com/18/07/370149/33494064.jpg
Répondre

Bonjour geo. J'ai regardé attentivement la photo du lion que tu m'a envoyé en lien, et j'ai regardé aussi attentivement la photo du livre cité page 270. ( par
bonheur j'ai cet ouvrage). Il y a une différence entre les deux lions, celui de Gournay a une patte ( celle de droite ), plus avancée que l'autre. Sur le la photo du livre si on regarde à la loupe,
on s'aperçois que le lion a les deux pattes parallèles. J'en conclue (provisoirement) que ce n'est pas le lion du palais de justice qui est à Gournay. L'enquète reste ouverte.
Merci du renseignement et @+


N
Bonjour Dan,pour le lion detruit je me demade si j'en'aurais pas vu une photo dans le musée du vieux Havre lors d'une expo, et si mes souvenirs sont bons, ce serait un des exposants qui m'aurais fair part de l'information que le"survivant" des deux lions serait à Barentin...mais ou?si on le retrouve la bas, cela serais amusant de voir que tant de souvenir du Havre sont à Barentin(je parle bien sure de la statue de la liberté de Bartholdi, pas la vrai mais celle du cerveau)amicalement Nicops: merci pour ton site qui à renouvellé l'idée de l'avant, après en faisant une surimpression des deux
Répondre

Bonjour Nico. Je vais demander à un de mes amis,  spécialiste des archives municipales, s'il n'y aurais pas moyen d'avoir plus d'information la dessus. Tout ce
qui était dans ce musée de l'ancien Havre (rue de bretagne) est maintenant avec les archives municipales dans le fort de Tourneville.
Merci pour les compliments à propos du site, n'oublions pas nicéphore, qui, en coulisse, rend attrayante sa présentation.
Quant au travail de surimpression, ce n'est pas toujours facile à cause des objectifs et focales employés à l'époque des cartes postales. Heureusement il y a les logiciels de traitement photos,
sinon,  ne serait possible sans eux.
Très bonne fin de semaine !  


J
Rien ne se perd... c'est formidable.
Répondre
D

...rien ne se crée, tout se transforme.
Notre ville en est  un exemple !
Bonne fin de semaine


J
J'y pense soudain : Où sont donc passé les deux lions du palais de justice ?... bonne question !... non.
Répondre
D

Bonsoir Jacques c'est une bonne question à laquelle, ce matin encore,  j'étais incapable de répondre, mais un des commentateurs m'a donné les renseignement
suivants :
Bonjour,
je crois que l'un des deux lions du palais de Justice a été detruit par une bombe, et l'autre se trouverais a Barentin...
amicalement Nico.
Tu vois, il en reste un et j'aimerais bien le voir. J'ai répondu à ce commentaire en formulant le souhait, de le voir à Barentin. Et si Nico connait ce lieu précis où il est entreposé,j'essaierais,
dans la mesure du possible, d'allet le voir !
Une "affaire" à suivre donc.
Bon week-end Jacques


P
J'ai plusieurs fois eu l'occasion d'aller à l'UCJG, loin de moi l'idée qu'il y avait eu à une autre époque un superbe établissement cirque théatre ,merci Dan. Tu n'as pas des reproduction de l'intérieur ?
Répondre
D

Salut Philzoc. Hélas non, mais à  voir la carte postale, que j'ai publiée, celle orientée vers la gare,  on voit la structure du toit qui est ronde.
Certainement que la salle devait reproduire la piste d'un cirque et qu'à l'occasion d'une représentation théâtrale cette piste servait de scène comme sur les théâtres Grecs.
Bon week-end !


G
Encore une superposition intéressante qui suscite comme toujours des commentaires et des compléments, chacun apportant sa pierre à l'édifice - Select cette blogosphère !.
Répondre
D

Bonsoir Gérard. Merci pour le travail
C'est ça la blogosphère Havraise, chacun apporte ses connaissances, son point de vue, et ça finit par faire un tout !
Bon week-end Gérard !


J
Je vais encore être rabatjoie, mais y a pas à dire c'était une ville magnifique le havre, qu'elle massacre cette guerre... quel plaisir de revoir des beaux monuments...
Répondre

Salut Jacques. Ici en l'occurence, pour ce théâtre cirque, il ne s'agit pas de dégats causés par la guerre, mais par un incendie en 1922. Mais il est vrai que ce
que l'on a construit au dessus de  ce qu'il en restait,  n'est pas à classer monument historique !
Bon week-end Jacques ! 


B
Encore une très belle présentation historique de notre belle cité que tu nous propose là Dan un grand merci -je te souhaite un samedi et un dimanche agréable
Répondre
D

Bonjour  et merci Buddy. Moi aussi je te souhaite une excellente fin de semaine. Ici elle est quelque peu "humide", mais on fera "avec" !


B
J'adore vos reportages. On voit la ville sous un autre angle.
Répondre
D

Bonjour B.O. C'est un peu pour ça que je fais ce blog, inciter les gens à regarder le Havre autrement. J'ai assez entendu dire dans ma jeunesse qu'elle était 
moche, alors si je peu un tant soit peu changer le regard que l'on porte dessus j'aurais atteind mon but !
A bientôt !


F
De prime abord, il semble bien que le bas soit d'origineFrançois
Répondre

Salut François. Toi aussi tu penches pour cette possibilité. Avant la remarque de geo, je n'avais pas fait le raprochement, maintenant j'essaierais de trouver un
document etayant cette hypothèse complètement ! Cela va être difficile car il n'y a pas beaucoup de photos de cet endroit. Peut être dans les archives des journeaux de l'époque pourrons-nous y
trouver le compte rendu de l'incendie de 1922 ?
@+


J
Je vais regarder se batiment d'un autre oeil ;)
Répondre

Salut Joramy. Le blog est fait pour ça, regarder la ville différemment, et venant de la part d'un jeune comme toi,  ça me fait d'autant plus plaisir @+ l'ami
!


P
salut Dan, je ne connaissais pas l'existence de ce théatre-cirque !! par contre il me semble que le cinéma l'omnia s'est appelé le "select" à une époque ?!?
Répondre

Salut Phyll. Il n'y a pas si longtemps que ça que je connais l'existance de ce théâtre cirque. Il faut bien apprendre les choses un jour ou l'autre n'est-ce pas
!
Tu as raison, ce cinéma s'appelait bien "select omnia" auparavant. Les Havrais ont eu l'habitude ensuite de ne l'appeler que "omnia", c'était plus court et facile à dire !
@+ mon pote


N
Bonjour,je crois que l'un des deux lions du palais de Justice a été detruit par une bombe, et l'autre se trouverais a Barentin...amicalement Nico
Répondre

Bonjour Nico. Merci du renseignement. Il serait interressant de savoir si celui à Barentin existe toujours, et où est-il entreposé. Quant à celui détruit par une
bombe, ma foi, et "retrospectivement", je préfère ça, plutôt que cette bombe eu tombée sur le palais de justice lui même   A bientôt !


G
Bonsoir Dan.Tu parle de l'OMNIA. J'ai en ma posséssion une vue aérienne du boulevard de Strasbourg prise vers 1970. Sur cette vue on peut voir une grande enseigne "OMNIA" sur la façade de ce qui était le GAUMONT Colisée ??? Avant de s'appeler le Colisée, ce cinema s'appelait t'il "OMNIA" ?Quant au théatre-cirque, je me demande s'il ne reste pas des éléments du batiment d'origine sur la batiment actuel. A comparer avec la photo que j'avais posté le 8 Mai dernier:http://storage.canalblog.com/93/60/35149/39217122.jpg@+Geo
Répondre
D

Salut geo. En ce qui concerne l'omnia oui il s'appelait "select omnia" puis "omnia" tout court. Il a été
démoli,  il y a peu, pour construire à sa place un de ces immeubles dont l'architecture se retrouve dans n'importe quelle autre ville, hélas. Cet "omnia",  dont je parle, n'a rien à
voir,  bien sur,  avec l'omnia de mon article, ils n'étaient pas situés au même endroit sur le boulevard.
Je suis comme toi au sujet des éléments du bâtiment d'origine du théâtre cirque. J'ai fait une comparaison avec les deux photos, la tienne et la mienne , et il semblerait que ce soit le même
rez-de-chaussée avec la même architecture dans les deux cas. Si c'est ça tu m'auras, une fois de plus, appris quelque chose aujourd'hui.
@+