Au carrefour de l'Hôtel de ville (D-7 sur plan)

Publié le par DAN

 Sur la première carte postale il est écrit «Boulevard de Strasbourg», il passait, à cette époque, devant l'Hôtel de ville. Aujourd'hui cette artère n'est plus ouverte à la circulation automobile et a pris le nom de place de l'hôtel de ville.

Autrefois ce boulevard allait de la gare ferroviaire jusqu'à la mer sans interruption. Ensuite, en 1929, la partie comprise entre l'hôtel de ville et la mer prendra le nom de Foch, qui deviendra avenue en 1952.

Sur la carte postale les tramways sont en vert foncé, indiquant par là même, que nous sommes avant 1902-1903, car ensuite ils seront toujours de couleur crème.
La photo de la collection F. Haté, nous montre ce même lieu à la fin de la guerre.

 

 

l e havre 2Le carrefour au début du XXe siècle. (coll DAN)


 


hdv années 30
Le carrefour dans les années 1920-30 . (coll DAN)


 

l e havre 3Le même endroit en 1945 (coll F.Haté)

 


  l e havre 1Le même endroit en 2013. (photo DAN)

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

UnHavrais 17/03/2013 13:20


Moi qui suis un enfant du début de la dernière décennie du XXème siècle, je peux vous dire que j'aprécie vraiment le tramway, que je ne trouve pas du tout passéiste (étant donné que pour nous,
c'est plutôt du modernisme étant donné que l'on a jamais connu autre chose que les bus/voitures). 


En ce qui concerne la Place de l'Hotel de ville et cette partie plus précisément, je l'aprécie beaucoup ! J'adore évidemment l'ancien Hotel de ville, ses anciens jardins, et son urbanisme
environnant, mais je me dis à côté de ça que l'on a aujourd'hui un espace peut-être unique en France et une architecture peut-être unique au monde qui est plutôt très humaine ET impossante !
J'adore vraiment ce bâtiment ainsi que les ISAI Perret rosé qui l'entourent ! 

DAN 17/03/2013 13:30



Bonjour UnHavrais,
Nos réponses de Nicéphore et moi même, ici, indiquent que ce sujet est controversé selon qu'on soit pour ou contre ce tramway. Personnellement j'aurais plus une attitude "attentiste", car ce sera
l'usage de ce moyen de transport dans les années qui viennent qui seront déterminantes. Si vraiment il est prouvé par son usage qu'il est vraiment utiles aux Havrais il faudra s'incliner devant
le nombre de ses utilisateurs, c'est ce que l'on peu appeler la "démocratie". Et puis j'ai plutôt un œil "d'historien" (amateur) sur cette évolution des transports en commun havrais. Alors
l'avenir dira si  j'ai raison ou pas, en attendant le tram est là alors pourquoi ne pas s'en servir ?
Bon dimanche UnHavrais !


 


 



geo 06/03/2013 12:09


Nicephore, bien entendu chacun à le droit de donner son avis sur cette nouvelle infrastructure de transport. Je trouvais juste ton avis un peut catégorique quant à dire que d'est un moyen de
transport du passé surtout lorsque la majorité des pays dans le Monde on su faire evoluer leur "tram" progressivement au rythme des années.  Je comprends également que pour des gens de votre
génération ca peut parraitre étrange, vous qui ête né à l'époque du tout voiture (années 50/60). Inversement, je connais beaucoup de personnes de la génération avant guerre, qui trouvent que le
retour du tramway est une excellente chose, eux qui ont connu l'ancien tram à l'époque ou il était moderne et bien entretenu.


 


Enfin bref, chacun peut avoir son avis sur la question, l'idéal serait que chacun partage équitablement l'espace urbain pour contenter tout le monde. Surtout que l'espace urbain est vaste au
Havre !

DAN 06/03/2013 15:55



Salut Geo,
Je vais laisser nicéphore répondre puisque le commentaire lui est plus destiné, mais ce qu'il pourra dire comme moi je le dis ici, c'est que chacun puisse s'exprimer ici sans restriction, et sans
que ses opinions et points de vues soient jugés. Je pense que l'ami Claude a aussi cette même manière de penser, ce n'est pas parce que nous n'avons pas les mêmes appréciations qu'il faut pour
autant se conspuer.
@+ Geo !



geo 05/03/2013 22:25


Pour répondre à Nicephore et Claude, concernant leur avis sur le tramway comme moyende transport passéiste:


Cette remarque est très étonnante. Devrait-on dire que la voiture est un moyen de transport du passé à la vue de ce à quoi ca ressemblait avant la guerre ?


La suppression du tramway fut une mode, une erreure, que la France à pratique à partir des années 50. Dans une developpement urbain logique et durable, les anciennes lignes de tramway auraient du
être modernisées progressivement pour arriver a ce que nous connaissons aujourd'hui.


Il faut choisir: la ville doit-elle être tout entièrement dédiée à la voiture et ses mefaits sur la santé, ou sur les façades des batiments ? Personnellement je ne pense pas.


Concernant la sécurité aux carrefours, les piétons doivent être aussi vigilants que lorsqu'ils traversent une rue ni plus, ni moins. Le tramway est moins dangereux car l'infrastructure est
visible, on sait ou le tram passe, contrairement à la voiture ou à l'autobus qui peut facilement se dévier et heurter un piéton.


 


Sinon, concernant l'Hôtel de Ville, j'aime beaucoup les deux batiments. Le Havre à la chance d'avoir toujours eux de beaux monuments municipaux, avec chacuns leurs propres styles. Ce qui est
d'autant plus interressant sur cette place, c'est cette juxtaposition historique que tu sais très bien relater, Dan.


 

DAN ET NICEPHORE 05/03/2013 23:11



Bonsoir Geo,
Pas de doute, le tramway fait débat, ça au moins c'est une chose certaine, je pense que l'on pourrait en débattre longtemps chacun campant sur ses positions ce qui est bien humain. Il n'empêche
qu'une cité se doit de trouver un moyen de transport collectif présentant toutes les qualités : fiabilité, faible coût d'entretien, peu gourmand en énergie, capacitaire, silencieux, bref, des
qualités que l'on ne trouvera pas dans un seul moyen de déplacement. Les bus consomment de l'énergie, sont bruyants, et peu capacitaire, les trolleybus pouvaient à la rigueur présenter ces
qualités, mais demandaient une infrastructure trop importante. Alors ? Que reste-t-il ? Moi j'avoue ne pas savoir répondre à cette question, car comme tout ce qui est conçu par l'homme rien n'est
parfait, mais sachons reconnaître quand même les qualités de ce tramway sans pour autant le cautionner à 100%. Ce que j'ai pu remarquer par moi même et en en discutant avec quelques usagers,
c'est qu'il est ponctuel et régulier, le voyage se passe plutôt dans le confort et les voyageurs ne subissent pas les secousses d'un bus par exemple. Par contre gare au freinage un peu brutal
parfois.
Pour les côtés négatifs ça reste tout de même une espèce de train qui circule en pleine ville, et on n'arrête pas un train comme on arrête un bus.
En écrivant ces lignes je me rends compte que je reprends les arguments des uns et des autres en faveur ou défaveurs du tramway, alors il ne reste qu'une chose à faire, c'est d'attendre quelque
temps d'exploitation pour savoir si oui ou non ce mode de transport est adapté à la ville, et savoir si les havrais le plébisciteront, si oui, et comme dans toute bonne démocratie, il faudra
savoir se conformer à cette majorité.
Pour ce qui concerne le bâtiment par lui même, et comme je l'ai souligné plus avant dans les commentaires, il y aura toujours ceux nés avec cet édifice, et ceux ayant connu l'ancien, ces deux
positions sont-elles inconciliable ? Non c'est juste une question de temps.
Bonne fin de soirée Geo ! 


 


Salut geo, je savais que j'allais susciter une réaction de ta part, toi l'homme de l'art. Je te rappelle que j 'ai laissé nos lecteurs seuls juges sur le bien
fondé ou non de l'implantation du tram. J'ai simplement exprimé mon opinion personnelle, c'est tout. L'avenir dira qui avait raison. Bien amicalement. NICEPHORE


 



marcopolo76 05/03/2013 19:55


Bonsoir Dan


Cette fameuse place de l'Hôtel de ville qui laisse "place" à beaucoup de commentaires ..!


C'est sur que nos contemporains n'ont plus aucuns repères avec ta dernière photo ..!


A+


Marco

DAN 05/03/2013 20:06



Bonsoir Marco,
Eh oui, nous sommes au cœur de la ville, donc chaque havrais est passé au moins une fois par ici, alors évidement chacun à a sa propre vision des transformations effectuées dans ce lieu. Le seul
repère qui puisse être invoqué est de dire que le nouvel Hôtel de ville est construit au même endroit que l'ancien, maintenant pour son architecture, et si tu as lu un peu les commentaires, les
deux Hôtel de villes ont leurs adeptes, tout ça n'est peut être qu'une question de génération ?
Bonne soirée Marco !


 



Olivier Rault 05/03/2013 17:29


Même quand on ne connaît pas trop la ville, c'est toujours autant impressionnant ces photos de comparaison à differentes époques, j'adore.

DAN 05/03/2013 18:57



Bonsoir Olivier,
L'avantage, en faisant ces comparaisons, c'est que l'on a un endroit unique à reconnaitre avec un même angle de vue, et ce, sur deux époques, voire, comme ici, sur quatre périodes
différentes.
De plus, on a pas à chercher comment c'est maintenant puisque je le pésente, alors que vous preniez plaisir à regarder mon site me ravi.
Bonne soirée Olivier !


 



jeff 05/03/2013 14:12


 


On ne le voit pas sur ces cpa's mais dans la cour d'honneur de l'hôtel de ville s'élevaient des statues (oeuvres de David d'Angers) en hommage à deux Havrais célèbres, Bernardin de Saint Pierre
et Casimir Delavigne. Elles ont remplacé après 1945 les lions du parvis du Palais de Justice (Dan s'est d'ailleurs lancé dans un de ses posts sur les traces de ces Lions). Dans le jardin de
l'hôtel de ville une statue en pied de François Ier (oeuvre de Jules Saladin 1920) avait remplacé un kiosque à musique. Cette statue sauvée de la fonte pendant la guerre se trouve à présent dans
le hall de l'hôtel de ville actuel. Pour la petite histoire, une statue de François Ier en pierre avait été commandée au sculpteur Duparc durant la guerre par une commission Parisienne de l'Etat
(voir récit de Pierre courant dans « Au Havre pendant le siège »), elle se trouve à présent quai de l'Arsenal. Bonne journée.

DAN 05/03/2013 14:35



Bonjour Jeff,
En effet les statues de casimir Delavigne et Bernardin de Saint Pierre, on tété mise dans cette cour d'honneur de 1923 à 1940, ou 41 selon les sources. J'étudie en ce moment un article qui sera
consacré à ces statues, car elles ont déménagées souvent au Havre.
Pour les lions du palais de justice, j'avais fait un article ici, quand à la
statue de François 1er en bronze, merci de rappeler son auteur, ainsi que pour celle en pierre qui a connu quelques déménagements elle aussi, aujourd'hui l'une est toujours dans le hall de
l'Hôtel de ville, quant à l'autre elle est face au bassin du roi, un emplacement judicieux pour elle..
Quant au livre de Pierre courant, voila un excellent livre que je conseille à tous ceux voulant connaitre par le détail, comment le havre a traversé la guerre !
Bonne journée Jeff  !


 



azoline 05/03/2013 07:54


encore un reportage bien interessant ! moi j'aime le havre d'avant et j'aime le havre de maintenant. cette place est très agréable. et elle l'était déjà il y a 30 ans ! aerée, beau jardin, belles
sculptures et beux jets d'eaux?. bref, j'ai toujours aimé m'y arreter. une question me "tarabouine" depuis un moment : Pourquoi ne faites vous plus de superposition de vos photos avant apres sur
votre blog? Meê si vous n'avez pas pu le faire dans votre si beau livre, ça reste interessant ici non? bonne journée

DAN 05/03/2013 08:49



Bonjour Azoline,
Tout d'abord je voudrais vous dire que vous venez de faire le 6000ème commentaire sur ce blog, évidemment suivit de ses 6000 réponses.
Mais revenons-en à l'article. Je pense comme vous au sujet du Havre ancien, je le préférais au Havre moderne, mais cette place de l'Hôtel de ville d'aujourd'hui, et vous le soulignez
parfaitement, a aussi son charme, de plus son orientation nord-sud lui donne une luminosité toute la journée, ce qui fait qu'à n'importe quelle heure du jour, il est agréable de s'y promener,
même si ( et c'est mon gros défaut) quand je me balade ainsi j'ai toujours un œil tourné vers le passé.
Maintenant s'agissant des superpositions, en effet je n'en fais plus beaucoup, cela à cause de plusieurs choses, tout d'abord cela demande un assez long travail, en second lieu, les sujets ne se
prêtent pas toujours à cette technique, d'ailleurs beaucoup de lecteurs préfèrent une superposition partielle (comme des personnages pris sur la carte postale et retranscrites sur la photo
actuelle) qu'une superposition complète. Dans l'article de la semaine prochaine je ferais une superposition de personnages, j'espère qu'elle vous plaira. Je vais essayer à l'avenir, de refaire
plus de superpositions, pourvu que le, ou les, sujets s'y prêtent bien entendu.
Alors ne soyez plus "tarabouiné" Azoline, je n'ai pas complètement abandonné cette particularité
de ce blog.
Bonne journée Azoline !


 



Jeff 04/03/2013 18:00


On aperçoit sur plusieurs cpa des affichages indiquant le magasin de tissus" BOKA", qui devait situer peut-être derrière l'hôtel de ville. Bonne soirée.

DAN 04/03/2013 19:41



Bonsoir Jeff,
Il y avait un magasin Boka non loin de l'Hôtel de ville, juste un peu plus haut dans la rue Thiers, en remontant sur la droite si on regarde les photos de face. C'était une très grande enseigne
qui a durée longtemps. Beaucoup de publicité (on disait réclame") étaient disséminées un peu partout au Havre, ici sur le kiosque de l'arrêt des tramways. D'ailleurs si on regarde mon précédent
article, sur la première photo, on voit ce magasin se profiler au bout de la rue, avec, bien entendu, une réclame peinte sur son mur.
Bonne soirée Jeff !


 



Didier 04/03/2013 10:12


En passant il n' ya pas longtemps j'ai trouvé que c'était bien mieux sans les arcades, espace ouvert et de l'endroit où j'étais c'était apaisant, maintenant nous en avons parlé tant de fois, le
Havre d'avant ne sera qu'une illusion, même pas un rêve, difficile même de dire ce qu'il peut représenter pour moi? Mais nous aurions vécu autrement, travaillé autrement, aimé autrement, j'en
sais rien.

DAN 04/03/2013 10:59



Bonjour Didier,
Si chacun de nous pouvait transformer cette place de l'Hôtel de ville, nul doute que cela serait impossible, chacun ayant une idée bien précise de ce qu'elle devrait être à leurs yeux. Ainsi
certains regrettent que les pergolas aient disparu, toi non, d'autres le fait que le tram y passe et que ça gêne la vue et la circulation, d'autres non. Tu vois, impossible de contenter tout le
monde.
Moi je regrette l'ancien Hôtel de ville, certes oui, mais je regrette surtout tous ces morts pour rien qui ont disparu en même temps que cet édifice.
Tu as bien raison de dire que nous aurions vécu tout autrement, c'est ce que l'on peut appeler l'effet "papillon", tu déranges quelque chose dans une partie de la planète, et cela a des
conséquence à l'opposée de cette partie.
Bref, il faut vivre avec ce que l'on a  et ne voir que le meilleur aspect des choses, comme la luminosité de cette place, il y a toujours un moment où tout le monde peut se mettre d'accord
n'est-ce pas !
Bonne journée Didier !


 



kevin 04/03/2013 00:14


Bonsoir arrêton de critiquer notre bel hotel de ville, certe l'ancien aurais peut être pû rester. Mais par rapport il y a 20 ans en arrière cette majestueuse place à bien changer et faut pas
oublier que cet endroit fait l'amblème du Havre d'aujourd'hui . Je pense par contre que à l'époque il aurais pu ce casser un peu plus le cul au sujet de son dernier étage. Bonne soirée


 

DAN 04/03/2013 00:43



Bonjour Kevin,
Il n'est pas question ici de critique dans le sens stricte du terme, mais de comparaison entre l'un et l'autre, ce qui, au final, n'a pas beaucoup de sens. On peut critiquer quelque chose de
perfectible, mais moins quelque chose de fini, car une fois fait la critique ne sert plus à rien puisqu'il est terminé.
Et puis il faut imaginer qu'en détruisant cet ancien Hôtel de ville, c'est toute la vie passé de nos parents et grands-parents qui disparaissait. Peut-on imaginer aujourd'hui qu'on puisse faire
disparaitre quelque chose sans qu'il y ait de réaction ?
Alors c'est vrai, cette "nostalgie" du passé se cristallise sur ce nouvel Hôtel de ville, mais tout ça n'est qu'une question de temps, un jour viendra (bien assez tôt) ou tous les témoins de
cette catastrophe ne seront plus là pour dénigrer cet Hôtel de ville.
Quant au dernier étage, là ma foi, je ne vais pas te désavouer


Bonn journée Kevin !


 


 



l'père Cantoche 03/03/2013 23:19


Ben moi, j'aime bien la Place de l'Hotel de Ville version 2013 avé son beau tramvé qui fait " ding-dong ".... même que, lors de mes ballades en vélo, jm'arrête quelques minutes assis sur un banc,
jm'allume un ti-cigarillos et j'admire l'paysage qui s'offre généreusement à moi, j'regarde le tramvé passer et jm'e fait la conversation :


--- Dé, il est rien beau l'tramvé, la vache  !


--- Meeeeuh ouais, presque aussi beau qu'un train , pa  !


meeeeuh meugle une voix étrange à mon oreille qui n'en croit pas ses yeux


alors je remonte  sur mon vélo, tout regaillardi par cette échange verbal vachement intéressant et dont la narration, j'en suis certain, va passionner les lecteurs de ce blog...


a lait, a lait, m'en va vous quitter car il est temps d'aller faire dodo... mais sans, néanmoins, vous féliciter pour cet article qui , comme d'hab, est en tout point remarquable... ce blog
devrait être classé monument historique au patrimoine de l'Humanité de l'Unesco... m'enfin  ! 

DAN 03/03/2013 23:37



Bonsoir l'père cantoche,
Aaah le tramvé, que de langues ne délie-t-il pas, d'un côté comme de l'autre d'ailleurs. Pour ma part maintenant qu'il est là, toutes les photos que j'ai faite sur son parcours sont à refaire...
Quoique, maintenant je vais pouvoir faire des "avant-après" sans acheter de cartes postales, étonnant non ?
Mais dis moi, tu fais du vélo par ce temps plus que frisquet et qui risque de te geler les poils de mollet ?
Ah y'a pas à dire, t'es un courageux qui n'écoute que son courage, surtout si ce dernier te conduit vers un bac où tu te repose !
Aller, je suis mauvaise langue, et je serai puni pour ça


Bon mais ce n'est pas le tout mais je suis comme toi, je vais aller faire dodo aussi, en rêvant à mon classement à l'UNESCO 


Bonne nuit Thierry !


 


 


 



eva 03/03/2013 23:12


C'était un très bel ensemble... Pas étonnant qu'il ait été photographié de nombreuses fois. Bien sûr, ce n'est plus du tout le même coup d'oeil... 

DAN 03/03/2013 23:28



Bonsoir Eva,
Le Havre n'est déjà pas une ville ancienne (1517), et son extension ne date que de 1850, alors nous "enlever" ce que nous avions de bien, on peut comprendre le désarroi des contemporains de cet
édifice.
Pour ce qui le remplace, nous n'avions pas tellement le choix à l'époque, et il fallait faire vite, alors malgré tout, et devant l'urgence, cela aurait pu être pire.
Bonne fin de soirée Eva !



Claude 03/03/2013 20:23


Ah..!! comme il était beau notre ancien Hôtel de Ville...notre "petit Louvre" comme cela a déjà été dit plus avant...


Et comment ne pas être empreint de tristesse et de rancoeur quand on le voit tel qu'il se présentait en 1945..  après le désastre...!!


Merci de nous rafraîchir la mémoire à l'aide de ces belles CPA.


Pour répondre à une allusion de Nicéphore...Personnellement  je dis "OUI" le "tramvé" est bien un moyen de transport passéiste...!!


Bonne semaine

DAN 03/03/2013 20:39



 


Bonsoir Claude,
Oui, je me met un peu à la place de nos parents qui ont vu ce désastre, et comme tu dis, comment ne pas avoir de rancœur devant un tel « spectacle», non il y avait de quoi être écœuré,
surtout venant de la part de nos « alliés »....


Le « tramvé », quand je vois cette appellation je ne peux m'empêcher de
penser à toi , mais l'effet que m'a fait ce tramway est le même, comment peut-on passer ces
carrefours sans avoir au préalable abaissé les barrières ? Les havrais n'ont plus qu' à se résoudre à devenir plus prudent car il est vrai que certains d'entre eux ne font pas attention en
traversant une rue, il faut bien le reconnaître, alors le ding-dong d'avertissement n'est pas superflu parfois !


Bonne soirée les amis ! 



Francois 03/03/2013 20:09


Salut Dan,


Superbes photos. Il y en a une des années 80 dans le livre "Le Havre" des éditions du Ptit Normand. La vue n'est pas tout à fait le même mais c'est le même lieu.


Amicalement


François

DAN 03/03/2013 20:24



Bonsoir François,
C'est en effet un point du vue qui a inspiré beaucoup de photographes, car là où je me suis placé, il y a quelques marches qui permettent de prendre en plongée cette place de l'hôtel de
ville.
Il n'est donc pas étonnant de retrouver ce point de vue dans d'autres médias à d'autres époques. D'ailleurs il y a de nombreuses cartes postales ayant été prises de cet endroit, il faut croire
qu'il est un peu "magique".
Merci pour ta visite et bonne soirée François !



Jonathan 03/03/2013 19:29


Un très gros travail !


Bonne soirée également, et merci également pour tes visites :-)

DAN 03/03/2013 20:00



Un gros travail en effet et tu sais de quoi on parle, puisque tu fais toi aussi de ton côté un travail très conséquent autour des car-ferry.
Alors on peut dire que le plaisir des visites est partagé !
Bonne soirée Jonathan !



Jonathan 03/03/2013 18:43


Pas évident de reconnaître les lieux !

DAN 03/03/2013 19:14



Bonsoir Jonathan,
Pas facile en effet de reconnaitre ce qui fut et qui n'est plus, c'est pour cette raison que je m'évertue à prendre mes photos dans le même axe de prise de vue que les cartes postales, sinon ce
serait encore plus difficile de s'y reconnaitre, tout ayant été rasé.
Merci pour tes visites et bonne soirée Jonathan !



louis 03/03/2013 18:38


C'est bien joli tous ces boulevards, carrefours ou autres avenues inconnus mais moi ce que je veux c'est un plan clair pour circuler dans votre ville. ( Parceque si je devais compter sur vous
pour visiter !!!)

DAN 03/03/2013 19:09



Salut Louis,
Si je savais manipuler un ordinateur comme toi la plume, j'aurais depuis longtemps proposé un plan plus clair pour les lecteurs, et tu t'y serais retrouvé, un peu comme moi dans tes histoires

Bon mais à défaut d'un bon plan y'a (je pense) un bon guide qui t'attend dans la cité de ce cher François le 1er, et là tu verras que mon bavardage remplace tous les plans du monde, à conditions
d'avoir la patience de m'écouter bien entendu
Alors compte sur moi pour te guider !
Bonne soirée Louis !


 


 



phyll 03/03/2013 17:38


salut mon pote, salut Nicé,


si on ne savait pas qu'il s'agit du même lieu, on ne pourrait pas le deviner !!.....( un peu nunuche ce que j'écris mais c'est vrai !!  ).


sinon, je rejoins JMH qui souligne la dangerosité de ce carrefour !!!... en tant que piéton, il faut être très vigilant !!!


à bientôt DAN !

DAN et NICE 03/03/2013 18:22



Salut mon pote,
Nunuche toi, jamais
Sinon je suis resté un moment à attendre le moment propice pour faire ma photo, et en effet, ce carrefour est plutôt risqué du fait de la "nonchalance" de certains piétions qui pensent que le
tram va faire comme les voitures c'est à dire s'arrêter au bon moment. Mais que nenni ; c'est ainsi que j'ai pu voir des  promeneurs courir vite-fait pour éviter le tram. Ça devrait entrer
dans les mœurs bientôt mais espérons que ce ne soit pas un accident qui fasse réfléchir les piétons.
Bonne soirée Phyll !


 


Salut Phyll, non tes commentaires ne sont jamais nunuches, mais toujours emprunts d'un sacré bon sens !  En ce qui concerne la dangereusité du tram, elle
est inhérante à ce mode de transport. En effet pour moi, le tram est un train, sans passages à niveaux,  qui circule au coeur de la ville... No comments. 


Amicalement. NICEPHORE


 



Tic-Tac 03/03/2013 15:42


Bonjour DAN et merci !


Hâte de venir voir le tram au Havre (ce qui n'est pas encore le cas) quand j'irai un peu mieux et que je pourrai sortir !


Très bon dimanche à tous, 


Tic-Tac

DAN 03/03/2013 18:13



Bonsoir Tic-Tac,
Houla, tu es malade, j'espère que ça ne n'est que passager et que tu retrouvera la santé bientôt.
Quand elle sera de nouveau là, tu pourras venir et je te servirai de guide  pour voir le tramway, mais pas seulement
Bonne récupération Tic-Tac, et à bientôt !



jeanpaul76 03/03/2013 15:00


Bonjour les amis  


Incontestables deux époques l'avant bien sûr et pour faire simple aujourd'hui à la vue le tram tenait forcément le haut du pavé il faut tenir compte de l'époque peu de voitures le tram avait
toute sa place dans la vie des havrais cela est dit... 


La place de l'hôtel de ville point centrale et stratégique administrative même si la fréquentation a diminuer suite au déploiement des maisons de quartier. Une remarque avant visiblement les
arbres en bois faisait partie du décor maintenant plutôt des potelés en fer quelques choses à changer non ! heureusement que la pancarte bleue égaye je rigole bien sûr. Encore un reportage
excellent les amis Un peu de nostalgie et une époque où nos bâtisseurs pensaient sur ce message je vous souhaite une excellente semaine

DAN ET NICEPHORE 03/03/2013 15:23



Bonjour Jean-Paul,
Remarque tout à fait pertinente en ce qui concerne la circulation du tram aux époques antérieures, en effet il y avait peu de voitures pour gêner sa circulation, au contraire d’aujourd’hui où
tous les moyens de locomotion (vélos scooter et j'en passe) se partage la voie publique.
Si la fréquentation de l'hôtel de ville a diminunué par rapport aux époques anciennes, c'est que dans chaque quartier il y a une mairie annexe où le contribuable peut faire ses démarches
administratives.
Quant aux arbres ils poussent mon ami, ils poussent alors il va falloir être un peu patient avant de s'y mettre à l'ombre un jour de canicule !
Merci pour ta visite l'ami, et continue tes balades à travers le Havre d'aujourd'hui, bon dimanche Jean-Paul


 


Voilà, tout est dit, doit-on en déduire cependant que le tram est un moyen de transport du passé ? Je laisse les lecteurs seules juges ... Cordialement
NICEPHORE


 



Mousse 03/03/2013 13:38


Bonjour cher Dan,


Que c'était joli ces bâtiments, c'est fou comme cela ressemble fort à la place Royale à Bruxelles, qui elle n'a pas changé.


Chez vous, c'est un fameux changement.


Merci pour ces jolies cartes.


Passe un bel après-midi.


Mes amitiés.

DAN 03/03/2013 14:44



Bonjour Mousse,
Il est probable que si nous n'avions pas eu cette guerre ce bâtiment serait encore debout aujourd'hui.
Il faudra que je me rende à cette place royale de Bruxelles, pour que je me rendre compte des beautés de ton pays , sans doute lors d'un séjour de vacances d'été.
Je te souhaite également un excellent après-midi chère Mousse !



boboce 03/03/2013 11:06


Non c'est un Percival Proctor.


L'année suivante, il a fini exposé et mis en vente dans une casse à côté du terrain d'Octeville.


 


A+

DAN et nicephore 03/03/2013 11:17



Mince alors, mais oui bien sûr un percival Proctor, j'en avait fait la maquette il y a...houla, plus de 40 ans, j'ai donc quelques excuses
Et le pire c'est que je me souviens bien de cet avion dans la casse non loin du terrain, comme quoi les souvenirs ont besoin d'être réveillés pour reprendre leur importance !
Merci boboce et bon dimanche ! 


 


Ha, la honte confondre un Percival proctor avec un Nord écrin, c'est pas terrible Dan. Moi, je pensais plutot à un Mikoyan-Gourevitch 257 ...



Ho bah dès, tout le monde peut se tromper !  ( se
gourévitch, tu veux dire ! )



Randonnée et Nature 03/03/2013 11:02


Belle rétrospective aussi sur le tramway. Les voies ferrées étaient plus nombreuses à cette époque. Et les pavés également. Cela ne devait pas être confortable pour le bébé dans le landau...Beau
cachet d'Ingouville !


Merci pour ces articles formidablement illustrés. Amitiés. C&B

DAN 03/03/2013 11:13



Bonjour C&B,
Les pavés ainsi que les rails étaient aussi le cauchemard des cyclistes, jeune quand je roulais au Havre il n'était pas rare de voir un cycliste se prendre la roue dans un rail et tomber, ça
m'est arrivé également, et que dire des pavés qui nous empêchaient d'avancer régilièrement, bref le goudron est nettement mieux de ce point de vue.
Je vois que j'ai à faire à un philatéliste, car sur les cartes postales ce n'est vraiment pas ce que je remarque en premier hormis pour savoir la date où la carte a été tamponnée, mais là il faut
faire attention, car la photo a pu être prise des années auparavant.
Bon dimanche à vous deux !


 



boboce 03/03/2013 10:38


Salut Dan


 


Devant l'hotel de ville, je verrai bien ce genre de monument.


 





Expo sur le sport en 1962.


 


Bon dimanche


A+

DAN 03/03/2013 10:54



Salut boboce,
Aaaaaaahh excellent document qui nous montre ce Norécrin (si je me souviens bien). Mais comment est-il arrivé là ? Sans doute a-t-il été démonté puis remonté ici sur cette place.
En tous cas un document tout à fait original et je te remercie de l'avoir inclus dans ton commentaire.
Bon dimanche boboce !


 



françoise B 03/03/2013 10:23


Bonjour Dan. Quel magnifique hôtel de ville nous avions! une si belle architecture et surtout ce côté chaleureux que ne dégage absolument pas le nouveau! Plus aéré certes mais plus froid. L'oeil
le balaie rapidement, nullement tenté de s'arrêter. On est plus attiré par la belle ligne du métro qui vient remettre un peu de vie à cet endroit. Mais on peut se consoler en se disant que tout
cet ensemble a quand même été classé !! mais je suis sans doute trop partisane et certains le préfèrent probablement comme il est aujourd'hui. En tous cas je comprends mieux, en comparant
"l'avant et l'après"le désarroi de nos parents et leurs critiques à la reconstruction. Merci Dan de nous donner l'occasion de nous en souvenir. Bon dimanche.

DAN ET NICEPHORE 03/03/2013 10:49



Bonjour Françoise,
J'avais expliqué en son temps que cet hôtel de ville était magnifique, plus que l'actuel en tous cas, mais ça réveille presque à chaque fois cette polémique sans objet du "c'était mieux
avant-c'est mieux maintenant". C'est une controverse qui n'a pas lieu d'être, les anciens préfèreront toujours l'hôtel de ville de Brunet-Debaines, et n’apprécieront que très modérément le nouvel
édifice.
Ce que ne comprennent pas toujours les jeunes c'est qu'on a "volé" le passé du Havre trop brutalement avec ces foutus bombardements, comment peut-on demander aux anciens de ne plus regretter ce
qu'ils ont perdu si sauvagement  ?
La transition s'est faite, elle aussi trop rapidement, car s'il n'y avait pas eu la guerre les choses auraient évoluées naturellement, peut être n'aurions-nous pas gardé cet hôtel de ville, mais
ce dont je suis sûr c'est que la transition ce serait faite en concertation avec les havrais et plus en douceur.
En tous les cas ce que je reviens à dire c'est qu'il ne faut surtout pas oublier de savoir d'où l'on vient pour savoir où l'on va !
Bon dimanche Françoise  !


 


En tout cas, jamais l'ancien Havre, n'aurait été classé au patrimoine, comme l'a été le nouveau !


Amicalement NICEPHORE


 



JMH 03/03/2013 10:06


Bonjour


Merci pour les images de cet endroit aimé. L'histoire de l'hôtel de ville est assez connue et il y aurait peut-être une histoire de l'aménagement de la place à faire. Et on met un bâtiment et on
l'enlève et on en remet un... En ce moment c'est la période table rase en matière de bâtiment ( pas de café, pas de cabine d'ascenseur maçonné ). Jusqu'à quand ? On est dans la période "caravane"
( camping ) de la place. Elle permet l'installation d'équipements provisoires ( grande roue, caravanes de promotion itinérantes...). Les aménageurs forcenés supportent très mal ces
beaux espaces vides. Il y a quelqu'un qui va bien proposer l'érection d'un nouvel édifice !


A changer dans l'avenir : les mâts de drapeau mal placés, peut-être trop nombreux. Quant à la sécurité de ce carrefour avec le tram je pense que c'est absolument à revoir avant un accident
grave.


Bon week-end


Jean-Michel 

DAN 03/03/2013 10:23



Bonjour Jean-Michel,
Voila une bonne idée que de faire l'histoire de ce lieu, avec l'ami Nicéphore nous étudions en ce moment cette place pour savoir si il y a eu creusement ou non de certains emplacements. Il serait
trop long ici d'expliquer cette étude, mais quand on pense que les jardins sont au niveau de l'ancien Havre il y a quelques endroits où ce raisonnement ne tient pas, bref, c'est à l'étude.
C'est vrai que cette place a toujours fait l'objet de convoitise pour certain "investisseurs", rappelons-nous du restaurant hypopothamus (pas sur le l'orthographe).
Plus près de nous la démolition des édicules abritant un bureau de tabac-presse et les bus océane, pourtant construit pas Jacques Tournant bras droit de Auguste Perret.
Quel sera l'avenir de cette place, ma foi je n'en sais trop rien mais je pense que telle qu'elle est maintenant il ne faudrait plus y toucher, à moins de trouver une solution pour ne plus voir
ces fils électriques disgracieux barrer la perspective, sans toutefois supprimer le tramway, mais ça, c'est une question qui intéressera la génération future.
bon dimanche jean-Michel !


 



FAH 03/03/2013 08:30


Bonjour Dan,


Je réponds à Makara:


Le boulevard  s'appelait avant Bd Impérial sous Napoléon III, construit en 1857 (inauguration aussi de l'HDV - architecte Brunet-Debaisne)  de l'HDV à la gare (le chemin de fer arrive
au Havre en 1847). A la chute de Napoléon III on erradique tout ce qui le rappelle et on lui donne le nom de Strasbourg en hommage à l'Alsace Lorraine. Il est construit sur les glacis des
anciennes fortifications qui entouraient le Havre.


La partie de l'HDV à la mer était désignée  sur les vieux plans par l'appellation "chemin menant à la mer".  Elle prend le nom de Foch en 1929, et d'avenue en 1952.


Boulevard: terme de fortification. construits à leur place après leur démolition on a gardé ce terme.


Avenue: voie plantée d'arbres, ce qui correspond exactement à l'avenue Foch de nos jours.


Bonne journée à tous


FAH

DAN 03/03/2013 09:08



Bonjour Françoise,
Parfait, je n'ai rien à ajouter, si, merci Françoise pour ces précisions, et bon dimanche


PS : ne mange pas trop de chocolat



GL 03/03/2013 08:18


L'endroit actuel a peut être moins de charme mais il est très aéré et lumineux

DAN 03/03/2013 09:05



Bonjour GL,
Certes, l'endroit parait plus lumineux, qu'autrefois, mais n'est-ce pas dû aux arbres et au fait que ce sont des photos en noir et blanc ? Ce qui est certain c'est que cette place de l'hôtel de
ville a plus d'espace en terme de surface puisque le nouvel édifice a été construit plus en retrait du boulevard, cette disposition accentue sans aucun doute la luminosité du lieux.
Bon dimanche GL !



Buddy2259 03/03/2013 04:01


Dan et Nicéphore bonjour,


Pour celui qui a l'habitude de manipuler les cartes postales du Havre il est assez facile de bien cerner la vie de cette artère  au fil des décennies . Le reportage de ce dimanche
accompagné des cartes et des photos est un vrai régal à parcourir. Il est maintenant bien loin le temps du premier tramway hippomobile de 1874!!!!


Bon dimanche à vous deux !

DAN et Nicéphore 03/03/2013 09:00



Bonjour Buddy,
Oh oui, il est bien loin le temps des tramways tirés par un ou deux chevaux. Bien que les premières lignes passaient sur le côté de cet hôtel de ville il ne passait pas devant celui-ci, c'est par
la suite en 1893, lors de l’électrification,  que sera installé les lignes devant la mairie de l'époque.
Aujourd'hui comme tu peux le constater il en est de même.
Bon dimanche à toi aussi Buddy ! 


 


Bonjour Buddy, l'histoire est un éternel recommencement comme dit le philosophe ! NICEPHORE



Makara 03/03/2013 02:08


Yoh  !


A propos le Boulevard de Strasbourg, j'ai une question : Quand est né le Bld de Starsbourg ? Quand ce lieu est baptisé ? juste après 1870 ?


Woow Cet Hotel de ville est beau ! L'Architecte de cet Hotel de Ville n'est pas inspiré du Louvre par hasard ? surtout le Pavillon de Marsan et celui de Flore ?? ils se ressemblent bcp ! C'est un
style très Napoléonnien III. Dommage qu'on n'a pas reconstruit... Perret n'a pas voulu le garder ?


Je redécouvre Le Havre grace à ce blog. Kool !


Makara

DAN 03/03/2013 08:52



Bonjour Makara,
Le boulevard de Strasbourg est né en 1857 après la démolition des remparts. Il avait pour nom à cette époque boulevard impérial, en rapport avec le dirigeant de la France d'alors Napoléon III qui
viendra le 5 août de cette année là au Havre.
C'est bien en 1870 qu'il prendra le nom de Strasbourg, année où la France a perdu la guerre et par voie de conséquence Strasbourg.
L'architecte de cet hôtel de ville Charles-Louis-Fortuné Brunet-Debaines, a travaillé sur un projet  consistant à réunir le Louvre et les Tuileries, ce n'est pas étonnant que Napoléon III
ait qualifie cet édifice de "petit Louvre" lors de sa visite au Havre.
Je pense que Perret ne pouvais pas garder cet hôtel de ville qui n'était qu'une carcasse à la fin de la guerre, certes il restait quelques beaux "morceaux" mais à cette époque on pensait surtout
reconstruction et non restauration, car il faut se remettre dans le contexte de cette époque, tout était à refaire et vite, alors s'il n'y avait eu que cet édifice peut être aujourd'hui
pourrions-nous le restaurer comme on l'a fait de l'église Notre dame, mais, à ce moment là,  les priorités étaient ailleurs.
Bon dimanche Makara !