Boulevard Amiral Mouchez

Publié le par DAN

Puisque j'étais sur le boulevard Amiral Mouchez, dans mon précédent article (avis de recherche), j'en profite pour le compléter, avec la physionomie qu'avait cette artère dans sa partie sud, près de la place Léon Carlier.
Ici, peu de changement, ce qui contraste avec la partie nord du boulevard. La vue, présentée ici, est du sud-ouest vers le nord-est.
Ce boulevard a porté plusieurs noms au cours de son histoire :

Chemin de Grande Communication (chemin N°81) (1876-1880)

boulevard de Tancarville (1880-1892)

Suite aux délibérations municipales du 29 juin 1892, on décide de nommer cette artère du nom de l'amiral Amédée Mouchez. Pendant la guerre de 1870, alors capitaine de vaisseau, il fut chargé d'organiser la défense du Havre dans des conditions tout à fait défavorables. Malgré cela, il mit la ville en état de résister à l'ennemi.


Le boulevard actuellement


La carte postale


Fusion des deux photos à 40%


Fusion des deux photos à 50%



Commenter cet article

BINCHY 22/11/2009 13:17


Il est SUPERBE votre blog ! J'ADORE les cartes postales anciennes ! J'y reviendrai.
A très vite.
En attendant très bon dimanche.
Binchy.


DAN 22/11/2009 13:22


Bonjour et soyez le bienvenu sur "havrais-dire"  BINCHY. Nous espérons qu'il continuera à vous plaire dans l'avenir.
Bon dimanche à vous aussi ! 


Laurent 21/11/2009 23:59


Dan, le quartier de mon enfance et adolescence côté Amiral comme ta fusion le montre, n'a pas changé, en revanche sitôt franchi amiral Courbet... je me sens un peu seul avec mes souvenirs !


DAN 22/11/2009 00:10


Bonsoir (ou bonjour) Laurent. c''est un sentiment que je connais bien, mais avec un autre quartier, celui du val soleil-tourneville à Sanvic.
Tu es du même quartier que nicéphore, alors que moi je dois bien l'avouer je n'ai connu (vraiment) ce quartier depuis que nicéphore m'en eu conté l'histoire.
Avant ça je n'osais pas m'aventurer dans ce quartier à la mauvaise réputation, qui, parfois était justifiée puisque je m'y suis fait "caillassé". Mais c'était une autre époque et les efforts de la
municipalité pour restauré cet endroit sont à souligner !
Bon dimanche Laurent


LGV 21/11/2009 22:18


effectivement, les batiments sont presque exactement les même !
peut on savoir de quand date la photo de la carte postale ???


DAN 21/11/2009 23:07


Bonsoir Cédric. Je ne connais pas la date exacte de la mise en service de cette ligne ( il faudrait que je fasse des recherches dans ce sens) mais on peut estimer
que cela devait être au début du XX ème siècle.
@+


GeraldH76 20/11/2009 00:13


Salut mon bon Dan , pas trop changer depuis, a voir dans l'avenir !!!!
Superbe  et bon boulot  une fois de
plus .
Certains quartiers changent et pas d'autres .


DAN 20/11/2009 07:49


Salut mon bon Gérald. Eh oui, il y a des quartier comme ça qui ne changent pas. Si on examine celui de l'Eure, de près, beaucoup de maisons de rues sont restés les
mêmes qu'avant la guerre, ce qui ne veux pas dire qu'il n'ait pas subit ses ravages.
Ce que les urbanistes "essaient" de reconstituer aujourd'hui va dans le sens d'une vie sociale plus agréables dans ce périmètre qu'est le quartier saint Nicolas. Y arriveront-ils ?
Bonne journée Gérald.


Yannick B 19/11/2009 23:53


Encore un post digne de l'historien que tu es, je suis un peu du même avis que Philzoc et je trouve étonnant que ce coin soit resté sensiblement le même, alors qu'à quelques mètres
seulement le quartier a un tout autre visage.
Cependant comme Marco l'a souligné et comme on peut le constater en regardant ces clichés des deux époques, le côté vivant de cet endroit en a pris un coup.


DAN 20/11/2009 07:44


Bonjour Yannick. Historien est un bien grand mot, nous essayons de faire ce blog le mieux possible avec, peut être,  les mêmes exigences qu'un historien.
Ce boulevard et ce quartier n'est pas le seul à voir sa population resté chez-elle. N'oublions pas le confort "relatif" qu'il y avait à l'époque de la carte postale. Maintenant rester chez soi est
synonyme de "cocoonage"
Sans remonter aussi loin, dans ma jeunesse et là où j'habitais (sanvic) beaucoup de gens et notamment les jeunes, jouions dehors jusqu'à la nuit tombante.
Bonne journée Yannick !  


marcopolo76 19/11/2009 22:02


Il y a une grosse différence entre avant et maintenant ...!
Sur la carte postale le quartier donne l'aspect d'une activité importante au niveau commerciale , alors que maintenant elle n'est qu'une artère de circulation sans aucun intéret ...!
Marco


DAN 19/11/2009 22:39


Bonsoir Marco. C'est vrai que la vie était beaucoup plus vivante dans les rues du fait, par exemple, de la proximité, et du nombres, de petits commerces. Il y avait
aussi des familles avec plus d'enfants, j'ai une carte de la même époque montrant ceux-ci jouant dans cette même rue.
Tout ceci fait qu'aujourd'hui, avec les automobiles, entre-autres,  difficiles de trouver les mêmes conditions de vie.
@ + Marco


Papy Scham 19/11/2009 18:17


Bonjour
Là pas besoin d'avis de recherche puisque le montage est tellement bien réussi, qu'il n'y a presque plus photo. En plus une petite leçon d'histoire locale. Bravo !


DAN 19/11/2009 19:47


Bonsoir Papy Scham. C'est vrai que cet article m'a demandé moins de travail, et en plus il complète le précédent. 
Notre blog se veux didactique mais sans excès, et sans simplification non plus, bref un bon équilibre afin qu'il soit à la fois distrayant et "instructif".
J'espère vous y revoir à l'occasion.
Je vous souhaite une excellente soirée


François 19/11/2009 15:51


Belle série de photos !

le boulevard Amiral Mouchez était beaucoup plus vivant au début du siècle qu'actuellement. Il était peut-être moins industriel qu'avant ou alors la carte postale a été prise en été ou au printemps.


DAN 19/11/2009 17:20


Bonsoir François. Il faut dire qu'à cette époque, beaucoup de gens, les beaux jours revenus, étaient dans les rues. La "télé" n'ayant pas encore fait ses
"ravages".
Sur beaucoup  de cartes postales anciennes on voit les promeneurs déambuler, les gamins dehors et ainsi de suite.
Et n'oublions pas, il n'y avait pas beaucoup, voir pas du tout, d'automobiles, ceci explique sans doute cela !
Bonne soirée.


phyll 19/11/2009 14:31


salut mon pote,
dois-je rajouter un compliment ?.....oui bien sûr !!!: encore une belle réussite !!
et il est vrai que c'est surprenant d'y voir tous ces immeubles anciens quand on sait ce qui c'est passé !!... un peu comme dans mon quartier, d'ailleurs, mais ça, c'est un autre sujet !!!
à bientôt


DAN et NICEPHORE 19/11/2009 15:04


Salut Phyll. Il y a comme ça des immeubles qui ont échappés au désastre. On en voit donc quelque exemples ici, mais si on en vient à ton quartier c'est encore plus
surprenant puisque parfois, seul un,ou deux immeubles sont resté debouts au milieu des décombres. C'est un autre sujet, certes, mais  que j'aimerais abordé un des ces jours, quand j'aurais
"matière" pour un article complet.
Bonne journée mon pote !  

Salut phyll.
Tu mets là le doigt sur une incohérence de messieurs les anglais qui ont rasé le centre ville ou tu habites et ont partiellement épargné le quartier de l'eure qui jouxte le port, cible
imminemment statégique !
Amitiés
NICEPHORE




philzoc 19/11/2009 13:30



Une enquête menée à bien !


Une remonter dans le temps, pour s’apercevoir que l’essentiel de ce coin de la ville n’a pas vraiment changé. Cela en est presque troublant, quand on voit la métamorphose d’autres
quartiers !!  




DAN 19/11/2009 13:59


Bonjour Philzoc. Pourtant ce quartier a subit beaucoup de bombardements, et ce, tout au long de la guerre. Les objectifs visés dans ce quartier était soit
portuaires ou industriels.
Pour la Havre lui même c'est la ville entière qui était l'objectif. D'où ce résultat navrant.
Mais c'est bien d'avoir des "bouts de quartier" montrant ce qu'était le Havre avant septembre 44 !
Bonne journée Philzoc


Joramy 19/11/2009 12:40


Salut Dan,

Aucun changement depuis toute ses année =D

A tu reçu un mail du président de la SHP ?


DAN 19/11/2009 12:43


Salut Joramy. Pas de changement c'est vrai,  sauf le nombre de personnes dans la rue et les tramways.
Quand au mail du président de la SHP, toujours rien !
@+


gl 19/11/2009 10:35


Effectivement peu de changement dans les constructions mais un peu plus de vie avant, notamment sur le trottoir sud, et la présence du tramway.
Encore une fusion réussie pour notre plaisir.
J'ai soumis à Laurent une petite mission par rapport au plan couleur publié sur son billet des tickets de bus: la représentation curieuse pour cette époque de l'église Saint augustin.


DAN 19/11/2009 11:07


Salut GL. Il y a si peu de changement de ce coté-ci du boulevard, que pour le précédent article, j'ai cru qu'il en était de même? Comme quoi mieux vaux se méfier
des apparences.
Pour l'église Saint augustin, que je ne connais pas, il se peut qu'elle soit présenté curieusement. Sur ce même plan, l'église sainte jeanne d'arc, rue Bossière, est, elle aussi mal située puisque
sur la rive sud de cette rue alors qu'elle était sur la rive nord.
Il ne faut pas toujours se fier à ce que l'on voit ou lit sur les plans et livres sur l'histoire du Havre.
Un vérification sur les lieux même est préférable. Toi, comme moi, en savons quelque chose.
Bonne journée  GL !


buddy2259 19/11/2009 10:31


Bonjour  Dan , très joli complément d'enquête que tu nous propose là : Photo de qualité et un grand plaisir que de pouvoir admirer ces belles cartes postales,et de
nouveau  une très belle fusion avant /maintenant.Ce Boulevard Amiral Amédée Mouchez à ma fois fort bel allure...Bonne journée Dan.


DAN 19/11/2009 11:00


Bonjour Buddy. Cet article n'était pas vraiment prévu pour aujourd'hui, mais tant qu'à faire me suis-je dis, autant le publier à la suite du précédent 
article. Ça fait un "tout" comme ça.
@+ l'ami