Commerces des années folles.

Publié le par DAN

  Voici deux boutiques des années 20. La première, rue Thiers (aujourd'hui avenue René Coty), occupait toute la largeur de l'immeuble donnant sur cette artère. Nommé « le Comptoirs de Chimie du Nord-Ouest». On y trouvait, entre-autres, des produits pour le développement des photos. Aujourd'hui c'est un détaillant en vins qui occupe la moitié de cet ancien commerce.

 

Le Havre (3)La photo du 61 rue Thiers. Remarquez que la façade à gauche, occupe la largeur de l'immeuble. Aujourd'hui ce sont deux boutiques qui occupent le lieu, voir, ci-dessous, un plan plus large du même lieu en 2013. (photo DAN)

 


Le Havre (6)Le même endroit en 2013 où l'on voit que la façade de l'immeuble, sur la gauche, est occupée aujourd'hui par deux boutiques. (photo DAN)


******************************


L'autre magasin, situé rue du Bastion*, occupait l'angle avec la rue Doubet, (rue Paul Souday depuis 1929). Notez sur la gauche du cliché, l'arrière de l'église Notre Dame de l'immaculé conception démolie en 1970, dont l'entrée était rue J.B. Eyriès. (voir ici)

*rue crée en 1854 à l'emplacement des troisième fortification.


Le Havre (1)Le magasin de papiers peints 11 rue du Bastion ici sur la droite.

A gauche, la rue Doubet (P. Souday) avec l'arrière de l'église de l'Immaculée conception démolie en 1970. (coll DAN) 

 


Le Havre (4)Le même endroit en 2013. (photo DAN)



Le Havre (2)

 Une vision plus large de l'endroit avec à droite la rue du Bastion, et au fond l'arrière du Palais de Justice rue Jules Lecesne. (photo DAN) 


__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite. 

 


Commenter cet article

Buddy2259 25/10/2013 17:36


Bonsoir Dan et l'homme de l'ombre ,


Comme le disait notre ami Claude ...les commerces ça va ça vient et plusque ça va...rassurez-vous les amis le problème est le mème dans les autres villes le petit commerce est mort
.....hélas .


amitiés à vous Dan et Nicé...vous ètes  deux personnages quej'apprécie particulièrement... ! )

DAN et nicephore 25/10/2013 17:45



Bonsoir Buddy,
Hélas comme tu le dis, car non seulement les petits commerces disparaissent mais ceux qui restent sont partout les mêmes puisque franchisés, c'est dommage car maintenant quand on voyage en France
il n'y a plus le dépaysement du aux commerces différents.
Bonne fin de semaine Buddy ! 


Merci Buddy et c'est réciproque,  et je me suis laissé dire que c'est aussi l'avis de beaucoup de bloggeur havrais en ce qui te concerne.



Michèle Drieu 12/10/2013 18:50


Bonsoir,


Je me souviens bien du comptoir de la chimie.


On avait offert à mon frère une boîte de jeux qui devait s'appeler "le petit chimiste" et qui expliquait nombre d'expériences simples à faire. Or  les produits de la boîte étant en quantité
limitée,mon frère est allé plusieurs fois avec moi  pour se réapprovisionner dans cette boutique; elle comportait de grands comptoirs en bois et en céramique; les produits étaient vendus
dans ce petits sachets en papier marron ou dans des boîtes métalliques qui portaient des étiquettes très lisibles avec parfois écrit en gros "produit dangereux".


Et quand je passe devant cet immeuble, je repense souvent à cette ancienne boutique.


Bon week-end


Michèle


 


 

DAN 12/10/2013 19:11



Bonsoir Michèle,
Voila un témoignage qui démontre qu'on pouvait acheter des produits dit "chimiques", sans rapport avec les produits ménagers ou autres révélateurs pour photos.
Ils devaient quand même être dangereux même si à cette époque la notion de "danger" ne devait pas être la même qu'aujourd'hui où tous produits chimiques fait l'objet de suspicion.
En tous cas j'espère qu'à cette époque votre frère a pu passer de bons moments.
Bonne fin de semaine Michèle.


 



jps 12/10/2013 18:36


La désole pour la Cavavin, devait ét' bourré !! 


peux-tu mettre un com sous la dernière photo de navrais, pour essai MERCI !!

DAN 12/10/2013 18:43



Pas grave Jean-Pierre.
Ok, j'essaie de te mettre un commentaire sur "NAVRAIS", alors @ + JP



jps 12/10/2013 11:40


Mais Makara, sans la chimie la vie même n'existerait pas !!! tout comme Cavavin qui n'existe plus ..Allez ça s'arrose ..des femmes, du rhum et du pinard nondedieu, klavi ha soye plus gaie comme
dans les années "VIN" !!!   


Amitiés à vouzotres deux !!

DAN 12/10/2013 13:15



Salut Jean-Pierre,
Aaaah mais non, Cavavin existe toujours et c'est fort heureux, certes il a fermé quelque temps pour des raisons personnelles mais aujourd'hui il est grand ouvert vindieu !
Et sans le jus de la treille la vie serait moins conviviale enfin je crois surtout si on en n'abuse pas comme dit le slogan, mais ce slogan je le reformule à ma façon : "il a bus de l'alcool
c'est sa mode et ration journalière m'enfin..."  
Bonne journée JP !



Claude 11/10/2013 23:26


De nos jours en centre ville, on peut dire que les commerces ça va ça vient...et même que ça va..plus que ça vient...combien peut-on voir de vitrines de
magasins avec : à vendre, à louer, locaux libres etc... c'est dire si le commerce est en souffrance..!!


Pour le commerce de la rue ex "Thiers", il me semble me souvenir que jadis (quand nous étions un peu plus jeunes..!!) c'était un marchand de vaisselle..!! à
moins que ma mémoire me fasse défaut.!


Pour celui de la rue du Bastion..aucun souvenir qu'il y avait un commerce ici.


Bon week-end. 

DAN 11/10/2013 23:52



Bonsoir Claude,
C'est une valse des commerces auquel nous assistons depuis pas mal de temps maintenant, certains on tendance à presque complètement disparaitre comme les poissonniers, et ceux qui resistent le
mieux sont les restaurants et les bars, bien qu'ils changent souvent de mains.
Pour le commerce rue Thiers là je ne me souviens plus ce qu'il y avait ici jadis, mais à mon avis cette valse de commerces ne date pas d'aujourd'hui.
Quant aux commerces dont nous n'avons jamais entendu parler comme celui de la rue du Bastion je suis comme toi, je ne le connaissais pas non plus, et c'est la "surprise" des recherches qui
permettent de les connaitre.
Bon week-end Claude et Yllen.


 



l'père Cantoche 09/10/2013 16:02


ben, oukcéti ké passé mon com de 72 lignes que j'viens d'écrire...?


pffffff, disparu... m'enfin  !


ah non, je ne l'écris pas une deuxième fois... pourtant, il était rien beau.


Que diantre  !

DAN 09/10/2013 17:01



Salut l'père cantoche,
Mince alors je ne savais pas que c'était si contagieux, bon, un seul remède, une tite bouffe entre potavais, et hop ça repart, m'enfin.
@+ "vieux"... nostalgique...



jamadrou 08/10/2013 21:33


oh! oh! Dan, c'est du sérieux chez vous et du bien documenté!


petite visite de courtoisie


chez un Dan qui m'a offert un bouquet en poésie, merci!

DAN 08/10/2013 23:10



Bonsoir Jamadrou,
oui en effet, mes billets sont un peu sérieux c'est vrai, mais je m'autorise un peu de "relâchement" dans les réponses aux commentaires qui, comme chez Eva optiennent tous une réponse, car
j'estime que c'est la moindre des politesses que de dire bonjour ou bonsoir à celles et ceux me tendent la main en venant écrire un commentaire.
Quant au bouquet de poésie c'est rare que j'en fasse dans mes commentaires, ou alors il faut que je sois inspiré par mon interlocuteur, bref tout ça pour dire que ce n'est pas mon habitude d'en
faire car je ne suis pas litteraire pour un sou.
Merci de votre visite et peut être allez-vous parcourir mes articles ? Alors bonne balade sur mon blog. Bonne nuit Jamadrou


 



Gédé 07/10/2013 19:06


Je connaissais le comptoir de chimie du Nord Ouest où mon père allait acheter ses produits pour confectionner lui-même son révélateur et son fixateur. Quand à la rue du Bastion, l'immeuble récent
sur la gauche remplace le garage du Palais, disparu il n'y a pas si longtemps. C'est là que je confiais ma voiture à M. Lavenu.

DAN 07/10/2013 20:10



Salut Gédé,
Je vois que j'ai à faire à un connaisseur, en effet beaucoup de parents faisant de la photo ont été dans ce magasin acheter les produit pour les développer.
Pour la rue du Bastion là je dois reconnaitre que je ne me souviens plus du garage du palais, hormis le nom lui même, quand je dis que t'es un connaisseur...! 
Bonne soirée Gédé ! 


 



Geoffray 07/10/2013 17:28


Pour cacher la misère et l'abandon de nombreux magasins, j'ai vu que certaines communes faisaient de ces facades des trompe l'oeil. Je ne trouve pas l'idée idiote car les rez-de-chaussée ne sont
pas toujours faciles à convertir en habitation. Une idée pour Le Havre pour certaines rues delaissées ?

DAN 07/10/2013 20:05



Bonjour Geoffray,
L'inconvénient des "trompes-l'oeil", est qu'ils vieillisssent assez rapidement, et plus personne ensuite ne s'en occupe, il n'est qu'à voir ceux déjà existants et sans réfection.
Le mieux je pense est de  boucher les vitrines avec des fenêtres "normales" àdouble-vitrage, et de combler les vides avec le même matériau qu'à l'origine. C'est ce qui se fait beaucoup
maintenant, et ça permet de masquer complètement le changement d'affectation du lieu tout en préservant son esthétisme, mais peut être cela coûte-t-il plus cher ? Alors, dans ce cas, le
trompe-l'oeil est préférable.
Bonne soirée Geoffray !


 



Makara 07/10/2013 01:44


Comptoirs de Chimie, c'est un nom qui fait fuir les clients non ???


Je trouve ca effrayant comme nom de boutique. J'ai pensé que à cette époque, il y a un nom d'un boutique qui fait charme et attirant.


Gastronomia Fine a sombré ?? Déja ?? Je ne savais pas ca, je n'ai pas fait attention quand j'ai passé à coté.


A propos la Rue Bastion, j'ai remarqué que, dans quartier Danton, il y a pas mal des anciennes boutiques ou bar qui se sont transformé en appartement Rez de chaussé, sur rue Casimir Delavigne par
exemple. Un bar Pub Z est fermé aussi. Démolition ou transformation en appart Rez Chaussé ?


Bon dinmanche


Makara


 

DAN 07/10/2013 09:17



Bonjour Makara,
La chimie à cette époque était vu comme un progrès permettant, entre autre, de faire des produits de développement photos, mais aussi des produits qui permettaient d'avoir une maison propre, et
puis tenons compte qu'une eau de "cologne" était considéré, elle aussi comme un "produit chimique.
C'est l'usage de ce nom par rapport à la pollution qui nous fait voir cet adjectif comme négatif, mais si l'on regarde dans les rayons des super-marchés, on constatera que côté "produit chimique
c'est pire aujourd'hui.
Les commerces à l'heure actuelle ne tiennent pas très longtemps, est-ce du fait de "la crise" ou du changement d'habitudes des consommateurs ? Je ne saurais le dire.
Le bar pubZ, qui se trouve non loin de chez moi d'ailleurs, sera sans doute transformé en appartement, et s'agissant de cette rue C. Delavigne, il faut savoir que ce n'était QUE des commerçants
aux rez-de-chaussée. C'est compréhensible quand on songe qu'avant l'ère de la "bagnole" et des supers-marché, les gens se déplacaient peu pour faire leurs courses, et, de plus, cette rue
comportait la caserne des douanes "réservoir" de consommateur s'il en fut, alors forcément cette rue était très commerçante en effet.
Bonne journée Makara ! 


 



tce76 06/10/2013 22:15


Salut DAN


La première, je la situe bien. Avant cette "cavavin", il y avait un excellent petit magasin de produits italiens. Il n'a malheureusement pas durer très longtemps.


La batisse est finalement restée la même.


Pour la seconde, peu de chose à dire, je ne visualise pas réellement l'endroit.


Bonne soirée, et bonne semaine.

DAN 06/10/2013 23:13



Bonsoir Thierry,
En effet, c'est bien un magasin de produits italiens qu'il y avait auparavant Avenue René Coty.
Pour le second il se situe dans le carré D-9 du plan en page d'accueil, c'est non loin de la rue J. Lecesne, d'ailleurs on distingue l'arrière du palais de justice qui donne sur cette cette rue
sur ma photo.
Bonne semaine et bonne fin de soirée Thierry !



phyll 06/10/2013 17:53


salut mon pote,


très sympa ces vieilles boutiques !!... je ne pense pas que j'aurais été client aux "comptoirs de chimie", par contre j'irai bien faire un tour à la "cavavin"
!!! 


sur ces bonnes paroles, je te souhaite une bonne semaine !!


à+ poto 

DAN ET NICEPHORE 06/10/2013 20:53



Salut mon pote,
Alors si tu viens dans cette boutique, attends moi, on vas y aller ensemble, car le comptoir de chimie ne me dit rien qui vaille, par contre un bon bordeaux...


Bonne soirée et bonne semaine  Phyll !


 


Salut Pyll, quoi que ... quoi que comme dirait le regretté raymond Devos. En effet, les vins sont hélas depuis longtemps élaborés par des chimistes. Donc le nom
n'était usurpé peut-être qu'à moitié !


Amicalement NICEPHORE



marcopolo76 06/10/2013 17:42


Salut Dan


Aujourd'hui nous nous rendons dans les magasins tout en restant dans notre fauteuil..!


Si je ne me trompe pas les années 20 restent les meilleurs pour la France jusqu'à la crise de 1929 ..!


Bonne semaine !


Marco

DAN 06/10/2013 20:50



Bonsoir Marco,
oui tu as raison, c'est "terrible" ça, plus de contact ou presque avec les commercants, c'est le prémice d'un monde froid et sans âme.
Ces années folles ne sont pas les meilleurs pour le XX siècle du point de vue économique, ce sont plutôt les "30 glorieuses" (1946-1976) qui marqueront cet essor économique, par contre ces années
dites folles sont significatives des changements socieux de la société. Les femmes ayant remplacé les hommes parti à la guerre, ce sont les femmes qui ont pris "le relais" et n'étaient plus
confinés dans leur cuisine, en plus de cette émancipation, les arts en général se sont métarmorphosés, l'abstrait faisait sont entré dans le monde de la peinture, et le jazz préfigurant tout ce
qui allaient venir ensuite ! Quant au cinéma, ces dans ces années là qu'il a pris son envol, et regarde où il est aujourd'hui !
Bonne soirée Marco ! 



tic-tac 06/10/2013 17:06


Bonjour DAN, 


il est vrai que les publicités pour les commerces restent d'excellents témoins des habitudes et des valeurs des consommateurs au fil des années ! L'histoire est partout !


Merci pour ces photos anciennes !


Bon dimanche, 


Tic-Tac

DAN 06/10/2013 20:39



Bonsoir Tic-Tac,
Il est vrai que de nos jours on ne vante plus un produit, on vante celui qui l'achète. On ne dit plus acheter ceci ou cela parce que c'est le meilleur, non on dit acheter ceci ou cela parce que
vous êtes le meilleur, sacrée différence quand même.
Et comme tu dis, l'histoire est partout, plus tard les historiens décortiqueront notre comportement social rien qu'avec notre manière d'acheter !
Bonne soirée Tic-Tac ! 



jeanpaul76 06/10/2013 14:44


Années folles et oui ! elle l'était les façades on peut changer par conte l'activité à changer pour laisser place à deux commerces de qualité, le problème c'est que la conjoncture et l'économie
sont devenues folles . il a longtemps les commerces étaient associés à la vie de la ville, maintenant ils mutent dans
des zones dites urbaines, sans façade ni chaleur des boîtes à carte bleue j'ai essayé une fois de dire bonjour en entrant à Auchan personne ne m'a répondu ah ! vous aussi .

DAN ET NICEPHORE 06/10/2013 20:34



Bonsoir Jean-Paul,
T'imagines si tous les clients et caissières du super marché t'avaient répondu "-BONJOUR-" d'un seul coeur ? Ah on auraient passé du temps à répondre à tout le monde entrant dans le magasin.
Plus sérieusement l'économie aujourd'hui a façonné le commerce en le rendant "mondial" donc uniforme, et c'est bien dommage, car je ne pense pas les produits proposé soient de meilleur qualité
aujourd'hui !
Bonne soirée Jean-Paul  !


Bonjour jean paul, Des années folles qui ont débouché sur une crise économique sans précédent et sur une seconde guerre mondiale. Souhaitons que la situation
actuelle n'engendre pas de tels méfaits !


Bien cordialement. NICEPHORE


 



oTTO gRAF 06/10/2013 12:54


 


Il semble que ce Comptoir avait d’abord une fonction de grossiste ? puisqu’il s’adresse sur son calicot aux professionnels plus
qu’au public avec son « fourniture aux laboratoires ». Pour parler de ces magasins dits d’autrefois le souvenir qu’on en garde c’est celui d’un « joyeux foutoir » les
marchandises débordant de tous côtés sur le passage sinueux, par obligation, de la clientèle, donnant une impression d’abondance et de variété –  et
l’envie d’acheter ! - avec aussi beaucoup de marchandises en vrac emballées après pesage. Qui ne se souvient de l’emballage papier-journal, sacs papier ou papier-boucherie ocre
marbré ?....


Depuis, l’hygiène codifiée et uniformisée est passée par là. !…


Et qui pourrait nous prouver que ce qu’on achète aujourd’hui en gde surface emballé sous film est plus sain que ce que l’épicemard ou
le boucher de notre enfance présentait à l’air libre ?.....Entendait-on parler d’intoxications en groupe (et suivez mon regard vers la Franche-Comté, aujourd’hui !)….


Otto.

DAN 06/10/2013 20:26



Bonsoir Otto Graff,
Moi j'ai connu encore de ces petits commerces où un "joyeux basard" régnait dans la boutique.
Mes souvenirs se portent surtout sur les quincailleries où le patron ou la patronne étaient obligés de monter sur un escabot et s'aider d'une perche pour décrocher l'objet convoité.
Les pharmacies aussi avec leurs grands bocaux en vitrine, ou bien l'épicmard (rire) qui avait dans un coin de sa boutique des caisses ouvertes offrant aux regards des clients les pommes de terre
et autres oigons. Quant à moi c'est surtout, à l'époque de mes 10 ans, le marchand de jouets, fournitures scolaires etc bref tout le basard qui servait à écrire ou à jouer, sans parler des
bonbons sous vitrines afin de ne pas trop tenter les mains innocentes, qui restent bien gravés dans ma mémoire !
Ah nostalgie quand tu nous tiens....
Bonne soirée Otto !


 



Mousse 06/10/2013 12:21


Bonjour cher Dan,


Mes photos préférées ce sont les anciennes, il y avait un charme fou à l'époque.


Je te rassure, tes photos d'aujourd'hui sont superbes !


Encore un très joli billet.


Bon dimanche, mes amitiés.

DAN 06/10/2013 20:15



Bonsoir Mousse,
En fait, les commeerces ont changés ou disparus ici, par contre les bâtiments sont les mêmes, ce qui devient rare au Havre !
Bonne soirée chère Mousse  !



eva 06/10/2013 11:51


J'adore ces photos de ces "vieux commerces" ! Beaucoup de charme et d'inventivité qui contraste avec les couleurs criardes ou le dénuement des façades d'aujourd'hui... Bon dimanche Dan !

DAN 06/10/2013 20:13



Bonsoir Eva,
Entièrement d'accord avec toi, de plus les anciens commerces étaient plus nombreux et donc vitalisaient une ville. Aujourd'hui ils diminuent drastiquement et nos villes ont tendances à devenir
des villes dortoir, il n'est qu'à voir les nouveaux quartiers construit depuis 40 ans, époque où les hypers et super-marchés ont commencé à "fleurir" un peu partout !
Bonne soirée Eva !



JMH 06/10/2013 09:39


Bonjour


Merci pour ces images notamment celle sur l'église de l'imaculée Conception. Il reste désormais dans le secteur, en remplacement de cette église, rue lord Kitchener, une salle religieuse
assez peu connue utilisée par l'église adventiste.  


On remarque que les photographies sont récentes avec des plots et des "plaques podotactiles" pour les personnes à mobilité réduite. Les historiens de demain regarderont avec intérêt ces
détails.


Bon dimanche à l'équipe.


Bon dimanche à l'équipe.


 

DAN 06/10/2013 20:09



Bonsoir Jean-Michel,
Ces photos je l'ai ai faite en juin, donc très recemment, et comme tu le soulignes le "mobilier urbain" prend de plus en plus de place dans les villes, car le Havre n'est pas la seule dans ce
cas. Il faut bien "canaliser" les voitures et les empêcher de se garer n'importe où, notamment sur les trottoirs, d'où ces plots et autres babioles du même acabit !
Ces détails seront peut être regardés d'une manière curieuse, car peut être diront-ils "il n'y en avait pas beauoup à l'époque...." cela pourrait vouloir dire qu'il y aura encore plus dans le
futur! !
Bonne soirée Jean-Michel !


 



GL 06/10/2013 08:37


Moi de même, j'ignorais l'existence de cette église et surtout sa démolition qui n'est pas si lointaine.

DAN 06/10/2013 20:01



Bonsoir GL,
Avec toutes les églises que l'on démoli, pas étonnant de ne plus s'y retrouver, entre une démoltion et une autre peu de temps s'écoule hélas, un de ces jours il ne restera que St François et
Noter Dame... enfin peut être !
Bonne soirée GL.



FAH 06/10/2013 08:27


Bonjour Dan et Nicéphore!


J'ignorais complètement cette église: ce n'était pas mon quartier et quand j'habitais Le Havre par épisodes je ne suis jamais allée par là. Merci à vous de faire revivre cet édifice!


Bon dimanche


FAH

DAN ET NICEPHORE 06/10/2013 19:50



Bonsoir Françoise,
Alors là c'est étonnant que tu ne connaisses pas cette église, toi qui est une érudite de l'histoire du Havre, mais on ne peut pas tout connaitre non plus, alors je suis ravi de te l'avoir
signalé !
Bonne soirée Françoise !


 


Bonjour Françoise,


Le Havre est une grande ville, et on ne peut évidemment pas connaitre tous ses édifices, existants ou disparus. L'essentiel est cependant d'en garder une trace
avant qu'ils soient démolis. C'est, entre autre, un des rôles d' HAVRAIS-DIRE. Bien amicalement. NICEPHORE



boboce 06/10/2013 08:00


Salut DAN


 


Si tu commence à faire les commerces, tu va être occupé pendant des années.


D'autant que les encarts de pub ne manque pas, associé aux cartes postales et photos, ça peut être intéressant.


Dans les journaux à partir de l'après guerre, il y a rarement une journée sans avoir un article sur un commerce qui ouvre ou ferme, avec photo.


 


Bon dimanche


A+

DAN 06/10/2013 08:11



Salut boboce,
Quand je trouve une photo de commerce je pense tout de suite à aller voir comment est l'endroit aujourd'hui, mais de là à faire tous les commerces non, pour ça il me faudrait gagner au loto car
les cartes représantant les anciennes boutiques sont les plus chers, sinon c'est vrai que ça pourrait être un thème interessant !
Bon dimanche boboce !