DAN mène l'enquête

Publié le par DAN

IL m'arrive parfois, d'avoir des photographies sans précision de lieu. C'est ainsi que j'ai reçu, de M Robert Le Cronc, via  F. A-H ( que je remercie tous deux ici), des photos représentant, sur plusieurs années, un débit de boissons, mais sans adresse indiquée !

Grâce au nom du propriétaire, mentionné sur les photos, j'ai pu retrouver, avec les almanachs du commerce du Havre, le lieu de ce café-restaurant tenu par la famille Tarlost. Il était situé au 41 rue François Arago dans le quartier de l'eure.

Aujourd'hui, cet établissement est fermé, mais il y a quelque temps encore, il avait pour enseigne "café-restaurant du télégraphe (ou téléphone)". Un ami docker me l'ayant confirmé. Il est vrai que la poste du quartier de l'eure se trouve presque en face.

Cet article a donc été fait en collaboration avec F. A-H, que je remercie au passage pour ses photos, et à Laurent Durel, l'homme des archives municipales, à qui on peut tout demander ! Merci à vous deux.

Une précision de la part de Monsieur Le Cronc. D'une part il nous a prêté une photo de l'intérieur de ce bar avec des précisions sur ce cliché, et d'autre part une carte de visite servant de menu à ceux venant s'y restauré. Je lui laisse la parole :

"Sur un des murs de ce café il y avait, en entrant sur la gauche, une peinture murale représantant le paquebot "La France",une oeuvre de Monsieur Cayotte, datée de 1929. Et sur ce cliché vous pouvez voir également le comptoir du café.

Pour l'intérieur et la carte de visite, les photos sont en bas de cet article."

Robert Le Cronc.


Ici j'introduis une petite "nouveauté" avec une série de photos assemblées, l'actuelle et l'ancienne. Je les publie dans l'ordre des pourcentages de fusion, la première étant à 20%, la dernière à 80% . Ces divers enchainements permettent de mieux apprécier les différences entre les époques.

Donnez moi votre appréciation sur cette "nouveauté" ! Je pourrais, à l'avenir, renouveler l'expérience !


En 1925


En 1928


En 1930


En 1932


Le "commerce" à l'heure actuelle


fusion à 20%


fusion à 30%


fusion à 40%


fusion à 50%


fusion à 60%


fusion à 70%


fusion à 80%


 

intérieur du cagé restaurant Tharlost  L'intérieur de ce café (photo R Le Cronc)

 


René Tarlost rectoLa carte coté recto...


 

René Tarlost verso...et coté verso.

 

 


 

 


Commenter cet article

E


Quelles merveilles ces photos anciennes ! Une façade magnifique ! avec la vitrine au motif gravé... ça coûterait une fortune de refaire cela à l'identique... Je remarque sur le menu qu'on facture
le pain (à volonté certes, mais facturé quand même... comme en Italie - à Naples on te facture le pain et le couvert - comme si on pouvait manger avec les doigts !)


Quelle désolation ce que c'est devenu cet endroit...


Bonne journée Dan



Répondre


Bonjour Eva. Moi qui fréquente un peu les brocanteurs et les antiquaires c'est vrai que les vitres gravées coûteraient un fortune aujourd'hui, et pourtant c'était
"ordinaire" à cette époque.


Je connais cette "tradition" de faire payer pain et couvert en Italie car j'y suis allé dernièrement, on hésite toujours à en prendre là bas, ce qui a pour résultat
de ne pas faire de gâchis, mais quand même !


Quant à ce qu'est devenu cet endroit, attendons encore un peu pour voir le renouveau complet de ce quartier qui commence à sortir de ses années sombres en devenant
plus  "habitable" et moins industriel, et qui sait, ce restaurant ré-ouvrira peut être un de ces jours ?


Bonne journée Eva !



B


Ces photos sont MAGNIFIQUES ! La superposition bien réussie. Mais l'on ne peut que regretter la vie d'antan en les regardant ... Comme c'est devenu triste maintenant... Il faut vite faire revivre
ce commerce... ! ?
Allez très très bon dimanche.
Binchy.



Répondre
D

Bonjour (re ) BINCHY. Merci pour cette appréciation quant aux photos et à la
superposition.
Faire revivre de tel commerce serait pour le moins hasardeux. Les habitudes des consommateurs ayant bien changé depuis. Mais du fait de la renaissance de ce quartier, il n'est pas interdit de
penser que c'est faisable avec un bon restaurant.
En tous cas ce serait souhaitable.
Bon dimanche BINCHY


F

Re, re, bonjour Dan,
Mille pardons, je n'avais pas encore regardé ce que vous avez fait du commerce de l'eure.
Pouvez-vous rendre à César ce qui lui appartient, en l'occurance Robert Lecronq, car c'est de lui que je tiens ces images, il faut donc rétablir la vérité.
J'aime beaucoup cette fusion progressive, on voit en quelque sorte ces personnes revivre (les grands parents de Robert). J'aime bien certains des commentaires, ils sont sensibles.
Bref: continuez, pour notre plus grand plaisir comme disait l'autre...Merci


Répondre
D

Bonsoir Françoise. Si je n'ai pas mis le nom de l'auteur des photos, c'est que le l'ignorais. Mais je vais réparer cette "oubli" tout de suite.
Merci pour cet appréciation de mon travail, et soyez certaine que nous continuerons dans cette voie
DAN.


B

Bonjour Dan , tu es le commissaire Bourel de la blogosphère, tu nous fais là un superbe cadeau evec ce reportage .Pour moi il est difficile de faire un choix entre 40 et 50,en tous cas du très bon
boulot on en redemande et quelle qualité de tes cartes postales .Bon week end !


Répondre
D

Bonjour Buddy. Je constate que le problème d'envoi des commentaires est résolu, j'en suis ravi
Bon sang, mais c'est bien sur, le commissaire Bourel, comment n'y avais-je pas pensé plus tôt
Pour les photos de ce reportage, ce ne sont pas des cartes postales, Françoise A-H pourrait t'en dire plus car c'est elle qui me les a envoyé par mail. Je pense qu'il doit s'agir de photos
personnelles des propriétaires de ce commerce. En tous cas d'excellents clichés.
Je te souhaite aussi une excellente fin de semaine !


T

Salut Dan, encore un super coup.
Hier, à l'occasion de mon anniversaire, j'avais mes beaux-parents à la maison. Pas d'internet chez eux (72 ans), et forcément je leur ai fait voir quelques blogs historiques de notre ville, comme
le tien, celui de Geo, ou encore celui de Damien.
Ils étaient carrément sur le C.., m'ont attestés de la véracité des clichés au lendemain des bombardements de septembre 44, et forcément ont fort apprécié ta méthode "avant-après".
Bravo pour tout ce que vous faites, les gars, c'est génial!


Répondre

Bonjour Thierry. Un grand merci pour le travail que l'on fournit, car c'est un vrai "boulot" que de rechercher l'historique de certains endroits, d'aller sur place,
de photographier etc etc.
Et un petit commentaire comme celui-ci représente le "salaire" de nos recherches ! !
Tu saleras tes beaux-parents de ma part !
@+


J

Vachement nettes ces photos d'une autre époque (d'une autre façon de vivre) et beau travail d'habillage de ce qui reste du restaurant. A 20% on sent une renaissance, une approche timide de ces gens
curieux de découvrir un monde nouveau avec un sourire qui s'effacera avec la déception...


Répondre
D

Bonsoir JPS. Nette c'est indéniable, ainsi que d'une autre époque, celle où l'on prenait le temps, de vivre, de manger, de boire, d'aimer.
Il vaux mieux que ces personnes ne voient pas ce que c'est devenu, pour le coup il regretteraient d'être revenu parmi nous !
@+


J

A propos de ton système de fusion progressive, puisque tu nous demandes notre avis, c'est en fait une espèce de fondu-enchainé au cinéma mais il n'a pas l'avantage de se développer en continu
et présente donc un intérêt limité. Je pense donc si tu l'utilise, 3 vues superposées progressivement pourraient suffire (33%-66%-100%).


Répondre
D

Bonsoir Jean-Pierre. J'avais pensé, un moment, à faire une animation GIF, c'est à dire que les images se succèdent de 0 à 100% toutes seules après avoir cliqué
dessus. Mais je ne suis pas assez "calé" en informatique pour mettre ce système en place sur mon ordinateur.
Pour les 3 vues superposées je pense, d'après les commentaires, qu'il faut passer quand même par 40% et 50%. Je pourrais donc faire 30, 40, 50 et 60%.
Il y a un critère non pris en compte ici, c'est le sujet lui même. Je sais, pour en avoir fait quelques-un, que certaines photos se prêtent très mal à la fusion.
De toutes façons, je tiendrais compte de toutes les remarques des lecteurs pour offrir quelque chose d'agéable à regarder !
Bonne soirée JP ! 


A

J'aime beaucoup ce travail Dan ! Pour moi ausi, 40% donne vraiment le meilleur des deux mondes ! En ce qui concerne la limite droite du bâtiment, j'ai l'impression que la façade s'arrêtait au tout
début de la fenêtre de droite du premier étage (ou alors c'est une illusion d'optique, les premières photos d'époque n'ayant pas été prises totalement de façe). La droite de la facade était aussi
délimitée par des pierres "blanches" verticales. Sur la superposition, tu as prolongé la façade jusqu'au milieu de la fenêtre de droite du premier étage. C'est voulu ?


Répondre
D

Bonjour Arnaud. Voila qui est finement observé et tout à fait juste. Ce n'est pas voulu du tout, je vais même dire que c'est une erreur.
Ta remarque est ce que l'on peux appeler de POSITIVE, j'avais trop les yeux dessus pour voir ce détail. Et comme j'aime la précision cela sera corrigé dans la matinée.
Merci Arnaud
@+
ps: voila c'est fait.


L

Dan je sais que ce n'est pas possible, mais j'aime cette montée de 10 à 80 %... je me suis arrêté à chaque image ! Mais je suis raisonnable 40 ou 50 me vont ! Ne me cite plus Dan, même si cela est
sympa de ta part... tu es pratiquement autonome maintenant dans les recherches Annuaires Micaux... encore 2 ou 3 "petites bricoles" et tu seras au top ! Supprime l' intermédiaire ! Va au
nécessaire... tes photos et articles sont de qualité !


Répondre
D

Bonsoir Laurent. Si si, c'est possible de refaire comme je viens de le faire, si c'est un plaisir de passer de l'un à l'autre pourquoi pas.
Bon, je veux bien ne plus te citer si tu veux, mais avec le boulot que tu as fais avec moi c'était difficile de ne pas le signaler tout de même.
De toutes les façons même si je ne te cite plus les lecteurs saurons que tu es "derrière" quand même .
En tous cas, moi je viendrais toujours consulter les archives avec plaisir !
@+


G

Superbe mon bon Dan, Voilà encore un beau reportage .
40 a 50 pour moi aussi . Ca passe Nickel .
Bonne soirée .


Répondre
D

Bonsoir Gérald. Et bien les 40 et 50% semblent faire l'unanimité, je sais ce qu'il me restera à faire pour les prochaines fois
A part ça j'espère que tu as passé une bonne journée, alors bonne nuit maintenant !


M

Salut Dan
J'ai un faible pour ta fusion à 50 % car elle permet  d'apprécier la vision ancienne et actuelle ..!
Marco


Répondre

Salut Marco. Comme je ne savais pas comment vous tous receviez et voyez mes fusions là au moins je suis renseigner. C'est vrai qu'on voit bien à 50% les deux, mais
je réfléchis à la manière de faire des GIF, mais bon comme je ne suis pas un "spécialisteé je demanderais ça à mon fiston !
Bonne soirée !


O

..............comme pendant une époque on a vu un poste de télé au-dessus du comptoir des cafés et que l'on trouve aujourd'hui des cyber-cafés. Tous ces derniers accompagnent le progrès
technique.
Question : est-ce de la vie ?
Quoi qu'il en soit, il faut bien survivre si es bougnats sont morts.


Répondre
D

Tu oublies les juke-box, puis les scopitones, avant la télé proprement dit. Mais je dois bien avouer que je ne suis jamais entré dans un cyber-café, bien que j'en
ai vu plein à Rome, mais voila, c'est une autre époque, ce n'est pas de la vie vraiment mais ça l'accompagne !
@+


P

Pour la fusion, mon coeur balance entre 40 et 50%...
Et je rejoins Marlowe pour ces apparitions fantômatiques "progressives" !
Sinon, encore une belle page de notre passé et Bravo pour ce travail d'équipe !!!

("ad taleur" !! ) ;o)


Répondre

Salut mon bon Phyll. Tout comme moi j'hésitais entre le 40% et 50%, le mieux serait que je propose plusieurs fondus, comme ça chacun y verrait les "fantômes de leur
choix" !
A tout de suite


M

Efficace, après avoir bien regardé, je pense aussi qu'à 40 c'est parfait. Les deux époques se fondent bien entre elles.


Répondre

Bonjour Mr Yak. Cela fait deux pour les 40% ! Je sais que certains sujets se prètent mieux à ces fondus, mais si j'ai une base plus fiable du résultat, je pourais
n'en proposer que deux ou trois la prochaine fois,  dont les 40%
Merci de ta visite et à bientôt !


M

Il y a une dimension de gravité dans cette fusion (40-50) qui nous rappelle un instant que cette ville est peuplée de fantômes...


Répondre
D

Bonjour Marlowe. Quand on voit la vie telle qu'elle est, les fantômes peuvent nous rassurer, encore faut-il les écouter !
Une dimension de gravité mais de nostalgie aussi, quand on voit le nombre de petit commerces disparus et, surtout, non remplacés, ou alors par des garages ou des habitations. La ville, en générale,
devient de plus en plus une ville dortoir, est-ce la conséquence de la disparition des petits commerces ?
@+ Marlowe


L

j'adore ! on voit même les enfants grandir !
et j'aime aussi particulièrement l'écriture de la vitrine de gauche : tout d'abord produits de Bretagne puis du Calvados ! spécialité tête de lard... 
au sujet des fusions, j'aime l'évolution mais le 40% est top 


Répondre
D

Bonsoir Cédric. Eh oui, un reportage en voyant les enfants grandirent, t'avoueras que ce n'est pas banal ! !  
Au sujet des fusions, je ne sais jamais laquelle est la bonne pour la publication sur le blog. Là au moins je vais avoir (j'espère) plusieurs avis qui m'indiquerons la marche à suivre pour les
prochains reportages. Je note donc que 40% c'est bien !
@+ Cédric


O

La vitrine en verre gravé, à droite, est superbe ! La photo est quasiment un document historique.
Je remarque que le téléphone date de 1931 ou 32 dans l'établissement. Un luxe puisqu'il suffisait, avant,  de traverser la rue pour aller aux PTT.


Répondre
D

Bonjour oto graff. C'est vrai que les vitrines gravées de cette manière sont très recherchées à l'heure actuelle.
Le téléphone était, à cette époque, une "technologie" qui n'était pas à la portée de tous, en avoir un dans son établissement attirait, de ce fait les clients.
J'ai habité au dessus d'un tel commerce de 1946 à 1978, et au cours de ces années, j'ai bien vu que le téléphone, installé dans la parties commune de la maison, attirait bon nombre de
"consommateurs"
A bientôt