Demandez le programme ! ! ! (B-7 sur plan)

Publié le par DAN

  Le cirque Pourtier

Les propriétaires de ce cirque ambulant, Marthe et Antoine Pourtier, après avoir acquis une grande expérience dans le domaine des fêtes foraines, ont pris la succession du cirque Médrano en rachetant son chapiteau en 1938.

Ils ont sillonné la France avec leur spectacle, et c'est en 1939, place Thiers, qu'il s'installa pour quelques jours. Nous le voyons sur cette place sur la photo ancienne, celle de 2012 est prise du même endroit.
Il y avait de nombreux numéros internationaux à l'affiche comme on peut en juger en lisant leur programme :

« Vous verrez défiler sous la coupole les grandes vedettes qui ont fait les beaux soirs au Barnum de New-York, au Récréos de Lisbonne, au Cristal-Palace de Londres, au Winter-Garten de Berlin, et ce sera gai, joyeux, enthousiaste que vous quitterez ce magnifique spectacle en vous promettant de revenir au prochain programme car, ne l'oubliez pas, tous les vendredis, il y a de nouveaux débuts. »

Alléchant non ?

 


cirque pourtier (6)Le cirque Pourtier place Thiers en 1939. (coll Alinand)

 


cirque pourtier (4)Le même endroit en 2012.



 

cirque pourtier (7)Le programme distribué à l'entrée. (doc archives municipales)



cirque pourtier (1)L'intérieur du chapiteau. (doc archives municipales)


 

 


programme completLe programme complet. (doc archives municipales)


 



cirque pourtier (3)Les  ANTINOUS acrobates de force. (doc archives municipales)


 

 


cirque pourtier (2)Les BARTY BROS. (doc archives municipales)


 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

Caroline.K 31/10/2012 06:15


Alors Dan, tu m'as replongé en enfance, j'adorais le cirque et celui-ci semblait avoir un emplacement de choix. La dernière fois que j'y ai été c'était au cirque d'hiver il y'a au moins 10 ans je
crois. Le programme est beau et soigné. Vraiment, on ne se moquait pas des visiteurs.


CaroLINE

DAN 31/10/2012 08:12



Bonjour CaroLINE,
Moi aussi ça fait longtemps que je ne suis pas allé au cirque, certainement plus longtemps que toi, puisque la dernière fois que j'y suis allé, et si mes souvenirs sont exact, c'était avec le
cirque Pinder ou Jean Richard dans lequel se produisait Fernand Reynaud, c'est pas de la première jeunesse tout ça.
Et pourtant j'aime beaucoup le cirque qui a "bercé" mon enfance du fait que j'ai habité 31 ans face à une place publique où les forains s'installaient plusieurs fois par an à quelques mètres de
la maison familiale, ça créé des liens comme on dit.
Bonne journée CaroLINE !


 



B.O. 17/02/2012 21:54


Incroyable.


C'est superbe de voir chaque endroit où l'on passe, d'un autre oeil.


Merci et bravo pour ce travail de souvenir.


« Tout souvenir perdu est un appauvrissement. »   Anonyme


(Je remplis la page blanche )

DAN 17/02/2012 22:33



Ah ah ah bravo Olivier . On m'a dit une fois que je re-construisais le Havre avec mes billets,
sans aller jusque là beaucoup de personnes, dont tu fais partie, regardent la ville autrement en la "re-construisant" mentalement, donc on ne s'appauvrit plus puisque l'on se souvient  !
Bonne fin de soirée Olivier !



tce76 25/01/2012 22:31


Encore un véritable trésor ce billet !

DAN 25/01/2012 23:28



Bonsoir Thierry. Merci pour le trésor, et celui-ce sans le chercher sur une carte
Bonne fin de soirée Thierry ! 



jeanpaul76 24/01/2012 15:34


Salut les petits enfants..........


Le cirque oui mais le spectacle le direct des sorties en familles je ne connaissais pas ce cirque et surtout son implantation dans notre ville .


Tout cela a bien changé ou alors remisé dans des endroits sans vie mais, là nous rentrons dans l'éternel discours c'était mieux avant ...j'ai des souvenirs la piste aux étoiles nous étions
réunies en familles mais c'était à la télé il manquait forcément les odeurs et les cris ou plutôt les rires des enfants ces cirques ces gens du spectacle ils  étaient les artisans de
bonheurs .....


Allez encore un sujet  excellent merci

DAN 24/01/2012 15:51



Bonjour Jean Paul. Tu résumes bien l'ambiance des cirques avec les odeurs et les rires des enfants, parfois aussi les cris quand ces mêmes enfants étaient impressionnés par le spectacle.
La piste aux étoiles de Roger Lanzac a ramener beaucoup de spectateurs dans ces cirques, car si ce spectacle télévisuel était de bonne qualité, il ne pouvait concurrencer le spectacle vivant lui
même.
J'aime beaucoup ta phrase "les artisans du bonheur", tu as tout à fait raison, je n'aurais pas mieux dit des gens du cirque.
Merci Jean-Paul et à un de ces jours !



boboce 24/01/2012 10:15


Quel cirque cet article


 


Le cirque à l'air d'être un des rare spectacle payant qui n'ai pas perdu son succès au fil de l'histoire. A l'inverse d'autre spectacle qui à cause de la télé ou l'air du tout numérique à perdu
un grand nombre de spectateurs.


Bonne journée


A+


 


 

DAN 24/01/2012 10:32



Salut boboce. Certes le spectacle du cirque est encore présent de nos jours, mais leur nombre a tout de même diminué au fil des ans. Je pense qu'il fait partie des spectacles dit "vivants" 
au même titre que le théâtre ou tout autre spectacle de rue. C'est à mon avis un atout que de voir se dérouler devant nous un spectacle avec tous les "imprévus" qu'ils peuvent comporter.
Ainsi dans les cirques n'étaient-ont jamais certain que le dompteur de fauves ne courait pas de danger, ne regardaient-ont pas également les trapézistes avec quelque effroi de savoir qu'ils
pourraient chuter, bref le spectacle vivant ne saurait être remplacé par la technologie auquel il manque ce côté "magique" du au déroulement de celui-ci devant nos yeux, et ça c'est
irremplaçable.
Bonne journée boboce !



François 24/01/2012 08:50


Dan,


Cela faisait longtemps que cette place recevait ce genre de manifestation car il me semble que la rue Gallieni s'appelait avant 14 18 (je suppose) la rue du champ de foire. Ce cirque n'a pas du
durer car aprés 39 est venu le grand cirque comme disait Closterman.


Amicalement


François

DAN 24/01/2012 09:12



 


Bonjour François. Bien sûr cette place a du voir beaucoup de manifestations diverses, les principales étant le marché aux primeurs et autres marchandises, d'ailleurs il y eu une halle construite
à cet emplacement au début du XX siècle comme tu peux la voir ci-dessous.

Pour la rue Gallieni c'est exact, elle a été nommée ainsi en 1916, et s'appelait bien rue du champ de foire auparavant, champ de foire qui était justement cette place Thiers car c'est sur cette
dernière que les vendeurs de bestiaux, chevaux principalement, venaient proposer leur "marchandise" .
1939 est une date qui laisse supposer que ce cirque n'est pas revenu par la suite, franchement j'aurais préféré le contraire !
Bonne journée François.


 



geo 23/01/2012 21:38


Quelle tristesse que la construction de cette verrue de parking. Qu'on t-il fait de ce qui aurait pu être une des plus belle place du Havre !


Malheureusement la défiguration de notre ville par la sacro sainte voiture ne semblait déranger personne à l'époque.


Souhaitons qu'un jour ce parking soit raboté afin d'y aménager une belle place de centre-ville.


Pour la petite annecdote, une ancienne voisine me disait qu'au moment de la construction de ce parking, les immeubles alentours ont subit beaucoup de dommage, notamment par la création de
fissures ou l'affaiblissement de fondations.

DAN 23/01/2012 23:11



Bonsoir Geo. J'ai connu cette place sans rien dessus et avec les forains ou les podiums installés en plein air où se produisaient des chanteuses telle Annie Cordy ou chanteurs tel Charles Trenet,
ça donnait au quartier un air de fête que le parking ne saurait remplacer. Ce qui est bien dommage, bien plus dommage que les commerçants installés au niveau de l'avenue René Coty qui, eux,
donnent de l'animation au quartier.
C'est le parking lui même qui nous coupe complètement de la vie sociale à cet endroit. Une fois l'an il y a un vide-greniers qui s'installe ici, la vie reprend le temps d'une matinée et une
partie de l'après-midi, son aspect "ancien" avec ces vendeurs et leur déballage de marchandise. On aurait pu créer seulement un parking souterrain sans sacrifié la place en elle-même, mais à
l'époque il fallait à tous prix faire stationner nos véhicules au centre des cités ce qui aurait pu très bien se faire avec seulement des parkings souterrains comme à l'hôtel de ville où au
centre Coty.
Pour les vibrations dues sans doute à la construction du Parking, tout grands travaux publiques génèrent ce type d'inconvénients, il n'est qu'à entendre les propriétaires des maisons à aplemont
par exemple, pour constater que les travaux du tramway génère de tels inconvénients. Mais je ne voudrais pas m'éloigner de mon sujet qui est le parking de la place Tiers, je conclurai en espérant
que dorénavant il ne sera plus envisagé de tels parkings au Havre !
Bonne fin de soirée Geo !



Mousse 23/01/2012 20:44


Bonsoir cher Dan,
Je suis de nouveau en pâmoison devant ton billet.
Tu en as fait des recherches !
Ce cirque est sympa et voir ces vieilles photos, ça fait drôle,
Cela devait être une fameuse attraction dans la ville.
le cirque se perd je trouve.
Le cinéma, le théâtre et la TV ont pris le relais.
C'est émouvant ce passé, on s'imagine comment cela devait être, quel changement !
Merci cher Dan, ce fût un régal pour moi.
Passe une bonne semaine, mes amitiés.

DAN 23/01/2012 22:52



Bonsoir Mousse. En effet on peut dire que le cirque se perd petit à petit, car plus jeune j'en voyais assez souvent, mais jamais des comme celui-ci il faut bien le dire.
Les loisirs plus "techniques" cinéma télévision, ont pris un peu le relais, quant au théâtre voila un art très ancien toujours en vogue auprès du public et c'est réconfortant.
Merci pour ce billet et bonne semaine ma chère Mousse ! 



Jeff 23/01/2012 20:17


Sympa cet article qui nous remémore les cirques d'antan, Amar, Pinder, Bouglionne, zavatta etc.., Je me souviens avoir bien connu la foire Thiers sur la place du même nom, mais pas d'y avoir vu
un châpiteau de cirque. Les immeubles qui jalonnent la place demeurent inchangés.@Claymore qui évoquait la marque Gilac est le merveilleux de son plastique, il s'agit du polyéthylène qui fera
aussi le succès de Tupperware à la même époque. Pour faire un lien entre les cuvettes et seaux en plastoc et notre ville du Havre, on se souviendra de l'usine Manolène aujourd'hui disparue située
au delà du pont VIII à côté de l'usine Kuhlman. De  1956 à 1982 Manolène a produit la matière première sous forme de billes de polyéthylène pour les mouleurs et peut-être pour Gilac. Ce
produit était à la fois durable, sans être trop rigide il était surtout non cassant comme l'étaient beaucoup de plastiques des années 50's. Le polyéthylène est encore largement utilisé. Cette
usine Manolène évoque-t-elle des souvenirs aux les lecteurs. Bonne soirée.

DAN 23/01/2012 22:43



Bonsoir Jeff. Il n'y a pas eu de chapiteau sur cette place depuis la fin de la guerre, la place Gambetta suffisait grandement pour l'installation des chapiteaux. La place Thiers a connu les
baraquement provisoires des commerçants d'après guerre sans local où l'exercer. Je ferais un autre article à ce sujet.
Pour l'usine manolène personnellement je m'en souviens puisque j'ai travaillé sur la zone industrielle pendant plus de 30 ans, je pense même être entré dans cette usine mais pour une toute autre
raison qui d'y travaillé en tant qu'employé, mais en tant qu'ouvrier d'entretien. Mais c'est si loin que je ne m'en souviens plus beaucoup.
Par contre je me souviens bien du plastique Gilac d'Oyonnax, et il se pourrait en effet que la matière première vienne de cette usine. J'ai pu visité une autre usine fabricant du plastique,
l'usine ATO-CHEM, qui n'existe plus sous ce nom, mais qui fabriquait, elle aussi des plastiques mais je ne sais pas si c'est du polyéthylène, là ça devient trop spécialisé pour moi.
Bonne fin de soirée Jeff  ! 




Papy Scham 23/01/2012 13:30


Une sacrée organisation tout de même pour ces cirques, soit disant ambulants. Une caravane impressionnante avec toutes les infrastructures à déplacer, sans compter la ménagerie. Des spectacles
déjà de qualité. Un excellent reportage sur ces cirques qui ont fait rêver et qui continuent à nous enchanter... Mais ils ne sont plus très nombreux.


Merci pour ce moment de nostalgie et d'émerveillement.


Bonne semaine.

DAN 23/01/2012 15:14



Bonjour Papy Scham. Le côté organisation n'a pas été abordé dans cet article, et tu as raison de mettre l'accent sur cet aspect des choses, il faut être sacrément ordonné pour déplacer de telles
structures. 
Quand je voyais les forains venir là où j'habitais c'était déjà un spectacle en soi de voir s'installer, puis voir démonter ces chapiteaux et autres manèges. Lors du montage d'un chapiteau il
règne toujours une atmosphère spéciale faite de fébrilité et de travail, bref un monde qui j'espère ne disparaitra pas complèteent car de nos jours ces cirques sont beaucoup moins nombreux à
venir dans nos villes .
Bonne fin de journée Papy Scham



Pierre 23/01/2012 08:05


Excellent ces documents. difficile de croire qu'il y avait un cirque à cet endroit.

DAN 23/01/2012 08:50



Bonjour Pierre. En effet c'est difficile à imaginer, mais il faut se remettre dans le contexte de l'époque, cette place était complètement vide de toute construction, et n'oublions pas non plus
que ce cirque n'était pas installé en permanence sur ce lieu, il était, comme tous les cirques, ambulant, bien que celui-ci devait resté plusieurs jours, voire plusieurs semaines sur place.
Bonne journée Pierre ! 



eva 22/01/2012 23:56


On peut dire qu'à présent l'horizon est dégagé !! On voit maintenant les magnifiques façades qui se trouvaient à l'arrière de cet arrondi du cirque... C'est toute une époque disparue ! Je me
demande où l'on parquait ces fameux éléphants... ou bien peut-être les faisait-on venir seulement de temps en temps ? Peut-être y avait-il un parc zoologique au Havre ? Bonne nuit Dan !

DAN 23/01/2012 00:16



Bonjour Éva. Voila une question que je ne m'étais pas posé, en effet où mettaient-ils les éléphants ? Sans doute étaient-ils amené qu'au moment du spectacle, mais cela ne me renseigne pas sur
leur lieu où ils passaient la nuit car il n'y a pas de parc zoologique au Havre. Je pense qu'ils devaient être "parqués" dans une ferme proche pas si éloignée à l'époque, de cette place.
J'ai connu cette place sans absolument sans rien dessus, pas de parking, pas de structure de cirque, c'était le lieu idéal pour tous forains et marché, aujourd'hui, hélas, simple parking.
Bonne nuit Éva !  



louis 22/01/2012 22:06


Alors là, je suis scié ! En lisant ce très bon article (et les commentaires) je viens de me souvenir que merdeux, j'avais ramen" un paquet de café gagné dans un petit cirque de quartier à Lyon.
Du Ras  d'amhara une bonne marque Lyonnaise. Ma mère était ravie.

DAN 22/01/2012 23:08



Bonsoir Louis. Remets toi Louis, tu vois, malgré l'éloignement tu as retrouvé un souvenir commun avec ceux de nos lecteurs. C'est vrai qu'on est tout fier étant môme de ramener un lot auprès de
ses parents, moi je me souviens d'avoir ramené du  savon, mais je ne me rappelle pas si ma mère était aussi ravie que la tienne, mais à partir du moment que l'on gagne quelque chose je crois
que toutes les mères du monde ont le même regard sur leur enfant quoi qu'il ait gagné !
Bonne fin de soirée Louis !



Binchy 22/01/2012 19:08


Dès que je viens ici, j'aime lire tes excellents articles qui nous remplissent plus ou moins de nostalgie... SOUVENIRS ! SOUVENIRS ! Comparaisons : AVANT/MAINTENANT...


C'est beau le cirque...


Je te souhaite une agréable semaine.


Amitiés.

DAN 22/01/2012 19:24



Bonsoir Binchy, je suis ravi de constater que mon blog te plaise, car tu n'es pas havraise si je comprends bien. Je commence à avoir beaucoup de lecteurs hors du Havre et qui sont, comme toi,
toujours les bienvenus sur ce site d'histoire. Cela me touche de voir ces lecteurs venir ici et commenter mon travail par un mot gentil.
Alors je te remercie de ton passage et te souhaite une excellente soirée Binchy  ! 



Reveillematin Tic-Tac 22/01/2012 18:56


L'univers du cirque est toujours fascinant... On mesure toute son évolution dans les numéros et les présentations avec cet article très bien documenté qui a des allures d'enquête... J'apprécie
particulièrement le fac-similé du programme !


 

DAN 22/01/2012 19:14



Bonsoir Tic-Tac. Ce fac similé provient des archives municipales havraises et a été conservé tel quel depuis cette époque. Et c'est grace à lui que j'ai pu trouver tous les renseignements
nécessaires pour faire  cet article .
Le fond du travail des gens du cirque reste le même depuis le XIXème siècle où ce mode de spectacle a pris son essor et jusqu'à nos jours. Reste pour moi comme pour  beaucoup d'autres
personnes la présentation des animaux dit de cirque, là la sensibilité de nos concitoyens aurait tendance à condamner cet type de spectacle, sinon pour ce qui est des prestations des artistes
eux-mêmes j'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour eux car c'est un "métier" où l'on ne peut vraiment pas tricher !
Bonne soirée Tic-Tac



claymore 22/01/2012 11:44


encore moi


 


http://www.deja-hier.com/HistoireDesMarques/GILAC.htm

DAN 22/01/2012 11:58



Ok , je vais voir ça !
Merci Claymore et @+


 


PS: En effet ça me rappelle beaucoup de souvenirs, encore merci pour ce lien Claymore !



claymore 22/01/2012 11:42


hello Dan


 


he ben dit donc, apres avoir lue ton message, j'ai eu l'idée d'aller sur google,


Gilac ca existe toujours

DAN 22/01/2012 11:57



Eh bien tu vois, on faisait de la qualité à cette époque, et la qualité ça dure ongtemps, alors pas étonnant que cette marque subsite encore de nos jours. Si on pouvait en dire autant de toutes
nos marques actuelles ...
Bon dimanchee Claymore ! 



Christian Richer 22/01/2012 11:31


J'allais dire que je n'aurais pas eu confiance avec un chef monteur au patronyme fortement alcoolisé mais Marco m'a devancé... Belle archive en tous cas !

DAN 22/01/2012 11:54



Bonjour Christian. Peut être aurait-ce été une scène à ta mesure, car, plus jeune, j'ai vu des pièces de théâtre données dans des chapiteaux, c'est ainsi que j'ai connu mes premières pièce de
théâtre avec, bien entendu, des auteurs très connus tel Molière.
Bon dimanche Christian !



phyll 22/01/2012 11:22


salut mon pote,


surprenant ce chapiteau "en dur" !!! sinon, je me souviens aussi des cirques place Gambetta ainsi que des petits circus qui s'installaient sur les places de quartier et où l'on
pouvait "admirer" deux clowns, trois chèvres savantes et deux poneys.....


Bonne semaine mon poto !!

DAN 22/01/2012 11:33



Salut mon pote. Pour ce cirque seule la façade était en dur, chose peu courante à l'époque a vrai dire. Quant aux cirques dit "de quartier" là où j'habitais, face à la place Tourneville, beaucoup
de ces petits cirques s'installaient. De plus il y avait un grand espace, au dessus de cette place, où poussait l'herbe folle, ce qui faisait les délices des chevaux dromadaires et autres chèvres
des cirques ambulants.
Aujourd'hui rares sont ces petits cirques dans nos villes, on en voit encore de temps à autre dans les villes ou villages touristiques, car seuls les grands noms du cirque peuvent se permettre de
présenter de grands numéros !
Bon dimanche mon pote 



pere cantoche 22/01/2012 11:03


là, tu ml'a coupe !

DAN 22/01/2012 11:25



Je t'en prie, reste couvert, sinon tu va prendre froid de ce côté là ! ! ! !



claymore 22/01/2012 11:00


Bonjour Dan


encore un bien beau moment d'histoire du havre que tu ravive là


et FAH qui en reveil d'autres avec les kilos de sucre, perso je n'allais pas trop a la foire Thiers mais plutot à celle pres de la plage dite foire aux coups de vents si je ne me trompe pas, et
avec les kilos de sucre un autre souvenir me revient, c'est le passage du camion publicitaire pour les articles en plastiqe, je crois que c'etait Gilac, ils nous distribuait des portes cles en
plastique jaune, est ce que quelqu'un d'autre se souvient de ca


et bien je suis parti tres loin du cirque, il faut dire que quand tu lance la machine à souvenirs, rien ne l'arrete


 


bonne journée à vous tous


amicalement


J.Paul


 

DAN 22/01/2012 11:24



Bonjour Claymore. La machine à souvenirs, très bonne formule !
La foire aux coup-de-vent était un festival si je ne me trompe pas  moi aussi, quant au plastique "Gilac" alors là je m'en souviens fort bien puisque j'ai vu plusieurs fois cette émissions
de radio Luxembourg (à l'époque avant qu'elle se se nomme RTL) être enregistré au Havre. Je ne sais si c'est Zappy Max ou Marcel Fort qui l'animait.
En tous cas le porte clé jaune a figuré longtemps dans ma collection de cet objet, le slogan publicitaire n'était-il pas : "GILAC le plastique miracle ? Bon c'est vieux tout ça, et ça ne me
rajeunit pas !
Bon dimanche Claymore



marcopolo76 22/01/2012 10:59


Bonjour Dan


Un article étonnnant que ce cirque qui s'était installé sur cette fameuse place thier de l'époque...


Elle devait être moins en pente car pour monter un tel chapiteau fait d'armature métallique il valait mieux être sur un sol plat ..!


Surtout que le chef monteur de l'époque se nommer M. SMYRNOFF...


Bon dimanche !


Marco

DAN 22/01/2012 11:13



Bonjour Marco. J'ai connu cette place avant qu'elle ne soit aménagée telle que nous la voyons aujourd'hui. J'ai connu là où j'habitais, (et ce, trois pas an), l'installation de cirques et autres
manèges très grand sur la place publique faisant face à l'appartement de mes parents. En comparaison je peux te dire que cette pente place Thiers n'était pas si prononcée que cela pour empêcher
un cirque de s'installer. Les forains enfonçaient à grand coup de masses des pieux en acier qui permettaient au chapiteaux et autres manèges d'être solidement ancrés dans le sol.
Quant au chef monteur , monsieur SMYRNOFF, l'installation de chapiteaux était sans doute sa "votkation"... va savoir ?
Bon dimanche Marco ! 



Michèle 22/01/2012 10:37


Bonjour,


Un très intéressant article sur un cirque dont je n'avais jamais entendu parler par mes parents et grands-parents, qui pourtant fréquentaient le Grand Théâtre et autres lieux de
distractions.


Je me suis fait la même réflexion que GL: comment installer un cirque sur cette place pentue? Mais d'après l'article, le cirque devait être là pour de longs mois, et la construction ne devait pas
avoir lieu très souvent.


Les numéros annoncés sur le programme devaient être à la hauteur, pour l'époque, de certains numéros du "plus gand cabaret du monde", presque seule émission à montrer  encore des
numéros de cirque.


Je me souviens aussi des foires installées sur la place Thiers et des kilos de sucre que l'on gagnait à la loterie avec une grande roue qui tournait, affichant des couleurs ou des
numéros; et ce kilo de sucre était le bienvenu à cette époque.


Bon dimanche malgré la grisaille


Michèle

DAN 22/01/2012 11:03



Bonjour Michèle. Il semblerait en effet que ce cirque n'ait pas laissé de souvenirs dans la mémoire Havraise. C'est très certainement dû au fait qu'il ne s'est installé qu'une fois dans notre
ville, car auparavant ce cirque n'existait pas encore, et qu'à la suite de la guerre il ait disparu.
Je suis comme vous friand de cette émission "le plus grand cabaret" que je ne loupe pas, car à mon avis les artistes de cirque et autres cabarets ne trichent pas quant à leur prestation, c'est le
résultat d'un long travail et si ce n'est pas parfait ce n'est pas montré, c'est aussi dur et simple que ça.
Pour les kilos de sucre gaganés dans les foires, à l'heure actuelle ce seraitent plutôt les Klg perdus qu'il faudrait mettre en jeu et gagner !  
Bon dimanche Michèle !



pere cantoche 22/01/2012 10:16


Bref et concis, c'matin, l'père Cantoche... m'en va donc pas en faire tout un cirque... trois mots me venant à l'esprit...


Superbe !


Magnifique !


Merci !

DAN 22/01/2012 10:25



Salut père cantoche. Ça c'est du concis, à défaut d'être cirque concis   et merci à toi
aussi d'être passé ce matin, à vélo peut être  !
Bon dimanche Thierry



denis 22/01/2012 10:00


tu es un puits de science havraise mon cher Daniel


ne devais tu pas faire un livre!!!

DAN 22/01/2012 10:06



Re-bonjour Denis. L'inconvénient avec les puits c'est de ne pas tomber dedans (rire), pour le livre c'est en 2012 que tout tout se joue, mais je n'en dis pas plus pour le moment.
Bon dimanche Denis 



FAH 22/01/2012 09:21


Bonjour Dan,


Effectivement la place Thiers était autrefois un lieu convivial comme l'on dit maintenant. C'était un des coeurs de notre ville.


Figure-toi Dan, que moi ausssi j'y ai vu Annie Cordy et Charles Trenet, lors d'un départ du tour de France en ? Raffraichis ma mémoire Dan. Toujours à cette époque je me souviens des loteries
dont les lots les plus appéciés consistaient en kg de sucre ou paquets de café. Le rationnement était encore dans les esprits.


A bientôt


FAH

DAN 22/01/2012 10:02



Bonjour Françoise. Pour l'année de la venue d'Annie Cordy, je pense que tu es dans la "bonne fourchette", est-ce lors du départ du tour de France cycliste en 1955, je ne saurais le dire, quant à
Charles Trenet je ne m'en souviens pas ou plus simplement mes parents ne m'ont pas emmenés le voir.
Pour les loteries je ne m'en souviens pas non plus, mais cela ne m'étonne pas qu'ils aient proposé de tels lots pour les gagnants, l'époque n'étant pas (encore) à la consommation de masse. Ainsi
j'ai pu, moi aussi, mais place Gambetta, participer à ces jeux et autres loterie ou les lots étaient presque invariablement des biens consommables, jus de fruit, margarine (je me souviens de la
marque ASTRA) etc.
Bon dimanche à bientôt Françoise !



denis 22/01/2012 08:37


une découverte passionnante


je n'avais jamais entendu parler de ce cirque par mes grand-parents notamment

DAN 22/01/2012 09:51



Bonjour Denis. Moi même j'ignorais complètement l'existence de ce cirque, mes parents, eux-aussi, ne m'en avaient jamais parlé. Sur cette place nous avions plutôt l'habitude d'y voir des manèges
et autres distractions se rapprochant plus de la fête foraine que du cirque, ces derniers étant plus facilement montables place Gambetta. Mais rappelons-nous qu'avant guerre, le centre ville
n'avait aucun emplacement assez grands pour pouvoir y installer des chapiteaux, la place Gambetta étant "occupée" par le monument de la victoire d'un côté et du théâtre de l'autre. Seul l'espace
devant le grand quai pouvait être occupé par les cirques ambulants et proche du centre ville. Aujourd'hui rien de tel, les forains ayant désormais un espace leur étant réservé au champ de foire
près de la gare S.N.C.F.
Bon dimanche Denis, et le bonjour à Fabienne ! 



C.T 22/01/2012 08:23


Félicitations pour ces articles anciens, malheureusement beaucoup de personnes ne sont plus là pour se remémorer ces emplacements et grace à vous en piochant dans les archives de la ville, on y
retrouve des merveilles avec des comparaisons actuelles.


je fais suivre auprès de mes copains et amis votre blog.

DAN 22/01/2012 09:40



Bonjour C.T.  Merci pour mon travail. En effet beaucoup de personnes ayant connu cette place ou autres emplacements ont aujourd'hui disparus, fort heureusement les archives sont là pour nous
remémorer les temps anciens, ajoutons à cela les collectionneurs et nous constatons que la mémoire du Havre est toujours présente, il suffit de chercher un peu, même beaucoup parfois.
Merci de faire suivre auprès des copains ! 
Bon dimanche C.T.



GL 22/01/2012 07:23


Etonnant de voir un cirque à cet endroit. La place devait être assez pentue et ne devait sans doute pas faciliter l'installation du chapiteau.

DAN 22/01/2012 09:32



Bonjour GL. C'est aussi la réflexion que je me suis faite en voyant cette photo, comment ont-ils fait pour monter ce chapiteau sur cette place pentue ? Sans doute ont-ils utilisé beaucoup cales
afin de mettre cette structure à niveau, belle performance des monteurs tout de même !
Bon dimanche GL.



JMH 22/01/2012 02:30


Bonjour.


Merci pour cet article qui est une découverte. Cet établissement a laissé peu de traces dans les mémoires. Il semblerait, en cherchant sur internet, que la construction montrée en photo ait
été détruite lors d'un bombardement au Havre.


Les relations entre le cirque et Le Havre restent peu explorées. Il y a d'ailleurs un véritable désintérêt ou tout-au-moins une ignorance des édiles envers cette activité. Celle-ci est
éphémère dans la ville. A cette occasion, je salue l'initiative courageuse  et peu connue de Dominique Voynet, Maire de Montreuil, qui interdit la venue de cirques avec des animaux dans sa
cité. Il serait temps de changer les mentalités même si cela paraît difficile.


Le cirque reste un domaine très familial et plutôt hermétique. Il évolue assez lentement. Les triples sauts périlleux et les équilibristes du câble aérien de 1939 pourraient très bien
figurer dans un programme de cirque de 2012. Il va falloir que Dan et Nicephore présentent un numéro sensationnel . On verrait bien Dan traverser la place de l'hôtel de ville en funambule !


 


 


 


 

DAN 22/01/2012 09:29



Bonjour Jean-Michel. Houla, je veux bien faire le clown, (je le fais déjà )  mais l'acrobate
que nenni.


Je ne sais pas hélas combien de temps est resté ce cirque sur la place Thiers. Ce que l'on peut remarquer sur le programme c'est que les numéros étaient renouvelés tous les vendredis, il est
certain qu'une telle structure ne devait pas être facile à déplacer. Qu'elle fut détruite ou endommagée lors d'un bombardement n'est pas impossible puisqu'ici nous sommes en 1939 et que l'orage
approchait.
Le cirque et le Havre serait intéressant à étudier, enfant je me souviens d'avoir vu certains des plus grand noms sur ce qui est l'espace Niemeyer aujourd'hui, tels : Rancy, Amar Pinder.
Aujourd'hui "relégués" au champ de foire ils ne bénéficie plus de la proximité du public du centre ville.
Quant aux animaux pour les enfants que nous étions cela permettait de voir des grands fauves de près, mais pour les adultes d'aujourd'hui voir ces fauves tourner en cage n'est plus
supportable.
Quant à l'évolution de ce type de spectacle vivant,  là aussi la télévision a fait son œuvre, le cirque devrait mettre l'accent sur ce que nous ne pourrons jamais voir dans la petite
lucarne, voir la vie se déroulée sous nos yeux en direct, la télé nous présentant que de l'enregistré.
Bon dimanche Jean-Michel ! 



Claude 22/01/2012 00:26


Serais-je le premier à commenter... et oui il me semble..!!


Bien joli ce cirque en vérité...dont je n'ai jamais entendu parler...qu'est-il devenu après la tourmente..??


Le programme proposé était très varié...ce devait être un beau spectacle.


Sur les photos des deux époques on reconnaît bien les immeubles de la place qui n'ont pas changé à part il me semble au niveau des lucarnes..


Sur cette place "Thiers" je me souviens y avoir vu la fameuse foire du même nom...c'était bien sûr avant la construction du parking.


Je vois que la majorité des documents provient des "Archives Municipales"...On en trouve des choses en ce lieu pour qui se donne la peine (comme toi Dan ) de
chercher......Nous ne pouvons que t'en remercier de nous en faire profiter.


Bonne nuit et bon dimanche

DAN 22/01/2012 00:45



Bonjour Claude. Eh oui, tu es le premier. Pour savoir ce qu'est devenu ce cirque ce serait difficile, car aux archives seul le programme a été conservé, c'est à partir de ce document que je me
suis basé, et de la photo de la collection Alinand. Je n'ai pas tout mis de ce programme car il y avait une multitudes de "réclames", à cette époque nous ne disions pas encore publicité et
encoure moins pub, je les ai tout de même photographié pour un autre article éventuellement.
Quant à me donner du mal, je ne dirais pas ce mot, mais le plaisir de chercher, alors évidement si je peux en faire profiter tout le monde...
J'ai vu moi aussi pas mal de spectacle sur cette place dans les années 50 avec mes parents notamment la prestation d'une jeune chanteuse encore peu connue à l'époque et qui avait dédicacé sa
photo à mon père, cette chanteuse c'était Annie Cordy, malheureusement je n'ai jamais retrouvé cette photo.
Tu as un bon coup d'œil car en effet, les lucarnes du toit ont été changé, mais connaissant ta perspicacité cela ne m'étonne pas.
Bon dimanche Claude ainsi qu'à Yllen !