Faire le plein ? Les octrois 2ème partie

Publié le par DAN

Tout est taxé, exemple à la halle au poisson , les octroyens sont là pour taxer les arrivages.

Mais un problème se pose aux environs de 1900 avec l'essence des automobiles. On décide alors, de jauger les réservoirs des autos à l'entrée et à la sortie, de sorte que les automobilistes venus de l'extérieur paient des droits sur la quantité qu'ils ont usée en ville. Comme le nombre des automobiles augmente sans arrêt, cela provoque de belles files d'attente à l'entrée de la ville. Si bien qu'en 1913, le touring Club de France invite ses adhérents à "boycotter les villes mendiantes". (Le Havre étant une des seules villes à pratiquer cette taxe sur les automobiles.)

 

Pour toutes ces raisons l'octroi est contesté. Sa suppression revient périodiquement en discussions au conseil municipal, surtout à l'approche des élections. Cet impôt disparaitra définitivement en 1948, mais les pauvres consommateurs n'y gagneront guère, il sera rapidement remplacé par la taxe locale...


octroi-de-boulogne-rue-de-la-cav-e-verte-et-sadi-carnot-.jpgLa rue Sadi Carnot, au carrefour de la cavée verte au temps de l'octoi de boulogne.


rue-de-la-cav-e-verte---7---bis-.jpgLa rue Sadi Carnot, au carrefour cavée verte, en 2009.


rue-de-la-cav-e-verte-fusion-1---45---.jpgLa fusion des deux photos à 45%


rue-de-la-cav-e-verte-fusion-1---55---.jpgLa fusion des deux photos à 55%





 

Commenter cet article

E


A Rome les cars de tourisme sont taxés (à cause de la pollution sur les vestiges romains !) Ils auraient dû taxer le Duce !


Ce quartier n'a pas tellement changé, on le voit bien avec ces deux vues superposées. 


Bonne journée Dan



Répondre


Bonjour Eva. Quand je suis allé à Rome il y a un an, c'était par avion, ensuite nous nous débrouillions à pieds en général, pour visiter la ville. Je ne suis donc
pas au courant de cette taxe sur les cars de tourisme. Quant au duce, c'est pas taxer qu'il aurait fallut qu'il soit mais mis hors d'état de nuire.


C'est vrai que ce quartier, qui est celui de mon enfance, n'a pas beaucoup changé si ce n'est que pour le moderniser. Il faut dire qu'il n'a pas subit les
bombardements de la guerre, seule une bombe est tombée sur le cinéma "Splendide"  à quelques pas de là !


Bonne journée Eva !



A

Salut Dan !
Je ne savais qu'il y avait une taxe sur la circulation au Havre à l'époque! Maintenant les automobilistes sont taxés pour ne plus circuler (parking) !!!
Bravo pour la fusion des 2 photos, je reconnais là votre talent...
Chapeau l'artiste!

A bientôt M'sieur l'Historien ! ^^


Répondre
D

Salut Anthony. Eh oui aujourd'hui comme dit Clément, il faut payer pour acheter une voiture, pour rouler avec, pour stationner, et bientôt pour s'en séparer, bref
PAYEZ  tel est le mot d'ordre maintenant.
En tous cas, taxe ou pas,  faire gaffe en roulant ! 

@ + tous les deux !


B

Ah, je vais bien dormir. Encore une connaissance de plus. Et le tout sans taxe, merci DAN.


Répondre
D

Bonsoir Olivier. Manquerais plus qu'on taxe les connaissances et l'amitié, avec tous les amis que j'ai je serais sur la paille. 
Alors (et sans taxe) nous nous reverrons samedi prochain avec la "blogosphère",  là aussi tu feras des connaissances en plus !
A bientôt ! 


J

Tout était taxé et maintenant pratiquement rien n'échappe à la règle des taxes (voir EDF taxes sur les taxes), taxes au pluriel entre producteur, gros, demi-gros, détaillant, consommateur, un
festival. Faut bien payer les festivités de sa majesté sarkon'1 et je présume que vous n'avez pas fini de parler d'octroi. En tous cas cela permet de voir l'évolution des taxes, leur annulation ou
leur retour...L'intérêt est toujours là grâce à votre passion pour l'histoire et celle du Havre en particulier. Tu ne dois plus compter les heures passées devant le PC, aux archives ou dans les
bouquins...Bon courage donc à vous deux, particulièrement Dan et Nicéphore et merci pour les passages sur Aminus.
Bien vu le coup de la gazoline!!! Amitiés JPS


Répondre
D

Bonsoir J-P. Mon fils a l'habitude de dire qu'avant il fallait payer des taxes pour rouler, maintenant il faut AUSSI payer une taxe pour ne pas rouler. Si on prend
la chaîne du producteur au consommateur, là, c'est un festival de taxe en tout genre.
Mais je vais arrêter là sur les taxes, sinon on me taxera d'obsédé taxtuel
En effet je ne compte plus les heures passées devant mon PC, mais avec mon autre passion qui est la peinture, je passe de l'un à l'autre sans problème.
Quand aux archives, je prépare bien mes demandes afin de ne pas me "dissoudre" dans les papiers, sinon j'y passe la semaine.
Mes passages sur Aminus, sont mes moments de détentes, entre deux articles, deux coups de pinceaux, ou deux coup de fatigue, indispensable autrement dit.
Pour la "benzine" j'étais sûr de parler à tous et à chacun
Bonne soirée J-P et merci de ton passage !


F

Salut Dan,

Belle photo de l'octroi proche de chez moi !

As-tu dans ta collection celle du bas de la rue Sadi Carnot qui montre aussi le mur de la trés grand propriété de Begouen demeaux ou est construite ma maison ?

Merci d'avance !


Répondre

Bonsoir François. Je pense avoir ça dans ma collection, mais encore faut-il savoir si c'est la même que l'on pense tous les deux.
Je vais te l'envoyer, tu me diras si c'est celle à laquelle tu penses !
A bientôt


M

Il faut que je t'envoie l'octroi du bout de ma rue : une merveille... Au fait, tu es partout ;-)


Répondre
D

Bonsoir Mrs K. Je suis perplexe car je ne me souviens pas de  vous, tout du moins de votre pseudo, mais qu'importe ça me reviendra peut être. Et si c'est votre
première visite ici soyez le bienvenu.
Je ne peux pas être partout malheureusement.
En tous cas me voila alléché par un document concernant un octroi.
Alors... à bientôt


M

C'est vrai que les octrois étaient proches les uns des autres. J'imagine les ruses, les chemins détournés pour éviter la taxe.


Répondre
D

Bonsoir Yak. En général, ces bureaux d'octroi étaient placés aux endroits "stratégiques". Bien sûr, un simple quidam pouvait passer au travers les mailles du filet,
mais cela ne représentait pas grand chose au final. Par contre les marchandises ou autre denrées nécessitant un moyen de transport volumineux ne pouvaient faire autrement que de passer par ces
octrois.
Mais "l'esprit" Français étant ce qu'il est, il ne serait pas étonnant que plusieurs personnes ne se soient ingéniées à trouver des astuces pour ne pas payer cet impôt.
Si on pouvait retrouver des "mémoires" de ces passeurs un peu spéciaux, je pense que ça feraient les délices de plus d'un lecteurs.
Bonne fin de semaine Yak


R

Au fait, ou trouves tu tous les vieux clichés de la ville que tu as la gentillesse de partager avec nous ?


Répondre

Bonsoir Roro. La plupart de mes photos proviennent de ma collection de cartes postales anciennes. Je les achète depuis plusieurs années et ma collection s'étoffe de
mois en mois grâce à toutes les brocantes et autres vide-greniers, que je fais un peu partout en France.
Bien entendu j'ai aussi quelques clichés personnels, mais plus rares. Il m'arrive aussi de publier des photos de journaux, mais ça, c'est dans les cas ou il n'y a vraiment aucune photo de
"trouvable", comme les photos  de l'église de l'immaculée conception dont j'ai fais un reportage il y a quelques semaines.
Voila Roro !
Bon week-end


M

Salut Dan
Je vais "t'octroyer" une bonne note pour le sujet qui reste pour l'instant gratuit..!
A tout à l'heure !
Marco


Répondre

Salut Marco. Excellents ces jeux de mots, c'est vrai que l'on peut dire octroyer je ne m'en souvenais plus, et comme c'est gratuit je ne vais pas m'en priver !

A tout à l'heure


P

Très intéressante cette façon de comparer les mêmes endroits à quelques années d'écarts bravo et bon we....


Répondre
D

Bonjour, merci et bienvenu sur le blog. C'est un peu ma passion de comparer ce qui fut et ce qui est. Comme notre ville a été bombardée en 1944, on m'a toujours dit
qu'il n'en restait pas grand chose c'est un tord, car avec un peu de curiosité on peut encore déniché des coins "presque" intacts.
Bon week-end ! 


T

Merci Dan, pour cette histoire unique dans notre ville, que j'ignorait totalement, encore une fois... Je suis vraiment nul dans tous ces trucs là!
On se voit c't'après-m, donc.


Répondre
D

Bonjour Thierry. Le mot nul ne te va pas du tout alors ! .
Que tu ne connaisses pas tout c'est une chose, pour ma part il n'y a pas si longtemps que je connais le fin mot de l'histoire des octrois, alors tout est relatif dans la vie.
Toi aussi tu es de la partie cet après-midi, alors à tout à l'heure ! 


B

Un joli sujet traité d'une belle façon et toujours d'intéressantes superpositions .Le blog de Dan et Nicéphore, un blog à consulter sans modération .Bon courage pour votre marathon et garde un oeil sur Phyll il est convalescent!!!!!


Répondre
D

Bonjour Buddy. Pas de soucis quant à consulter notre blog, aucun effet secondaire à redouter au contraire
Ne t'inquiètes pas pour l'amipotephyll, je veille au grain 
Bonne journée l'ami


P

t'as raison mon pote, on ne va pas se laisser faire par ces p'tits jeunots !!!
à demain !!!


Répondre
N

Salut Phyll.
Maintenant je peux dire à tout de suite  mon pote  ! !  !


L

moi qui pensait que le voltigeur avait toujours été là !!! En tout cas, c'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de changement et que le sujet est, comme d'habitude, bien traité !
Par contre, je constate que les responsables du tracé du tramway avait, déjà à l'époque, des problèmes avec la boisson !!!


Répondre

Bonsoir Cédric. Et bien non, le voltigeur n'a pas toujours été là, d'ailleurs il est tenu maintenant par des nouveaux propriétaires si j'ai bien lu le journal de la
semaine dernière.
Quand au tracé du tramway effectivement on pourrait penser qu'il fut tracé par un adepte de la dive bouteille, mais que non point, il s'agit tout simplement de la courbe du virage trop à angle
droit pour tourner et, de ce fait, ils ont fait un tracé plus ample afin de permettre la manœuvre du virage.
Bon week-end Cédric ! 


J

Salut DAN je suis de retour après une semaine d'absence, sympa comme article je m'imagine deja cette taxe sur l'essence à l'entrée du Havre.

Sinon bonne continuation pour la suite et à demain pour le marathon
Retraiter contre Etudiant


Répondre
D

Bonsoir Joramy. Merci pour l'article, et reprend vite la publication sur ton blog
Quant à demain, je ne sais à quelle "sauce" on va être "mangé" nous les retraités, mais ne comptez pas sur nous pour vous laisser faire !
A demain donc !


G

Bonsoir Dan, Pas de grand changement, on reconnais bien le coin . Encore un bon sujet bien traité . Bravo ;).


Répondre
D

Bonsoir Gérald. C'est vrai qu'à part le tabac du coin et quelques maisons dans la rue l'endroit  n'a pas trop changé, et c'est bien ainsi car au Havre les
changements ça nous connait.
Bon week-end plein de photos Gérald !


J


Quand on voit les photos anciennes et actuelles, on peut dire que les voitures en stationnement (ou en circulation d'ailleurs) défigurent vraiment la physionomie des rues.
 Pourquoi cet octroi s'appelle-t-il octroi de Boulogne ? Est-ce à cause de la rue Lestorey de Boulongne en face ? (dans ce cas ce serait octroi de Boulongne). Autre question : pourquoi 3
octrois aussi rapprochés rue de la Cavée Verte ? (Bégouin,Boulogne et Cavée Verte)



Répondre

Bonsoir Jean-Pierre. Pour le nom il s'agit bien du nom de Lestorey de Boulongne, mais ce mot, étant difficile à prononcer, il a été remplacer, petit à petit, 
par Boulogne d'une prononciation plus aisée. Si il y eut trois octrois si rapproché c'est pour faire face au flux de marchands et marchandises venant d'Octeville et de la campagnes environnante. Il
faut savoir qu'à cette époque l'essentiel des légumes venait du pays de Caux, notamment des alentours d'Octeville sur mer je précise pour ceux qui le confondrait avec les autres Octeville comme
celui à coté de Cherbourg.
De plus, la rue de la cavée verte était une véritable frontière entre Sanvic et Le Havre, frontière d'autant plus facile à surveillée, qu'elle est rectiligne d'un bout à l'autre.
Si on regarde les autres emplacements d'octroi, ils obéissent, eux aussi, aux mêmes impératifs, à savoir se placer près des entrées et sorties et permettre un contrôle plus aisé.
Bonne soirée J-P-H


P

plus d'octroi sur les automobiles !?! mais l'essence surtaxée, le stationnement payant, le contrôle technique obligatoire, les malus d'assurances, sans compter les amendes diverses..... je pense
que ce droit de passage a été bien largement compensé !!!  et le bar-tabac "le Voltigeur" en lieu et place,
"collecte" lui aussi d'autres genres de taxes !!!
Heureusement qu'il n'y a pas de taxe sur l'amitié !!! hein, mon pote ?!?!


Répondre

Salut MonPhyll. Alors là si il y avait une TAXE sur l'amitié ont seraient dans la catégorie IGA Impôt sur les Grande Amitié, à l'instar des ISF Impôt de Solidarité
sur la Fortune , mais nous notre "fortune" c'est de n'être non imposable et devrait même  être remboursé par la sécu.
Quant à l'imagination de nos "dirigeants, pour inventer des nouveaux impôts ça, on peut leur faire confiance, l'imagination est, ici, débordante.
A demain mon pote


O

J'ai le souvenir que ces formalités d'octroi n'étaient pas prises au sérieux. C'est à dire très largement fraudées et sans aucun état d'âme. Elles étaient forcément très désuètes et difficiles à
appliquer avec le développement des transport de marchandises ou de voyageurs ("à pied, à cheval et en voiture"....comme nous le rappela bien + tard Michel Debré pour un autre motif), de la
multiplication des échanges, de la civilisation matérielle comme de sa connerie congénitale...A l'abandon de cette fiscalité, celle-ci était déjà morte de sa belle mort. Mais il fallait bien sûr
l'enterrer officiellement et légalement !


Répondre
D

Bonsoir Otto Graf. Il eut été étonnant que l'esprit Français, c'est à dire frondeur, ne trouve pas quelque astuce pour échapper à cet impôt. De nos jours il en
serait sans doute de même, de plus avec le nombre encore plus grand des "bagnoles" on imagine mal cette sorte d'impôt aux entrées  du Havre. Cet octroi aurait été abrogé après quelques
barrages de routiers mécontents.
Bonne fin de semaine



F


Bonsoir Dan! j'ai bien connu la rue Sadi Carnot lorsque j'étais enfant, puisque habitant rue de la Cavée verte, ce n'était pas très loin. Ces photos me font paisir et me rappellent des souvenirs
! de plus, j'apprends plein de choses sur les octrois, c'est très intéressant. Je connaissais l'octroi Bégouen tout près du 207, mais j'ignorais qu'il y en avait un certain nombre! je me souviens
que toute petite, ce mot incompréhensible pour moi n'évoquait évidemment pas le paiement d'une taxe ! mais quelque chose d'exotique. Personne à l'époque n'aurait eu l'idée de m'en expliquer la
signification. Bonne soirée.



Répondre
D

Bonsoir Françoise. Nous voici en "pays" de connaissance avec cette rue de la cavée verte. Jeune je ne me doutais même pas qu'il pût y avoir une taxe à payer pour
allez d'une ville à l'autre.
A l'époque que tu évoques, nous étions enfants, et on ne parle pas taxe à des jeunes enfants, même si ce mot d'octroi nous était parfaitement mystérieux.
Bonne fin de semaine Françoise