Adieu Gilbert

Publié le par Nicéphore & DAN

 


Gilbert Betton 3

  C'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que nous avons appris le décès de Gilbert Betton. C'est un ami commun qui nous avais permis  de le rencontrer pour la première fois, chez lui à Graville, voilà près d'un an. D'un contact facile et intarissable sur l'histoire de certains quartiers du Havre, nous avions été tout de suite conquis par ce personnage qui savait intéresser son auditoire par de réels talents de conteur.
Suite à ces différentes entrevues, nous l'avions convié à rencontrer nos lecteurs dans un café havrais, le 27 novembre dernier. Vous aviez été d'ailleurs nombreux à répondre à cette invitation, signe de la notoriété de Gilbert.

 


Gilbert Betton 6 

 Gilbert Betton au New-York en novembre 2010.


Né au Havre en 1933, dans le quartier Massillon, il y aura demeuré toute sa vie. Après une formation technique, il sera embauché à 19 ans comme tourneur, chez Augustin Normand. La construction navale est à cette époque à son apogée, mais les décennies qui suivront verront hélas le déclin de cette industrie et son cortège de licenciements.
Au milieu des années 80, Gilbert Betton pour occuper son temps libre, dont il dispose malgré lui, projette d'écrire sur sa ville et plus particulièrement sur son quartier natal. Son premier ouvrage " Faut-il casser une église... pour parler d'un quartier " réalisé avec la complicité du clec Massillon, verra le jour en 1989.


numérisation0003 Son premier ouvrage.


Suivront " Entre Gare et Rond Point en 1992, puis " De Danton aux Ormeaux " en 1994.


Gilbert Betton 7

Il co-signera aussi avec son ami Max Bengtsson " Centre historique du Havre : quartiers Notre Dame et Saint Joseph et "Saint-vincent-de-paul, quartier phare de la porte océane.. Il participera également à l'écriture de livres comme : " d'hier à aujourd'hui, Rouelles ",  " Au fil du temps Aplemont "  et divers autres ouvrages d'histoire locale.


Gilbert Betton 8

 

____________________________________________________

 

Son dernier ouvrage.


Gilbert Betton 4 

Image librairie "La Galerne"

 
Hélas, il ne verra pas la sortie de son dernier livre : Un enfant havrais dans la guerre 1939-1945, de la ville à la campagne qui va paraître dans quelques jours, et qu'il devait signer le samedi 1er octobre à la librairie La Galerne.
 
 

 Gilbert Betton, n'était jamais en reste quand il s'agissait de faire revivre le passé. Autodidacte et véritable mémorialiste populaire, ses ouvrages resteront des documents de référence sur l'histoire de notre cité.
Nous adressons à Madame Betton, nos plus sincères condoléances et notre profonde sympathie.
Nicéphore et Dan.

_____________________________________________________________

 

Un mot de la librairie "La Galerne"


Nous venons d'apprendre le décès de l'auteur havrais Gilbert Betton.
L'équipe de La galerne appréciait beaucoup ce Havrais passionné par sa ville, par ses quartiers, et qui a passé plusieurs décennies à collecter des documents, chercher dans les archives, recueillir des témoignages pour les restituer dans des ouvrages, souvent écrits avec son comparse Max Bengtsson. Ainsi, ils ont passé au crible Danton, les Ormeaux, le Rond-Point, Saint-Vincent, et le centre historique du Havre.
Jamais avare de partager son savoir, Gilbert Betton était un "passeur de mémoire", un homme érudit, malicieux et très cordial.
Tout récemment, il avait décidé de rassembler des souvenirs d'enfant réfugié dans un livre où il évoque les années de guerre avec sa famille. Un pan de sa mémoire qu'il raconte dans Un enfant havrais dans la guerre 1939-1345 réfugié à la campagne, à paraître dans quelques jours aux éditions du Havre de grâce, et qu'il devait signer le samedi 1er octobre à La Galerne.

 

 

 

 


 

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 

 


Commenter cet article

DEFORTESCU Jacques 07/11/2011 17:24



J'ai bien connu Gilbert lorsque j'étais havrais. C'était mon voisin rue Massillon. Lorsqu'il écrivit "faut-il détruire une église" j'étais alors au clec massillon et nous échangeames beaucoup à
l'époque. Puis quand il écrivit sur "le rond-point" il se fit une joie de raconter que ma mêre était marchande de poisson au marché avec sa petite voiture à bras, j'étais à l'époque à Franklin,
Secrétaire Général de la CGT du Havre. Que de souvenir. Désormais j'habite dans l'agglomération rouennaise et c'est bien tristement que j'apprends le décès de celui que je considérais comme un
ami. Responsable de l' Institut CGT d'Histoire Sociale, les livres publié par Gilbert, sont une bonne source de renseignements très fiables, remarquables de sensibilités. Il est disparu, mais
sont ouevre se poursuivra encore longtemps.



DAN 07/11/2011 18:08



Bonsoir monsieur Defortescu. Vous avez eu la chance de le connaître plus longtemps que moi car ce n'est qu'en 2009 que j'ai pu faire sa connaissance, et tout comme
vous j'aurais bien voulu discuter et échanger avec lui sur notre passion commune qu'est l'histoire du Havre et de ses quartiers, mais le sort en a décidé autrement hélas. A la suite de son décès
je me suis aperçu que nous avions beaucoup d'amis communs tous passionnés d'histoire bien entendu. Il avait le don de recueillir les témoignages des personnes avec une facilité déconcertante, un
modèle pour moi. Son approche était sommes toutes très facile, et notre invitation à venir dans la séance de signature que j'avais organisé n'a pas posé de problème pour lui bien que ne me
connaissant peu.
Ses livres sont en bonnes place dans ma bibliothèque, j'ai acheté celui qui est paru après sa disparation où il raconte avec simplicité sa vie de gamin réfugié à la
campagne pendant la guerre, et où il a vécu des faits qui le marqueront pour toujours.
Bref je serais intarissable à son sujet.
Bonne soirée monsieur Defortescu,  merci d'être passé ici et d'avoir laissé votre témoignage à propos de monsieur Betton.
DAN.



jeannin sophie 11/10/2011 22:46



Je suis très émue par tous ces témoignages d'amitié et de reconnaissance. Je savais qu'il était reconnu au Havre comme mémorialiste mais c'est tout de même très surprenant de lire de telles
éloges sur son père.


L'ironie a voulu que les cendres de papa aient été dispersées au jardin du souvenir du cimetière Sainte Marie, comme il le souhaitait, lors de la journée du patrimoine.


Merci de le faire revivre un court instant.


 Sophie


PS pourriez-vous m'envoyer les photos que vous aviez prises chez mes parents ?



DAN 11/10/2011 23:05



Bonsoir Madame Sophie Jeannin . Je ne vais pas mentionner de nouveau tout ce que j'ai dit sur votre père dans mes réponses aux commentaires laissé ici, peut être
juste une chose toutefois, c'est que je regrette de ne pas l'avoir connu plus tôt, qui sait ce que nous aurions pu faire ensemble ?
En tous cas merci d'avoir laissé un message ici et je vais vous envoyez dès ce soir les photos prise chez lui.
A bientôt !
DAN.



Caroline.K 05/10/2011 14:43



Merci Nicephore pour cet article. Je suis navrée de cette perte pour Le Havre. Voilà un homme qui n'aura pas vécu en vain. Tous ses ouvrages lui survivent et vous êtes là à perpetuer son
souvenir. C'est super émouvant.


Merci Dan pour ta fidélité à ma petite carterie, je sais bien que tu es à des années lumières de mes petits gribouillis, j'aime écouter tes avis. Je vais reprendre mes interviews et j'espère que
tu me feras l'honneur de participer à la deuxième saison.


Bon mercredi

CaroLINE



DAN 05/10/2011 15:10



Bonjour CaroLINE. Je vais répondre à la place de Nicéphore, car mon ami étant encore en activité il ne peux pas toujours répondre aux commentaires mis sur notre
site.
Pour tous les amateurs d'histoire du Havre c'est en effet une perte, d'autant plus regrettable qu'il avait encore beaucoup de projets à réaliser. mais c'est ainsi et
nous le saluons où qu'il soit.
Pour ton blog il est évident que nous ne faisons pas les mêmes articles mais n'est-ce pas ça la diversité artistique ? Et puis je pourrais te retourner le compliment
car tu es, toi aussi, une fidèle à mon site. En tous cas si tu me dis ce qui faut que je fasse pour tes interviews, pas de problème j'y participerai !
Bonne fin de journée CaroLINE 



haspot 28/09/2011 13:26



Salut DANIEL,


J'ai rencontré une seule fois ce Monsieur , il m'avait apparu etre une memoire vivante du HAVRE? je ne mettais pas trompé. 


il nous a reçu chez lui à l'occasion de notre livre .


félicitations pour ton intevieuw hier matin sur france bleu


je regarde pour la photo


A+



DAN 28/09/2011 14:11



Salut Marc. Avec monsieur Betton, tout ce qui concernait le Havre l'intéressait au plus haut point, et votre livre n'a pas du faire exception. Comme tu le dis
c'était une vraie mémoire du Havre, heureusement il nous a légué tout par écrit.
Pour l'interview ce devait être une rediffusion de la première que j'avais faite à propos de l'hôtel Frascati, car j'ai une autre intervention prévue au mois
d'octobre.
Ok pour la photo, merci et à bientôt Marc.
DAN.



bergaminet 22/09/2011 20:53



Un petit bonjour en passant. Merci pour ton message et à bientôt.



DAN & Nicéphore 22/09/2011 23:28



Pas de Quoi Bergaminet, et à bientôt également !
DAN.



jps 21/09/2011 09:52



Moi, j'aime pas la mort des autres, ça fait mal dedans...


Respectueusement...............................



DAN & Nicéphore 21/09/2011 11:50



Tu as raison JPS, je te répondrais par un proverbe qui dit :  les douleurs légères s'expriment , les grandes douleurs sont muettes.
Amités JP !
DAN.



JMH 20/09/2011 22:56



Bonjour


Merci de présenter la photographie de Gilbert Betton ainsi que les couvertures de ces livres. Ce fut un réel "cadeau" de le revoir en 2010, invité par Dan, lors d'une causerie conviviale. On
sentait qu'il était heureux de partager ce moment et d'évoquer ses ouvrages. Il a recueilli de nombreux témoignages et son dernier livre concernera son propre témoignage, ses souvenirs personnels
d'enfance. Il laissera la trace d'un homme honnête dans sa démarche. Il était attaché au patrimoine historique, humain et social de sa ville.



DAN & Nicéphore 20/09/2011 23:30



Bonsoir Jean-Michel. Je pense que pour moi, cette rencontre, au new-york, restera un souvenir inoubliable, souvenir de voir Gilbert échanger son expérience avec ses
lecteurs avec autant de gentillesse. Je ne pensais pas qu'il aurait accepté notre invitation si facilement, car nous ne le connaissions que depuis peu. A la faveur de cette petite réunion nous
avons pu nous rendre compte de son caractère chaleureux, et de son désir de partager ses souvenirs. Nous le retrouverons avec grand plaisir dans son dernier ouvrage qui, j'en suis sûr sera aussi
passionant que ceux déjà publiés.
Bonne fin de soirée Jean-Michel.



Marc Georges 20/09/2011 18:03



Un homme qui disparait, c'est une bibliothèque qui flambe.


Avec la disparition de M. Betton, c'est au moins la BN toute entière et ses annexes qui disparaissent.


J'ai connu Gilbert Betton losrqu'il est venu la première fois au CLEC MASSILLON pour présenter son projet sur l'église ST LEON. J'étais là un peu par hasard et un peu pour le boulot et dès qu'il
est sorti nous en avons discuté avec les animateurs, mais l'idée nous avait séduit. Evidemment, la Mairie alors PCF à souhaité que le projet s'étende au quartier (ce qui n'était pas une mauvaise
idée). J'ai été chargé, à titre professionnel, de chiffrer le budget de cette animation. Par la suite, régulièrement, M. Betton venait nous rendre compte de l'avancée de ces travaux. En même
temps, n'étant pas du quartier Massillon, nous découvrions des aspects peu connu des rues qui entouraient le CLEC (devenu SAM par la volonté du changement de municipalité). Il avait de la
documentation, mais tout le monde est venu compléter (avec le seule photo de "LA BETE HUMAINE" que je possédais) et quelques cartes postales de l'escalier roulant. Cette aventure avait du lui
mettre "le pied à l'étrier", puisqu'en suite, M. Betton à continué seul ou en co-écriture.


La dernière fois que je l'ai rencontré c'était en Novembre 2010 au New-York où, enfin, je lui ai demandé de me signer la première édition du livre dont j'avait été l'un des premiers à découvrir
l'édition. Le débat fut intéressant et la lecture d'un moment de son enfance émouvante.


M. Betton va nous manquer, mais il nous laisse ses livres - pas des volumes d'histoires offficielles, mais celles de la vie au quotidient, dont certains se souviennent encore - Ces livres
marquent une mémoire, des moments de la vie havraise des petites gens, ceux qui sont sur les cartes postales et dont on ne sait plus qui ils sont. Je crois qu'il nous a fait ses héritiers,
il nous appartient donc de faire fructifier cet héritage.


Où que vous soyez, Merci Monsieur Betton, nous vous sommes redevables.


PS : j'espérais que M. Betton signerait son nouveau livre à la foire à la Carte Postale de Montivillers en Novembre prochain. Sa place sera vide et il va nous manquer.


Marc Georges.



DAN & Nicéphore 20/09/2011 20:15



Bonsoir Marc. Merci pour ton témoignage concernant monsieur Betton. Il nous avait parlé en effet du C.L.E.C. Massillon où tout avait débuter pour lui avec l'histoire
de son quartier. Tu viens apporter des précisions quant à l'évolution de ce qui, au départ, ne devait être que l'histoire de l'église du quartier mais qui, finalement, s'est étendu à tout le
quartier lui-même. Comme tu le soulignes ce n'était pas du tout une mauvaise idée puisque plus tard il a enchaîné avec d'autres quartiers pour , finalement, aboutir à ce que l'on connait
aujourd'hui, c'est à dire des livres sur la vie populaire des quartiers Havrais.
Merci Marc pour ce témoignage et à bientôt j'espère.
DAN.



tce76 19/09/2011 22:38



Et dire que Madame tce figure en photo dans "de Danton aux ormeaux"...



DAN & Nicéphore 19/09/2011 22:46



Bonsoir Thierry. Je me souviens de cette anecdote que tu m'avais raconté lors d'une de nos rencontres.
G. Betton a sut capter la vie des havrais dans toutes sa diversité, la photo de ton épouse dans un de ses livres  en est une illustration.
A bientôt Thierry !
DAN.



Mousse 19/09/2011 22:19



Bonsoir cher Dan,


C'est bien un triste billet que je lis ce soir.


Je me souviens très bien de ton billet sur ce monsieur.


Je comprends ta tristesse.


Hélas, nous ne sommes que de passage.


C'est pour cette raison, que nous devons en profiter.


Je pense très fort à sa famille et ses amis.


Le Havre perd un grand homme !


Bonne fin de soirée cher Dan, avec toute mon amitié.


 


 



DAN & Nicéphore 19/09/2011 22:41



Bonsoir Mousse. Le Havre perd un historien, mais ses livres restes, c'est à cela qu'il faut penser tu as raison. Il sera toujours présent au travers ses écrits,
cette activité lui a donné beaucoup de satisfaction et cela se ressent dans ses ouvrages.
Bonne fin de soirée Mousse !
DAN.



eva baila 19/09/2011 08:46



Oui, je me souviens très bien de ton billet, et de la visite de M. Georges Betton. J'avais très bien compris que cet homme-là était un fervent passionné du Havre. C'est vraiment dommage qu'il
n'ait pas vu la sortie de son dernier ouvrage. Les hommes de paix et de partage manquent toujours cruellement quand ils disparaissent, mais Georges Betton ne disparaîtra pas puisqu'il laisse des
écrits et des souvenirs lumineux. 


Pensée solidaire pour sa famille et ses amis. eva.



DAN & Nicéphore 19/09/2011 08:58



Bonjour Éva, et merci d'être passé ici.
Bien que tu n'aies pas connu cet homme, je pense que tu pourrais lire un, voire plusieurs, de ses livres, tant il décrit le havre comme si on y était.
Bonne journée Éva.
DAN.



Jeff 18/09/2011 22:49



Interminable débat entre histoire et mémoire. Gilbert Betton a travaillé sur la mémoire et sa transmission. Son livre témoignage "Entre Gare et Rond-Point" que j'ai relu cet après midi m'aura
offert de découvrir le quartier Ste Mairie, lieu d'enfance de ma mère. Lors de son entrevue avec les blogueurs Havrais, Gilbert Betton a du être heureux de voir que la flamme qu'il a allumée sera
entretenue par d'autres, Géo, Dan etc.. seraient-ils de ceux là. M. Betton a utilisé le média papier, on peut s'interroger sur la pérénité du support numérique (Blog) comparé à celle du papier.
Sans aucon doute je passerai à la Galerne lors de ma prochaine venue à LH.
J'adresse mes condoléances à la famille de M. Betton. Bonne soirée.



Nicéphore & DAN 18/09/2011 23:28



Bonsoir Jeff. Les livres de monsieur Betton sont de ceux qu'on relit par plaisir et souvent. J'ai toutes ses œuvres dans ma bibliothèque et il n'y a pas une semaine
sans que je ne les consulte.
Effectivement on peut s'interroger sur la périnité du travail que nous accomplissons sur le net avec les blogs. Mais pour connaitre ce qu'a dû faire monsieur Betton,
ou messieurs Haspot et Jacques Simon pour faire éditer leurs livres, il me serait vraiment impossible de faire comme eux pour plusieurs raisons la première étant d'ordre pécuniaire. Si je voulais
passer au format papier, il faudrait que je rencontre un éditeur voulant bien prendre nos modestes travaux à son compte, quitte à ne rien gagner pour ma part,  car le faire à compte d'auteur
reviendrais, pour moi, à ne plus pouvoir travailler pour ce site "havrais-dire".
Bonne fin de soirée Jeff
DAN.



Reveille matin 18/09/2011 22:44



Je ne connaissais pas Gilbert mais je vois que c'est une grande mémoire qui s'éteint. Que son âme repose en paix.


Aux nouveaux passeurs de continuer la route...


 



DAN & Nicéphore 18/09/2011 23:12



Bonsoir. Monsieur Betton a en effet ouvert la route à quelques-uns d'entre nous. A nous maintenant de tenir ce relais dans la même perspective et but que lui même
s'était fixés, travail ardu certes, mais tellement passionnant.
A bientôt "réveille matin"
DAN.



Geo 18/09/2011 21:40



Et encore merci de nous avoir donné la possibilité de le rencontrer quelques mois avant son décès.


Ironie du sort, le lendemain de ses obsèques, je rencontre tout à fait par hasard, Max Bengtson aux archives de la FRENCH LINE, quai Joannes Couvert...



DAN & Nicéphore 18/09/2011 23:08



Bonsoir Geo. De rien pour la rencontre avec  monsieur Betton. C'est le rêve de tous les passionnés d'histoire du Havre de rencontrer un jour ou l'autre leurs
ainés ayant œuvré sur cette histoire. Je suis content, car avec notre initiative nous avons permis à quelques-uns d'entre nous d'avoir pu le rencontrer.
Il est bien certain qu'en fréquentant les lieux d'histoire on finisse par rencontrer celles ou ceux qui s'y intéresse, toi comme moi, avons eu l'opportunité d'en
rencontrer plusieurs, espérons que cela continue !
Bonne fin de soirée geo !
DAN.



marcopolo76 18/09/2011 19:32



La brutalité de cet arrachement  de cet Havrais qui savait si bien parler de sa ville va énormement manqué à tous ceux qui avaient encore besoin d'entendre ces histoires..!


Heureusement sa mémoire restera intact  chez moi pour l'avoir rencontré et la possession de certains de ces ouvrages... !


Marco 



DAN & Nicéphore 18/09/2011 19:51



Bonsoir Marco. Nous avons tous été séduit par ses récits lors de sa venue au bar le New-York avec sa prestation auquel tu assistais. C'est un peu notre privilège,
non pas d'avoir lu ses ouvrages, mais d'avoir pu lui demander comment il les avait conçu et pensé. Il restera une référence pour l'histoire locale  comme pouvait l'être bien d'autres
historiens par le passé !
Bonne soirée Marco !



François 18/09/2011 19:17



Les havrais ont perdu l'un des meilleurs historiens du XXie siècle local. Sincères condoléances à sa famille. Mais ne soyons pas tristes ! Gilbert et sa mémoire vit toujours à travers les
livres qu'il nous a laissés !



DAN & Nicéphore 18/09/2011 19:43



Bonsoir François. Je pense que madame Betton lira ces commentaires et les marquent de sympathie laissées ici, sur ce site par, nos lecteurs.
Tu as raison de souligner qu'il était l'un des meilleurs historiens du XXe siècle, et nous lui devons beaucoup de choses qui, sans lui seraient à jamais perdu, sa
mémoire sera toujours parmi nous  au travers ses différents ouvrages !
Bonne soirée François !



Papy Scham 18/09/2011 18:37



Votre rencontre, l'année dernière, avec cet amoureux de sa ville vous a tous marqué, tant par sa simplicité, sa gentillesse et son érudition. Une grande perte, mais je ne doute pas que vous (Dan
et Nicéphore) saurez perpétuer son savoir. Vous lui avez rendu un vibrant hommage.


Toutes mes condoléances à sa famille et à tous ses nombreux amis, dont vous faites partie.


Cordialement: Papy Scham



DAN & Nicéphore 18/09/2011 19:31



Bonsoir Papy Scham. Certes j'essaie de suivre son travail et la manière dont il le faisait, mais je suis encore loin, très loin,  de pouvoir arriver à sa
hauteur, néanmoins il restera comme l'un de mes modèles en la matière et son souvenir sera toujours présent avec moi lorsque j'effectuerai mon travail de recherche.
Merci pour ton passage ici et ton témoignage  de sympathie.
Bonne soirée Papy Scham !



jeanpaul76 18/09/2011 18:32



Bonjour


J'avais eu l'occasion de rencontrer monsieur Gilbert Betton un personnage passionné pour les bouquins écrits sur la vie de quartier et surtout sincère sur des passages de son
enfance sans failles et pudeur sur la partie douloureuse que fut cette guerre
Gilbert à chaque fois qu'il me viendra l'envie de te lire je penserais à toi merci pour la mémoire de nos quartiers



DAN & Nicéphore 18/09/2011 19:22



Bonsoir jean-Paul. C'est le propre des grands historiens et mémorialistes que de raconter leurs souvenirs sans ne rien omettre. Ses témoignages font désormais partie
de la mémoire havraise, il rejoint ainsi tous ses prédécesseurs qui ont écrit l'histoire du Havre depuis son origine !
Bonne soirée Jean-Paul !



Yllen et Claude 18/09/2011 18:00



Merci à vous Dan et Nicéphore pour ce vibrant hommage rendu à Mr BETTON.


C'est également avec surprise et émotion que nous avons appris cette triste nouvelle de la disparition de cet homme de talent qui savait si bien raconter "sa
Ville" .


Nous ne l'avions rencontré qu'une seule fois, à l'occasion  de cette séance de dédicace initiée par vos soins et avions été ravis de faire sa
connaissance et d'écouter les récits de ses souvenirs.


Nous réitérons ici nos condoléances à son épouse et à sa famille.



DAN & Nicéphore 18/09/2011 18:33



Bonsoir Yllen et Claude. En organisant cette rencontre au "New-York" nous voulions partager avec vous tous,  lecteurs et commentateurs, le plaisir que, nous
même avions ressenti en allant chez lui. Cela a permis aussi à bon nombre de ses lecteurs de le rencontrer pour la première fois comme vous même.
Je pense que son épouse Édith, lira tous ces signes de sympathie, et qu'elle y sera sensible.
Bonne soirée mes amis !



LEVESQUE Edith 18/09/2011 10:38



Merci et au revoir Monsieur Betton, mais à travers vos ouvrages vous restez parmi nous. Mes pensées attristées vont vers votre famille.


Edith LEVESQUE



DAN & Nicéphore 18/09/2011 10:47



Bonjour Madame Levesque. je m'allie à votre commentaire,  ses livres seront toujours comme sa présence parmi nous pour nous transmettre son savoir.
Bon dimanche madame Levesque.
DAN.



pere cantoche 18/09/2011 09:40



salut les Ami(e)s et " potavrais " aujourd'hui endeuillés... je n'ai pas eu le privilége de rencontrer ce Monsieur que je ne connaissais pas... je regrette vivement d'avoir manqué cette rencontre
et vais me rabattre sur les livres de cet Homme que vous avez eu la chance de cotoyer... merci, Dan et Nycéphore, de nous faire partager votre peine, votre émotion et votre bel hommage à cet
amoureux de notre ville... 



DAN & Nicéphore 18/09/2011 09:54



Bonjour Thierry. La rencontre avec cet homme fait partie de ces étapes de la vie qui marquent une existance. Ses livres ne sont pas toujours disponibles en
librairie, il faut parfois les chercher chez un bouquiniste, mais leur lecture permet de mieux le connaître l'histoire de notre cité et de l'homme qui les a écrit !
Bon dimanche Thierry.
DAN.



FAH 18/09/2011 08:58



Bonjour,


Je regretterai toujours d'avoir manqué le RDV au café en novembre dernier, c'était une occasion de rencontrer un amoureux du Havre. Il nous reste ses livres qui peuplent nos étagères.


Continuons son oeuvre.


FAH



DAN & Nicéphore 18/09/2011 09:11



Bonjour Françoise. Oui continuons son œuvre, j'essaie dans la mesure du possible, de mettre mes pas dans les siens, mais que de travail cela représente, c'est là
qu'on se rend compte que ses livres sont le résultat d'un travail colossal sur l'histoire de la cité et de ses habitants.
Bon dimanche Françoise !
DAN.



gpmagalim16.over-blog.com 18/09/2011 08:47



Un autre mur du savoir havrais qui tombe. J'ai eu le plaisir de le voir une fois.  Il était très bien renseigné. Heureusement les écrits restent mais pour reprendre un porverbe de confucius
à le mode : L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte. Cetrains savoirs ne peuvent pas être passés de génération en génération. Surtout que ces passeurs deviennent
rare voire dénigrés par une opinion qui se contente d'une culture minimaliste.


A sa famille et à ceux qui sont ces amis sincères condoléances.


JH CAILLARD



DAN & Nicéphore 18/09/2011 09:07



Bonjour Jean Hugues. Gilbert Betton fait partie de ces hommes qui ont œuvré toute leur vie pour la connaissance du Havre et des Havrais, tels messieurs Fernez,
Bengtsson, les Legoy, et tant d'autres que je ne peux tous citer ici. Heureusement ses récits resteront comme autant de témoignages de ce que fut le Havre au cours du XXe siècle.
Bon dimanche J.H.
DAN.



LGV 18/09/2011 05:53



Adieu à cette mémoire du Havre. Adieu et merci à cette génération qui a connu les horreurs de la guerre et qui a permis, par son travail et son amour, de faire de la France et du Havre, un lieu
où il fait bon vivre et où les citoyens sont égaux et fraternels. J'ai battu le pavé de nombreuses places dans le monde, et je dois dire que notre douce France reste, malgré certains, ce symbole
de liberté et de fraternité cher à nos coeurs. Cela n'aurait pas été possible sans cette génération qui s'est sacrifiée pour nous.



DAN & Nicéphore 18/09/2011 08:58



Bonjour Cédric. La mémoire du Havre et de ses quartiers voila un peu, très peu, résumé la vie de cet homme oh combien attachant.
Bon dimanche Cédric.
DAN.



phyll 18/09/2011 01:46



ha la la.... quelle tristesse de voir un tel homme partir !!.... je possède tous ses livres (sauf le tout dernier que je vais m'empresser d'acquérir) et l'hommage que tu lui rend est
tout aussi simple....tel qu'il était !! Ceux qui ne le connaissait pas par ses ouvrages ne peuvent pas savoir quelle grande perte nous vivons !!!


Adieu ou au revoir Gilbert, et toutes mes pensées vont à ta famille !


Merci Gilbert pour ce que tu nous laisse !!!


phyll



DAN & Nicéphore 18/09/2011 08:56



Salut Phyll. je n'ai pas gand chose à ajouter, c'était un homme simple en effet. Quant à son dernier ouvrage je me suis empréssé de le commander. Il nous avait parlé
un peu de sa jeunesse lors d'une visite chez lui, et son récit était vraiment à l'image de ce conteur,  captivant!
Bon dimanche mon pote !
DAN.