Histoires de digues, dingues, donc ! (1ère partie)

Publié le par DAN

 

Il n'est pas question ici de retracer les travaux du port dans le détail. Un livre complet serait pour cela nécessaire. Il s'agit simplement, si je puis dire, de retracer l'histoire de l'entrée du port avec ses différentes digues et jetées.

Au fil des siècles le port a connu d'énormes bouleversements.

Après la démolition de la tour François 1er en 1862, l'entrée du port passe successivement de 16 à 32 m, puis à 48m et finalement à 100m en 1874.

La taille des navires ne cessant d'augmenter, l'entrée du port devint trop petite. On envisage de l'agrandir en construisant deux nouvelles digues, au nord et au sud, permettant d'avoir ainsi  une zone de retournement pour les navires.

Trois lois programmes, en 1895 (complétée en 1903), 1904 et 1909, donneront au port les moyens financiers de sa modernisation.

Mais plutôt qu'un long exposé sur ces travaux, je vous propose de suivre leur progression avec des photos d'époque.

Afin d'être le plus clair et précis possible,  un numéro  a été donné pour chaque ouvrage. Voici un schéma des 6 digues ou jetées .

 

Situation actuelle 2

Ouvrages existants :

1 = la digue nord actuelle

2 = la jetée actuelle du sémaphore

3 = la digue sud actuelle

Ouvrages détruits :

4 = l'ancienne digue sud

5 = l'ancienne jetée du sémaphore

6 = la jetée sud (aussi appelée digue sud sur certaines cartes postales

       anciennes )

 

LA SITUATION AVANT TRAVAUX

 

ancienne entrée du port 2 bisOn se rend compte sur cette carte postale, de l'étroitesse de l'entrée du port au début du XXe siècle.

 


L'entrée du port en 1902 TERAvec cette photo de F.A.H. on voit bien la jetée du sémaphore (5), avec à gauche, le terrain militaire appelé " batterie de Provence".


 

batterie frascatiLa "batterie de Provence" vue de la jetée (5), en arrière plan l'hôtel Frascati. (emplacement de l'actuel musée Malraux)

 


l'entrée du port en 1900 bisLa sortie du port au début du XXe siècle.

 


 

LES TRAVAUX DE DEMOLITION

 

entrée du port 1904 (3 ter)

 Entre 1904 et 1906, on élargit le passage de l'entrée du port en reculant la jetée du sémaphore (5) de 163,50 m, et en démolissant la jetée en bois. (6). En vert le futur sas Quinette de Rochemont.

Les parties en rouge seront arasées. La digue sud (4) (figurée en bleu) est encore en projet. La digue nord (1) est presque terminée, elle sera ouverte au public en 1905.

(en pointillé l'ancien chenal d'accès au port)

 


entrée du port avec les restes de la digue sémaphore (copCette vue montre bien le déplacement considérable, vers le nord,  de la jetée du sémaphore.


 

entrée du port digue détruite (2)Sous la flèche,  la jetée du sémaphore (5) est presque entièrement détruite, elle le sera totalement en 1904.

 

  à suivre....

 


Commenter cet article

ships-lover 18/09/2011 19:38



Je me rapelle trés bien ces explications dites de vive voix lors de notre premiére rencontre je m'en souvient comme ci c'était hier. Merci a toi et a lire cet article cela ne me rajeunis pas.
(RIRE).



DAN 18/09/2011 20:06



Salut Ships-lover. Rrrraaah quans même t'es pas si vieux que ça non d'une pipe, qu'est-ce que je dirais moi alors !
En tous cas pour l'histoire de ces digues un bon schéma vaut mieux qu'un long discours tu en conviendras,  puisque tu m'as écouté donner ces explications lors
de notre première rencontre.
Bonnes soirée Ships-lover ! 



jps 02/06/2010 20:59



Enfin, nous en savons un peu plus sur ces fameuses digues, il en fallait juste un qui raconte ça dans le détail, en l'occurrence l'Havristorien DAN le bien nommé, épaulé par le grand bloguonaute
Nicéphore, Docteur es-spam..combien de nuits avons-nous passé, en bande, au bout de la digue nord, à écluser jusqu'à plus soif les tubes d'alcools divers, à grand renfort de chansons, de rires,
de pelotage et autres bisous salés..temps révolus, digue plus ou moins désertée, éclairage prévu..Bis, bis, poursuivez donc ce feuilleton inédit..


Amitiés dingues...



DAN et NICEPHORE 02/06/2010 22:41



Salut JPS. Ah il s'en est passé de belles sur cette digue nord  dirait-on. Quant à l'éclairage de cette digue  patiente encore jusqu'à vendredi et  ta
lanterne sera éclairée 


En attendant je te souhaite une bonne fin de soirée (pas trop arrosée tout de même
quoique si c'est pas les vagues....





Salut JPS, merci pour les compliments, mais je n'ai rien d'un grand spécialiste informatique, loin s'en faut. J'essaie simplement que l'apparence de notre blog, soit
conforme à ce que nous désirons. Mais je suis toujours présent dans l'ombre, près à intervenir. D'ailleurs, je participe souvent à l'écriture de certains articles. Bien que dans la profession, je
laisse à Dan, la partie Photos, que celui-ci traite avec maestria. Mais que de temps passé ! C'est justement ce que je n'ai pas !


Amicalement, Nicéphore



niavlysLH76 31/05/2010 21:48



Je n'ai pas toujours assez de temps pour écrire des commentaires sur tous les blogs que je consulte régulièrement. Alors là je prend le temps car c'est génialement intéressant de voir l'évolution
de l'entrée du port et le déplacement des digues. J'ai toujours regretté qu'il n'y ai pas de digue en bois au Havre comme à fécamp par exemple. J'apprends grâce à toi qu'une telle digue a bien
existée et qu'elle a maintenant disparue. Une question que je me pose souvent, c'est comment la digue Nord et la digue Sud ont elles été construites, avec la mer forte et puissante que l'on
connait. Par ailleurs, je voulais te féliciter de  répondre à chaque commentaires qui sont écrits sur ton blog. Personnellement, je n'ai pas le temps suffisant pour le faire et je le
regrette souvent. En tout cas mercipour ces posts très documentés qui nous permettent de mieux apprécier notre patrimoine Havrais.


Amicalement


Sylvain



DAN 31/05/2010 22:52



Bonsoir Sylvain. L'histoire de la construction des digues est encore plus extraordinaire que les digues elles mêmes. Il faut savoir avant toute chose que la position
géologique du Havre a favorisé l'agrandissement du port, car le lit de la seine offre un "terrain" favorable à son dragage. Il est fait sur une grande profondeur par des alluvions et galets.
D'ailleurs la "bataille" contre les galets a toujours été d'actualité au Havre, bien qu'en ce moment elle soit un peu trop en sommeil.


Les digues elle même ont été construites grâce à des caissons fabriqué au Creusot. Ces caissons métalliques étaient compartimentés. On "coulait" ce caisson au fond
de l'eau et on envoyait de l'air comprimé afin que les caissons ne soient pas envahit par l'eau de mer. Les ouvriers travaillaient donc sous pression au fond des ces compartiments immergés. La
santé de ceux-ci s'en trouvait fort altérée. Mais tu peux te rendre compte qu'il serait très prétentieux de retracé cette histoire avec cette réponse. Sans doute un jour ferais-je un article sur
les conditions de travail et la fabrication des digues au Havre. Comme tu peux le constater j'ai encore du pain sur la planche, car même retraité, cela n'en demande pas moins beaucoup beaucoup de
travail.


A bientôt et bon vent Sylvain !






Joramy 31/05/2010 13:02



Oui je viendrait ;)



DAN 31/05/2010 13:10



... alors je te recontacterai le moment venu !


@+ jeune ami



Joramy 31/05/2010 12:43



Sympatique article Daniel ;)



DAN 31/05/2010 13:00



Bonjour jeune ami et ravi que cela te plaise.


Tu viendras faire des  photos sur la digue nord ? Je suis sûr qu'elles seront impeccables !


@+ Joramy !



Jany 30/05/2010 23:30



Quand tu es sur un sujet tu t investies à fond dedans..Toujours complet,toujours aussi passionnant, que de temps passé pour les recherches,mais bon pour toi c est plus un loisir je pense et
tout ça pour nous autres les bloggueurs...Une fois de plus merci.....Bonne soirée



DAN 30/05/2010 23:44



Bonsoir Jany. C'est vrai que c'est un loisir, et nous pourrions le faire, nicéphore et moi, seuls dans de notre coin, mais en faire profiter tout le monde je trouve
ça tellement plus sympa et en plus il se double de rencontres avec des amis, tu en est une parfaite illustration avec notre rencontre l'année dernière à Honfleur. Alors pourquoi s'en priver
!


Bonne fin de soirée Jany !



Mr Yak 30/05/2010 23:19



Article trés bien documenté comme toujours. Je suis particulierement interessé par tout ce qui touche aux différents sémaphores alors je suis servi, merci...



DAN 30/05/2010 23:25



Bonsoir Yak. Là effectivement question sémaphore tu es servi. D'ailleurs c'est un sujet avec lequel je pense faire aussi un article, mais j'en ai déjà tellement en
préparations !


Bonne fin de soirée YAK



C@t 30/05/2010 19:02



Bonsoir DAN. Tu es vraiment digne d'un don, pour nous concocter de tels articles ! C'est vrai que l'on ne se rend pas compte de l'évolution, mais preuve à l'appui, on s'aperçoit du changement. Si
Le Havre est le 2ème port Français, ce n'est pas pour rien... Tu as dû en compulser des archives ! Bonne soirée DAN.



DAN 30/05/2010 19:11



Bonsoir C@t . Oh oui, j'en ai compulsé des archives, archives papiers, archives photos, archives électroniques,  bref une masse de documents qu'il m'a bien
fallu examiner de près pour en arriver à cet article. C'est comme les crevettes on passe 2 heures à les décortiquer, et 5 minutes à les manger. Là c'est pareil pour les documents !


Bonne soirée C@t



tce76 29/05/2010 21:32



Je t'aurais bien vu en réunion de direction du port présenter tes projets... Ca me rappelle moi!



DAN 29/05/2010 23:25



Salut Thierry. Tu trouves que ça fait trop "démonstration" ? Oui sans doute mais quand j'ai vu l'épais dossier à démêler, je me suis demandé comment j'allais
procéder pour résumer et présenter tout ça. Quant à présenter des projets en réunion ça m'est arrivé avec les 30 ans de Sandouville où je devais présenter mon projet, pas toujours évident à faire
n'est -ce pas, et je pense que tu dois en connaitre un rayon bien que ce ne soit qu'une supposition de ma part.


Bonne fin de soirée Thierry ! 



marcopolo76 29/05/2010 19:04



Bonjour Dan


Un seul mot "excellentissime"


Très intéressant et passionnant ce cour d'histoire sur les digues ....dommage qu'il n'ont pas gardé celle faite de bois comme à Fécamp ...je me serais bien vu en train de pécher....


Bravo l'ami


Marco



DAN 29/05/2010 19:09



Bonsoir Marco. Oh je suis persuadé que tu n'as pas besoin d'avoir une digue en bois pour pêcher, seulement tu ne peux pas aller sur la digue sud dommage. Quant à la
digue nord, ça mord moins qu'auparavant aux dires de certains pêcheurs, à cause de l'envahissement des galets, mais ça c'est une autre histoire ! Quant à cet article merci pour les compliments
l'ami


et bon dimanche... à la pêche ?



Claude 29/05/2010 16:10



OK..vu.., merci Dan pour la rapidité apportée à la réponse....


(dans mon idée je la situais plus à l'ouest vers la jetée)


Salut à toi.



DAN 29/05/2010 16:18



Salut "ta" toi et à Yllen 


Bonne fin de semaine !



Claude 29/05/2010 15:07



Bonjour Dan,


Que d'enseignements encore dans ce reportage quant à l'existence et aux emplacements de ces différentes digues qui se sont succédées...on a du mal à imaginer, nous qui sommes habitués à
la situation telle qu'on la connait aujourd'hui...Mais c'est vrai, tout comme PARIS, LE HAVRE ne s'est pas fait en un jour....


Beau travail de recherches et de présentation de ta part rendant les choses très claires.


Question : sur le plan où se situerait  la tour François 1er, si elle était encore là ?


( la réponse sera peut-être dans le 2° épisode )


Bon week-end.


 



DAN 29/05/2010 16:02



Bonjour Claude. Eh oui, l'expression populaire est très juste ici, Paris et le Havre ne s'est pas fait en un jour. Quant à la tour François 1er, voici un plan où
elle était située. A quelques mètres près elle était là où est l'ancienne gare des ferrys sur le quai Kennedy. Pour te faire une idée encore plus précise, voila un plan de 1844 où elle figure
toujours et où j'ai figuré les deux principales artères de la ville.


Bon week-end à vous deux  !






FAH 29/05/2010 09:47



Bonjour Dan,


Excellent! Tu as su tirer le meilleur parti des cartes postales, plans d'archives..., je ne peux que te dire: Bravo!  Tu nous tiens sur des charbons ardents pour la suite.


A bientôt


FAH



DAN 29/05/2010 10:16



Bonjour F.A.H. Tu as grandement participé à cette recherche en me fournissant les informations nécessaires qui m'ont permis de mener à bien cet article. Je t'en
remercie vivement ici. Sans tes connaissances du dossier il m'aurait été bien difficile de mener à bien ces recherches. Quant au deuxième épisode il va te falloir attendre une semaine, je
travaille encore dessus !


Bonne fin de semaine F.A.H.



JMH 29/05/2010 08:03



Bonjour Dan et Nicephore


Excellent article. Les photos dont certaines que je ne connaissais pas permettent de bien comprendre l'évolution. Les digues du Havre ont souvent fait l'objet de débats dans les assemblées
parlementaires. Les bateaux de plus en plus grands comme les paquebots forçaient à agrandir l'entrée du port. C'était déjà une compétition redoutable entre places portuaires. Le principal
concurrent du havre était Cherbourg qui avait moins de problèmes de digues et possèdait une des plus grandes rades artificielles du monde.


A bientôt et merci.


 


 


 



DAN 29/05/2010 09:13



Bonjour Jean-Michel. Certaines cartes postales sont assez rares en effet.  Nous avons constaté avec Nicéphore, que le Havre était toujours en retard d'une digue
si l'on peut dire. Dans la deuxième partie on le verra à propos de la digue sud. La concurrence des grands transatlantiques, était acharnée avec Cherbourg, d'ailleurs aujourd'hui encore, si le
port du Havre est indisponible pour une raison quelconque, c'est Cherbourg qui prend le "relai". De plus, certains constructeurs de paquebots ont pesés sur la construction de certaines
infrastructures portuaires, les digues en sont une parfaite illustration.


Bon week-end Jean-Michel ! 



LGV 28/05/2010 21:55



J'ai hâte de lire l'épisode #2 !


Je ne savais pas que le sémaphore avait été déplacé à ce point, et je comprend mieux maintenant lorsque mon grand-père me racontait son enfance dans son quartier face à la mer et proche des
chantier A. Normand


Merci Dan pour éclaircir mes souvenirs...



DAN 28/05/2010 23:36



Bonsoir Cédric. Pour l'épisode 2, il te faudra attendre une semaine pour ça 


Moi non plus du reste, je ne me doutais pas que le sémaphore fut déplacé autant. En fouillant les archives on s'aperçoit qu'il y a un tas de faits qui sont devenus
historiques, mais qui à l'époque relevait des faits-divers, comme cet habitant du grand quai qui porte plainte parce que le dynamitage du port faisait tomber les briques de sa maison. Et je ne
cite que celle-ci mais il y en eu beaucoup, d'autres


Bon week-end Cédric !



françoise 28/05/2010 21:49



Bonsoir Dan, cet historique que tu dresses sur les différentes digues du port du Havre est vraiment intéressant et me passionne tout particulièrement. Combien de fois ai-je entendu dire que ma
grand-mère allait agiter son mouchoir blanc sur la jetée, lorsque mon grand-père s'embarquait pour 3 mois ou 6 mois et qu'elle restait seule, les yeux plein de larmes avec ses deux enfants !!
quelle vie !! Aujourd'hui, grâce à toi, je situe la jetée et cela m'émeut beaucoup!! je n'aurais jamais imaginé que ces digues et ces jetées avaient à ce point changé de place au fil du temps !!!
c'est un super reportage qui nous apprend plein de choses. Bravo et merci pour le temps passé aux archives et tes explications très claires. Bon week-end Dan.  Françoise.



DAN 28/05/2010 23:30



Bonsoir Françoise. Je ne me doutais pas que j'allais réveillé de tels des souvenirs avec mon article. En tous cas merci pour ce commentaire, car c'est un de mes
travaux qui m'a demandé le plus de temps a élaborer. Quand je fait la mise en page, texte et photos, je me met toujours à la place de celle ou celui qui lira cet article, et j'essaie d'être le
plus clair possible sans tomber dans la facilité. Je pense, pour en avoir parlé autour de moi, que peu de Havrais se souviennent de la disposition de l'entrée du port, moi même j'ai eu quelques
surprise en étudiant les archives.


Bon week-end à toi aussi Françoise



catiopine 28/05/2010 20:12



Merci pour cette très intéressante histoire de digues et pour vos articles en général que j'apprécie toujours de lire.



DAN 28/05/2010 20:23



Bonsoir catiopine. Merci à vous également pour l'intérêt que vous portez à mes articles. Un commentaire comme le votre est toujours encourageant pour faire ce
"travail".


Je vous souhaite un excellent week-end ensoleillé si possible 



B.O. 28/05/2010 19:50



En tant que marin, je vais suivre avec passion cette histoire de digues.



DAN 28/05/2010 20:00



Bonsoir Olivier. C'est vrai que toi, tu as la chance de les voir de près. Bon j'espère que pour un expert comme toi je n'ai pas raconté trop de bêtises à leur
propos. La suite la semaine prochaine car, le dossier était lourd et j'ai eu peur de lasser le lecteur avec un  texte trop long d'un seul coup.


Bon week-end Olivier



buddy2259 28/05/2010 19:26



Mon cher Dan bonsoir,  je vois que tu es un très bon rameur car avec ces histoires de digues tu t'es lancé là dans un de tès plus gros chantiers mais je me doutais que tu nous
préparé un gros coup nous avions ensemble parlé de ce vestige de l'ancienne digue avec carte postale en main .En tout cas pour moi c'est assez clair car j'avais déjà potassé sur des revues les
différentes modifications au fil des ans de l'entrée du port !


Bravo pour les heures passées afin de proposer à la blogosphère et aux quidams que cela pourrait intéresser un reportage qui tient la route


Je te souhaite un bon week-end ainsi qu'à tes proches !


 


 



DAN 28/05/2010 19:35



Bonsoir Buddy. C'est vrai que j'ai "potassé" le dossier, j'ai ramé comme je l'ai dis, et j'en ai encore des ampoules aux mains . Si à toi aussi cela te parait clair j'en suis fort aise. Sinon Je pense toujours à ceux qui ne connaissent pas du tout
l'histoire du port, et c'est pour cette raison que j'ai écris et mis en page cet article le plus simplement possible mais le plus clairement possible aussi.


Moi aussi je te souhaite une excellent week-end l'ami



phyll 28/05/2010 18:48



Salut mon pote,


comme tu le mets en titre, c'est une histoire de dingues ces digues !! Mais il fallait bien adapter l'entrée du port en rapport à la taille des navires et à l'accroissement du trafic !!


1ere partie claire pour moi, en attendant la suite ...


à bientôt ! ,o)



DAN 28/05/2010 18:56



Bonsoir "monpote". Bon si déjà ça te parait clair ça va. J'ai "ramé" pas mal avant de m'y retrouver, car aux archives la liasse à consulter est énorme mais surtout
certains documents sont écrits à la main ce qui complique encore le travail.


Mais , bon, j'ai quand même pu tirer l'essentiel de ces travaux du port qui, comme tu le sais, se sont déroulés sur plusieurs années. Il te faudra attendre la
semaine prochaine pour la suite et fin poto !


En attendant bonne soirée Phyll !