Il était une fois vers l'ouest ! (la rue de la bourse II) (E-7 sur plan)

Publié le par DAN

 

Nous avions vu ici la rue de la bourse vers l'Est, devenue rue jules Siegfried*. Aujourd'hui je vous propose la vue vers l'ouest de cette même artère, avec une carte postale du début du XXe siècle et une vue prise du même endroit en 2011.

 


rue de la bourse vers l'ouest 2tLa rue de la Bourse vers l'ouest, au sud de la place de l'hôtel de ville au début duXXe siècle.

 


rue de la bourse vers l'ouest 4Le même endroit en 2011.



rue de la bourse vers l'ouest 3Les deux époques entremêlées.

______________________________

*Jules Siegfried, né à Mulhouse le 12 février 1837, est décédé au Havre le 26 septembre 1922. Installé au Havre en 1862 comme négociant en coton, il est maire du Havre d’octobre 1878 à février 1886. Son œuvre municipale est très importante dans les domaines de l’enseignement, de l’hygiène et de l’aide sociale. Il est député de Seine-Inférieure de 1886 à son décès et sénateur de 1897 à 1900. En 1892, il est nommé ministre du Commerce.

___________________________________________________________

 

Merci de votre visite

 


Commenter cet article

C@t 20/06/2011 01:20



Bonjour DAN


Le futur tramway, passera-t-il dans cette rue ?


Pour moi, le titre pourrait être le "far-ouest", (far signifiant loin en anglais) car il est loin le temps, où j'empruntais cette rue pour aller au lycée, et c'est également loin au niveau
kilométrique pour moi...


@ + DAN



DAN 20/06/2011 07:59



Boujou C@t. Non, le tram ne passera pas dans cette rue, tout du moins pour ce que l'on connait du projet actuel. Dans l'avenir peut être feront-ils des lignes
transversales, mais je n'ai aucune information à ce sujet.
Il n'est pas si loin que ça le temps ou tu empruntais cette rue, non mais, et si tes pas te conduisent ici tu verrais qu'il n'y a pas autant de distance que dans ton
souvenir, alors j'attends toujours ta visite


Bonne journée C@t  ! 



Lepapivore 07/03/2011 17:11



Bonjour,

Venant de chez Mousse, j'ai vu la porte ouverte, je me suis permis d'entrer et j'ai parcouru ton univers avec beaucoup de plaisir...

Je reviendrais

Amitiés



DAN 07/03/2011 18:36



Bonsoir lepapivore et soit le bienvenu ici où le Havre de tous les temps tient la vedette.
Et comme on dit : "les amis de mes amis sont mes amis", alors à bientôt donc ! 



pere cantoche 16/02/2011 00:36



Un phénomène... ce JPS !



DAN 16/02/2011 07:46



Salut père Cantoche...et qui gagne à être connu, maintenant c'est fait pour toi aussi ! C'est un vrai régal à chaque fois qu'il commente !


Bonne journée Thierry !



jps 15/02/2011 22:44



Voilà,je me disais aussi, je l'ai déjà vue quelque part..non,pas cette rue,la seule rue du Havre d'ailleurs que j'évite de parcourir piétonniquement,non seulement par respect pour mes chaussures
ou devrais-je dire souliers en rapport avec l'époque de cette carte postale datée de mil neuf cent cinq, à cause de sa position astrale néfaste à mon karma et qui m'obligerais,si je la
piétonnais,à consulter un docteur en médecine et là il faudra parler de ticket modérateur,de tiers payant,de mutuelle et ce n'est nullement le moment,ni l'endroit pour s'épancher sur le système
de protection sociale,qui,disons-le en passant,est un des meileurs du monde si ce n'est le meilleur..mais essayons d'être bref et revenons à cette vue (j'en frissonne rien que de l'évoquer et mes
pieds gémissent) d'une quelconque ville de province que je balayai des yeux sans la scruter quand je reconnus cette personne qui traversai la chaussée d'un pas alerte et décidé..il s'agit tout
simplement de la fille de monsieur Jean-Charles Derouy et de madame Sylvie Derouy née Turbon, tous deux natifs du Havre et heureux parents de la jolie Antoinette qui se faisait appeler Duchesse
Toinette hors du domicile de ses géniteurs tant elle était maniérée..la Toinette, appelons-la ainsi,est née en mil huit cent quatre vingt cinq à l'hopital de Knrtupnk en Silésie
septentrionale,ville sombre et sévère où son père occupait le poste de mathématicien à plein temps dans un lycée français tandis que sa mère dispensait des cours de harpe..il semblerait que la
mère de Toinette ait péché avec un député de la Manche alors en déplacement dans la région..toujours est-il que l'on ne peut affirmer avec certitude que son père soit bien son papa qui est décédé
six ans plus tard à Valparaiso (quelle idée,c'est si beau Valparaiso) des suites d'une congestion pulmonaire..tout ça pour dire que la maman de la Toinette était tombée sur un culbuteur de Sylvie
ou sylviculbuteur, spécialiste pour salir les arbres généalogiques..on ne pouvait passer sous silence cet épisode croustillant et j'ai par aileurs fait des recherches sur ce fameux député de la
Manche qui n'est autre que Jean-Robert Mathurin, "le Normand de la Pointe" comme on le surnommait à l'époque car le bougre culbutait la gente féminine qui s'ennuyait ferme dans ces corsets et
jupons trop serrés..cet ancien notaire qui a beaucoup voyagé à travers le monde, doit avoir des ramifications sur tous les points du globe..l'homme est décédé sous le tir des balles de la police
secrète polonaise un soir de juin en soupirant: -ça vaut pas un coup d'cid!! nous pourrions poursuivre ce récit et nommer les frères de la Toinette mais il se fait tard et faut que j'passe sur
aminus balancer quelques conneries..


Amitiés occidentales...



DAN 15/02/2011 23:44



Salutations respectueuses ôh homme de plume, pourrais-je, pas ma très modeste réponse, répondre à tes interrogations métaphysiques quant à la destinée d'une personne
rencontré au hasard d'une promenade dans la rue pleine de piétons et marchand d'un pas alerte en évitant autant que faire ce peut, les tribulations cerculationnesques des automobiles pas contents
des travaux du tramway, mais je m'égare car à cette époque le tramway était déjà là et ne suscitait pas autant de commentaires donc je vais arrêter là ma réponse sinon elle sera plus longue que
la question ce qui est proprement inconcevable avec cet ami venu spécialement ici donner sa modeste contribution à cet article !


Bonne fin de soirée JP tu peux aller boire une  bière maintenant !



marcopolo76 15/02/2011 19:29



Salut Dan


La question sur les arbres est très pertinente ...car il pourrait s'agir des mêmes arbres ....Tu as mis une autre photo en réponse à Eva et l'on peut apercevoir des branches d'arbres....!


En regardant de plus près entre la carte postale et ta photo actuelle, les arbres sont plantés de la même manière...!


A voir de plus près ...!


La petite dame qui traverse de cette manière ..elle pouvait le faire de son temps


A Bientôt le syvilculteur ..!


Marco


 



DAN 15/02/2011 19:43



Bonsoir Marco. Plus les commentaires me parviennent à ce sujet,  plus je me dis que peut être ces arbres sont ceux de la carte postale, mais je ne peux rien
affirmer. Toujours est-il qu'un jardinier comme toi devrait aller voir sur place et estimer l'age de ces platanes, ce serait un bon moyen pour résoudre cette question.


En l'occurrence, c'est plutôt toi, mon ami,  le sylviculteur non ?


@ bientôt Marco !



Mousse 15/02/2011 19:02



Bonsoir cher Dan,


De nouveau un très bon travail.


Beaucoup de changements, seuls les arbres ont subsisté.


Je préfère l'ancienne photo, La place de l'hôtel-de-ville a perdu tout son charme.


Bravo, pour la photo des deux époques entremêlées.


Bonne soirée.


Bien à toi.



DAN 15/02/2011 19:36



Bonsoir Mousse. Je ne suis pas certain qu'il s'agisse des mêmes arbres, mais après tout c'est fort probable puisqu'ils étaient encore debout en 1945. Ici tu ne vois
que la partie sud de la place, les jardins plus au nord, avec ses fontaines, donnent une meilleure image de cet endroit, surtout par temps ensoleillé !


Bonne soirée Mousse ! 



Pierre 14/02/2011 07:29



Ce sont encore les même arbres ? Encore un beau travail avant/Après.



DAN 14/02/2011 08:46



Bonjour Pierre. Je ne pense pas que ce soit les mêmes arbres, bien que pendant la guerre ceux qui étaient en place l'étaient toujours à la fin du conflit, finalement
vu la longévité de ces végétaux je me demande si  ce ne sont pas les mêmes après tout ? Car,  je n'ai jamais vu cet endroit avec de très jeunes arbres, voila une bonne question qui va
me "titiller" désormais !


Bonne journée Pierre !  



jeanpaul76 14/02/2011 01:02



bonsoir les amis


Un quartier endroit connu de tous pratiquement un passage de marche ce qui me fascine l'implantation des arbres presque à l'identique et sur la photo superposée le bus ou trolley est presque dans
le tracé actuel .


Belle réalisation de superposition a demain bonne nuit il est tard



DAN 14/02/2011 08:41



Bonjour Jean-Paul. Tu es un promeneur assidu de ce coin  de ville je pense, c'est en effet un passage très fréquenté entre l'hôtel de ville et la fameuse rue de
Paris. Mais le tramway n'est pas dans le tracé actuel de celui qui viendra en 2012, ce dernier passera plus haut et devant l'hôtel de ville, à un endroit sans arbres.


Merci pour le boulot et bonne journée Jean-Paul  ! 



Yannick B 14/02/2011 00:16



Evidemment quand on connait le passé de notre ville et que l'on regarde d'anciennes cartes postales qui permettent de comparer les architectures, on se rend compte bien évidemment que la ville a
un tout autre visage.
Mais moi là ou je remarque une des évolutions flagrantes, c'est dans le trafic car imagine toi au jour d'aujourd'hui traverser à cet endroit aussi paisiblement que cette dame que tu as
magnifiquement retransposé à notre époque, et bein si tu te fait pas tailler un short, tu as de la chance, encore une fois voici un reportage des plus passionnants.



DAN 14/02/2011 00:29



Bonjour Yannick (vu l'heure) Il est certain que cette petite dame ne ferait pas cette erreur aujourd'hui de traverser n'importe où. J'ai connu un peu le Havre sans
auto et où l'on pouvait jour au ballon dans le milieu de la chaussée, c'est une autre époque, que, finalement, je ne voudrais pas revivre, car point d'internet et d'appareil photos numérique. On
me prend souvent pour un nostalgique du passé mais je sais reconnaitre les avancées de notre époque même si parfois je constate d'importants reculs sociaux dans la société d'aujourd'hui !


Bonne nuit Yannick ! 



Fred (Isai-LeHavre) 14/02/2011 00:12



sinon, la juxtaposition des deux vues est très forte :


-avant, un aperçu urbain de n'importe quelle sous-préfecture de France (ou Préfecture...)


-après : la tour du V6 (Perret chef de groupe), reconnaissable dans le monde entier, fait de cette ville un chef d'oeuvre, d'où le classement au patrimoine Unesco.


Ne pas se tromper...



DAN 14/02/2011 00:22



Re-bonsoir Fred. Avec cet article j'ai pensé à toi avec les I.S.A.Ï. juste à coté, et qui font du Havre, tu as raison, une sous préfecture un peu différente des
autres. Il y en a peu en effet classé au patrimoine de l'U.N.E.S.C.O. !


Bonne fin de soirée Fred  !



Fred (Isai-LeHavre) 14/02/2011 00:06



Bien content d'apprendre qui est Jules Siegfried. Avant d'arriver au Havre, je ne le connaissais que par son lycée éponyme à Paris 10ème...



DAN 14/02/2011 00:15



Bonsoir fred, Jules Siegfried a laissé son emprunte au havre, c'est lui qui est à l'origine de la création du lycée technique d'apprentissage des métiers manuels et
techniques, et c'est lui aussi qui est un l'origine du cercle des ouvriers Franklin cours de la République, bref un grand bonhomme !


Bonne fin de soirée Fred !



eva 13/02/2011 22:56



L'immeuble du fond a bien changé ! (bombardé lui aussi ? et remplacé par le moderne ?) Bonne fin de soirée Dan...



DAN 13/02/2011 23:17



Bonsoir Éva. Oui, non seulement l'immeuble à changé mais c'est absolument TOUT le secteur qui a été rasé, de là où j'ai pris ma photos il n'y avait que ruines après
guerre, plus une seule maison intacte. Regarde la photo ci-dessous, elle a été prise au même endroit que ma photo à quelques mètres près, c'est effarant !





Bonne fin de soirée Éva !



JMH 13/02/2011 21:55



On parle parfois de la dame blanche qui apparaît aux automobilistes. Là c'est la dame noire, un vrai fantôme. On l'aime bien cette place de l'hôtel de ville. Il lui faudrait peut-être quelques
cafés avec terrasse. Bonne continuation. 



DAN 13/02/2011 23:09



Bonsoir Jean-Michel. A son époque cette dame noire ne devait pas trop craindre les autos, si elle revenait aujourd'hui elle emprunterais à coup sûr les passages
protégés. Quant à la terrasse de café, on a vu ce qui est arrivé à hippopotamus, personne s'y risquerait à nouveau !


Bon fin de soirée Jean-Michel ! 



boboce 13/02/2011 15:05



Salut DAN


Les arbres sont quasiment au même endroit, les pavés aussi.


Même le photographe est au même endroit.


Qui dit que le Havre a changé.


A+



DAN 13/02/2011 15:26



Salut boboce. Vu comme ça effectivement rien n'a changé, mais au delà de cette remarque humoristique, la reconstruction reprend exactement, ou presque,  le plan
de la ville d'avant la guerre. C'est pour cette raison que je peux retouver et comparer le même enfroit à des années de distances  !


Bon dimanche boboce !



françoise 13/02/2011 12:20



Bonjour Dan. Superbes ces photos ! elles sont très intéressantes et me plaisent beaucoup, peut-être parce que c'est un quartier que je connais bien. Lycéenne, j'y passais à pied tous les
matins, le bus qui venait de Bayonvilliers m'ayant déposée au carrefour de la rue Jules Lecesne, je crois. Pour en revenir aux photos, la première, encore une fois, témoigne de davantage
d'activités que la seconde! plus tristounette ! trois tramways en même temps dans la rue ! et beaucoup de gens dehors ! j'aime beaucoup la dame qui traverse et l'homme qui s'apprête à le
faire, témoignage d'une rue paisible malgré tout. Cet endroit a été bien reconstruit, avec le souci de redevenir semblable. La superposition est excellente comme d'habitude et je ne sais pas
pourquoi, je la trouve très rigolotte! peut-être est-ce dû à cette dame pressée qui traverse ou à sa tenue obsolète aujourd'hui, qui tranche vraiment avec le présent. J'ai remarqué aussi une
espèce de tablier derrière le tram, sans doute pour ne pas éclabousser en temps de pluie ?? Enfin, bravo Dan! c'est vrai que c'est sympa de recevoir notre petit courrier du dimanche matin ! merci
et bonne journée. Ici, à Rouen, c'est tout nuageux et on n'entend pas les oiseaux.



DAN 13/02/2011 12:43



Bonjour Françoise. Pour ce qui est de l'activité de cette rue, il est vrai qu'à notre époque il y a plus de voitures que de piétons parfois, et la photo que j'ai
prise l'a été de bon matin donc avec beaucoup moins de passants.


Par contre pour les tramways là c'est plus parlant. A cette époque ils pouvaient circuler partout sans gêner la circulation automobiles encore naissante. Pour la
personne qui traverse la rue, son attitude m'a tout de suite inspirée pour cette superposition, la seule difficulté si on peut appeler ça comme ça, c'est d'avoir attendu qu'une voiture passe au
bon endroit pour qu'au montage elle donne l'illusion d'éviter cette "piétonne d'un autre âge".


Le tablier devant, et derrière le tramway étaient sans doute prévu pour éviter un obstacle placé sur la voie publique par accident, un peu à la manière des
"pare-buffles" sur les locomotives américaine du far-west !


Ici c'est légèrement pluvieux, mais la journée s'annonce plus belle qu'elle n'a commencé.


bonne journée Françoise ! 



phyll 13/02/2011 11:17



salut poto,


on pourrait penser que ce sont les mêmes arbres.... mais ceux-ci auraient plus de cent ans !! je pense qu'il a été voulu de replanter aux mêmes emplacements lors de la reconstruction.


pour le reste, parfait !! comme d'habitude !!


à très bientôt mon pote !



DAN 13/02/2011 11:32



Salut monpote. Que serait la place de l'hôtel de ville sans ses arbres. Il est vrai que si c'étaient toujours les mêmes arbres ils seraient aujourd'hui centenaires.
Mais je me pose une question à leur propos, car les arbres qui ont subi la guerre étaient toujours debout en 1945, alors on a dû sans doute les abattre afin d'en replanter de nouveaux !


A demain mon pote !



pere cantoche 13/02/2011 07:47



SONT assourdissants... bien sûr !



DAN 13/02/2011 10:37



Bien sûr...



pere cantoche 13/02/2011 07:44



Jules Siegfried , un phénomène !... me disait mon grand-père, fondé de pouvoir chez Westphalen ( importateur de coton ) dont les bureaux se situaient dans cette petite rue qui prenait
derrière l'ex American-Express pour rejoindre l'ancienne Grande Poste. Enfant, j'allais parfois le voir dans son bureau dont je me souviens des meubles impeccablement cirés et des innombrables
portes-plumes et encriers disposés sous de magnifiques lampes à abats-jours verts.


Je me souviens comme mon grand-père était fier de venir présenter son petit-fils de 5/6/7 ans à son patron...


" Mon petit-fils... Monsieur Westphalen... un phénomène  ! "


C'était son mot !


Un phénomène, mon Grand père !


Tout comme vous deux, Dan et Nicéphore... deux phénomènes qui tous les Dimanche matin, à l'aube, apportent, avec les croissants, leur livraison de superbes photos-montage sur notre belle ville.
Celui-ci est particulièrement réussi. Un grand Bravo à vous deux pour vos magnifiques partages.


Je suis devant mon ordi dans mon séjour dont j'ai grand ouvert les fenêtres et la baie coulissante donnant sur le balcon. Les chants des oiseaux est assourdissant... comme sur mon blog,
apparemment ils fêtent la Saint Valentin un peu trop tôt... mais ne vaut t'il pas un peu trop tôt que trop tard ?



DAN 13/02/2011 10:35



Voila un témoignage qui nous donne une précision quand à ce monsieur Westphalen, la description du bureau vaut son pesant d'or. Il faudra que tu nous en raconte un
peu plus sur ce grand père, car il a vécu une époque aujourd'hui disparue !


Nous ne sommes pas des phénomènes Nicéphore et moi, simplement des personnes désirant présenté l'histoire du Havre sous un angle peu usité, certes cela me demande
beaucoup de travail (Nicéphore étant encore en activité) mais le nombre des commentaires vient récompenser ce "boulot" de retraité.


Quant à saluer la saint Valentin un peu trop tôt, ou trop tard,  je dirai plutôt qu'il faudrait la fêter toute l'année moi ! !


Bon dimanche et à demain Thierry ! 



GL 13/02/2011 07:24



Et une voiture en noir et blanc pour faire la transition de deux époques.



DAN 13/02/2011 10:14



Bonjour GL. Bien vu GL, je n'avais remarqué ce détail, préoccupé que j'étais à sa superposition sur le tramway.


Bon dimanche et à bientôt j'espère !



buddy2259 13/02/2011 05:11



Bonjour Dan,


Un reportage très clair et plaisant à lireavec la découverte pour moi de la carrière politique de Jules Siegfried .Une magnifique carte postale ,une photo avec les deux époques
"Entremélées" qui est magnifique ...toutes les conditions sont réunies pour faire de ce post un succés.


Passe un bon dimanche l'ami !



DAN 13/02/2011 10:11



Bonjour Buddy. Pour une fois ce reportage qui ne m'a pas trop demander de travail contrairement à certains autres, et à part la superposition seule la recherche du
bon angle a demandé de l'attention.


Bon dimanche l'ami !



Binchy 13/02/2011 02:26



Impressinnant le changement...
Très bon dimanche.


Amicalement.



DAN 13/02/2011 10:00



Bonjour Binchy. Impressionnant c'est le mot, la guerre est passée par là d'où ce résultat !


Bon dimanche Binchy  !