Joseph, un havrais, Poilu d'Orient. (par Nicéphore)

Publié le par Nicéphore

1914, Joseph Bucaille, entre dans sa quarante-deuxième année et exerce la profession d'artisan serrurier, au Havre, rue Collard. En raison de son âge, il fait partie de la réserve territoriale. Il a donc peu de risques d'être mobilisé.




Mais voilà, les terrifiantes pertes humaines du début de la guerre (300 000 soldats tués et plus du double de blessés, en 6 mois) font rappeler sous les drapeaux des gens qui ont passé l'âge de tenir un fusil. Qu'importe ! les marchands d'armes ne sont pas regardants sur la qualité de leurs victimes.

Donc, en mars 1915, notre brave Joseph est incorporé dans un régiment du génie, sans doute, à cause de sa spécialité dans le civil.





















A son grand désespoir, il est envoyé à Salonique fin octobre 1915. Mais le climat, les mauvaises conditions sanitaires font des ravages. Malade, Il sera rapatrié en france en 1917 et finira la guerre comme ouvrier spécialisé dans une usine ... d'armement. Les marchands d'armes, ont toujours le dernier mot !


Il a laissé un certain nombre de carnets et documents , qui relatent son séjour à l'armée d' Orient. Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous en  présenter quelques extraits.


*Pour ceux que le sujet intéresse, un petit diaporama, est à votre disposition en supplément de cet article, en page d'accueil.







 

 








Mais, qui était donc, un " Poilu d'Orient " ?

 

Bref rappel historique :

Si le front occidental fut le principal de la Première Guerre mondiale, où les soldats immobilisés dans la boue des tranchées se sont affrontés durant quatre longues années, il y eut en d'autres lieux, de durs combats.

 Le front des Balkans (Yougoslavie - Albanie - Bulgarie - Empire ottoman) fait partie de ces théâtres d'opérations périphériques dont l'importance, souvent minimisée, n'en a pas moins été réelle.


Fin 1914, à l'ouest comme à l'est, la situation sur le front est bloquée. Les Alliés cherchent alors une manœuvre de diversion qui rendrait au conflit une mobilité stratégique.

On pense alors à attaquer la Turquie , alliée de l' Allemagne. Après une expédition maritime désastreuse en février-mars 1915, sur la côte du sud de la Turquie , (au détroit des Dardanelles) le corps expéditionnaire essentiellement franco-anglais est transbordé hâtivement à Salonique (aujourd'hui Thessalonique) en macédoine grecque.
Ce port constituera, pendant toute la guerre, une importante base arrière afin de soutenir la Serbie, autre allié, envahie par les Austros-hongrois.



Décimés par les maladies autant que par la mitraille, les Poilus d'Orient auront terriblement souffert de l'isolement moral sur un front mal ravitaillé, et dénigré par l'état major : ne les a-t-on pas appelés « les  jardiniers de Salonique », car réduits à rendre fertiles des terres incultes pour survivre.





























Durant l'été grec, le casque colonial s'impose !                Mais, le désoeuvrement et l'ennui aussi ...

























Joseph occupe ses rares moments de loisir à visiter et photographier ce monde nouveau qu'il découvre avec étonnement, lui qui n'avait jamais quitté son pays...





















Pour en savoir plus, sur Salonique et les Poilus d'Orient, n'oubliez pas le supplément diaporama en page d'accueil de notre blog ...



                                                                               

Commenter cet article

Françoise Amiel-Hebert 28/11/2009 14:19


J'ai quelques photos d'un grand oncle ayant participé à cette autre grande tuerie, boucherie même. Il en est réchappé, il a eu beaucoup de chance!
FAH


Nicéphore & DAN 28/11/2009 15:17


Bonjour Françoise. Je vais laisser à l'auteur de l'article le soin de vous répondre à ce sujet, mais personnellement mon grand père n'en est pas revenu, d'ailleurs
son nom figure sur le monument de la victoire place Charles de Gaulle.
DAN.


Joramy 12/11/2009 13:02


Salut Nicéphore,

Encore un article de qualiter pour votre blog et bonne chance pour la suite.



Nicéphore 12/11/2009 19:57


Salut Joramy,
J'apprécie beaucoup qu'un jeune comme toi, s'intéresse autant à l'histoire, car il n'y a pas d'avenir sans passé.
Bien amicalement et à bientôt.


jps 12/11/2009 11:46


Article de qualité, digne des plus grandes éditions avec en sus un diaporama de photos de la lointaine Macédoine ignorée d'une grande majorité à l'époque. Ah mais ce n'est pas DAN l'auteur, c'est
pour ça que c'est mieux!!!  Si j'étais aussi cultivé...


Nicéphore 12/11/2009 19:46


Pour répondre sur le même ton humoristique et avec l'accord de dan, je dirai, qu'il faut bien, de temps en temps, relever le niveau du blog par des vrais articles
intellos par opposition aux ridicules avant-après tellement faciles à réaliser Enfin, faut bien laisser l'pti
vieux de 63 ans s'exprimer ...


Pierre 12/11/2009 08:54


Encore un article qui est à la hauteur de ce site : De grande qualité.
Grand dépaysement pour ce Monsieur qui ne s'attendait pas à attérir dans ce coin du monde.


Nicéphore 12/11/2009 19:21


Bonsoir Pierre et merci.
Effectivement, joseph écrit en arrivant à Salonique : " je n'ai pas les yeux assez grands ". Mais , il se plaint également de la saleté repoussante de la ville, des rats qui grouillent, de la boue
dans les rues et de la nourriture déplorable : "Nous avons mangé des tripes ou il y avait encore des excréments !!!
Bon appétit et à bientôt


François 12/11/2009 08:40


Bel article !

Il est important de se souvenir de ce front méconnu et il faut bien le dire méprisé par l'état-major mais aussi un peu par l'opinion publique. 

A ce sujet, je vous conseille de lire aussi un ouvrage des années soixante écrit par un officier normalien qui a participé à cette campagne :

Balkans 14/18 ou le chaudron du diable d'André Ducasse.

François


Nicéphore 12/11/2009 19:03


Merci François, j'ai bien noté le titre du livre et j'essaierai de le trouver. C'est vrai que le front d'Orient est très méconnu. D'ailleurs, le nom est équivoque,
en effet de nos jours, géographiquement parlant, on parle soit du proche Orient, du moyen-Orient, ou de l'extrême Orient, rarement de l'orient tout court, surtout pour désigner un pays qui fait
partie de l'Europe. Il est vrai qu'en 1914, Salonique venait d'être rendu à la Grèce après les guerres Balkaniques. Ironie de l'histoire, Mustapha Kémal, le père de la Turquie moderne, est né à
Salonique avant l'annexion. A quelques années prêt, il serait né grec et le destin de cette partie du monde, en aurait été totalement changé !
A bientôt et merci.


Laurent 12/11/2009 01:10


Gérard, Il y a autant d'émotion dans le reportage que tu en as fait que lorsque tu m'as reçu et expliqué l'origine des documents et l'histoire de ton parent ! Je me rend mieux compte de son vécu
par ce que tu en as écrit et par les photos jointes + cahier spécial ! Amicalement !


Nicéphore & DAN 12/11/2009 18:44


Merci Laurent, ce compliment me touche beaucoup, car il émane d'un spécialiste qu'on pourrait croire "blasé" par ce genre d'archives. Cela prouve de grande qualités
humaines et nous nous réjouissons Dan et moi de t'avoir rencontré pour partager notre passion commune  de l'histoire locale.


Jake _ 11/11/2009 22:30


Bonsoir Dan et Nicéphore,

C'est merveilleux ! nous n'avons plus rien à faire, tout est près, pseudo, mel...
Sinon effectivement les poilus d'Orient sont assez méconnus, comme quoi rien a été fait pour se rappeler de cette grande guerre ou plutôt guerre de la honte.C'est ici un très bon reportage
avec d'excellentes photos. Bucaille est un nom assez connu, j'ai souvent entendu ma mère dire chez Bucaille ou du moins la quincaillerie Bucaille, était-ce cette même famille ? Merci Dan
pour ton post, mon temps est limité mais je m'étais promise de présenter cette année ces photos qui disparaîtront un jour faute d'intérêt de la descendance. @ + les amis.
 


Nicéphore & DAN 11/11/2009 22:50


Bonsoir Jake. Ce reportage est le résultat du travail de nicéphore, car,  joseph Bucaille  est un grand oncle à lui. En ce qui concerne les refextions
générales quant à la bêtise de cette  guerre je partage complètement ton point de vue. Sur les documents que tu possèdes il ne faut pas qu'ils tombent dans l'oubli. Le fait de les avoir publié
sur ton blog laissera une trace pour la descendance, qui, au moment voulu, seront content de les trouver. DAN

Salut Jake
Oui, bien des guerres sont honteuses, celle de 14, spécialement. Le contexte revanchard ainsi que le bourrage de crâne des 40 années qui ont précédé ce conflit sont particulièrement odieux. Mais il
fallait écouler les stocks de chez Schneider et Krupp, à quoi sert de fabriquer des armes si ont ne les vends pas ? De nos jours, hélas, la terrible logique à encore cours. Et la France,  se
place toujours dans les premiers rangs des fabricants mondiaux. Certains rétorqueront que çà limite le chômage... logique horrible !!!

En ce qui concerne notre brave Joseph, il a été contraint d'aller travailler en usine d'armement pour sauver sa peau ! Cruel dilemme . Effectivement Bucaille est un nom répandu, rien à voir avec la
quincaillerie du même nom.
Merci jake, pour ce long commentaire.
A bientôt
NICEPHORE


marcopolo76 11/11/2009 19:28


Bonsoir Nicéphore
Pour répondre , je connais bien le sujet , j'ai lu beaucoup de bouquins sur le sujet, j'ai pas mal de films également  beaucoup d'archives et des expiditions sur certains lieu de grandes
batailles ..!
Bonne soirée
Marco


denis 11/11/2009 17:04


merci Gérard de nous rappeler ce front beaucoup moins connu mais si important pendant cette terrible guerre qui hélas a conduit à la suite que l'on connait
amitiés
Denis


Nicéphore 11/11/2009 19:08


Salut Denis et Fabienne,
Je suppose que tu connais le film " Capitaine Conan " adapté du roman de roger vercel ou Philippe Torréton crêve littéralement l'écran par son interprétation !
Merci et à bientôt


buddy2259 11/11/2009 17:01


Comme Phyll, mea culpa je n'avais pas vu le signataire du reportage, donc félicitations à Nicé et bon anniversaire à Dan quand même !


Nicéphore & DAN 11/11/2009 18:06


Bonsoir Buddy. tu n'a pas à être pardonné car il faut avoir fait une ""faute"" pour ça, et tu n'en a faite aucune Mais je laisse nicéphore te répondre @+ DAN.
Bonsoir Buddy (c'est nicéphore qui parle ! )
Je suis d'accord avec Dan, aucun problème et merci pour les compliments.


phyll 11/11/2009 16:05


rendons à César........ je n'avais pas lu la signature de cet article  (l'habitude...) donc Bravo Nicé pour 
cette page d'Histoire !!!


Nicéphore & DAN 11/11/2009 18:08


Eh oui mon pote l'habitude ! Mais je laisse la parole à Nicéphore bonsoir ! 
DAN.

Salut philippe, bein oui, çà m'arrive parfois de faire un article ! Je suis heureux que tu aies apprécié.
Amitiés
Nicéphore


marcopolo76 11/11/2009 15:55


Bonjour Nicé
Tu as réalisé un très beau reportage sur Joseph Bucaille avec une touche d'histoire sur ce corps expéditionnaire  Près de 300 000 soldats français, dont plus de 50 000 ne sont jamais revenus,
ont combattu sur ces terres balkaniques où ils ont vécu une fraternité d'arme avec leurs alliés serbes. Il falllait le rappeler pour ne pas oublier "un jour mémoire" à tous..!
Marco



Nicéphore 11/11/2009 18:53


Bonsoir Marco,
Je vois que tu connais bien le sujet. J'imagine que tu aussi lu : Les Poilus d'Orient du regretté Pierre Miquel, et "Capitaine Conan" film adapté du roman de roger Vercel.
A bientôt


Otto Graf 11/11/2009 14:26


Je peux ajouter un petit qq chose à cette évocation de la guerre 14-18 en "Orient".
J'ai eu, à 13 ans, en 6 ème, un prof de chant qui nous a parlé de sa guerre 14-18 en Orient.
Il faisait partie d'un Régiment du Génie, comme Joseph Bucaille.
En raison des ravages provoqués par le paludisme dans la troupe, il prit part, avec son régiment, sur décision supérieure, à la désinfection de la rivière Vardar (qui descend nord-sud des
hauteurs de la Macédoine jusqu'à la Mer Egée - près de Salonique) en répandant du pétrole en abondance dans la rivière pour détruire l'anophèle, vecteur de la maladie, et plus précisément les
larves aquatiques de ce moustique qui vivent dans l'eau et respirent à la surface, le pétrole répandu constituant un asphyxiant par la pellicule isolante de l'air qu'elle forme sur
le cours d'eau.
Joseph et ce prof' auraient-ils fait partie du même Régiment de Génie ???
Encore bcp de compliments sur la variété et la qualité de vos productions.


Nicéphore 11/11/2009 18:48


Bonsoir otto,
Voilà une solution radicale pour lutter contre le Palu, mais... légèrement polluante. Merci pour cette précision concernant votre prof, joseph était sapeur au 2ème régiment du génie, d'Angers.
Merci encore pour les compliments.


Jany 11/11/2009 12:51


Bonjour,merci pour ton com et pour y répondre,ce wagon n est pas l original puisqu il avait été emporté et incendié en 1945,mais c est une voiture identique de la mème série de 1913...Bonne journée


DAN 11/11/2009 17:50


Jany
Il me semblais bien que ce n'était pas le wagon "original". Il en on parlé dernièrement dans un documentaire télévisé.
Mais c'est encore mieux quand on a une réponse de celui l'ayant photographié.
Bonne soirée Jany.
DAN.


buddy2259 11/11/2009 07:39


Un très Gros et très beau reportage,tu as l'art de dégoter des choses très intéressantes derrière les fagots. En espèrant que tes"petits" ennuis ne sont qu'un mauvais souvenir je te
souhaite un heureux anniversaire ami Dan !


Nicéphore 11/11/2009 18:35


Salut buddy,
Merci pour les compliments.
A bientôt



Jany 11/11/2009 01:45


Un très bel hommage à ce monsieur,et bon anniverssaire à toi....


DAN 11/11/2009 17:47


Bonsoir et Merci Jany pour mon anniversaire.
Ce reportage et cet hommage a été écrit par l'ami nicéphore, il est vrai que la plupart des articles sont signés DAN, mais le co-auteur du blog n'est jamais très loin, la preuve.


phyll 11/11/2009 01:06


excellent cet hommage et ce rappel de l'Histoire !!!
chapeau bas, mon pote !!


Mr Yak 10/11/2009 23:35


La vie de ce poilu, l'épisode du détroit des Dardanelles sont des pans de notre histoire qu'il est important de nous rappeler. Merci de nous rafraichir la mémoire. Comment ces carnets sont entrés
en ta possession ?


Nicéphore 11/11/2009 18:27


Ce sont des archives familiales. Nous sommes très conservateurs dans la famille !
A bientôt et merci.


LGV 10/11/2009 22:37


j'aime particulièrement cet article qui mèle politique et histoire, mes deux matières favorites, souvent liées où l'une tente souvent de modifier l'autre ! Je n'ai qu'un seul regret et une seule
question ! le regret : il n'y a pas de photo avant-après ! la question : comment connais-tu le cas de Joseph ?


NICEPHORE 11/11/2009 18:24


Bonjour LGV,
Tout d'abord, c'est Dan, le spécialiste des avants-après. Même, si l'un et l'autre, avons été à Thessalonique il y a plus de 30 ans maintenant, il n'était pas question à cette époque d'internet et
encore moins de blogs.
En ce qui concerne Joseph, c'est un grand Oncle. Les hasards des héritages ont fait que je suis l'actuel détenteur de ses archives personnelles. Mon grand regret est de n'avoir pas mieux connu cet
homme, qui passait pour un érudit aux dires de ceux  qui l'ont cotoyé. En effet, j'avais deux ans lorsqu'il est décédé !
A bientôt et merci.