Une rue qui n'en menait pas large ! (A-10 sur plan)

Publié le par DAN

  Rue Guillaume le conquérant.

La partie sud de cette rue avait un débouché trop étroit sur la rue Maréchal Joffre. La démolition de l'immeuble d'angle a permis d'égaliser sa largeur sur son trajet jusqu'au carrefour des rues Frédéric Risson et de Tourneville. 

 


rue Mal Joffre-guilaume le conquérant bisAu carrefour avec la rue du Maréchal Joffre dans les années 1970.

 


joffre-G le conquérant (1)Le même point de vue en 2012.


 

rue G Le conquérant 01-2012 (1 bis)La rue Guillaume Le Conquérant, vue vers le nord et de la rue du Maréchal Joffre.

****************************

Complément du 9 mars 2013

 


Joffre-Flaubert 0319 ALGLes choses évoluant rapidement, le commerce  de fleurs "Colette", a été remplacé par un salon de coiffure. (Photo DAN)

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

Commenter cet article

Caroline.K 05/11/2012 08:30


Bonjour Dan,


De retour pour ma petite promenade par chez toi. J'ai bien lu tes réponses à mes derniers commentaires. Ainsi donc entre le moment de la publication de tes articles il y'a moins d'un an, il y'a
encore des changements possibles. C'est triste mais ainsi va la vie.


Pour en revenir à cette rue du conquérant, est ce une erreur de ma part de croire que la rue semble plus large aujourd'hui qu'auparavant ?


CaroLINE

DAN 05/11/2012 09:40



Bonjour CaroLINE,
Non non, tu as bien vu, cette rue est en effet bien plus large aujourd'hui suite à la démolition d'une partie du bâtiment où se trouvait le café de Tourneville.
Quant aux changements depuis la parution de cet article (février 2012) le fleuriste au coin de la rue a disparu et remplacé par un coiffeur !
Ainsi va la vie comme tu dis, bonne journée CaroLINE !



tce76 17/02/2012 23:16


Salut Dan,


Encore une fois, bien pour ce comparatif.


Je te souhaite un bon WE.

DAN 17/02/2012 23:19



Merci Thierry pour le comparatif,  bon week-end à toi et à Fabienne !



jps 16/02/2012 20:08


Dans l'annuaire de 1971, déjà plus de café de Tourneville..quant à ces carrefours dégagés, c'est juste pratique pour les automobilistes, le quidam-piéton s'en tape le coquillard, non mais.. pi
pour l'aménagement urbain et l'embellissement, sûrement l'oeuvre d'un ingénieur municipal assez droit..bonjour la gaieté!!


amitiés rectilignes....

DAN 16/02/2012 22:40



Bonsoir JP. Eh non plus de trace de ce café après 1970, date de cette photo, de plus les Micaux ont cessé de paraitre en 1974, quel dommage,  ce sont, ou plutôt, c'étaient de véritables
dictionnaires des commerces et autres industries implantées au Havre, tout ce que l'on a fait après eux ne les ont jamais égalé, tels les "pages jaunes, et aujourd'hui internet.
A propos des aménagement des rues et quartiers, je reviens d'un réunion des habitants du quartier Danton, car la municipalité a organisé un vaste débat sur l'aménagement de cette partie de la
ville, pour, justement, ne plus faire ou refaire les mêmes erreurs que par le passé où tout était dévolue à la "bagnole". Alors espérons que ce quartier ne subisse pas les mêmes assauts programmé
par les ingénieurs municipaux  et que les habitants soient écouté !
Bonne fin de soirée JP




Marc Lefrançois 08/02/2012 09:43


Je la trouve quand même maintenant un peu tristounette...

DAN 08/02/2012 12:19



Bonjour Marc. Il est vrai que ma photo étant prise en hiver et sans soleil cette rue peu sembler un peu tristounette, j'aurais du la pendre un jour d'été  avec beaucoup de piétons peut être
aurait-elle donné une autre impression qui sait ?
Bonne journé et merci de votre visite Marc ! 



SHIPS-LOVER 07/02/2012 13:10


On distingue bien encore entre la premiere et deuxieme photo que cette rue LE CONQUERANT c'est élargi.

DAN 07/02/2012 13:33



Salut Ships-lover. Il y avait tout intérêt à l'élargir, car c'était un passage très emprunté, de plus, à cette époque c'était l'expansion automobile, alors pas mal de rues au Havre ont été
élargies comme celle-ci.
Bonne journée Ships



Claude 06/02/2012 23:29


Bonsoir la compagnie,


Heureusement que les anciennes photos ou cartes postales sont là pour nous remettre un peu en mémoire comment se présentaient les lieux que l'on a tendance à
oublier quand ils changent.


Je ne me souvenais pas vraiment de ce "café" et pourtant cette rue "Guillaume le Conquérant" combien de fois j'ai pu l'emprunter...et toujours avec émotions
et sentiments différents selon l'endroit de destination "joie" quand il s'agissait de rendre visite à une jeune maman et son nouveau né à la maternité...et le plus souvent hélas "soucis" et
"peines" quand la destination était la clinique...j'en ai personnellement de nombreux mauvais souvenirs..


Pour en revenir au sujet des travaux qui ont permis cet élargissement du débouché de cette rue, il faut dire que la boulangerie l'a échappée belle...elle
aurait pu elle aussi disparaître ...il a du falloir tirer des plans pour arriver à ce résultat....de couper la maison en deux et en garder une partie....par contre dans l'opération elle a gagné
une vitrine supplémentaire sur le nouveau pignon.


Ainsi vont les choses qui font que la ville change...en bien ou en mal , ça c'est un autre question...en tout cas le fait est là...elle change , et les
photos anciennes et nouvelles sont là pour nous le démontrer.


Bonne nuit

DAN 07/02/2012 00:03



Bonsoir Claude. Je t'avouerai que je ne me souvenais pas beaucoup de cette maison non plus, quand je me rendais aux Ormeaux je ne passais pas par ici, de même pour la maternité. Donc ce bout de
rue n'évoque pas des souvenirs comme les tiens. De plus j'étais le plus souvent cycliste donc une rue étroite ne présente pas de difficulté particulière pour un deux roues.
A mon avis il y a du y avoir "négociations" avec les propriétaire de la boulangerie à l'époque, car au final les deux parties avaient à y gagné car d'un côté par moins de démolition à faire et de
l'autre une boutique conservée, et même améliorée avec la vitrine à l'est.
Avec Nicéphore on évoque souvent cette transformation de la ville et on se dit qu'elle n'arrête pas d'évoluer, comme tu le dis en bien ou en mal, mais une évolution continue tout au long de son
histoire, car si on songe au passé j'aimerai savoir ce que pensaient les havrais lors de la démolition des remparts, pour ne prendre que cet exemple, ou bien l'agrandissement de la ville après
cette démolition. Bref, une histoire qui n'a pas encore écrit sa dernière page loin s'en faut !
Ainsi va la vie du Havre !
Bonne soirée les amis



Mousse 06/02/2012 20:32


Bonsoir cher Dan,
Je pensais venir de la journée et j'ai manqué de temps.
Bref, je suis étonnée de voir cette rue dans les années 70, ce n'est pas si vieux, cette photo fait vieille, c'est fou.
Il y a déjà 42 ans, tout change !
Il faut être honnête, c'est plus joli maintenant.
je suis toujours étonnée de voir tes intervenants, on sent qu'ils aiment le Havre et qu'ils parlent avec leur coeur.
Vous pouvez être fiers, elle est très jolie ta ville.
Je te souhaite une très bonne semaine.
Mes amitiés.

DAN 06/02/2012 23:28



Bonsoir Mousse. Nous havrais on nous a volé notre ville en 1944 bien que, maintenant la plupart d'entre nous ne l'ayons pas connu avant cette époque, mais nos parents et nos ainés nous en ont
parlé, et on a du mal à admettre que la jeunesse de nos parents ait ainsi disparue. Peut être est-ce une raison pour l'aimer comme tu as pu le ressentir à la lecture des commentaires.
Sinon pour cette rue c'est vrai qu'elle est beaucoup mieux ainsi, car n'oublions pas que l'expansion de la ville au XIX et XX siècle ayant été très rapide, l'architecture des maisons répondait
plus à une exigence de rapidité et de pragmatisme plutôt qu'à des préoccupations esthétiques.
Mes amitiés à toi aussi chère Mousse, et bonne semaine !



phyll 06/02/2012 17:51


à Jean Paul et DAN,


si un jour on m'avait dit qu'on parlerait de mes cutottes courtes et de mes gambettes ici, je ne l'aurais pas cru !!!......


Saluts les potes !!

DAN 06/02/2012 19:08



Salut mon pote
Eh bien oui, tu vois tout arrive, il ne faut jurer de rien sinon on risque d'être démenti par l'histoire !
Bonne soirée Phyll ! 



Didier 06/02/2012 15:53


J'ai habité rue Frédéric Risson d'aout 69 à 73, je n'ai aucun souvenir du café et de sa démolition, mais je me souviens bien de la boulangère qui a tenu le commerce, une dame pas facile au
premier abords, mais assez pipelette, je me souviens très bien de la maternité, j'étais en classe avec le fils de la directrice de l'établissement Madame Rigaud.


Sinon sur la boulangerie actuelle on remarque que les cheminée son toujours présentes sur le pignon, est ce à dire qu'une partie de l'immeuble aurait été conservé et qu'un pignon aurait été
remonté?

DAN 06/02/2012 16:13



Bonjour Didier. Tu étais aux "premières loges " pour connaitre ce quartier, personnellement je n'ai pas connu cette boulangère, et si elle était pipelette, et te connassant, tu as du faire la
conversation avec elle assez souvent.
Sinon pour le bâtiment en lui même la démolition n'a pas concerné la boulangerie par elle même, cette dernière a été conservée et c'est toujours celle en place. Les moyens de démolition n'étaient
pas tout à fait les même qu'aujourd'hui on pouvait (et on peut toujours comme je l'ai vu pour le bâtiment au 73 rue Ernest Renan) démolir un bâtiment en conservant une partie accolée et plus
ancienne. Donc ici rien que de très ordinaire. Bien sûr dans ces conditions le pignon a été conservé voire renforcé, sans doute correspont-il à l'ancienne séparation entre les appartements de
cette maison comme on peut le comprendre en regardant la vieille photo, car ce qui a été consevé correspond exactement à la largeur de la boutique.
Bonne fin de journée Didier ! 



jeanpaul76 06/02/2012 12:57


L'élargissement a permis un regard plus circulaire une rue connue pour sa maternité qui n'a pas rendu une petite avec le p'tit cadeau souvent la peluche, pour ce café encore un oubli ma mémoire
fait encore défaut pourtant pas si loin le fleuriste ou plutôt la fleuriste Colette une retraite méritée mais, hélas il n-y a pas de continuité pour ce commerce encore un constat ...
je rigole car le n'imagine pas Phyll en culotte courte bon à 7 ans il n'avait pas de poil aux gambettes


Merci encore un reportage bien ficelé


Bonne semaine attention pas trop de glissade

DAN 06/02/2012 15:05



Salut Jean-Paul.  Bien rares sont les commerces repris avec la même marchandise à proposer aux clients. La fleuriste sera sans doute remplacée, si elle l'est, par une quelconque agence
bancaire comme c'est la "mode" en ce moment, à moins que ce ne soit transformé en appartement tout simplement.
Pour la maternité en effet pour les anciens qui allions visiter une maman, nous apportions une peluche ou un objet de même nature pour le nouveau né.
Quant à l'ami Phyll moi si je l'imagine très bien en culotte courte puisqu'une fois il a "posté" un article où on le voit à cet âge, comme disent les jeunes aujourd'hui "trop mignon" (pourquoi
trop d'ailleurs ? je dirai plutôt très moi, mais bon...)
Aller je te laisse à tes balades neigeuses, moi, plus prudent je reste au coin du feu !
Bonne fin de journée jean-Paul



Tic-Tac 06/02/2012 11:35


Ah !  oui, merci, j'avais mal regardé ! Je comprends mieux maintenant... Ben oui c'est logique. Et pour le bon pain, voilà qui est rassurant ! Je n'hésiterai pas à faire une pause dans ce
havre de pain chaud...

DAN 06/02/2012 11:50



Salut Tic-Tac. Je t'attends de pied ferme alors, car avec les croissants on aura un bon p'tit jus bien chaud, en ces temps de froidure il sera le bienvenu


Bonne trotteuse Tic-Tac (oui je sais j'ai remplacé "journée" par trotteuse, mais avec toi normal non ?  )



eva 05/02/2012 22:54


bon, une fois de plus, c'est un café de moins ! et une fois de plus, c'est beaucoup moins joli qu'autrefois !


PS : ma copine El Duende a éventé le suspense de mes billets ! dommage, mais c'est quand même un texte poétique !

DAN 05/02/2012 23:08



Bonsoir Éva. Oui un café en moins, dommage on aurait pu parler ensemble autour d'un bon café, du suspense de tes derniers billets et des origines de ce canular, mais on trouve toujours un côté
positif à ce genre d'affaire, pour toi c'est un texte poétique, et c'est déjà beaucoup !
Bonne fin de soirée et à bientôt Éva ! 



Tic-Tac 05/02/2012 20:04


Un café qui se tranforme en boulangerie et un "primeurs" en fleuriste... Bon résumé de notre époque, avec la raréfaction des lieux de convivialité et des "épiciers du coin".... Sans compter que
de nombreuses "boulangeries" modernes ne sont plus dignes de ce nom et que la bonne odeur de pain est remplacée par des senteurs synthétiques ! (je ne parle pas forcément de la boulangerie de la
photo, je ne la connais pas !)


Merci pour les photos ! Bonne soirée DAN !

DAN 05/02/2012 20:18



Bonsoir Tic-Tac. non non l'ami, la boulangerie était déjà là avant, seul le bistrot a disparu. Par contre tu as raison le primeur a été transformé en fleuriste, j'ai mis cette phrase au passé car
le fleuriste est définitivement fermé lui aussi, alors qui aura-t-il à sa place ? Reviens dans quelque temps et tu verras peut être un autre "avant-après" avec ce fleuriste.
En tous cas je peux te certifié que les boulangeries, celle-ci et la suivante (il y a en a plusieurs sur cette rue) font tous du bon pain et ce, sous nos yeux qui plus est pour une d'entre-elles,
alors nul besoin de parfum artificiel !
Bonne soirée Tic-Tac !



LE CAVORZIN 05/02/2012 18:52


Bonsoir ,


Trés bien ce blog , merci beaucoup !!!

DAN 05/02/2012 18:59



Bonsoir LE CARVORZIN, bienvenu et bonne visite de ce blog où vous trouverez beaucoup de photos du Havre, anciennes et nouvelles, très bonne soirée ! 



patricia loreine 05/02/2012 18:22


merci pour les photos du havre, je connais bien, deja la maternité, et ensuite le "centre gériatrique guillaume le conquerant" c'est tout de meme bizarre, les enfants naissaient et
maintenant c'est un centre ou les gens sortent rarement vivants", bonne journée a vous

DAN 05/02/2012 18:41



Bonsoir Patricia Loreine. En effet c'est un surprenant raccourci de la vie qui s'est illustré ici, de maternité à centre gériatrique c'est pour le moins un abrégé de notre vie, mais il faut bien
reconnaitre qu'il y a plus de "séniors" (comme on se plait à le dire aujourd'hui), que de naissances. De plus visiter un centre gériatrique en centre ville est plus facile d'accès aux visiteurs,
bref, il a dû y avoir concertation résonné pour remplacé une maternité par un centre gériatrique, mais je ne saurais l'expliquer ici.
Merci de votre visite et bonne soirée Patricia  !  



phyll 05/02/2012 17:42


Salut mon pote,


en 1960 et 61, les jeudis j'empruntais cette rue pour aller au patronage !...


par contre, je n'ai pas de souvenirs concernant ce bar ..... remarque, en 60 je n'avais que 7 ans !!


allez, bonne soirée au coin du feu !!

DAN 05/02/2012 17:58



Salut mon pote. Oui, à 7 ans, hormis les grenadines, les souvenirs de boissons autres ne sont pas légion, par contre comme ce bar a disparu en 1970 (d'après la coupure de presse) là tu aurais pu
le connaitre d'un peu plus près quand même, mais je suis mauvaise langue on va finir par croire que nous sommes des piliers de bistrots ce que nous ne sommes pas du tout, simplement un bar, un
bistrots et autres lieux similaires permettent aux amis de se rencontrer en toute tranquilité et là, toi comme moi, nous ne sommes pas contre ! 
Bonne fin de journée Phyll   !



marcopolo76 05/02/2012 16:03


Salut Dan


Un élargissement d'une rue à sens unique...cela pour mieux voir la maison de retraite Guillaume le conquérant ..?


Où tout simplement le fameux immeuble était sur le point de s'éffondrer par manque d'entretien..?


Cordialement


Marco

DAN 05/02/2012 17:22



Salut Marco. Plus simplement afin de permettre aux véhicules de passer ici, c'est à dire de la rue Maréchal Joffre vers la rue Guillaume le conquérant dans sa partie la plus large, c'est dans
cette partie qu'il y avait la clinique des Ormeaux, la maternité et l'institution Saint Thomas d'Aquin, beaucoup de raisons donc pour favoriser cet élargissement !
Bonne soirée Marco ! 



Camille 05/02/2012 15:56


Salut Daniel,


Et oui, c'est moi. Je sais, je ne suis pas très bavard sur ton site que je consulte régulièrement. J'espère que tout va bien pour toi.


Je ne me souviens pas de cette photo de 1970 (mais à l'époque j'étais encore jeune).


Par contre, je me souviens très bien de la boulangerie, du dentiste pas très loin et du foyer de jeune dont le mur d'enceinte est juste derrière le stop. (rue de tourneville). Ce foyer avait
aussi une autre entrée rue Guillaume le Conquérant.


Nous l'empruntions avec quelques copains, la nuit en testant le concept des murs d'escalades devenus à la mode de nos jours. C'était il y a quelques années lumières...


Peux tu me dire ce que tu penses du site ? (Je t'ai référencé d'office, mais si tu es contre...).


Merci pour ces photos et ces souvenirs. A Bientot (Attention à la neige).


 

DAN 05/02/2012 17:18



Bonjour "Camille". La fidèlité n'est pas forcément "bavarde", sa qualité première étant justement la fidèlité   
Je vois très bien pour le foyer des jeunes, je n'ai pas vérifié si c'était toujours un foyer ici ou tout autre chose. En tous cas au vu de ce mur il fallait en effet être jeune pour
l'escalader.
Avant de te répondre je suis allé voir ton site, bien sûr je ne suis absolument pas contre le référencement je t'en remercie d'ailleurs. Je n'aurai pas la prétention de porter un jugement sur ton
travail, il est très bien fait, il y a juste une chose mais qui ne concerne que moi, c'est que j'ai des problèmes visuels qui m'empêche de regarder trop longtemps un écran à fond blanc, mes yeux
étant abimés ils se fatiguent en ayant le fond blanc dans le regard, ça fait si je fais une comparaison osée, , comme si tu avais une lampe braquée dans tes yeux, donc qui les fatigue. Mais ce
n'est QUE MON AVIS, car les yeux des lecteurs ne sont pas fort heureusement comme les miens avec des "corps flottants (résidus de blessures de la rétine) dans la masse vitreuse.
Donc mon avis n'a aucune valeur de jugement qualitatif, mais simplement informatif quand au confort de lecture d'un écran d'ordinateur, pour moi même bien entendu.
Sinon bravo voila un thème porteur, je souhaite la réussite de ton site que je pourrai consulter !
Bonne fin de journée qui, pour moi s'est passé au coin du feu vu les conditions météo neige et froid !
A bientôt Camille




Jeff 05/02/2012 14:02


"A la louche" cette photo date des années 1966-1970. Situé dans le quartier des Ormeaux le café de la photo doit son nom à la rue de Tourneville toute proche. Nous avons tous eu un jour à
emprunter la rue Guillaume le Conquérant pour nous rendre dans l'un des établissments de santé qui la cotoyaient. Personellement je me souviens des soeurs des Ormeaux coiffées de leurs cornettes
et aussi d'être aller voir mon petit frère dans cette maternité construite en 1887. Cette dernière dépendait-elle de la clinique ou de l'hôpital ou bien était-elle tout bonnement indépendante ? A
présent la rue semble avoir été élargie. Une résidence pour personnes âgées remplace la maternité, des immeubles d'habitation ont été érigés en place de la clinique. Une remarque concernant
l'éclairage public, j'avais oublié ces reverbères inesthétiques typés 50's qui contenaient des tubes électro luminescents. Votre travail sur Le Havre d'hier et d'aujourd'hui, voilà une idée
superbe pour nous secouer la boite à souvenirs, et nous interroger sur l'évolution de notre ville natale. Bonne journée. Jeff

DAN 05/02/2012 15:06



Bonjour Jeff. La photo est en effet datée en 1970, la coupure de presse qui l'accompagnait l'atteste. Comme vous dites il y avait des établissements de santé dans cette rue, la clinique des
Ormeaux, (privée) et la maternité, (public), d'ailleurs cette dernière avait été transférée dans l'hôpital général situé rue Gustave Flaubert, donc, pas très loin d'ici. Il est à noter
d'ailleurs, que cette maternité, appelée pavillon " mère & enfant," a été détruite en mai 2011.
L'ancienne maternité est en effet devenu une résidence pour personnes âgées appelé " Centre gériatrique Desaint Jean".
Pour les éclairages publics, c'est vrai qu'il n'étaient pas folichons à cette époque, bien que les lampes au sodium ne l'étaient pas non plus, aujourd'hui c'est un tout autre éclairage que nous
avons, des poteaux carrés sans grâce.
Quant à mon travail, c'est bien connu, "havrais-dire"  est une machine à remonter le temps 


Bon dimanche Jeff



François 05/02/2012 11:26


Salut Dan,


Merci pour cet article, je passe presque tout les jours à pied ou en vélo par cette rue. On ne regrettra pas trop l'immeuble abattu Il avait plutôt l'air d'un taudis et le bar aurait pu s'appeler
"L'assommoir". J'aime beaucoup le coté ironique du panneau "Avenir publicité" sur le côté de l'immeuble.


François

DAN 05/02/2012 11:47



Bonjour François. Voila un détail qui ne t'a pas échappé, en effet cette entreprise de publicité était bien  connue à l'époque, on la voyait un peu partout. Je ne sais si elle existe
toujours mais elle doit être plus discrète dans ce cas là.
Pour l'immeuble c'est un fait certain, on n'a pas abattu ici un monument historique. Quant au bar il rappelle des souvenir à pas mal de havrais, c'est ainsi que,  mais chez moi à la vue de
cette photo, un couple d'amis se souvient s'être rencontré ici même il y a... pas mal de temps
Bon dimanche François..... sous la neige ! 



Merde, mon louis 05/02/2012 10:54


Détruire un bar ! Ah la vache, tu veux gacher mon dimanche !!!

DAN 05/02/2012 11:11



Salut Louis Non non loin de moi cette intention de gâcher ton dimanche, et tiens, pour te consoler, il y a  un peu plus loin un bar qui a réouvert, c'est le New-York ou je t'attends, bon pas
aujourd'hui vu la neige, mais "un des ces quatre" comme on dit !
Bon dimanche Louis, ici c'est sous la neige pour nous ! 



boboce 05/02/2012 10:24


Salut DAN


 


Ils ont beau avoir détruit ce bar pour élargir la rue, il en reste pas moins qu'elle a apparemment toujours qu'un sens de circulation.


Avec le beau temps le marché dominical n'est réduit qu'à sa simple expression à Harfleur.


 


A+

DAN 05/02/2012 11:07



Salut Boboce.  Beaucoup de rues sont à sens unique aujourd'hui, car il ne serait plus possible de circuler dans le Havre s'il en était autrement, les automobiles étant trop nombreuse à
l'heure actuelle. Et les jours de neige comme aujourd'hui voient leur nombre diminué, d'où ce marché d'Harfleur réduit à sa plus simple expression !Bon dimanche...au chaud boboce ! 




pere cantoche 05/02/2012 09:29


Je passais tous les jours devant ce " Café de Tourneville " dans les années 54/55/56 pour aller à l'école Montesquieu qui se trouvait proche du Rond-Point... je faisais le parcours à pied, Rue
Felix faure, Funiculaire, rue Maréchal Joffre, Rond Point... aller/retour...


Pour ce qui concerne les " plots " JMH, Dan et Nicéphore... cruel souvenir pour l'père Cantoche et son vélocipède :


http://percantoch.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=959240#COMMENT

DAN 05/02/2012 10:27



Bonjour père Cantoche. Ben dis donc tu en faisais de la marche à pied pour aller à l'école, tu n'avais pas encore ton fameux vélo qui t'a fait vivre cet épisode douloureux de ta carrière de
cycliste. Je me souviens très bien de ce fait que tu avais raconté aux pothavrais, cela t'a marqué plus qu'on ne le croit dis donc, il est vrai que les chutes à vélo ou sur deux roues se
retiennent à notre mauvais gré, le tout est qu'elles ne nous laissent que des cicatrices à l'âme et non sur la peau !
Bon dimanche enneigé Thierry !
(donc pas de vélo aujourd'hui...)



FAH 05/02/2012 08:42


Bonjour Dan,


L'un dans l'autre ce secteur s'est amélioré. Quant à la rue G. le conquérant c'est l'endroit où est né mon fils, donc c'est un haut lieu du Havre pour moi!!!.


Bonne neige !!!


FAH

DAN 05/02/2012 10:14



Bonjour Françoise. Je comprends que ce soit un "haut lieu" pour toi, car il l'est également pour moi puisque mes deux enfants sont nés à la maternité qui était dans cette rue, maternité bien
entendu démolie, on est au Havre n'est-ce pas.
Bonne neige aussi Françoise bbrrrrr



GL 05/02/2012 06:14


La rue Guillaume le Conquérant, bien connue pour l'accès à la clinique des ormeaux,  la maternité ou l'association St thomas d'aquin.  Une chapelle récemment détruite en haut de cette
rue a fait place à des appartements.

DAN 05/02/2012 10:12



Bonjour GL. En effet cette rue comportait en plus de la clinique, la maternité où d'ailleurs mes enfants sont nés. Quant à la chapelle Saint Thomas d'Aquin et son "patronage" ils ont fait place à
des immeubles, ces mêmes immeubles cachant d'ailleurs le monument aux morts de Saint Thomas d'Aquin, j'en avais fait un article que l'on peut voir ici :
http://havrais-dire.over-blog.com/article-35736296.html


Bon dimanche GL



JMH 05/02/2012 01:04


Bonjour


Merci pour les photos.


Ce secteur est assez lié aux ducs de Normandie car il y a une rue Rollon un peu plus loin. La présence de la clinique des Ormeaux jusqu'à une période assez récente expliquait le nombre élevé de
fleuristes dans le secteur. Le magasin Watson, qu'on voit, a une solide réputation. N'est-ce-pas Scherlock Holmes?


La zone près de la boîte aux lettres est assez mal aménagée et on remarque le développement du nombre de plots en peu de décennies. J'ai vu qu'une  dame avait attaqué en justice cette
semaine une ville car elle s'est fait très mal à cause d'un plot. Attention... Marcher en ville ressemble de plus en plus à un parcours d'obstacle !


Amicalement. Jean-Michel.   


 


 

DAN 05/02/2012 10:05



Bonjour Jean-Michel. Je n'avais pas fais le rapprochement entre le nombre de fleuristes et la proximité de la clinique des Ormeaux, mais maintenant que tu le dis, en effet il se pourrait que ce
soit un motif de cause à effet. En tous cas peut être est-ce la cause de la fermeture du fleuriste que l'on voit sur la photo de 2012.
Pour Watson je ne connais pas sa réputation n'ayant pas eu recours à ses services, et peut être n'en ais-je pas franchement le désir
Pour  la zone autour de la boîte à lettres effectivement l'aménagement n'est pas très réussie, mais c'est une zone à la fois trop grande pour la laisser en seul trottoir, et trop petite pour
en faire autre  chose, comme une petite pelouse avec un banc ce qui aurait été préférable.
Quant aux plots et autres réjouissances pour empêcher les autos de se garer j'ai l'impression que ça gêne plus les piétons qu'autres choses, mais bon, les trottoirs restent tout de même le
domaine des marcheurs !
Bon dimanche Jean-Michel