L'évolution du Havre (1)

Publié le par DAN

  J'ai parcouru bon nombre de rues du Havre depuis que ce site existe. J'y ai vu aussi beaucoup de chantiers de construction. J'ai pu faire ainsi mes propres « avant-après » sans avoir recours aux cartes postales. Je vous en présente trois  aujourd'hui :


Le premier au 54 avenue Albert 1er.
(B-2 sur plan)

54 Bld Albert 1er juin 2009 (8)Juin 2009. L'intérieur du périmètre du chantier.

 


54 Bld Albert 1er 27-12-2009Décembre 2009

 

54Bld Albert 1er 04-2011 (2)Avril 2011.

____________________


Le deuxième, au carrefour des rues G. Sarrail et J. Lecesne.
(D-10 sur plan)


 travaux à la jonction des rues lecesne et sarrail

Décembre 2008.

 

Chantier Lecesne Sarrail terminé 5-01-2011Janvier 2011.

_______________________________

 

Et le troisième, 4 rue A. Dollfus.

(C-6 sur plan)

 

rue dollfus 2En septembre 2007.

 


4 rue dollfus 31-05-2011 (1)Juin 2011.



J'aurai bien d'autres chantiers à vous présenter, car j'en ai suivi une vingtaine dans le Havre ces derniers temps.Tous ne sont pas encore terminés aussi j'attendrai qu'il le soient avant de les montrer ici !


___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 

 

Commenter cet article

C@t 29/11/2011 01:09


Boujou DAN


"C'est une maison bleue, adossée à un immeuble qui a disparu, elle est remplacée par un autre immeuble"... Dommage qu'il ne ressemble pas au 2ème qui a plus d'allure... Au Havre, c'est
l'évolution, mais pas la révolution ! C'est sûrement la raison de la "disparition" de "De Grâce" au Havre...


Bonne journée DAN


 

DAN 29/11/2011 07:58



Boujou C@t. En effet on pourrait presque dédier la chanson de Maxime à cette petite masure. Quant à l'allure des immeubles construit aujourd'hui, seuls nos descendant pourront juger de leur
esthétique, les contemporains d'une œuvre, qu'elle quelle soit, n'ayant pas un jugement très objectif à son propos.
Quant au mot " grace" accolé au nom de la ville (le Havre de grace) ce dernier n'a rien à voir avec le nom féminin "grâce, (avec l'accent ^ sur le a) car il désignait un endroit : Havre, envahit par la vase : grace, donc rien à voir avec la grâce tel qu'on l'emploi aujourd'hui, désolant
n'est-ce pas ?
Bonne journée C@t



ships-lover 18/09/2011 17:07



Et ben je vois pas mal de démolition de petite maison ancienne, pour reconstruire du neuf avec des HLM. Cela est triste de voir ceci, des parties du patrimoine s'envoler. j'aime beaucoup la
premiere photos avec cette petite maisonette.



DAN 18/09/2011 18:50



Salut Ship's. Aaaah celle-ci beaucoup de personnes regrettent qu'elle n'ait pas été conservée, cela aurait pu être possible, mais cela aurait été au détriment de
l'actuelle construction, alors, comme on dit, c'est un choix, mais le charme de cette maisonnette a disparu à jamais hélas !
Bonne soirée Ship's-lover !



patricia 12/08/2011 14:28



bonjour je trouve votre blog  tres bien fait,  je viens d'en faire connaissance grace a yak et laurent



DAN 12/08/2011 15:07



Bonjour Patricia et merci. Je vous souhaite donc la bienvenue sur ce blog, où, vous le constaterez que les commentaires trouvent toujours une réponse, ainsi les
lecteurs sont certains qu'ils ont été lu.
En ce moment je suis plutôt dans ma phase peinture, mais à la rentrée j'aurais d'autres articles à vous présenter, ceux-ci sont en préparation.
Je vous souhaite un excelent après-midi  !



Marc Georges 06/07/2011 18:24



Bonjour,


J'aime bien la photo de la petite maison, je l'avais aussi repérée, également, vue des marches. La construction devant à dû ravir le propriétaire qui se trouve derrière, car la vue sur la mer,
c'est désormais un peu juste.


Enfin, ces nouveaux immeubles, qu'on aime ou qu'on aime pas, c'est autre chose que du Perret, néo-Perret, ou du Tournant, et cela change un peu, même si c'est un peu massif par moment.


Puisque l'on parle de Perret, je suis allé voir le nouveau spectacle dans l'appartement témoin, vendredi dernier : alors si vous aimez le genre (expression d'époque) cu-cu-la-praline et
lénifiant, c'est une totale réussite.


Déjà, à chaque fois que je visite cet appartement, je ne m'y retrouve pas, je ne me sens pas chez moi, pourtant les années cinquante, je les ai connu, mais nous n'avions pas du meubles signés,
mais du formicat rouge et du meuble en bois blanc. Au niveau des jouets, c'était Dynky Toys et petits soldats Starlux ou Quiralu qui coutaient encore moins cher.


Bref, entre les interventions de la guide, une dame/comédienne, nous raconte la vie dans du Perret, style la "MAISON FRANCAISE". Elle va de pièce en pièce, fait les carreaux (là c'est une
économie pour la Mairie, car vous en connaissez-vous, des comédiens qui vous balaient le plateau en jouant ? ), bref une pale parodie de la vie journalière qu'elle est censée nous représenter.
L'inconvénient, c'est très plat dans le monologue et c'est presque l'image d'Epinal de la femme au foyer des publicités des revues féminines (pas étonnant qu'on ait eu le MLF !). On se demande
s'il ne faut pas prendre cela au second degré comme une parodie (personnellement, je préfère le 12°5 comme degré de réflexion), tellement cela sonne faux et devient rapidement ennuyeux.


Le texte à été écrit à partir de témoignages, on se demande qui étaient les témoins car on ne devais pas habiter le même quartier.


Seul le fond sonore avec chansons d'époque (cela reste à vérifier) et publicités, genre "LEROUX, LA CHOCOREE". Avec un peu de chance, et si vous êtes un bon public, on vous fera
chanter  "DOP, DOP, DOP, CADORICIN", sans que les guides ne sachent qui la faisait (si vous n'avez pas vu le bas, vous avez une minute pour réfléchir).


Je n'étais déjà pas emballé par le premier "PIECE DE VIE" et pas plus par le second. J'avais vu la même comédienne dans un spectacle à Fécamp où elle cousait des boutins, là, cela progresse, elle
fait les carreaux.


Et tout cela vous coûte 7 € pour à peine une heure.


Il parait que la dame va faire un spectacle dans un car des années cinquantes pour nous faire visiter la reconstruction ; là c'est promis, je ressors mon vélo et vais éviter les transports en
commun.


Si l'Office de Tourisme décide de nous mettre des guides en costume, On suggère un Ménestrel à Graville, un Africain enchainé à la Maison de l'armateur, un marquis à la Maison BELLARMATO, ou un
maitre nageur en tenue 1900 pour les plongeoirs de la plage.


(je veux bien me déguiser en projectionniste pour vous faire visiter tous les cinémas fermés du Havre)


Dans le genre visite animée, je vous conseille celle du "MANTEAU D'ARLEQUIN" en septembre prochain (se renseigner des dates), il y a plusieurs comédiens, on se déplace dans ST FRANCOIS, cela dure
deux bonnes heures et c'est gratuit !!!!!


Dans le genre ballade gratuite, ne rattez pas les photos 1900  sur les cabanes.


Bonnes vacances à tous


Mais les retraités ont-ils le temps de prendre des vacances !!!!!!


Marc GEORGES


 


Réponse : LOUIS DE FUNES



DAN 06/07/2011 23:31



 


Salut Marc.
L'architecture d'aujourd'hui étant basé sur le confort intérieur avant tout, inutile de chercher des quelconques fioritures pour l'aspect extérieur des bâtiments, c'est avant tout une conception
pragmatique.
Pour l'appartement témoin, et bien voilà un témoignage de ta part qui nous averti de ce que l'on pourrai voir si on avait l'intention de s'y rendre. Personnellement ayant vécu dans ces années là,
le « confort » présenté dans cet appartement témoin était réservé aux personnes les plus aisées du Havre. Dans tout mon entourage, à Sanvic les WC était encore la cabane pas au fond du jardin,
mais au fond de la cour. La vie des ménages à cette époque reflétait plutôt l'homme qui rentre tard du boulot et la mère qui passe ses journées à tenir sa maison, avec, bien entendu, le peu de
moyen dont elle disposait. Je ne prends qu'un exemple la corvée du lavage du linge était faite le lundi, en ayant fait bouillir ce dernier dans une lessiveuse avec le tuyau central qui permettait
à l'eau en ébullition de remonter jusqu'au pommeau pour retombée ensuite dans le grand bac et ainsi de suite. Rien à voir avec la ménagère très bien coiffée qui mettait en route sa machine avec
un sourire jusque la.
Bref, l'appartement « témoin » est l'appartement « témoin » des gens aisés, et il n'était pas pléthore à l'époque !
Pour la tenue des guides touristiques après tout ce n'est pas une mauvaise idée que tu as là, il faudra embauché aussi des comédiens en tenue de travail, des « bleus » en général, car ça risque,
hélas, de devenir un costume d'époque inconnu pour nos descendants.
Mais ne soyons pas mauvaise langue, la visite que tu nous suggères pour le quartier St François est tout ce qu'il y a de plus plaisant.
A bientôt Marc et merci pour ce commentaire !



Jake 04/07/2011 00:18



 


Bonsoir Dan,


Où étais-tu grimpé encore pour avoir cet excellent point de vue de la petite maison que j'ai prise également mais de la rue ?



DAN 04/07/2011 00:19



 cette petite maison  je l'ai prise à partir des escaliers qui menaient (avant la construction de cet immeuble) aux immeuble qu'il y a derrière, j'ai eu la
chance un jour de trouver la porte ouverte; mon culot a fait le reste 


 


Bonne fin de soirée Jake !



eva 03/07/2011 22:36



C'est vraiment énorme ! J'espère qu'il y a des ascenseurs dans ces immeubles...



DAN 03/07/2011 23:07



Bonsoir Eva. je ne suis pas certain qu'il y ai un ascenceur dans tous les immeuble présentés ici. Peut être celui de la rue J Lecesne, mais pour les autres c'est
moins sûr. En général ce sont de jeunes couples qui emménagent dans de tels immeubles alors pas de soucis à se faire pour eux !
Bonne fin de soirée Eva !



Caroline.K 03/07/2011 07:10



Finalement Dan, tu restes très contemporain et j'adore ta façon de voir les choses, d'être curieux et d'anticiper. C'est vraiment ce qui va le plus me manquer, ce regard vers un ailleurs pourtant
si proche. Quel régal de lire les commentaires chez toi, je crois que c'est l'un des seuls blogs que je visite sur lequel les commentaires sont aussi enrichissants que les articles eux mêmes. Et
que tout çà se complétent finalement. Bises à la Danette et son épouse


Caro



DAN 03/07/2011 10:14



Bonjour Caroline. Bigre on me fait des compliments sur ce blog mais des comme ça rarement
J'ai choisi, avec mon complice Nicéphore, (le technicien de ce blog), Over-Blog pour la possibilité qu'il avait à pouvoir répondre aux commentaires. Je vois trop
souvent des blogs où on se demande si on a été lu ou pas. Ici rien de tel puisque chaque commentaire à sa réponse, mais c'est vrai que cela représente beaucoup de travail c'est aussi pour cette
raison que j'arrête quelques semaines afin de "recharger mes batteries" !
Je ferai une bise à "Danette" de ta part


Bon dimanche Caroline !



Jany 03/07/2011 00:04



Au moins LE HAVRE cest pas une ville qui s endort,ça bouge!!  Au fait je viens de voir sur le blog de JEAN PAUL que tu étais cloué au fond de ton  ton lit,bon soigne toi bien
pas d imprudence..Passe un bon week end quand mème, surement sur le PC et télé sans oublié la peinture....



DAN 03/07/2011 09:31



Bonjour Jany. Oui effectivement hier je suis resté au lit suite à un coup de froid assez sévère, mais ce matin ça va mieux merci. Je vais passer ce dimanche peinard
devant mon écran en attendant de recouvrer complètement la forme.
Bon dimanche jany merci d'être passé !



B. O. 01/07/2011 22:31



Toujours aux aguets notre Indiana Jones des rues du Havre. Bravo.



DAN 01/07/2011 22:44



Bonsoir Olivier et merci. Eh oui toujours à la recherche des changements intervenus ou qui interviendront dans la ville , d'ailleurs j'en ai encore photographié
aujourd'hui, la quête n'est donc pas terminée !
Bonne fin de semaine Olivier ! 



boboce 30/06/2011 22:40



Salut DAN


Celui de l'avenue Albert 1er, je suis passé à coté hier.


Ca fait bizarre ce petit cube à côté d'un tout fin et d'un balcon qui n'en fini pas!!!


En tout cas ce sujet est une source inépuisable d'article, avec ce qu'il se passe actuellement.


Ce n'est que la continuité du bombardement Anglais, la municipalité (elle n'est pas forcément toute seule) n'a rien à envier au généraux de l'époque, qui on donné l'ordre de raser le Havre.


A+



DAN 30/06/2011 22:55



Salut boboce. Il est vrai que celui du boulevard Albert 1er est vraiment massif comme immeuble, et je peux te dire, pour avoir été à l'intérieur lors de son
aménagement, qu'il y a une place énorme à l'intérieur. Certes c'est très confortable, mais question esthétique c'est autre chose.
Il n'y a pas que ce qui se passe actuellement, cela fait un moment que je photographie tous ces petits changements qui, mis bout à bout, finissent pas changé
l'aspect de la ville.
Quant aux destructions faites par les anglais on dit souvent entre amis que la municipalité fini ce qu'ils ont commencé, mais elle n'est pas la seule en cause,
l'économie a son mot à dire dans l'histoire, l'inconvénient c'est qu'à chaque fois elle fout l'alphabet en l'air pour ça !
Bonne fin de soirée Boboce !



Claude 30/06/2011 16:37



Bonjour Dan,


A la lecture de ta réponse faite au commentaire d'une envolée lyrique certaine de l'ami JPS, j'apprends que c'est là ton dernier reportage de cette " saison
" et qu'il nous faudra attendre la rentrée de Septembre si j'ai bien compris pour pouvoir de nouveau découvrir le passé et le présent de notre Cité nous attendrons donc avec impatience
.


A propos de ce présent reportage, et plus précisément de ton titre : " L'évolution du Havre " pour ma part je pense qu'effectivement Le Havre évolue mais pas
toujours forcément dans le bon sens...c'est mon sentiment et beaucoup de faits actuels nous le démontrent hélas .


Au vu des trois réalisations architecturales que tu nous présentes ( on aime ou on aime pas...c'est selon..!! ) , je constate que tu te montres très
prévoyant et que tu anticipes les éventuels futurs chantiers en prenant plein de photos en te disant : " çà peut toujours servir " et tu as bien raison .


En attendant de nouveaux reportages de ta part à la rentrée, je te souhaite de passer de bonnes vacances et je pense te revoir en Août devant ton 
"chevalet".



DAN 30/06/2011 17:21



Bonsoir Claude. Eh oui, il faut bien que je décroche comme je l'ai dis à JPS. Mon épouse étant encore en activité, (un point commun à tous les deux)  nous
n'avons pas trop le choix quant à la période des congés, c'est soit juillet ou août, alors le choix est vite fait. Donc il te faudra attendre septembe, peut être même octobre (tout dépendra de la
météo ) avant que "havrais-dire" reprenne le "collier".
Quant à l'évolution du Havre que ce soit en bien ou en moins bien il évolue sans cesse. Et même par le passé c'était pareil, sauf que là, avec les appareil photos
numérique nous pouvons fixer le détail de cette évolution jour après jour.
Dès le début j'ai pensé qu'il fallait que je photographie tout ce qui était susceptible de disparaitre. Ma femme avait déjà constater le fait en prenant en photos
les destructions autour de ce qui sera le centre Coty.
Avec Nicéphore ce fut le quai de Marne où, là aussi, l'évolution allait très vite.
Par la suite c'est, et c'est encore, chaque semaine que je parcours le Havre à la recherche de ce qui pourraient bien disparaitre, et dans notre cité c'est, hélas,
assez facile à trouver !


Bonnes vacances à vous aussi si vous partez ou pas, et rendez-vous sur la plage en août devant mon chevalet !



tce76 29/06/2011 21:23



Quand le batiment va.... tout va!


La pierre semble donc bien être un investissement durable.


Continues ainsi DAN, j'aime beaucoup.


 



DAN 29/06/2011 21:40



Bonsoir Thierry. Ce dicton est particulièrement judicieux concernant le Havre, car depuis quelques années, et ça tu as pu le remarquer, les grues fleurissent un peu
partout, alors le boulot ne manque pas et c'est tant mieux !
Quant à continuer comme ça, j'ai encore quelques chantiers en "réserve", ils seront diffusés dans l'année !


Bonne fin de soirée Thierry !



Papy Scham 28/06/2011 21:20



Des "avant-après" qui, un jour, seront une référence historique. Bravo pour ton anticipation de ces bouleversements.


Bonne semaine.



DAN 28/06/2011 22:46



Bonsoir Papy scham. Le fait d'anticiper me viens un peu des cartes postales, car les photographes de ces époques ne songeaient certainement pas à ce que deviendrait
leurs photos, c'est à dire des documents historiques. Alors bien que non photographe, je continue dans la même veine sauf que moi je sais que mes clichés pourront servir aux générations futures
dans ce sens là  !
Bonne semaine Papy Scham ! 



jps 28/06/2011 19:59



Par l'emblématique compas du Franc-Maçon, un bel article contemporain riche et plaisant !! Clair travail d'un observateur efficace, analyste délicat à l'esprit tranquille et accessoirement
peintre au style nourri de souplesse, de couleurs et de nuances..Voilà un homme, qui avec toute sa sagesse humaine, parcourt Le Havre (inutile d'ajouter De Grâce) d'est en ouest, du nord au sud
en balades ininterrompues, organisées, ludiques ou studieuses, qui nous fait la synthèse des époques en Havristorien averti, qui capture par le souvenir photograpique rues et avenues, qui entasse
méthodiquement dans son cerveau en ébullition à peine altéré par une dégénérescence sénile, des noms, des anecdotes, des faits et cette force, cette agitation fébrile qui l'empêche de rester en
place (au grand dam de Danette) l'emmène toujours plus loin presque à la limite des rêves d'un monde subtil et constructif..acharnement qui nous laisse cois pour cette passion du Passé/Présent,
souvenirs d'hier, pour le moins singuliers, qui attirent notre attention et égayent notre sordide vie de bloguiste limité..et oui, nous aimons ce Havrais-Dire à l'édition hebdomadaire
insupportablement manquant lorsqu'il est en pause, réputé par la justesse et la clarté des sujets proposés et le babillage de la page des commentaires..et oui, ce blog (faussement blog) s'est
construit une réputation par juxtaposition d'idées, a su s'imposer et se rendre indispensable, incontournable à une époque où la blogosphère havraise se disloque, s'éparpille, se réduit mais nous
sommes là face à un phénomène de société, une façon de consommer du média qui évolue sans cesse..concurrence, concurrence diront les uns..merci encore d'amenuiser le pessimisme ambiant d'une
période pré-électorale par ces images et ces mots qui nous regonflent..


Amitiés transformées..



DAN 28/06/2011 22:42



 


Salut JPS. Mince alors, ça c'est du commentaire dis donc, de grâce n'en jetez plus la cour est pleine. Quant à la "Danette ", mince alors, je n'avais pas songé à ce
diminutif, voila qui va se faire lever mon épouse. Pour le reste je fais confiance à ton imagination plus que fertile, car tu me décris parcourant les rues et avenues du Havre APN en bandoulière,
mais mon ami que fais-tu d'autre sinon la même chose, et ne sois pas "navrais, ni zouavrais, car voila deux néologismes qui doivent leur naissance à ta plume acérée, alors rivaliser avec un tel
talent que nenni , n'y compte point, je n'ai pas les épaules pour ça !
Quant à la pause il faut bien décrocher de temps à autre, sinon je perdrais le peu de neurones qui me reste, et puis comme tu le dis et puisque je suis
accessoirement peintre, tu as tout à fait raison, il me faut bien décrocher de temps à autre si je veux accrocher mes toiles.
Alors il va te falloir patienter jusqu'à la rentrée car c'est ici mon dernier article avant les congés. Mais console toi la blogosphère Havraise a de multiple
talents ce ne sont pas les "potavrais" qui me contrediront sur ce point !


Aller @ pluche JP,  comme disait le soldat de corvée !


 



Didier 28/06/2011 16:58



J'ai entendu parler d'une allée qui serait frappée d'alignement, rumeur?



DAN 28/06/2011 17:06



Salut Didier. Alors la je ne sais pas, mais il faudrait savoir de quelle allée on parle ? Il y en a beaucoup au Havre impossible de te répondre plus précisément
l'ami n'ayant pas accès aux projets communaux concernant la voirie, mais peut être as-tu plus de précisions à ce sujet non ?


@+ Didier !



Pierre 28/06/2011 14:04



Des Avant/Après récent. Comme quoi il n'est pas nécessaire d'avoir une collection de carte postale pour ce genre d'exercice.



DAN 28/06/2011 15:31



Bonjour Pierre. Tu as parfaitement raison, et en plus comme au Havre on "déconstruit" sans relâche, il suffit d'être un peu patient et voila le résultat ! Je suis à
peu près sûr que tu as, toi aussi, photographié quelque chose au Havre qui depuis a disparu non ?
Bonne journée l'ami !



Mousse 27/06/2011 20:43



Bonsoir cher Dan,


Je suis peut-être dure, mais je n'aime pas du tout ce genre d'immeubles.


Chez toi comme chez moi, c'est le même genre.


On élimine de belles maisons, au profit d'immeubles, qui pour ma part sont souvent décevants.


J'apprécie ton reportage.


Bonne semaine.


Amitiés.



DAN 27/06/2011 21:00



Bonsoir Mousse. C'est vrai qu'il y a un élément que je ne pense pas toujours en voyant ces nouvelles constructions, c'est que la plupart du temps l'architecte en a
fait ailleurs, ou qu'il s'est inspiré de tendance déjà vue aussi ailleurs. C'est pourtant vrai que cette tendance universelle uniformise quelque peu toutes nouvelles constructions et quelque soit
la ville. Je trouve ça vraiment dommage mais je ne vois vraiment pas comment on pourrait inverser cette propension. A moins d'utiliser le "protectionnisme" car je ne vois pas d'autres
alternatives à l'heure de la mondialisation !
Bonne soirée chère Mousse !



pere cantoche 27/06/2011 12:36



Salut mon bon Daniel.... pas beaucoup de temps pour aller sur les blogs actuellement... pas davantage pour tenir le mien... mais y'a quand même des priorités et, venir te faire un ti-bojour en
fait partie... non mais...


ai suivi d'assez près... en voisin, le premier chantier par toi évoqué... possible que tu ai pris cette photo, précisément le jour où l'on s'est croisés sur le dit-boulevard avanr d's'en jeter un
p'tit dérrière la cravatte que nous ne portions pas, pas plus ce jour-là que les précédents et les suivants... m'enfin...!


 



DAN 27/06/2011 12:48



Salut père Cantoche. Probable en effet que j'ai pris cette photo pendant une de nos rencontres, je retiens plus le fait de parler avec toi plutôt que ce que j'ai
photographier ce jour là. Alors vivement que nous puissions nous en jeter un "derrière la glotte" ensemble et que nous papotassions sur le Havre est ses constructions, sans oublier ses
"déconstructions" ce qui va de paire !
Repose toi bienThierry, car moi je vais me reposer également à partir de la semaine prochaine, à nos âges il faut savoir se ménager s'pas !


Alors à bientôt potavrais, et peut être sur la plage en août  pourquoi pas  ?



marcopolo76 27/06/2011 11:01



Bonjour Dan


Des exemples comme ceux là..il doit y en avoir pas mal sur la ville basse qui a radicalement changé depuis une quinzaine d'années que cela soit  bien ou mal..et je pense que ce n'est pas
fini..!


Bonne semaine


Marco



DAN 27/06/2011 11:28



Salut Marco. Exactement il y en a beaucoup, j'en ai recensé une vingtaine aux cours des deux dernières années et seulement en ville basse. Je ne compte pas les
simples restaurations ou rajouts qui se font parfois sur l'habitat ancien.
En fait j'ai le sentiment que petit à petit le Havre change et évolue sous nos yeux sans que l'on s'en rendre compte. Et en étudiant les archives photos du passé
j'ai ce même sentiment que les choses évoluaient aussi doucement qu'à l'heure actuelle. Il n'y a que le désastre de 1944 qui  a traumatisé les havrais de l'époque et qu'une fois la
reconstruction terminée tout était figé. Mais que non point, le Havre sur ces nouvelles bases continue d'évoluer sous nos yeux tranquillement. A nous photographes, de fixer sur capteur ces
subtiles changements. Ces photos profiteront à nos enfants et petit enfants qui pourront ainsi voir comment était la cité de leur père, ou grand père !
Bonne journée l'ami  ! 



François 27/06/2011 10:28



Dan,


Il me semble difficile de juger les nouvelles constructions sans avoir un grand recul temporel. De plus, des objets ou immeubles actuel trés banals voire triviaux pour nous sembleront peut-être
extraordinaires et d'un grand interet dans quelques siècles. Lors d'un voyage à Rome, je vis des immeubles de rapports (Isolae) construits par les romains présentant un grand interet
historique et qui devaient sembler à l'époque aussi triviaux et mal construits qu'un hlm des années 70 car on sait par des écrits que les gens s'en plaignaient régulierement.


Laissons le temps au temps !



DAN 27/06/2011 11:16



Bonjour François. Tout à fait d'accord pour laisser du "temps au temps" mais quand tu habites une maison c'est pour t'y sentir bien tout de suite et non pas un fois
mort (je plaisante bien sûr)
Maintenant s'agissant du jugement sur  la valeur esthétique propre à un  bâtiment il est vrai qu'il faut s'y habituer un peu avant de porter un jugement
"définitif".
Mais on entre là dans un domaine très complexe, car qu'est-ce qui fait qu'un objet une architecture etc,  va plaire à untel et déplaire à tel autre ?
On a l'habitude de dire que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, et bien pour l'architecture il en est de même. Si chacun ici peu exprimer son rejet ou son
adhésion à telle ou telle architecture, c'est bien la moindre des choses que de respecter ces opinions diverses à ce sujet, et moi je les respectes toutes ce qui fait peut être l'intérêt de ce
blog ?
Très bonne journée François et à un de ces jours j'espère !



Christophe 27/06/2011 10:01



C'est fou comme quoi notre ville se transforme en si peu de temps. Tu nous offre une belle série de cette transformation. Hâte de voir le reste des photos.



DAN 27/06/2011 10:12



Bonjour Christophe. Et encore, je n'ai pas pu suivre tous les changements intervenus depuis que je fais ce site, notamment en ville haute, il n'empêche que j'ai
suivi les principaux chantiers de la ville basse, dont les plus grands comme le commissariat de police boulevard de Strasbourg, mais les plus petit aussi comme ceux de cet article.
Pour le reste des photos je pense les publier au cours du dernier trimestre de cette année, car dès la semaine prochaine je met ce blog en pause pour la saison d'été
jusqu'à mi-septembre voire plus si septembre est ensoleillé. On pourra me retrouver à faire des tableaux sur la plage, entre autre, pendant le mois d'août et septembre.
Merci de ta visite et bonne journée Christophe ! 



isabelle 27/06/2011 08:02



Bon il faut avouer qu'il y a parfois du bon à construire du neuf sur des terrains laissés à l'abandon. Par contre on y perd en originalité !



DAN 27/06/2011 08:46



Bonjour ma chère Isabelle. Aaaaaah que voila une bonne surprise de te lire ici. Pour répondre à ta question un terrain vague n'est pas spécialement esthétique où
qu'il soit d'ailleurs, alors construire dessus est préférable en effet, bien que parfois je pense à tous ceux n'ayant pas de jardin dans une ville comme le Havre, ils seraient ravis de pouvoir
cultiver leur bout de jardin sans faire des kilomètres. La tradition des jardins ouvriers est encore vivace, bien que les terrains soient de plus en plus éloignés du centre ville.
Ce qui manque le plus, ce sont des architectes aux idées originales, aujourd'hui j'ai l'impression qu'ils se copient les uns les autres sans apporter quoi que ce
soit de nouveau dans le paysage urbain.
Mais bon, il faut bien que tout le monde vive n'est-ce pas !
Bonne journée à toi et...tes hommes



Otto Graf 26/06/2011 22:58



 


Je pense qu’effectivement, dans une ville neuve, avec un peu plus
de concertation, un peu plus d’autorité, on pourrait construire avec une idée directrice qui ne serait pas nécessairement autoritaire ni même uniforme. Je doute même que cela aurait une incidence
réelle sur les prix sauf ceux découlant d’une situation urbaine, d’où spéculation d’autant que l’on utilise les mêmes matériaux achetés au même endroit et avec un personnel pas mieux payé ici que
là.
Ce qui est dommage, c'est que le moche et le beau ont pratiquement aujourd'hui la même durée de vie.



DAN 26/06/2011 22:59



Après tout si on se réfère à ce qu'a fait A. Perret, il a supervisé l'ensemble, donné des lignes directrices et son cabinet d'architectes s'y est tenu. Chaque
architecte avait quand même une marge de création sur les travaux qu'ils effectuaient. C'est peut être cette raison qui fait que Perret est apprécié aujourd'hui.
Mais s'agissant de l'urbanisme d'aujourd'hui c'est à qui fera le moins cher. Comment dans ces conditions leur imposer une ligne de directrice si celle-ci va à
l'encontre de cette ligne ?
Le fait d'acheter en groupe les matériaux nécessaire à toutes constructions devrait permettre également d'en abaisser leur coût. D'ailleurs je soupçonne que tous les
travaux effectués à l'heure actuelle ont été ainsi acheté.
Quant à la durée de vie des constructions, souvenons-nous que, déjà ces dernières années les Bâtiments Perret de la porte océane ont subi un ravalement en profondeur à cause du béton éclaté de-ci
de-là éclatement du aux barres de fer à l'intérieur, et  qui ont rouillées avec les conséquences que l'on devine.
Alors je ne connais pas la durée de vie des matériaux modernes, mais si on en juge avec la nouvelle piscine de Jean-Nouvel aux dock café, ça ne laisse pas envisager
une très longue durée de vie puisque au bout de seulement deux ou trois ans, la façade et les murs de cette piscine commençaient à se délabrés. J'ai même du carrelage provenant de ce bâtiment sur
mon étagère, c'est dire si sa longévité me laisse sceptique...
Bonne soirée Otto graf !



louis 26/06/2011 22:55



Beau boulot, mais plaques ou pas plaques, je ne trancherai pas, il fait trop chaud !!!



DAN 26/06/2011 23:05



Tu as raison Louis, il fait trop chaud pour travailler comme dit la chanson, alors met en route ton ventilateur, sort ta bouteille du frigo, déplie ton transat, met
a casquette, demande à ta femme qu'on ne te dérange pas, et coupe le téléphone. Tu es près là ? Alors bonne nuit Louis, je m'en vais sur la pointe des pieds.....



geo 26/06/2011 22:26



Bonjour,


J'aime beaucoup le nouvel immeuble à l'angle de la rue Jules Lecesne et de al rue du Général Sarrail.


Au sujet de l'ancien siège de la presse havraise, certes ces plaques ne sont pas très heureuses, mais à mon avis celà permet de casser l'effet "surrélévation" qui aurait alourdis l'ensemble.



DAN 26/06/2011 22:53



Bonsoir Geo. Si je devais organiser un vote sur la meilleure architecture présentée ici, je pense que cet immeuble remporterait les suffrages. En effet il est très
réussi et cela prouve qu'Alcéane peut être un bon promoteur.
Quant à l'ancien siège de la presse havraise, certes ces plaques donnent de la cohésion à l'ensemble du bâtiment, même si j'aurais préféré qu'on ne toucha pas à
cette façade chargé d'histoire, mais c'est préférable à sa "déconstruction" car on en voit assez en ce moment pour ce réjouir de la préservation  de ces bâtiments,  car j'y ajoute celui
de l'ancienne poste. Preuve s'il en est qu'on peut préserver une partie du passé sans le détruire complètement !


Bonne fin de soirée Geo !



jeanpaul76 26/06/2011 17:54



Bonjour sous le soleil de mon quartier en parlant de quartier le mien change des constructions des formes sans âmes pour revenir au 54 avenues Albert 1er chaque jour j'ai eu l'occasion de voir la
démolition de la petite maison bleue pour découvrir un bloc de ciment si nos élues veulent décourager les éventuels nouveaux visiteurs et bien s'est réussi bon je ne vais pas m'énerver en plus il
fait chaud 45° sur m'a terrassé plein sud pour le carrefour des rues G. Sarrail et J. Lecesne. je ne trouve pas ça trop moche j'aime bien les balcons question de goûts .


bonne fin de soirée



DAN 26/06/2011 20:31



Bonsoir Jean Paul. Je crois que certains bâtiments font l'unanimité dans un sens ou dans l'autre. Ainsi celui de la plage n'est-il pas trop apprécié, surtout que des
anciens havrais, car cette façade maritime était assez cohérente et belle avec ses nombreuses villas sans parler du casino Marie Christine.
Peut être suis-je trop vieux pour subodorer ce qui sera l'esthétique du futur, ou tout du moins comment nos descendants jugerons ces constructions qu'on nous impose
aujourd'hui. Ce sera à eux de se prononcer le moment venu pour dire si tel ou tel bâtiment est digne de sauvegarde.
Mais à nos âges on ne peux plus juger avec des yeux neufs, alors laissons à nos enfants le soins de le faire !
Bonne soirée jean Paul ! 



Otto Graf 26/06/2011 15:18



La suite d’immeubles sur le Boulevard est particulièrement inesthétique.


Les architectes ne voulant pas que leur immeuble ressemble à celui construit par le  voisin ont vraiment réussi à se différencier en faisant du chacun pour soi à sa propre mode. Dans le moderne, of course ! Assez moche résultat. Quand les
architectes prétendent travailler pour l’esthétique de leur ville, il faudrait qu’ils adoptent une vision d’ensemble du paysage urbain.


On critique Haussmann à Paris (pas moi) on critique Perret (pas moi non plus, même si j’airais aimé moins d’uniformité) mais qui
critiquer, ici, quand visiblement chacun fait ce qu’il a envie de faire sans s’occuper du reste………..


Otto.



DAN 26/06/2011 20:10



Bonsoir Otto Graf. C'est du coup-par-coup auquel on assiste maintenant, fini les concertations ou les coordinations entre architectes. C'est d'ailleurs un peu
compréhensible car si à chaque fois il fallait convoquer tout ces messieurs on n'avancerait pas beaucoup. Mais il pourrait y avoir un cabinet de consultations au Havre afin qu'il y ai une
autorité pour supervisé les projets architecturaux. Après tout si je ne m'abuse il existe bien une autorité pour les permis de construire, alors pourquoi ne pas leur donner la fonction de
coordination ?  Mais c'est un peu, un voire, complètement utopique cette idée, car je suppose que l'argent a son mot à dire et que bien souvent c'est le dernier, alors on "fait-avec"
!


Bonne soirée Otto Graf



François 26/06/2011 12:33



Salut Dan,


Merci pour ces avant aprés récents qui nous rappellent que le Havre change insensiblement au fil des jours. J'aime à imaginer un havrais du siècle prochain utilisant tes clichés pour des
nouveaux avant-aprés qui nous surprendaient probablement beaucoup.



DAN 26/06/2011 12:41



Bonjour François. Quand je parcours le Havre je prends plein de clichés qui, je le sais bien, ne me serviront pas pour ce blog, mais certainement pour les
générations futures. Alors ton commentaire est très juste. Moi quand je vois certaines cartes postales, je devine que son auteur ne pensait pas à ce que j'en ferais ici, donc je ne représente
qu'un maillon de la chaîne du temps et ce sont nos enfants qui profiterons de nos photos !
Bonne journée François, et avec ce temps là c'est bien parti je crois !



phyll 26/06/2011 11:56



Salut mon pote,


sur les trois, c'est à mon avis, l'immeuble de la rue A. Dolfus qui transforme le plus la physionomie de la rue !... mais c'est quand même le cube en béton face à la plage qui remporte le prix de
la laideur !!! 


bon soleil et bonne chaleur !!!


à+  



DAN 26/06/2011 12:08



Salut mon pote. Celui du bld Albert 1er est en effet ce qui se fait de plus inesthétique question architecture, en fait il n'y a pas grand chose pour égayer sa
façade. Ceux qui l'habite par contre ont un vue sur la mer qui doit leur couter "bonbon", c'est sans doute pourquoi on autorise de telles constructions, rien de nouveau sous le soleil de ce point
de vue là, sauf qu'au début du XXe siècle ils avaient à cœur de les faire agréable à regarder, mais bon, c'est une autre époque.
Chaleur dis tu ? Pour l'instant je ne la ressent aucunement, mais faut que j'attende encore un peu, quand il fera 50° peut être pourrais-je éventuellement dire qu'il
fait bon, mais en attendant bonne journée...à l'ombre poto !



GL 26/06/2011 09:54



Effectivement cet immeuble est le cas d'école où l'on a une belle façade qui a été préservée avec tous les efforts qu'il a fallu mettre en oeuvre et qui est gachée par ces toles !



DAN 26/06/2011 10:08



Le promoteur m'avait dit à l'époque de la pose de la première pierre, qu'avec ces tôles sur l'ancienne façade cela aiderait à marier l'ensemble, le neuf et l'ancien
aux yeux des ceux qui la regarde. Je constate que ce n'est pas tout à fait le cas. De plus j'ai pu voir qu'ils avaient rongé une partie de cette ancienne façade pour apposer ces plaques. A mon
avis ils auraient du laissé l'ancienne telle qu'elle était sans y toucher, mais cela aurait peut être détonné avec le bâtiment dans son ensemble ?
@+ GL !



GL 26/06/2011 09:18



Dans certains cas, un coup de propre ne fait pas de mal.


Certains doivent regretter de perdre un peu de leur "échappée mer"


Comme le dit JMH, celui de la rue Jules Lecesne est assez bien intégré mais cette manie de mettre des toles, de plus sombres,  sur les façades n'est pas très gai et atténue l'élégance de
l'ensemble.



DAN 26/06/2011 09:38



Salut GL. C'est une "mode" en effet de mettre des tôles sur les façades, j'en veux pour preuve que j'ai recensé au moins 3 chantiers, en plus de celui-ci, où ils
utilisaient cette technique, rue J. Siegfried par exemple, où rue Fontennelle, bien que ce soit ici, aux dires de l'architecte, des plaques de cuivre façon "oxydée".
Mais pour ce dernier chantier ils ont appliqué ces plaques également sur la façade ancienne qu'ils ont, par ailleurs préservée. Mais était-il "utile" de l'habillée
comme sur la partie construite récemment au dessus ? Je laisse les lecteurs jugé par eux même avec cette photo :

Bonne journée GL et le bonjour à madame !



JMH 26/06/2011 08:28



Bonne idée de montrer ces évolutions. Le bord de mer suscite des convoitises terribles et le moindre espace vert tend à disparaître. Les constructions ne sont pas vraiment à la hauteur et on les
verra disparaître sans aucun regret dans quelques dizaines d'années. En ville, la lutte entre voisins atteint aussi des sommets et il n'y a aucune pitié pour enlever la lumière ou la vue du petit
camarade...


L'immeuble de la rue Jules Lecesne demeure intéressant par son initiateur (un organisme de logements sociaux ) et sa forme ( une sorte d'avant de navire). Il me fait penser à un autre immeuble du
boulevard Clemenceau qui a une forme de ce genre. C'est la preuve que la collectivité peut offrir de la grande qualité - j'allais dire du luxe- lorsqu'elle le décide.


 


 



DAN 26/06/2011 08:50



Bonjour Jean Michel. Cet immeuble construit par "Alcéane" rue Jules lecesne, a aussi ma préférence. En effet il me fait aussi penser à l'immeuble 'le
transatlantique" bld Clemenceau., avec ses balcons dans l'angle.  Mais beaucoup de maisons construites aujourd'hui ne sont que rigoureusement fonctionnelles, faut-il le regretter, oui sans
doute, mais ceux qui y habite ne pensent sans doute pas la même chose !
Quant à empiéter sue la lumière du voisin, il y a pourtant des lois qui protègent ceux qui pourraient être ainsi  lésés, mais peut être ont-ils des
compensations que l'on ne connait pas ?
Bon dimanche Jean Michel !



buddy2259 26/06/2011 04:51



Bonjour Dan,


Très bonne idée que ton  "avant-après" sans avoir recours à la présentation de  cartes postales (plus économique ...rire).Sur ces trois présentations l'on peut se
rendre compte que le résultat en fin de chantier et surprenant en bien à mon avis.


Merci pour ces photos qui sont le témoignage de l'évolution de l'architecture urbaine de notre ville.


Je te souhaite ainsi qu'à l'ami Nicéphore un bon dimanche sous le soleil!



DAN 26/06/2011 07:52



Bonjour Buddy. Là oui c'est nettement moins cher qu'avec les cartes postales, t'en sais quelque chose.
Le point commun de ces chantiers c'est que les demeures ainsi construites sont toutes confortables et répondent aux normes de construction de l'habitat. Ceux qui
emménage dans ces appartements ont tout à leur disposition. Chaque  espace est conçu pour être le plus confortable possible, un peu ce qu'avait fait Perret à son époque en devançant les
progrès technologiques de son époque. Ici, tout est fait pour l'écologie et l'économie d'énergie, tous ont été construit dans cette perspective !
Bon dimanche à toi et madame, ensoleillé cela va de soit !



LGV 26/06/2011 04:37



Merci de publier des chantier terminés en 2011, je peux ainsi voir comment "ma" ville change pendant mon absence.


en tant que réactionaire je me dois de préciser que j'aimais mieux avant, surtout que les nouveaux bâtiments manquent singulièrement de charme et de personnalité !



DAN 26/06/2011 07:41



Bonjour Cédric. Je discute assez souvent du "charme" de ces bâtiments, en fait il faut bien dire que les architectes  font en fonction de la demande.
Aujourd'hui on veut de la lumière, un garage, un balcon etc. Ils ne font que répondre à la demande. Une chose très importante également : le coût ! Là il faut admettre que construire revient
moins cher que restaurer, j'ai pu en faire l'expérience avec ma propre maison.
Alors c'est vrai qu'elles manquent de charme ces maisons, mais ceux qui les habitent s'en passe aisément !
Bon dimanche Cédric !