L'histoire de Bléville 1/2 (plans en fin d'article)

Publié le par DAN

L'histoire de Bléville est attestée dès le XI siècle. Son nom de Blainville se transformera jusqu'à devenir Bléville au XVIIe siècle. Au début du XXe siècle Bléville compte un millier d'habitants, son territoire est entouré par des hameaux du nom de, Bois-de-Bléville, Dollemard, Mare rouge, le Capuchet etc, devenus des quartiers havrais aujourd'hui. On ne peut évoquer cette commune sans parler des Dubocage de Bléville dont le père, grand navigateur a acquis des terrains sur cette commune, et le fils anobli par Louis XV qui sera maire échevin du Havre pendant cinq ans, de 1738 à 1743.

En 1897 l'arrivée du tramway favorisera les échanges avec le Havre, cette communication fera doubler sa population. A la veille de la guerre 39-45 Bléville compte un peu plus de cinq mille habitants. En septembre 1944 les bombardements feront un grand nombre de victimes et détruiront la majeure partie des habitations. L'église sera très endommagée. De ce fait la commune recevra la Croix de Guerre avec étoile de bronze. Pour faire face aux problèmes de la reconstruction, Bléville est annexée au Havre le 3 avril 1953.

NB : Le chiffre sous les photos renvoie à la position des photographes sur le plan en fin d'article.

 


Bléville ALG signée (4)La rue Pierre Farcis au début du XXe siècle (position 2) collection DAN.




Bléville ALG signée (4 bis)La rue Pierre Farcis en 2014 (position 2) Photo DAN.




Bléville ALG signée (2)L'église Saint Jean-Baptiste, à gauche, et la place du Docteur Levesque au début du XXe siècle. (position 1) collection DAN.




Bléville ALG signée (2 bis)L'église Saint Jean-Baptiste, à gauche, et la place du Docteur Levesque en 2014. (position 1) Photo DAN.

 

 


Bléville ALG signée (3)La rue Léon Hallaure au début du XX e siècle (position 4) . Collection DAN.


 


Bléville ALG signée (3 bis)La rue Léon Hallaure en 2014. (position 4) Photo DAN.

 



Bléville ALG signée (1)La place du Docteur Levesque depuis la rue Pierre Guillaume Petit dans les années 60 (position 3) collection DAN.

 


Bléville ALG signée (1 bis )La place du Docteur Levesque depuis la rue Pierre Guillaume Petit en 2014. (position 3) photo DAN.

 


BlasonLe blason de Bléville représente les armoiries des cinq familles seigneuriales qui ont possédé la terre de Bléville : En haut à gauche la famille Erquebourg - En haut à droite la famille Toustain - En bas à gauche la famille Auber - En bas à droite la famille De Maulde - Au centre la famille Du Bocage. (d'après Léon Braquehais en 1884)



plan blévillePlan général de l'agglomération du Havre avec la position du quartier de Bléville. Cliquez dessus pour l'agrandir. Détail ci-dessous.


plan bléville détailLe détail  du plan avec la position des photographes. Cliquez dessus  pour l'agrandir.

 

 

Deuxième partie la semaine prochaine.

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite.

Commenter cet article

marcopolo76 04/11/2014 19:34


Un vrai régale cet article , rempli plein de détailles à l'aide de ces cartes postales et de photos ...vivement la suite !


Bien vu pour le blason !


 

DAN 04/11/2014 19:38



Bonsoir Marco,
Et des détails tu vas en voir encore dimanche prochain, car on s'est mis à 3 collectionneurs pour illustrer mon article dominical .
Pour la blason comme on dit "il a de la gueule"


Bonne soirée l'ami !



phyll 04/11/2014 19:32


@ JPS et DAN,


je ne connais pas cet Alex, mais je compte bien em....bêter mon monde encore longtemps !!!...

DAN 04/11/2014 19:33



Bonsoir phyll,
J'y compte bien mon pote, à bientôt !



daniele paris 04/11/2014 19:15


  bonsoir Dan je me fais rare  mais suis tjrs eblouie par  votre recherche sur e Havre  je tiens  a vous en remercier une question  dites moi Dan je voudrais pouvoir
retrouver le Havre libre de 1965  et particulierement celui du 1 ou 2 janvier de cette annee ou mon fils est nee  souire  peut etre pourrez vous me renseigner


  grand merci  de nouveau


passez une bonne soiree

DAN 04/11/2014 19:32



Bonsoir Daniele,
Merci pour mon travail.
La meilleur façon de retrouver un journal précis, tout du moins de pouvoir le consulter, c'est de se rendre aux archives municipales fort de Tourneville où là les journaux sont soit microfilmés
(un appareil permet de les lire facilement) soit reliés en album.
Bien sûr vous ne pourrez pas emporter ce journal chez vous, mais vous pourriez en faire une photo numérique ce qui est autorisé aux archives à conditions de ne pas utiliser de flash qui pourrait
gêner les autres lecteurs.
Une autre possibilité est de se rendre dans les locaux du Havre-Libre Havre-Presse, les deux étant regroupés au 113 boulevard de stasbourg. Là vous pourrez demander à consulter leurs archives
comme j'ai pu le faire il n'y a pas longtemps.
Voila, j'espère avoir répondu à votre attente.
Très bonne soirée Danièle. 


 



JPS 04/11/2014 12:06


à @PHYLL  ...dingue, tu es né le même jour qu'Alex Angulo mais il n'est plus de ce monde !!


Longue vie à toi !!!!!!!!!!!!     JPS

DAN 04/11/2014 12:29



Salut JP,
Je ne sais pas si l'ami Phyll connait cet acteur, mais moi non, et je suis allé sur wiki pour en savoir un peu plus sur cet homme.
Bon, à toi Phyll.....



tce76 03/11/2014 21:57


Salut Dan


Bléville est un quartier que je connais bien. J'aime bien cette place aux allures de petit village.


Il y a de supers commerces dont un de ces bouchers... . Nous y allons d'ailleurs régulièrement, et la petite
boutique est tout le pleine. Ca ne trompe pas !

DAN 03/11/2014 22:50



Bonsoir Thierry,
Ah oui en effet pour quelqu'un qui n'habite pas ce quartier se déplacer de la sorte indique bien la qualité du dit commerce. En plus la place est agréable, alors pourquoi se priver de ces
plaisirs !
Bonne fin de soirée Thierry !



Makara 03/11/2014 17:55


Salut


Tiens, je ne savais pas qu'il y a un blason pour Bléville. Mais je ne l'ai pas vu à Marie d'Annexe quand je faisais job été.. Ou alors je l'ai raté !


Et dire que un membre de ma famille me disait que Bléville, il y avait des champs de blé parce que il y a "blé" dans Bléville ! Je ne l'ai pas cru parce que l'église est trop ancienne pour penser
que Bléville est un quartier créer de toute pièce dans les années 50 ! Bléville est plus un village qu'un quartier.


En regardant les photos de Francois R, surtout celui de 1936 : ce sont des Clos-masure ?


Makara

DAN 03/11/2014 18:07



Bonjour Makara,
Il est possible que le blason de Bléville ne soit plus affiché dans les mairies depuis l'annexion, le plus logique est qu'il y ait des blasons du Havre avec la salamandre, mais on pourrait en
effet rappeler ce blason dans la mairie à côté de celui du Havre.
Pour l'origine du mot Bléville je pense que mon article répond à cette question, mais c'est tentant d'y voir la ville du blé !
Les clos-masure étant une particularité Cauchoise en général, il est probable en effet que ceux qu'on voit sur les photos aériennes en soit, ce ne serait pas étonnant.
Bonne soirée Makara


 



C&B 03/11/2014 17:24


Nous arrivons après la ruée du dimanche sur Havrais-Dire !
Bel article tout à fait dans l'esprit de votre blog.
Les arbres de la place Levesque ont bien poussé depuis les années 1960
A quoi sert l'espèce de "panier" situé à l'avant du Tram de la rue léon Hallaure ?
Amitiés ventées des Chambaran. C&B

DAN et nicephore 03/11/2014 17:44



Bonjour C&B,
Si tu viens après la ruée il n'y aura plus d'or à extraire .
Blague à part le filet à l'avant du tramway servait à éviter d'écraser les personnes qui auraient pu tomber devant ce tram, l'homme (ou la femme) était ainsi pris dans le filet et ne pouvait
passer sous les roues, autrement dit déjà un principe de précaution !
On se rend compte également avec les photos de la croissance des végétaux, ici les arbres, ceux-ci donnent un aspect "village du sud" tout à fait agréable à cette place publique !
Bonne fin de journée les amis


 


Bonne remarque Bernard, d'un ex-technicien en hygiène et sécurité ( il est vrai que ta spé était légèrement plus compliquée
technologiquement que la protection de tram ! ) A ce propos, et puisque Dan a parlé de ruée vers l'or, voici une image qui montre bien le même dispositif installé sur les trains de far-west.
Amicalement. NICEPHORE





 



phyll 03/11/2014 15:59


à JPS :


raté de peu l'ami....... je suis né le 12 Avril 1953 !!!!......

DAN 03/11/2014 16:01



Bigre à 9 jours près dis donc c'est pas passé loin !



JPS 03/11/2014 11:00


Tiens, moizossi n'ai habité l'endroit de 81 à 83 juste derrière l'église dans la rue A Samain près du groupe P Boucher ..Vols dans les garages et dégradations sur les voitures nous ont fait fuir
vers la rue Demidoff, dommage !!  Je constate que tu prends de la hauteur en nous faisant découvrir ce quartier, peu photographié semble-t-il..heureuse découverte pour ceux et celles qui ne
connaissent Le Havre uniquement par le biais de clichés basse-villiens .. initiative bienvenue, idée originale, je n'en attendais pas moins de toi ..pourvu qu'ça dure !! quelqu'un connait-il un
quidam né le 3 avril 1953 ??  


Amitiés jipéesques mes bons amis ...

DAN 03/11/2014 11:17



Salut Jean-Pierre,
Ben oui tu vois j'ai eu la force de monter la côte et d'y faire un reportage. Si je ne vais pas souvent en ville haute, c'est tout simplement que les clichés anciens y sont fort rares et couteux,
donc je ne peux faire d'article à ce sujet que dans la limite de mes moyens physiques comme pécuniaires. Tant que je trouverai des photos anciennes me permettant d'illustrer les quartiers nord
(ou autres d'ailleurs), du Havre, il n'y a pas de raison que je ne continue pas mes investigations dans d'autres parties du Havre, d'autant plus que certains quartiers sont très intéressants à
étudier, je pense à ceux ayant connu un développement industriel avant de connaître un développement urbain suite à la disparition des dites usines.
Personnellement je ne connais personne né un 3 avril 1953, mais si un lecteur en connait...?


Amitiés Danesque (pas dantesque hein) JP






jeanpaul76 02/11/2014 23:13


Salut mes amis


voilà un quartier méconnu en ce qui me concerne, je ne me l'explique pas . il a été longtemps un quartier de jonction pour accéder vers la partie nord je pense Étretat... ce quartier n'a pas subi
trop de modifications, par contre il a vécu sur lui-même pendant des années et là nous observons des constructions croissantes, vers la partie nord je pense le Grand hameau, Sinon il reste dans
la pure tradition une place une église et des commerces circulaires . Peut-être cette partie-là que j'apprécie ;


voilà encore une histoire ficelée que de souvenirs pour chacun d'entre nous, des vies construites une jeunesse mêlée à des amours c'est beau non !


su ceux  je vous souhaite une excellente semaine à mon avis plus humide pour ne pas dire mouillée


Bonne soirée  

DAN 02/11/2014 23:23



Bonsoir Jean-Paul,
Alors si tu ne le connais pas plus que ça, tu devrais y faire un tour et nous prendre des photos comme tu en a le secret. Je suis sûr que l'église la nuit avec son illumination t'inspirerait.
C'est vrai que le Grand Hameau a fait reculé les limites de la commune enfin du quartier. D'ici quelques années l'église et la place seront au coeur d'un quartier très vaste. Mais en conservant
cette place et ses commerces il fera toujours bon s'y promener.
La vie l'amour la jeunesse comment veux-tu que je te dise que ce n'est pas beau hein
Excellente semaine même s'il pleut dans ce cas là on pense aux escargots à qui ça fait plaisir !
Bonne fin de soirée Jean-Paul et à bientôt !


 


 



COURSEAUX 02/11/2014 20:52


Bonsoir Dan et Nicéphore


Article très intéressant, moi aussi j'attends avec impatience le suivant. Vous parlez des hameaux qui sont devenus des quartiers. La rue des Moteaux tient-elle aussi son nom d'un ancien hameau ?
où bien l'origine est autre.


Bonne soirée.


Martine

DAN 02/11/2014 22:58



Bonsoir Martine,
Les Moteaux était un hameau qui, d'après les plans d'avant guerre, se trouvait sur la commune d'Octeville à la limite de celle de Bléville. Aujourd'hui ce hameau a été inclus dans la commune du
Havre, mais n'a pas donné de nom à un quartier précis mais plutôt à une rue. J'ai connu une personne un fermier pour tout dire, qui habitait dans ce hameau autrefois.
Beaucoup de rues ou de quartiers ont été ainsi "baptisés"ce qui facilitait les administrations il faut bien le dire.
Bonne fin de soirée Martine


 



eva 02/11/2014 19:10


Finalement, grâce à la présence des églises inchangées, je ne vois pas tellement de différence sur ces photos entre "avant" et "après"... Merci Photographe ! 

DAN 02/11/2014 19:23



Bonsoir poétesse


Il est en effet fort heureux que cette église ait pu être sauvée, ça permet de bien se situer par rapport aux deux époques. Mais tu verras le semaine prochaine qu'il s'en est fallut de peu pour
qu'elle disparaisse complètement, cela aurait été bien dommage déjà qu"ils" nous ont "bousillé" pas mal de choses....
bonne semaine Eva


 



boboce 02/11/2014 19:07


Re salut Dan


Pour l'aérodrome tu peux glisser une ligne, car on a pas forcment les mêmes visiteurs.


Les bombardements de l'aérodrome visaient surtout les fortifications du mur de l'Atlantique, en particulier les tourelles du Jean Bart surnommé "Grosse Bertha".


Bonne soirée


A+

DAN 02/11/2014 19:17



Bonsoir boboce,
J'ai mis le lien vers ton blog mais peut être faudrait-il que je mette le lien direct sur l'article en question, je pense que ce serait mieux comme ça :
http://aviation-le-havre.over-blog.com/article-le-meeting-de-la-baie-de-seine-1910-1-55263855.html


Ainsi nos lectorats se rejoindront-ils sur ce sujet qu'est Bléville !
Merci pour les précisions concernant les bombardements des batteries de dollemard car je pense que c'était ça qui était visé, tout du moins au début ensuite ça a "dérapé" quelque peu hélas .
@+ boboce 


 



denis 02/11/2014 17:37


Article passionnant comme toujours. J'y apprends beaucoup sur ma "ville" de naissance

DAN 02/11/2014 17:50



Bonsoir Denis,
Quel plaisir de te voir ici. J'essaie dans la mesure de mes moyens de raconter l'histoire du Havre du mieux que je le peux et je dis souvent que ce sont les commentaires me font continuer car
sans eux j'aurai l'impression de parler dans le vide. Alors merci pour le tiens et bonne soirée Denis ainsi qu'à Fabienne



phyll 02/11/2014 16:26


salut mon pote,


j'aime et je connais bien ce quartier pour y avoir habité de 1977 à 1986...


le marché du vendredi est très attractif et sympathique !!! et il m'arrive d'y aller de temps à autres car j'y ai toujours mon agence banquaire... et puis ça fait rouler un peu ma vieille Laguna
!!!


bonne fin de journée et à bientôt poto !!!

DAN 02/11/2014 16:35



Salut mon pote,
Déjà je constate que ton PC fonctionne correctement, ce qui est déjà très bien.
Pour ce quartier il faudra qu'un jour, un vendredi plus exactement, j'aille au marché voir un peu comment il est. Moi qui ai grandi au dessus d'un autre marché je connais bien l'ambiance qu'on
peut y trouver.
Quant à ta vieille Laguna t'inquiète, c'est fait pour durer ces bagnoles là, de plus tu la ménages comme une vieille dame alors ça peut durer longtemps
Bonne fin de journée Phyll


 



E.C. 02/11/2014 16:01


Bonsoir Dan,ce quartier que je connaissais surtout du fait de visites professionnelles est en effet fort intéressant et actif:les plans permettent bien la visualisation des
lieux,et d'en mieux comprendre l'historique lors de la reconstruction.Heureuse idée d'avoir pu reconstituer le quartier et l'église:j'ignorais qu'ils fussent si abîmés lors de la guerre 39/45
(suite dimanche prochain, attendue...) ! Merci donc pour ce gros travail,ainsi,entre-autre, qu'à François R.,Joël pour Ste.Adresse,et "l'père Cantoche",dont l'émotion n'est pas
dissimulée.Bonne soirée.E.C.

DAN 02/11/2014 16:24



Bonsoir monsieur "C"
En effet Bléville a fortement souffert des bombardements, et nous verrons la semaine prochaine ce qu'il restait de l'église et de ses alentours, ce que je remarque dans cette reconstruction,
c'est le fait d'avoir fait des logements et commerces à taille humaine sans grand ensemble comme fut reconstruit  Le Havre. C'est d'ailleurs dans les années 60' que ces grands ensemble sont
sorti de terre, sinon il a su garder son esprit villageois.
Les amis commentateurs sont plein de talent et ce blog est complété par les lecteurs, une spécificité havrais-dire
Bonne fin de journée monsieur"C" 


 


 



François R. 02/11/2014 14:37


Je recommence mon petit jeux qui consiste à recadrer des photos aériennes. Ces photos montrent l'évolution de la place de Bléville de 1939, 1946, & 1962. La flèche rouge indique l'arrière de
l'église.


A partir de 1962 l'évolution est minime à l'est l'église, à part l'agrandissement de la mairie, par contre, depuis 62,  à l'ouest et au nord, l'urbanisation fut galopante !


1939 :





1946 :





1962 :



DAN 02/11/2014 16:10



Bonjour François,
Et bien dites-moi vous avez une belle collection de photos aériennes, et sur celles-ci on voit nettement l'évolution de Bléville !
C'est flagrant, on voit bien que depuis 1962 l'église se fait encercler petit à petit, mais fort heureusement sans que l'aspect "village" en soit affecté. Voila le type de documents que j'aimerai
avoir avant l'écriture de chaque article.
Merci François de nous les montrer et bonne fin de journée. 


 



GL 02/11/2014 12:04


Le plus spectaculaire est la transormation de la rue Léon Hallaure et la non recontruction sur ce qui est maintenant la place de Bléville.

DAN 02/11/2014 12:14



Bonjour Gérard,
En effet ce cette rue ayant totalement changée après les bombardements c'est difficile de reconnaitre ce qu'il en reste aujourd'hui, et l'on verra la semaine prochaine avec d'autres photos de
cette rue qu'elle n'a plus rien à voir avec l'actuelle artère, heureusement l'église nous donne un point de repère pour s'y retrouver !
Bon dimanche Gérard !



Gédé 02/11/2014 11:59


Bonjour,


Bléville, c'est le quartier où ma femme est née, c'est pourquoi le code commune de son numéro de Sécurité Sociale n'est pas 351 comme tous les havrais pure souche, mais 102.


Pour ma part, Bléville est totalement absent de ma jeunesse. Mais maintenant que j'habite au Mont Gaillard, je fréquente plus souvent ce quartier où je vais faire quelques courses. J'aime
beaucoup cette place qui a des allures de village irréductible avec son église et ses petits commerces sur qui les grandes surfaces et les centres commerciaux ne semblent avoir aucune
emprise. 


Une question : Tu dis dans ton commentaire que Bléville a été annexé au Havre pour faire face aux problèmes de reconstruction. C'est certainement ce qui a décidé à conclure l'affaire, mais il me
semble avoir lu quelque part, et même en avoir parlé sur mon blog (mais quand ?) que l'affaire était en discussion bien avant la guerre. Me trompe-je ?


Bon dimanche

DAN 02/11/2014 12:10



Bonjour Gédé,
En tout état de cause c'est un quartier attachant de part son histoire et de par sa disposition autour de l'église qui lui confère un effet village indéniable, aussi j'espère qu'il restera
longtemps ainsi.
Tu as tout à fait raison à propos de l'annexion, elle était envisagée depuis longtemps c'est d'ailleurs pourquoi elle a été accélérée afin de bénéficier d'une aide de l'état conséquente lors de
sa reconstruction, mon ami B58 qui a étudié


certains dossier des dommages de guerre en sait quelque chose.
C'est toujours délicat de se pencher sur ces dossiers des domages de guerre car ils sont très complexes et demandent une étude approfondies, mais pour Bléville le fait d'être rattaché au Havre à
facilité aussi les démarches administratives, et ce n'est pas rien.
Bon dimanche Gérard et à bientôt 


 



Joël 02/11/2014 11:50


Merci de nous faire voyager dans le temps Dan !


Superbes cartes postales & toujours aussi bien documenté...bravo !!

DAN 02/11/2014 11:57



Bonjour Joël,
Je pourrais te retourner le compliment l'ami à propos de Sainte Adresse


Bon dimanche Joël et merci pour mon travail



Papy Scham 02/11/2014 11:32


Bonjour Dan


Je constate sur les anciennes photos qu'il faisait bon vivre dans cette commune. Les vues actuelles nous montrent tout de même un certain dynamisme commercial. L'église, malgré son endommagement
pendant la guerre, est une belle réussite de reconstruction. Encore un superbe reportage. Bravo à vous deux.


Bon dimanche et excellente semaine.


Cordialement: papy Scham

DAN 02/11/2014 11:45



Bonjour Papy Scham,
C'est une des caractéristiques de ce quartier qui a su resté de taille humaine sans trop de grands ensembles bien qu'il y en ait sur son territoire, mais le coeur est préservé avec cette place
autour de l'église. Nous verrons le semaine prochaine que cette église a fortement souffert des bombes mais qu'elle s'en ait remise malgré tout.
Bon dimanche Papy Sham



Franciscopolis 02/11/2014 11:31


Salut Dan, j'imagine que Blévile a été bombardée à cause de l'aérodrome tout proche. Je ne savais que le bois de Bléville faisait partie de la commune car finalement c'est assez loin. Il va
falloir que j'y aille faire quelques croquis un de ces jours a plus

DAN 02/11/2014 11:39



Bonjour François,
Les bombardements ne visaient pas spécifiquement l'aérodrome puisque la Luftwaffe n'était plus trés active en 1944, les bombardements sur Bléville ont continués en direction de sanvic, donc on
peut supposer qu'ils bombardaient pour impressionner les allemands afin qu'ils se rendent, mais saura-t-on jamais pourquoi un tel déluge de bombes sur une ville comme le Havre ? Les historiens
s'interrogent encore.
Quant aux croquis j'ai hâte de voir ça !
Bon dimanche François !


 



l'père Cantoche 02/11/2014 11:15


Tite rectif, mon bon Dan...


Je n'ai point vécu à Bleville pdt 25 ans...


tu le sais bien, que diantre, vieux brigand...j'ai vu le jour en 1942 et c'est " Rue Felix Faure " que j'ai sévi jusqu'en 1964 ( année de la destruction volontaire par méchantes pelleteuses du
pavillon que louaient mes parents pour y construire des immeubles que tu connais bien )


M'ENFIN  !


a bientôt, montigars

DAN 02/11/2014 11:26



oups dont acte l'père cantoche, ben oui tu m'a raconté tout ça par le menu en plus m'enfin, je ne devais pas être réveillé à 100% tout à l'heure.
Méchantes pellteuses ça tu l'as bien dis,car elles prospère dans notre bonne cité, ainsi en ce moment sont-ils en train de démolir le bon Pasteur non mais j'te jure :-(
A bientôt Thierry !



François R. 02/11/2014 10:33


Bonjour,


Tres belle série d'image , merci.


Impressionnante la grande place en 1960, sait-on pourquoi elle n'a pas été reconstruite, du moins en partie, comme avant guerre ?


C'est vrai que cet endroit est encore commercialement dynamique et accueil un grand marché.


Bon dimanche.

DAN 02/11/2014 10:55



Bonjour François,
Non rien ne dit dans les archives pourquoi aucun bâtiment n'a été reconstruit ici sur cette place, mais on peut supposer qu'une reconstruction dessus n'aurait pas permis d'élargir les rues
alentours, et finalement la fait qu'il y ait une place au lieu de logement donne un air de village plus accentué à cette partie de quartier, surtout que l'on est face à l'église dégageant ainsi
sa perspective.
Bon dimanche François ! 


 



l'père Cantoche 02/11/2014 10:30


Un quartier que je connais bien. Mes parents y ont emménagé dans un pavillon situé Rue Desramé en 1964 et, tel Tanguy, adolescent retardé et quelque peu endormi, j'y ai eu ma chambre de
célibataire boutonneux jusqu'à, tout d'même, 25 ans... âge respectable pour rencontrer " la Patronne " qui me fit déménager pour le pire et le meilleur.


Le pavillon de Bléville devint jusqu'en 1990 le théâtre heureux de réunions familiales pour les 4 couples formés par mes 2 frères, ma soeur et moi-même. Nos progénitures naissantes soit 9
petits-enfants faisant le bonheur de mes parents devenus de formidables Papy et Mamy...


mais rien ne durant dans la vie et tout ayant une fin, celles de mon père et de ma mère survinrent en 1990 et 1995...  et le pavillon fut vendu...!


et l'église de Bléville fut aussi le théâtre, malheureux celui-ci, de l'enterrement de mon père et tes photos m'évoquent ce souvenir émouvant...


Passons sur mes souvenirs personnels pour en venir à votre article, chers Dan et Nicéphore, et notamment l'évocation de ces bombardements sur Bléville... s'agit t'il de destructions provoquées
par des bombardements aériens comme ceux du Havre ou, plutôt, de destructions provoquées par des combats au sol entre Anglais et Allemands...?


La maison dans laquelle mes parents ont emménagé en 1964 était une re-construction en briques rouges sur un terrain où une vieille maison de caractère appartenant à une tante de ma mère a été
rasée lors de ces bombardements...


Comme d'hab, un reportage très intéressant, et de surcroit sur un quartier qui me tient à coeur. J'attends avec gourmandise la suite, dimanche prochain.


Boujou, lestigars  !


 

DAN 02/11/2014 10:48



 


Boujou l'père cantoche,
La rue Desramé n'est pas très éloigné des endroits que je montre aujourd'hui, et si tu as vécu 25 ans dans cette maison dis toi bien que c'est jusqu'à 30 ans moi, alors tu vois rien
d'exceptionnel.
Les maison familiales ayant bercé notre enfance et notre adolescence reste à jamais gravé dans notre mémoire, avec toutes les scènes familiales qui s'y sont déroulées, je comprends parfaitement
ton sentiment la dessus.
Pour l'église c'est la semaine prochaine que j'en parlerai et tu verras qu'elle revient de loin.
Ce sont des bombardements comme au Havre et à la même époque, en septembre 1944, qui ont eut lieu ici, et tout comme au Havre ils ont été complètement inutiles. Les anglais sont plus entrée par
la Brèque et Caucriauville bien qu'ils aient aussi passé par ici comme tu peux le constater sur ce plan d'attaque des «alliés» ci-joint.

Merci pour ton appréciation à propos de cet article et à très bientôt Thierry. 


 



FAH 02/11/2014 08:45


Bonjour Dan et Nicephore


Merci de noous faire revivre ce malheureux quartier démoli, où il faisait surement bon vivre. Nous montreras-tu des guinguettes la semaine prochaine?


Je trouve très bien ton système de cartes pour situer les endroits.


Bon dimanche à tous, et si je puis me permettre, ces jours de recueillement dans les cimetières sont aussi l'occasion d'aider le Souvenir Français à entretenir les tombes des soldats morts pour
la France. Soyez généreux!


FAH

DAN 02/11/2014 08:57



Bonjour Françoise,
Si j'avais eu quelques illustrations ou photos de ces guinguettes nul doute que je les aurais publié, mais voila je n'en possède pas, dommage.
Merci pour le système des cartes, car par mail interposé, on m'a souvent fait la remarque que beaucoup de nos lecteurs étaient en dehors du Havre et, de ce fait ne connaissaient pas du tout la
configuration de la ville, ou alors ils ne s'en souvenaient plus, avec ces plans qui seront désormais publiés chaque semaine je comble un manque.
Tout à fait d'accord en ce qui concerne les soldats morts pour la France, que serions nous aujourd'hui sans leur sacrifice ?
Bon dimanche Françoise


 



boboce 02/11/2014 08:34


Salut Dan


 


Voici un nom lié à l'histoire de l'aviation havraise.


L'aérodrome de Bléville est le premier à recevoir l'autorisation de circulation aérienne.


Aujourd'hui ce terrain est devenu stade Youri Gagarine.


 


Bon dimanche


A+

DAN 02/11/2014 08:39



Salut boboce,
En effet Bléville a été le théâtre des premiers aviateurs au Havre, d'ailleurs pour ceux qui voudrait connaitre cette histoire je leur conseil de venir chez toi ici :
http://aviation-le-havre.over-blog.com/
afin d'en savoir plus, car tu as très bien écris cette histoire donc il était inutile que je m'y attarde.
Bon dimanche boboce !


 



buddy2259 02/11/2014 03:27


Pour cette première partie de l'histoire de Bléville ,un bien bel historique suivi d'une très belle série de cartes postales et photos....un vrai régal pour le lecteur du dimanche que je
suis.


Je me pose une question : que serait devenu Bléville sans cette annexion du 3 avril 1953 ?


Bon dimanche Dan et Nicéphore.

DAN ET NICEPHORE 02/11/2014 08:07



Bonjour Buddy,
Merci pour l'article, quant à savoir ce que serait devenu Bléville sans l'annexion sans doute cela aurait retardé sa reconstruction, ses habitants auraient peut être trouvé un logement ailleurs,
et de ce fait Bléville serait devenu une zone sinistrée, non seulement du point de vue dégâts matériel, mais également du point de vue social si ses habitants avaient été obligé d'aller ailleurs.
Fort heureusement tout cela n'est pas arrivé et on peut voir, notamment autour de la place du docteur Levesque, que ce quartier est très dynamique.
Bon dimanche Buddy


 


Bonjour buddy, je pense cependant que Dan est un peu pessimiste sur le sort d'un bléville non annexé, Fontaine la mallet par exemple, autre commune encore plus
sinistrée d'ailleurs que Bléville, a bénéficié d'une reconstruction exemplaire sans être dans le giron du Havre. Amicalement. NICEPHORE


 


Si j'ai écris ça c'est que Fontaine a bénéficié d'une aide que Bléville ne pouvait avoir !