L'histoire des bourses au Havre. 1/3 (E-5) (G-6) et EF-7 sur plan)

Publié le par DAN

  La première bourse se dressait, de 1784 à 1862, place d'armes appelée aussi place François 1er. Cette dernière se situerait aujourd'hui devant l'espace Graillot quai John Kennedy.


1ère bourse 1720-1839La Place d'armes, ou place François 1er, avec la première bourse de commerce. Coll DAN.

 

 

+ ou - empla1ere bourseLe même endroit dans la mesure du possible aujourd'hui. Photo DAN.

 

En 1840 l'emplacement devenant trop exigu les courtiers s'installèrent provisoirement devant l'église Notre Dame et formèrent ce que l'on appelait «la bourse au canon» du fait de la présence d'un vieux canon à cet endroit.

 


ND 72 ppp détraméL'église Notre Dame devant laquelle se tenait cette "seconde Bourse"Coll DAN.


Mais l'intense circulation qu'il y avait en ce lieu les contraignit à se déplacer place Louis XVI (Charles de Gaulle aujourd'hui). Sur cet espace les transactions se faisaient, soit en plein air, soit les jours de mauvais temps, sous les arcades du théâtre ou dans les brasseries environnantes.
Il fut question de construire un bâtiment en lieu et place du Théâtre, qui brûla dans la nuit du 28 au 29 avril 1843, mais la municipalité refusa préférant garder et reconstruire ce théâtre au même emplacement.

 

 

disposition texteLa place de la Mâture, ou place Louis XVI en 1787, a ensuite porté plusieurs noms, place de la comédie en 1822, appelée aussi place du théâtre, puis place Gambetta en1883. Cette dernière sera divisée en deux avec le côté Est qui deviendra place Charles De Gaulle en 1970, et du Côté Ouest Espace Oscar Niemeyer à la mort de ce dernier en 2012.

Photo montage DAN.

  

(Suite la semaine prochaine)

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite.


Commenter cet article

Mousse 01/06/2014 20:21


J'aurais dû commencer par ce billet !


J'aime bien les jolies photos.


C'est toujours bien chez toi.


Je n'étais pas beaucoup à Bruxelles ce week-end.


Je ne t'oublie pas.


 

DAN 01/06/2014 20:31



re bonsoir Mousse,
Quand j'ai écris cet article j'ai pensé à toi en l'illustrant avec des gravures anciennes, toi qui aime les belles choses, je me suis dis "ça va lui faire plaisir" !


On a parfois des week-end un peu chargé, mais du moment que ce temps est bien occupé !
Bonne soirée et bonne semaine chère Mousse !


 



Makara 28/05/2014 00:00


Yoh


Trois articles sur la bourse de commerce, je suis ravi, la bourse de commerce est très riche en histoire et pourtant peu connu des Havrais ! Grace à vous, on la redécouvre !


Alors comme ca on fait les transactions, devant l'Eglise Notre Dame ???? Ca ne dérange pas les gens d'Eglise ?  Et dehors en plus !!!! Woow je ne savais pas ca. Ils n'ont peur de rien ces
boursiers. Enfin de l'époque. Je pense pas que les boursiers de maintenant, ils sont trop habitué dans le confort matérielle...


La place de la Mâture, donc c'est à cet endroit que les marins construisents les Mâts ?


Et le vieux canon de la "bouse au Canon" ? Il est ou ?


JMH a raison en disant que la Bourse de commerce du Havre a été numéro un mondial pour Bourse de Café, de Coton et des épices ( surtout cannelle). J'ai su ca par un prof d'histoire. Le Havre
était un grand port et de Bourse de commerce malheureusement la seconde guerre mondial a tué la bourse de commerce. Et c'est London, encor et tjs les anglais, qui prend la place pour Café Robusta
!!! La je me demande que les Anglais n'ont pas fait exprès de bombarder avec l'intensité sur Le Havre justement à cause de Café ???  


J'attend avec l'impatience pour la suite. 


Passez une bonne semaine


Makara

DAN 28/05/2014 00:30



Bonjour Makara,
Les réunions qui se tenaient devant Notre- Dame ne devaient pas durer longtemps, car il n'y avait rien pour assurer un quelconque travail de bureau c'était surtout un lieu de réunion où les
négociants se parlaient entre-eux, ensuite ils devaient vraiment faire leur travail dans leur bureau respectif.
La place de la mâture doit son nom à la machine qui permettait de monter les mats sur les bateaux, pas pour les construire. Quant au canon devant notre Dame seuls les écrits en parlent car aucune
gravure à ma connaissance ne les représente.
Le Café, le coton, les bois exotiques sont parmi les marchandises les plus importées débarquant au Havre, et l'on verra dimanche prochain l'importance et la quantité de coton que Le Havre a pu
stocker un peu partout, non seulement dans le port mais devant la Bourse elle même.
Quant à la raison des bombardements des anglais encore aujourd'hui on se pose cette question pourquoi ! ! ! ! Sans avoir eu une réponse satisfaisante.
A bientôt Makara et bonne nuit.


 



Papy Scham 27/05/2014 21:29


Bonsoir Dan


Très intéressantes cartes de ces bâtisses qui avaient, comme tu dis, un charme certain, sans que l'on sache vraiment ce qui se passait à l'intérieur. Dommage qu'on n'ait pas pu préserver ces
beaux édifices. La guerre est passée par là aussi.


Je te souhaite une bonne soirée et une excellente semaine.


Cordialement: papy Scham

DAN 27/05/2014 22:30



 


Bonsoir Papy Scham,
Le havre est ainsi fait qu'il ne nous reste pas grand chose de notre passé, il n'y a que la cathédrale encore debout aujourd'hui, le théâtre ayant été dévasté en 44.
Par contre pour le premier édifice là ce n'est pas la guerre qui l'a détruit mais simplement les Havrais eux-même qui, devant le manque de place intra-muros, (il y avait encore des remparts à
cette époque) devaient donc construire des bâtiments plus grands pour faire face à l'expansion de la ville.
Excellente semaine aussi Jean-Paul ! 


 


 



JMH 27/05/2014 08:46


L'histoire des bourses, au Havre ou ailleurs, est intéressante et finalement peu connue. C'est peut-être à rapprocher d'un manque d'intérêt pour l'économie. Celle-ci s'éloigne de plus en
plus du concret avec, par exemple, une Bourse de Paris et sa célèbre corbeille qui ont été remplacés par des ordinateurs.  


Je crois que Le Havre fut très longtemps une place mondiale pour les transactions sur le café ( jusque dans les années 1980 au moins). Maintenant je ne sais pas ce qu'il en est. L'organisation du
monde économique, ici comme ailleurs, me semble très vieillotte : elle est encore basée sur un système fondé par Napoléon...


Les vieux journaux havrais donnaient les cours de bourse de la place du Havre sur certaines matières premières en cette période du dix-neuvième siècle. Et dire qu'il y avait une banque du
Havre... Cela incite à réfléchir sur les notions de progrès, d'évolution.


 


 


 

DAN 27/05/2014 09:22



Bonjour Jean-Michel,
Pour peu que l'on s'intéresse à l'histoire du Havre et de son port, l'histoire de la Bourse ne peut être mise de côté, car elle est intimement liée à cette histoire. Maintenant concernant
l'intérêt que cette bourse suscite c'est plus par son architecture que par son utilité propre qu'elle est évoquée dans les livres d'histoire. J'ai eu la chance de trouver un livre du début du
vingtième siècle qui explique en détail ses fonctions commerciales, certes c'est parfois un peu ardu, mais on se rend compte que le Havre ne serait pas ce qu'il est sans cette institution
boursière.
Aujourd'hui, avec l'informatique et la numérisation, l'usage de la Bourse a évoluée et s'est complexifiée, comme bien des choses d'ailleurs, l'homme est ainsi fait qu'il cherche toujours à
améliorer son travail et ses échanges commerciaux, mais se faisant il les complique aussi !
Bonne journée Jean-Michel !


 



boboce 27/05/2014 08:23


Et bien là, on remonte vraiment le temps avec cet article.


Ca prouve surtout que les spéculateurs existent depuis longtemps.


Aussi à notre époque, c'est un des rares sujets non touché par la décentralisation, car tout est à Paris. Alors qu'il y avait des bourses dans chaques villes importantes, à une époque que les
moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre (même plus).


 


Bonne semaine


A+

DAN 27/05/2014 08:44



Salut boboce,
Les commerces de grandes envergure ont toujours suscité des spéculations, les investisseurs ont toujours voulu gagné plus qu'ils n'ont misé, c'est un phénomène qui n'est pas prêt de disparaitre,
je ne sais si c'est bien ou pas, mais c'est ainsi, sinon comment fixer une valeur à une marchandise  ?  C'est un vaste sujet qui déborde le cadre de ce blog.
Il y a toujours des bourses dans les villes où se font des échanges commerciaux à grande échelle, cela a pris un autre nom, comme le Centre de Commerce International,et si leur fonction a quelque
peu changé le fond reste le même, à savoir réguler les échanges commerciaux.
Bonne journée boboce !


 



stalin 26/05/2014 18:32


en fait , après vérification sur le site "culture.gouv.fr:fontaine estanfiche", l'édifice représenté sur la gravure ne serait pas la première mais au moins la troisième construite au même endroit
car la première portait une statue de Saint François, désolé pour le décalage dans le temps...

DAN 26/05/2014 18:41



Re-bonjour Stalin,
C'est en effet assez difficile d'avoir des précisions quand il s'agit d'un monument situé loin dans le temps, aussi cette inadvertance est-elle excusable, et c'est bien de l'avoir signalé
complétant ainsi votre premier commentaire.
Encore merci Stalin et bonne fin d'après-midi ! 



stalin 26/05/2014 18:11


sur la gravure de la première bourse au milieu de la place derrière la "grosse tour"c'est peut-être la première fontaine du Havre dite "estanfiche" en pierre de Vernon décorée aux armes de
France, amenant l'eau de Vitanval aux premiers habitants, construite en 1518... (histoire du Havre A.E.Borely)

DAN 26/05/2014 18:22



Bonjour Stalin,
Très intéressante précision de Borelli (une référence) concernant cette fontaine, car je n'ai pas de précision quand à son édification, ce que j'ai pu lire est qu'en effet l'eau du Havre à cette
époque était amenée depuis Sainte-Adresse, en tous cas voila qui vient compléter ce premier article fort judicieusement, merci Stalin et bonne fin de journée.



E.C. 26/05/2014 17:35


Bonsoir Dan:1er.épisode fort intéressant.J'ignorais totalement que les opérations boursières avaient,un moment,établi leur"site"en face Notre Dame,puis sous les arcades de ce beau théâtre(il
paraît qu'i ressemblait à celui de Bordeaux)et dans les bistrots alentour !Attendons la suite,en effet,avec intérêt...Merci,Bien amicalement.E.C.

DAN 26/05/2014 17:58



Bonjour monsieur "C"
A lire les comptes-rendu de l'époque où les boursiers étaient devant Notre-Dame, on peut imaginer que le travail était principalement verbal même si quelques papiers devaient être signés aussi
comprend-on mieux pourquoi ils ont pu s'établir ici.
Quant les négociants se sont installé devant et autour du Théâtre le travail devait être de même nature avec néanmoins les arcades ou les bistrots pour s'abriter.
Quant au théâtre lui même comparé avec celui de Bordeaux leur point commun est qu'ils ont tous deux des arcades, leur style est quelque peu différent aussi, mais aujourd'hui ce n'est qu'à l'aide
de photos qu'on peut les comparer.
Bonne semaine monsieur "C" merci de votre visite et à la semaine prochaine !


 



otto graf 26/05/2014 10:00


D'accord, l'angle est ainsi plus réaliste et intègre mieux le monument, d'accord aussi sur votre réponse.

DAN 26/05/2014 10:04



CQFD, merci et bonne journée Otto !



Otto graf 26/05/2014 09:10


Il faut dire aussi que l'angle choisi pour photographier le pot de yaourt rend une dimension qu'il n'a pas tout à fait en réalité.


Difficile de s'y faire, en effet, et ce n'est pas ce sobriquet qui tendra à en faire apprécier l'architecture !

DAN 26/05/2014 09:37



Bonjour Otto,
Il est vrai que pris en premier plan avec un grand angle, le "pot à yaourt" ne pouvait pas paraitre dans sa juste dimension,aussi voici une photo prise de plus loin qui ramène ses proportions
plus proche de la réalité :

Les jeunes qui ont grandi avec ce "pot-à-yaourt" n'ont aucun apriori pour cet édifice, j'en connais quelques-uns, comme quoi quand on nait avec quelque chose sous les yeux elle fait partie
intégrante du "patrimoine" acquis !
Bonne journée Otto !



tce76 25/05/2014 22:40


Dan, salut.


Tu savais bien que les suffrages allaient tous aller dans le même sens en écrivant ce billet. Tout le monde préfère l'avant. Mais bon, ce'est comme ça, il faut faire avec ce qu'on a aujourd'hui.
Bonne semaine.

DAN 25/05/2014 22:48



Bonsoir Thierry,
On peut donner un avis contraire si on le souhaite, car il peut se trouver des personnes préférant le Havre d'aujourd'hui à celui d'hier, tout les avis sont respectables  mais c'est vrai que
le Havre tel qu'il était avait un certain charme pour ne pas dire un charme certain .
Bonne semaine à toi également Thierry !



jeanpaul76 25/05/2014 18:16


Entre l'avant et maintenant il n'y a pas photo c'était mieux avant voilà ce qui est dit et fait, je ne me mouille pas trop en disant ça . prudent le vieux loup.


pour le sujet de la semaine les bourses heureusement que les photos sont explicites j'aurais pu croire ... mais, bon ce n'est pas le rôle de la maison et c'est bien...


Suivant les époques et surtout les évènements notre ville à subit beaucoup de changements de positionnement concernant certains édifices .


parfois je me demande si l'histoire aurait été autrement, certainement au nom de rentabilité notre ville aurait pris en charge quelques modifications . mais cette fois-ci en concertation .


 un sujet qui va nous tenir éveillé 3 semaines étant donnée la complexité, gros boulot mais, bon ces quelques jours de vacances ont eu le mérite de re charger les batteries je l'espère


Alors, excellent boulot les amis passez une bonne semaine pour la météo je ne suis pas responsable  

DAN 25/05/2014 18:51



Salut Jean-Paul,
Pour moi aussi c'était mieux avant, et moi qui viens de parcourir quelques villes chargées d'histoire les vieux monuments donnent à une ville un complément d'âme parfois encore mieux mis en
valeur par des constructions récentes tout à côté, mais pour nous havrais comme tout avait disparu nous n'avions pas le choix.
L'Hôtel de ville a eu aussi différents emplacements, j'en raconterai l'histoire un de ces jours dans  ces pages, mais de toutes façons avec la démolition de remparts au milieu du XIXe siècle
notre ville était voué aux changements, le seul hic c'est la dernière guerre qui a remis les choses à plat si je puis dire.
J'espère ne pas ennuyer les lecteurs avec trois semaines sur le même sujet, mais la bourse a connu de tels changements qu'on n'aura pas l'impression d'être sur un même article.
En tous cas je repars avec les batteries chargées à bloc, en attendant les prochaines vacances !
Bonne fin de journée jean-Paul !


 


 



eva baila 25/05/2014 18:01


Quelle horreur cette cloche à fromage ! (ou pot de yaourt tu dis ?). Les photos anciennes ont beaucoup plus de classe bien sûr... mais bon, c'est comme ça, la modernité ! 

DAN 25/05/2014 18:32



Bonsoir Eva,
Ce sont les havrais eux-même qui ont baptisé ce nouveau théâtre ainsi, car sa forme rappelle celle des pot à yaourt "mamie-nova" sans faire de pub. Alors comme sa forme est plus ou moins
l'évocation d'un volcan très vite nos édiles ont choisi ce nom pour qualifier ce théâtre, mais dans le fond, c'est toujours resté "le-pot-à-yaourt", et ça m'étonnerait que ce nom soit oublié de
si tôt !
Bonne fin de journée Eva



phyll 25/05/2014 17:33


salut mon pote,


je ne m'attendais pas à ce que tu parles de nos bourses sur ton blog !!!.....  (bon, ça c'est
fait !...) sinon, je savait (vaguement) qu'il y avait eut différentes bourses mais là, mon savoir s'enrichit grace à toi !!!... et tes gravures anciennes sont superbes !!!


bonne fin de journée poto, et à bientôt !! 

DAN 25/05/2014 17:49



Salut mon pote,
Evidemment en écrivant cet article je donnais des verges pour me faire battre, mais bon...
Quant aux bourses tu n'as pas tout vu et je suis presque certain qu'il y en a une que tu ne doit pas connaitre du tout, quoique te sachant connaisseur sur l'histoire du Havre cela ne m'étonnerai
pas que tu la connaisse, mais on verra ça dans les semaines suivantes, en attendant bonne fin de journée Phyll ! 



C@t 25/05/2014 13:33


Boujou DAN,


Que de changements ! Tes explications en plus des jolies illustrations permettent de bien comprendre ! Est-ce une fontaine sur la place d'armes ? L'église Notre-Dame est très belle, est-ce pour
cela qu'elle a été élevée au rang de cathédrale ? Au moins elle est toujours là, elle... La première bourse et l'ancien théâtre avaient de l'allure ! Quand au "volcan" il faut aimer, je l'ai vu
pousser lorsque j'allais à Porte Océane...


Suite au prochain épisode ! 


J'espère que tu as bien rechargé les batteries durant ces qq jours de vacances ! 


Bon dimanche.


@ + DAN

DAN 25/05/2014 15:59



Boujpou C@t
Oui, c'est une fontaine qu'il y avait place d'armes, quant à l'église Notre-Dame si elle est devenue cathédrale c'est tout simplement parce que c'est le siège de l'évêché, et non pour la grandeur
ou la beauté de l'édifice. Le volcan est diversement apprécié des Havrais qui, pour beaucoup, continuent à l'appeler "le pot à yaourt", ce sera les prochaines générations qui pourront l'apprécier
à sa juste valeur comme nous, nous apprécions les bâtiments anciens
Suite la semaine prochaine en effet et c'est déjà prêt, je peux ainsi souffler un peu après ces quelques jours de vacances.
Bon dimanche C@t ! 


 



Pierre 25/05/2014 09:46


Bonjour DAN,


La gravure de l'église Notre-Dame est superbe. L'ancien théatre avait un peu plus d'allure, non ? :) Bon WE DAN.

DAN 25/05/2014 11:27



Bonjour Pierre,
Toi qui connais un peu le Have tu peux faire la différence avec la cathédrale d'aujourd'hui, quant au théâtre c'est sur qu'il avait fiere allure, mais la guerre n'a pas permis de le conserver,
dommage.
Bon dimanche Pierre et à un de ces jours peut être ?  



buddy2259 25/05/2014 04:24


Bonjour Dan et Nicéphore,


Pas très simple de s'y retrouver avec l'histoire de ces bourses au Havre,heureusement vos explications photos et belles gravures nous sont d'un précieux secours...Je vois que les places
du Havre change de nom très souvent,et ce n'est peut-être pas fini.


A la semaine prochaine,bon dimanche à vous les amis...! )

DAN 25/05/2014 09:37



Bonjour Buddy,
L'histoire du commerce au Havre est en effet assez compliqué, celui de la bourse tout particulièrement aussi c'est sur 3 semaines que j'ai "étalé" cet article sinon ça devenait trop difficile à
comprendre, et comme d'habitude j'ai concentré mes articles sur les lieux où se tenait cette bourse, pas sur son fonctionnement qui lui aurait demandé au moins 5 articles.
Quant aux noms des places il faut faire très attention de ne pas se tromper car selon l'époque elles ont un nom différent mais avec la photo actuelle du lieu ça permet de s'y retrouver un peu
mieux.
Bon dimanche Buddy !