L'histoire des sémaphores, 1ère partie ( H-5 sur plan)

Publié le par DAN

  Transmettre des signaux aux navires pour faciliter l'accès aux bassins a toujours été une préoccupation pour un port comme celui du Havre.
La tour François 1er servira un temps à cette fonction, elle fut surélevée en 1763 pour que les guetteurs puissent s'y tenir en permanence. Un poste de signaux y est établi en  1822 par les frères Luscombe, agents du llyod's. On peut donc considérer cette tour comme le premier sémaphore.
Il est complété en juillet 1828 par un mât de signaux, donnant la hauteur d'eau, installé sur la jetée nord!

En 1862 la tour François 1er disparaît et le nouveau sémaphore (c'est le N°2) est construit en bois sur les plans de M. Lemaitre, architecte. Il est inauguré le 24 février 1862.

Il sera supprimé avec les travaux d'élargissement de l'entrée du port, (voir ici) son nouvel emplacement n'étant pas disponible, on en reconstruit un provisoire en bois (c'est le N°3) et inauguré le 26 août 1904. Il ne dure pas car les travaux du port s'achèvent vers 1909.


 

Tour F1erLa tour François 1er qui servit de sémaphore, avec la maison abritant les guetteurs (coll P Valetoux)


 

emplacement tourPetit rappel pour localiser cette tour François 1er dans le Havre d'aujourd'hui, elle se situerait aproximativement sur l'emplacement actuel de l'espace Graillot.

(Echelle non contractuelle, photo DAN)


 


Jetée sémaphore 1828Le jetée sémaphore de 1828 (coll DAN)



2ème sémaphoreLe deuxième sémaphore construit expressément pour cette fonction. Construit en bois sur les plans de M. Lemaitre architecte, ici vu vers l'ouest. (coll DAN)


 

flècheToujours le deuxième sémaphore, mais vu vers l'Est. Observez la flèche rouge, ici elle indique le bâtiment des ponts-et chaussées qui administrait le port à cette époque, aujourd'hui, à ce même emplacement, se trouve la bâtiment du GPMH (Grand Port Maritime du Havre)

(coll DAN)


 


sémaphore 1882-1904 (3)Le sémaphore N° 2 bientôt détruit avec les travaux du port. (coll DAN)



sémaphore 1904-1909Le sémaphore N° 3 "provisoire" 1904-1909.


 

sémaphore P VUn autre vue du sémaphore N° 3 (coll P Valetoux)

 


 

Tous mes remerciements à monsieur Philippe Valetoux qui a mis à ma disposition ses textes et photos illustrant une bonne partie de ces articles consacrés aux sémaphores.

****

(suite la semaine prochaine)

___________________________________ _________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

Caroline.K 19/11/2012 10:03


C'est le début d'un voyage dans un univers dont je ne sais rien du tout Dan. En même temps, j'ai cru reconnaitre quelques images que j'ai déjà vu chez toi de cette jetée, alors çà m'a paru plus
familier. C'est étonnant non ?


Je vais garder dans le coin de ma tête "les guetteurs" évoqués dans l'introduction, une envie d'explorer un peu plus ce que çà a pu être et est encore peut-être ?


CaroLINE

DAN 19/11/2012 13:27



Bonjour CaroLINE,
Si tu as envie d'explorer un peu mieux cet univers, alors je te laisse lire tranquillement les 4 articles consacrés aux sémaphores. C'est un endroit et une installation technique indispensable
dans un port, car chaque port a le sien afin de réguler le trafic des bateaux.
Mais je te laisse découvrir la suite !
Bonne lecture CaroLINE !



tce76 01/04/2012 21:29


Encore des documents historiques très précieux, et un montage avant-après de haute volée.

DAN 02/04/2012 00:07



Pour le montage je compte bien le faire plus précisément à l'avenir, afin de resituer exactement cette tour François 1er dans son emplacement originel, j'attends encore un peu avant de le faire
car il me manque quelques éléments, mais ça viendra !


Bonne fin de soirée Thierry



SHIPS-LOVER 19/03/2012 16:21


Comme je disais dans le recit N°2, cela me et nous montrent comment ces "Officiers de ports" était logés dans leurs sémaphores. Mais a cette date comment ils étaient appelés? Guetteurs,
officiers, etc....

DAN 19/03/2012 17:16



Bonjour Ships-Lover. Ceux qui travaillaient dans les sémaphores étaient des officiers de marine, il faut en effet connaitre tout le langage utilisé par les marins pour pouvoir communiquer avec
eux aisément.
Au début ils étaient placé sous l'autorité des Ponts-et-Chaussées (eh oui ça parait bizarre aujourd'hui), puis très vite, dans les années 20, sous la responsabilité des instance portuaire, tout
d'abord le P.A.H. (Port Autonome du Havre) et aujourd'hui le G.P.M.H. (Grand Port Maritime du Havre).
Bonne fin de journée l'ami !



phyll 17/03/2012 20:55


SUPER !!! ce n'est plus un blog, mais un livre d'Histoire !!!


Merci à "B58" pour ces infos complémentaires !!!!


bonne soirée poto !

DAN 17/03/2012 23:08



Salut mon pote. En effet tu as raison, ce n'est plus un blog, mais des pages d'histoire racontée par plusieurs personnes, chacun venant y apporter son savoir, d'ailleurs, toi qui connais bien les
livres racontant cette histoire, c'est bien souvent à plusieurs que ces livres ont été écrits, en voici quelques exemples :


 * Gilbert Betton-Max Bengthsson.
 * Jean Legoy Martine Liotard - Philippe Manneville - Henri Dulaurier - Eric Levilly
ou encore :
 * Jeant Legoy - Philippe Manneville - Jean-Pierre Robichon - Eric Levilly
Il n'est pas question de comparer avec tous ces auteurs, mais, comme on dit, à plusieurs on fait du bon travail. Bref, ce blog est vraiment ouvert à tous ceux, témoins comme érudits, qui
voudraient laissé leur témoignage  ou leur savoir !
Bonne nuit poto



B58 17/03/2012 15:55


Bonjour, j'ai commencé à faire mes petites recherches sur ce sujet très intéressant que sont les sémaphores. Dans un livre de 1845, j'ai trouvé la gravure suivante. A priori, étant donné la
présence des deux bateaux à vapeur, cette scène doit se situer au début du 19ème, mais avant 1828 car la tour au centre me paraît être la tour François 1er mais elle ne comporte pas de mât.





Ensuite, voici une carte que je date a peu près du milieu des années 1890. Si je ne me trompe pas, le sémaphore doit être au bout de la flèche rouge donc pile devant la batterie de Provence
(d'ailleurs, sait-on à quelle date, cette batterie a été enlevée ?). Au bout de la flèche jaune, cela doit correspondre avec le bâtiment des ponts et chaussées que vous mentionnez dans l'article
et qui servait à l'administration portuaire.





 

DAN 17/03/2012 19:46



 


Bonsoir B58.
Pour la gravure en effet elle doit dater d'avant 1860 date de la destruction de cette tour, de plus on y distingue la petite cabane qui a servit d'abri aux guetteurs de l'entrée du port, donc
c'est très probablement dans la première moitié du XIX siècle qu'elle a été gravé.
Sachez, pour l'anecdote, que les pierres de cette tour on servi à édifier les brise-lames dans l'avant port.
Pour la batterie de Provence c'est à la fin du XIX et début XX siècle qu'elle a été démantelée en vue de l'agrandissement du port et du déplacement de la jetée nord (donc non loin du premier
sémaphore) à ce sujet j'avais fait un article où cette batterie de Provence était indiqué ici,
vous pourrez y voir un plan où cette batterie était installée, c'est à dire non loin de l'hôtel Frascati.
Bon week-end B58



louis 16/03/2012 22:19


Dan et Sémaphore ? Tioujours aun top ce blog. Bravo.

DAN 16/03/2012 22:54



Salut Louis. Alors là bravo le Lyonnais, t'es une vraie lumière toi, j'apprécie les jeux de mots,  c'est mon fort que veux-tu. Aller bon week-end à toute la bande ! 



Jeff 15/03/2012 12:57


 


Avant la radio, ou encore l'emploi du morse optique, la communication entre les navires et la côte ou entre navires se faisait en utilisant un code numérique utilisant des drapeaux pour
représenter les chiffres de 0 à 9 constituant des nombres de code et qualifiés de plus par des drapeaux auxiliaires. Le langage utilisé au Havre fut celui inventé par l'Anglais Frederick Marryat.
La photographie n°3 de l'article montre le sémaphore avec le grand pavois constitué des drapeaux de Marryat.Ce code universel s'affranchissait des langues, chaque navire et sémaphore possédaient
le livre d'interprétation du code des signaux constitué de plusieurs milliers de mots et même de courtes phrases. Pour le Havre par exemple le code du port était 423 et celui du phare était 435,
même si le télégraphe par câble sous marin belle invention du milieu de 19ème ne permettait pas aux navires de communiquer entre eux. On attend avec la suite de l'article avec impatience. Bonne
journée.

DAN 15/03/2012 13:10



Bonjour Jeff. Voila des précisions à propos des différents drapeaux qui sont les bienvenus surtout pour ceux, qui comme moi, n'entendent pas grand chose aux langages marins. Alors si je comprends
bien, quelqu'un connaissant ce langage pourrait nous traduire ce que ces divers fanions et drapeaux veulent exprimer ?
Alors si d'aventure un lecteur pouvait nous en faire une traduction, je serai curieux de connaitre la teneur de ce message.
Merci Jeff pour ces précisions, et je vais regarder de plus près les information envoyées par un autre canal.
Bonne journée Jeff. 



Mousse 12/03/2012 21:31


Bonsoir cher Dan,
Encore une fois un grand bravo pour votre remarquable travail.
Rholala, moi qui aime beaucoup les vieilles photos, j'aimais cette époque, je ne l'ai pas connu, mais en regardant ces anciennes photos, mes idées vagabondes.
Je suis étonnée du monde qu'il y avait déjà à l'époque.
Merci, j'ai passé un bon moment.
Bonne semaine, mes amitiés.

DAN 12/03/2012 23:08



Bonsoir Mousse. J'ai un ami, Phyll, qui, tout comme toi et moi aimerions nous balader à cette époque du début du XXe siècle, certes nous le voyons avec des yeux de "touristes", mais tout de même,
la vie devait être moins trépidante que celle d'aujourd'hui, et puis, si les cartes postales représentent souvent de nombreux promeneurs piétons, n'oublions pas qu'à cette époque les moyens de
distractions étaient nettement moins nombreux, et la promenade dominicale devait représenter une détente bienvenue après une semaine de travail.
Bonne semaine et amitiés chère Mousse !



Claude 12/03/2012 21:13


Encore une belle page d'Histoire sur notre port à travers cette rétrospective des différents et succéssifs sémaphores.


Merci pour l'information sur le positionnement exact de cette mythique "Tour François 1er"...Ah , si nous pouvions encore l'avoir dans notre
patrimoine...Quel beau monument ce serait..!!...Quelles belles photos on pourrait faire..!! Mais hélas..!!


Comme de bien entendu, compte tenu de l'époque évoquée dans ce " premier épisode ", pas de souvenirs personnels rattachés à ces "sémaphores"..!! Peut-être que dans la suite....!! atendons donc le "deuxième épisode"


Bonne soirée

DAN 12/03/2012 23:01



Bonsoir Claude. Tout comme toi j'aurais aimé que cette tour soit toujours présente, à la position qu'elle occupait et qu'elle occuperait aujourd'hui, et je
ne pense pas que son emplacement aurait gêné le trafic maritime, mais bon, tu feras tes photos ailleurs malheureusement.
Pour la suite de cette histoire, la semaine prochaine donc, je ne pense pas que tu aies des souvenirs se rattachant à l'évocation de la semaine prochaine, il va te falloir attendre encore un peu

Bonne fin de soirée Claude. 



Space76 12/03/2012 19:42


Merci pour ta réponse à mon message sur ton blog,  bonne soirée.

DAN 12/03/2012 22:51



De rien Space, ici tous les commentaires ont une réponse, cette dernière représente  pour moi est une marque de politesse et d'amitié !
Bonne soirée Space !



marcopolo76 12/03/2012 18:30


Salut Dan


Comme d'habitude tu m'as apporté un grand moment d'histoire avec ce premier "épisode" sur les sémaphores ...!


Maintenant, je sais exactement ou se situé le premier ...!


Bravo à toi et M. VALETOUX !


Marco

DAN 12/03/2012 18:47



Salut Marco. De plus toi qui fait de la voile tu sais l'importance du sémaphore qui te surveille de loin


La semaine prochaine tu en apprendras encore sur celui qui fut le plus connu de nos parents ou grand-parents.
Quant à monsieur Valetoux je m'associe à tes remerciements car sans lui mon article ne serait pas du tout le même.
Bonne soirée l'ami et à bientôt j'espère !



jeanpaul76 12/03/2012 15:32


Bonjour matelot


j'aime bien la remarque pertinente d'Éva ... les mots-clés du Havre construction, démolir, modifier
j'affectionne plus particulièrement un point d'intérêt pour le sujet de la semaine j'adore
La superposition est surprenante elle illustre bien l'endroit à nous de se laisser notre imagination de toute évidence cet endroit aurait été ma préférence . confirmée par la carte postale (5)
peut-être ce jour une fête mais, au moins il y avait du monde avait-il le réflexe déteindre la télé eux ...( je rigole) je suis en deux .
Bon maintenant le guetteur a été remplacé des moyens électroniques le sémaphore numéro 3 me fait penser à certains petits ports en Bretagne oh bientôt une réalité


Bonne  journée

DAN 12/03/2012 17:48



Salut le marin.   Le Havre a la réputation d'être une ville où l'on démolie à tour de bras,
en regardant la tour François 1er on s'aperçoit que ça ne date pas d'aujourd'hui. C'est exactement ce qu'il faut faire quand on se promène au havre, avoir en tête ce qu'il y avait avant dans tel
ou tel endroit et se l'imaginer, les visites touristiques prennent une toute autre allure comme ça.
La semaine prochaine tu pourras encore te promener dans le temps avec d'anciens Havrais qui faisaient de même autour du sémaphore, alors je compte sur toi pour être au rendez-vous !
Bonne semaine Jean-Paul  



claymore 12/03/2012 09:41


bonjour Dan


toujours aussi pasionnant et instructif


nous allons devenir incollables sur l'histoire du Hvare grace à toi, pardon grace à vous


bonne journée


J.P

DAN 12/03/2012 09:48



Salut Claymore. Pour un amoureux des bateaux comme toi, cet article doit en effet être intéressant.
De plus,de cette position, celle du sémaphore, il y a de quoi faire de bonnes photos de bateaux entrant au port ! 


Bonne journée Claymore ! 



GL 12/03/2012 08:51


Un bel inventaire de sémaphores, ça c'est fort!


En plus on redécouvre un paysage maintes fois modifié

DAN 12/03/2012 08:59



Bonjour GL. Un inventaire, "c'est ma fort vrai" surtout si l'on songe qu'il y en a eu six en
tout, voila un endroit qui an été très modifié au cours de son histoire, suivant les évolutions techniques de chaque époque, alors rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de son
histoire.
Bonne journée GL !



Pierre 12/03/2012 08:10


Voilà un sujet méconnu en général. J'ignorais totalement l'historique. Merci DAN.

DAN 12/03/2012 08:25



Bonjour Pierre. Ce n'est que le premier épisode, la suite nous donnera l'occasion de voir l'évolution d'un des endroits les plus prisé pour la promenade des havrais...et des touristes, n'est-ce
pas Pierre ! 


Bonne journée l'ami !



Pétula 11/03/2012 23:16


Bonsoir,


voilà un article qui clôture en beauté ce week-end, merci! J'associe mon enthousiasme à ceux de tous vos lecteurs dont les commentaires en prime sont bien enrichissants. Nous attendons la
suite... Bonne semaine de recherche, d'écriture et certainement de vadrouille le long des bords de mer.


Pétula.

DAN 11/03/2012 23:52



Bonsoir Petula. De rien pour l'article comme on dit tout le plaisir est pour moi, en tous cas c'est un réel plaisir de constater que mes articles suscites l'intérêt des lecteurs. Donc la suite au
prochain numéro et, d'ici là, je ferais sans doute faire une petite promenade au bord de la mer.
Bonne semaine Pétula ! 



Space76 11/03/2012 22:13


Encore merci pour cette article, je ne savais pas tout cela, c'est passionnant tout de même et ça te prend énormément de temps, bravo encore une fois. J'ai hâte à la suite. Même les commentaires
sont intéressants !

DAN 11/03/2012 23:17



Bonsoir Space76. Je suis content de t'apprendre l'histoire de la ville et du port car c'est un de mes buts que de la faire connaitre aux jeunes. De plus tu es bien placé pour savoir que parfois
il faut prendre de la hauteur pour faire un article .
Merci pour ton commentaire Space, et bonne continuation dans tes activités ! 



B58 11/03/2012 17:11


Bonjour, les techniques pour transmettre les messages aux navires ont beaucoup évolué au cours du temps. Dans la première moitié du 19ème, c'est un officier d'artillerie, Monsieur Dupillon qui eu
l'idée d'installer un mât sur les sémaphores et où sont articulés 4 bras pouvant prendre 301 positions. Ce système fut inspiré du télégraphe de Chappe. A partir de 1862, les
sémaphores sont dotés du télégraphe et ils permettent ainsi au navire de transmettre leurs messages. Dans ce domaine, Le Havre a voulu innover pour communiquer avec les navires en rade. L'idée
était alors de tirer un câble téléphonique entre la terre et le navire pour communiquer plus facilement. Cette expérience réalisée en 1882 était inédite et ainsi, elle a fait l'objet à l'époque
de plusieurs articles dans les revus spécialisées pour marquer le coup. Ainsi, on a pu lire dans "


"En juin 1882, une expérience téléphonique fut faite en rade du Havre. Une communication était établie entre le cercle Marie-Christine et un bâtiment à l'ancre, à une distance
de quinze cents mètres. Le temps était mauvais, ce qui n'empêcha pas la parfaite réussite de l'expérience. On pensait que le mouvement des flots troublerait le fonctionnement de l'appareil ; rien
de semblable ne s'est produit : plusieurs habitants du Havre ont causé, grâce au téléphone, avec le commandant du bâtiment. Les coups de mer qui soulevaient violemment le navire n'empêcheraient
pas la transmission de la parole avec toute la netteté désirable."


Dans une autre revue, le premier essai est raconté en détail :


"Nous avons reçu de la Compagnie internationale des téléphones un rapport sur les expériences qui ont été exécutées en rade du Havre, à bord d'une plate mouillée à 1500 mètres du
Cercle Marie-Christine. I1 s'agissait de démontrer la possibilité d'établir des communications téléphoniques entre la ville du Havre et les navires retenus en rade, soit par le
mauvais temps, soit par l'heure de la marée.


M. Morre, ingénieur de la Compagnie, résume ainsi les essais qu'il a dirigés.


« Le cable transporté à bord de la plate a été déroulé au moyen d'un canot et son extrémité amenée à terre; la communication a été établie avec un fil souple aboutissant au poste installé dans la
chambre mise à notre disposition par le Cercle. La mer était très houleuse ; j'ai eu toutes les peines du monde à embarquer les piles dans un canot et nous n'avons pu prendre les appareils,
qui certainement eussent été endommagés. Après avoir installé les piles, nous avons essayé la conductibilité du câble au moyen d'une sonnerie, mais sans résultat, ce qui m'a fait croire que le
câble était rompu ; en conséquence, nous sommes revenus à terre, mais nous n'avons pu retourner au navire à cause du mauvais état de la mer ».








 

DAN 11/03/2012 17:31



Bonsoir B58. Alors là c'est tout bonnement extraordinaire, je ne pensais pas qu'une telle expérience eut lieu au Havre avec ces essais de communication par câble. Voila un sujet qu'il serait
intéressant d'approfondir car je ne pense pas que beaucoup de mes concitoyens connaissent ce fait historique.
Merci B58 pour à la fois ce commentaire qui nous éclaire sur ce sujet et de nous l'avoir transmis via le blog.
très bonne soirée !



eva 11/03/2012 15:49


Je vois qu'en 1862, on avait déjà la manie de tout démonter au Havre ! Cette pauvre tour fortifiée François 1er en a fait les frais ! Il est vrai qu'elle dénoterai un peu à présent dans le port !
Bon dimanche Dan

DAN 11/03/2012 16:20



Bonjour Éva. Eh oui, nous avions déjà la "démolite aiguë " à cette époque, depuis ça ne s'est pas arrangé. Moi j'aimerais bien qu'elle soit toujours présente, et entretenue évidement, car ce
serait un peu comme à la Rochelle avec ses deux tours d'entrée du port. Aujourd'hui il faut savoir qu'il n'y a absolument plus rien du temps de François 1er si ce n'est le bassin du roi lui même,
tu avoueras que c'est peu.
Bonne fin de journée Éva !



Tic-Tac 11/03/2012 13:44


Voilà un sujet passionnant et j'ai hâte de lire le prochain épisode !


Excellent choix de photos et de cartes... Ta collection est impressionnante, je suppose que cela fait fait longtemps que tu travailles sur ces sujets et rassembles de la documentation...


Merci DAN et Sémaphore - euh pardon, Nicéphore !! :-))

DAN 11/03/2012 14:54



Bonjour Tic-Tac. En effet cela fait longtemps que je travaille à ce sujet. Parfois ce n'est qu'au bout d'un an que j'écris un article car j'attends d'avoir acquis les photos et cartes postales
nécessaire pour son illustration. Mais ici, grâce à monsieur Valetoux ce délai s'est raccourci avec le prêt de ses photos, de plus les renseignements qu'il me manquaient il me les a transmis. Ne
restait qu'a résumé l'histoire, mais vu sa richesse  et ses nombreuses illustration, ce n'est qu'aujourd'hui que je la raconte et elle nécessitera plusieurs épisodes.
Alors, comme on dit, suite aux prochains numéros !
Bon dimanche Tic-Tac !



phyll 11/03/2012 12:58


salut mon pote,


ahhh..... le voici enfin ce fameux article sur les sémaphores !!! :o)


en regardant ta "superposition", je suis persuadé que bon nombre de Havrais ignorent qu'en allant voir une expo à l'espace Graillot ils se trouvent à l'emplacement de la tour François 1er !!!....
moi même il n'y a pas des années (une dizaine, environ ) que je le sais !!... (honte à moi !!)


bon dimanche poto


à+

DAN 11/03/2012 14:47



Salut mon pote. Eh oui le premier épisode des aventures du sémaphore, il y en aura d'autres, car ce lieu et cet équipement ont marqué l'histoire havraise et celle du port particulièrement.
Quant à la tour François 1er, rassure toi il n'y a pas si longtemps non plus que je le sais, comme tout le monde j'en avais une vague  idée parce que situé à l'entrée du port, mais quant à
l'emplacement exact il n'y a pas longtemps que je le sais, alors n'ai pas honte poto on ne peux tout savoir !
Bonne fin de journée Phyll 



boboce 11/03/2012 11:06


Salut DAN


 


Comme il est dit précédemment, il est dommage que la tour François 1er n'existe plus, mais aurait-elle résisté au bombardement de 44 ???


En tout cas une histoire à épisode dont j'ai hate de lire la suite.


Bon dimanche


A+

DAN 11/03/2012 11:25



Salut boboce. En effet bonne question comme on dit, aurait-elle résisté aux bombardements ? Probablement oui, mais ce n'est certain à 100%, car si une bombe était tombée directement dessus il
n'en resterait sans doute pas grand chose, mais si elle était tombée à côté peut être que oui,  vu l'épaisseur des murs qu'elle avait, mais ça on ne le saura jamais.
Donc rendez-vous la semaine prochaine pour la suite, en attendant bon dimanche boboce !



FAH 11/03/2012 08:56


Bravo Dan, Nicephore et Philippe, à vous trois c'est la reconstitution exacte du coeur réel du Havre.


il faut absolument imprimer cet article et sa suite!


Bonne journée à tous.


FAH

DAN 11/03/2012 10:04



Bonjour Françoise. Tout seul c'est bien, mais à trois c'est encore mieux .
Quant à imprimer cet article, ne t'inquiètes pas je m'en occupe !
Bonne journée à toi aussi Françoise !



pere cantoche 11/03/2012 08:32


Génial, mes Amis, super passionnant !


Votre blog est incontournable pour toutes les personnes passionnées d'Histoire et pour tous les Havrais curieux de connaître l'Histoire et les histoires de leur ville...


du beau travail d'Historiens, d'archivistes et de documentalistes...


deux petites fourmis, opiniâtres et travailleuses, qui ne comptent pas leur temps, nos Amis Dan et Nicéphore, pour nous faire partager le fruit mûri de leurs talentueuses et patientes recherches.


Bref, que du plaisir...


Merci les Amis...

DAN 11/03/2012 10:01



Salut pere Cantoche. Historien, documentaliste, archiviste, bigre rien que ça, je ne savais pas en faisant cet article que j'avais endossé tant de "costumes" 
En tous cas merci Thierry, le plaisir du lecteur est le mien donc tout va bien  !
Bon dimanche Thierry !



JMH 11/03/2012 08:24


Bonjour Dan


Merci pour cet article sur les premiers sémaphores du Havre. La tour François Premier reste dans les esprits car elle est facilement identifiable. On voit nettemment la différence avec
l'actuel sémaphore qui fait pâle figure et paraît très banal. Interdiction de venir sur la terrasse, pose de caméras dans le secteur... C'est à se demander s'ils ne vont pas finir par
interdire de s'approcher des quais près du sémaphore par des barrières !


Les foules élégantes des photographies ont disparu et l'endroit, près du cher quartier du Perrey, demeure désormais un endroit très calme.


 


Bon dimanche

DAN 11/03/2012 09:52



Bonjour Jean-Michel. La tour François 1er est un peu le symbole de ce Havre disparu, et vu la position qu'elle occuperait aujourd'hui il est certain qu'elle aurait pu être conservée, mais là je
refait l'histoire sans tenir compte de ce qu'il est advenu depuis sa démolition.
Quant au sémaphore actuel je trouve moi aussi dommage que l'on ne puisse plus monter sur la terrasse, certes ils prennent des précautions pour éviter tout "dérapage" de la part du public, mais là
franchement cette terrasse pourrait être un atout non négligeable de la visite touristique du Havre.
Si cela continue d'interdire quais sémaphore et autres installations portuaires, on en reviendra au "mur de l'atlantique" où tout le littoral était interdit. Bon n'allons pas jusque là mais
attention quand même à ne pas s'en approcher !
Bon dimanche Jean-Michel.