L'histoire des sémaphores, 3ème partie (H-5 sur plan)

Publié le par DAN

  Le 5ème sémaphore est construit après-guerre et mis en service le 24 décembre 1946. Il est entouré de pylônes supportant antennes radio et radar.

Très vite trop petit, il sera surélevé en août 1951.

 

5èmre sémaphore (4)Le sémaphore et le quai des Abeilles, peu de temps après-guerre, avec le bâtiment ne comportant qu'un seul étage. (coll DAN)

 


5èmre sémaphore (2)Une autre vue du 5ème sémaphore toujours avec un seul étage. (coll DAN)

 


semaphore-1951.jpgAprès 1951 un nouvel étage est construit, nous le voyons ici en construction (photo Jeff)

 

 


5ème sémaphore 1 jeff Une autre photo envoyée par Jeff, le sémaphore avec ses deux étages.

 

 

 

5èmre sémaphore (1)Une autre vue avec le nouvel étage et un nouveau pylône avec radar dans les années 60 avec, à gauche, le "Signal" sculpture de  Henri-Georges Adam devant le musée Malraux. (coll DAN)


  *********************************************

Mais le port se développant rapidement, et surtout l'arrivée des nouvelles technologies s'accélérant, il faut repenser complètement les lieux. C'est la naissance du N°6, dessiné par le cabinet d'architectes Loisel/Ernoult/Renaud et mis en service le 7 mai 1973. il comporte une tour avec une vigie suspendue à 40m du sol. Nous en reparlerons pour le dernier volet de cette histoire des sémaphores la semaine prochaine.


5 et 6ème sémaphoreLa construction, en 1972, du 6 ème sémaphore avec le numéro 5 toujours en place à côté.
(photo revue escale du P.A.H. )

 

Un grand merci à monsieur Philippe Valetoux, pour son précieux concours à l'écriture de cet article sur les sémaphores, ainsi qu'au prêt de son iconographie.

 

************************

Suite et fin de l'histoire des sémaphores la semaine prochaine.

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

Jeanne de l'Armoire 22/05/2017 22:51

Bonjour Daniel, J'espère que vous allez bien. Nous avons collecté pour l'exposition une cloche métallique qui provient du sémaphore. Le propriétaire a travaillé au port autonome quand il l'a récupérée, mais il n'a pas d'informations sur son emplacement, et son usage. Apparemment, il y en avait trois, une grosse et une moyenne, nous avons la petite. Il n'y a aucune date dessus. J'imagine qu'elle date plutôt du 5e sémaphore. Qu'en pensez-vous?

jean michel 16/04/2014 09:59


Bonjour Dan, Bonjour les lecteurs.


Voici une image de ce que "voyait" le radar du 5ème semaphore en 1954.





Escale N°2 fevrier/mars  1954

DAN 16/04/2014 12:22



Bonjour Jean-Michel,
Quant on voit l'image d'un radar aujourd'hui on se rend compte des progrès qu'a fait cette technique, je suis allé à la capitainerie visiter les lieux et les images sur écrans sont tout à
fait  différentes et surtout plus précises, mais à cette époque c'était déjà un énorme progrès.
Merci Jean-Michel et bonne  journée !



Caroline.K 19/11/2012 10:49


Le seul point positif que je trouve à découvrir après les autres, les articles que j'ai manqué Dan, c'est que pour cette série des sémaphores, je n'ai pas eu à attendre une semaine. En tout cas, la boucle est bouclée et je vois mieux ce que l'évolution technologique autant que les bombardements ont induit
pour ces sémaphores et ceux qui y travaillent.


CaroLINE

DAN 19/11/2012 16:56



Bonsoir CaroLINE,
Tu mets justement l'accent sur une de mes "spécificités" à savoir qu'on peut venir sur mon blog à n'importe quel moment de l'année, et qu'on peut y faire un commentaire comme si c'était le billet
du jour. Je n'ai pas voulu faire de blog où, la journée terminée, les commentaire ne venaient plus sur l'article.
Ici tu as pu te rendre compte que le temps importait peu, voire pas du tout. On peut venir à n'importe quel moment commenter comme si l'article venait d'être écrit.
En tous merci merci beaucoup CaroLINE pour tous les commentaires que tu fais, car je le dis et répète, ce sont mes seuls liens avec mes lecteurs et je veux garder ce contact avec eux, alors, le
mieux je pense, est de leur répondre CQFD ...
Bonne soirée CaroLINE !



tce76 01/04/2012 21:25


Très sympa la dernière photo avec le 5ème et l'actuel en construction.


Bonne soirée.

DAN 02/04/2012 00:01



Bonsoir Thierry. C'est une photo exceptionnelle, car je ne crois pas qu'il y en a eu beaucoup de faite à l'époque, alors que terminé il y en a pléthore, de plus on voit les deux derniers
sémaphores ensemble, donc, il très rare ce cliché !
Bonne fin de soirée Thierry !



B.O. 01/04/2012 17:24


Toujours un agréable moment à suivre vos reportages d'évolution historique d'un lieu.


Merci (et à mercredi soir )

DAN 01/04/2012 17:30



Merci et à mercredi soir Olivier  



Binchy 31/03/2012 09:46


Toujours très intéressants tes articles.


Je te souhaite un agréable week-end.


Amitiés.

DAN 31/03/2012 09:53



Bonjour et merci Binchy, je te souhaite également un excellent week-end



boboce 29/03/2012 09:37


Salut DAN


 


Les sémaphores avec tout ces petits drapeaux devait donner un petit air très coloré au quai. Maintenant c'est tout blanc et froid même si le batiment est de belle facture.


A+

DAN 29/03/2012 10:45



Salut boboce. Avec les moyens techniques de notre époque les signaux visuels ne sont plus de mise, c'est dommage en effet pour l'esthétique du lieu et le regard.
De plus, plus on progresse dans le temps moins on peut s'en approcher. Je ne sais pas si tous ces sémaphores étaient "visitables", mais aujourd'hui il faut y renoncer complètement hélas !
Bonne journée boboce !



Mousse 26/03/2012 20:26


Bonsoir cher Dan,
Encore un très bon travail.
Tu as vraiment une belle collection de photos anciennes.
Chez toi c'est un plaisir renouvelé, tu expliques admirablement bien.
Je n'y connais rien, j'apprends plein de choses.
C'est surtout très instructif.
Je suis toujours admirative devant tes billets.
Chez moi, c'est de la rigolade, je suis marrante, les gens se plaisent bien.
Chez Mousse, on se défoule !
Merci cher Dan.
Bonne semaine, mes amitiés.

DAN 26/03/2012 22:47



Bonsoir Mousse. Merci beaucoup, tu dis des mots qui me touchent comme "tu expliques admirablement bien", c'est, je crois, le résultat d'un long travail, certes plaisant pour moi, mais
sans ces commentaires je ne saurais pas si je le fais bien ou pas ?
Alors encore merci chère Mousse et bonne semaine !



Tigrou 26/03/2012 12:40


Bonjour Dan, excellent article encore une fois.


La dénomination "sémaphore" a été abandonnée pour designer ce batiment du Port Autonome du Havre (GPMH) dans les années 90. Il fut remplacé par le terme "Capitainerie" (et l'enseigne sur le
batiment fut changée également). Ceci afin d'éviter la confusion, le terme "sémaphore" étant desormais réservé au sémaphores militaires (comme celui de la Hève).


Bonne journée.

DAN 26/03/2012 15:06



Bonjour Tigrou. Voila un détail que j'ignorais complètement, et cela semble logique de distinguer ainsi "capitainerie" et "Sémaphore", car effectivement il y a, à Sainte Adresse un autre
sémaphore, mais militaire donc.
D'ailleurs, lors de la visite que j'en ai fait, les personnes présentent m'avaient expliquées la distinction du travail entre la capitainerie et ce sémaphore, mais elles ne m'avaient pas expliqué
la distinction du terme.
Avec vous c'est fait, mais, et pour une question pratique, j'utiliserai encore ce terme la semaine prochaine pour raconter son histoire, mais après cela j'emploierai l terme "CAPITAINERIE"
Merci Tigrou, et bonne fin de journée !   



claymore 26/03/2012 09:43


Bonjour DAN


merci pour ce feuilleton tres instructif


amicalement


J.Paul


 

DAN 26/03/2012 09:52



Bonjour Claymore. De rien l'ami, suite la semaine prochaine, et comme j'ai l'habitude de le dire, mon plaisir passe par celui  des lecteurs, donc c'est parfait !
Bonne journée Jean-Paul !



Pierre 26/03/2012 08:19


Ces articles m'aident à mieux comprendre l'histoire de ce quartier. Et lorque l'on comprend, on apprécie mieux. Enfin, je crois ;)

DAN 26/03/2012 09:03



Bonjour Pierre. Oui, tu as tout à fait raison, comprendre une chose, une personne un lieu, c'est toujours mieux l'apprécier, nous sommes des êtres communicants ou l'échange est source de
plaisir.
C'est la même chose pour une ville, plus on la connait plus on l'aime n'est-ce pas !
Bonne journée Pierre !



gpmagali16.over-blog.com 25/03/2012 23:04


Quelle histoire superbe, des images inédites, sans doute des heures de recherche.Mon Dieu rappelez-moi les sémaphores d’antan pour paraphraser Mac Orlan


Félicitations !


Le Radar de 1960 était sans dout à une longueur d’onde plus élevée que ce qui fait de nos jours (3cm). Avec une longueur d’onde plus faible, on peut diminuer la taille des antennes pour
un faisceau plus directif. De plus les échos de fouillis de mer sont plus faibles qu'à une longueur d'onde élevée. Le sémaphore a grandi avec le port, le radar a diminué de taille. Le port et son
trafic ont eux par contre fluctués.


 Avant-guerre le Havre était arrivé 2èmeport de France grâce surtout au pétrole de la raffinerie pétrolière de Gonfreville L'Orcher. Le vrac remontait surtout à Rouen.


Mais le port souffrait de son enclavement. Léon Meyer présenta en 1939 un 2ème projet au gouvernement à une arche de franchissement de la Seine pour désenclaver le port. Ce projet avait
été notmament porté par Henri Thieullent président de la CCIH. Le premier projet avec 2 arches plus près du Havre avait été jugé irréalisable pour l’époque. Le gouvernement accepta le projet à
une arche à l’emplacement actuel et le déclara même prioritaire. Cela devait aussi se combiner avec une refonte du transport de marchandises par route. La proposition de transporter des
marchandises avec des conteneurs suivant une taille universellement admise, avait déjà été faite au congrès international des transporteurs routiers de Rome de 1928. Les français s’intéressèrent
à la question et une société fut même créée avant-guerre mais ce fut un échec. Malcom Mac Lean, « inventeur du conteneur »  n’a fait que reprendre une idée (merci aux Wikipedistes
de rectifier).


Revenons sur le pont, point d’étranglement du débit portuaire avant-guerre. Les travaux concernant la route d’accès commencèrent pendant la guerre. La caisse d’épargne aida la CCIH à
financer le pont ce qui libéra enfin le goulot routier dont était victime le port.


Les travaux de reconstruction du Port, un outillage moderne  (voir le film Le Havre-Rouen de 1960 sur le site INA) permirent de hisser le Havre à la 3èmeplace des ports européens en
1974. Le Havre comptait près de 220000 habitants. Sémaphores, Pont de Tancarville, écluse François Ier, terminal minéralier, développement des outillages portuaires avec notamment l’arrivée
d’appareils portatifs de soudure électrique, la métallisation, de nouveaux portiques  avec le chariot manœuvré par  un système de câbles différentiels au lieu d’être motorisé, les
spécialistes de Caillard (usine2) qui intervenaient aussi sur les cuves, séparateurs  de l'industrie pétrochimique et installaient des cuves sur les chimiquiers aux très grandes exigences,
tous du Directeur à l’ouvrier, du PAH aux petites entreprises  firent une œuvre considérable en reconstruisant le port.


Il y a eu les premières transformations en Europe de ferries en car ferries (suivant un brevet américain).
le sémaphore du havre (cf film INA Le Havre-Rouen)  fut un exemple  de modernité notamment les écrans de visualisation en (X,Y) les plus avancés du moment (projet soutenu par le
Directeur technique du PAH, Philippe Cahierre).


Tous contribuèrent à faire du Havre un port plus fort qu’avant la guerre et ceci en 30 ans après avoir été complètement détruit.


Je ne parlerai pas de la suite car c’est plus conflictuel et effectivement un terrain glissant

DAN 25/03/2012 23:20



Bonsoir Jean-Hugues.
Voila des détails techniques venant compléter mon articel de ce point de vue.
Quant à l'histoire portuaire et du franchissement de la Seine ce fut, là aussi, une belle aventure car elle permit à la région havraise et à la ville d'avoir une route d'accès permettant des
échanges  plus faciles avec Rouen ou la capitale. On ne pense pas assez souvent que notre ville était, comme disait mon père, un "cul de sac" et que les routes menant au Havre étaient très
petite et surtout peu nombreuses. Étant beaucoup plus jeune je n'ai connu que la départementale 982 (en ciment à l'époque) et passant par le bas des falaises. Ou alors par la nationale 13 (15
aujourd'hui) qui était fort encombrée.
La technique du transport par conteneur serait à raconter. Pour ma part et de temps à autre comme ici avec l'histoire des sémaphore, je raconte l'histoire du port si riche de pérépéties de toutes
sortes.
Merci pour les indications s'agissant des documents INA si je peux y accéder je ferais volontiers la visite de ces archives.
Merci pour ce commentaire que j'ai replacé, ainsi que ma réponse sur le blog lui même car je voudrais que tout le monde profite de vos renseignements et précisions.
bonne fin de soirée Jean-Hugues !



louis 25/03/2012 22:54


J'attends la fin de l'histoire pour faire un com intelligent !!!

DAN 25/03/2012 23:25



Bonsoir louis. Alors tu n'auras qu'une semaine à attendre alors.
D'ici là le bonjour à toute la bande et bonne semaine Louis !



Claude 25/03/2012 22:47


Bonsoir Dan,


Celui-ci je l'ai bien connu ( et je l'ai même visité ) en sortie scolaire si je me souviens bien.


Ce qui m'avait impressionné, c'était la salle ou se trouvaient les écrans "radar" sur lesquels on pouvait voir les positions exactes des
navires...


Quand on pense que de nos jours on peut avoir ces mêmes renseignements à domicile et en direct sur nos écrans de PC grâce à internet et à des sites
spécialisés comme celui-ci par exemple :


http://marinetraffic.com/ais/fr/default.aspx?centerx=0.1747¢ery=49.47905&zoom=15


Quel progrès et quelles évolutions dans ce domaine ( comme dans d'autres d'ailleurs )


A bientôt.

DAN 25/03/2012 22:59



Bonsoir Claude. Eh oui cette fois-ci, je me doutais bien que tu aurais un souvenir de ce sémaphore. Nous sommes tous les deux de la même génération ou presque, alors forcément cet édifice
portuaire est resté dans nos mémoire.
J'ai également été émerveillé à l'époque de voir le radar fonctionner  avec la barre qui faisait le tour du cadran et qui faisait scintiller les positions des navires à chaque passage.
Pour ce qui est des moyens de surveillances et de communications actuels depuis notre "jeune âge" tout a bien changé, en effet de chez soi on peut voir ce qui,dans les années 50, aurait été
présenté comme une merveille fantastique, mais voila, on s'habitue à tout même à l'incroyable !
Bonne fin de soirée les amis !



Papy Scham 25/03/2012 21:33


Tout de même impressionnant ce 6e sémaphore. Excellent historique de tous ces sémaphores. Bravo. Richement illustré.


Bonne soirée et bonne semaine.

DAN 25/03/2012 22:44



Bonsoir Papy Scham. Il faut le voir en réalité pour mieux se rendre compte de cet édifice si particulier au Havre. La semaine prochaine il y aura des photos plus actuelle de ce sémaphore. J'y
suis monté une fois, il y a quelques années mais aujourd'hui avec le principe de précaution et le plan "vigie-pirate" plus moyen de faire une demande de visite donc il faut se contenter de le
photographier de l'extérieur, dommage...
Bonne fin de soirée et bonne semaine Papy Scham



gpmagalim16.over-blog.com 25/03/2012 19:45


Bonjour Dan,

DAN 25/03/2012 19:57



Bonsoir Jean Hugues 
Le clavier doit être glissant je pense...



marcopolo76 25/03/2012 19:41


Un feuilleton qui me permet de voir l'évolution de tous ces sémaphores ...


La dernière photo est une très bonne archive car l'on peut y voir les 2 ...


Celle avec le pylogne surmonté du radar ...cela devait être assez impressionnant pour ceux qui ont connu cette époque.. qui fournissait le signal , le radar ou le caillou..!


Amicalement


Marco

DAN 25/03/2012 19:55



Bonsoir Marco. Pour la dernière photo attend la semaine prochaine et tu verras encore mieux.
J'ai longtemps vu ce 5ème sémaphore, il faisait parti du paysage comme on dit, quand j'ai vu le nouveau se construire j'ai tout de suite vu qu'il allait être très différent des autres, son dessin
était très moderne et l'est resté.
Une petite anecdote concernant les inscriptions sur le côté de cette vigie, c'est à la suite d'un débat d'idées au sein du personnel du port que cette idée a vu le jour, et parmi ce personnel un
certain Phyll !


Quant au "signal" mon œil, c'est la radio qui fournissait le signal...


Bonne soirée l'ami !



eva 25/03/2012 18:43


Merci Dan pour l'explication des abeilles, accompagnée d'une photo superbe ! Bonne soirée à toi...

DAN 25/03/2012 19:12



Bonne soirée Eva et merci pour tes visites !



eva 25/03/2012 17:30


Je suis vraiment impressionnée par "la vigie suspendue"...


Dis-moi Dan, pourquoi le quai "des abeilles" ? 

DAN 25/03/2012 17:43



Bonjour Éva. Il y a encore peu de temps, les remorqueurs venaient accoster ici, ces remorqueurs faisait parti de la Société des Abeilles encore présente au Havre mais ils accostent plus au loin
dans le port maintenant. Chaque remorqueur avait ainsi un nom de baptême qui était "Abeille N° 1, 2, 3, 4" etc. Aujourd'hui ils ont des noms de villes Normandes comme celle ci-dessous !

Donc, comme ces remorqueurs venaient accoster sur ce quai, celui-ci a pris le nom de cette compagnie et lui est resté !
Bonne fin de journée Éva !


 



Space76 25/03/2012 13:37


Bonjour,
Merci pour cette avant-dernière partie, il était bien petit ce sémaphore en tous cas !


Bon dimanche à toi !

DAN 25/03/2012 13:56



Bonjour Space. En effet, c'est assez surprenant de voir ce 6ème sémaphore aussi petit, tout du moins au début, car malgré tout, les besoins d'après guerres étaient tout aussi pertinents que ceux
du temps du 5ème sémaphore, il faut croire qu'il a été construit dans l'urgence en parant au plus pressé, et qu'ils ont attendu des jours meilleurs pour faire le 6ème !
Bon dimanche Space !



JMH 25/03/2012 13:30


Bonjour


Un livre sur le bord de mer de dieppe, lu dernièrement, montrait une dizaine de personnes penchées sur le quai pour voir les bateaux. Les curieux étaient appelés des "rats de quai" car
ils s'intéressaient à ce qui se passe sur les quais. Cette expression semble se retrouver aussi à Fécamp. Il y aura toujours des gens intéressés par les choses maritimes. Le sémaphore fait
partie de ces endroits où on peut se promener et voir l'activité des quais.  


Merci pour ces photographies et surtout, pour les dates qui permettent de se rendre compte qu'on n'a pas rêvé en se souvenant de ce sémaphore même si on était très petit !


Bon dimanche.


jean-Michel


ps : je viens de finir un livre de monsieur Bulot, commandant de l'abeille-Flandres, qui parle notamment du Havre et donne des renseignements sur cette compagnie basée longtemps au
sémaphore. 


 


 

DAN 25/03/2012 13:50



Bonjour jean-Michel. J'aime assez l'expression "les rats de quai", certains amis blogueurs vont peut être s'y reconnaitre, mais moi le premier car à chaque fois que je viens ici je ne manque pas
de regarder les bateaux passé spectacle dont on ne se lasse pas.
Dates et photos permettent de se re-situer dans nos souvenirs, ainsi cette photo avec le grand radar, je pensais en faisant et article qu'il avait été construit dès que ce sémaphore était sorti
de terre, c'est à dire en 1946, et bien non, pas du tout, il n'a été construit que dans les années 60, comme quoi il faut toujours vérifier aux sources et ne pas toujours se fier à sa
mémoire.
Quant au livre de monsieur Bulot, voila un ouvrage que je lirais certainement avec plaisir !
Bon dimanche Jean-Michel ! 




jeanpaul76 25/03/2012 13:11


Notre sémaphore souvent reconstruit où modifiez- nous observons à chaque fois un plus dans l'esthétique le dernier à ce jour à pris de la hauteur il s'intègre bien dans notre paysage j'attends le
reportage 6 pour en parler plus longuement .
La technique a permis de diminuer voir même supprimer ces tours métalliques .
Je regardais samedi un reportage sur les sauveteurs en mer on observe un poste de commandement réduit pour faire court à un ordonnateur portable en plus le commandant était " 
jolie " et oui candidate miss Française comme quoi...bon je m'égare du sujet pardon c'était simplement pour signaler que j'ai la télé...
Le sémaphore a pour fonction d'être les yeux et les oreilles pour diriger et donner une sécurité maxi pour tous les marins j'ai une profonde admiration .
Malgré les modifications le sémaphore reste l'incontournable lieu de balade pour ma part j'aime poser mon c...sur le rebord du quai et observer je ne suis pas le seul je pense .


Bonne journée

DAN 25/03/2012 13:41



Salut Jean-Paul. Notre sémaphore actuel est en effet très esthétique par rapport au 6ème construit après-guerre, mais à cette époque on pensait à reconstruire dans l'urgence et non dans
l'harmonieux, c'est compréhensible. Quant aux tours malgré tout ils en reste devant mais elles sont plus discrètes d'où le fait qu'on ne les remarque presque pas.
Tu n'es pas le seul en effet à être sur ton séant pour regarder les navires entrer ou sortir du port, il faut bien reconnaitre que c'est un lieu très agréable, à la fois près de la ville, de la
plage et du port, de quoi satisfaire le promeneur infatigable que tu es  !
Bon dimanche l'ami, et bonne balade puisqu'il fait beau !



phyll 25/03/2012 12:36


salut mon pote,


que dire de plus ?...... on se régale avec cette rétrospective sur les sémaphores !!


sur la vue des années 60, on remarque la taille du radar !!! c'était énorme !!


et sur la dernière photo, je pense que les guetteurs et officiers de port devaient avoir une certaine appréhension en regardant leur futur local "accroché" à 40 mètres du sol !?!.....


à+ !


 

DAN 25/03/2012 12:59



Salut mon pote. Les progrès de la miniaturisation des installations techniques sont ici bien visibles avec ces anciens radars sur-dimensionnés par rapport à ceux actuellement en service.
Quant au "perchoir" à 40mètres du sol j'espère qu'il n'y avait pas de guetteur sujet au vertige dans le personnel du sémaphore, sinon cela lui aurait été difficile pour s'adapter à son nouveau
lieu de travail !
Bon dimanche Phyll et va faire une p'tite sieste pour rattraper l'heure d'été !



tic-tac 25/03/2012 11:39


On y prend goût à ce feuilleton sur les sémaphores !


Heureusement que nous aussi nous avons nos "points de repères" dans la gigantesque mer bloguesque !


Merci DAN et encore une fois j'adore ces photos d'une époque révolue, pas si ancienne mais qui paraît parfois lointaine et dégage toujours un certain charme nostalgique, malgré tout.

DAN 25/03/2012 11:53



Bonjour Tic-Tac. C'est vrai que les blogs sont très nombreux de part le monde, et s'y retrouver n'est pas toujours aisé. Toutes ces photos sont de la même époque que moi, donc je les regarde avec
une certaine nostalgie en ce qui me concerne, et si cette nostalgie fait le délice de mes commentateurs que demander de plus.
Sinon c'est un peu "ton" jour aujourd'hui Tic-Tac avec le changement d'horaire, tous les Français sont obligé de mettre la main aux aiguilles, alors pour le collectionneur de réveils que tu
es...


Bon dimanche Tic-Tac ! 



pere cantoche 25/03/2012 10:32


RE -- MAR -- QUABLE  !


De plus en plus hauts, de plus en plus beaux, de plus en plus passionnants les articles de ce blog, véritable mémoire de notre ville et de notre port.


Bravo, continuez, les Amis...

DAN 25/03/2012 10:42



Bonjour père cantoche. Merci pour cette appréciation Thierry, les commentaires comme le tiens m'encouragent à continuer dans ce sens car tu sais le travail que cela demande puisque nous en avons
discuté ensemble autour d'une bonne table .
Avec de tels encouragements le travail est moins difficile !
Merci Thierry  bon dimanche et mes salutations à madame !



GL 25/03/2012 09:29


On arrive au terme de cette évolution avec la construction du sémaphore actuel


J'avais une diapo de cette époque à revoir ici


http://aplemontphoto.blogspot.fr/2009/02/semaphore-pendant-et-maintenant.html

DAN 25/03/2012 09:37



Bonjour GL. Effectivement c'est une excellente photo de l'époque pas si lointaine finalement.
Tous deux nous avons bien connu cette mutation des deux derniers sémaphores, sauf que moi je ne faisais pas beaucoup de photographie à cette époque, et c'est bien d'en avoir fait comme toi, cela
témoigne des transformations de la ville et du port.
Bon dimanche GL !