La brasserie "CERTAIN"

Publié le par DAN

Cette brasserie était tenue par Jules Certain, aïeul du photographe Havrais bien connu des amateurs de photos (TCE76). L'adresse étant indiquée sur la carte postale, je me suis rendu sur le lieu qui, aujourd'hui, correspond approximativement, à l'entrée du conservatoire de musique Arthur Honegger cours de la République.
L'emplacement de cette brasserie m'a été confirmé par Max Thomas, un membre de la famille, et qui a connu cet établissement. 


bar au 56 CDLR bisLa brasserie "CERTAIN" 56 cours de la république.


 

le palais de expo bisEn 1933 inauguration du palais des expos sensiblement au même emplacement.
(palais détruit en 2001, précision apportée par JMH)


 

 

consrvatoire 1Le même endroit en 2011.


 

brasserie certain montage 1"retour vers le futur"

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

C@t 15/11/2011 00:56



 


Boujou DAN, un seul lieu et pourtant 3 endroits différents...  3 photos dont 2 cartes postales, tu dois avoir une sacrée collection ! J'ai joué au basket au palais des expos lorsque j'étais
au lycée, ça commence à dater ! ;-) Je n'ai donc  pas eu besoin du plan pour me situer, d'ailleurs tu ne l'as pas précisé...


jps a fait fort pour son commentaire ! ;-)


Bonne journée DAN



DAN 15/11/2011 09:01



Boujou C@t. Evidemment pour toi pas de problème pour situer cet endroit, c'est vrai que j'aurais du préciser son emplacement sur le plan (C-12).
Ce palais des expositions a laissé beaucoup de souvenirs aux sportifs, moi c'est surtout pour des expositions proprement dite, mais pas pour le sport puisque je n'en ai pratiquement pas fait.
Jps a en effet le verbe prolifique le bougre.
Quant à ma collection de cartes postales c'est en effet plus de 1500  qui attendent ta visite, alors à quand ?
Bonne journée C@t



ships-lover 18/09/2011 17:15



Merci de nous faire voyager dans le temps et d'apprendre les diverse batisses qui ont marquer la ville Havraises. Certes je ne suis pas tres historien mais d'apprendre au fil de l'eau de ton blog
certain quartier,maisons ou endroits d'avant et d'aprés guerre cela me permets d'acquerir une certaine connaissance de la ville.



DAN 18/09/2011 18:59



Salut Ships-lover Alors la tu me fait très plaisir car ce blog est, pour une part,  destiné à une partie de la jeunesse n'ayant pas connaissance de ce que fut
le Havre, et avec tes commentaires et ton jeune âge (si si on peut le dire ) mon but semble
atteins, alors merci de tes visites et à bientôt  ! 



QUERTIER Nicole née CERTAIN 30/06/2011 15:25



Bonjour,


C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé la Brasserie Certain qui appartenait à mon grand-père. Je suis la Tante de Thierry et la cousine de Max Thomas et j'ai toujours connu cette carte
postale dans la famille.Pour plus d'information, je pourrais ajouter que le père de ma grand-mère Eugène Fredric LESOUEF était très connu à Epouville puisqu'il était le propriétaire de
l'Hotel de la Gaïté au hameau de la Queue du Chien.Hotel où l'on venait le dimanche en voitures à cheval pour passer la journée. Je voudrais ouvrir une parenthèse sur le père de Max Thomas qui
n'est autre que Edouard Thomas d'où le nom de la piscine des Champs Barrets et que personne ne connait, il s'était beaucoup investi au C.N.H.et c'est lui qui s'occupait des ballets nautiques à
cette époque. Il était allé voir au cinéma, je ne sais combien de fois, el Bal des Sirènes et s'en était beaucoup inspiré avec des jeux de lumière noire, c'était de beaux spectacles, mais hélas
au Havre personne ne le connait son nom porté sur la piscine reste inconnu. Peut-être pourriez vous el faire connaitre.Merci à vous. 


 


 


 


 


 


 


 



DAN 30/06/2011 17:02



Bonsoir madame Quertier. Thierry m'avait parlé du lien familiale entre vous et lui, mais sans me donner les précisions que vous apportez au sujet de Eugène Frédéric
Lesouef et de son hôtel, où devait faire bon, à cette époque sans auto, de passer un dimanche à la campagne.
Si j'ai à la fois de documents iconographiques et écrit sur Édouard Thomas, ce serait avec grand plaisir que j'évoquerai sa carrière au sein du C.N.H., avec ses
ballets nautiques. Il faut bien comprendre qu'avec un site comme celui-ci il est important d'avoir des photos pour illustrer un fait d'histoire locale, sinon le lecteur passe son chemin sans
essayer d'approfondir le sujet.
Alors si vous avez matière à article, vous pourrez me recontacter par cette adresse mail :


hatedaniel1946@yahoo.fr


Bonne fin de journée madame.



buddy2259 22/06/2011 17:40



Bonjour Dan,


Quel joli clin d'oeil à l'ami Thierry avec  ton reportage , la carte postale de la brasserie est vraiment superbe....ah si nous pouvions revenir en arrière !!!!!



DAN 22/06/2011 19:09



Bonsoir Buddy. Oui si nous pouvions revenir en arrière en effet mais revenir à notre époque quand même, car ce ne devait pas toujours être facile de vivre dans ce
temps là. De plus à notre époque j'ai tous mes amis alors il faudrait que je les "embarque" avec moi dans ce voyage dans le temps !
Bonne soirée mon ami ! 



Lily 21/06/2011 00:10



Je ne connais pas le Havre... Mais à présent me voilà entrain de déambuler, dans ses rues et de le découvrir grâce à votre blog bien sympathique...


(*-*)



DAN 21/06/2011 07:50



Bonjour Lily. Très heureux de vous accueillir sur mon blog et ainsi vous faire découvrir le Havre. J'espère que je vous reverrai ici afin de mieux encore vous faire
découvrir cette ville aux multiples facettes. Et comme vous pouvez le constater les commentaires ne restent pas sans réponse, tout comme chez vous d'ailleurs,ce qui permet d'avoir des contacts
beaucoup plus chaleureux, car qu'est-ce qu'un blog où les seuls  commentaires ne permettent pas d'avoir une idée précise sur les sujets traités ou sur la personne qui les fait ?
Alors soyez la bienvenue et n'oubliez pas que sur vous pouvez commenter n'importe quel article, car ici ils sont intemporels !
Bonne journée Lily !



Mr Yak 18/06/2011 19:46



Un membre de ma famille tenait un dépotayer au Havre.



DAN 18/06/2011 19:57



Salut Yak. Tous les anciens commerces m'intéresse, et les dépotayer comme les autres, si jamais ce membre de ta famille avait des photos et témoignage sur son
commerce, mes pages lui sont grandes ouvertes !
Bon week-end Yak !



B. O. 17/06/2011 21:34



Le temps passe, les choses changent.


Le conservatoire, moi je le trouve sympa (je le féquente depuis 4 ans avec mon fils).


Par rapport, au débat que je vois surgir souvent dans les commentaires;


- si on ne fait rien, on râle;


- on fait quelque chose, on râle.


- peu importe ce que l'on fait, cela ne convient pas.


C'est frustrant. Je rencontre cela également dans mon travail.



DAN 17/06/2011 22:27



Bonsoir Olivier. Aaaah c'est bien un trait du caractère Français que de râler, et si l'on ne râle pas ça ne va pas bien, à croire que c'est un sport "national", mais
bon, j'ai souvent constater au cours de ma vie, professionnel ou non, que les râleurs, n'étaient pas les plus désagréables et qu'il suffisait parfois de simplement discuter avec eux pour que tout
s'arrange !
J'espère qu'il en est de même dans ton travail !
Bonne fin de semaine Olivier !



Marc Georges 15/06/2011 18:17



Bonjour,


Superbe cette carte de bar, j'arrive à regretté les petits "rades" comme disait mon amis ROBIN COOK (bein oui l'écraivan qui est venu au Havre), je ne l'étais jamais posé la question de ce qu'il
y avait à la place du palais des ecpos avant sa se construction.


Je crois qu'un jour il faudrait faire un livre de cartes avec les bars du Havre, hauts lieux de discutions, (même politiques) et de convivialité. Personellement c'est le bar mais aussi le de "LA
REPUBLIQUE DES ACACIAS" (rue des Acacias, c'est un garage maintenant) qui me revient toujours en mémoire.


J'ai assisté au départ du tour de France comme tous les havrais, mais j'étais un peu petit, et ce n'était pas Annie Cordy que je cherchais, mais ROBIC (l'un de mes "petits coureurs" portait ce
nom, je dois toujours l'avoir, mais je ne sais plus lequel c'était). Je me souviens d'une personne faisant signer une affiche à tous les coureurs qui pasaient, je ne comprenais pas poiurquoi il
fausait cela, mais maintenant cette affiche si elle eciste toujours doit avoir une certaine valeur (finanacière mais aussi pour le souvenir).


INFO A TOUS LES LECTEURS !!!!


Je possède un lot d'affiches de ces dernières années concernant des manifestations au HAVRE (genre patinoire, fête de quartier, etc.....) que je vais pas concerver, il s'il y a des gens
intéressé, je les donne, à l'unité ou en lots. Rien de rare, mais peut-être un petit document qui peut faire plaisir.


Contactez-moi sur marcgeorgesb@dbmail.com pour tous renseignements ou un rendez-vous, cela ne vous engage à rien. On se verra dans un rade pour
perpétuer la tradition.


C'était le genre de documents que je donnais à Monsieur BALY;


A bientôt,


Marc.



DAN 15/06/2011 22:54



Bonsoir Marc. Des "rades" comme tu dis il y en avait beaucoup dans notre jeunesse. Moi même suis né au dessus de l'un d'eux rue de la cavée verte il s'appelait "au
bon conseil" du nom de son propriétaire, c'est dire si j'aime ces lieux.  Chacun à "son" bar ou bistrot de prédilection, moi même en ce moment c'est le "New-York", mais je n'en refuse aucun
!
Je pense que je vais faire un article sur ce départ du tour de France au havre, pas dans l'immédiat car il faut rechercher des documents iconographiques pour ça,
mais ça viendra !
Quant à ton appel à propos de tes affiches j'espère de tout cœur qu'il sera entendu, et si, par l'intermédiaire de ce blog on me contact pour cela, je te ferai
suivre l'information.
Bonne fin de soirée Marc !



Claude 15/06/2011 15:24



Dan, pour le tour de France 1955 dont le départ était donné du Havre, je confirme c'était bien là le centre de regroupement de la "caravane". Je garde un
souvenir de ce tour : la chanteuse Annie Cordy était la vedette de cette caravane et elle m'avait donné une photo dédicacée que j'ai toujours d'ailleurs et que je garde
précieusement.


Mais là c'est une autre histoire et on s'éloigne du café "Certain"



DAN 15/06/2011 15:25



Ah merci Claude, il me semblait bien que c'était ça. Quant à la photo dédicacée, c'est à mon père qu'Annie Cordy l'a donnée. Et, hélas, je ne l'ai pas retrouvé
!
Bonne journée les amis !



Claude 14/06/2011 23:33



C'est sympa d'avoir retrouvé la trace de l'aïeul de "Tce" par l'intermédiaire de cette carte postale ancienne et des témoignages de Mr Max
Thomas.


Si je n'ai pas connu cet établissement du temps de Mr CERTAIN bien sûr je me souviens néanmoins très bien de cet endroit avant sa destruction il y a quelques
années et c'était encore un café...c'était situé juste après la rue Turgot en remontant de la gare vers le Rond-Point.


Pour ce qui est par ailleurs du "Palais des Expos", je me souviens y avoir vu des combats de catch, des expos , et même un spectacle "Holiday on Ice" j'y ai
vu aussi un gala des "Harlem Globe-Trotters" sur le terrain de basket où nous venions nous entraîner  étant au collège...C'était là aussi que se tenait le spectacle de nuit lors des
"Fêtes de la jeunesse"..que de souvenirs...sans oublier que c'était dans ce lieu qu'était distribuée la soupe populaire comme celà a déjà été dit plus haut puis aussi la tenue du marché
de gros en fruits et légumes où venaient s'approvisionner les détaillants très tôt le matin.


Tout celà ne nous rajeunit pas comme on dit...!!


Au sujet du conservatoire de musique...alors là " no comments " si ce n'est qu'a mon avis ce n'est vraiment pas une réussite..


A bientôt



DAN 15/06/2011 00:07



 


Bonsoir Claude. Quand j'ai acheté cette carte postale, j'ai tout de suite demandé à Thierry si cela avait un rapport avec sa
famille, et bien oui, et tu connais la suite.
La rue Turgot est en effet non loin d'où était cette brasserie. C'est difficile de s'imaginer le quartier tel qu'il était avant toutes ces démolitions.
Je constate que toi aussi tu as connu beaucoup de manifestations en tous genres dans le palais des expos. Il y en a une dont je me souviens un peu et que tu as sans doute du connaître également,
c'est le départ du tour de France en 1955. C'est un peu vague dans mes souvenirs, mais il me semble bien que c'était là le QG des coureurs, ou tout du moins du cortège qui accompagnait le
tour.
Quant aux marché de gros des fruits et légumes, voilà encore un témoignage qui complète déjà ceux recueillis ici et je t'en remercie en te souhaitant une excellente nuit Claude !



jeanpaul76 14/06/2011 19:48



Bonjour de mon quartier


J'égraine les photos pour ce qui est de l'établissement de Jules Certain la brasserie ne me dit rien par contre au détour d'une marche une petite halte pour siroter un café je ne l'aurais faite
oh oui mais bon trop tard qu'en pensez-vous .
Pour ce qui est le palais des expositions là ! oui des souvenirs mais, vers sa fin cet endroit n'était pas trop reluisant je ne vais pas trop m'attarder sur l'école de musique si l'intérieur est
conventionnel l'extérieur n'est pas une réussite une façade couleur ciment pas top comme les beaux-Arts ...
Le constat fait : il y a que quelques quartiers du Havre très fréquenté ce quartier en est la preuve et fin 2012 nous passerons à la phase de remodelage avec l'arrivée du Tram j'espère qu'il
restera un lieu convivial pour les piétons que je suis 


Bonne journée les amis



DAN 14/06/2011 19:59



Salut Jean-Paul Si tu avais connu la brasserie Jules Certain là, tu m'aurais fait peur , de ce fait il est un peu tard pour aller prendre un jus la bas, mais t'inquiètes pas,  nos chemins se croisent assez souvent pour que l'on puisse envisager une
dégustation dans un quelconque troquet sur notre route.
A la fin de sa "vie" le palais des expos était en effet très dégradé, c'est peut être la raison de sa démolition d'ailleurs, c'est bien connu, on laisse pourrir un
bâtiment quel qu'il soit, et ensuite, on nous dit qu'il est en trop mauvais état pour le restaurer, mais bon, c'est du passé ce palais, n'en parlons ici que du point de vue historique.
Pour le conservatoire il ne semble faire l'unanimité quant à son "esthétique", mais là je ne sais pas quand on dira de lui il est trop vétuste, quoique à ce rythme
là ça  ne devrait pas tarder !
Bonne soirée jean-Paul !



boboce 14/06/2011 17:20



Salut DAN


Si certains trouvent l'ancien palais des expos pas très beau, l'école de musique n'est pas franchement mieux.


A+



DAN 14/06/2011 18:46



Salut boboce. Comme on dit les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, mais chacun a le droit d'emettre un avis sur la question. Moi non plus je n'aime pas trop
cette école de musique surtout quand on lit le témoignage de ceux qui la connaisse de l'intérieur, là ça devient franchement  consternant, mais bon, on fait "avec" !
Bonne soirée boboce !



Didier 14/06/2011 08:50



En même temps le palais était laid, l'intérieur une suite de poteau, les sanitaires dans un état, bref lamentable.


Et je confirme ce que te disais Max, il me l'a dis aussi, et son fils, qui a une documentation sur le tram, le vieux, le très très vieux.



DAN 14/06/2011 08:59



Salut Didier. Le palais reflètait bien l'arcitecture de cette époque, à savoir "l'art-déco". C'est vrai qu'il n'était pas particulièrement joli mais c'est affaire de
temps, dans 100 ans on l'aurait peut être trouvé très beau, va savoir ?
Tu connais Max alors ? Moi je ne l'ai eu qu'au téléphone, et on a passé pas mal de temps à discuter de cet établissement. Alors évidemment je ne connais pas son fils
mais je ne demande qu'à le connaitre surtout s'il a de la doc sur les tramways anciens !
Bonne journée Didier !



tce76 13/06/2011 23:59



Merci Dan pour ce sujet qui me rattache directement à mes ancêtres. Je suis bien content d'avoir ainsi pu collaborer à ce post, pour une fois. Quelquechose me dit que ce sera pas la dernière
fois...


Bien le bonjour de Biarritz!!!



DAN 14/06/2011 00:19



Salut Thierry. Ah je me disais bien que je te verrai à un moment ou l'autre ici  .
Je suis ravi que cet article te plaise, et si nous pouvons de nouveau collaborer, et bien moi je suis preneur  !
Bonnes vanaces à Biarritz veinard,  et à bientôt !



louis 13/06/2011 23:35



Merde, va jeter un oeil chez mon pote Daniel, le peintre d'Amiens qui connait Lucky Blondeau et peint plein de chanteur des "sixties" (et des bars et des filles) :


http://danielgrardel.centerblog.net/


 



DAN 14/06/2011 00:15



Salut Louis, oui j'ai vu le lien en allant chez toi. Voila un peintre qui pourrait parfaitement illustrer tes récits, l'ambiance des bars, sur ses toiles, y est
parfaitement rendue.
Bonne écriture Louis ! 



louis 13/06/2011 21:57



Oh les jeunes, avez_vous vu "Le Havre" le film d'Aki Kaurismati ? Little Bob Story (un monument lui aussi) apparait dans ce film



DAN 13/06/2011 23:06



Salut Louis. Ben non, je n'ai pas encore vu ce film, s'il passe à la "tv" je le verrai sinon au cinoche ça fait un bail que je n'y ai pas glisser mes godasses,
histoire d'être tranquille devant ma lucarne magique. Quant à Little Bob story si je te disais que j'ai travaillé un peu avec lui me croirais-tu ? Et bien si c'était en compagnie de Danyl Gérard
et de pas mal d'autres, mais ce n'est pas le lieu ici pour raconter mes souvenirs.
Alors @ + Louis !



pere cantoche 13/06/2011 21:36



y servéti l'pastis chez Certain ? en tous cas là où j'suis, les potavrais... l'pastis, y coule à seaux, mestigars... épil'rosé aussi... c'qui m'empêche pas d'penser à vous, c'est certain... JPS
toujours aussi en forme, je vois... y fait l'show chez Havrais-dire, faut l'dire et l'Daniel et l'Phyll rivalisent avec talent... rien de surprenant à tout cela, c'est qu'ils en ont, les
Potavrais... du Talent !



DAN 13/06/2011 23:00



Salut à toi mon autre potavrais, c'est marrant ce que tu écris, car j'étais cet aprem avec les autres potavrais, Phyll et JPS, nous étions en compagnie de Buddy et
de sa dame,  à siroter quelque breuvage à la terrasse du week-end. Ce n'était pas encore le pastis, il était encore trop tôt, mais on a pris une grande goulée d'amitié ça c'est certain
!
Bonnes vacances à toi Thierry ainsi qu'à madame  !



Papy Scham 13/06/2011 21:17



Quelle mutation. Mais ma préférence va tout de même à la première carte. Dire que de nos jours, certaines "boutiques" en reviennent à ce style de vitrines.


Bonne semaine.



DAN 13/06/2011 22:52



Bonsoir Papy Scham. Tu es sensible toi aussi au charme d'antan, et que certains commerçant retrouvent cet  philosophie passée n'est pas pour me surprendre, ici
aussi il y a des boutiques retrouve ce style, et parfois même il y a d'anciens magasins qui gardent cet agencement vu que ça revient à la mode !
Bonne semaine papy Scham !



Mousse 13/06/2011 20:52



Bonsoir cher Dan,


C'est étonnant ce changement !


Je suis toujours sous le charme de tes


très jolies cartes postales.


Je suis peut-être contrariante.


Je trouve que le Havre était mieux avant.


Une ville pleine de charme.


Ton montage est très bien réussi.


Avoue que ces gens, dénotent dans ce décor.


Ils devraient revenir, ils se demanderaient,


ce qu'il s'est passé dans leur belle ville.


Je suis nostalgique de ce temps-là.


Bonne semaine.


Mes amitiés.



DAN 13/06/2011 21:07



Bonsoir Mousse. Les cartes postales ont eu leur apogée au début du XXe siècle, et dans cette période tout, ou presque tout a été pris en photos. Aujourd'hui on ne
prends que le coté esthétique des paysages que ce soit des villes ou des campagnes, alors qu'à l'époque en faisait feu de tout bois.
Dire que le Havre d'avant guerre était mieux que celui d'aujourd'hui est relatif car les conditions de vie à ces époques reculées ne devaient pas être très faciles
non plus. Par contre le charme lui était bien présent. le mieux aurait été de conserver le plus possible de l'ancien et de l'adapter au moderne, mais les choses ne se passent pas toujours comme
on le souhaite hélas !
Bonne soirée chère Mousse



UnHavrais 13/06/2011 18:44



Oui, je confirme, Le Palais des Expositions n'a pas été détruit dans les années 1980 mais dans les années 2000 !


Je me souviens de ce Palais, tout simplement parce que j'étais au Conservatoire, et mes parents avaient reçus une invitation pour la pose de la première pierre... Alors que c'était en semaine,
mes parents m'avait fait "sécher" l'école primaire, à l'époque, pour pouvoir y aller... C'est comme ça que je me suis retrouvé en première page du journal, avec une autre petite fille, et Mr
Rufnacht avec une truelle, pour enfoncer un parchemin dans un haglot et le recouvrir de ciment ! C'est bête... Pour quelqu'un qui est censé être malade... =)


Ensuite, on avait été à la Mairie, pour un discours, et alors que mes parents me précédaient pour saluer Mr le Maire, moi, petit, je lui ai fais la bise, et il m'a demandé : "Tu n'es pas à
l'école ?" avec un grand sourrire ! Souvenir, souvenir...


Pour en revenir au sujet, ils ont commencé par détruire la partie droite et centrale du Palais, pour construire le gymnase, et ils avaient installés la plaque commémorative, qui est aujourd'hui
devant le Gymnase, à la place d'une porte de ce qu'il restait du Palais... Puis quelques années plus tard, ils ont finis par détruire le reste pour construire la Bibliothèque Universitaire !


Petite anecdote aussi : Saviez-vous que le Conservatoire n'est jour pas finit de construire ? Et non, il manque encore une grande partie à la place que parking, entre l'Université et le
Conservatoire qui devait être tout en verre... Mais elle ne sera jamais construite... Remarquez, quand on voit l'état du nouveau Conservatoire, il ne valait peut-être mieux pas de continuer à
construire quelque chose qui risque d'avoir le même sort (humidité, ampoule chauffante, mais climatisation qui ne fonctionne pas, salle exigue, les cours résonnent dans les couloirs, couloir du
troisieme étage sombre, pas de rideaux aux fenêtres car interdits, pour jouer, la lumiere dans les yeux, c'est bien pratique ! Interdiction d'accrocher des tableaux aux murs pour ne pas changer
l'accoustique, qui est déjà à ch*er... J'en passe et des meilleurs !)



DAN 13/06/2011 20:55



Bonsoir Unhavrais. Voila ce que j'appelle un témoignage direct, là pas de  doute, ça confirme ce que m'a dit JMH. En plus vous êtes un témoin privilégié de la
pose de la première pierre et de ce que vous a dit le maire de l'époque. C'est aussi avec ce genre d'anecdote  qu'on enrichi une petite page d'histoire du Havre, comme vous dites souvenir
souvenir, merci de les avoir écrit ici.
Quant à la destruction du palais lui même la chronologie que vous nous en faite est intéressante, car je n'imaginais pas qu'ils avaient gardé une partie du bâtiment
avant de le démolir complètement. A cette époque j'étais encore en pleine activité et ne pouvais pas suivre l'actualité de la ville au jour le jour. Alors les témoignages comme le votre
sont  les bienvenus.
Quant au non achèvement du conservatoire de musique vous m'aprenez quelque chose que j'ignorais complètement, et en lisant tous les défauts qu'il a, en effet il
valait mieux qu'il ne soit pas terminé., surtout que la liste de ses défauts n'est pas exhaustive apparemment !
Merci du témoignage  Unhavrais (sympa le pseudo  ) et
bonne soirée ! 



Pierre 13/06/2011 13:35



Merci DAN, à mercredi ;



DAN 13/06/2011 14:24



A mercredi Pierre !



Pierre 13/06/2011 13:10



Encore une transformation énorme au fil du temps.


Encore merci pour toutes ces recherches.


A bientôt.



DAN 13/06/2011 13:18



Bonjour Pierre. Toi qui commence à connaitre le Havre, cela ne t'étonne plus, tu sais qu'ici les maisons, bâtiments, immeubles, vont et viennent si l'on peut dire.
Mais lors de ta prochaine visite, mercredi, nous te ferons voir quelque chose qui n'a pas bougé depuis longtemps, et c'est rare ici !
A mercredi donc !



haspot 12/06/2011 20:36



Salut Daniel,


Le souvenir que j'ai du Palais des Expos , le lieu où les sans abris  ( déjà ) venaient à la soupe populaire et  mes entrainements  et matches de basket .


Tu vois des bons et  des moins bons   souvenirs .


Bonne soirée



DAN 12/06/2011 20:42



Bonsoir Marc. Notre génération a beaucoup de souvenirs de ce palais des expos.
Personnellement j'y a fait des expositions de maquettes avec mes amis. Mais je ne me souviens plus de la soupe populaire.
Quand aux sportifs je crois me rappeler que bon nombres de sports en salles se pratiquait dans ce bâtiment. Sans oublier bien entendu, les expositions en tous genres
qui ont eu lieu ici !
Bonne soirée Marc ! 



jps 12/06/2011 15:52



Il (pas celui de Phyll) avait pourtant (kilioradézomes) démarré (Sophie) sous les meilleurs auspices (de Bonn) ce dimanche (puis la belle) douze juin (d'habitude je n'en fume qu'un, c'est un fait
établi) 2011 (s'demande!) mais la matinée (d'boeuf) avançant (pour cent) les nuages ont laissé la place (tic) à un ciel gris (certifié pluvieux) du plus (Isa) bel effet..j'atteste (de bouc) que
la solide (de mars) promenade (qui devait être un régal) programmée la veille (Simone) est manifestement tombée (pour la France) à l'eau, me voilà donc (ichotte) pris d'un réel découragement, un
vrai blues (blanche) qui s'installe à l'intérieur de mon moi (lépinière), un déchirement qui me marque (au polo), un (na) vrai désespoir (Williams) comme un boulet au pied du forçat, pour un peu
(mon n'veu) j'irais vendre mon âme au (Lamar) diable, chaussé de sandales (Béatrice) pleureuses avec le secret espoir (O) de détruire la huitième merveille du monde au sommet de la plus haute
(jazz) colline de notre magnifique région verdoyante parfois nommée explicitement (Alisso) Pays des Hautes Falaises..n'écoutant que mes bons (bons) conseils (yes), je décide donc de rester
cloîtré dans mon infâme masure (Pierre) à l'exiguité restreinte (ignant), seul refuge pour éviter le mauvais temps qui persiste au dehors (de ma vue) pour écrire un commentaire (à terre) sur le
nouvel article paru (vendu) sur Havrais-Dire (que je devais sortir me balader), blog (qui n'en est pas vraiment un pour reprendre les mots de Dan) que je consulte périodiquement afin (lande)
d'assouvir ma soif de connaissances sur le passé de notre cité (dortoir) portuaire qui répond (VI) au doux (dou) nom de Le Havre (sac)..affirmatif, qu'il a dit le Thierry : - Té, c'est eux!!
 je (de pommes) les reconnais les ancêtres, c'est sûr (anné) et certain (du miroir), clair, indéniable, indubitable et démontré..de bien belles images (et pas d'Epinal) qui font remonter à
la surface (de book) un passé pas si lointain..gloire à vous, les valeureux et humains narrateurs/concepteurs de HD..comme disait je ne sais plus qui : " l'indifférence est inutile".........


Amitiés certaines...



DAN 12/06/2011 17:39



 


J'ai pris mon temps (pont) avant de te répondre, c'est que diable ( de sa boîte) la mé théo n'est pas (de vis) de notre coté (d'leau). Les
dyxies (dixit) dès comme disent les navrais sont allo (y'a personne) De ce fait l'ami (tié) reste chez lui à regarder internet (ment). Il (pas lui) est certain, (pas l'autre) que le soleil eut
(contre) été plus seyant pour (vu) cette journée (nouveau) musicale (pacino).
Bon j'arrête ( de poisson - fallait qu'je la fasse celle la-) là sinon nous connaissant (gria) on est capable d'y passer la soirée :!


Amitiés exposées ! 



phyll 12/06/2011 13:17



Salut mon pote,


très sympa cet "avant / après / maintenant" ! Qu'il devait être agréable de siroter une bolée d'cidre en compagnie de potes !.... de nos jours, je me verrai mal boire un verre au même
endroit... c'est certain !!!


à demain !! 



DAN 12/06/2011 13:34



Salut poto. C'est même sûr, je ne me verrai pas, moi non plus, boire un jus sur le trottoir aujourd'hui. Par contre je ferai bien un p'tit voyage dans le temps pour
goûter aux consommations qu'ils proposaient à cette époque, on serait peut être surpris de leur goût, mais bon demain on boira à une autre terrasse en bonne compagnie, alors on ne perds pas au
change !
A demain Phyll ! 



JMH 12/06/2011 12:04



Bonjour Dan. Merci pour cette image. Le commerce havrais reste un domaine peu exploré... Je remarque des affiches sur un des côtés de ce commerce. A l'époque, on a l'impression que
l'affichage sauvage était mieux toléré et plus répandu que maintenant. En 2011, il n'y a presque plus aucune place, hélas, pour poser une affiche dans cette ville ! 


 On évoque le cidre et les  pommes à cidre sur cette photographie. Notre pays normand fournissait cette boisson et les liens avec la campagne des alentours sont évidents. Il y
aurait aussi une belle étude sur le cidre au Havre à faire. 


On observe aussi le calme des participants sur la photographie. Ils sont assis alors que de nombreuses cartes postales montrent des personnes debout. Etait-ce pour indiquer qu'il y avait des
tables dispobibles dehors ? Etait-ce pour insister sur la clientèle nombreuse et variée ( on remarque différents types d'habillement parmi ceux qui posent) ? Cette nonchalance était-elle une
"marque de fabrique" de cet établissement opposée à une station "debout" indiquant un effort  A comparer avec d'autres cartes postales...


On se régale. Pour terminer, je dirai que le palais des expositions n'a pas été détruit dans les années 1980 mais bien après pour construire le gymnase de l'université : vers 2001.


Bon dimanche


 


 


 


 


 


 


 



DAN 12/06/2011 12:37



Salut Jean Michel. Il est heureux que l'affichage soit réglementé. Dans mon enfance il y en avait encore, et vraiment ça n'ajoutais rien de bien à l'environnement
urbain. Ensuite il y a eu les panneaux normalisés, mais là il y en avait trop, et il y en a encore de trop à mon avis surtout aux entrées de villes. Surtout que, parfois, ceux-ci masquent une
partie architecturale intéressante. De plus il y en a de mécanisés maintenant et ce n'est pas toujours silencieux pour ceux qui habite la maison.
J'ai déjà évoqué les brasseries de cidre ici, mais je n'ai fait qu'effleurer le sujet. Avec un blog tel celui-ci, il est difficile de le consacrer entièrement à un seul sujet, c'est tout à fait un autre travail qui demande
du temps et qui abouti en général, sur la publication d'un livre.
Quant aux consommateurs attablés à la terrasse de cet établissement, sans doute est-ce le fait du photographe qui a demandé aux clients de ne plus bouger pour faire
sa photo, mais ça je pense qu'on ne le saura jamais !
Quand à la démolition du palais des expos, aux archives du Havre il n'y a rien de précisé (ceux que j'ai consulté tout du moins)  autre que la pose de la
première pierre de l'université en 1985, à partir de là on pouvait supposer que cet ancien palais était détruit, mais j'essaierai d'en savoir plus à ce sujet car je n'ai fait que l'effleurer la
aussi, et je pense qu'un article complet sur ce bâtiment en vaut la peine !
Bon dimanche Jean Michel !


PS: j'ai rectifié la date de démolition dans mes commentaires et l'ai préciser dans mon article !



FAH 12/06/2011 11:53



Bonjour Dan,


J'adore ta superposition des consommateurs sur le trottoir. Ca redonne de la vie au béton!


A bientôt


FAH



DAN 12/06/2011 11:57



Bonjour Françoise. C'est vrai que ça manque un peu de vie dans ce coin là, si ce n'est la vie de chantier en ce moment, mais ça ne durera pas et "heureusement" 
! ! ! !  


Bon dimanche Françoise, pluvieux hélas...



eva baila 12/06/2011 11:30



Oui, ils auraient pu garder le Palais des Expo, il n'est pas tellement plus laid que le nouveau bâtiment... Mais, bon... il faut bien déconstruire pour construire du neuf... (avec de nouvelles
normes...) A propos des trottoirs, il faut dire aussi qu'ils sont plus large pour respecter les règles de sécurité "handicap"... parce que en ce qui concerne les voitures... si les normes de
circulation des handicapés sont respectées (non voyants et fauteuils roulants par ex) les bordures de trottoirs sont elles aussi aménagées (c'est à dire beaucoup moins hautes, et à certains
endroits inexistantes). Bon week-end Dan (sans oublier Nicéphore bien sûr !)



DAN 12/06/2011 11:41



Bonjour Éva. Ainsi va la vie pourrais-je dire, démolir et reconstruire, le Havre est coutumier du fait, notre histoire n'est pratiquement faite que de
cela.
Quant aux trottoirs depuis un "certain" temps ils sont réaménagés afin de correspondre aux exigences de sécurité et de facilité d'usage pour aussi bien les aveugles,
les handicapés ou les poussettes d'enfants. Aux arrêts de bus, et futur tramway, les trottoirs sont à la hauteur des planchers de ces moyens de transport, ce qui facilite et  facilitera leur
emploi !
Bon dimanche Éva ! 



marcopolo76 12/06/2011 08:50



Un sujet historique avec  un clin d'oeil à notre ami Thierry ...bien joué  Dan !!!


Bonne semaine !


Marco



DAN 12/06/2011 08:55



Salut Marco. C'est même un peu plus qu'un clin d'oeil puisque l'ami Thierry m'a mis en relation avec monsieur Max Thomas, un membre de sa famille, qui ma confirmé
l'endroit de cet établissement qu'il a connu lui même.
Bon dimanche l'ami  !  



GL 12/06/2011 08:08



Encore une trouvaille, c'est certain, qui montre plusieurs phases de construction/déconstruction propre au Havre.  On remarque que ce débit de boisson était vraiment en bordure de voie alors
que maintenant les trottoirs sont très larges.


Sympathique souvenir aussi de ce palais des expositions et de la place eponyme.


Les clients de la brasserie sont de nouveau attablés pour le retour du tram sur le cours.



DAN 12/06/2011 08:21



Bonjour GL. Tu as raison, construction/ déconstruction (ici ce serait plutôt démolition, car la "déconstruction" consiste à trier les matériaux à l'intérieur d'un
bâtiment avant les murs eux même), sont vraiment une constante dans le Havre.
Les bâtisseurs ont en effet prévu large pour le trottoir, ça aussi c'est une constante de l'urbanisation actuelle, cela favorise  la circulation des piétons en réduisant le flux des
autos.
Quant au palais des "expos" comme on disait, il s'en est passé des choses à lintérieur, te connaissant tu as du les connaitre tout comme moi !
Bon dimanche GL !



LGV 12/06/2011 07:31



C'est un lieu qui a visiblement beaucoup changé ! La brasserie est partie avec les bombardements ou avec les promoteurs ?



DAN 12/06/2011 08:12



Bonjour Cédric. Dans le cas présent, cette brasserie a été démolie par la municipalité pour y construire le palais des expositions, lui même détruit dans les années
2001 pour construire l'université, dont la pose de la 1ère pierre s'est effectuée en 1985).
Le palais des expositions ayant été inauguré en 1933 , ce n'est donc pas (pour une fois) les bombardements qui ont contribués à sa disparition.
Merci de ton passage en très bonne journée Cédric !