La Pagode. (Sainte-Adresse)

Publié le par DAN

Construite en 1895, au  14 rue du beau panorama, et conçue par l'architecte Havrais Emmanuel Poupel (donc antérieure au Nice Havrais construit en 1911), cette villa nommée "la Pagode" était bien connue des Dyonisiens et des Havrais.
Les sculptures, d'inspiration japonaise, étaient dues au sculpteur Havrais Louis Monlon.

Ces quelques renseignements sont extraits de l'indicateur du patrimoine.

(éditions du Patrimoine haute Normandie.)

Sur place difficile de trouver traces de cette villa détruite lors des bombardements de septembre 1944.
Grâce aux cartes postales et aux escaliers situés juste à côté, j'ai pu retrouver l'emplacement de cette demeure quelque peu insolite.

 

Pagode (3 à diffuser )

Photo et plan de cette villa peu ordinaire.

(photo collection particulière)

 

 

Pagode (1 à diffuser )Sa situation (flèche bleue) par rapport à la Chapelle Notre Dame des Flots (flèche rouge).

(photo collection particulière)

 

 

nice+pagode 2Le même point de vue mais après la construction du Nice Havrais. La Pagode flèche bleue.

(photo collection havrais-dire)

 

 

Pagode (8 à diffuser)

La Pagode en carte postale.

(photo collection havrais-dire)

 

 

 

14 rue du beau panorama à diffuser

Le même endroit, en 2011.

 

901Et si cette villa était toujours là ?

 

________________________________

 

Envoyé par un lecteur, voici une photo de cette villa, photo prise à partir du bord de mer, ici pas encore aménagé.

________________________________

 

la pagode bisUne autre vue de cette villa (point rouge et jaune).
(photo collection privée)

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite. 

 

 

 

Commenter cet article

J
Bonjour, est ce qu'on des dates pour Monlon ? J'ai sa date de naissance (1852), pas celle de son décès. Je fais des recherches sur lui car j'ai trouvé une sculpture de lui dans la cathédrale.
Répondre
D
Bonjour monsieur Davoine,
Tout d’abord je vous présente mes excuses pour le retard mis à vous répondre, retard dû en partie à la recherche que j’ai effectuée afin de vous apporter une réponse précise. De plus, mon article comportait une erreur car ce n’est pas de LEON Monlon qu’il s’agissait, mais de LOUIS Monlon le sculpteur, LÉON étant l’aviateur.
Malgré mes recherches, notamment dans le livre où j’ai puisé mes renseignements, rien n’indique sa date de décès et j’en suis désolé.
Pour ma part je n’ai pas d’ouvrage faisant mention des sculpteurs ayant travaillé au Havre ou à Sainte-Adresse. Peut-être vous faudrait-il vous rendre aux archives municipales du Havre qui, sans doute, ont cette réponse.
Merci pour votre visite et bonne journée monsieur Davoine.
C

Reboujou DAN


C'est justement en pensant à l'érosion, que j'imaginais très bien des bambous cespiteux dans la pente pour retenir la terre, pas la variété géante non plus  et en premier plan un jardin composé de grosses pierres et de gravier, et pourquoi pas un pont chinois pour rappeler la pagode aujourd'hui
disparue, donc ni jardin japonais, ni jardin chinois mais jardin asiatique...  De plus cela limiterait
l'entretien, mais peut-être préfère-t-on un peu de "campagne", dans cette grande ville ??  (Je n'ai pas dit ville
bétonnée, j'ai eu peur de me faire lyncher !) 
Répondre
D


Re-boujou C@t
Ah oui comme ça je suis entièrement en accord avec ta proposition. En effet ces plantes conviendraient parfaitement pour cet endroit, de plus ce décor pourrait être un attrait touristique de
plus, car nous avons un jardin japonais sur le quai Lamandé mais fermé au public, ce que je trouve regrettable.
Non tu ne crains rien à dire "bétonnée", car c'est un peu le cas tout de même, mais si l'image du béton est en couleur grise, le notre est couleur sable rosé, ce qui est bien différent quand même



Bonne fin de semaine C@t



C

Boujou DAN


Surprenant une pagode au Havre ! Dommage qu'elle ne soit plus là, elle était jolie. Les jardiniers pourraient réaliser un jardin asiatique, plutôt que "d'entretenir" ce terrain vague...


Bonne journée DAN.
Répondre
D


Boujou C@t
Le terrain sur lequel était cette pagode est assez pauvre et il glisse imperceptiblement d'année en année aussi la végétation sauvage est-elle à mieux de fixé ce terrain, de plus cette végétation
ne demande pas d'entretien particulier autre qu'un débroussaillage de temps à autre. Parfois il faut laisser la nature faire car c'est elle qui sait ce qu'il y a de mieux pour ce type de terrain,
alors qu'une végétation type jardin japonais ne conviendrai peut être pas !
Bonne journée C@t ! 



C


Bonsoir Dan,


Très, très heureuse de retrouver les bons articles de ton blog. Je vois que les vacances t'ont inspiré un peu le voyage. En effet, c'est une belle surprise cette pagode au Havre. Je l'a trouvais
bien situé et aujourd'hui avec ton image superposée je la trouve très belle et bien positionnée. Ce style ne me deplait pas.


CaroLINE




Répondre
D


Bonsoir CaroLINE. Merci pour les articles. C'est vrai que les vacances m'ont permis de me reposer et de pouvoir redemander mon blog en pleine forme.
Les villas qui ont été construites à Sainte Adresse sont toutes dirigées plein sud, celle-ci ne fait pas exception. Quant à son style, là c'est chacun qui juge selon
sa sensibilité.
Bonne journée CaroLINE !



S


Je ne savais pas, a cet endroit qu'il y avait une trace historique car je viens par ici quelques fois prendre certains de mes clichés de navire.



Répondre
D


Bonsoir Ship's. En principe TOUT est historique hormis les lieux non habités comme la jungle.
Ce que j'aime c'est chercher, et trouver, sur un lieu comme celui-ci, ce qu'il y avait auparavant, bien qu'ici c'est plutôt la démarche inverse qui s'est produit à
savoir que j'ai recherché où était cette villa peu ordinaire, mais le résultat est identique à savoir ce qu'il y avait dans un lieu précis et une époque précise !
Bonne soirée Ship's-lover !



T


Dan, 


Je viens de faire une petite recherche dans mon "trésor", et j'ai la retrouvé ta seconde photo seulement, si j'ose dire!


Tu es donc bien plus riche que moi...


Pourvu que tu ne sois déçu...



Répondre
D


Bonjour Thierry. C'est une photo d'un ami que j'ai publié ici, donc pas de soucis je l'avais à portée de main, quant à être déçu je ne le suis pour ainsi dire jamais
et plus j'avance en âge moins je suis déçu c'est un peu le privilège des retraités. Quant à être plus riche que toi alors là, la vrai richesse ne se mesure pas comme ça, seul le cœur peut dire où
elle est !
Alors à bientôt Thierry !



T


Salut Dan


Un peu de repit après le départ de la fillote pour les US.


Je l'aurai bien vu encore à son endroit d'origine, puisqu'il n'y a rien aujourd'hui à cet endroit. Il va falloir que je regarde si j'ai quelquechose sur le coin....



Répondre
D


Salut Thierry. Si tu vas la bas tu constateras qu'il ne reste que la végétation, le terrain n'étant plus constructible il restera en l'état avec, bien sûr, un
entretien de la végétation par les services de la mairie.
Moi aussi je l'aurai bien vu toujours à cet endroit cela aurait constitué une curiosité de plus à voir, il ne nous en reste que les photographies, heureusement assez
nombreuse, de cette villa.
@+ Thierry et bon départ pour la fillote  ! 



J


Salut Dan


Ce nom de Pagode me fait inévitablement penser au cinéma la pagode à Paris dans le 7e arrondissement qui fut au départ un édifice construit en..1896 pour le directeur du Bon Marché  comme
cadeau à son épouse !


On trouve trace des sculptures "les grotesques" par le sculpteur Léon Monlon (sauf erreur avec un n ) sur cette pagode. Le même sculpteur a réalisé une tombe au cimetière Sainte-Marie et a
travaillé sur certains bâtiments havrais.


A bientôt.


 


 


 



Répondre
D


Bonsoir Jean Michel. Y'a t-il une relation entre ce cinéma et cette villa, au nom identique, on pourrait le penser mais dans tout ce que j'ai pu lire à ce propos il
n'y a aucune allusion.
Pour le nom du sculpteur tu as tout à fait raison c'est bien MONLON et non MOLON comme je l'ai écris, j'ai donc corrigé cette erreur. J'ai déjà vu ce nom en effet
sur une demeure au Havre mais, présentement, je ne saurais dire où.
Bonne fin de soirée Jean-Michel



B


Salut DAN


Me voici de retour après de très belle vacances aéro.


En parlant d'aéronautique, je vois que tu parles d'un sculpteur nommé Léon Molon.


L'un des pionniers Havrais de l'aviation portait le même nom. Vu l'époque de la construction de cette maison, se ne sont pas les mêmes personnages. Peut être sont ils de la même famille?


 


Je te souhaite un excellent week end.


A+



Répondre
D


Salut Boboce. Tout comme toi j'ai pensé également qu'il pouvait s'agir d'un membre de la même famille, mais hélas je n'ai rien trouvé qui puisse conforter cette
hypothèse. Il faudrait que je me rende aux archives elle-même afin d'en savoir plus sur ce personnage et sa famille, alors pour le moment je met la question de côté en attendant d'avoir une
réponse précise.
Bon week-end boboce !



J


Japonaiserie, Chinoiserie, mode de l'exotisme et des arts asiatiques en particulier, en témoigne le musée Guimet à Paris créé à cette époque, Eugénie avait son salon chinois à Fontainebleau et
Monet à Giverny avait dans son jardin un pont Japonais et il collectionnait les estampes Japonaises. Bonne soirée. Jeff



Répondre
D


Bonjour Jeff. Les arts d'extrême orient étaient en effet très prisés dans cette fin XIX début XXe siècle. Le monde entier s'ouvrait à la culture du fait des moyens
de communications que permettaient la révolution industrielle. Avec les nouvelles techniques de fabrications certains objets, d'arts ou non,  seront désormais produit en quantité. Cela fit
la fortune de Dufayel, propriétaire de grands magasins parisiens, qui reflète ce que fut la bourgeoisie à cette époque.
Monet et son pont japonais, que j'ai pu voir, n'a pas échappé à cet engouement pour l'art asiatique, et ce, pour notre plus grande plaisir !
Bonne fin de semaine Jeff



O


 


 


Cette villa répondait à une mode : la « chinoiserie » très en vogue à la fin du XIX ème Siècle. Elle témoigne, elle fait
date.


On discuterait, aujourd’hui, de l’opportunité de construire, en cet endroit, dans ce style. C’est son caractère unique qui en fait le charme.
Il arrivait que des architectes délirent un peu….


Il y a tout près, sur la droite de la falaise, une autre fantaisie immobilière : la petite  maison de style scandinave, avec ses rostres Vikings et sa couleur rouge. Charmante, et si bien placée !....


Le quartier Dufayel de Ste Adresse, répondant à une vision d’urbanisme d’ensemble,  assez hardie,
je crois, serait aujourd’hui une curiosité avec cette dominante de brique blanche un peu trop uniforme. Ce commerçant-industriel dans la fourniture populaire rêvait d’un ensemble de luxe….A
l’époque, on pouvait qualifier celui-ci de « moderne ».


Je ne suis pas convaincu du tout que c’était très joli mais je regrette quand même sa disparition  - pour cause de guerre, d’abord.


Notons que la ville de Sainte-Adresse, sauf retard de ma part…ne se foule pas trop pour aménager le flanc de la falaise en espaces verts
entretenus.


Otto.



Répondre
D


Bonsoir otto Graph. C'est surtout en matière de décoration intérieure que cette mode asiatique a connu de beaux jours fin XIXe, et ici avec cette "pagode" un cran
supplémentaire a été franchi. Aujourd'hui on la regarderait comme une curiosité, mais en matière de délire la villa des gadelles était tout autant extravagante.
Quant à la maison de style nordique elle est toujours bien présente, et elle fait les délices des photographes, son architecture reposant sur une assise de briques
et silex en fait une curiosité architecturale également.
Sainte Adresse, tout comme Deauville, répondait aux désirs de la bourgeoisie venue respirer l'air de la mer qui disait-on est très bon pour la sante, de nos jours
c'est toute la population qui profite des bienfaits de la mer.
Quant à la municipalité de Sainte Adresse, et s'agissant l'aménagement des coteaux, elle ne fait qu'entretenir les espaces verts ce qui demande déjà un travail très
suivi. Par exemple, l'endroit où était la villa "la pagode", ne serait qu'un terrain plus ou moins vague si la ville n'entretenait pas la végétation qui pousse à cet endroit. Sinon le reste du
territoire sud de cette commune est assez plaisant et verdoyant.
Bonne fin de soirée Otto graf.



C


 


Ni hao !


Hé bé, tu t'es enfin remis au boulot !!! Quelle bonne
idée ! Deux questions d'une ignare : Pourquoi appelez-vous cet endroit Nice Havrais ? Y a-t-il une promenade au bord de l'Océan comme à Nice ? et la pagode, n'est-elle pas chinoise, comme c'est
indiqué sur l'une des cartes postales ?


Encore une fois, il est vraiment extra, ton blog !


 



Répondre
D


 


Bonjour Chantal
Dufayel, le promoteur de cette partie de sainte Adresse, voulait construire à Deauville, (en face du Havre), un "lotissement" (je ne pense pas que ce mot était
employé au début du siècle pour désigner un ensemble de villas luxueuses)  de villas ainsi qu'un hôtel de luxe. Mais les autorités de cette ville ne lui ont pas permis d'aller au bout de son
projet.
Il s'est- donc "rabattu" sur le Havre, et plus précisément à Sainte Adresse, où le flanc de la falaise était face au sud, ca qui lui convenait pour ses
projets.
Il a fait d'énormes investissements, acheté la presque totalité des terrains face au sud, vendu des parcelles pour y faire construire des villas de luxes et lui même
a construit un très grand hôtel, toujours existant aujourd'hui, (le Nice havrais), un palais des régates et un grand magasin de luxe, ces deux derniers détruits pendant la guerre.
Ce nom de Nice Havrais était pour signifier que cette partie de la ville était dédiée au tourisme de luxe tout comme Nice l'était à la même époque. De plus, la
courbe de la plage du Havre n'est pas sans ressembler à celle de la baie des anges à Nice.
Pour la pagode c'est exact, elle est d'inspiration chinoise comme stipulé sur le dessin d'architecte.



L


Bonjour! Si les villas n'existent plus, en est-il de même pour les jardins? Des plantes de cette époque continuent-elles à prospérer?



Répondre
D


Bonjour Loïs. Les villas ont disparues et les jardins attenants aussi, ces derniers ont été envahis par les herbes et plantes sauvages régionales. J'ai pu me
promener dans ces lieux où aucune plante demandant un peu de soin ne subsiste hélas !
Bonne journée Loïs ! 



E


Dommage que cela soit perdu ! c'était un peu kitsch mais bien joli !



Répondre
D


Bonsoir Eva. Kitsch peut être, original sans aucun doute, voila au moins une demeure qui ne ressemblait pas aux autres, ça manque un peu de nos jours où tout est
règlementé dans les moindres détails !
Bonne fin de soirée Eva !



M


Bonjour cher Dan,


Tu es de retour.


Tu commences par un billet que j'apprécie énormément.


J'adore ce style, tu t'en doutes !


C'est magnifique. Quelle perte pour le Havre.


Foutue guerre, qui n'épargne rien !


Les cartes sont très belles comme toujours.


Je suis contente de ton retour.


Tu as certainement passé de bons moments.


Tu as pu peindre, je sais que tu n'as pas perdu ton temps.


Bonne journée.


Je t'envoie mon amitié.



Répondre
D


Bonjour Mousse. Oui de retour après des vacances en Italie où j'ai pu constater que leur patrimoine est bien conservé.
Il y a beaucoup de bâtiments villas et autres édifices remarquables que la guerre a emporté dans sa tourmente, c'est encore heureux qu'il y eut des photographes pour
fixer sur pellicules tout ce que nous ne pouvons plus contempler aujourd'hui. Ne restait qu'à les resituer dans le contexte actuel ce que je fais et pour le plus grand plaisir des lecteurs semble
t-il.
Merci pour ta fidèlité Mousse, je te souhaite une bonne journée !



F


Les vacances ont été longues sans tes beaux articles, celui-ci m'a enchanté. Je te souhaite de continuer à nous surprendre chaque semaine cher Dan.


Les gens, les architectes, avaient plus d'imagination autrefois. Maintenant on ne connait que la ligne droite...


Merci Dan et Nicéphore, à bientôt


FAH



Répondre
D


Bonjour très chère Françoise. Et oui, me voici de retour sur la toile après des vacances au soleil d'Italie.
C'est vrai que les architectes d'aujourd'hui n'ont pas beaucoup d'imagination en regard de leurs ainés. Les œuvres modernes demandent à être regardé de loin sinon,
de près, l'esthétique nous échappe, c'est tout le contraire des conceptions anciennes où les détails de l'architecture sont à l'échelle humaine.
Je te souhaite une excellente journée en espérant te revoir bientôt !



C


Voilà une villa qui se distinguait des autres par son style particulier bien différent des villas "balnéo-normandes" de l'époque....fantaisie
d'architecte..


Bien que connaissant son existence passée je ne savais pas du tout où elle se trouvait..et bien c'est fait maintenant grâce à toi..je sais.


Bravo pour ces photos inédites et rares et aussi comme d'hab. pour les explications fournies et la juxtaposition des deux époques.


A la lecture des précédents commentaires, je constate Dan que tu pratiques avec aisance le japonnais..!! ( pour moi c'est vraiment du chinois
)


Ceci dit, tu n'as pas été gâté par le temps de cet été pour tes séances "peintures"...( côté météo rien n'est plus comme avant...c'est comme pour tout le
reste d'ailleurs )


A bientôt.



Répondre
D


Bonjour Claude. C'est en effet une villa peu ordinaire, et je me demande si de nos jours on aurait le toupet d'en faire autant ? Pour la trouver il est heureux que
certain édifices soient encore parmi nous telles Notre Dame des flots ou plus simplement le Nice Havrais, sinon cela aurait été plus difficile de la resituer.
Pour l'écriture japonaise normalement cela veut dire bonsoir et à bientôt, mais avec les traductions automatiques faut toujours se méfier, mais j'ai trouvé que ça
faisait "couleur locale" par rapport à mon article.
Pour la peinture cette année je n'ai fait que la moitié de ce que j'ai réalisé l'année dernière, il faut espérer que l'année prochaine on retrouve un bel été, enfin
on peut le souhaiter  !
Merci de ton passage et bonne nuit Claude



P


que voilà encore une belle envolée "JPsienne" !!!... on ne s'en lasse pas !!!



Répondre
D


N'est-ce pas, des commentaires comme ça on n'en rencontre pas tous les jours, il a une sacrée plume l'ami JPS, mais tu le connais aussi bien que moi et c'est vrai
qu'on ne s'en lasse pas !


Bonne soirée Phyll



J


C'est en cliquant hasardeusement sur le lien Havrais-Dire, le plus charmant, le plus délicieux, le plus capiteux, que dis-je le plus original des non-blog de la blogosphère havraise, que je
découvre la parution d'un article en date du quatre septembre deux mil onze, un 4 septembre qui me rappelle la disparition de Robert Schuman en 1963, paix à son âme..Nous voici donc devant le
fait accompli, cette jolie demeure n'existe plus mais la magie internet nous permet de visualiser de magnifiques photos (qui sont tiennes je suppose, n'étant point pilleur de sites internet
fournis en photographies anciennes) sous divers angles et situations géographiques..quel bonheur que de s'abreuver à la source de ton savoir (et gratuitement !!) pour étancher notre soif de
questions sur les origines d'un Havre et ses environs que nous méconnaissons finalement, pour déguster des explications aussi savoureuses que déconcertantes parfois, pour nous enivrer de
commentaires furieusement habiles, méthodiques, personnels également..bref, bref, bref, je ne vais pas m'abîmer dans l'extase proprement dite mais ces avant/après, ces superpositions : de la
joaillerie !!!


Amitiés japonisantes...



Répondre
D


 


Salut ou plutôt こんばんは - Konbanwa - bonsoir.
Ces photos en effet sont miennes, ou de celles d'un collectionneur dont j'ai l'accord pour les diffuser. Tu connais ma position à ce sujet, donc, et pour avoir
l'esprit tranquille, je ne diffuse que mes photos ou celles qui proviennent de ma collection. Si on voit parfois « collection particulière » c'est par respect pour leurs propriétaires et afin de
préserver leur anonymat.
Qu'ils en soient ici remerciés, tout comme je te remercie pour tes commentaires qui prendront de la valeur avec le fil du temps car les échanges épistolaires de
grands personnages finissent toujours en librairie, donc je ne désespère pas que tes mots prennent un jour ce même chemin, on peut rêver n'est-ce pas !


Quant à la joaillerie, là c'est un compliment qui me fait joindre les mains tout en courbant l'échine pour te remercier, à la manière japonaise, (ben oui autant
rester dans l'ambiance) pour ton compliment concernant mon travail.
今晩は私の友人は絵(布)の上にさようならです! 



J


Dan is back, nous attendions ce premier article avec impatience après des vacances que vous avez du consacrer en partie à l'une de vos passion, la peinture. Ne l'ayant pas connue, j'ignorais
comme surement d'autres de vos lecteurs l'existence de cette villa chinoise. Je vous soumets par mail une photo de cette même villa vue sous un autre angle, et retrouvée sur mon PC. Bonne soirée.
Jeff.



Répondre
D


Bonsoir Jeff. J'ai vu effectivement la photo dans mes mails, et si vous m'y autoriser j'aimerai la mettre dans mon article en citant sa source, car elle est très
jolie et en plus très fine du point de vue photographique.
Comme je le dis souvent, "havrais-dire" se veut le support de tous ceux qui veulent donner leur témoignage ou leur photos, sans pour cela créer un blog.
Alors j'attends impatiement votre autorisation de diffusion pour ce cliché.
A bientôt Jeff .



P


Hello poto,


l'idée de l'ami Pierre est bonne !!! Il suffirait, à ces différents endroits, de mettre un écriteau disant : " si vous voulez savoir ce qu'il y avait ici avant, rendez-vous sur "Havrais-Dire" http...(etc)".....


bon, on peut rêver, non ??....


à + mon pote



Répondre


Salut mon pote. Eh oui tiens, c'est une excellente idée ont auraient du demander au maire, samedi dernier, l'autorisation de mettre des pancartes comme ça avec
"havrais-dire".
C'est sûr qu'ont peut rêver, mais a vrai dire ce n'est qu'un rêve...dommage !


@+ Poto !



F


Je ne connaissais pas cette batisse !


Tu es sur que ce sont les bombardements qui ont eu raison de cette demeure et non les glissements de terrain des années 60.


As-tu regardé s'il restait quelques traces de mur ou autre ?



Répondre
D


Bonjour François. Mes renseignements s'agissant de cette villa, viennent du livre que j'ai cité dans mon article (l'indicateur du patrimoine, j'ajoute  page 322
) qui stipule que cette demeure a été détruite  en 1944. Il n'empêche que le terrain pourrait glisser c'est pourquoi cette rue n'est plus constructible. Les glissements de terrains ont
concernés plus particulièrement la rue située juste au dessus de la rue du beau panorama, c'est à dire le Bld Dufayel, là les maisons ont été abandonné suite aux menaces de glissement de terrain,
comme en témoigne encore les restes des fondations visibles sur cette photo :





Ce sont les seules traces d'habitations dans ce secteur, le reste, comme la pagode, ayant été déblayé après la guerre.
Voila François ce que je pouvait dire à propos de cette villa !


Très bonne journée l'ami  !


 



P


Bien le bonjour DAN. Ca y est, il est de retour :)


J'ignorais totalement cette histoire. Je suis passé quelque fois sur cet escalier et aucun panneau pour signaler cette villa assez particulière pour la région.


La ville devrait penser à ce panneau.


A bientôt DAN.



Répondre
D


Salut Pierre. Ce serait en effet une bonne idée que de mettre des panneaux expliquant aux promeneurs ce qu'il y avait auparavant dans quelques lieux que ce soit. Les
deux villes Sainte Adresse et le Havre le font déjà un peu avec les grands peintres, mais pas avec les maisons disparues, il est vrai qu'au Havre il y aurait
plein de panneaux de ce genre vu les destructions intervenues pendant la guerre, mais il pourrait se contenter des grands édifices comme l'hôtel Frascati par exemple. Mais bon, c'est à eux d'y
réfléchir !
Bonne journée Pierre, et le bonjour à madame ! 



B


Ah mon Indiana Jones est de retour.


Youpi.


Et il commence fort.


Bonne année de blog.



Répondre
D


Bonsoir jogger infatigable .
Eh oui, vu le temps qu'il fait je n'ai pas pu continuer mes tableaux sur la plage, mais je ne désespère pas un retour du ciel bleu en septembre. Alors j'ai repris
mes habitudes  sur ce blog,  et à te lire il semblerait qu'elle soient bonnes, alors c'est reparti pour une année !


Bonne fin de soirée Olivier !



P


Lire " Havrais dire " à l'autre bout de la France est un plaisir qui ne se boude pas... chui chez Masoooooor, aujourd'hui, elle a Internet, j'en profite... pour rendre une tite visite à mon
potavrais... boujou montigars !



Répondre
D


Salut l'père cantoche. Alors t'es content tu peux garder un lien entre tes "potavrais" et toi. Je t'avais dis que je reprendrais en septembre et bien voila ça y est,
alors boujou également "mongrandgars" sans oublier madame bien entendu !



J


Bonjour de Normandie


Salut l'ami je découvre forcément la villa et surtout où celle-ci était située inconnue dans de ma mémoire peut être une question de dates rassure-moi je ne délire pas
L'escalier oui je connais bien un après-midi j'avais eu l'occasion de photographier un peintre (tableau) je lui avais demandé la permission de le photographier par rapport à la mer
Pour revenir au sujet effectivement une construction étrangement différente de la construction classique normande si comme tu le représentes sur la dernière photo elle aurait été à ce jour un
lieu de visite tant la construction était différente
Encore une fois force à la guerre nous a privés de...
Et petit les vacances sont terminées faut penser à gratter un comble pour un retraité


bonne soirée



Répondre
D


Salut Jean-Paul. Pour le peintre je vois à qui tu fais allusion .
Pour la villa c'est certain que si elle était toujours debout elle ferait l'objet de visites à n'en pas douter, vu le style bien particulié qu'elle avait. Mais la guerre est passée par là comme
elle est passée au Havre.
Quant à ta rentrée, il est bien vrai qu'un retraité ne la voit pas de la même façon qu'un actif, mais je te connais assez maintenant pour savoir que tu vas la
prendre à bras le corps afin qu'elle se passe bien. Alors bonne "rentrée" mon ami !



G


Est-ce le même architecte qui a construit la villa au style asiatique qui se situe près du Pain de Sucre ?



Répondre
D


Bonjour Geo. Si tu fais allusion à la villa dites "nordique" construite en bois, il n'est pas fait mention de son architecte dans mes archives. C'est dommage que je
n'ai pas eu me réflexe de demander à son actuel propriétaire de me dire qui était l'auteur de sa maison, maison que sa famille occupe depuis fort longtemps, car j'ai eu l'opportunité de le
rencontrer (le propriétaire) lors d'une séance de signature du livre sur Sainte Adresse de mesdames Christine d'Aboville et Claire Étienne.
Il faudrait aussi aller aux archives de Sainte-Adresse, mais je n'ai pas encore eu l'opportunité de m'y rendre.
Alors désolé, mais je ne puis dire qui en était l'architecte. Peut être un lecteur averti pourrait nous renseigner à ce sujet ?
En attendant, bonne fin de journée Geo !



P


Salut Dan


Une rentrée sur les chapeaux de roue sur ce bel édifice. Il est vrai que cet endroit est bien tristounet sans cette bâtisse. La fusion est vraiment géniale.


Très heureux de te retrouver sur la blogosphère et toujours le même "appétit" de te lire.


Bon dimanche et bonne continuation (en espérant que tu as passé d'agréables vacances).


Cordialement: papy Scham



Répondre
D


Bonjour Papy Scham. Le terrain où était cette villa est très instable géologiquement parlant, même si la guerre ne l'avait pas détruite cette demeure serait menacée,
ou même peut aurait disparue,  par un glissement de terrain. D'ailleurs tout aux alentours est inconstructible à cause de cela.
Sinon j'ai passé de très agréables vacances en Italie, où l'architecture est représenté depuis l'antiquité !


Merci de ton passage et de ton appréciation,  et bonne fin de journée ! 



P


Salut mon pote,


je me souviens du jour où tu as pris la photo actuelle ! La surprise est belle, cette villa avait vraiment un style particulier, mais elle avait de la gueule, comme on dit !!! Et quand je vois
les plans, je pourrais y mettre 4 fois mon appart !!!....mais cette comparaison ne vaut pas un article !! :o)


Bon retour sur la blogo où nous allons de nouveau nous régaler avec tes articles!


à bientôt et boujous cheu té !



Répondre
D


Salut mon pote. Eh oui nous étions ensemble quand j'ai pris cette photo, tu avais eu la bonne idée de te garer non loin de cet endroit alors j'en avais profité
!
Quatre fois ton appart sans doute mais il ne serait pas encore assez grand pour contenir l'amitié qui est en toi, c'est dire


Je n'avais pas quitté la "blogo" je faisais régulièrement mon tour de blogs quotidien, on va voir si j'aurai du "retour". En attendant j'ai concocté quelques article
pour ce mois-ci avant d'aller rechercher de nouveaux sujets que je pourrais, à loisir, étudier pendant l'automne. D'ici là bon dimanche poto !



R


Merci pour ce plongeon dans l'histoire...


Un nouvel objectif pour une prochaine promenade à Sainte-Adresse !



Répondre
D


Bonjour "réveille matin". Et là, inutile de mettre son réveil à l'heure pour s'y rendre .
Merci de ta visite et bon dimanche 



M


Un endroit que je connais bien pour y avoir "shooté" les escaliers sous différents angles avec le Nice Havrais en fond....maintenant je sais que ce bout de terrain à connu une fort belle
habitation insolite et que Dan à su la replacer à son emplacement ...!


Un retour fort appréciable...!


Marco 



Répondre
D


Bonjour Marco. C'est en effet un endroit propice aux photographes avec la vue qui s'offre à nous de cet escalier, de plus le Nice Havrais non loin de là attire
toujours les promeneurs, plusieurs raisons pour s'y balader entre amis. Quant à cette habitation, insolite est bien le mot !
Bon dimanche Marco !



G


L'été a été studieux pour nous produire ce souvenir qui ravira les dyonisiens.


Chaque fois qu'on passera au pied de cet escalier, on pensera à ta reconstitution.



Répondre
D


Bonjour GL. Voila bien une chose qui me fait plaisir, à savoir que l'on s'imagine un lieu autrement après avoir vu mes articles. Comme cette zone n'est plus
constructible tu pourrais aisément imaginer cette villa sans qu'il y ai une nouvelle construction sur place !
Bon dimanche GL, à la fête de la mer ?



L


Voila un article qui s'est fait attendre ! Mais ça en valait la peine...


Bon retour parmis nous Dan !



Répondre
D


Bonjour Cédric. Eh oui j'ai pris mon temps pour reprendre mes articles.
Cette pause m'a permis de peindre un peu de passer de bonnes vacances, bref, de recharger mes "batteries" pour une nouvelle année d'articles qui, je j'espère,
intéresseront les lecteurs.
Merci de ta fidélité et bonne journée où que tu sois ! 



B


Bonjour Dan,


 je vois avec plaisir que  pour toi c'est la rentrée  en ce premier dimanche de septembre après  quelques semaines de repos. Tu commences cette nouvelle saison avec un
reportage pas évident avec cette villa si particulière qu'était "La Pagode" car les renseignements la concernant sont minces. Heureusement il nous reste les cartes postales et quelques rares
photos pour nous rappeler qu'à une certaine époque cette partie du bord de mer qui va devenir le" Nice Havrais" a vu construire des villas et des bâtiments magnifiques.


Merci pour cet agréable reportage et cette belle fusion nous montrant cette superbe construction au pied de cet escalier monumental.


Pour toi c'est la rentrée,pour moi c'est une pause de quelques semaines qui commence,porte toi bien Dan et mes salutations à ton compère de l'ombre l'ami Nicéphore!



Répondre
D


Bonjour Buddy. Et oui une rentrée tout en douceur avec cet article sur cette villa, qui n'a pas laissé beaucoup de traces dans l'histoire hormis qu'elle a intéresser
les éditeurs de cartes postales pour notre plus grand bonheur aujourd'hui. Passe un bon dimanche qui, ici, s'annonce plutôt maussade !


A très bientôt l'ami