La poste des Gobelins. (plan en fin d'article)

Publié le par DAN

 En 1890, le service des postes s'établit 2 rue Foubert, au carrefour avec la rue d'Etretat (rue du Président Wilson depuis 1918), en faisant construire un bâtiment en matériaux traditionnels au Havre, briques rouges et jaunes. Il comportait deux niveaux, le premier étage constituant l'appartement de fonction du receveur. Derrière ce bâtiment on trouvait un terrain sans construction, sur lequel, en 1920, sera érigé le cinéma Alhambra, première salle au Havre à projeter en 1929, des films parlants. Ces bâtiments seront complètement détruits le 5 septembre 1944. Une nouvelle agence postale a été reconstruite au 8 de la rue Foubert, et le cinéma sur l'avenue Foch.

 

la poste des gobelins ALG (2)La poste des Gobelins dans les années 1920, à droite sur la rue du Président Wilson, le cinéma Alhambra. Coll DAN.

 


Rue Wilson 2014 ALGLe même endroit en 2014. le trèfle vert représente l'emplacement de l'ancien bureau de poste. Photo DAN.

 


poste 2014 ALGLa poste des Gobelins en 2014, 8 rue Foubert (en bleu clair sur le plan en bas de page). Photo DAN.

 


la poste des gobelins ALGUne autre vue de la poste ancienne au début du XXe siècle. Notez le terrain libre à droite avec les arbres et où sera construit en 1920 le cinéma Alhambra. Coll DAN.

 


plan-de-base-2.jpgLe plan de situation aujourd'hui. En rouge l'ancien emplacement du cinéma Alhambra.  En vert la poste ancienne des Gobelins, et en bleu clair, l'actuelle poste 8 rue Foubert. Photo DAN.

 


plan-de-situation-photo.jpgUne photo aérienne de 1939 qui nous montre ce quartier avant sa destruction. En rosé le toit du cinéma Alhambra, et en vert la poste objet de cet article. Document GLH.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite, Nicéphore et moi-même nous vous souhaitons une excellente année 2015.

  bonne-annee-2015-.jpg

 


Commenter cet article

Alain 09/01/2015 15:20


JEFF signale l’échafaudage sur le toit de la poste des Gobelins. Et DAN explique :


 ‘’ Quant à «l'échafaudage», c'était un support d'antenne pour les signaux radiophoniques, car à cette époque il en fallait de grande pour pouvoir transmettre le signal radio de grande
amplitude’'


J’ai un gros doute sur le signal radio émis depuis le bureau de poste en ces temps quand à la même époque la distribution électrique aux particuliers n’était pas générale et que les liaisons
radio de poste à poste (hormis militaires)  étaient rarissimes. Est-ce que ça ne serait pas tout simplement un cadre support des isolateurs de verre
pour les fils des lignes téléphoniques?


A l’époque il fallait 2 fils téléphoniques aériens séparés pour aboutir chez chaque abonné, car les conducteurs multifils électriques aériens réellement  isolés n’existaient pas  (on fabriquait des fils ''isolés'' avec des matériaux comme du papier , du textile, et du
gutta-percha caoutchouc naturel ne résistant ni au soleil ni à la lumière!) . Les fils téléphoniques disposés par paires courraient donc de poteaux en poteaux jusqu’aux rares abonnés. Et
probablement que cette herse des Gobelins représentait avec ses isolateurs le point de départ (alimenté par le central téléphonique de la poste centrale) des fils aériens, comme  par exemple
vers la potence qu'on voit sur la façade à droite de la photo pour desservir 10 ou 15 abonnés.


Question:  le bureau de  poste des Gobelins avait-il lui-même un sous-central téléphonique pour desservir les abonnés du quartier ?


 


 


 

DAN 09/01/2015 19:31



 


Bonsoir Alain,
En effet on peut avoir des doutes à propos de ces antennes qui pouvaient servir aussi à envoyer les signaux pour les télégrammes entre divers bureaux de postes plus lointains. Ça pouvait être
aussi, comme vous nous le signalez, un support pour fil téléphoniques. Toujours est-il que d'une manière ou d'une autre ces supports sont en relation avec les retransmissions, reste à savoir
lesquels exactement. En tous cas vos connaissances en matière technique nous apportent d'autres éléments de réflexions à propos de ces grandes antennes qui sont très souvent visible sur des
bâtiments publics, je vous remercie pour vos observations constructives, car ce blog se veut ouvert à tous et à ceux apportant leurs connaissances soit techniques, comme les vôtres, soit
historiques, car c'est avec de tels commentaires concrets que nous pouvons progressez encore dans ce domaine.
Encore merci et très bonne soirée Alain. 


 



sergio 09/01/2015 08:14


Bravo à vous deux et une belle année 2015 .


Sergio

DAN 09/01/2015 09:07



Bonjour Sergio,
Merci pour tes bons voeux Sergio, nous t'adressons les nôtres également que cette année 2015 te soit favorable à tous points de vues.
Merci et bonne journée Sergio.



Chantal 08/01/2015 18:30


Voilà un quartier que je ne connais pas ,je vais devoir trainer par là .Merci de nous le faire découvrir .Je te présente mes vœux pour cette nouvelle année , ainsi qu ' aux visiteurs de cette
page.Amicalement. Chantal

DAN 08/01/2015 20:28



Bonsoir Chantal,
Ce quartier est l'un de mes préférés, on y trouve divers styles d'architectures et certaines rues ont gardé les traces du passé tout en étant comprises dans la zone de reconstruction.
Bonne année à toi également et que 2015 te garde en bonne santé



jps 07/01/2015 14:10


Entre inaction et contemplation (je subis encore les effets indésirables du KETEK 400mg de télithromycine prescrit par ma gentille médecin pour nettoyer les restes de ma pneumonie d'après ses
propres termes comme si j'étais un vieux moteur bourré de calamine, non mais j't'jure), je visionne muettement ton article paru dimanche dernier (comme à l'accoutumée d'ailleurs, on ne change pas
une formule qui marche) et je n'en finis pas d'être étonné par ces rédactions de plus en plus détaillées, rigoureuses, accrocheuses, du boulot de pro quoi et, "Ca Frise Sur l'Abricot", fait en
dilettante...Turellement, faut bien que quelqu'un les fasse parler ces cartes postales du Havre sinon elles vont mourir dans un album de plastique sans rien révéler et tel endroit, tel nom
resteront obscurs dans les esprits peu curieux ou certains de tout connaître, internet étant là pour leur faire croire (sans trop réfléchir, on en a parlé il y a peu chez Cant !) ce qu'il veut,
on vit quand même une sacrée putain d'époque, bordel (j'ai placé placé quelques gros mots car je viens d'avoir une remontée d'huile qui m'a brûlé la durite centrale) ..que ne t'ai-je imité dans
ce concept de blog (au vu du tas de papiers que j'ai sur Le Havre) ?? no sé !!  malheureusement, tu es là, juge, arbitre, dieu, prophète donc impossible de te concurrencer..finalement, tu es
professeur et moi mauvais élève, impatient, nerveux..Allez continuez les gars à nous épater avec vos articles enrichissants (mais gratuits) (imagine ta bonté d'âme!!) tout au long de cette année
(criseuse??), les amoureux de cette ville (dont je ne fais pas partie) vous attendent chaque dimanche matin (pas Martin !!), l'oeil aux aguets, avides de connaissances et respectueusement
satisfaits (on les comprend !!) ..à défaut de paraître effronté (aujourd'hui je ne trouve pas les mots pour m'exprimer distinctement) je vais écourter mon com et absorber sans plénitude la
synthèse de mes éléments médicamenteux (voilà qui va réduire la mobilisation de ma pensée, une fois de plus) ..


PS sinon j'ai vu Abdel pour la commode, y passe vendredi avec la camionnette de sa boîte et hop .. le tour est joué ...


Amitiés pauvres et sincères d'un mal aimé du genre humain ..............

DAN 07/01/2015 15:26



 


Salut JPS,
Répondre à tes commentaire relève du défi qu'il m'est presque impossible à relever, néanmoins (on respire moins bien) j'aime assez ta phrase «faire parler les cartes postales». C'est tout à fait
ça, au fil du temps je décortique de mieux en mieux ces photos prises pour une autre raison que celle dont je me sers, car si les photographes de l'époque voulaient tout simplement illustrer une
demeure un immeuble voire même une rue avec ses passants, ce qui fait dire d'ailleurs aux collectionneurs que ces cartes sont «animées», aujourd'hui on y voit les traces qu'on laissées nos
ancêtres sans se rendre compte qu'ils nous léguaient quelque chose que nous sommes seuls à comprendre aujourd'hui, à savoir la comparaison de leur mode de vie avec la nôtre. Comment auraient-ils
pu en être autrement d'ailleurs, ils se laissaient photographier un point c'est tout.
Tu pourrais si tu le souhaite participer à ce blog avec tes connaissances et documents, tu verras d'ailleurs dimanche prochain un article que j'ai extrais d'une étude d'une amie, je lui ai
proposé ma synthèse et après approbation je publierais cet article dimanche prochain sous nos deux noms.
Donc nous pourrions faire de même avec tes propres archives, c'est aussi simple que ça.
Bon je vois que tu sors d'ennuis de santé, alors remet toi promptement afin que nous puissions profiter de ta présence lors d'une prochaine rencontre, et que nous puissions toujours suivre avec
plaisir ton propre blog.


A la revoyure JP et comme on dit du mieux pour ta santé ! 


 



jeanpaul76 06/01/2015 16:05


salut encore un sujet intéressant et c'est bien ! ce genre de service que cela soit la ville où campagne occupait des batistes de standing par rapport à maintenant mais, bon ! ce qui est beau est
quand même plus agréable aussi . sur la première photo la poste de 1920 ressemble étrangement aux perceptions de l'État ornées de grilles au rez-de-chaussée et surtout la fameuse horloge sur le
pignon .


Voilà un début d'année bien ficelé, mes amis je profite je pense l'avoir fait une bonne année santé- à- vous deux et encore des sujets de derrière les fagots.


bonne semaine 

DAN 06/01/2015 16:26



 


Bonjour Jean-Paul,
le service public a ceci d'intéressant c'est que partout où l'on soit, à la ville ou à la campagne, même dans les coins le plus reculés, on payait le même prix partout pour une prestation
identique. Pas sûr qu'avec un service privé on ait les mêmes avantages ?
Merci pour tes vœux jean-Paul et même si l'on s'est échangé nos souhaits ailleurs je te les renouvelle ici, car comme on dit abondance ne souhaits ne peut pas nuire !
Bonne fin de journée Jean-Paul ! 


 



besnier 05/01/2015 22:16


bonsoir DAN.... encore un exellent article comme tu sais si bien les traiter, je connais bien ce quartier puisque ma fille a habité rue d'Epremesnil..juste à côté, je profite de ce commentaire
pour te souhaiter une très bonne année, mais surtout une excellente santé.. j'ai commencé à travailler sur les recherches dont je t'avais parlé et je te tiendrais au courant lorsque cette
recherche sera élaboré . J'espère que nous pourrons nous rencontrer cette année , j'aimerais tellement avoir une dédicace de ta part sur le livre que tu as écrit.


Cordialement


P.Besnier

DAN 05/01/2015 23:49



Bonsoir Pascal,
J'ai eu dans la rue d'Epremesni un ami qui y habitait, il y a de cela assez longtemps, c'est une rue où il fait bon demeurer.
Merci pour tes voeux de très bonne année, et concernant la santé tu as raison, cela devient de plus en pls important au fil des années.
Pour tes recherches c'est formidable, tu verras la semaine prochaine que ce blog est ouvert à toutes personnes ayant fait des recherches intéressantes et qui ont la possibilité de les publier
ici.
Quant à notre rencontre, ainsi que pour la dédicace, j'espère aussi que nous aurons la possibilité de nous voir prochainement, alors à bientôt Pascal et très bonne fin de soirée ! 


 



Papy Scham 05/01/2015 17:50


Bonjour Dan


Belle année encore à vous deux et longue vie aussi à ce blog incontournable. Une année qui commence bien pour la poste... pour des raisons différentes (crise oblige). Un article très plaisant
comme toujours.


Bonne soirée et excellente semaine.


Amicalement: papy Scham

DAN 05/01/2015 19:44



Bonsoir Papy Scham,
Merci pour tes bons voeux, Nicéphore et moi-même te remercions pour ta fidèlité à notre blog.
En ce moment beaucoup de choses sont en crise, mais pour elle ne suivant pas l'actualité de près je ne sais pas ce qui s'est passé pour la poste en ce début d'année, espérons quand même que ce
service public se maintienne le plus longtemps possible car si l'on "tombe" complètement dans le service privé je crains fort que les investisseurs veuillent touché des pourcentages importants
sur les bénéfices. Mais bon, je suis plus spécialisé dans l'histoire ancienne que dans l'analyse de l'actualité, aussi je ne développerai pas plus mon analyse.
Bonne soirée Papy Scham


 



l'père Cantoche 05/01/2015 12:19


Mes meilleurs voeux à ce blog incontournable de l'Histoire du Havre.


Je lui souhaite longue vie ainsi qu'à ses deux papas, Dan et Nicéphore.


Mais là, on est dans mon quartier, moussaillons.


Si tu repasses dans le coin prendre tes photos, vieux paparazi, à l'heure de l'apéro et qu'une petite soif d'amitié a besoin de s'étancher, tu sonnes chez mé, que diantre...


si chui pas là, c'est que la Patronne m'a envoyé à la Poste ( ké sur la photo ) chercher un colis recommandé... et si je tarde un peu à rentrer, c'est que j'chui en train de lui acheter des roses
chez l'fleuriste en face de la même poste... je lui achète toujours des roses quand j'ai quelque chose à me faire pardonner ( et là, c'est que j'l'aurais envoyé sur les roses... oui, je sais,
c'est pas bien ! )...


épi, si je ne suis toujours pas rentré, c'est que j'me suis arrêté chez la boulangère sur la petite place, un peu plus haut, en face de l'épicerie qu'était, il y a longtemps, la charcuterie " aux
deux sangliers "... charcuterie où je me rendais régulièrement, très fier, en tenant par la main mon grand père Théo que j'adorais ( celui du Passage Eichoff, passage qui descendait rue de l'Alma
en son autre extrêmité )... c'était dans les années 50, un temps que les moins de 50/60 ans n'ont point connu... bon revenons à la boulangère qui a de bien belles miches et qui sent aussi bon que
ses croissants... je lui achète une " tradition " et une " petite moulée " ... bon, je sais, tout l'monde s'en fout... mais on peut bien s'payer une tite-tranche d'histoire vécue de temps en
temps... que diantre.


Donc, après, je remonte lentement la rue d'Etretat sans omettre de prendre au passage les deux entrecôtes commandées par Mamy Cantoche chez " Laiguillon " le boucher préféré de ces dames don t"
l'échoppe belle " jouxte l'église Saint Vincent...


et enfin, j'arrive chez moi... et si t'es encore là, on s'prend l'apéro.


çétipabo, la vie  ?


M'enfin  !


 

DAN 05/01/2015 12:47



 


Boujou l'père cantoche,


Merci pour tes bon vœux, l'ami Nicéphore et moi même nous t'adressons les nôtres en retour.
Si Je pouvais illustrer tes propos avec des photos ou des cartes postales je ferais un excellent article, car tu nous racontes du «vécu» et ça c'est irremplaçable, on peut ainsi se rendre compte
des commerces qu'il y a ou qu'il y avaient du quartier , un précieux témoignage, et ne crois pas qu'il soit anodin car, pour avoir l'habitude de lire des bouquins sur le Havre, je m'aperçois que
de tels observations prennent de la valeur au fil du temps car ils reflètent un aspect social que les photographies ne peuvent restituer . Eh oui un temps que les moins de 50/60 ne peuvent pas
avoir connu, c'est bien pour ça que je fais ce blog afin de leur faire voir ce qu'était Le hââaâv comme tu dis et qu'ils puissent se rendre compte de la manière dont on y vivaient à une époque
donnée, alors non montigars, tout le monde ne s'en fout pas m'enfin. Quant aux roses j'espère que madame les a apprécié ! Sinon comme je passe assez souvent dans ce coin là la prochaine fois je
sonne et tu en sera quitte pour un apéro tant pis pour toi !
Bonne journée Thierry et le bonjour à madame bien sûr ! 






tce76 04/01/2015 19:27


Salut DAN


Je ne suis pas du quartier, mais je me souviens être entré à l'intérieur pour poster un recommandé.


Je réïterre mes voeux les plus sincères pour 2015 à toi et Madame, sans oublier l'ami NIcéphore.

DAN 04/01/2015 19:32



Bonsoir Thierry,
Moi même je n'y suis pas entré non plus car venir jusqu'ici représenterait trop de chemin depuis chez moi. Merci pour tes bons voeux Thierry, reçois les nôtres, voeux adréssés également à
Fabienne et Marion ! 



Mousse 04/01/2015 19:09


Le coin a bien changé !


Ce n'est pas trop mal.


Je te réitère mes bons voeux et je te souhaite une bonne soirée.


Mes amitiés.

DAN 04/01/2015 19:19



Bonsoir mousse,
Ici la reconstruction a permis d'élargir les rues et donc d'aérer le quartier. Les immeubles étant exposés plein sud fait le reste. Je te réitère moi aussi mes vœux et que le chemin de l'année
2015 soit parsemé d'éclats de joie, de pétales de plaisir, qu'il soit éclairé par l'étincelle de l'amour et la lueur de l'amitié.


Bonne année chère mousse !



phyll 04/01/2015 18:04


Hello poto,


ce carrefour devait être le lieu de rencontre idéal pour les... timbrés de cinéma !!!


mais de nos jours, c'est un carrefour où il faut être vigilant car la priorité à droite y est souvent abusive !....


en attendant de te voir, je te réitère tous mes voeux ainsi qu'à l'ami Nicéphore !!! 


à bientôt mon pote !

DAN ET NICEPHORE 04/01/2015 18:15



 


Salut mon pote,
Ah ah ah excellent ton jeu de mot j'ajouterai que les «timbrés» allant bras dessus bras dessous devaient être nombreux (bon je fais ce que je peux hein).
Je vais toutes les semaines le mercredi au marché des gobelins, et c'est vrai qu'il faut y regardé à plusieurs fois avant de traverser c'est sûr !
Moi aussi je te renouvelle mes vœux ici avant de pouvoir le faire en « direct» !
Alors à bientôt Phyll et bonne soirée !


 


Merci Phyll et à bientôt. Bien amicalement. NICEPHORE


 



Jeff 04/01/2015 12:55


 


Bonne Année aux Havrais et aux natifs expatriés de plus ou moins longue date. La poste était protégée au rez de chaussée par des grilles, il faut dire qu'elle était aussi une sorte de caisse
d'épargne. Le cinéma Alhambra était plutôt atypique, avec sa façade style arabo andaloux. Dans la rue Foulbert se trouvait aussi les Petites Soeurs des Pauvres si je me souviens bien. Quant à la
reconstruction des immeubles en brique rouge ils sont typiques des années 50's on les trouve dans le quartier de Graville, d'Aplemont et de Soquence par exemple près du stade Deschaseaux. Ces
constructions n'ont jamais nécessité de ravalement, et leurs façades demeurent dans l'état de leur construction. On peut aussi s'interroger sur l’échafaudage visible au dessus de la poste. La
ligne de Tramway était-t-elle celle de Sanvic ? Bonne journée à tous et attention à la fève dans la galette !

DAN 04/01/2015 17:29



 


Bonjour Jeff,
Je me souviens du facteur qui apportait pension et autres versements, il fallait donc protéger les locaux contenant cet argent par des grilles aux fenêtres. Le cinéma avait en effet un style bien
particulier qui devait un peu dénoter à l'époque, mais il ne devait pas manquer de charme pour autant.
Les petites sœurs des pauvres étaient un peu plus loin dans la rue des gobelins elle-même.


Pour les façades de briques rouges c'est tout à fait exacte elles ne vieillissent pas ou, tout du moins, elles vieillissent bien, ca qui n'est pas toujours le cas pour les façades Perret ou de
plus en plus le béton commence à s'éffriter.
La ligne de tramway était celle qui allait à Sainte-Adresse la 1i et 14c, celle allant à Sanvic et qui montait la rue Clément Marical était la 6s.


Quant à «l'échafaudage», c'était un support d'antenne pour les signaux radiophoniques, car à cette époque il en fallait de grande pour pouvoir transmettre le signal radio de grande amplitude.


Pour la fève je l'ai eu deux fois et j'ai gardé toutes mes dents !
Bonne année et bonne soirée jeff !


 



C&B 04/01/2015 12:38


Tous nos voeux à vous 2, Dan & Nicéphore pour 2015.
Continuez vos recherches et photos pour notre + grand plaisir...

C'est toujours épatant de voir ces gens qui posaient devant l'objectif du photographe!
Aujourd'hui c'est plutôt l'inverse et gare si on ne demande pas la permission de photograhier ! Heureusement que l'on de doit pas payer pour photographier les paysages où les animaux !
Bon dimanche. C&B

DAN et NICEPHORE 04/01/2015 12:53



 


Bonjour C&B,
Bonne année «campingcaresque» pour cette année 2015 C&B !
Quant aux photographies en effet si autrefois on était fier de poser pour l'homme de l'art aujourd'hui il en est autrement, mais il faut bien reconnaître aussi que tout se photographie
aujourd'hui et tout à chacun peut se photographier lui même, alors pourquoi se laisser photographier par les autres n'est-ce pas. En tous cas faites provisions de paysages, papillons et autres
bestioles comme vous savez le faire et bonne année 2015 les amis !


 


Et tout çà bientôt en mode tropical !


 



Françoise B 04/01/2015 12:32


Bonjour Dan, je te souhaite une très bonne année et surtout la possibilité de continuer ce travail gigantesque mais passionnant des "avant après" qui nous fait découvrir notre Havre d'autrefois
plein de richesse et de beaux endroits, que nous, enfants nés pendant la guerre, n'avons pas connu. En quelque sorte, on peut dire que tu nous redonnes des racines. Et c'est formidable.
Grâce à ton travail, un pan de l'Histoire havaise est reconstituée et nous fait découvrir une ville dont on peut être fiers.La preuve en est,  bon nombre de tes lecteurs semblent
regretter les "avant" dans tes "avant" après". Faire revivre le Havre ancien nous fait mieux comprendre et accepter le Havre nouveau, qui devient de plus en plus apprécié d'ailleurs par beaucoup
de visiteurs. Bon dimanche Dan et à bientôt peut-être.

DAN 04/01/2015 12:45



 


Bonjour Françoise,
voilà un commentaire qui me va droit au cœur Françoise, je n'avais pas projeté de redonner des racines aux Havrais en faisant ce blog, mais tu as raison moi même étant à la recherche de ce qu'on
connu mes parents je n'y avais pas pensé, et à bien y réfléchir c'est en effet restituer le lien rompu par les bombardements que j'essaie de faire ici. Connaissant ses origines, il est exact que
l'on aime mieux Le Havre d'aujourd'hui en analysant ce qui s'est passé avant sa reconstruction. Alors réconcilier La Havre tel que l'on connu nos ainés et Le Havre tel qu'on le voit aujourd'hui,
voilà une aspiration qui sied bien à ce blog.
Bon dimanche Françoise et j'espère aussi à bientôt en 2015 en tous cas, année que je te souhaite excellente ! 


 



Michèle 04/01/2015 11:38


Bonjour,


Tous mes voeux de Bonne et Heureuse Année et surtout une excellente santé pour 2015.


La nouvelle poste des Gobelins fut la mienne pendant toute ma jeunesse puisque j'habitais rue du Président Wilson, mais quelle était belle avant.


Avec mon meilleur souvenir


Michèle

DAN 04/01/2015 11:47



Bonjour Michèle,
Vous devez alors bien la connaître alors, il est vrai qu'on est attaché à "SA" poste, on finit par nouer quelques relations amicales avec les employés pour peu qu'ils restent longtemps à leur
poste (c'est le cas de le dire) sans être mutés. 
Bon dimanche fidèle lectrice, et tous nos vœux aussi pour cette nouvelle année 2015 .


 



otto graf 04/01/2015 10:44


Même connaissant les apports de chacun, je ne pouvais pas dissocier les 2 complices et oublier Nicephore !


Sur le tandem, c'est Dan qui est devant et qui tient le guidon, mais Nicéph. pédale aussi derrière et regarde le paysage (du moins je le pense fort  !!!)


Otto.

DAN 04/01/2015 10:47



C'est tout à fait exact Otto, et n'oublions pas que sans Nicéphore ce blog n'existerait pas ! 



boboce 04/01/2015 10:04


Salut Dan


 


Ce qui m'impressionne est l'imposante installation des cables téléphoniques sur le toit.


 


Je te souhaite une excellente année 2015.


Continue à nous faire découvrir tous les "quartiers" du Havre.


 


A+

DAN 04/01/2015 10:10



Bonjour boboce,
c'est en effet très impressionnant mais je pense qu'ils servaient aussi aux retransmissions radio, mais n'ayant pas encore étudié le sujet je ne peux en dire plus, c'est une question que
j'aborderai ici un de ces jours.
Excellente année à toi aussi boboce et je ferai mon possible pour aborder tous les quartiers du Havre.


 



François R. 04/01/2015 09:50


Bonjour Dan & Nicéphore,


Trés beaux documents sur cet endroit frontière entre le nouveau & l'ancien Havre. Le parcours de la rue d'Etretat qui conserve encore quelques devantures de commerce à l'ancienne, donne une
bonne idée de ce Havre d'avant, avec ces immeubles en briques jaunes & rouges et toit d'ardoise. Que l'on retrouve aussi de l'autre coté de la "frontière" à l'Est de la fin dezone de
reconstruction, rue Jules Lecesne ou Casimir Delavigne par exemple.


Je vois que vous avez aussi trouvé le "truc" pour les photos aériennes, qui complète parfaitement vos articles.


Très bonne année à vous.

DAN ET NICEPHORE 04/01/2015 10:05



 


Bonjour François,
C'est en effet ici une «zone-frontière» comme peut l'être également l'actuelle avenue René Coty à la hauteur de la banque de France ou comme vous nous le faites remarquer du côté de la rue Jules
Lecesne ou Casimir Perier. Et quand on se trouve dans certaines zones intermédiaires comme dans le rue Marande, on se trouve en présence des «deux Havre» l'ancien et le reconstruit mélangés.


Oui j'ai trouvé le «truc» pour les photos aérienne et ce service va m'être plus qu'utile prochainement avec la localisation de certaines rues dans le Havre de Notre-Dame là complètement rayé de
la carte, mais je n'en dis pas plus car le travail reste à faire .
Bonne année et bon dimanche François !


 


Bonjour François et pour complèter ces commentaires tout à fait pertinents, voici une image de google earth qui se passe, elle, de commentaires. Amicalement.
NICEPHORE.






Otto Graf 04/01/2015 09:41


 


 


Bonne Année 2015 aux auteurs complémentaires talentueux et complices. Bonne Année aux Lecteurs !


Bonne Année à « Havrais-dire », remarquable blog qui patiemment fait revivre Le Havre « d’avant » à ceux qui ne l’ont pas connu et qui en portent la nostalgie.


Longue vie à ce blog !


 


Otto.

DAN ET NICEPHORE 04/01/2015 09:55



Bonjour et merci beaucoup Otto. longue vie à ce blog en effet car 2015 sera une année décisive quant à son maintiens car si mon contrat n'est pas renouvelé en mars je crains fort que l'aventure
ne se passe ailleurs, mais pour l'instant et puisque c'est la période des voeux, espérons que notre hébergeur veille bien nous permettre de continuer cette aventure .
En tous cas merci pour vos vœux et recevez les nôtres en retour Otto !


 


Merci Otto, mais le mérite revient essentiellement à Dan qui par un incessant labeur journalier et quasiment exclusif, permet au blog une parution hebdomadaire,
mais le terme "complice" lui n'est pas usurpé, et ce n'est pas une amitié de plus de 40 ans qui va le démentir. Bien amicalement NICEPHORE



Gédé 04/01/2015 09:32


Bonjour,


Tu as raison de t'intéresser dès maintenant à ce bureau de poste car à l'heure où cette administration à des velléîtés de fermeture ça et là, qui sait ce qu'il adviendra de celle-ci dans les
années à venir au cours des quelles elle aura de plus en plus à lutter contre la concurrence d'internet.


Quant au cinéma Alhambra, je suis surpris de le trouver là. Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord quand tu parles de l'improbable existence de ce cinéma de nos jours. Aujourd'hui, si
son nom a changé, il existe toujours avenue Foch. Après avoir été "Les clubs" il a été sauvé in extrémis par le déménagement provisoire du Sirius en attendant l'ouverture des nouvelles salles
Cours de la République. Par contre, que deviendra-t-il alors ? Beaucoup souhaitent son maintien, peut-être sous une autre forme mais pour l'instant l'optimisme n'est pas de rigueur. Ce sont les
financiers qui décident et non les cinéphiles.


Bon dimanche.

DAN 04/01/2015 09:50



Bonjour Gédé,
Depuis que la grande poste de la rue Jules Siegfried a disparu les petits bureaux se sont disséminé un peu partout en ville, mais sans garantir qu'ils resteront en place c'est tout à fait vrai,
espérons quand même que le service public soit toujours présent dans l'avenir car si les lettres sont remplacées par le mails, les colis, eux, ne peuvent être expédies qu'avec ce moyens bien
qu'avec l'ouverture à la concurrence le service public ait quelque souci à se faire, mais là j'entre dans un débat qui déborde notre sujet.
Quand au cinéma Alhambra, certes il existe toujours avenue Foch sous le nom de Sirius pour l'instant et qui a porté le nom de Club auparavant ce dernier ayant remplacé l'Alhambra (ouf j'y
arrive), mais peut être aurait-il subit le même sort que ses confrères s'il n'avait pas été un cinéma transformé en multi-salles à une époque. Sa taille a permis de faire cette transformation,
mais s'il avait été plus petit quand aurait-il été ?
Quant à son maintien je fais partie de l'association des CLUB présidée par madame Henriette Lemay qui se bat comme un beau diable pour maintenir ce cinéma à flot après que le Sirius quittera ce
lieu, mais là rien n'est gagné surtout si les havrais s'en désinteresse, alors quand je le peux évoquer je ne manque pas d'en parler .
Bon dimanche Gérard bonne année et à un de ces jours autour d'une table !


 



eva 04/01/2015 09:25


Pendant que j'y pense encore, merci pour la carte rétro de fin d'article. Cette charmante personne qui nous souhaite la bonne année avec des fleurs dans les cheveux, en nous présentant "Le Havre"
moderne a tout pour nous faire fondre...


Pour revenir au bureau de poste, il n'a pas eu de chance ! Le nouveau n'a pas d'étage vu que les receveurs ne loge plus sur place ! Personne ne loge plus sur le lieu de son travail (enfin, je
parle des fonctionnaires) et les autres travailleurs aimeraient bien peut-être... ça leur éviterait de faire une heure et plus, de transport pour aller bosser. Autre époque, autres moeurs... Bon
dimanche Dan ! 

DAN 04/01/2015 09:34



Bonjour Eva,
Havrais-dire ne pouvait mettre une autre photo pour les vœux 2015, cette charmante personne de 1900 environ a tout pour nous plaire, elle est délicieusement "rétro" et si bien costumé !
De nos jours il faut faire beaucoup de kilomètres pour se rendre au travail, cela a commencé aux cours de ma vie professionnelle et ça ne s'est pas arrangé depuis, je le vois bien avec mes deux
enfants, mais comme tu le soulignes autre époque autre mœurs !
Bon dimanche Eva ! 


 



marcopolo76 04/01/2015 08:39


Un endroit que j'ai connu dès mon arrivée au Havre en 1985..!


Je découvre également l'éxistence d'un cinéma avant guerre ...un petit "bijou" cette carte postale !

DAN ET NICEPHORE 04/01/2015 08:56



Bonjour Marco,
Je ne savais pas que tu avais connu cet endroit dès ton arrivée au Havre, donc ça me fait plaisir de te faire plaisir si je puis dire, quant à la carte postale celle-ci est très difficile à
trouver maintenant, donc comme tu dis un vrai "bijou"!
Bon dimanche Marco !


 


Salut Marco, hé oui, la rue de l'Alma débouche ici même. Amicalement. NICEPHORE



FAH 04/01/2015 08:37


Bonjour Dan et Nicéphore,


tout d'abord mes meilleurs voeux, que cette nouvelle année vous conserve la santé, la joie, et suffisamment de belles cartes postales pour continuer à nous faire revivre notre ancien Havre.


Même de nos jours le quartier des Gobelins se transforme encore, Sur le carrefour un gros immeuble vient d'être construit, l'école d'à côté, où alla ma mère dans sa jeunesse, ne se ressemble
plus...


Allons, allons de l'avant!


Amicalement


FAH

DAN ET NICEPHORE 04/01/2015 08:52



Bonjour Françoise,
Effectivement Le quartier des Gobelins se transforme encore, et on pourrait étendre cette réflexion au Havre entier, mais ainsi va notre ville.
Allons donc de l'avant et que cette année 2015 soit des plus agréable pour toi avec ce bien précieux qu'est la santé.
Bonne année et bon dimanche Françoise !


 


Bonjour Françoise, le gros immeuble est en fait une réhausse d'un édifice existant, bouchant ainsi la vue aux maisons se situant derrière. Sympa ... Amicalement.
NICEPHORE



buddy2259 04/01/2015 07:08


Un très bel avant après sur cette poste des Gobelins que les bombardements de 1944 n'auront pas épargnée. Et merci pour l'Alhambra je ne savais pas qu'il se trouvait à cet endroit avant
guerre.


Une année qui commence bien grâce à vous.Bon dimanche Dan et Nicéphore.

DAN ET NICEPHORE 04/01/2015 08:02



Bonjour Buddy,
Quel dommage que tout cela ait disparu pour cause de guerre.
Mais aujourd'hui je ne suis pas certain que le cinéma existerait encore, car il serait fermé comme tous les autres et qui sait ce qu'il y aurait à sa place ? Sans doute une habitation comme on
peut le voir sur la photo d'aujourd'hui.
Trsè bon dimanche Buddy et bonne année 2015 !


 


Bonjour Buddy, au niveau zone de bombardement, nous sommes exactement à la charnière entre l'ancien et le nouveau reconstruit qui se traduit ici par un
étranglement spectaculaire de la rue pdt. Wilson (voir photo google earth publiée, plus haut). Les Lancasters de la RAF ont arrêté leur oeuvre destructrice ici même. Une autre vague de
bombardiers à bien failli parachever cette oeuvre destructrice mais en a été empêchée in-extrémis à cet endroit précis. Amicalement. NICEPHORE