La rue Faidherbe -2- (G-8 sur plan)

Publié le par DAN

  J'avais déjà évoqué la rue Faidherbe ici.

Je vous propose d'y revenir aujourd'hui mais avec de nouvelles cartes postales et photos.
Cette artère connaitra une succession d'appellations dues aux changements politiques de l'histoire.
En 1594 elle prend le nom de rue Royale, puis, en 1792, révolution oblige, rue des volontaires. Mais elle redevient rue royale en 1814. Puis brièvement rue de la Liberté en 1830. A nouveau rue des volontaires de 1848 à 1851, mais retrouve le nom de Royale jusqu'en 1889, année où elle prendra son nom définitif de rue du Général Faidherbe, ouf...
Les photos la représente au début du XXe siècle, puis juste après la guerre, ensuite dans les années 50-60 et pour finir en 2012.


rue faidherbe 1La Rue Faidherbe au début du XXe siècle. coll DAN.

 


rue faidherbeLa rue Faidherbe en 1945 au croisement avec le quai de l'Ile. Notez au premier plan à gauche. la présence du blockhaus. coll F Haté.



rue faidherbe 3Une autre vue de la rue détruite. coll particulière.

 

 

rue faidherbe 4

Dans les années 50-60. coll DAN.



rue Faidherbe 2012 (10)Le même point de vue en 2012. Photo DAN.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

E

ce que j'ai vu en premier sur la photo la plus ancienne : la publicité pour Cusenier ! mais je ne me souviens plus quel produit c'était... Plus bas, il semblerait que le petit kiosque ait été
remplacé par... le blockauss... Rien ne se perd, tout se transforme !


 
Répondre
D


Bonsoir Eva,
Cette marque "CUSENIER", était un vin cuit apéritif comme les marques : BYRRH, DUBONNET, AMBASSADEUR, ou CINZANO, mais j'arrête là ma liste sinon tu vas croire que je suis un "pilier de
bistrot".
En effet, le petit kiosque est transformé en blockhaus, tout du moins ce dernier était au même emplacement. D'ailleurs l'occupant a construit des abris blindés tel celui-ci en les camouflant en
bar bistrot ou restaurant, un des plus grand blockhaus, le long de la plage, a même été peint en ferme normande avec ses colombages, c'est dire l'inventivité "artistique" des
allemands.
Bon dimanche Eva !


 



B

Bonjour mon ami,


Mon quartier préféré du Havre sans aucun doute...merci pour cette très belle présentation par le biais de tes cartes postales et photos.
Répondre
D


Bonjour Buddy,
C'est un quartier chargé d'histoire, un des seuls où l'on peut voir le Havre de toutes les époques, aussi bien du XVIIIe,  XIXe,  et XXe siècle, chose unique pour notre cité et qu'il
soit un de tes préféré n'est pas pour me surprendre, j'aime également m'y promener et parcourir ses rues qui ont gardé , à, peu de chose près, toujours le même tracé comme cette rue
Faidherbe.
Bon dimanche Buddy ! 



C

Bonsoir Dan,


On ne peut pas dire que cette rue soit une rue sans "Histoire" (avec un grand "H").!!


Avec tous ces changements de noms au cours de ses bientôt 500 ans d'existence et tous ces événements survenus dont ces malheureux bombardements de
1944..


Merci pour cet intéressant sujet  où comme à l'habitude on y apprend des choses.


Au fait à propos d'apprendre ...sait-on vraiment qui était ce Général FAIDHERBE..?


En homme curieux que je suis, j'ai cherché (à vrai dire je n'ai pas eu trop de mal..) et j'ai trouvé ceci, tu ne m'en voudras pas d'en faire profiter les amis :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Faidherbe


Ceci dit, je m'apperçois que nous sommes déjà demain.....Le grand jour pour
toi...la mise en présence de tes admirateurs pour la grande opération de dédicaces...


À bientôt donc.
Répondre
D


Bonjour Claude,
Merci pour le lien à propos du général Faidherbe, cet homme a laissé son nom un peu partout en France, rares sont les grandes villes sans "leur" rue ou place Faidherbe.
Eeeh oui, nous sommes déjà demain c'est à dire samedi 24 novembre, et cette semaine je me suis un peu "échauffé" avec les dédicaces pour les copains ou la famille ayant déjà l'ouvrage, mais
demain , enfin aujourd'hui, ce sera une autre histoire, mais bavard comme je suis je noierai mon trac dans un flot de paroles
A bientôt les amis !


 



J

Un article qui mérite le détour, rien que pour les images toujours plus étonnantes, inédites, quel plaisir tout ce savoir !!  je mets le lien Navrais du magasin Faidherbe sinon on va
m'oublier (comme d'habitude)..http://navrais.blogspot.fr/2010/09/pour-etre-chic.html  ...j'aime bien aussi ce nom de rue Royale avec son agréable côté vintage !!  De beaux documents qu'il fallait
immortaliser ..Bravissimo...


Amitiés royalement herbeuses ....
Répondre
D


Salut Jean-Pierre,
Meuuuh non on ne t'oublie pas l'ami d'ailleurs tu as pu constater que le commanDAN est aux avant-postes 
Quant au magasin Faidherbe là on est dans un autre registre, ce nom de Faidherbe était sans doute très répandu autrefois, et peut être y en at-til ailleurs ?
Les noms de cette rue ont en effet ét nombreux, mais j'ai pu lire recemment qu'aux périodes révolutionnair (1789, 1830,) le Havre n'a pas été la seule à subir ces changements de nomination, même
le calendrier a subit les assaut des linguistes révolutionnaires, c'est dire...
Amitiés prairiales !



M

Bonsoir cher Dan,
Petits soucis avec la plateforme de Skynet ce week-end et lundi.
Tout va bien.
Encore un très joli reportage.
Ce que j'aime ce sont les vieilles cartes, c'est impressionnant ces images de bombardements, celui qui a vécu cela, n'oubliera jamais !
Bonne et douce soirée, mes amitiés.
Répondre
D


Bonsoir Mousse,
J'ai constater en effet que tu avais des ennuis avec Skynet, mais j'ai aussi constaté que tout était revenu dans l'ordre alors tout va bien.
Il sont de moins en moins nombreux a pouvoir raconter ce que fut l'enfer des bombardements, aussi est-il important de ne pas oublier ce que cela pouvait représenter pour les générations
futures.
Quant aux vieilles cartes alors là tu serais très bien chez moi car tu en aurais des centaines à regarder.
Bonne soirée chère Mousse !



G

FAIDHERBE, c'était aussi un magasin de vêtements se trouvant 14 rue Tiers, dont une réclame peinte sur une ancienne boulangerie de l'avenur de Frileuse vient de réapparaître à l'occasion de
travaux de ravalement.  A voir demain sur Havre aplemont Photo.
Répondre
D


Bonsoir GL,
En effet je connais ce magasin qui était rue Thies, j'en ai même une carte postale, par contre cette publicité peinte je ne la connais pas du tout et ça sera très intéressant de la voir, c'est
une très bonne idée de l'avoir photographié, alors à Demain GL ! 



T

Salut DAN,


De nouvelles acquisitions à ce que je vois?


Les photos des dégats causés par les bombardements sont toujours impressionnantes.


Je te souhaite une bonne soirée.
Répondre
D


Bonsoir Thierry,
En effet de nouvelles acquisitions, en fait j'en ai au moins 5 par semaine de quoi tenir un siège avec mes cartes postales 
J'ai encore beaucoup de photos montrant les dégâts de ces fichus bombardements, mais je les distille à petite dose tout de même afin de ne pas faire que ça, mais difficile de faire des
"avant-après" sans les montrer !
Bonne soirée Thierry ! 



P

Bonsoir Dan


Pauvres messagers, facteurs ou taxis... de quoi perdre le nord. Changer d'adresse sans changer de bâtiment, idéal pour échapper au fisc. Les deux dernières photos sont tout de même plus sympas.


Bonne soirée et bonne semaine.


Amitiés: papy Scham
Répondre
D


Bonsoir Papy Scham,
Heureusement que les époques de ces continuels changements de noms étaient espacées dans le temps sinon il y avait de quoi en perdre la boussole.
Quant aux deux dernières photos là je te l'accorde bien volontiers, elles sont plus sympas à regarder, mais l'histoire a eut son mot a dire et, en l'occurrence, un mot trop fort.
Bonne soirée Papy Scham !



J

Excuse moi je ne comprends pas pourquoi que je fais des bêtises pour les écrits je vais demander à mon petit-fils de 5 ans le pourquoi 
Répondre
D


Re Jean-Paul,
T'inquiète pas, nous en faisons tous, moi le premier, alors comme tu as refais ton premier commentaire j'ai simplement effacé celui qui était illisible, donc tout va bien !
Bonne soirée Jean-Paul !



J

Effectivement ce quartier a été pris pour cible Je n'ai pas de témoignage particulier .


 il reste un des quartiers obligés et préférés avec (St-Vincent) ce quartier à dominance commerce de restaurations en fait un quartier en sommeil dans la journée mais bon je pense que l'on
doit retrouver ça dans des villes de même nature .


j'aime le coin des halles aux poissons l'ambiance des cris, ce quartier à quelques similitudes avec Honfleur je pense plus particulièrement ces façades en ardoises je rectifie avant ...


et oui que de changement de nom ,,,, un excellent reportage qui me va droit au cœur je pense qu'un des atouts reste le port de pêche 


Bonne journée a samedi
Répondre
D


Bonjour Jean-Paul,
Si il y a bien un endroit où le Havre peut être comparé à Honfleur c'est bien ici avec ces maisons anciennes quai de l'Ile dont la façade est recouverte d'ardoises.
Quant à l'animation de ce quartier en dehors des heures de restaurations, c'est en effet une question pertinente, hormis le commerce de Daniel le coiffeur rares sont les autres boutiques
proposant autre chose que la restauration. C'est un peu dommage d'ailleurs, surtout que nous sommes dans un des quartiers où l'on peut voir ce que fut le Havre dans le passé, alors peut être n'y
a t-il pas assez de boutiques pouvant attirer les touristes qui pourraient, après un bon repas, faire quelques emplettes dans des boutiques proposant des marchandises diverses propres à attirer
ces même touristes.
Mais c'est une question dont je n'ai pas la réponse !
Bonne fin de journée Jean-Paul !



L

j'manque pas d'air, alors jt'en envoie un pour " fouRtou "...


M'enfin !
Répondre
D


M'enfin, c'est vrai quoi !


A demain Thierry !



C

Fin de ma promenade sur ton blog Dan sur lequel j'ai encore passé un moment agréable à curioser. Je crois que je suis désormais imbattable sur les sémaphores et je suis contente de conclure sur cette rue qui revient de loin au vue des photos de 1945. Comme toujours les commentaires
complètes merveilleusement ton article. Auras tu ton mythique chapeau à ta séance de dédicace ?


Une bonne semaine à toi


CaroLINE
Répondre
D


Bonsoir CaroLINE,
bien sûr que j’aurai mon chapeau, peut être pas sur la tête en permanence, ne serait-ce par respect envers les dames, mais il sera à mes côtés au cas où quelqu’un voudrait se faire photographier
avec moi, on ne sait jamais...


Bonne soirée CaroLINE !



L

un p'tit resto sympa, au RDC de l'immeuble bleu ( dernière photo ) où l'on a fait un bon repas, sympa aussi, entre potavrais, sympas toujours... un bon repas pas cher de surcroit, arrosé d'une
petite réserve, sympa également, qui inspira aux participants de sympathiques conversations mi-philosophiques, mi existencielles... bref, on y a refait le Monde... faudra y retourner... pour le
plaisir et pour le Monde !
Répondre
D


Bonjour l'père cantoche,
Eh oui il y a en effet un sympathique restaurant au bas de cet immeuble sympa où l'on rencontre des gens sympathiques, dans ce lieu aussi sympathique qu'est le quai de l'Ile où des pêcheurs
sympathiques vendent des poissons sympathiques (dans l'assiette)
Bref on refait le monde en plus sympathique quand même, quand on a des conversations
http://percantoch.blog.kazeo.com/


Alors à demain Thierry, et le monde n'a qu'a bien se tenir d'ici là



L

J'ai eu peur en voyant ton post, que tu illustres encore la disparition d'un café (une obsession chez toi !!!), mais en lisant les commentaires je découvre que cette rue est très commerçante avec
plein de resto.


Je prends des notes pour le jour où je viendrai passer quelques jours au Havre
Répondre
D


Salut Louis,
Remarque bien que, si tu regardes bien les photos, ce n'est pas un, mais plusieurs bistrots qui ont disparus au cours de la tourmente de 44.
Mais rassure toi il nous en reste suffisamment pour accueillir les touristes d'où qu'ils viennent, alors pas de souci, tu auras toujours de quoi te rincer le gosier ! 


Bonne soirée Louis et à bientôt,  peut être ...? 



P

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont eu du mal pour nommer cette rue :)
Répondre
D


Bonjour Pierre,
C'est surtout qu'elle a changée de nom au gré des évènements historiques. C'est vrai qu'elle ne pouvait pas rester d'un nom révolutionnaire sous la restauration et inversement. Il aurait fallu
qu'elle se nomme d'un nom neutre dès le début pour qu'elle ne connaisse pas cette valse d'appellations.
Bonne journée Pierre !



C

Ce qui m'épate, c'est de penser que cette rue, en apparence assez anodine, existait en 1594...
Répondre
D


Bonjour Christian,
Cette rue fut l'une tracée par Belarmato au XVIe siècle en 1541 , mais ce n'est pas la plus ancienne du Havre, car la première fut l'actuelle rue de Paris tracée dès la fondation du Havre où elle
pris en 1530 le nom de "Grande rue".
IL est heureux qu'à la reconstructions presque toutes nos rues soient toujours à la même place, mais il s'en est fallu de peu.
Bonne journée Christian !



S

Un bien beau reportage sur cette rue de la criee aux poissons.


qui a necessite plusieurs changements de noms.  Et bien sur toujours un reportage de qualité.  Merci Dan et passe une bonne semaine.
Répondre
D


Bonjour Shipslover,
C'est vrai que pour s'y retrouver dans tous les noms qu'a connu cette rue ce n'est pas simple, aussi j'espère qu'elle gardera ce nom définitivement sinon on ne s'y retrouvera plus !
Merci pour tes visites et commentaires l'ami et à bientôt peut être ?



M

Une collection de photos de bonne qualité..!


Un quartier que "j'aime" ..!


A+


Marco
Répondre
D


Bonjour Marco,
En effet je sais que tu aimes ce quartier car, avec l'ami Phyll, nous avons pu le visiter ensemble et à plusieurs reprises dont cette de la journée du 5 avril 2009 où j'avais organisé une
rencontre entre blogueurs, et une autre fois où nous avions tout simplement "oublié" que la maison Dubocage de Bléville était fermée le jours  où nous nous y sommes rendu ensemble. Des
souvenirs qui ne s'oublie pas !
Bonne journée Marco !



P

salut mon pote,


ce quartier a vraiment changé de physionomie au fil du temps, mais reste un des préférés au coeur des Havrais..... et les nombreux restaurants y sont pour quelque chose !!


pour répondre "vite fait" à JMH, j'ai habité de Mai 98 à Mai 99 dans un de ces immeubles en briques (rue Dauphine) : l'appartement était plutôt sympa mais, hélas, avec une très mauvaise isolation
phonique !!! de ce fait, on sait ce que les voisins font !....... (pas toujours agréable...)


bon retour au bercail et à très bientôt poto !!!


 
Répondre
D


Salut mon pote,
J'ai indiqué à Jean Michel ton témoignage, car tu as habité ces immeubles et tu peux en parler en connaissance de cause. C'est vrai que, vu comme ça de l'extérieur, ils semble tout à fait
agréable à vivre, mais si la personne du rez-de-chassée éternue et que c'est la personne du troisième étage qui répond "à vos souhaits" là en effet l'acoustique de ces maisons est complètement à
revoir .
Quant aux voisins directs dont la "pièce à dormir"  est juste à côté, là on peux comprendre que ce ne doit pas être très agréable de profiter des "réjouissances" de son voisin !
(plus politiquement correct y'a pas...)
Bonne journée Phyll ! 



B

Salut DAN


 


Au moins cette série d'immeuble en briques rouges change de toutes les constructions Perret. Il y a pas mal de commerces dans ce quartier, apparemment.


 


Bon dimanche


A demain
Répondre
D


Salut boboce,
Ce quartier est réputé pour avoir pas mal de commerces en effet, mais plus particulièrement des restaurants. Le premier lieu qui vient à l’esprit quand on cherche un restaurant est cette partie
de la ville qui a été reconstruite dans une toute autre architecture que celle de Auguste Perret.
Cette architecture appelée "régionale" est caractérisée par le fait que les maisons sont construite en briques rouges, ces dernière ont constitué le principal matériaux utilisé au Havre depuis le
XIX siècle.
Bonne journée boboce !


 



O

 


Ce quartier n’est pas une réussite de la reconstruction (**). Quoi qu’il en soit, il n’est pas
possible de le reconstruire « à l’ancienne ». Une fois de plus ?...


Il faut qu’il vive comme ça. On ne refait pas un « Honfleur ». On a voulu faire ça à
Dives, dans un quartier…allez donc voir. C’est presque aussi glacial que les marinas de Deauville (une référence !). Le marché aux poissons est une forme d’animation à conserver, la
Maison de l’armateur, un petit joyau  pas mal entouré (si je me souviens un immeuble est ou était revêtu  d’ardoise en façade). Il y a là du
pittoresque.


Quant aux « boites » sur le quai ou derrière, elles rivalisent dans le minable, avec
ici ou là une Restauration avec des décors à l’économie et une cuisine vraiment pas terrible .


Peut-être cela a-t-il changé ?


Alors, oui, où sont les « stars » d’antan  et leurs navigateurs ?


Otto.


(**) pourtant, regardez ! il existe des c-p montrant ce quartier vu d’avion. On croirait une
ville scandinave, à s’y tromper….
Répondre
D


Bonjour Otto Graf,
Le fait de prononcer le mot de "marina" et l'on devine tout de suite de quoi il peut s'agir. Je connais très peu le centre de Dives, mais maintenant que vous me signaler ce qui s'y est passé, je
vais me renseigner plus quand j'irai sur place.
Quant à refaire un "Honfleur" là je crois que ce n'est pas possible, Jean-Michel voudrait simplement rappeler ce que fut ce quartier avant sa démolition.
De toute manière le Havre n'est pas et ne sera jamais une ville touristique "classique" où l'on vient visiter ses vieux monuments. Non il faut plutôt mettre l'accent sur ce qui a fait sa
spécificité à savoir son port dans un premier lieu (encore fait-il que ce dernier ne devienne une "forteresse" farci de barrières et de barbelés) et ses anciennes industries qui faisaient vivres
bon nombre de Havrais, dans cet ordre d'idées citons pêle-mêle :  les tréfilerie - les verrerie de Graville - la construction navale - l'industrie des huiles et la transformation du pétrole
- la construction aéronautique - l'industrie du Titane et du nickel etc etc.
Bref une industrie qui signifiait que le Havre était à la pointe de la technologie à son époque.
Ensuite ne reste qu'à montrer où ces industries étaient situées, et où les ouvriers étaient logé, et comment à ces époque pas si lointaines, les dirigeants savaient prendre des risques et des
responsabilités.
C'est toute un histoire à raconter et des visites à effectuées là !
Mais ceci est autre histoire justement !
Bonne journée Otto Graf ! 



T

Voici une nouvelle manière d'honorer le devoir de mémoire...


Bon dimanche DAN et merci beaucoup !


Tic-Tac
Répondre
D


Bonjour Tic-Tac,
En effet ne pas oublié ce que fut le Havre, tel est un peu mon but ici, ceci afin que nos enfants ne se posent pas toujours cette question "comment c'était ici avant". Encore faut-il qu'ils
sachent que le Havre a été en parti détruit comme bon nombre de villes Normandes pendant la guerre !
Bonne journée Tic-Tac !



U

Bonjour, 


Je ne savais même pas à quoi ressemblait cette rue avant guerre ! Mais ça, c'était avant ;) Merci Dan ! 


@JMH, je suis en parti d'accord avec ces propositions pour ce quartier, néanmoins, je garderai les immeubles en briques, qui ont maintenant une histoire, et ne sont plus simplement des immeubles
"reconstructions", mais ils ont tout simplement marqués ce quartier. Cependant, en ce qui concerne les immeubles qui jouxtent, notamment, la maison de l'armateur, (l'un beige, l'autre bleu), je
pense qu'un remplacement ne serai pas de refus :) 


Pour ce qui est de l'aménagement du quartier, rendre piéton le centre est une bonne idée, mais il faudrait aussi le "décorer". François Ier avait fait venir un architecte Italien pour aménager le
quartier ! Pourquoi pas ne suivre l'idée première de François Ier, en réorganisant ce quartier de façon renaissance italienne (mais adapté à notre époque et avec nos moyens, bien entendu ;) )


 


Bonne journée à vous ! 
Répondre
D


Bonjour UnHavrais,
Cette remarque à propos des immeubles jouxtant la maison de l'armateur est tout à fait judicieuse, car on pourrait les restaurer, voire les reconstruire, dans l'esprit de l'époque afin de
constituer un front uni sur tout le quai de l'Ile et la rue des étoupières. Alors pourquoi pas dans un style renaissance ?
On pourrait, toujours dans le même esprit, rendre les alentours de la place du père Arson piétonnier comme le suggère Jean-Michel, et mettre ici ou là quelques "vestiges" du Havre d’antan comme
la porte de la manufacture des tabacs (mais où se trouve t-elle?) qui était non loin de là, et qui agrémenterai la visite de ce quartier.
On pourrait aussi, et toujours dans l'esprit de ce que suggère Jean Michel, reconstitué un café-bar comme à l'époque du début XXe siècle ou là, il n'y aurait qu'une façade à refaire et le local à
remeubler à l'identique, et ça je crois que ce ne serait pas si couteux que cela et je suis près à fournir quelques éléments de décors intérieur comme des moulons à café !
Bonne journée UnHavrais ! 



J

Bonjour


Merci pour ces photographies qui montrent l'horreur des bombardements sur la ville et l'urgence de reconstruire après la guerre. Ce serait intéressant d'avoir des témoignages des gens qui
vivent actuellement dans ces immeubles. Sont-ils agréables à vivre, bien disposés intérieurement?


Reprenant une idée née dans les années  1980, il serait positif que ce quartier soit reconstruit à l'ancienne, comme avant-guerre, en bénéficiant bien entendu de tout le confort et l'hygiène
moderne. Le quartier est très bien situé et pourrait redevenir le Honfleur havrais qu'il était. Et ceux qui voulaient le raser avant-guerre étaient des ânes.


 Le quartier a plein d'atouts ( des restaurants, proximité du port, des bassins, du centre-ville...). Rendre piétonnier le centre du quartier, changer un jour cet horrible marché aux
poissons...


Bon dimanche


ps : à noter que le nom de Faidherbe avait été proposé pour une rue au Havre dès 1872 mais avait été refusé car il était encore en vie. 
Répondre
D


Bonjour Jean-Michel,
Notre ami Phyll nous a donné un témoignage, le sien, concernant ceux qui ont habité ce quartier et plus particulièrement ces nouvelles habitations en briques rouges. Si elles étaient très
agréable à l'époque de la reconstruction, avec tout le confort souhaité, aujourd'hui les normes d'habitations ne seraient pas  entièrement satisfaite, notamment en ce qui concerne
l'acoustique.
J'aimerai également que ce quartier retrouve son aspect d'antan, mais hélas, et pour connaître ça dans un autre domaine, les "copies" ne sont pas toujours appréciées à leur juste valeur. On leur
préfèrera toujours les originaux même si ceux-ci sont en partie délabrées.
Malheureusement les bombardements nous ont privé définitivement du Havre ancien. Il ne reste que les quelques maisons autour de l'église Saint François qui peut nous le rappeler. Par contre, là,
un effort de restauration pourrait être entrepris (ça commence avec l'église) mais ça pourrait se poursuivre avec TOUTES les anciennes maisons constituant ce quartier et notamment la plus vieille
maison du Havre qui HÉLAS est recouvertes de plaques en fibro-ciment.
Là il y aurait un effort à faire et pas si couteux qu'on le pense !
Bonne journée Jean-Michel !



G

Une rue ou le poisson est roi. A à chaque extrémité, on le vend, au marché, et le matin à la criée.
Répondre
D


Bonjour Gérard,
C'est vrai que cette rue a aujourd'hui deux pôles très importants pour le marché aux poissons, les halles et les étalages des pêcheurs, où bon nombre de Havrais viennent s''approvisionner en
produits de la mer. Autrefois ces mêmes ventes étaient sur le grand quai et en centre ville, la guerre a donc eut une influence sur cette profession de pêcheurs vendeurs de fruits de mer !
Bonne journée Gérard !