La rue Louis-Philippe (C et D-4 sur plan)

Publié le par DAN

La rue Louis-Philippe, nom donné en hommage à Louis-Philippe 1er (1773-1850), faisait partie, à son origine en 1840, de la commune d'Ingouville. Cette cité sera annexée au Havre en 1852.
En 1944 cette artère sera entièrement détruite par les bombardements.
Les deux photos nous la montrent après guerre, l'une avant le dégagement des gravas, l'autre après son déblaiement. Cette dernière photo est de monsieur Jacques Lerat. Les deux clichés sont pris vers le sud. 

 

L Philippe1944 SHED algL a rue Louis Philippe en 1944, ici avant le dégagement des gravas.
(Fond S.H.E.D.)

 


 

L Philippe1944 J Lerat alg

Le même point de vue de la rue Louis Philippe  après le dégagement de la chaussée. (photo Jacques Lerat).

 

 


Rue L Philippe 02-2012 (3) Le même point de vue en 2012 (photo DAN).

 


 

L Philippe 11-2012 algUn autre cliché de cette rue, mais vue vers le nord.
(photo DAN)

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.


Commenter cet article

SHIPS-LOVER 05/12/2012 16:04


Salut Dan, la rue de mon ancien quartier, elle a donc bien "déguster" pendant la guerre de 40. que de nostalgie et de vie perdues.


  Mais que diable tu a été courageux d'aller photographier pendant la période de neige que l'on voit bien sur ton premier cliché.


 


 a bientot cher Dan et merci du reportage.

DAN 05/12/2012 16:27



Bonsoir Ships-Lover,
C'est vrai que sur ces photos tu ne peux pas reconnaitre ton ancien quartier, et pourtant c'est bien le même, et le fait d'avoir habité dans du "Perret" tu comprends pourquoi maintenant !
Quant à être courageux ma foi ce jour là il faisait tellement beau que je me suis dis "aller, c'est le moment d'en profiter pour faire quelques photos", car tu remarqueras qu'en ce moment ce
n'est pas l'idéal pour les clichés, mais bon, on "fait-avec" !
Bonne soirée cher Ships !



Mousse 04/12/2012 19:52


Merci cher Dan.


Bonne et douce soirée.

DAN 04/12/2012 20:18



A toi aussi une bonne soiré chère Mousse et à bientôt !



Mousse 04/12/2012 18:01


Bonsoir cher Dan,


Mon Dieu, restait-il encore quelque chose de ta jolie ville !


Elle a bien été défigurée.


Ils ont bien refait cette rue je trouve.


J'ai des frissons à voir l'état de la rue suite aux bombardements.


C'est moche la guerre.


Merci pour ce joli billet, comme toujours.


Bonne soirée, mes amitiés.

DAN 04/12/2012 19:49



Bonsoir Mousse,
De ce qui était le centre ville et toute la partie historique du Havre il ne reste RIEN. Tout a été rasé. Seuls les quartiers périphérique du centre ancien ont été "un peu" préservés mais touchés
quand même par-ci par-là. Si nous les "vieux" Havrais en parlons encore, c'est que cette page d'histoire a un peu de mal à se tourner, mais bon on la tourne quand même dans le quotidien je te
rassure.
Merci de ton passage et bonne soirée chère Mousse !



eva baila 04/12/2012 10:42


c'est certain que sur ce coup-là, on ne pouvait rien faire d'autre que reconstruire !

DAN 04/12/2012 10:53



Bonjour Eva,
Le mieux aurait été qu'il n'y ait pas de destructions du tout, mais je ne vais pas réécrire l'histoire, et cette phase douloureuse de la ville a donné du travail à tous pendant 20 ans !
Bonne journée Eva !



Claude 03/12/2012 23:40


Bonsoir Dan,


Merci pour ce reportage avec ces photos poignantes de cette triste époque de l'histoire notre ville.


Moi quand je vois ça, j'ai la "chair de poule" en pensant à tous ces malheureux qui sont restés dessous hélas..et quand je vois toutes ces destructions
"inutiles"..j'ai la "haine" contre ceux qui ont laissé faire et donné les ordres pour le faire.. pas de pardon possible..


La reconstruction que l'on connaît et son classement au "patrimoine de l'Unesco" ne doivent pas pour autant nous faire oublier ces crimes. ( Merci messieurs
les alliés ).... !!!

DAN 04/12/2012 00:03



Bonsoir Claude,
Dans ma famille et du fait que ma grand mère ait été tuée par les bombes alliés on ne porte pas trop les ""alliés"" en bonne place.
Pour la reconstruction toi qui est à peu près du même âge que moi tu sais qu'après cette guerre ce "patrimoine" n'était pas visible aux yeux de ses contemporains.
Aujourd'hui on fait-avec, et avec le temps et les voyages effectués partout dans les villes détruites pendant la guerre je me dis que ma foi on n'est pas trop mal loti si on la compare avec les
architectures  des autres villes. Mais le mieux aurait été quand même de garder ce que nous avions, tout en la modernisant comme ont pu l'être d’autres villes non détruite.
Bonne fin de soirée les amis !



JMH 03/12/2012 22:06


Bojour Dan


L'histoire des noms de rue se développe peu à peu au Havre et je me permets de faire une proposition "un peu originale" sur ton blog pour les 500 ans du Havre. Il s'agirait de retracer chaque
jour de l'année, pendant cette année 2017, l'histoire d'une rue du Havre, dans la rue, devant la plaque de rue. Chaque jour, à la même heure, dans différents quartiers, une rue serait évoquée.Si
les 365 jours font trop cela pourrait être l'histoire de 7 noms de rues une fois par semaine. Pour prendre l'exemple de la rue louis-Philippe, on évoquerait d'autres rues du secteur : Othon
Friesz, Georges Braque, Béranger, de l'Alma, passage Eichoff... Bien entendu, c'est valable pour tous les quartiers de la ville.


On n'a pas le temps pour s'en occuper mais l'idée pourrait être reprise pour ces festivités qui approchent. Une idée à garder ou à jeter du haut de la grande roue?


 

DAN 03/12/2012 23:29



Bonsoir Jean-Michel,
Ah ah ah Je sens qu'elle va faire parler d'elle cette grande roue. Sinon l'idée est excellente au sujet de l’évocation d'une rue, on pourrait aussi faire des agrandissements de cartes postales
montrant cette rue (quand c'est possible) avant sa transformation. Il y a plein d'idées auxquelles on ne pense pas pour cet anniversaire exceptionnel, mais pour ça il faut s'y prendre très en
avance sinon on risque de louper le coche d'avoir démarrer trop tard.
De plus, il faudrait réunir toutes les bonnes volontés sur ce sujet, et la "blogosphère" pourrait être un support d'idées que l'on pourrait soumettre ensuite aux autorités compétentes.
Bref, il y a du pain sur la planche, ce qui manquerait peut être, c'est, comme on dit, le nerf de la guerre, c'est à dire le financement de cette vaste opération.
Alors déjà on pourrait ensemble monter sur la grande roue, et, la haut peut être, aurons-nous LA bonne idée...


Bonne fin de soirée Jean-Michel ! 



François 03/12/2012 20:56


Salut Dan,


Sais-tu s'il existe des photos de cette rue avant le guerre ?


Mes grand-parents paternels habitaient à peu prés au milieu de la rue juste avant guerre. Mon grand-père etant prisonnier, ma grand-mère avait mis leurs affaires chez son frère à l'enclave des
pénitents. Ils ont tout perdu sous les bombes. Ma grand-mère regrettait surtout son piano !

DAN 03/12/2012 23:17



Bonsoir François,
Il se pourrait qu'il existe des photos de cette rue avant guerre, surtout si elle était commerçante, les photos de boutiques avec leurs propriétaires posant devant pour la photo, était chose très
courante à ces époques. Mais malheureusement ces photos sont devenues bien rares et bien chères aujourd'hui.
Beaucoup de personnes ont perdu qui une maison, qui un appartement qui un commerce etc pendant cette guerre. Les dommages de guerre distribués après le conflits n'ont pas toujours suppléées à la
perte de ses biens personnels, sans parler bien entendu des deuils, où là rien ne pouvait atténuer la disparition.
Passe une bonne fin de soirée François et à bientôt peut être !



jeff 03/12/2012 19:46


 


Le roi Louis Philippe est venu au Havre (après avoir abdiqué le 24 février 1848) pour fuir la France et s'exiler en Angleterre où il y mourra en 1850. Après un voyage tumultueux de Paris à
Honfleur en passant même par Trouville ! en voiture de poste et cabriolet, le couple Royal embarque le 3 mars 1848 à Honfleur sur "Le Courrier", le roi muni d'un passeport Anglais au nom de Mr
Smith et la reine sous le nom de Mme Lebrun, le roi et la reine débarquent au quai d'Honfleur au Havre et se dirigent à pied vers "l'Express" un navire Britanique à destination de Newhaven où ils
arrivent le 4 mars (ref : Révolution de févrir 1948 départ de Louis Philippe de John Wilson Crocker)


Le roi Louis Philippe durant un périple en Normandie fera une visite au Havre durant son règne le 20 mai 1831 pour visiter le port en chaloupe. Il rencontra le maire du Havre M Delaroche (il ira
même dans la maison de campagne du maire située sur les hauteurs d'Ingouville pour admirer le panorama offert sur la ville).


Un projet de bassin Louis Philippe existera, il semble qu'il
correspond à l'actuel bassin Paul Vatine.


 


Bonne soirée.


 

DAN 03/12/2012 19:59



Bonsoir Jeff,
Excellent récit sur la fin de règne du roi Louis Philippe, les lecteurs me disent parfois que les commentaires sont aussi intéressant que l'article et je les comprends fort bien  à la
lecture de celui-ci.
Par contre je vais rectifier un p'tit peu concernant le bassin dit Louis Philippe, il a bien été envisagé en effet mais c'est le Bassin de la citadelle qui l'a remplacé, et non le bassin Paul
Vatine aujourd'hui ex bassin docks, voila, ce n'est pas grand chose "a vrai-dire"
En tous cas merci Jeff pour ce récit historique et bonne soirée



marcopolo76 03/12/2012 17:46


Bonjour Dan


Les bombardements  de 1944 étaient destinés à faire l'économie du siège de la ville transformée en forteresse ...et comme d'habitude c'est la population qui ont fait les frais...rappel que
la ville a été prise par les terres à partir de fontaine la mallet ...


Tu es devenu un "star" sur le Havre et son agglomération avec tes dédicaces..!!!


Bon courage !


A+


Marco 

DAN 03/12/2012 18:38



Bonsoir Marco,
En effet, les bombardements étaient destinés à réduire le plus possible la forteresse du Havre, mais dans ce cas pourquoi pilonner la ville ? Les allemands on voulu évacuer le Havre peu avant ces
bombardements, cela a été refusée par les anglais, alors que penser de ces attaques inutiles militairement parlant ?
Star c'est beaucoup dire, mais enfin je me démène pour vendre le plus possible, je pense que n'importe quel auteur ferait de même, et ce n'est pas fini, car je vais faire ça jusqu'au 22
décembre...
Bonne soirée marco !



Papy Scham 03/12/2012 17:23


Bonjour Dan


Quel spectacle de désolation. Les deux photos parlent d'elles-mêmes de l'atrocité de cette guerre. Elle me paraît très longue cette artère.


Bonne soirée et excellente semaine.


Amitiés: papy Scham

DAN 03/12/2012 17:31



Bonsoir Papy Scham,
Cette rue relie deux parties importantes du Havre, la partie nord quelque peu préservée des bombardements, et la partie sud complètement dévastée. Au carrefour situé en haut de la rue L Philippe,
on peut faire cette constatation entre le Havre "préservé" et le Havre détruit, c'est assez étonnant.
Un jour peut être t'y conduirais-je ?
Excellente semaine aussi Papy Scham



LERAT JACQUES 03/12/2012 16:46


Bonjour je reviens sur le commentaire 7 de Jean-Paul,lorsque j'ai fait cette photo ce n'était pour moi qu'un souvenir de l'état dans lequel était Le Havre,il est a noter que la remarque de
Jean-Paul est intéressante mais cet enfant ne devait pas avoir vécu le bombardement car il avait certainement été évacué .La ville avait plusieurs mois avant la libération évacué les enfants et
les personnes agées.Il y a eu avant ce bombardement du 05 Septembre de nombreux raids on cite 135 bombardements durant les hostilités et un peu plus de 5000 morts alors que la ville était
abandonnée par de nombrex Havrais! Cordialement

DAN 03/12/2012 17:09



Bonsoir et merci monsieur Lerat pour ces précisions historiques. C'est vrai que les enfants Havrais ont été évacués, et ce, bien avant ces bombardements de 44, et le jeune garçon présent sur
votre photo a dû être bien surpris de retrouver la ville dans cet état. Mais tout au long de cette guerre les bombardements n'ont pas cessés, beaucoup de témoignages comme le vôtre l'attestent,
et beaucoup de Havrais ont laissé leur vie dans ces foutus bombardements.
Encore merci et bonne soirée monsieur Lerat !



Geoffray 03/12/2012 13:12


Ces cartes postales permettent effectivement de relativiser les travaux du tram et ceux à venir au Havre. Dans la rue du Président Wilson certains commerçants affichent sur leur devanture des
reproductions de photos anciennes du quartier... un effet Dan ?

DAN 03/12/2012 14:20



Bonjour Geoffray,
c'est vrai qu'avec les travaux du tramway nous avons connu quelques désagréments, mais c'étaient surtout les automobilistes qui en pâtissaient, le piéton pouvait encore circuler (presque)
normalement, mais rien de comparable avec ces rues complètement obstruées et sans déviation possible, alors personnellement j'ai pris mon "'mal" en patience et voila tout.
Quant à "l'effet DAN",  en fait un des responsables du comité des fêtes de ce quartier est venu chez moi scanner quelques cartes postales de ma collection afin de les reproduire sur les
boutiques du quartier, je n'était pas le seul bien entendu, mais j'ai contribué à cette manifestation dans la mesure de mes modestes moyens.
Bonne journée Geoffray ! 



louis 03/12/2012 09:17


Attention, mon autre com, c'est de l'humour.

DAN 03/12/2012 10:37



Bien sûr Louis, c'est bien comme ça que je l’entendais, même si je deviens un peu sourdingue...



louis 03/12/2012 09:16


C'est pas pour critiquer, mais qu'est-ce que vous avez, vous les Havrais, à passer votre temps à démolir toutes vos rues ? Et vos bistrots ?


 

DAN 03/12/2012 10:36



Salut louis,
Le Havre a une histoire faite de démolitions-constructions. Déjà les anglais nous bombardaient au XVII siècle, alors quand une habitude est prise....
T'as vraiment peur de ne pas trouver un bistrot d'ouvert quand tu viendras, alors je te rassure il y en a toujours, et des bons...


@ + Louis


 



GL 03/12/2012 08:41


Ces images de désolation sont le résultat de batailles d'égo - et ça nous pend au bout du nez avec certains dirigeants de ce monde qui sont incapables de s'entendre.

DAN 03/12/2012 10:32



Bonjour GL,
A l'origine de toutes guerres il y a en effet une histoire d'hommes, ces hommes qui pensent représenter tout un peuple, mais les peuples font des révolutions pas des guerres.
C'est peut être en effet le résultat d'une bataille égocentrique, alors il faut espérer que les leçons de l'histoire aient été bien apprise par nos dirigeants, mais on peut en douter
parfois  !


Bonne journée GL !



Pierre 03/12/2012 08:19


Des images toujours spéctaculaires de ces destructions. Oui, l'image avec le gamin est terrible. On ne peut s'empecher de se demander l'état d'esprit dans ces moments là.

DAN 03/12/2012 10:25



Bonjour Pierre,
Difficile d'imaginer l'état d'esprit que les gens, enfants ou adultes, avaient à ce moment là. Peut être un mélange de soulagement et de douleur. Soulagement de voir cette guerre enfin terminée,
et douleur d'avoir perdu un proche dans ces foutus bombardements. Une chose est certaine pour l'avoir vécu, c'est que la plupart des Havrais voulaient tourner la page et regardaient vers l'avenir
et de ce qu'ils en ferait !
A mercredi Pierre !



Caroline.K 03/12/2012 06:03


Eh bien, certaines rues sont passées par les mêmes "sévices" Dan, çà me rappelle les images de la rue Dufy que j'ai vu tout à l'heure. Mais là de voir furtivement ce petit bonhomme tête baissé,
çà me remue le coeur.


Je te souhaite de belles dédicaces pour la semaine et à bientôt.


CaroLINE presque rétablie mais pas encore

DAN 03/12/2012 10:19



Bonjour CaroLINE,
Cet enfant aura fait parler de lui, peut être vit-il encore d'ailleurs, il aurait dans les 80 ans si je considère qu'il a une dizaine d'années sur cette photo. Ce qu'on peut espérer
rétrospectivement c'est qu'il soit avec l'un des ses parents et qu'il rentre chez lui dans une maison intacte !
Bon  rétablissement CaroLINE et bonne journée !



jeanpaul76 02/12/2012 23:10


salut ami  et bonne semaine 


Guerre vilain mot associé à détruire je pense à la personne qui a pris ces photos , et aussi au petit garçon de toute évidence il marche d'un
pas extrêmement rapide l'écartement de ses jambes le prouve la tête baissée que peut -Til pensé à ce moment précis il y a quelques jours il jouait avec ces copains de classes ou voisinages ah
moins qu'il demande où est mon copain réponds-moi papa...... Je vais surement regarder d'une autre façon cette rue d'un autre oeil avec une pensée particulière pour monsieur Jacques Lerat.


Voilà encore un reportage plus exactement un témoignage des photos parlantes sans équivoque ce que fût notre ville à un moment donné


 

DAN 02/12/2012 23:25



Salut Jean-Paul,
Ce gamin apporte une touche d'humanité incontestable à cette photo de destruction. D'habitude on voit ce type de cliché avec quelques personnes y figurant, mais plus rarement avec un enfant, de
ce fait cette photo prend une toute autre dimension, preuve en est c'est que chacun l'interprète  selon sa sensibilité, et c'est très bien ainsi.
Ce moment donné de l'histoire de la ville a duré plus qu'on ne le pense en général, déjà avec 3 ans de travaux de tramway on pense que c'est long, mais que penser de presque 20 ans de
reconstruction, car ce n'est qu'en 1965 que tout sera terminé, il fallait bien ce temps là pour passer aussi brutalement d'une époque à l'autre.
Bonne fin de soirée mon bon Jean-Paul, et à bientôt peut être au hasard d'une rencontre dans la rue avec ton ami  Christian !


 



Hauguel 02/12/2012 19:06


Bonsoir Daniel


L'image de ce gamin est terrible. Bien plus encore que la désolation qui l'entoure. On sent qu'il marche à grands pas pour s'éloigner au plus vite de ces ruines.


Bravo pour ce témoignage plein d'humanité. Bonnes dédicaces.


Bernard


 

DAN 02/12/2012 19:22



Bonsoir Bernard,
Je pourrai d'ailleurs demander des précisions à propos de la photo avec le gamin, car ce cliché a été pris par monsieur Lerat que j'ai l'honneur de connaitre. Il pourra sans doute me dire les
circonstances de cette prise de vue. En attendant c'est vrai qu'elle est terrible car qui y'a t-t-il de plus affreux que la frayeur d'un enfant...
Merci pour les dédicaces et tu me diras quand tu recevra la tienne
Bonne soirée les amis !



philmess 02/12/2012 18:51


 


  Toujours aussi térrible   les images de guerre, malheureusement beaucoup de villes ont subi les bombardements


 Témoignage avec photo avant aprés trés interéssant


  Bonne journée

DAN 02/12/2012 19:16



Bonsoir et bienvenue philmess,
C'est vrai que depuis le 6 juin 1944 et avec la progression des alliés en Normandie, beaucoup de villes et villages Normands ont subi ces destructions, mais parfais bien inutilement comme ici au
Havre où aucun objectif militaire n'était visé. Je ne parle pas des autres villes bien entendu, car je n'ai pas assez de précisions en la matière pour dire si c'était identique ailleurs.
Merci pour votre passage et bonne soirée philmess !



tce76 02/12/2012 17:20


Salut DAN


Sans connaitre le nom de la rue, dès qu'on voit l'actuelle, on reconnait tout de suite.


Merci de nous rappeler à tous ce que notre ville a vécu.


Bonne semaine Monsieur Haté.

DAN 02/12/2012 17:33



Salut Thierry,
On ne peut pas, en effet, connaitre tous les noms des rues du Havre, c'est à la vue que l'on les reconnait le plus souvent. Pour ce qui est de rappeler ce que le Havre a subit pendant cette
période, beaucoup de témoignages écrits ont été publiés à ce sujet, mais moins souvent de photos, il y en a eu bien sûr, mais concernant les axes les plus connus, alors pourquoi ne pas monter
celles qui ont subi aussi ces bombardements.
Bonne semaine monsieur TCE



phyll 02/12/2012 16:24


salut mon pote,


on a beau le savoir, mais c'est toujours impressionnant de voir des photos de ces destructions !!...


apparement ton samedi "marathon" s'est bien passé !!


allez, à mercredi poto !!!

DAN 02/12/2012 16:33



Salut mon pote.
Oui, comme tu dis, on a beau le savoir, ça fait toujours quelque chose de voir ces photos du désastre, nos parents avaient de quoi avoir le moral à zéro en voyant ça, et pourtant ils ont
continués vivre, mais je n'ajouterai pas "comme si de rien n'était", car ce ne serait pas exact.
Pour hier MJ et moi nous nous remettons un peu car ce fut en effet une journée un peu spéciale et quelque peu "speed" comme disent les jeunes, nous avons eu un accueil plus que chaleureux de la
part des responsables des magasins, et on nous recevaient comme des VIP, c'est fou ce que ça fait plaisir des trucs comme ça
Aller bonne fin de journée Phyll et à mercredi !



Tic-Tac 02/12/2012 15:58


Les contrastes sont vraiment frappants sur ces photos : chaos/ordre.... Tout un symbole. Que cette comparaison historique nous soit un rappel permanent et nous incite à maintenir la paix, contre
les catastrophes.


Bon dimanche DAN !

DAN 02/12/2012 16:15



Bonjour Tic-Tac,
Je pense toujours, en voyant des photos comme celles-ci, à nos ainés qui ont oeuvrés pour remettre tout en ordre dans cette ville dévastée. Oui, plus jamais ça, j'espère que ma génération ne sera
pas la seule à n'avoir jamais connue de guerre sur le sol Français, car pour ce qui est de l'étranger, hélas, il y a encore du chemin à faire.
Bonne fin de journée Tic-Tac ! 



boboce 02/12/2012 11:04


Salut DAN


 


Sur la première photo, du SHED, on aperçoit dans le fond une grue.


Dès la fin 44, on était déjà en train de reconstruire?


 


As tu eu du monde hier?


 


Bon dimanche


A+

DAN 02/12/2012 11:27



Bonjour Boboce,
Non, cette grue est celle des chantiers Augustin Normand, restée debout malgré la cataclysme, il faut préciser qu'elle se trouvait presque au bord du boulevard Clémenceau qui a été (un peu)
épargné par ces bombardements du fait de l'inertie que les bombes après largage prenaient. Les premières ne sont pas tombées en rang serrées sur les habitations, et par conséquent, sur cette
grue.
Pour hier même "score" qu'à La Galerne, et beaucoup de salive "dépensé" également


Bon dimanche boboce !



Linus 02/12/2012 10:58


Bonjour Dan !


Lorsque je vois ces photos, je pense toujours à ces enfants d'après-guerre qui ont grandi dans ce Havre en ruine et reconstruction, que de changements au fil des années.


PS: Ton livre est aussi disponible chez Amazon mais il faut être un peu patient pour la livraison
: http://www.amazon.fr/Le-Havre-100-Ans-Changements/dp/2848111720/ref=sr_1_12?ie=UTF8&qid=1354441765&sr=8-12

DAN 02/12/2012 11:19



Bonjour Linus,
je fais parti de ces enfants qui ont grandis dans ce Havre en reconstruction, et nous ne pensions pas (pour ceux trop jeune à l'époque) que ce vaste chantier résultait de ce désastre de septembre
1944. Mais par la suite, et avec le témoignage des parents, ont a vite compris pourquoi !
Quant au raccourci du livre, merci Linus, je pense que Christine va pouvoir l'utiliser.
Bon dimanche Linus !


PS : Le lien vers ton blog ne fonctionne pas plus que ceux dont je t'ai parlé par mail, hélas


 



Christian Richer 02/12/2012 10:54


Tiens, j'ignorais que le tramway devait passer par cette rue ! :)

DAN 02/12/2012 11:12



Bonjour Christian,
Excellent parallèle avec la situation d'aujourd'hui, en effet au regard de ces photos anciennes on pourrait croire que les travaux du tram sont encore en cours ici
Mais pas d’inquiétude nous approchons du 12-12-12, alors là tout rentrera dans l'ordre...enfin faut l'espérer


Bon dimanche Christian !



Michèle 02/12/2012 10:42


Bonjour Dan,


Je connais très bien cette rue, ayant habité rue du Président Wilson pendant de nombreuses années. De plus mon grand-père y a tenu un débit-dépotayer dans les années 1910, alors je suis un peu
déçue qu'il n'y ait pas une carte postale ancienne de cette rue.


Je suis en train de lire votre livre avec grand intérêt et je découvre presqu'à chaque page des détails sur Le Havre que j'ignorais. Merci vraiment pour ce livre qui va rester longtemps un livre
de chevet, car à chaque lecture j'y trouverai sûrement des nouveautés.


Bon dimanche ensoleillé!!!


Michèle

DAN 02/12/2012 11:01



Bonjour Michèle,
J'aurai bien voulu mettre une carte postale ancienne de cette rue dans mon article, mais hélas je n'en possède pas et les cartes postales deviennent de plus en plus chères surtout celles
concernant les commerces d'antan. Il faut que je continue à chercher sans relâche ces photos dans les vide-greniers, brocantes et autres salons consacrés aux cartes postales, mais j'avoue que
cela prend du temps et les collectionneurs cèdent pas facilement leurs photos.
Pour mon livre je vous remercie beaucoup car, de même que pour le blog les commentaires me font continuer mes recherches, votre appréciation sur mon livre me ravi également et me font envisager
un deuxième volume si le premier rencontre ses lecteurs.
Mais, ne l'oublions pas, ce sont les Éditions des falaises qui ont pris le risque de m'éditer alors si ce livre se vend bien pourquoi ne pas envisager un deuxième tome ?
Bon dimanche à vous aussi Michèle, et ensoleillé on peut l’espérer !


 



christine76 02/12/2012 09:55


Bonjour Dan;


Ancienne havraise et toujours de coeur .Mes jeunes années je les ai vecues rue Foubert . Maman nous ayant quittée le 9 septembre dernier je ne remonterai de Toulouse
qu'exeptionnellement . Je voulais savoir si je pourrai commander ton livre de Toulouse. Amicalement  . Christine

DAN 02/12/2012 10:15



Bonjour Christine,
La rue Foubert est un peu dans le prolongement de cette rue Louis Philippe, donc vous connaissez bien ce secteur de la ville, et si vos pas vous conduisent jusqu'ici vous ne verrez pas grand
changement dans ce quartier.
Oui bien sûr, vous pouvez commander mon livre directement aux éditions des falaises ici, ou bien le commander
dans un magasin FNAC si vous en avez un près de chez vous, ou même le faire venir via votre librairie.
Si vous avez quelque difficulté à vous le procurer n'hésitez pas à m'en faire part, je ferai le nécessaire pour vous l'envoyer et dédicacé bien entendu. 
Merci de votre visite et bon dimanche Christine !


 



l'père Cantoche 02/12/2012 09:10


La rue Louis Philippe, c'était à 100m du Passage Eichoff où habitaient mes grand-parents, pas surprenant qu'une bombe ai coupé leur maison en deux sans exploser...


ça a dû vacarmer et souffler sérieux dans le quartier, pas étonnant qu'y soient devenus sourds comme des pots ( oui, apparemment un pot serait sourd ?? ) mon Papy et ma Mamy :


--- Kektudit Théo  ?


--- Ke j'taime !


--- Non mais, dis donk, tu pourrais être poli... m'enfin  !


Encore un bien bel article sur un quartier que je connais bien et qui va provoquer des scènes de vie, comme celle-ci, de la part des nombreux visiteurs et commentateurs de ton blog...


Bonne journée, mon garchon  !


 

DAN 02/12/2012 09:27



Salut l'père cantoche,
Ces foutus bombardements ont dû laisser des séquelles sur ce qui les ont subi, toi histoire, hormis son côté humoristique, pourrait être en effet un des contrecoups de ce pilonnage, alors plutôt
que de laisser le dernier mot aux bombes autant le laisser à l'humour n'est-ce pas !
Bon dimanche Thierry et le bonjour à madame !



gerard 02/12/2012 06:51


Seule reste le nom de la rue, rien à sauvegarder; la désolation. 

DAN 02/12/2012 08:29



Salut Gérard,
En effet seul le nom et le tracé de cette rue reste, aucun bâtiment n'a pu être sauvé. Quand je parle de tracé il faut savoir que Perret aurait très bien pu redessiner cette rue différemment afin
de faciliter sa reconstruction, mais cela n'a pas été fait ici, donc cette rue a exactement le même emplacement qu'avant guerre.
Bon dimanche Gérard !


 



buddy2259 02/12/2012 03:35


Bonjour Dan,


Un avant après impressionnant  avec  les deux photos de cette rue Louis Philippe après les bombardement de 1944.Nous pouvons ainsi nous rendre compte que le quartier
d'Ingouville fut comme d'autres durement touché .


Bon dimanche mon ami !

DAN 02/12/2012 08:22



Bonjour Buddy,
Pour qui connait un peu le Havre, on se rend compte que ce quartier a été très touché alors qu'il n'était absolument pas stratégique du point de vue militaire. C'est là qu'on se rend compte de la
stupidité de ces bombardements à l'aveugle fait en "tapis de bombes".
Bon dimanche Buddy !