Le café Thiers (C-7) sur plan

Publié le par DAN

 Le café Thiers était situé au 37 de la rue du même nom, aujourd'hui avenue René Coty. Le pâté de maison a complètement été rasé lors du bombardement du 5 septembre 1944.

Plusieurs clichés de l'endroit ont été pris juste après le désastre, je vous les présente ici avec leur équivalent de 2012. Le changement est total, nous sommes pourtant au même endroit.

 

café Thiers 1Le grand Café Thiers, en 1930, au 37 de la rue du même nom. (coll DAN)

 


café Thiers 2Le même endroit en 2012. (photo DAN).

 


  café

 Le café Thiers, sous la flèche rouge, en septembre 1944. (coll J Lerat)

 




café Thiers 6 Le Café Thiers dont on distingue les ruines face au photographe.
A droite,
le cinéma REX aujourd'hui le magasin Darty.

(photo fond S.H.E.D.)

 


café Thiers 7Le même lieu en 2012, le grand panneau publicitaire, face au photographe,  indique l'endroit où se situait le Café Thiers. (photo DAN)


 


café Thiers 3A quelques mètres du Café Thiers, le débouché de la rue d'Ingouville, rue de Montivilliers à l'époque, et les ruines encore fumantes des maisons dévastées. Sur la gauche le café Thiers juste derrière le poteau. (photo fond S.H.E.D.)


 

café Thiers 4Le même lieu que la photo précédente, le déblaiement des ruines a commencé. Les vestiges du café Thiers sont encore présents derrière le poteau au centre du cliché. (coll F. Haté).



café Thiers 5Toujours le même endroit en 2012. (photo DAN)


_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________



Merci de votre visite.


 


Commenter cet article

mélanie rault 29/09/2013 11:14


La première photo m'évoque plutôt le café "le funiculaire" pour la bonne raison que l'on voit le magasin de corséterie qui a éxisté très longtemps après la guerre j'y ai fais des stages dans les
années 60  curieux qu'un autre magasin avec les mêmes inscriptions ai existé. 

DAN 29/09/2013 11:41



Bonjour Mélanie,
J'ai pensé moi aussi au café du funiculaire quand j'ai acheté cette photo, mais à y bien regarder c'est bien le café Thiers qui est représenté ici.
Quant au deuxième magasin de corseterie, cela s'explique par le fait que ce commerçant voulant reprendre son métier après-guerre, s'est vu proposé un nouvel endroit pour le faire, ceci dans le
cadre des "dommages de guerre" qui voulaient que tout commerçant ou simple "citoyen" ait une compensation à la perte de son logement ou boutique, voila pourquoi on retrouve ce commerce non loin
du lieu de son premier emplacement car l'ancien a été complètement détruit.
Bon dimanche Mélanie !


 



mélanie rault 29/09/2013 11:06


Le café thiers celui qui en portait le nom dans les années  60  entouré encore de baraquements. Un reste étroit et qui merveille avait un 1er étage. Que de souvenirs car deux fois par
semnaine nous l'envahissions de 5 à 7. au grand dam du propriétaire.  C'était le lieu de rassemblement des éléves de la marine marchande. Il nous avait même envoyé les RG. Pour sa défense je
dirai que nous ne consommions pas grand chose et notre présence nombreuse effrayait les autres clients. 

DAN 29/09/2013 11:28



Bonjour Mélanie,
Je n'ai pas connu cet "autre" café Thiers" et il faut en effet se mettre à la place du propriétaire, car c'était avant tout, un établissement commercial.
Pour celui de mon article, il était spécialisé dans les nombreux concerts de musique qu'il donnait sur sa terrasse, de quoi occuper des jeunes de 5 à 7 ?
Bon dimanche Mélanie !


 



SHIPS-LOVER 12/03/2013 09:26


aprés le tabac THIERS  et maintenant le café THIERS. ce Adolphe Thiers est bien connu dans ce quartier. belle hommage pour cet homme de la 3 éme république.

DAN 12/03/2013 10:14



Bonjour ships -Lover,
Rares sont les villes qui n'ont pas leur rue ou place au nom de cet homme politique de la 3ème république.
Le Havre ne fait pas exception à cette règle, quoique qu'aujourd'hui il ne reste que la place avec le parking qui porte ce nom.
Bonne journée Ships  !



kevin 25/02/2013 22:18


Bonsoir,


Le quartier Thiers aurais sans doute, été le coin (le plus conservé de la ville) si l'incendie du 5 septembre 1944 n'aurais pas été vers le nord-est de la ville, car les bombes avais épargner
jusqu'à leurs ce périmêtre de la cité. Un temoin que j'ai connu, été ce jour sur les lieux, et je peut vous dire qui s'en rappel encore, de voir le clocher de l'église Saint-Michel s'embraser et
d'entendre les cloches tombé les unes après les autres, dans un fracas assourdissent il été du coté de l'immeuble avec l'échafaudage 6eme photos en partant vers le bas de la page du site. Il
avais eu du bol qu'une bombe ne s'écrasa pas sur la bâtisse, car aujourd'hui je ne serais pas là, il aimait beaucoup distribuer le courrier dans ce quartier très vivant, avec le café très réputé
à l'époque, dont il s'arrata fréquament, puis passa devant l'église très jolie à l'interieur, ce qui n'été pas l'avis des gens du quartier qui n'aimait pas son style néo-byzantin , c'est
d'ailleurs à cause de ça que les restes des ruines n'on pas été sauvé après la guerre, dommage car j'aurais bien voulu connaître ce clocher qui aurais peut être pû s'insérer dans la nouvelle
église moderne, en plus elle été dans trop de souvenirs de bon nombres de havrais, elle représentée le martyre de la ville. La seule chose qui reste de cet édifice c'est une statue en bronze et
une ou deux cloches du carillon qui été réputé et que l'on peut entendre encore. Pour acnecdote l'immeuble en question abritait une pharmacie il y a une 15 d'années il me semble, puis ensuite à
laisser place à l'actuel immeuble de Darty. Bonne soirée à tous.

DAN 25/02/2013 23:32



 


Bonsoir Kevin,
Le feu a fait beaucoup de dégâts dans la ville bombardée, c'est d'ailleurs une technique de destruction qui permettait de réduire en cendre ce que les bombes avaient démoli. Ce qui n'a pas été
détruit a donc été brulé. Le quartier Thiers comme le reste du centre historique, a subi cet anéantissement du fait de l'application systématique de cette méthode.
La description de votre témoin est tout a fait exacte, d'ailleurs ce n'est pas le seul observateur à avoir raconté cette histoire de cette manière.
Peu de personnes pensent que cette église valait la pein d'être sauvée, moi si, car j'ai déjà vu ce style d'église à travers mes voyages en France et je dois dire qu 'elles sont plaisantes à
regarder.
J'ai connu cette pharmacie qui a disparue il n'y a pas si longtemps, elle a été détruite pour laisser la place au magasin Darty, et jusqu'au bout elle est resté une pharmacie.
Bonne fin de soirée Kevin ! 


 



Jim 17/02/2013 16:24


Que j'aime cette photo de 1930, et ces airs de mafieux, il n'y a pas à dire !


Heureux de continuer à découvrir vos articles chaque dimanche. Je vous souhaite encore du courage pour dresser votre vision du vieux Havre, au milieu de toutes vos cartes postales !


Affectieusement


Jim - le petit reporter

DAN 17/02/2013 16:33



Bonsoir Jim,
Cette photo a déclenché en moi une envie d'en savoir plus sur cet établissement, de plus elle représente bien les années 30, alors il n'est pas difficile de prendre son courage à deux mains quand
on a de tels clichés, il suffit de suivre sa passion. Quand à la vision du vieux Havre c'est vrai que je m'y attache, n'ayant pas connu l'ancien Havre je me pose toujours cette question "comment
c'était avant", alors ici j'essaie d'y répondre.
Bonne soirée Jim, et merci de vos passages ici 


 



phyll 08/02/2013 16:47


à DAN et Otto Graf :


je confirme...... ce galure est "tous terrains" !!!...  et sans parti pris, tout simplement confortable !!! (avant, j'avais des cheveux, il m'en reste un peu mais ils sont
transparents (comme me disent mes filles ! )

DAN 08/02/2013 17:09



Salut Mon pote;
Et bien voila une confirmation quant au confort de ce chapeau "tous terrains", je n'avais pas pensé à ce terme, je pensais plutôt à celui de "tous climats" pour ma part !
Et à propos de cheveux il t'en reste toi au moins
Merci Phyll  bonne soirée !



Otto Graf 07/02/2013 22:56


Trouvant mon nom à quelques reprises, et j’en suis honoré….j’ajouterai donc :


On ne peut pas comparer ce café Thiers au Wepler parisien. Il y a une différence de classe d’établissement. Le Café Thiers, hélas, a
sombré dans la tourmente et sur la photo « il date » déjà,  Wepler demeurant une brasserie parisienne prestigieuse, un peu
« avant-guerre » par son confort. Paris, c’est Paris !


Les voitures vues sur la photo  sont des voitures de série standard (Citroen B.14 ou
C.4…un « expert » nous le dirait), les Citroen comme la camionnette Renault. On dirait aujourd’hui « de Monsieur Tout le Monde ». Certes, pour posséder ce type de voiture, il
fallait une bonne situation, ou une profession qui nécessitait d’en avoir une, mais en aucun cas il peut s’agir d’une voiture de prestige. Il y avait alors en France : Hotchkiss, Delage,
Panhard, entre autres, proposant des voitures de ce type, y compris des « voitures de maîtres » comme on disait alors…


Bonne remarque en ce qui concerne les hommes en chapeau. C’est le signe d’une aisance ou d’une profession de direction ou
libérale…même si le chapeau dit mou, était porté par un gd nombre d’hommes de condition plus moyenne, face à la casquette signe indéniable d’un prolétariat ouvrier. Je pense que le chapeau était
aussi un signe d’appartenance politique. D’une volonté d’appartenance à la classe moyenne, votant bien. Rappelons-nous de l’appellation de « voyous en casquettes » lorsqu’on parlait
alors du monde ouvrier. Ca choque, non ?


De même qu’une femme sans chapeau était dite « en cheveux », signe de vulgarité.


Vous voyez comme une simple photo peut susciter les remarques….


Otto.

DAN 07/02/2013 23:35



Bonsoir Otto graf,
C'est très vrai qu'une simple photo peut faire naître des réflexions à la fois sociologiques, parfois même philosophiques. En tous cas je ne peux comparer avec aucun des deux établissement cités,
celui-ci a disparu et celui de Paris je ne le connais pas, mais il y a eu assez de films ou de photos sur ces derniers pour s'en faire une idée assez précise.
A l'énoncé que vous faites des marques automobiles de prestige de l'époque, là en effet on ne peut pas dire que celles de la photo soient somptueuses, néanmoins avant la guerre posséder une auto
était signe d'une certaine aisance sinon de réussite.
Quant au chapeau, là je me sens un peu plus concerné puisque j'en porte un en permanence qu'en je suis à l'extérieur. Je le porte pour plusieurs raison et aucune n'est vraiment représentative
d'une appartenance à une classe social quelconque, en effet j'ai porté plusieurs couvre-chef avant, mais aucun ne me satisfaisait, soit il prenait l'eau, soit il ne protégeait pas du soleil, soit
il n'était pas assez chaud en hiver ou frais en été. Celui que je porte a toutes les qualités que je demande : étanche, il est en cuir, chaud l'hiver, frais l'été et protégeant bien du soleil,
franchement, que demander de plus à un galure Mon ami Phyll dirait la même chose que moi je
pense, lui qui a le même !
Bonne fin de soirée Otto Graf !


 


 



Marc Georges 06/02/2013 14:28


Bonjour,


Pour le commentaire à Bobosse, j'ajouterai un nom RUFFENACHT qui me semble, avec ses idées de modernisations et d'abandons du patrimoine local, être le troisième faussoilleur du Havre. J'ai
entendu une personne de la ville qui parlant du Havre disait "LE HAVRE A EU LA CHANCE D'ETRE BOMBARDE et reconstruit.....". SUPERBE ! mon grand père tué dans le dernier bombardement, dans sa
tombe, doit se réjouir !!!!!


Dans le genre, on change tout, la nouvelle mouture d'Océane s'appelle LH (prononcer à l'anglaise), qui semble être le nouveau nom de la ville 'LH CONFIDENTIAL, I LOVE LH, etc...." C'est la
nouvelle perte d'identité de ville.


Moins triste, félicitations pour ton RAYONNEMENT culturel, te voilà ROI SOLEIL, j'ai failli mettre Dieu, mais pour un HATE, cela ne passait pas. Malheureusement cela ne rapporte pas d'argent pour
investir dans d'autres documents, espérons que cela fera augmenter les ventes (mais c'est l'éditeur qui empoche).


Prix : lire en mer, je ne sais pas qui a trouvé le titre, mais si vous lisez en mer, vous avez une grande chance d'attraper le mal de mer.


J'espère que la bibliothèque te consacrera une "BABEL CESSION", car j'ai l'impression que je lis toujours les mêmes noms et voit les mêmes têtes lors de ces manifestations.


Pour une fois que l'on reconnais un havrais qui n'est pas proche des bibliothèques, musées ou archives, et a tout fait lui même, ce serait bien de le reconnaitre.


J'espère que tu vus dans LHOCEANE page 18 une rubrique "HAVRAIS DIRE", vraiment quelle imagination pour les titres !!!!!!

DAN 06/02/2013 16:10



 


Bonjour Marc,
Oui j'ai vu et lu cette phrase que le Havre avait eut la chance d'être bombardé, moi c'est ma grand-mère qui doit la trouver mauvaise, mais bon, je ne vais pas m 'attarder la dessus mon blog
n'est pas fait pour ça.
Pour le nom LH que l'on doit prononcer "ellelaiche" parait-il, et bien voilà une bombe à retardement de nos «amis» anglais, mais ce n'est qu'un détail du massacre de la langue Française, il y en
a bien d'autres et de plus graves hélas.
Merci pour mon prix, quant à me prendre pour le roi soleil alors là j'arroserais la ville à plein rayon car en ce moment il brille plutôt par son absence...
Tu m'expliqueras ce qu'est une « Babel Cession » l'ami, quant à LHocéane je n'ai pas encore eu le loisir de le feuilleter mais ça viendra, quand au nom Havrais-Dire, je n'ai aucun droit
dessus n'ayant pas breveté ce nom, et puis ça peut me faire de la pub pour ce blog après tout mais j'en doute.
Ce titre ne l'oublions pas m'a été inspiré des revues de Berjo, qui intitulait ses spectacles avec « Ah Vrai » quelque chose, alors a vrai dire ils peuvent l'utiliser comme bon leur
semble.
Bonne fin de journée Marc et félicitations pour ton article dans le Havre-Infos  ! 


 



boboce 05/02/2013 14:07


Salut DAN


 


Me revoilou.


Juste pour te féliciter pour le prix de ton livre de la part de mon père et moi.


A++

DAN 05/02/2013 15:35



Salut boboce


Merci beaucoup boboce, et tu salueras ton père de ma part !



JMH 05/02/2013 01:17


Bonsoir Dan


Juste un passage pour dire que les 100 000 corsets était une chaîne de magasins de sous-vêtements de l'époque. Déjà ! Quant au "café Thiers", Sartre dit qu'il y a écrit la nausée et qu'il y avait
une TSF à l'intérieur. C'est probablement de ce café dont il s'agit. Le propriétaire du Grand café Thiers fut, apparemment, après 14-18, Raymond Berthelot. C'était un pilote de bombardier pendant
la Première Guerre mondiale et il décéda en 1939. Ce café était plutôt réservé à la bourgeoisie. 


bonne soirée

DAN 05/02/2013 09:12



Bonjour Jean-Michel,
J'ai toujours cru que Sartre écrivait au "funiculaire", alors dont acte pour le café Thiers, je n'avais pas cherché plus loin pensant qu'on m'avait dit vrai.
Intéressant le parcours de R. Berthelot, quand on pense aux conditions de vie des pilotes de bombardiers ou peut dire qu'il revient de loin.
Sans avoir fait d'études sociologiques des années 30 il est bien certain que ce type d'établissement devaient être réservé à une clientèle aisée, de plus les automobiles devant celui-ci montrent
bien  quelle classe sociale le fréquentait.
Bonne journée Jean-Michel et merci pour ces renseignements.


 



Claude 04/02/2013 22:36


Encore un sujet bien explicite avec des photos inédites...Je constate au passage l'apport de documents de la part de la "S.H.E.D." qui me parait 
posséder un fond photographique très riche sur cette période de notre histoire.


Ce "Café-Thiers", je l'ai connu....et oui..!! Non pas celui d'avant guerre bien sûr mais celui qui avait pris place à peu près au même endroit dans ce que
l'on appelait la "cité commerciale"...cité commerciale provisoire avant la reconstruction..


Et j'ai fréquenté ce lieu à la fin des années 50...Dommage qu'il n'y en ait pas une photo..!!


Sur la première photo on peut constater qu'à l'époque (en 1930 ) le "chapeau" était...."obligatoire"...


J'ai remarqué que ce début de mois de Février nous valait une nouvelle et jolie bannière....bravo au photographe....il me semble d'ailleurs le connaître sous
un autre pseudo...!!


Bonne semaine

DAN 04/02/2013 23:25



Bonsoir Claude,
Ces photos sont entrées récemment au fond SHED, j'ai pris le soin avant archivage de les scanner en très haute résolution afin de pouvoir m'en servir. Ce sont de très petites photos comme ils en
faisaient à cette époque du 8 X 5,5 cm.
Si tu as connu le café Thiers sans doute l'ais-je connu moi aussi si ce dernier était situé dans la cité commerciale de cette rue, je me souviens vaguement d'un établissement où l'on pouvait voir
les premières retransmission télé de l'époque, peut être était-ce celui-ci ?
En tous cas le, ou les propriétaires de cet établissement ont-ils eut droit à quelques « dommages » de guerre pour avoir ce café dans cette cité. Il en existe peut être une photo, mais
il faudra faire des recherches pour la trouver.
Quant à la « mode » du chapeau des années 30, sur n'importe quelle photo où il y a des messieurs, aucun n'est tête nue !
La bannière est de l'ami Linus que j'ai pu voir sur son blog, mais hélas je ne peux plus regarder ce dernier à cause d'un changement de serveur de sa part.
Bonne fin de soirée Claude !   






Randonnée et Nature 04/02/2013 21:14


Salut Daniel ! Ce qui me surprend sur ces photos d'après bombardements c'est de voir une maison isolée, toujours debout, au milieu de ruines. Chance ? Résistance des matériaux ? On n'a pas
l'impression de se trouver au même endroit entre 1944 et 2012... C&B

DAN 04/02/2013 23:07



Bonsoir C&B,
En effet cette maison se retrouve sur plusieurs photos de cette époque, sans doute a-t-elle résisté du fait de ses matériaux et peut être aussi de sa relative ancienneté, mais il faut prendre en
compte également la déformation optique des objectifs qui rapproche les objets éloignés, ainsi cette maison se trouve-telle éloignée dans la réalité, alors que sur la photo elle semble proche de
l'église.
Tous ces éléments liés donnent l'impression que cette demeure est restée intacte au milieu des bombardements, mais si elle avait reçu une bombe  de plein fouet, elle serait certainement dans
le même état que les autres.
L'impression de n'être pas au même endroit sur les deux époques est flagrante ici, j'ai moi même ressenti cette impression.
Bonne fin de soirée C&B !


 



eva 04/02/2013 19:25


un vrai désastre ! comme toujours ! Au moins, c'est bien aéré, ces magnifiques places bien plates et bien vides... pas un arbre ! Ils auraient pu en profiter pour faire un foirail... Tu me diras,
ce n'est pas trop la peine de planter des arbres, dans cette région, personne ne craint l'insolation ! Enfin ! c'est une bien belle carte postale que la première, avec de belles voitures d'antan
! Bonne semaine Dan, et merci pour ce billet.

DAN 04/02/2013 19:42



Bonsoir Eva,
Aéré c'est bien le cas aujourd'hui, quant au foirail, chaque année il y a sur cette place ce qu'on nomme la foire Saint Michel et, bien entendu, devant l'église du même nom, mais c'est tout.
Sinon, pour la grande foire il y a un autre endroit, à côté de la gare SNCF, là où ça ne risque pas de gêner les voisins.
En effet, et en ce moment particulièrement, on ne risque pas l'insolation, tu dois en savoir quelque chose aussi !
Quant aux "bagnoles", pas facile de faire des "avant-après" avec les véhicules, surtout quand on n'y connait rien en la matière, un comble pour moi qui ai travaillé 34 ans dans une usine
automobile...


Bonne soirée Eva !


 


 


 



Papy Scham 04/02/2013 18:06


Bonsoir Dan


Complètement métamorphosé ce quartier. Que de dégâts subis par ces bombardements. Ce que j'aime aussi sur cette vieille carte, ce sont ces "belles" voitures anciennes. Un certain savoir-faire.
Encore un reportage passionnant.


Tu as inséré ta bannière des beaux jours... cela nous réchauffe.


Bonne soirée et bonne semaine.


Amitiés: papy Scham

DAN 04/02/2013 18:32



Bonsoir Papy Scham,
Ce quartier est, pour moi s'entend, très difficile à "reconstituer", car le tracé des rues a complètement changé, de plus certains noms de rues sont toujours en vigueur, mais leur tracé
différent, de quoi en perdre son latin.
Pour les voitures anciennes, là j'avoue mon incompétence, mais Havrais-dire étant ouvert à tous, il y a un lecteur, otto graf, qui nous en a donné la marque, que demander de plus  !
Quant à la bannière, c'est également un lecteur qui nous a autorisé à la mettre à cette place, vraiment et a vrai dire ce blog est celui des lecteurs aussi
Bonne soirée Papy Scham !


 


 



Caroline.K 04/02/2013 11:33


Fin de ma promenade du jour, et là je dois dire Dan et Nicéphore que les comparaisons sont effectivement comparable au jour et à la nuit. Grâce aux commentaires, la plupart de mes interrogations
notamment sur la fumée sur une des cartes postales ont trouvé réponses. Chapeau aux champions des jeux de mots, malgré la dureté des images, j'ai souri et même ri, il le faut bien.


En revanche votre café Thiers tel que je le vois de loin et en lisant certains commentaires m'a un peu fait pensé au café Wepler du 9 éme place clichy à Paris, la construction massive notamment.
Je ne sais pas si vous connaissez ?


Finalement Dan, cet havrais-dire est plus qu'un travail vue le nombre d'heures, c'est une passion, un sacerdoce je dirais même plus On en apprend un peu plus sur votre façon de travailler à tous les deux, j'imagine les discussions passionnées autour de la table avec les photos éparpillées tout le long. Hummm !


Bon courage pour ta séance de dédicace


Bonne semaine amis havrais


CaroLINE

DAN 04/02/2013 12:03



Bonjour CaroLINE,
Les commentaires ici sur ce blog sont une source d'informations complémentaire, le fait de répondre à tout le monde créer des liens entre ces commentateurs et moi-même, de plus, et bien souvent,
ces commentaires apportent une information sur un détail que je ne vois pas toujours, ainsi pour ces automobiles devant l’établissement et auxquels je n'avais pas prêté attention, un lecteur,
Otto graf, nous en a précisé leur marque, intéressant non ?
Personnellement je ne connais pas le café Wepler à Paris où je ne vais pas souvent il faut bien le dire, donc je ne sais si on peut le comparer à celui-ci !
Quant à Nicéphore, c'est devant les cartes postales les plans et le texte que nous nous voyons, quand il y a une interrogation à propos d'un lieu d'une date, nous nous concertons et rédigeons un
texte en fonction du résultat de cette recherche, comme on dit, "à deux c'est mieux"
Merci pour cette séance de dédicaces, maintenant je suis un peu "rodé"
Bonne journée CaroLINE !


 



Didier 04/02/2013 11:06


Je me rappelle très bien l'endroit j'y allait souvent, bon oui je délire, l'endroit avait de la gueule.

DAN 04/02/2013 11:13



Salut Didier,
Dis donc, tu fais pas ton âge toi
L'endroit avait de la gueule ça c'est bien dit, c'est tout à fait ce que j'en pense, maintenant difficile de trouver un endroit comme ça où l'on pouvait se garer devant, c'est surtout ce dernier
point qui est difficile à trouver !


Bonne journée Didier !


 


 



tce76 03/02/2013 20:11


Salut DAN


On reconnait un peu le bas de la rue d'ingouville mais guère davantage.


Quelle connerie la guerre!


Bonne semaine.

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 20:23



Bonsoir Thierry,
Tu l'a dit, quelle connerie la guerre, elle nous a privé de beaucoup de monuments d'une part, mais aussi d'établissements comme celui-ci de l'autre.
Quant à reconnaitre les lieux j'avoue que ce n'est guère facile, heureusement quelques détails restes pour nous y retrouver comme le bas de la rue d'Ingouville.
Bonne soirée Thierry !


 


N'oublions pas non plus, et ce n'est pas rien, les 5000 havrais morts sous ces mêmes bombardements de septembre 1944 !    Amicalement
 NICEPHORE



phyll 03/02/2013 20:00


bonsoir poto,


super !!... je n'aurais jamais imaginer cet endroit tel qu'il était avant guerre !!! et en ce qui concerne le "café Thiers" cela me fait penser à "cafetière".... est-ce que le jeu de mot était
voulu à cette époque ?? (tout comme le "tabac-Thiers" non loin d'ici)...


sinon, sur la première photo, j'adore ces vieilles automobiles !!!


je te souhaite une bonne soirée et nuit, et à ++ !! mon DAN préféré !!!

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 20:13



Salut mon pote,
Je pense que le nom de Thiers a donnée lieu à pas mal de jeux de mots, et les deux commerces que tu cites ont du, comme nous, jouer avec ce nom
Sinon c'est en effet difficile d'imaginer ce qui était là auparavant, mais je veille au grain et je reconstruit le Havre à ma façon
Je n'ai fait aucune recherche sur ces véhicules, honte à moi, heureusement qu'Otto Graf est venu à mon secours à ce sujet, mais je ne peux être partout à la fois n'est-ce pas !
Bonne soirée mon Phyll préféré (et toc !)


 


Je m'étonnais aussi qu'aucun de nos lecteurs n'ait relevé le jeu de mot possible avec Thiers ! Bien amicalement. NICEPHORE



Tic-Tac 03/02/2013 19:16


Hello DAN !


Tout d'abord merci pour les infos complètes sur l'église des derniers jours... J'aime bien ces grands cafés, qui disparaissent un peu trop d'ailleurs au profit de nouveaux espaces (il y en a
encore un un peu dans ce style à La Rochelle, le café de la Paix où Simenon venait écrire ses romans, et encore à Paris, tout de même - un des avantages de cette capitale invivable !)


Très bonne soirée et merci DAN !


Tic-Tac

DAN 03/02/2013 19:34



Bonsoir Tic-Tac,
De rien pour les infos.
Ici au Havre il ne reste que très peu de ces grands établissements, malgré tout il y en a un non loin de chez moi qui se nomme le "funiculaire " (car ce dernier est proche) JP Sartre venait y
écrire, du temps où il était professeur au lycée François 1er du Havre.
Quant aux nouveaux cafés et bars , ils n'ont plus ce "cachet" qui faisait l'ambiance dans ces bistrots, mais bon, on y est bien reçu et c'est ça l'important après tout !

Bonne fin de journée Tic-Tac ! 


 



marcopolo76 03/02/2013 18:26


Bonsoir Dan


Comme à ton habitude, tes articles sont toujours aussi passionnant...!


Comme tu le dis si bien pour faire preuve de sérieux,il faut aller aux sources et surtout sur le terrain...!


Bravo !


Marco

DAN 03/02/2013 18:36



Bonsoir Marco,
Merci pour mes articles l'ami, quant à faire preuve de sérieux je m'efforce d'être le plus consciencieux possible sinon cela n'a plus d'intérêt pour moi et, bien sûr, pour les lecteurs.
Quant à aller aux sources tu en sais quelque chose toi qui n'hésite pas à te mouiller
Bonne fin de journée Marco !



jeanpaul76 03/02/2013 14:33


Un quartier de passage incontournable pour la balade la première photo j'ai reconnu une Citroën trèfle la particularité le passager était dans la malle
arrière et oui j'ai des brides de souvenirs où j'étais ce passager je rassure l'époque de la carte postale n'a rien à voir .


La première photo nous montre la diversité où le commerce était dominant le café lieu de rencontre cela peut s'expliquer par l'absence de la télé, ordinateur
etc.


En tous les cas les cartes postales ont été prises quasiment après le bombardement certainement l'oeuvre d'un photographe professionnel, je ne vais
pas re-parler du tram mais, encore une illustration du tracé .


La " photo 6 " a été prise quelques jours après une population digne reprennent leurs occupations, quand même un bombardement inexpliqué.. et
douloureux.


Pour le 10 février cela tombe bien le dimanche je ne bosse pas alors je ferais un tour


Allez merci un reportage clair rempli de souvenirs


Excellente semaine à venir


 

DAN et NICEPHORE 03/02/2013 16:17



Salut Jean-Paul,
Moi à le rigueur je reconnaitrais une Renault, mais une Citroën... 
Qu'on y ait voyagé en étant dans la malle arrière ne devait pas être commode quand même, bon c'était il y a longtemps et les ceintures de sécurité n'étaient pas obligatoire.
La vie d'un cité était due en grande partie par ses commerces en tous genres, ici on les voit bien ur la première photo.
Quant aux photos où l'on voit les ruines encore fumantes ces dernières sont la preuve qu'elles on été prises juste après le 5 septembre. Pour avoir eu les documents en main, je peut te dire que
ce ne sont pas des documents de professionnels, elles sont l’œuvre d'amateurs car leur format est très petit et à cette époque les "pro" utilisaient des formats beaucoup plus grands.
Le tram qui passait ici a été remis en service quelque temps après, et ce, jusqu'en 1951.
Quant à la dernière photo celle où l'on voit les Havrais reprendre leur tâche il fallait bien du courage pour ne pas être démoralisé devant un tel désastre qui, de nos jours, est en effet
toujours inexpliqué.
Alors à dimanche prochain l'ami, sans doute en compagnie d'autres amis en attendant bon après-midi de ce dimanche Jean-Paul !


 


Pour compléter ces commentaires, rendons hommage au regretté gilbert Fernez, immense photographe havrais, qui a si bien photographié le martyr de la ville
parfois au péril de sa vie. Voici une de ses plus célèbres photos : les ruines de l'église st michel sous la neige de l'hiver 44-45.  Amicalement Nicéphore.





 


 



geo 03/02/2013 12:57


Su tu as besoin DAN, j'ai plein de photos prises depuis mon ancien appart...

DAN 03/02/2013 13:07



Alors là c'est parfait !Je pense que l'on peut : soit se les échanger par mail, mais pour avoir une meilleure définition il est sans doute préférable de les scanner avec une bonne résolution, et
ça tombe bien j'ai un nouveau scanner qui fonctionne très bien de ce point de vue.
Alors on se contact par mail.
A bientôt donc geo



geo 03/02/2013 12:00


OHHHH... mon bon Dan, alors ca c'est excellent !


Mais ou trouve tu ces photos "inédites"...comme si tu les avais prises hier !


J'aime particulièrement cette période 1930-1940n car les photos, outre leur excellente qualitée, présentent un Havre presque contenporain, tel que nous aurions pu le connaitre aujourd'hui, avec
une circulation qui commençait déjà à augmenter.


J'aime d'autant plus cet article, que j'ai habité 3 ans, dans l'immeuble à l'angle de la Place Thiers et du Magasin Darty (ex REX)... Un immeuble dont les murs étaient loin d'être droits et avec
un jour sous les portes d'envrion 5 cm ! On comprends mieux pourquoi.


La photo du clocher de St Michel avec les ruines fumantes, a du être prise le lendemain du Bomberadement du 5 Septembre ?

DAN et NICEPHORE 03/02/2013 12:36



Bonjour Geo,
A propos de mes "trouvailles" il faut bien dire que je consacre presque 12 à 15h par jour à ce blog et en  recherches diverses, aussi bien aux archives, sur les sites de ventes ou bien dans
les brocantes et vide-greniers de la région (avec un budget "conséquent").
Sans oublier bien entendu, le temps passé à faire mes propres photos dans le Havre.
De plus, le fait d'avoir toujours répondu aux commentaires m'a permis de tisser un réseau d'amis que je peux, dans la mesure du possible, rencontrer quand mon emploi du temps me le permet.
C'est une activité qui, il faut bien le reconnaitre, est plus aisée pour un retraité qu'à une personne encore en activité.
Je me souviens très bien que tu ais habité l'immeuble à côté de Darty, d'ailleurs si tu habitais encore ici je t'aurais sans doute demander si je pouvais faire des photos à partir de ton ancien
appartement, car j'ai des vues prises me semble-t-il du même point de vue. Mais qui sait, j'y arriverai peut être un jour ?
Quant à la photo avec les ruines fumantes je pense, que celle-ci a due être prise le lendemain même du bombardement ( malgré l'abscence de date au dos de celle-ci). En effet, sur un autre
cliché provenant de la même source, on peut lire la date du 6 septembre. 


Bon dimanche Geo !


 


Dan, le stakhanoviste du web havrais !


 


 



Mousse 03/02/2013 11:57


Bonjour cher Dan,
Tu m'épates toujours,
Tu connais tout de ta ville.
Mon Dieu que c'est triste de voir ces ruines.
Tout a été bien reconstruit.
Je ne connais rien au Havre, je sais que c'est très joli.
Avant de connaître ton blog, je ne savais pas tout cela.
Merci, j'apprends chez toi et c'est toujours très intéressant.
De jolis clichés, c'est du bonheur.
Je vois que tu n'as pas déménagé, hier j'étais perdue !
Encore toutes mes félicitations.
Bon dimanche et je t’envoie toute mon amitié.

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 12:15



Bonjour Mousse,
Connaitre tout je ne le pense pas, mais au fur et à mesure des article j'engrange des informations que je vérifie sur place, car c'est ça qui me plait aussi, pouvoir me mettre à la place des
photographes d'antan et refaire le ou les mêmes clichés, et d'être sur le terrain me fait comprendre beaucoup de choses.
Bien sûr Mousse, on ne peut tout savoir, le Havre n'est qu'une ville parmi tant d'autre en Europe qui ont soufferts des bombardements, bien que de ce côté là on a été copieusement "servi".
Non non, je n'ai pas "déménagé" rassure toi, et tu pourras toujours me trouver ici les dimanches matin.


Merci pour pour tout chère Mousse, tes visites et tes commentaires et bon dimanche avec un peu de soleil si possible !


 


Et pourtant, dieu sait si Le HAVRE a été qualifié, après sa reconstruction et pendant des années durant, de " ville à architecture stalinienne " Les temps
changent les goûts aussi. Le classement, en 2005, au patrimoine de l'Unesco à définitivement
gommé cette mauvaise image. Amicalement NICEPHORE


 


 



Otto Graf 03/02/2013 10:36


Et les automobiles ? Pas un mot !


La première à gauche est une Renault, celle qui la double est une Citroen et celle
décapotée


 qui est garée devant les « Billards »
doit être aussi une Citroen.


C’était le temps où la voiture française était maîtresse chez elle.


Très intéressants ces plans datés, dans un même quartier.


Je ne connaissais pas l’église St Michel. A tout prendre, je préfère nettement la neuve. Le Havre
a souffert du mauvais gout religieux au XIX ème S. D’accord avec vous ! Nicephore !


Otto (plus très mobile).

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 10:51



Bonjour Otto Graf,
J'attendais qu'un lecteur plus pertinent que moi en matière "ottomobile" nous donne la réponse quant aux marques des voitures présentent sur ce cliché. Il faut bien que je reconnaisse que je n'ai
prêté qu'une attention sommaire sur ces véhicules, j'étais surtout occupé à déterminer l'endroit du café, mais c'était sans compter sur nos fidèles lecteurs toujours attentifs à apporter un
complément à mes articles.
Quant à l'église ancienne moi je l'aurais bien vu toujours dans le paysage, j'en ai vu une du même style à Angoulême, et franchement elle ne départ pas dans le paysage urbain, mais en matière de
goûts et couleurs chacun à les siens et c'est très bien ainsi.
Bon dimanche Otto Graf !


 


Dan, tu oublies le sacré-coeur de Montmartre du même style " néo pompeux ", érigé en 1875 pour " expier les crîmes de la Commune".  Et pour expier les
crîmes de monsieur Thiers, qu' a-t-on construit ?


Amicalement à vous Otto. NICEPHORE


Ma foi je ne sais pas ?


 



l'père Cantoche 03/02/2013 10:03


FOR            
MI              DABLE  !


c'est marrant en voyant la première photo il me semblait reconnaître le café sur la petite place en bas de la Place Thiers en face de la pharmacie et où on a eu déjà l'occasion d's'en j'ter un
tout en refaisant le Monde... ( au café, pas dans la pharmacie... ).


L'église Saint Michel dont les vitraux actuels sont sublimes.


Bravo pour cette superbe évocation d'un quartier aujourd'hui complétement différent de ce qu'il était avant que quelques bombes lui tombent malencontreusement dessus


Cétiballot  !

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 10:20



Salut l'père cantoche,
MER-CI Thierry,
C'est aussi l'impression que j'ai eu en voyant la première photo, comme il n'y avait aucune indication sur le lieu où elle a été prise, je me disais que c'était peut être " au
funiculaire ", ce bistrot sis en bas de la place Thiers, mais à bien regarder on se rend compte rapidement que ce n'est pas possible.
Quant à l'église et au quartier tel qu'il était à cette époque, il devait être bien tassé à voir le premier cliché, c'est vrai qu'aujourd'hui il est bien plus aéré, mais n'était-ce pas à l'époque
de la reconstruction afin de laisser de la place aux "bagnoles" ?
je pense que non, et que la nécessité d'une urbanisation plus aérée et donc plus saine a présidé à cette reconstruction.
Bon dimanche Thierry ! 


 


Au niveau de l'identification du lieu, c'est exactement la réaction de Thierry que j'ai eu lors de la préparation de cet article. Mais dan était là pour
freiner mon analyse hâtive car en effet, beaucoup d'éléments ne correspondaient pas. Lorsque l'endroit véritable m'a été indiqué, j'étais comme vous tous, complètement stupéfait.  Mais comme
le dit si bien, Thierry " cétiballot " la guerre. Encore une fois, merci monsieur Raffe !


Amicalement NICEPHORE


 



GL 03/02/2013 09:57


Dans ce secteur, on servait le café corsé... et en abondance avec 100 000 corsets.


L'endroit parait beaucoup plus aéré, mais tu as du prendre cette photo un dimanche matin car aux heures pointe, ce carrefour est toujours embouteillé - c'est vrai qu'il y avait le café thiers.

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 10:09



Bonjour GL,
L'affaire se corse là
C'est exact, je profite du dimanche matin, ou d'un jour férié, pour faire mes photos quand la météo le permet évidement, ce qui, ces derniers temps, n'est pas toujours le cas.
Cet endroit est très fréquenté et c'est difficile de prendre des clichés sans qu'il y ait des autos partout à tous moments, c'est très embouteillé en effet, mais c'est la pression urbaine qui
veut ça, pression sans faux col-bien entendu...


Bon dimanche GL !


 


Oh, vous êtes en forme tous les deux, ce matin. Quel déluge de jeux de mots ! Amicalement NICEPHORE


 



JMH 03/02/2013 09:37


Bonjour 


Merci pour ces photos. Je signale au passage qu'il existe une plaquette de Gilbert Decultot, datant de 1989, difficile à trouver, sur l'église Saint-Michel du Havre avec quelques vues peu
courantes sur le quartier. Elle ne fut pas vendue dans les librairies (ou très peu?) mais destinée aux paroissiens.  Il y a une habitude de cafés près des églises : les femmes vont à la
messe et les messieurs au débit !


Le grand Thiers avait l'air de recevoir une clientèle aisée avec des automobiles. Aujourd'hui il y a une banque à la place. Autre époque... 


Bon dimanche.

DAN et NICEPHORE 03/02/2013 09:46



Bonjour Jean-Michel,
J'ignorais qu'une plaquette de monsieur Décultot existait sur cette église, voila encore un but de recherche chez les bouquinistes et autres brocantes ou vide-greniers.
C'est vrai que les églises sont toujours proches des cafés ou l'inverse peut être, je crois même me souvenir qu'il y a une loi n'autorisant ces éFtablissements qu'à une certaine distance des
lieux de cultes.


En tous cas c'est une spécificité française que d'avoir au coeur d'un quartier son église sa place du marché et sa...pissotière, eh oui, faut bien que tout se fasse.
Bon dimanche Jean-Michel ! 


 


Dan, il suffit de demander ... la voici !





Ah ben oui tiens, alors tu sais ce qu'il te reste à faire...



boboce 03/02/2013 09:30


Salut monsieur le maçon.


 


Vu qu'il y a encore quelques points de repère, on peut plus facilement s'y retrouver.


Je consulte depuis des mois les journaux aux archives et je viens de terminer 1962 où la plupart des grands ilots ont déjà été reconstruit.


Tout de suite à la télé, il y a un documentaire sur Haussman, dont le chantier était à peut près l'équivalent à celui de Perret.


 


Bon dimanche


A+

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 09:38



Bonjour boboce,
Oui il y a des points de repères sur les photos des ruines, encore faut-il savoir que le tas de gravas représente le café Thiers, d'ailleurs sur la première photo rien n'indique son emplacement
exact puisque cette photo n'a aucune indication, il fallait faire la corrélation entre ces photos, bref cette recherche a été plus compliquée qu'il n'y parait.
En effet la reconstruction s'est terminée en 1964 avec l'ilot bordant le bassin du Roi quai Videcoq.
Quant à la télé, je ne vais pas réveiller la maisonnée pour m'endormir devant !
Bon dimanche boboce !


 


Nous aussi, nous avons eu notre tandem Haussman/Napoléon III, c'était aussi un duo réputé à l'époque, il s'appellait " Royal air force & Perret "


Amicalement. NICEPHORE


 



FAH 03/02/2013 09:00


Bonjour Dan,


Tu reconstitues notre ancienne ville mètre par mètre! Et comme tu as l'oeil aiguisé pour distinguer au milieu des ruines un détail qui situe la scène avec exactitude!


Je me régale.


Bonne journée!


FAH

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 09:13



Bonjour Françoise,
Je suis "le-maçon-de-l'histoire" je m'amuse à reconstituer la passé  du Havre avec ma truelle électronique, et une bonne loupe également pour retrouver un détail sur une photo tel, ici le
demi-cercle sans doute en fer où le mot café est inscrit, un vrai malade j'te dis !
Bon dimanche Françoise !


 


Dan possède une vision de peintre-photographe qui traque le détail. En effet, sans les vestiges tordus de cette verrière du café, nous aurions eu beaucoup de
difficultés à retrouver l'endroit ! Amicalement NICEPHORE



gérard 03/02/2013 07:37


On y a reconstruit semble t-il l'église au mème endroit que l'ancienne, mais dans un autre style.

DAN et NICEPHORE 03/02/2013 08:49



Bonjour Gérard,
C'est exact, l'église saint Michel a été reconstruite au même endroit que la précédente, sauf qu'aujourd'hui ses abords son bien dégagés.
Quand au style celui dit "Byzantin" de l'ancienne église c'était sans doute la seule à avoir cette caractéristique au Havre, dommage qu'elle ne soit plus là.
Bon dimanche Gérard ! 


 


Personnellement j'émettrai quelques réserves au niveau de la valeur artistique du style néobyzantin en vogue à la fin du 19ème siècle où l' on a fait beaucoup de
" néo quelquechose " pas toujours du meilleur goût. Copier n'est pas créer ! Amicalement NICEPHORE



buddy2259 03/02/2013 03:28


Bonjour Dan et Nicéphore,


Chaque carte postale ancienne représentant un débit de boisson a son histoire,cet établissement comme beaucoup d'autres n'a hélas pas résisté au bombardement de 1944.Encore une fois un
reportage sérieux et agréable à découvrir avec ce café Thiers...qui comme le montre la carte postale faisait  également Hôtel.


Bon dimanche les amis !

DAN ET NICEPHORE 03/02/2013 08:44



Bonjour Buddy,
Pour une fois il n'y a aucune carte postale dans cet article, ce sont toutes des photos d'amateurs, sauf la première avec la café Thiers qui, en effet, faisait aussi hôtel.
C'est d'ailleurs dommage qu'il n’existe que très peu de cartes sur ce carrefour et sur cet établissement, je n'en connais qu'une mais malheureusement je ne la possède pas dans ma collection.
Alors je n'ai pas fini de parcourir brocantes ou vide-greniers à sa recherche !
Bon dimanche Buddy !


Buddy le matinal, toujours le premier com de la matinée ou plutôt de la nuit ! Merci pour ta fidélité. A bientôt. NICEPHORE.


 



louis 23/01/2013 22:49


Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!! Encore un café détruit !


Ps : Il me semblait bien que le rythme de parution s'accélérait

DAN 23/01/2013 23:47



En effet, encore un café détruit, il faut bien dire que ce type d'établissement a toujours suscité l'intérêt des photographes, alors c'est normal qu'on les retrouve souvent dans les cartes
postales et photos d'avant guerre.
Par comparaison il y en a eu beaucoup moins de reconstruit après le conflit, donc il y a moins de photos aussi CQFD, mais il reste assez de bars pour t'accueillir.
Bonne journée Louis !



J€FF 23/01/2013 16:18


Toujours autant de passion !

DAN 23/01/2013 17:31



Salut J€ff,
Tu ne peux lire ma réponse que maintenant car, j'ai fais une mauvaise manipulation le mois dernier à propos de cet article paru accidentellement avant l'heure et, réaparu seulement maintenant
après reprogrammation, je m'en excuse.
Mais pour répondre plus précisement à ton com en effet je met toujours autant de passion à faire ce travail.
Bonne journée J€ff !