Le Havre à la fin du XIXè siècle. (2/3)

Publié le par DAN

 

 

PANO S2Le panorama depuis Sainte-Adresse. Coll DAN.

 

Pour mieux nous situer, deux repères encore visibles aujourd'hui, la cathédrale Notre-Dame (1) et, bien sûr, l'église Saint-Vincent (2) construite en 1849 et terminée en 1856.

 

copie de travail 4800 dpi N°5 ALGLa partie du panorama isolée et reproduite en gros plan ci-dessous :


copie de travail 4800 dpi N°3 ALG 2Gros plan sur le panorama. coll DAN.

 

Les indices nous ayant conduits à l'hypothèse autour de l'année 1864 sont en premier lieu la démolition des remparts (4 et 5) dont il reste ici quelques éléments. Il seront complètement rasés en 1869, laissant l'espace libre pour les futurs boulevard François 1er (4) et avenue Foch (5).
Second indice, l'hôtel de Beauvoir (3) démoli en 1865, derrière lequel se trouvait, en arrière plan, la tour François 1er démolie en 1860.

Notons la présence de l'église Notre-Dame (1) et du musée-bibliothèque (2), construit en 1845,

**************************

Bien des maisons existent encore dans la rue Claude Monet (rue des bains à l'époque), comme on peut le voir sur la photo montage.


copie de travail 4800 dpi N°6 ALGPlusieurs maisons sont encore présentes aujourd'hui, avec, bien sûr, divers aménagements intervenus depuis. photo montage DAN.

*************************************************

  Suite de l'analyse la semaine prochaine.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.


Commenter cet article

Yllen et Claude 08/11/2013 20:07


Venons tout juste d'apprendre la bonne nouvelle.


Tous nos voeux de bonheur pour le petit "HUGO"


Félicitations aux parents et aussi bien sûr aux heureux "Papy et Mamie".


A bientôt.


 

DAN 08/11/2013 20:11



Bonsoir Yllen et Claude,
Soyez sûr que je transmettrai vos voeux de bonheur aux heureux parents qui sont à Rouen.
Merci et bonne soirée les amis ! 



eva 08/11/2013 19:34


Bravo pour le blog, bravo pour le bouquin, bravo pour le petit Hugo qui a un grand père sensationnel et curieux de tout ! Je me réjouis de votre bonheur à tous aujourd'hui
!!!!!!!!!!!!! 

DAN 08/11/2013 19:59



Bonsoir Eva,
Merci de tout coeur Eva ! Me voila en grand-père comblé, et ce ne serait pas étonnant qu'on m'appelle Papy-DAN desormais !


Je t'embrasse et bonne soirée Eva !



tic-tac 07/11/2013 13:07


qu'ajouter de plus à tous ces commentaires élogieux auxquels je m'associe... c'est toujours un plaisir de venir ici, de voir des photos étonnantes et de lire des articles clairs... Merci  à
vous deux, et surtout, bonne continuation !


Tic-Tac

DAN 07/11/2013 15:38



Bonjour Tic-Tac,
Merci beaucoup pour tes commentaires assidus, ça fait plaisir de se savoir lu crois moi, toi qui as aussi un blog tu peux aisément comprendre que tous commentaires amicaux sont les bienvenus,
c'est une sorte de reconnaissance du travail que l'on fait, alors bonne fin de journée qui, peut être est comme la notre,  bien arrosée !



Papy Scham 05/11/2013 18:12


Bonsoir Dan


Quel travail colossal vous abattez. Nous sommes au XXIe siècle et avec le peu de repères ou indices qui vous restent, j'imagine le temps et la patience qu'il vous faut pour nous restituer
l'Histoire de cette ville. Félicitations et bon courage pour la suite, qui je n'en doute pas, sera encore plus exaltante.


Bonne soirée et bonne semaine à vous deux.


Cordialement

DAN 05/11/2013 19:50



Bonsoir Papy Scham,
Certes c'est du boulot, mais quand on aime n'est-ce pas !
En tous cas nous aurions sans doute fait ce travail même sans ce blog, alors autant en faire profiter tout le monde, et, de plus, cela nous permet de récolter quelques informations qui nous
guident et éclairent nos recherches, comme on dit à plusieurs on est plus fort en voila une parfaite démonstration !
Bonne soirée Papy Sham !



buddy2259 05/11/2013 16:44


Obligé de revenir faire une petite visite pour parcourir tous ces commentaires élogieux et mérités...


Chapeau les amis et à dimanche pour la "saison 3"... ! )

DAN 05/11/2013 19:42



Bonsoir Buddy,
Ah !! Havrais-dire ne serait pas ce qu'il est sans ses lecteurs et commentateurs, suivez mon regard  !


A dimanche prochain Buddy, et d'ici là bonne semaine !



E.C. 05/11/2013 11:40


Décidément,notre série"les Experts"se poursuit avec des découvetes inédites.Habitant le quartier,je m'intéresse d'autant plus à ces maisons de la rue Claude Monnet,encore présentes,par
rapport à cette photo si rare.A dimanche pour le prochain épisode.Merci Dan et Nicéphore.

DAN 05/11/2013 12:04



Bonjour monsieur C,
Et la semaine suivant ce troisième volet, là aussi je publierai d'autres documents qui vous intéresseront, mais chuuut, nous n'en sommes pas encore là
Merci beaucoup pour vos messages qui, je le répète, sont pour nous des encouragements à continuer notre travail.
Bonne journée monsieur C, avec pas trop de pluie si possible  !  


PS : Vous êtes notre 6700ème commentaires


 



Claude 05/11/2013 00:00


Ah..que voilà une photo bien "décortiquée", je dirais même "disséquée" par des spécialistes afin de nous en révéler tous ses secrets..et c'est réussi..bravo et merci.


"L'hôtel De Beauvoir" ( rien à voir avec Simone.. ) est mis en évidence sur cette photo...puis-je préciser
que ce fut le deuxième "Hôtel de Ville" de l' Histoire du Havre.


Attendons la semaine prochaine pour découvrir d'autres secrets qui nous seront révélés au sujet de ce cliché d'une rareté exceptionnelle. 

DAN 05/11/2013 00:30



Bonjour Claude,
En effet,l'hôtel de Beauvoir n'a rien à voir avec Simone


Tu as raison de préciser que ce fut le deuxième Hôtel de ville, d'ailleurs je raconterai sans doute un jour l'histoire des Hôtels de ville havrais.
Quant à décortiquer cette photo le terme est bien choisi, car cet après-midi même et avec l'aide de Phyll, nous avons découvert encore quelque chose sur cette plaque, mais j'en parlerai quand
nous serons sûr de notre hypothèse. Donc si dimanche prochain on découvre d'autres secrets, j'ai bien l'impression que nous même allons encore en découvrir si nous continuons nos investigations,
c'est dire si cette photo est hors du commun, mais ça tu l'avais déjà remarqué.
Bonne nuit nuit les amis !


 



sergpatpia 04/11/2013 14:18


Bonjour DAN


Encore bravo pour ce nouvel episode sur LH du XIX siècle...


Bien le montage des photos et toujours les explication détaillées et adéquates.


A dimanche pour la suite!


Bonne journée à vous deux.


Sergio

DAN 04/11/2013 15:52



Bonjour Sergio,
Merci, et dimanche prochain on verra les changements intervenus ici sur plusieurs époques mais chuut je n'en dis pas plus, alors à dimanche Sergio!



Jonathan 03/11/2013 23:07


Encore une fois fascinant ! Bravo pour ce travail, ça ne doit pas être évident de se repérer à travers les époques avec tous ces changements !

DAN 03/11/2013 23:13



Bonsoir Jonathan,
Ah non alors tu l'as dis, se repérer dans ce Havre désormais disparu n'est pas chose aisée, heureusement que tout ne s'est pas volatilisé,  sinon cela s'avérerait impossible à reconnaitre
!
Merci pour ton passage ici et bonne fin de soirée Jonathan !



tce76 03/11/2013 22:56


Salut DAN


J'ai fait voir ton article de la semaine dernière à des amis Havrais. Nous avons parlé de l'église bien visible et avons même dit que c'était St Vincent. Et après réflexion, nous sommes revenus
sur nos propos, pensant qu'elle était bien trop près du rivage, par rapport à ta photo de 2013. Et là, tu nous confirmes qu'il s'agit bien se Saint Vincent.


Evidemment, quand on regarde de plus près, le clocher ne fait aucun doute, qui plus est avec la maison devant.


Merci Monsieur l'historien !

DAN 03/11/2013 23:07



Bonsoir Thierry,
La construction du boulevard Maritime,Albert 1er aujourd'hui, donne l'impression que l'église parait plus éloignée du rivage, mais c'est l'inverse qui s'est produit, à savoir que l'accumulation
des galets fait que le rivage s'est éloigné de l'ancien rivage du XIX siècle, tout ça n'est qu'une question de perspective comme on dit, l'église elle n'a pas bougée, le contraire serait plus
qu'étonnant 


Bonne fin de soirée Thierry !


 



otto graf 03/11/2013 20:24


Ca marche, dites donc  !!!...........


Votre collègue bloggeur (et ami, je suppose) avait lui aussi produit sur son site – malheureusement en sommeil intitulé : « Avant
le naufrage » – quelques belles photos anciennes prises lors de la construction du Boulevard – aujourd’hui - Albert 1 er.


……………………


Je me demande à quoi correspond la fumée que l’on voit sur vos clichés à peu près au niveau des Chantiers A-Normand ?


Y’a pas d’fumée sans feu !....


Otto.


 

DAN 03/11/2013 22:53



Bonsoir Otto,
Oui en effet "ça marche".
Damien, puisqu'il s'agit de lui, est en effet un ami, il avait évoqué sur son blog, à l'aide de photos des archives, cette construction du boulevard Maritime.
J'ai revu Damien lors d'une séance de signature de mon livre l'année dernière.
Pour la fumée nous nous sommes interrogé aussi pour savoir ce que cela pouvait bien être, et quand on examine à la loupe cet endroit, on se rend compte qu'il devait s'agir d'un feu pour brûler
quelques déchets, du sans doute aux travaux de la démolition des remparts.
Les chantiers Augustin Normand se trouvent tout à fait à droite de la photo, si vous cliquez sur celle-ci vous pourrez la voir dans une meilleur définition. Et comme vous dites, il n'y a pas de
fumée sans feu !
Bonne fin de soirée Otto !


 



eva 03/11/2013 18:41


 on est bien d'accord Dan ! comme d'hab ! 

DAN 03/11/2013 18:46



Comme dab Eva, on ne visite pas nos blogs respectifs sans raison, n'est-ce pas Eva  ! 



phyll 03/11/2013 18:27


salut DAN et salut Nicé,


là, nous entrons diectement dans la photo de l'époque !... tu fais mieux que "gougoule street" car tu nous fais remonter le temps !!!  ... c'est génial !!!


je te souhaite une bonne soirée !


à + mon pote et bises à MJ ! 

DAN 03/11/2013 18:43



Salut mon pote,
Et bien fIgure toi que "monsieur Gougueule" nous a bien servi dans cette analyse, car avec la vue satellite on a une idée générale et précise du bord de mer et des rues. Outil indispensable
aujourd'hui, ces images permettent de vérifier bien des points obscurs.
Maintenant je ne te garanti pas que tu pourras jouer de ta roulette de souris pour parcourir les rues du Havre au XIX siècle avec la photo, mais qui sait si un jour cela ne sera pas possible hein



Boujou à toi Phyll et à bientôt surement ! 


 



Jacques 03/11/2013 18:02


Beau travail encore pour ces recherches à partir d'une photo qui est très intéressante car elle donne une image complètement différente du bord de mer. Le boulevard maritime semble une voie
indispensable pour desservir les habitations du bord de mer mais la photo d'époque donne un aspect plus sauvage et naturel du bord de mer. Félicitations à vous deux pour ce reportage qui a du
demander beaucoup de temps.

DAN ET NICEPHORE 03/11/2013 18:36



Bonsoir Jacques,
Si on veut avoir une idée de ce que fut le bord de mer au Havre, il suffit de se rendre sous les falaises du cap de la Hève, et là, hormis les falaises elles mêmes, nous avons une idée assez
précise de ce que fut notre plage dans la fin de XIX siècle. Le boulevard maritime a donc consolidé ce bord de mer qui, sans lui, serait attaqué par les tempêtes et autres pluies diluviennes.
Merci frangin pour ton commentaire, bonne soirée ainsi qu'à Claudine !


 


Merci Jacques, mais d'autres lecteurs et amis ont participé aussi à l'analyse de cette photo. Amicalement. NICEPHORE


 



Makara 03/11/2013 18:00


Yoh


Woow quel travail !


Vous avez du bosser dur pour ce travail parfait !!!! Ca a pris des mois ! Je sais parce que les vieilles photos sont svt flou. LA CIA devrait jaloux pour un spécialite de photo comme vous ! Le
Havre a la chance d'avoir des passionnés comme vous et votre équipe !!!


Alors la destruction de rempart marque le début de l'entrée Le Havre dans la modernité : période Haussman, Boulevard longue et large. Mais il me semble que le fossé de rempart est assez profont
puisqu'il y a de l'eau. Quelque part, je suis un peu décu parce que j'aime bcp les remparts !! Peut etre il y a trace de rempart sous l'avenue Foch... Ce n'est pas possible de casser l'avenue ?
Je risque la prison si je fais ca ! lol


Et les Pierres de remparts ? Ils en ont servi de ces pierrees pour les constructions des appartement types haussmann ?


Il parait aussi que le bld type Haussman permet aux militaires d'intervenir le plus vite possible pour "mater" les révoltes. C'est le cas sur la Rue République à Lyon.


Bonne Semaine

DAN ET NICEPHORE 03/11/2013 18:30



Bonsoir Makara,
Eh oui, ça n'a l'air de rien, mais cette photo nous a demandé pas mal de boulot pour l'analyser.
Bien sûr on ne faisait pas ça tous les jours, mais à chaque fois que l'on se voyait nous l'évoquions après avoir laissé passé le temps d'une nécessaire réflexion.
Si ces travaux de démolition s'effectuaient de nos jours, peut être aurions-nous pu garder quelques mètres de ces remparts si ceux-ci ne gênaient pas la nécessaire modernisation de la ville, peut
être aujourd'hui, comme dans beaucoup d'autres villes Françaises nous aurions ces témoins du passé toujours parmi nous.
Il est certain qu'à Paris l'élargissement de rues en boulevards a favorisé la police et le pouvoir qui craignait la construction de barricades, mais ici rien de tel, le Havre était coincé dans
ses remparts, et il fallait à tous prix les détruire afin d'agrandir la ville. N'oublions pas que nous étions entouré de villes ou plutôt bourgs  indépendants comme Graville, Ingouville,
Sanvic ou l'Eure. Alors et afin de ne pas empiéter sur ces territoires autres que le nôtre, la meilleur solution à l'époque était de raser ces remparts.
Des traces de ces remparts il semblerait qu'il y en ait sous le boulevard de Strasbourg, là où est le bâtiment des officers encore debout. Lors des travaux du tramway certains affirment qu'ils
ont vu les fondations de ces remparts. Mais comme aucune fouille sérieuse n'a été effectuée, on ne peut affirmer cette hypoyhèse.
Quant aux fossés des remparts, concernant les premiers tout du moins,  car il y a eu trois ceintures de remparts au Havre dans son histoire, on peut encore voir un de ces fossés car c'est
aujourd'hui le bassin du commerce.
Quant aux pierres effectivement elles ont pu servir à construire d'autres édifices, mais là je n'ai aucune informations précises à fournir.
Bonne semaine également Makara !


 


Effectivement l'imminent Jean pierre Watté, archéologue municipal, avait évoqué la présence de fondations de rempart lors des travaux du Tram, boulevard de
strasbourg, mais comme il était déjà à la retraite à ce moment là et que la ville n'est pas très interessée par le patrimoine ancien, tout ceci est resté lettre morte. Dommage, une fois de plus.
Ceci dit, je pense que les pierres de démolition ont du plutôt servir de remblai pour combler les fossés. Simple hypothèse bien entendu. Cordialement. NICEPHORE.



jeanpaul76 03/11/2013 16:40


Ohé ami


Je reconnais bien là ! la façon du repérage méthodique de R c'est bien mon ami je suis fière .


plus sérieusement les repérages donnent une vie à la carte postale , le marquage sur
des éléments encore présents à nos jours. plus je regarde les cartes je préfère maintenant l'avant-dernière carte représenter bien une construction surcharger en bord de
côte.


Bonne soirée

DAN 03/11/2013 17:04



Bonjour Jean-Paul,
Eh oui, il nous reste toujours quelque chose du ou des métiers que l'on a exercé, la preuve ici


C'est heureux qu'il y ait encore des éléments architecturaux pour nous repérer, sinon hormis le fait que nous sommes au bord de l'eau il aurait été difficile de s'y retrouver. Bien souvent on me
confie des photos en me demandant à quel endroit elles ont pu être prises, et bien souvent je ne peux déterminer cet endroit à cause de l'absence d'éléments existant encore, mais rien de tel ici
et c'est un vrai régal de l'analyser grâce à ces repères inamovibles.
Il est vrai que certaines constructions visibles sur la photo n'étaient pas folichonnes, mais ils ont participé à l'histoire du Havre et c'est déjà beaucoup.
Bonne fin de journée l'ami ! 


 



eva 03/11/2013 16:38


J'étais repartie lire les com de ton billet de la semaine dernière... Avec Nicéphore, vous déchaînez les passions, à ce qu'il semble ! Comment conserver intégralement la propriété intellectuelle
de clichés rares lorsqu'on les poste sur le net ? Bien sûr il y a toutes sortes de parades juridiques, mais lorsqu'on partage, il faut s'attendre un peu à être dépouillé à un moment ou à un
autre... Avec le net, tout est devenu confus et compliqué... Mais... le plaisir du partage, hein ? ça vaut bien le risque ! Bonne fin de dimanche Dan !

DAN 03/11/2013 16:54



Bonjour Eva,
J'ai bien conscience qu'en diffusant mes photos sur ce blog ils sont copiés allègrement, j'en ai eu maintes preuves, mais qu'importe, pourquoi tenir enfermés dans un tiroir ou une étagère tous
ces documents, pourquoi ne pas les partager avec tous ? Notre société actuelle a malheureusement le culte de l'argent et de la propriété privée, c'est l'ère du "chacun-pour-soi" comme disait
Coluche. Et bien au risque de passer pour un imbécile je préfère diffuser mes documents à tous plutôt que de les garder jalousement. Quand on cherche un renseignement aujourd'hui un des premier
reflex est d'aller voir sur internet, même si pour ma part je préfère les livres, mais ces renseignements sur internet s'ils fallait les payer au prorata de leur importance nous serions bien
em..... n'est-ce pas alors autant en faire profiter tout le monde, et si on ne le fait pas alors on garde ses trésors par devers soi, mais comme je dis toujours "on n'a jamais vu un coffre-fort
suivre un corbillard", c'est ma "philosophie".
Bonne fin de journée Eva ! 


 



Gédé 03/11/2013 16:17


B onjour,


Belle photo et quel travail d'analyse pour que l'on puisse s'y retrouver dans ce paysage qui a subi tant d'avatars depuis.

DAN 03/11/2013 16:37



Bonjour Gédé,
C'est vrai des avatars le Havre en a connu, depuis les bombardements par les vaisseaux anglais à partir de la rade en 1694, jusqu'à ceux de 1944, bref, le Havre c'est comme le roseau, il plie
mais ne rompt pas !
Bonne fin de journée Gédé !



marcopolo76 03/11/2013 14:56


Admiratif pour tous ces détailles !


Une analyse détaillée, qui nous éclaire sur la formidable histoire de notre ville..!


Bravo !!!


Marco

DAN 03/11/2013 16:30



Bonjour Marco,
Je ne sais pas faire la cuisine, mais quand j'épluche une photo, ce n'est pas à moitié .
En tous cas ravi de pouvoir t'expliquer l'histoire du Havre en images !
Bonne fin de journée Marco !



François 03/11/2013 13:32


Dan,


Je pense que toute la ville et le port étaient une mine pour les Beaux-arts comme le montre toutes les peintures, croquis et gravures. Je te rappelle aussi que nos deux techniques préférées
(Feutres et acrylique) n'existaient pas. C'était alors peinture à l'huile, crayon aquarelle et encre de Chine ! et pas de scan ni d'internet pour les diffuser tout azimuts ! Le bon vieux temps
avait ses limites lui aussi !

DAN 03/11/2013 13:39



Ah ! Tu as bien raison, il faut savoir reconnaitre les bienfaits de notre époque, sinon pour moi la peinture à l'huile n'aurait pas changé par rapport à celle d'aujourd'hui, car je peins à
l'huile aussi, et toi tu aurais pris crayons et aquarelle qui ne t'auraient pas beaucoup changé non plus, bref, ont auraient quand même pu dessiner, remarque il reste les forts de Tourneville et
de Sainte-Adresse non ?



François 03/11/2013 13:05


Salut Dan,


Je pense que les fortifications qui restent sont les talus des fortifications dont il reste encore à évacuer la terre à la brouette avec une main d'oeuvre nombreuse. Cette photo est une mine qui
comme je te connais va être exploitée jusqu'a plus soif. Ces fortifications et leur démolition auraient été une source de croquis sans fin mais je suis né trop tard ! toi tu as pu au moins
prendre la photo :D 

DAN 03/11/2013 13:19



Salut François,
Si un jour tu viens chez moi je te ferais voir le cliché original et je te montrerai qu'il reste un peu des remparts en place. Certes ce ne sont très certainement que des murs intérieurs et non
ceux des façades elles-même, mais il existe d'autres photos montrant ces remparts, d'ailleurs elles m'ont servi à comprendre celui-ci comme cette photo bien connue :



Sinon, là tous les deux, toi avec tes croquis, moi avec mon chevalet, on auraient pu en effet dessiner et peindre ces remparts, mais comme tu dis on est nées trop tard c'est ballot quand même
!
Bon dimanche François et abrite toi de la pluie ! 


 



Mousse 03/11/2013 12:40


Bonjour cher Dan,


Je regarde comme une sage élève ton cours d'histoire.


Je le trouve vraiment bien fait.


Dommage, je ne connais pas le Havre, mais en venant chez toi, j'apprends et je vois de sublimes cartes anciennes.


Encore un bon travail cette semaine.


Bon dimanche, mes amitiés.

DAN 03/11/2013 12:51



Bonjour Mousse,
Tu es une bonne élève Mousse, en plus tu complimentes le "professeur" . Je sais que tu ne connais
pas le Havre mais seules les montagnes ne se rencontrent pas, alors quand-est-ce que l'élève viendra rendre visite au "prof" ? 
Merci de tes visites "élève-Mousse" et passe un bon dimanche !


 



Randonnée et Nature 03/11/2013 10:54


Et en + il est aussi un brillant détective historien ce Dan ! Bravo et merci pour cette série fort intéressante. Nous attendons la fin avec impatience... Amicalement. C&B

DAN 03/11/2013 11:03



Bonjour C&B,
Je ne suis pas le seul à avoir analysé cette photo, il faut citer ici nicéphore bien entendu, mais également Alexandre Boucher-Baudard, qui est un excellent historien du lieu puisqu'il écrit un
livre sur son arrière grand père qui n'est autre que le dernier directeur du casino Marie-Christine, tu peux ainsi te rendre compte que j'étais bien entouré, ce qui est appréciable devant la
tache à accomplir.
Si cela ta plu alors rendez-vous la semaine prochaine, en attendant bonne semaine à vous deux ! 



Christian Richer 03/11/2013 09:51


FOR-MI-DABLE ! Emouvant et intéressant, fichtrement, encore une fois ! Quel boulot passionné sent-on derrière tout ça !

DAN ET NICEPHORE 03/11/2013 09:59



Bonjour Christian,
En étudiant et analysant cette photo, nous avons été amené à fouiller dans l'histoire de ce quartier que tu connais bien, nous ne pouvons pas tout mettre de nos analyses ici, ce serait un peu
fastidieux, mais c'est intéressant de constater l'évolution du bord de mer au Havre, et à une époque tu pouvais voir la mer de chez toi, mais l'urbanisation en a décidé autrement !
Bon dimanche Christian !


Mais, comme je le faisais remarquer dernièrement, sans cette "urbanisation" créé avec et le long du boulevard, le rivage aurait reculé naturellement et
inexorablement de toute façon. Cependant, je laisse le lecteur imaginer les conditions spéculatives dans lesquelles tout ceci s'est sans doute opéré ! Amicalement NICEPHORE



l'père Cantoche 03/11/2013 09:31


Damned  !!!!


jm'en doutais  !

DAN 03/11/2013 09:37



Et bien voila, un homme averti en vaut deux, et en tant que "potavrai' t'en vaut trois pour moi



boboce 03/11/2013 09:25


Ca me donnerai presque des idées pour les vues aériennes des divers terrains d'aviation que j'ai en collection.


 


Bon dimanche


A+

DAN 03/11/2013 09:31



Salut boboce,
C'est bien si cela permet d'avoir des idées, il ne faut pas hésiter à les developper pour le plaisir de tes lecteurs, et donc du mien
Tu m'en recausera la prochaine fois que nous nous verrons, d'ici là bon dimanche boboce !



l'père Cantoche 03/11/2013 09:15


une semaine à attendre pour voir de jolies nénettes en maillot de bain...


tu nous fait languir et nous mets l'eau d'mer à la bouche, vieux brigand  !

DAN 03/11/2013 09:27



Alors là tu vas en être pour tes frais, car de "nenettes" point hélas, n'oublie pas que nous sommes à la fin du XIX siècle, et qu'à cette époque les femmes se baignaient quasiment habillées, pas
de quoi affoler un père cantoche, ni un DAN d'ailleurs, non, il s'agira d'une évocation et d'une image de ce que furent les premiers bains au Havre qui étaient encadrés et conseillés par les
médecins de l'époque, rien à voir avec un quelconque bronzage intégral, tant pis ! et bon dimanche Thierry 



l'père Cantoche 03/11/2013 08:57


Là, punaise...!  Y'a du boulot, y'a d'la recherche et d'la bonne... on lésine pas sur les moyens chez les deux compères de " Havrais-dire "... on a pas affaire à des amateurs...
nom de d'la !


Bon, faut que j'relise tout et que j'étudie dans tous leurs détails les photos décortiquées pour tirer toute la substantifique moelle de ce formidable montage qui nous éclaire sur l'Histoire,
avec un H majuscule, de notre bonne ville.


Un grand Bravo, lestigars...


et Bon Dimanche... que diantre  !

DAN ET NICEPHORE 03/11/2013 09:07



Boujou l'père cantoche,
On ne lésine pas sur le temps surtout, car cette photo je l'ai depuis le début de l'année et j'ai déjà passé deux mois à la "nettoyer" (lui enlever les taches) ensuite avec l'aide des amis nous
l'avons analysé sous toutes les coutures en émettant des hypothèses, mais surtout en les vérifiant, bref, nous sommes ravi que cela te plaise et plaise à tous nos lecteurs bien entendu. La
semaine prochaine il y aura une dernière analyse qui nous permettra de nous replonger dans les prémices de la mode des bains de mer, il faut juste attendre une semaine c'est tout


Bon dimanche Thierry !


 


Avec cette image, il y avait "du lourd" comme on dit maintenant. En effet, l'extrême définition de cette photo originale, permet de faire apparaître des détails
invisibles habituellement sur ce genre de vue générale. Restait à les interprétrer, ce qui, évidemment, a été loin d'être évident ! Merci thierry et à bientôt. NICEPHORE


 


 



GL 03/11/2013 08:21


Très interressantes superpositions sur un panorama magnifique.  Epérons que les résidents de ces maisons rescapées en sont fiers, et s'ils sont assidus à ce blog, ils doivent être doublement
fiers de découvrir à quoi ressemblait leur environnement.

DAN 03/11/2013 08:33



Bonjour GL,
J'ai au moins un lecteur qui regarde mon blog et qui habite boulevard Albert 1er, je le rencontre de temps à autre et nous discutons de ce Havre disparu puisque lui même a connu notre cité avant
le désastre. Peut être il y en a-t-ils d'autres c'est fort possible, dans ce cas ce doit être intéressant pour eux de connaitre l'histoire de leur quartier, et c'est important de connaitre cette
histoire, car figure toi, (toi qui habite Aplemont), qu'à la télévision j'ai entendu il y a quelques jours que la ville haute (dont Aplemont bien entendu) avait été épargné par les bombardements
de 1944, de quoi bondir de son fauteuil !! Mais que cela ne t'empêche pas de passer un bon dimanche GL


 



buddy2259 03/11/2013 03:48


Un cours d'histoire qui va ravir les amoureux du patrimoine Havrais et les autres.très bonne idée que d'avoir cilbé les batimemts les plus remarquables afin de nous aider à mieux nous y
retrouver.


Un deuxième volet qui vaut sans aucun doute le détour.A noter que sur la photo montage la maison  que nous voyons sur la droite de la  rue Claude Monet côté descendant se trouve
sur Sainte Adresse et que le côté gauche de cette même rue est sur Le Havre...petit détail mais toujours intéressant à savoir.


Bon dimanche Dan et Nicéphore et à la semaine prochaine pour la troisième partie de ce magnifique reportage...! )

DAN ET NICEPHORE 03/11/2013 08:09



Bonjour Buddy,
Compte tenu de la qualité de cette photo il était aisé de l'examiné de très près afin de reconnaitre les différents édifices qui la compose, et encore ici sur le blog je ne peux la publier
qu'avec une résolution très basse compte tenu du faible capacité de stockage de ce blog, pour donner une idée de la résolution ici elle est à 72 DPI alors que je l'ai scanner à 4800, tu vois la
différence.
En effet tu as tout à fait raison de souligner que cette rue des bains (aujourd'hui C Monet) sépare le Havre de Sainte Adresse, et je peux ajouter qu'à quelques années près cette rue séparait
Sainte-Adresse du bas Sanvic puisque cette partie de Sanvic fut rattachée au Havre en 1852, ton commentaire me permet d'ajouter cette précision, merci l'ami et bon dimanche Buddy !


 


Bonjour Buddy, merci pour la précision territoriale à laquelle nous n'avions pas pensé en préparant cet article. C'est vrai que les deux communes sont tellement
imbriquées l'une dans l'autre, que parfois, on ne sait plus très bien ou on est ! Amitiés. NICEPHORE


 



JMH 03/11/2013 01:26


Bonjour


Merci pour cette analyse très fine des bâtiments havrais au cours des âges. En voyant cette maison qui date d'environ 1865 on ne peut s'empêcher de penser aux 150 ans environ qu'elle a... Cela me
ramène aussi au trépied du square saint-Roch qui date de plus de deux-cent ans, se trouve dehors et reste en bon état !Il faudra qu'on m'explique pourquoi autant d'immeubles récents construits au
Havre semblent si mal supporter dix ans d'existence. On ne les imagine absolument pas présents dans 150 ou 200 ans. Je crois qu'on a besoin de la durée ( et donc de la qualité ), y compris dans
un monde qui va vite. Bon dimanche. 

DAN et nicephore 03/11/2013 07:54



Bonjour Jean-Michel,
C'est amusant que tu évoques la solidité des constructions actuelles comparées aux anciennes, j'ai discuté avec un ami qui a été maçon au début de sa carrière (il a 73 ans aujourd'hui) il qui
justement me parlait de ce "savoir-faire" des maçons de son époque. En fait il faudrait entrer dans le détails pour expliquer la différence entre un ciment d'aujourd'hui et de celui "d'hier" et
entre le travail d'aujourd'hui comparé à celui d'hier, à l'écouter on se rend compte que le maître mot aujourd'hui est "rentabilité", alors on ne pourra jamais plus faire des constructions à
l'identique du passé tant que le profit sera en tête des préoccupations des concepteurs de logement depuis l'architecte jusqu'à l'entrepreneur et fournisseur de matériaux. C'est ainsi et l'on y
peut pas grand chose hélas.
Si on veut que nos matériaux durent longtemps il faut reprendre la chaîne de la conception d'un bâtiment de "A" à "Z" difficile à faire aujourd'hui.
Bon dimanche Jean-Michel  !


 


Salut jean michel, je crois qu'on sait faire aussi bien qu'avant voire mieux, mais qu'on n'en a surtout pas le désir. Nous sommes dans une stupide société de
consommation dans laquelle ces acteurs pour survivre doivent consommer, consommer, consommer ...