Le Havre à la fin du XIXè siècle (3/3)

Publié le par DAN

Pour terminer ces articles consacrés à cette photo sur plaque de verre, voici un autre cliché sensiblement de la même époque, mais cette fois pris dans le sens contraire. On peut voir, là aussi, les bains du «Château vert» ainsi que les deux édicules à toit pointu au bas de la sente du pain de sucre.


vue inverseLa vue inverse de la plaque de verre, vers Sainte-Adresse. coll DAN.

  *****

La rue Guy de Maupassant :

Un petit rappel pour situer cette rue. Elle est représentée en vert. La rue des bains (C. Monet) est en rouge, et la rue Guillemard en bleu.

 situationPlan du Havre avec les rues (dans l'encadré gris) mentionnées ci-dessus.

 

 

carré jauneLe secteur isolé par un carré jaune,  où se situera la rue Maupassant. coll DAN.

  

Dans le bas de la propriété de la reine Marie-Christine, se situait l'établissement de bains Jules Cois (dans l'encadré jaune ci-dessus, agrandi ci-dessous) avec ses cabines disposées en rang, établissement uniquement accessible par la rue de la plage (flèche rouge).

Suite à la vente du terrain où il se situait, l'établissement Coi, ainsi que la rue de la plage disparaitront.

Il faudra attendre le morcellement du terrain en plusieurs propriétés pour pouvoir construire une nouvelle artère menant au rivage. Elle prendra le nom de Guy de Maupassant en 1893 (flèche verte) seul accès au rivage entre la rue des bains (C. Monet aujourd'hui), et la rue Guillemard.

 

 

murEn rouge la rue de la plage avec à côté les cabines de bains alignées, et en vert la future rue Guy de Maupassant. La bande jaune représente le boulevard Albert 1er Notez la forme particulière du mur d'enceinte désigné par un point rouge. coll DAN

 

 

LHLa vue inverse là aussi, du futur débouché de la rue Guy de Maupassant (flèche verte). Nous retrouvons le mur d'enceinte, avec sa forme particulière, vu sur la photo précédente.  coll DAN.


Les trois photos suivantes illustrent le même point de vue que l'encadré jaune, à des époques différentes, à savoir début XXè siècle, fin des années 50 avec l'église Saint Joseph en construction, et bien entendu en 2013.

 

 

pile 1 Le même point de vue au début du XXè siècle le rond rouge indique la villa Marie-Christine . Le 1er casino du même nom se trouve en bas de la propriété  (à côté de la flèche verte).

coll DAN 

 

 

 

pile 2 Toujours le même point de vue avec les repères identiques entre 1955 date de la démolition de la villa Marie-Christine  (point rouge), et 1957, date de la fin du gros oeuvre de l'église Saint Joseph. Le deuxième casino, construit par Gustave Rives, est toujours présent, il sera démoli en 1960. coll DAN.

 

 

pile 3La vue en 2013, avec les mêmes repères que précédement, ici sur l'emplacement de la villa Marie Christine il y un immeuble indiqué par le point rouge et, bien sûr, à la place du casino l'immeuble du "Ponant". photo DAN.

 


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*--*

 

Pour ce dernier volet consacré à cette photo exceptionnelle, je tenais à remercier Nicéphore et Alexandre Boucher-Beaudard avec lesquels j'ai pu analyser et mieux comprendre ce cliché hors du commun.
Merci à eux deux.

DAN.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.


Commenter cet article

eggimann 27/11/2013 14:27


bonjour,félicitations pour toutes ces photos et montages;pour les amateurs de l'histoire du havre c super

Nicéphore & DAN 28/11/2013 11:00



Bonjour, merci pour ces compliments qui nous confortent dans la poursuite de cette grande aventure qu'est Havrais-dire.


En 2008, à la création du blog, nous étions loin de soupçonner ce succès  qui s'amplifie au fil des ans. Le couronnement en a été la publication du livre :
Le Havre, 100 ans de changement, l'année dernière à la même époque. Cet ouvrage, je crois  hélas, est aujourd'hui presque épuisé, tant son succès a été grand. 


A bientôt sur Havrais-dire pour de nouveaux articles que nous essayons de rendre toujours plus intéressants et attractifs. Bien cordialement.
 Nicéphore.





Merci eggimann, et je ne peux qu'approuver ce que vient d'écrire l'ami Nicéphore, au début de ce nblog je ne me doutais pas dans qu'elle aventure je me lancais.
Quant au livre, rassurez-vous il en reste encore


Bonne continuation eggimann ! 


DAN.






E.C. 15/11/2013 10:24


Bonjour Dan et Nicéphore,A l'issue de ce dernier volet sur ce quartier ,à la fin du 19ème et début du 20ème siècle,nous avons découvert de nouveaux horizons emprunts de nostalgie et d'histoire de
notre ville,entre autre grâce à cette "géolocalisation ":vos efforts importants,de vous deux et du troisième complice, ont rallié bien des suffrages ! Merci et à bientôt pour
d'autres  nouvelles découvertes et aventures...E.C.


 

DAN 15/11/2013 10:38



Bonjour monsieur "C",
Merci pour ce commentaire nous y sommes sensible. Dimanche prochain notre article devrait vous plaire tout autant sinon plus car nous ne quitterons que de très peu cet endroit. Ces lieux sont
tellement riches en histoire que l'on pourrait en faire un livre  rien que sur ce sujet.
Alors à dimanche prochain monsieur "C". 



phyll 14/11/2013 16:11


Merci LOUIS !! comme l'a écrit DAN, ça va bien !!!...... et nous sommes toujours aussi (voire plus) bavards !!!! 


à bientôt te lire, à+

DAN 14/11/2013 16:16



Bon, je réserve un resto alors ? Là (comme ailleurs)  on pourra bavarder !



louis 13/11/2013 20:48


coucou, je repasse vite fait entre deux petites "randos"


Putain, qu'est-ce que tu peins bien, je suis "scié"


J'espère que Phill va aussi bien que toi. A bientôt

DAN 13/11/2013 22:48



Salut Louis,
Je constate que tu vas bien c'est parfait, pour Phyll il va bien également, nous nous sommes vu la semaine dernière et nous avons passé un après-midi ensemble, quant à ma peinture, et bien ravi
que cela te plaise, bref tout va bien alors à quand une nouvelle nouvelle ? 


Bonne fin de soirée Louis ! 


 



elisabeth 13/11/2013 16:33


J'ai cru que la peinture de Daniel était une photographie, c'est saisissant ! une belle réussite. Sinon, cette note est très bien expliquée et je vous félicite tous les deux ! Bon anniversaire
(en retard, mais je ne savais pas.). J'ai lu tous les commentaires et comme je ne connais le Havre que depuis cette année (où je suis restée 3 jours, c'est peu), je laisse parler les
connaisseurs. Bonne continuation.

DAN 13/11/2013 18:17



Bonsoir Elisabeth,
Non non, c'est bien une peinture  en tous cas voila un compliment qui me va droit au coeur.


Pas de problème pour mon anniversaire pour moi ça peut se souhaitrer longtemps, comme ça j'aurais l'impression de rajeunir !


Votre prochaine visite devrait durer plus longtemps, et qui sait, peut être pourrais-je vous servir de guide ?
Merci de votre message et bonne soirée Elisabeth !


 


 


 



tce76 13/11/2013 08:15


Je ne savais pas que c'était ton anniversaire... C'est Papy Scham qui a dévoilé le sujet juste après mon commentaire.


Alors je te le souhaite avec quelques jours de retard !


PS: je n'ai pas reçu de mail concernant ta réponse précédente, contrairement à d'habitude.

DAN 13/11/2013 08:29



Bonjour Thierry,
Eh oui un an de plus, merci pas de souci pour ce "retard", mais j'ai un peu mauvaise conscience à recevoir ces souhaits car je n'ai pas toujours le réflexe de le souhaiter aux copains.
Pour le message concernant la réponse alors là je ne sais pas quoi dire, une fois ça fonctionne une autre fois ça ne fonctionne plus, en fait je pense ne pas pouvoir y faire grand chose hélas,
peut être n'y a-t-il qu'un envoi par article ? Si on commente une seconde fois comme ici, peut être qu'over-blog ne renvoie pas de mail pour ce second commentaire, je ne vois que cette
explication !
Quoi qu'il en soit je te souhaite une excellente journée et à bientôt peut ête !


 



Claude 12/11/2013 23:50


Tout d'abord, à mon tour s'il en est encore temps de te souhaiter un bon anniversaire Dan.......Je comprends mieux maintenant la présence de tous ces drapeaux sur l'Hôtel de Ville......!!


Mais revenons au sujet dont il est question ici....Merci à vous, ceux qui nous ont permis au fil de ces trois volets de cette enquête de mieux comprendre et
connaître l'histoire de l'évolution de notre rivage...que de découvertes...Ah ! si nous avions à notre disposition des photos encore plus anciennes ...comme cela serait révélateur...mais il
aurait fallu pour ça que la "photographie" fut inventée plus tôt.


Une remarque de ma part au sujet du cliché de 1955...là où on voit les deux cheminées du paquebot de la "Transat"...on peut y voir aussi devant le casino :
une estacade (dont je me souviens) en vérité plutôt un plongeoir utilisé par les baigneurs à marée haute....Je me pose la question : si il était encore présent de nos jours... où les plongeurs
aboutiraient ils... Je pense que la chute serait rude...


Bonne semaine


 

DAN 13/11/2013 00:30



Bonsoir, ou bonjour Claude,
Non, il n'est jamais trop tard pour souhaité un anniversaire  Et moi étant môme (très très jeune quand même) je croyais aussi que c'était pour moi que sirènes de bateaux, drapeaux et autres
avions passant dans le ciel s'adressaient à moi, ce que l'on peu être bêta jeune quand même
A défaut de photographie, il y avait les gravures anciennes, mais ce n'est pas aussi fiable qu'une bonne photographie, le dessinateur interprétant peu ou prou, ce qu'il avait sous les yeux.
Pour l'estacade tu te doutes que je m'en souviens également, c'est même à cet endroit que mes parents me conduisaient pour mes premiers bains de mer, dire que j'en ai un souvenir agréable serait
mentir, mais par la suite j'ai pu apprécier à sa juste valeur le bienfait des bains de mer. En tous cas, si aujourd'hui je devais plonger du bout de se plongeoir, c'est sur qu'on aurait besoin
d'appeler le SAMU.
Boone semaine à vous deux


 



Camille 12/11/2013 19:03


Bon anniversaire (24H de retard, c'est pas trop ?)


 

DAN 12/11/2013 19:09



non non, ne t'inquiètes pas il n'est jamais trop tard pour un anniversaire !
Merci camille et bonne soirée !



Camille 12/11/2013 19:01


Vraiment très impressionant !


Merci Messieurs.


 

DAN 12/11/2013 19:08



Merci Camille,


PS: je viens d'essayer de soutenir ton projet, mais comme à l'habitude je n'ai pu aller au bout de la procédure, alors si d'aventure tu passais par le Havre ... ?



jeanpaul76 12/11/2013 16:42


Ohé ami


J'apprends au détour d'une relecture des commentaires que c'était t'ont anniversaire j'aurais dû m'en souvenir l'année dernière c'était aussi le 11 novembre.

DAN 12/11/2013 16:57



Ah ah ah ah sacré farceur , merci l'ami, mais prendre un an de plus est-ce bien raisonnable ?
Bonne soirée Jean-Paul et peut être à bientôt au détour d'un bistrot ? 



l'père Cantoche 12/11/2013 14:36


mé kommenkizavaiféti pour monter cette grue au sommet de la tour de l'église saint Joseph ?

DAN 12/11/2013 14:56



De l'intérieur père cantoche, de l'intérieur et en pièces détachées avec un échaffaudage à chaque palier pour fixer cette grue, et être grutier dans ces conditions n'est pas une mince affaire



Bonne vacances Thierry et madame !


(bande de veinards  )



l'père Cantoche 12/11/2013 13:21


Joyeux anniversaire jeune Papy...


Un article sur mon quartier situé autour de " La Villa " que tu as peinte si talentueusement, montigars...


je passe amicalement mais aussi, rapidement, étant dans les préparatifs du départ.


Bravo à vous deux pour ce grand moment de l'Histoire du Havre.

DAN 12/11/2013 14:52



Bonjour père cantoche,
C'est vrai que tu habites ce coin, alors je ne sais pas si dimanche prochain tu pourras regarder internet car cela devrait aussi t'intéresser, mais même si tu es parti sous un autre ciel, il n' a
aucun problème ici on peut voir TOUS les articles et les commenter à TOUS les moments, alors à bientôt Thierry !



JMH 12/11/2013 00:51


Bonjour


 


Merci pour ces belles photographies. Le bord de mer du Havre reste un lieu dont certaines époques ont plutôt été bien étudiées (19 e et 20 e siècle ) mais dont d'autres restent assez peu connues
ou synthétisées ( 16e, 17e, 18e siècle).


Il y a encore à explorer ! Pour prendre un exemple, le nom des anciens épis a un aspect imagé: épi à Pigeon, Epi à pin... Le nom, au Havre, qui a le plus retenu mon attention est celui d'épi aux
fontures. Ce terme m'intriguait. En cherchant bien on découvre qu'il signifie la diminution ou la disparition d'un banc de sable. Il y a même l'expression "d'anse aux fontures" présent dans un
texte et convcernant le bord de mer du Havre. Cela montre que la plage évoluait et changeait d'aspect. Quant à certains endroits de la plage ( cuqueru, mare aux chevaliers, roche Beaufils,
Tihais) ils sont quasiment inconnus, y compris des historiens contemporains, et font rêver.


Pour terminer, voici, pour se distraire, un élément d'un arrêté du maire du Havre en date de 1856 : "il est formellement interdit à toute personne en état complet de nudité, de parcourir la
plage, de stationner devant les cabanes des établissements de bains, et enfin de se baigner en cet état, soit à la mer, soit dans le port, les bassins et  les fossés. En conséquence tout
baigneur devra être revêtu d'un caleçon".


Bonne semaine.


 


 


 


 


 

DAN 12/11/2013 09:03



Bonjour Jean-Michel,
Les manuscrits de Guillaume de Marceille ou ceux de Marie Le Masson Le Golft, ne font pas souvent mention du bord de mer. L'histoire du Havre se déroulait intra-muros, et à l'extérieur hormis
quelques métiers liés à la mer les récits sont peu nombreux évoquant ces lieux. Dans ces conditions il est difficile de retracer l'histoire du bord de mer sans fait historique notable, à moins de
retracer l'histoire des métiers liés à la mer eux-même.
Par contre tu évoques ces noms parfois étranges là en effet il serait interessant de connaitre leur origine, les livres anciens, en dehors de ceux cités plus haut sont nombreux et il faudrait les
relire pour récolter tous les renseignements concernant cette plage. Voila un travail intéréssant à faire mais je crains de ne plus avoir assez de temps pour entreprendre ce travail.
J'ai remarqué que l'on donnait facilement un nom populaire à un lieu n'ayant pas de nom officiel, je peux citer l'exemple, pas si ancien que ça, puisqu'il s'agit de la première moitié du XXè
siècle, où la famille de ma mère habitait un passage sans nom, du fait que cette famille avait plusieurs foyers dans ce passage, la "vox-populi" a tôt fait de le nommer du nom de cette famille, à
savoir FERRAND.
Les noms que tu cites doivent avoir la même origine je pense.
Bonne journée Jean-Michel !


 



B58 11/11/2013 23:07


Tout d'abord, bon anniversaire Dan.


Pour ce qui est de l'avancée au loin derrière les bains du Chateau-Vert, il s'agit bien d'un parc à Huître, plus précisément de l'établissement de pisciulture Charles Matenas. Ce dernier vendra
ses terrains à Désiré Dehors quelques années plus tard. Exactement à cet emplacement, se tiendra le Palais des Régates de Dufayel et les terrains de tennis le jouxtant.


A noter que derrière l'hôtel, en premier plan de la première photo, l'enclos que l'on aperçoit est aussi un parc à huitres (spécialement pour l'hôtel celui-ci). A cette époque, il était très
courant de voir ce type de construction. Les premières versions de Frascati disposaient d'un parc à huitres. La propriété Mon Désir également disposait de son propre par à Huitres.


En voyant tes photos Dan, un bâtiment en particulier m'a frappé, je te mets un message par mail à ce propos.

DAN 11/11/2013 23:33



Bonsoir et merci Alexandre pour mon anniversaire.
Alors là c'est formidable, non seulement on a la confirmation que c'était bien un parc à huitres, mais en plus tu en donne le nom.
Je me doutais bien que ce lieu allait devenir ce que tu précises à savoir l'endroit où sera bâti le palais régates de Dufayel avec les terrains de tennis.
Le fait que les grands établissements disposaient de parc à huitres me fait penser à ces restaurants où un très grand aquarium "trône" dans la salle avec des homard vivants. Je suppose qu'il en
était de même pour les huitres à cette époque qui devaient mal voyager en tant que fruits de mer, alors avec ces huitres à disposition il était beaucoup plus facile de les proposer sur la carte
des menus sachant qu'elle seront toujours fraîches.
Entendu, je guette ma boite mail pour ton message.
Très bonne nuit Alexandre !


 



sergpatpia 11/11/2013 19:21


Dernier épisode de cette serie retour vers le futur 3 sur LH avec toutes ces infos sur notre ville  bravo à vous trois, nous attendons tous  le dimanche avec impatience  je
pense... Pour retourver  la classe LH  de DAN encore bravo au prof et ses collègues.


Bonne semaine et bonnes recherches  à tous.


Nous attendons aussi notre prochain livre de classe...et de chevet.


Sergio


 

DAN 11/11/2013 19:37



Bonsoir Sergio,
Le prof, comme tu y vas, le "doc" peut être, mais j'ai oublié de garer ma DeLoréan DMC-12
Pour le bouquin franchement je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, et de toutes manières je ne pourrais envisager ce nouveau livre que l'année prochaine, le premier est encore en vente dans
toutes les bonnes librairies et super-marché, donc il faudra attendre qu'il ne soit plus disponible avant d'envisager son suivant.
Bonne soirée Sergio ! 


 



Randonnée et Nature 11/11/2013 17:41


Bravo à tous les 3 pour ce beau reportage sur Le HAVRE. Mais quel est ce paquebot aux 2 grosses cheminées noires sur l'avant dernière photo de 1955 ? Amitiés. C&B

DAN 11/11/2013 17:48



Bonsoir  C&B,
Merci C&B pour le paquebot il s'agit du "Liberté", avec ses cheminées rouges et noires aux couleurs de la Compagnie Générale Transatlantique !
Bonne soirée les amis 



Papy Scham 11/11/2013 14:11


Bonjour Dan


Je passe, en ce jour de l'Armistice, pour te souhaiter un JOYEUX ANNIVERSAIRE. Tu es encore loin d'être dans ce grand âge qu'est
cette commémoration... Je constate que tu (vous) termine cette série en apothéose. Il y a de quoi être déboussolé avec cette vue inverse. En tous cas bravo encore à ce formidable travail
d'équipe.


Cordiale poignée de main et excellente semaine.


Amitiés: papy Scham


 

DAN 11/11/2013 16:51



Bonsoir Papy Scham,
Merci pour mon aniversaire autre papy
Pas toujours facile de s'y retrouver pour quelqu'un qui n'est pas familier avec ces lieux, déjà nous-même avons eu quelques difficultés pour nous y retrouver, alors j'imagine une presonne
extérieur. J'espère quand  même que tu as fini par te figurer ce paysage d'il y a un siècle.
Aujourd'hui les repères sont toujours présents comme la rue Maupassant, ce qui favorise notre imaginaire pour comprenddre ce Havre d'il y a un siècle.
Bonne soirée Papy Sham, et merci pour mon "année de plus" 


 



tce76 10/11/2013 23:50


Heureusement que tu es là DAN, et Gérard, et les autres aussi.


Comment s'y retrouver sans des spécialistes comme vous.


J'aimerai bien que tu me le fasses voir ce cliché si exceptionnel, le prochain jour où je viens chez toi. Ca me fait d'ailleurs penser que j'ai toujours tes "posters' et ta clé USB avec les scans
!

DAN 10/11/2013 23:59



Bonsoir Thierry,
Oui, la prochaine fois que tu viens me voir nous irons chez moi directement afin de te montrer ce cliché positif sur plaque de verre, toi qui est un photographe expérimenté tu apprécieras le
"piqué" de cette photo.
Pour les scans et bien figure toi que j'en aurais un autre à te confier, et celui-ci tu sera surpris de voir ce qu'il représente, mais il est trop grand pour mon scann et je ne peux même pas t'en
donner une idée ici.
Pour cet article et pour beaucoup bien d'autres d'ailleurs, l'adage qui stipule que "l'union fait la force" est toujours valable aujourd'hui.
Alors à très bientôt alors Thierry  ?


 



B.O. 10/11/2013 20:46


Vos articles et tous les commentaires sont toujours un voyage spatio temporel.


J'adore.


Merci.

DAN 10/11/2013 21:48



Bonsoir Olivier,
Le tout est de ne pas se perdre dans l'espace temps, et de pouvoir revenir sain et sauf à notre époque 


Merci olivier pour tes visites et bonne fin de soirée ainsi qu'à fée Flo et tes enfants 


 



Jeff 10/11/2013 18:48


 


Au niveau de la flèche verte, sur la cinquième photo, à l'angle du boulevard maritime et de la rue Guy de Maupassant et située entre la villa Maritime (ex Dufayel /Salacrou) et le casino Marie
Christine on aperçoit une belle villa avec terrasse qui appartenait à Félix Faure. Lors de la visite qu'il fit au Havre à partir du 17 avril 1895 il y séjourna accompagné de sa famille (réf.
« Les voyages de Félix Faure à Sathonay, Rouen, Le Havre » édité en 1895 éditeur Charles Mendel) Plus tard il fera édifier à mi côte une célèbre villa également disparue. Comme d'autres
lecteurs je m'interroge sur l'enceinte carrée visible à 10h -10 sur la première photo. Il pourrait s'agir d'un bassin à huîtres car on trouve effectivement la trace de parc à huîtres à Leurre on
parle d'un bassin à huître sur le rivage de la mer à 200m de l'église, on y élevait l’huître de Courseulles (ref « Guide du Touriste au Havre et dans ses environs 1860 auteur Jean Morlent
editeur éditeur Costey Frères). Superbe reportage à nouveau bien détaillé qui nous fait rêver sur LH de nos aïeux. Bonne soirée.

DAN ET NICEPHORE 10/11/2013 21:45



 


Bonsoir jeff
Effectivement, à cet emplacement se trouvait la maison de Félix Faure, qui parfois recevait ses invités au casino juste à côté faute de place chez lui.
Pour le parc à huitre FAH nous a indiqué que ce pourrait être ça en effet , il y en avait également dans le quartier de l'Eure où est la place Léon Carlier aujourd'hui, ces élevages d'huitres
devaient fournir un revenu conséquent pour ceux qui ne le pratiquait car on trouve trace de cette activité un peu partout sur les côtes normandes, vos références prises sur le guide du Tourisme
sont tout à fait exactes.
J'aimerai avoir une machine à remonter le temps pour voir un peu de ce Havre disparu, mais au fond c'est ce que je fais avec mes cartes postales !
Bonne fin de soirée Jeff ! 


 


Ha le pauvre Félix ! après avoir perdu comme chacun sait sa connaissance dans l'escalier, nous avons nous aussi perdu toute trace de sa présence au Havre. En
effet, comme nous l'apprend Jeff, toute ses demeures (bord de mer mais aussi en haut de la cote, dans sa rue éponyme) ont été détruites. Merci jeff pour ces précisions admirablement détaillées.
Amicalement NICEPHORE.






jeanpaul76 10/11/2013 18:00


Rien à voir avec un déport, d'une rue une reconstruction en décaler par rapport à l'initial là tu nous montres carrément le chantier par excellence pour aboutir à ce
que l'on connaît plus près de nous de 1955 à nos jours j'imagine vos discussions le constat dignes " 36 quais des Orfèvres " mêmes si l'on connaît les coupables ! je ne vais pas rentrer dans
l'histoire, surtout pour les 100 ans...allez les amis vous avez encore frappé fort, là je n'ai pas de doute sur votre savoir
Bonne semaine à tous

DAN et NICEPHORE 10/11/2013 21:32



 


Bonsoir Jean-Paul
Reste à savoir quel grade nous avons au 36
Évidement cette «enquête» a pour matière des faits qui se sont déroulé il y a plus d'un siècle, difficile de trouver des témoins mais l'histoire nous a laissé assez d'indices pour pouvoir aller
jusqu'au bout de notre investigation, j'espère que tu ne vas pas nous faire un procès s'il reste quelques zones d'ombre.


Bonne fin de soirée Jean-Paul !  


 


Exact, après enquête, les inspecteurs dan et nicéphore et le lieutenant alexandre (non de code B58) de la brigade anti négation de l'histoire et de la protection
du patrimone ont réalisé un interrogatoire musclé d'une pièce à conviction qui a eu quelques difficultés à se mettre à table !






marcopolo76 10/11/2013 16:21


Comme d'habitude un sujet complet et de très bonnes explications..!


Merci à vous trois !

DAN 10/11/2013 21:22



Bonsoir Marco,
Merci l'ami, le sujet était complexe aussi le commentaires nous indiquent si nous avons assez clair, il semble que oui alors c'est parfait !
Bonne fin de soirée Marco !



phyll 10/11/2013 16:01


Salut papy pote,


nous sommes d'accord pour dire que le Havre est en perpétuelle évolution, mais là les travaux titanesques (surtout pour l'époque) ont totalement reconfigurés le front de mer !! et, tu
t'en doutes, je ne me lasse pas de voyager dans le temps grâce à tes photos !!!....... que du bonheur !!!


bonne fin de journée mon poto, à+ !!! 

DAN 10/11/2013 20:38



Bonsoir papy popote
En effet le Havre n'est pas une ville c'est un changement, et les travaux exécutés ici au début du XX siècle n'ont du rien à voir avec ceux du tramways ces dernières années, sans moyens mécanique
important c'était la force des bras qui faisait l'essentiel du boulot, ça ne devait pas faire de vieux papy ces ouvriers là !
Quant à se balader dans le Havre de cette époque, si un jour j'ai deux place pour un voyage dans le temps j'te fais signe !


Bonne soirée Phyll !


 



François V 10/11/2013 13:42


Salut Dan,


On voit derrière la flèche rouge qu'il y avait déja à l'époque des cabanes de plage. La mode des bains de mer n'est pas récente. Elle a du toujours existé pour un petit nombre de personne. Il n'y
a entre 20 et 25 cabanes. Le mur à la forme curieuse a du se prendre de sacrées tempêtes !

DAN 10/11/2013 20:33



Bonsoir François,
La mode des bains de mer a débuté en grande Bretagne et s'est répandue en France au début du XIX siècle, au Havre les premiers établissements remontent aux environs de 1830.
Quand au mur dans la semaine précédente nicéphore a glissé une photo montrant ce mur déjà bien détérioré par les conditions climatiques du bord de mer, il est certain qu'il fallait avoir les
moyens d'entretenir une propriété comme ça pour sise au bord de mer !
Bonne soirée François et le bonjour à Goé  !



Makara 10/11/2013 13:24


Yoh !


La quatrième photo, c'est effrayant ! JE vois deux granges d'une ferme prêt à s'écrouler s'il n'y a pas eu la rénovation de la plage. La mer est  au coeur de Quartier Saint Vincent. Imaginez
la tempête !!!! Poséidon et la Mer en furie !


Je comprend mieux pourquoi la présence des galets, c'est pour protéger Le Havre littoral contre l'Erosion. S'il n'y a pas eu ca, Le Havre n'existerait plus ! plutot Le littoral Havrais recule
dangereusement...


Au Quartier Saint Vincent de l'époque Sedond Empire ; je vois que c'est des fermes, c'est une des raisons de la présence de nombreux mur en galet-silex que je vois actuellement ?


Je savais : Saint Adresse était un village à l'état sauvage. J'avoue que je préfère ca que Saint-Adresse d'aujourd'hui, trop urbanisé à n'importe quoi de n'importe comment surtout sur le plateau
de la Hève.


En fait, la Côte de Saint Vincent-Ormeaux, c'est une ancienne falaise qui s'est rabaissée au fil de temps par l'érosion, le vent et la colère de Poséidon ( la mer en furie). Un prof de Bio-Géo
m'a dit ca au collège Joliot Curie. 


Vous faites un travail difficile ! Ce n'est pas facile de faire ca surtout le Havre change tous les 30 ans....


Passez un bon dimnache et la semaine.

DAN 10/11/2013 20:27



Bonsoir Makara
Ce ne sont pas exactement des granges ici, ce sont plus certainement des cabanes servant à ceux qui travaillaient sur cette plage, notamment les ramasseurs de galets voire de sable, d'où ces
maisons construiest avec ce matériau ici (et toujours) en abondance, et un lieu de travail exposé aux intempéries à n'en pas douter.
Cette partie de Saint Vincent était le « bas-Sanvic » rattaché au Havre en 1852, où régnait l'insalubrité et les maladies. Quant à le comparer à Sainte-Adresse ce n'est que plus tard,
au début du XX siècle que cette ville deviendra une station balnéaire à la mode avec les constructions Dufayel
Ton prof a parfaitement raison, tout au long de la vallée de la Seine ce sont des falaises dite «mortes» car elles ne sont plus érodées par la mer ni le fleuve, mais toujours par les eaux de
pluie qui creusent le calcaire lui donnant un relief qu'on nomme «Karstique», avec de nombreuses sources existant encore aujourd'hui puisque les eaux du Havre proviennent de Radicatel ayant les
caractéristiques géologiques cités plus haut.


Tu dis que le Havre change tous les 30 ans, je dirais plutôt tous les jours, petit à petit certes mais au bout de 30 ans on ne reconnaît plus rien.
Bonne soirée Makara.



Mousse 10/11/2013 13:04


Bonjour cher Dan,
Tu m'épates encore une fois, un sujet super complet et de bonnes explications.
C'est clair et net.
En tout cas, tu as une jolie collection de cartes. Tu es magique et merci aux personnes qui t'ont aidé.
Je sens que ta ville c'est une véritable passion, tu l'as décrit si bien.
Bon dimanche, mes amitiés.

DAN 10/11/2013 14:08



 


Bonjour Mousse,
S l'on veut être être compris de tous, notamment de ceux qui ne sont pas du Havre, il faut peut être être un peu "scolaire" dans ses explications, car je pense toujours à ceux n'ayant jamais
visité cette ville, ainsi puis-je être compris de tous car ce n'est pas évident de se figurer une ville sans jamais y avoir mis les pieds, et tant pis si je suis trop scolaire.
Merci Mousse pour tes visites et bonne semaine.



François 10/11/2013 12:33


Bonjour,


Encore bravo pour ce tres beau travail d'analyse.


Difficile en effet d'imaginer actuellement un cap de la heve et un front de mer aussi ... "sauvage"


vivement les prochains épisodes !


 


Bonne semaine à tous.

DAN ET NICEPHORE 10/11/2013 12:42



Bonjour François,
cet épisode est le dernier concernant cette exceptionnelle photo, toutefois la semaine prochaine on ne s'éloignera pas trop de ce lieu, et j'y évoquerai encore un peu le rivage mais pas seulement
cette fois-ci, mais gardons le suspens, et on verra que le front de mer n'attirait non seulement les baigneurs, mais aussi les grands de ce monde ...
Alors bonne semaine François ! 


 


Nous qui avions peur de lasser avec un article fleuve en trois volets sur trois semaines, technique et complexe ! Bon, à la demande générale, dimanche prochain,
on remets le couvert sur le (presque) même sujet. Amicalement à toi Francois. NICEPHORE



Otto Graf 10/11/2013 12:01


Merci, oui, c'est possible.....mais elle a été très remaniée depuis (voire réhaussée ?).


En fait, il faut se satisfaire des 3 ouvertures hautes dans la comparaison.

DAN 10/11/2013 12:12



re bonjour Otto,
Non, cette maison n'a pas été rehaussée, (à ma connaissance bien entendu) seul le balcon a été un peu remanié aux cours des années par l'installation de rambardes vitrées, c'est le propre de ces
villas que de n'avoir pas ou peu subi de trop grand grand changement au fil des années. Seul le nécessaire entretien de ces demeures est visible, c'est si rare au Havre qu'il faut le
signaler.
Bon dimanche Otto !


 



Gédé 10/11/2013 11:44


Bonjour,


L'idée émise par les commenatateurs (teuses) précédent(e)s de réaliser une suite à "100 ans de changements" n'est pas seulement une bonne idée, c'est un devoir pour assurer la pérénité de ces
pages d'histoire, la durée de vie des pages web étant inconnue.


Pour l'anecdote en ce qui concerne les bains de mer de l'époque : J'ai reçu une photo datée de 1920 montrant un inspecteur contrôlant la longueur des jupes des baigneuses. Si la distance entre le
bas de la jupe et le genou était trop importante, ces "provocatrices" devaient s'acquitter d'une amende.

DAN 10/11/2013 11:57



Bonjour Gédé,
Pour le deuxième tome de mon livre alors là que mon éditeur t'entende, mais commercialement parlant il faut que le tome 1 soit complètement épuisé avant d'envisager sa suite.
Pour la taille des jupes de ces dames se rendant au bain j'ai vu cette photo que tu m'a envoyé (si je me souviens bien) et en effet il ne fallait pas que ça dépasse sinon gare, c'est qu'on ne
rigolait pas à cette époque avec la moral, bien que certains de ces "moralisateurs" n'ont pas hésité à envoyer des milliers de bons-hommes se faire tuer à la guerre mais bon...
Bon dimanche Gédé !


 



FAH 10/11/2013 10:44


Bonjour Dan et Nicéphore,


Magnifique reportage, qui figurerait en bonne place dans un second tome de 100 ans de changements!


Pour répondre à GL, je dirais qu'il s'agissait certainement d'un parc à huitres. elles ont disparu malheureusement, à cause de la pollution, et des promoteurs. ou inversement...


Bon dimanche, soleil pour l'instant!!!


FAH

DAN ET NICEPHORE 10/11/2013 11:14



Bonjour Françoise,
Un tome II de mon livre 100 ans de changement pourquoi pas, mais on verra ça l'année prochaine maintenant si toutefois mon éditeur le veut bien.
Pour les parcs à huitres j'y ai pensé aussi , mais n'ayant aucune information la dessus j'ai préféré rester vague et pour une plage c'est recommandé non  ?


 



Bon dimanche Françoise ! 


 


Ha ce second tome ! il commence déjà à faire parler de lui avant même l'ombre d'une esquisse d'écriture ! c'est
extraordinairement encourageant, n'est ce pas Dan ? Bien amicalement à toi Françoise. NICEPHORE


Nicé,
j'attends l'année prochaine avant d'envisager quoi que ce soi en matière de livre, certes le premier se vend bien, mais l'éditeur ne donnant pas de nouvelle
j'hésite quand même à continuer cette aventure !


 



eva 10/11/2013 10:43


ouaaaa ! super la Villa Salacrou ! j'ai cru que c'était une photo ! mais j'ai repéré ton nom tagué sur le mur de la villa !!!!!!!!!!! Merci Pappy Dan !!!!!!! magnifique ! (on n'a pas souvent
l'occasion de voir tes oeuvres ici.... si on pouvait voir quelques petits bateaux... J'avais adoré ton tableau du port 

DAN ET NICEPHORE 10/11/2013 11:10



Re bonjour Eva,
Non ici je n'évoque QUE le Havre, et cela me demande déjà pas mal de boulot, pour les tableaux et bien figure toi que je les fait afin d'avoir un peu de "provisions" pour mes cartes postales et
autres photos du Havre ancien.
Sinon je ne me considère pas comme un peintre tel qu'on l'entend aujourd'hui à savoir créer des oeuvres dans une technique ou un style non usités, je préfère peindre ce que je vois devant moi
car  c'est aussi une de mes caractéristiques je ne peins pour ainsi dire qu'à l'extérieur, et très rarement en atelier à moins que le sujet s'y prête comme les portraits.
Bonne journée Eva !


 


Exact Eva, le réalisme de cette peinture est saisissant. Cet été, j'ai été souvent présent à la plage ou dan peignait et de ce fait, j'ai vu évidemment ce
tableau se réaliser sous mes yeux (et je n'étais pas le seul !) malgré çà, lors d'un examen en ligne ultérieur, j'ai cru l'espace d'un instant à une photographie !


Amicalement. NICEPHORE





 


 


 



boboce 10/11/2013 10:39


Bonjour DAN


 


Avec trois photos du même acabit, tu pourrais faire un bouquin.


Comment as-tu reproduit la plaque de verre?


 


Bon week end


A+

DAN 10/11/2013 11:01



Salut boboce,
Faire un bouquin j'y pense, mais on verra ça plus tard.
Pour le plaque de verre j'ai "simplement" si j'ose dire, un scanner qui permet de scanner les négatifs ou  plaques de verres, c'est bien pratique quand on n'a plus le tirage papier du dit
négatif. Si tu as quelques opérations de ce genre à faire n'hésite pas, prenons rendez-vous et je te ferai ça sans problème.
Bon dimanche boboce !


 



Otto Graf 10/11/2013 10:38


Superbe travail ! Vraiment.


Otto.


Question : quel est ce batiment aperçu sur la dernière photo qui comporte sur le pignon 3 ouvertures hautes et très étroites ?

DAN 10/11/2013 10:56



Bonjour Otto,
Je pense que vous voulez parler de cette grande maison :

S'il s'agit de celle-ci elle est dans la rue Guy de Maupassant justement et fait partie de ces grandes propriétés qui ont été bâti au début du XIX siècle et qui étaient en voisinage avec les
autres propriété dont celle de la reine Marie-Christine. C'est une demeure que son propriétaire m'a demandé de peindre ce que je ferai sans doute l'année prochaine.
Si ce n'est pas cette maison-ci je ne vois pas laquelle est-ce ?
Bon dimanche Otto !


 



Christian Richer 10/11/2013 10:11


Epatant de voir ainsi l'évolution de son quartier ! Dans le détail, je n'imaginais pas l'aplomb que faisait le talus le long de la plage, tel qu'on peut le voir sur la quatrième image !

DAN 10/11/2013 10:25



Bonjour Christian,
Nous sommes tous étonné de voir ce qu'était le bord de mer à cette époque, il faut savoir que cet aplomb est le résultat géologique du glissement du terrain ici même, si le boulevard n'avait pas
été construit il ne fait aucun doute que le rivage aurait été rogné sur plusieurs mètres, à moins que les galets n'aient constitué un rempart contre cette érosion.
s'agissant de ce quartier, la semaine prochaine tu verras un article qui,l'évoque de nouveau avec quelque chose que tu aurais pu avoir sous les yeux si...
Mais je n'en dis pas plus, il faut savoir ménager le suspens, les coups de théâtre te sont familés n'est-il pas ? 
Bon dimanche Christian !


 



eva 10/11/2013 09:22


Je vois que tu es toujours en forme ! Tu n'as pas laissé pas se reposer tes amis Nicéphore et Alexandre... Les neurones travaillent dur au Havre !  Pour moi qui suis une grande bigleuse et une pie (attirée par ce qui brille) je ne vois que ce curieux immeuble rouge à tourelles
et toiture grise sur la photo couleur ! Tu as dû en faire la description quelque part je suppose, mais j'ai oublié où et je ne me souviens plus ce que c'était ! Je suis une mauvaise élève et
j'aurai un zéro pointé ! Les cabines de bains juste en face des maisons, ça fait bizarre... Les occupants devaient se rincer l'oeil aux beaux jours !!!! bon, je me cache !


 

DAN 10/11/2013 09:41



Bonjour Eva,
Ben oui, il faut bien se maintenir en forme n'est-ce pas 
Pour les cabines de bains à cette époque il n'y avait pas de bikini ni même de maillot une pièce, c'était presque habillées que ces dames prenaient un bain "à la lame" comme on disait à l'époque,
au contraire des bains pris en intérieur dans d'autres établissements dont celui du château vert visible sur les photos.
quant à l'immeuble rouge  en question il s'agit de la villa Maritime, devenu la Villa Salacrou du nom de l'écrivain havrais qui l'a occupé un certain temps, aujourd'hui elle est la propriété
du groupe des casinos Partouche, elle fut construite en 1890 et ô miracle elle est toujours là, d'ailleurs aux beaux jours (si si il y en a) je m'amuse à la peindre sur place profitant ainsi
d'être au dehors pour bavarder avec ceux qui le veulent bien, d'ailleurs voici un de ces tableaux fait cet été :



Bon dimanche Eva !


 



GL 10/11/2013 08:09


Encore un article très intéressant qui nous montre les évolutions du paysage.


Sur la première photo en haut à gauche au pied des falaises, on voit une enceinte imposante en épi sur la mer qui est peut-être celle repérée par un point rouge sur la 4ème image, mais ça parait
plus grand. Quelle était donc cett enclave ?

DAN 10/11/2013 08:42



Bonjour GL,
En effet, je me suis posé la question à propos de cet enclos sous le cap de la hève, alors il y a plusieurs hypothèses :
Soit un enclos pour les pêches côtières, mais peu probable.
Soit un enclos pour récolter et travailler l'argile permettant la fabrication de briques, car il y avait plusieurs briqueteries au Havre et à Sainte-Adresse.
Soit il peut s'agir tout simplement du comblement du rivage en vu de de ce qui sera le Nice-Havrais conçu par Georges Dufayel, et le fait que l'on voit divers  travaux de terrassement dont
ceux pour la route menant au phare emporte mon adhésion.
En tous cas tu as l'oeil et le bon GL
Bon dimanche  Gl !


 


 



buddy2259 10/11/2013 03:50


Un troisième volet qui nous permet de bien découvrir ce qu'était cet endroit du Havre à la fin du XIXsiècle grâce à cette vue inverse de votre plaque de verre.Les détails que nous pouvons
voir au fil des clichés et les explications fournies par vos soins sont un véritable régal pour les amoureux du passé que nous sommes.


Félicitations  à vous Dan et Nicéphore pour ce splendide reportage à épisodes et un remerciement à Alexandre Boucher-Beaudard pour son aimable


collaboration.


A dimanche prochain les amis...! )

DAN ET NICEPHORE 10/11/2013 08:31



Bonjour Buddy,
Cela n'a pas toujours été facile d'analyser ce secteur, les ventes et autres achats de terrains ont singulièrement compliqué le travail, surtout que les choses ne se sont pas déroulées d'une
façon linéaire, mais grâce à Alexandre nous avons pu y voir plus clair.
En tous cas cette promenade  au bord de mer fut aussi pour nous un véritable plaisir, plaisir des yeux avec ces photos, et plaisir de comprendre avec mes deux amis, que demander de plus
?
Bon dimanche mon ami !


 


Salut Buddy et merci, oui cet article fleuve en trois volets n'était pas évident à traiter. Il y avait certes cette superbe plaque en verre, mais il fallait
savoir l'interpréter. Beaucoup de personne nous ont aidé (tu en fais partie d'ailleurs) chacun apportant un élement complémentaire à l'analyse de ce document. Bien sur, il y aurait encore plein
de choses à dire mais il faut savoir raison garder ... Le troisième volet à d'ailleurs été refondu à la dernière minute pour faciliter sa compréhension, et je pense que dan s'en félicite
également au vue des très nombreux commentaires. Amicalement. NICEPHORE