Le monument de la Victoire (F-7 sur plan)

Publié le par DAN

1914-1918, après ces quatre années de lutte, la France se couvre de monuments glorifiant le sacrifice de ses soldats.

Au Havre la conception d'un mémorial, où sera inscrit les noms de 6000 soldats havrais, est confié à Pierre-Marie Poisson.

Il fallut deux années de travail au sculpteur pour réaliser son œuvre, cette dernière s'est édifiée à l'abri des regards et des intempéries dans un chalet construit à cet effet.

Son œuvre est dédiée à la Victoire représentée par une femme déployant ses ailes abritant la vertu guerrière d'un côte et la vertu civique de l'autre. La mort est représentée en arrière du monument avec un personnage au visage caché.

Ce mémorial a traversé le seconde guerre mondiale alors qu'autour de lui tout a disparu. Ses abords ont même servi de cimetière après les bombardements de septembre 1944.

 


monument victoire (2)

Le monument en cours d'élaboration à l'abri dans le chalet. En médaillon le portrait du Sculpteur Pierre-Marie Poisson. Photo collection P. Alinand.

 

 


monument victoire (3)Le même endroit en 2014. Photo DAN.

 


 

monument victoire (1)


monument victoire (4)

Le cimetière provisoire (flèche rouge) près du monument.
photo Jacques Lerat.

 


monument victoire (5)

L'inhumation des victimes des bombardements près du monument place Gambetta. photo Fornallaz.

 


monument victoire (7)Le cimetière provisoire vu de plus près. En arrière plan les maisons détruites quai Michel Féré. Coll DAN.

 


 

monument victoire (8)Une autre vue du cimetère provisoire (flèche rouge) près du monument. Coll DAN.

 

**********

 

monument victoire (6)Avant l'édification de ce monument, la place Gambetta où se trouvaient de chaque côté les statues de Bernardin de Saint-Pierre et Casimir Delavigne, était un espace où se déroulaient diverses fêtes comme ici un concours de gymnastique. Coll DAN.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite.


Commenter cet article

Didier 24/02/2014 08:55


Samedi je passais devant, mon amie et moi nous pensions qu'il serait temps d'arrêter de commémorer par un jour férié les armisticies, ben quoi, on remplace ces journées de sang et de larmes par
un jour férié, comme le printemps, la fête de la musique. Ca serait vachement plus cool.

DAN 24/02/2014 09:12



Bonjour Didier,
je pense que le temps se chargera d'effacer les commémorations quand on voit l'aversion qu'elles font naitre auprès des jeunes générations, jusqu'au jour où tout sera à refaire, car un peuple qui
ignore son passé se condamne à le revivre, ce n'est pas moi qui le dit mais Winston Churchill.
Maintenant il faudrait peut être en effet trouver un consensus qui réunirait toute les générations autour de son histoire ! C'est encore à inventer ça !
Bonne journée Didier !


 



François V 23/02/2014 16:50


Je vais te le prêter avec plaisir !


Cette semain si possible !


A plus 


François

DAN 23/02/2014 16:58



Ok François, et d'avance merci !


@+



François V 23/02/2014 16:37


Salut Dan, j'ai un livre de Gabriel Mourey sur ce monument : 


"Le monument aux soldats havrais et à la victoire francaise par Pierre Poisson"


Il ya des photos de sa construction  et des maquettes.

DAN 23/02/2014 16:44



Bonjour François,
Impeccable, peut être pourrais-tu me prêter cet ouvrage ? Car, de mon côté, j'ai bien un livre évoquant sa construction, mais les photos et dessins y sont très mauvais, alors si d'aventure tes
pas te consuisent près de chez moi...


Bonne fin de journé François !


 



otto graf 21/02/2014 08:47


Nous sommes d'accord, Dan.


Otto.


Nota : un peu d'honnête polémique ne messied pas.

DAN 21/02/2014 09:14



 


Bonjour Otto,
Certes, on peut discuter de tout ici, là n'est pas le problème, c'est simplement que Nicéphore et moi voulons que cela se fasse dans le respect de chacun et de ceux qui ne sont plus là pour se
défendre ni pouvoir se justifier.


Mon ami JPS a bien raison de haïr la guerre comme je la hais également, et on peut en discuter longuement sans pour cela utiliser un mode d'expression qui risque de choquer quelques
lecteurs par son décalage verbal ni plus ni moins. Alors l'espace commentaire sera toujours ouverts à ceux voulant s'exprimer librement sur notre blog qu'on se le dise !


Merci Otto pour votre fidélité à ce blog et très bonne journée ! 






otto graf 20/02/2014 22:34


Je ne suis pas un moralisateur.


Il n’y a pas, il n’y a jamais eu de « bonne guerre ».


Il se trouve pourtant qu’il y a eu en 1919 et très rapidement ensuite un consensus parmi les politiques, parmi les rescapés, parmi les
familles de victimes, dans l’immense majorité de la population,  pour marquer la fin par des monuments de cette terrible boucherie et honorer la
mémoire de ceux qui y sont restés.


Cela n’excuse nullement toutes les erreurs et les fautes commises par les « responsables » civils ou militaires.
Nombreuses et énormes.


C’est une autre question à laquelle on peut fournir des réponses sans concessions que des écrivains, y compris combattants,
 et des cinéastes ont largement illustrée avant nous de façon très réaliste.


Otto.

DAN 20/02/2014 23:16



 


Bonsoir Otto,
Ce que je retiens des deux guerres, la première fait par mon grand-père, la seconde par mon père, c'est que ma génération ne puisse plus jamais connaître ces horreurs bien que la guerre d'Algérie
a bien failli nous enlever encore des frères et amis. Aussi, et avec mon modeste blog, j'essaie de faire comprendre par certains articles ce que fut la tourmente de 1944 et la seconde guerre
mondiale en général, afin que les générations suivantes ne puissent jamais dire «on ne savait pas», car c'est un des paramètres qui aurait peut être permis d'éviter ces deux guerres si la société
en général avait su, car comme le disait Daladier en débarquant après les négociations de Munich, «Ah les cons! S'ils savaient !» et bien moi à ma modeste échelle je veux qu'ils sache en tous cas
qu'ils en sache un peu plus.
Bonne fin de soirée Otto.



jps 20/02/2014 22:07


Parlons-en de cette foutue guerre .. on s'en passerait bien de ce monument, s'il est là bien campé, c'est bien à cause de toutes les saloperies que les soldats ont vécu, ils se seraient bien
passés d'en être d'ailleurs, et on ne parle pas de l'incompétence des officiers, des massacres, des fusillés pour l'exemple !!  dis donc otto(mobile), l'est resté interdit à la diffusion
combien de temps "les sentiers de la gloire" ??   Allez Dan efface mon com et basta !!  vive la vie   

DAN 20/02/2014 22:58



 


Ce blog n'est pas fait pour polémiquer sur un fait du passé, certes c'est un espace de libre expression, mais il n'a d'autre but que d'expliquer ce que fut le Havre par le passé et ce qu'il est
aujourd'hui. Ce monument fait partie de son histoire et c'est à ce seul titre que j'ai traité ce sujet. La guerre 14-18 a été une hécatombe pour beaucoup de nos aïeux. Loin de moi d'avoir fait ce
sujet pour débattre de la bêtise des guerres.
Mon grand-père paternel est mort dans cette guerre 14-18, et ma grand-mère paternel en 1942 dans un bombardement anglais, donc je connais bien pour l'avoir vu dans les yeux de mon père le chagrin
que pouvait représenter ces massacres.
Aussi ai-je effacé comme tu le souhaites ton premier commentaire JPS, car il ne serait être question ici de censure.
Bien à toi et bonne fin de soirée JP.



otto graf 20/02/2014 21:54


Il y a à coup sûr du prétendu humour qu'il vaudrait mieux ne pas y voir !!!


Il y a des choses avec lesquelles on ne rigole pas. En tous cas, pas comme ça.


Otto.

DAN 20/02/2014 23:01



Bonsoir Otto,
A sa demande (je l'aurais sans doute fais en l'avertissant et expliquant mon geste), j'ai donc effacé ce commentaire mal venu dans ce reportage.
Bonne fin de soirée Otto !



eva baila 20/02/2014 10:39


des photos poignantes bien sûr... Quoi de plus désolant que la guerre ? Oui, maudite soit la guerre !

DAN 20/02/2014 10:51



Bonjour Eva,
Il est à noter qu'il n'y a qu'un seul monument en France où la guerre n'est pas "exaltée" c'est celui de Gentioux, c'est quand même significatif de la mentalité de la société à cette époque, bien
que les soldats eux-même aient souhaité que ce soit la "der-des-ders", mais on sait ce qu'il en est advenu par la suite hélas.
Bonne journée Eva !



Makara 19/02/2014 01:16


Yoh


Cet monument,  je le connais bien parce que j'y passe devant quand je vais au lycée. je vous laisse deviner lequel !


En tout cas je n'aime pas trop cet monument, surtout celui qui représenta la Mort ! Il est effrayant ! A mon époque lycéen on a l'habitude de l'appeler Dark Sidious au référence de Star War ;
Menace Fantome. C'est ressemblant non ??


Alors on efforce de passer davant la Dame de la joie.


Cet endroit est un lieu triste, surtout à cause de parking qui ne sert à rien. Je n'ai jamais vu ce parking plein... pdt trois ans matin, midi et soir, j'y passe, ce n'est jamais plein, étonnant
!!!


 


Passez une bonne semaine !


 


Makara


 

DAN 19/02/2014 08:10



Bonjour Makara,
La mort n'est jamais représenté d'une manière agréable dans quelques domaines que ce soit, ainsi est-elle le plus souvent figurée par un squelette portant une grande faux, symbole du "fauchage",
bien des aviateurs ont fait peindre cet emblème sur les flancs d leur avion.
Mais revenons à notre monument où cette mort est tout de même représenté d'une manière plus symbolique qu'effrayante, bien que sa ressemblance avec Darck Sidious soit frappante.
Quant à la place elle même je me suis laissé dire qu'elle sera réaménagée avec pelouse avec parterre de fleurs, alors encore un peu de patience !
Bonne journée Makara


 



Joël 18/02/2014 21:44


J'ai toujours regardé ce monument de loin...je le regarderais d'un autre oeil maintenant...c'est souvent le cas des choses que nous avons à portée je trouve...


Merci de nous rappeler cela !

DAN 18/02/2014 22:35



Bonsoir Joël,
Cela arrive souvent dans notre vie de passer à coter d'une chose sans la voir, ou tout du moins sans la regarder vraiment, je pense que ce monument qui fait tellement partie de la vie des havrais
est de ces choses là. Alors c'est bien de pouvoir porter un regard différent sur ce qui nous entoure on finit par les redécouvrir.
Bonne fin de soirée Joël !



elisabeth 18/02/2014 15:17


Là je comprends que c'est un momument à part. Je ne pense pas l'avoir vu quand je suis venue il y a bientôt un an. Mais si je l'avais vu, je l'aurais sans aucun doute photographié. Merci pour ce
reportage complet. Avec cette année du centenaire, nous allons avoir de quoi nous cultiver encore sur cette 1ère guerre 14-18. Je pense que l'on a encore beaucoup à apprendre. Bonne semaine et
merci.

DAN 18/02/2014 16:11



Bonjour madame Leroy,
Non seulement il est à part mais le visiteur n'a pas de mal à le trouver, isolé comme il l'est sur son emplacement. D'ailleurs il est question à propos de la place d'enlever les parkings et
remettre des parterres de pelouse avec des fleurs, une bonne occasion de revenir le voir !
Quant à la première  guerre mondiale cette année du centenaire devrait nous en faire connaitre plus sur ce conflit du fait qu'une vaste demande de documents sur cette guerre est demandé aux
Français.
Merci de votre visite et bonne journée Elisabeth 


 



l'père cantoche 18/02/2014 10:48


Extraordinaires photos  !


On mesure l'immense catastrophe qui s'abattit sur Le Havre lors de ces bombardements assassins de 44... l'incroyable traumatisme que subirent les survivants errant dans les ruines de leur ville
martyrisée.


Je m'arrête très souvent devant notre Monument aux morts lors de mes ballades en vélo.


Je lis l'interminable liste des " Français morts pour la France " de la Guerre 14/18.


Parfois le même nom suivis de plusieurs prénoms... des frères unis dans le sacrifice.


Des mères ayant perdu leurs 2,3,4 fils et leur mari.


J'ai lu sur ce monument les noms des trois frères de ma Grand mère.


Ces monuments m'émeuvent particulièrement dans les petits villages en Corse, dans le Var ou en Martinique. J'imagine ces petits gars, ces enfants qui jusqu'à 19 ans n'ont connu que la douceur de
leur climat, leurs écoles au milieu des oliviers ou des palmiers, le chant des cigales, le chaud soleil, le bleu des mers Mediterranée ou des Caraibes et qui, sans coup férir, en à peine quelques
jours se retrouvent dans les froides tranchées boueuses et sanglantes de la Somme ou de la Marne...


Quel choc !


l'horreur absolue.


 


" Les poilus appelaient leur mère, dans la boue, le sang, le sang boueux, la boue de sang "


 


" La Patrie reconnaissante et eux méconnaissables "


 


( " Panthéon " de Yann Moix )


 


" La tache de sang a fait tellement tache d'huile qu'on cesse de la voir "


 


( " Frêle bruit " de Michel Leiris )

DAN 18/02/2014 11:03



 


Bonjour l'père cantoche,


voilà bien résumé le sentiment que donne cette guerre, bien que nous ne l'ayons pas vécu, j'espère que leur sacrifice sera toujours présent en mémoire et non comme ce le fut en 1939 où on
l'avait quelque peu oublié.
Bien tes artistes dans tous les domaines ont décrit, peint, raconter cette horreur, je pense que les écrivains s'en approchent le plus de part le poids des mots qui utilisent, car en ce qui
concerne l'image c'est difficile représenter l'horreur.
Merci Thierry d'avoir extrait quelques phrases de ces écrivains qui ont si bien résumé les sentiments que cette guerre nous inspire.
Très bonne journée et à Vendredi Thierry !



Jean-michel 18/02/2014 09:21


Salut Dan, merci.


Beau reportage. Pa grand chose à ajouter, les précédents commentaires ont tout dit.


On mesure l'ampleur des catastrophes de par la dimension des cimetières "provisoires" qu'elles nécessitent.


Bonne contnuation ;-)


Jean michel

DAN 18/02/2014 09:30



Bonjour Jean-Michel,
Sans doute les précédents commentaires ont-ils expliqué beaucoup de choses, mais c'est toujours gratifiant pour moi de savoir mes articles lus et apprèciés, sinon autant les laisser dans un
tiroir n'est-ce pas, alors merci Jean-Michel pour ton commentaire et très bonne journée



Marc GEORGES 17/02/2014 18:16


Franchement, j'ai toujours trouvé ce monument assez moche et un peu démeusuré, quand au côté "Symbolard", je passe.


Je sais qu'il y avait eu un cimetière provisoire car mes parents m'en avait parlé, ainsi qu'une personne de la Défence Passive (personnes très courrageuses qu'il faudrait honnorer), qui, je crois
avais participé aux inumations? mais je n'en avais jamais vu de photos.


Quand je regarde le piédestal, ces allignées de noms..... Que de gens morts pour rien. Mais j'ai un immense regret car je ne vois pas celui d'ANDRE TALBOT, l'un de nos compatriote FUSILLE POUR
L'EXEMPLE, car déjà blessé il avait eu la trouille de remonter au front. La Trouille c'est un sentiment humain que des gradés à l'arrière n'admettaient pas, mais ils ne prenaient pas les obus sur
la G..., J'espère que le nom de ce pauvre mec reviendra un jour à la place qui lui renvient.


Personnellement, il n'y a qu'un monument que je respecte, celui sur lequel est inscrit "MAUDITE SOIT LA GUERRE".


Mais les bombardement ont épargnés ce momnument alors préservont le.


Bonne soirée,


Marc.

DAN 17/02/2014 18:55



Bonsoir Marc,
Si ce monument a été conçu en vu de glorifier la victoire de 1918, ce que l'on peut comprendre, moi j'y vois un autre symbole,  celui de la résistance des havrais après la catastrophe de
1944 où en effet les personnes de la défense Passive ont accompli un immense travail et ce, durant toute la guerre.
Pour André Talbot peut être un jour verrons-nous son nom, ainsi de ceux ayant été fusillés "pour l'exemple" sur ce monument .
Quant au monument où est inscrit "maudite soit la guerre", il se trouve à Gentioux dans le limousin et j'en avait fait une photo à l'époque, il a été construit en 1922 celui-ci. En voici un
détail :



Bonne soirée Marc


 


 



G.L. 16/02/2014 21:22


Ce chalet est déjà une curiosité montrant les proportions importantes du monument.

DAN 16/02/2014 22:56



Bonsoir GL,
Ce qui m'épate c'est que ce chalet a été là durant deux ans, et je n'ai trouvé que deux cartes postales le montrant preuve s'il en est que tout n'a pas été photographié loin s'en faut.
Par contre les générations futures verront bien mieux notre époque avec la multiplication de moyens photographiques d'aujourd'hui !
Bonne fin de soirée Gérard !



louis 16/02/2014 21:14


Encore un bon reportage, vous faites une équipe d'enfer. Je suis sidéré par cette histoire de cimetière. Quelle souffrance, cette époque. Quell chance d'être une génération sans guerre.


bises

DAN 16/02/2014 22:49



Salut Louis,
Tu fais bien de dire que nous sommes une génération sans guerre, car dans l'histoire peu de période ont été ainsi, rien qu' au XXe siècle deux guerres et pas de moindres puisque mondiales, alors
espérons que la folie des hommes ne reprenne pas le dessus. Quant à l'équipe d'enfer elle ne demande qu'à s'agrandir !
Bonne fin de soirée Louis !



jeanpaul76 16/02/2014 19:23


Quand même extraordinaire le monument a résisté avec force aux bombardements, et être témoins du cimetière provisoire pour les enterrer victimes de ces bombardements .


Il m'arrive parfois de lire les noms une liste impressionnante . quant à cette femme le regard vers la mer dommage que son regard soit stoppé par ce grand mur blanc, excuse je ne peux pas garder
ma langue dans la bouche la mienne . 


j'y pense, lors de visites croisiériste je constate que ce monument est particulièrement photographié enfin, plus que le mur blanc .


un reportage excellent de mémoire pour tous ces noms déjà...


Je salue l'équipe je vous souhaite une excellente semaine avec un soleil disons moins de pluie le normand se contente de peu non !

DAN 16/02/2014 19:35



Bonsoir Jean-Paul,
Par le passé cette Victoire voyait sortir ou entrer les spectateurs se rendant au Théâtre, aujourd'hui elle ne regarde qu'un mur blanc quelque peu "volcanique", mais bientôt elle reverra les
spectateurs entrés ou sortir du théâtre puisque celui-ci aura son ouverture de plein pied avec la rue de Paris, ça lui rappellera peut être des souvenirs vas savoir ?
Quant aux croisièristes c'est un peu normal qu'ils photograpient ce monument, car du béton ils en voient beaucoup, mais de tels monument beaucoup moins il faut bien le dire !
Bonne soirée Jean-Paul


 



Jacques 16/02/2014 19:05


Je n'ai rien a rajouter à tout ce qui a été dit mais je voulais juste te féliciter pour cet excellent article qui nous apprend des choses sur ce monument et réveille la mémoire de ce que fût
cette terrible guerre qui pour notre génération fait partie de l'histoire malheureuse de notre ville.


Bonne soirée


Jacques

DAN 16/02/2014 19:10



Bonsoir frangin,
Merci pour l'article, je ne pouvais pas passer à côté du 100e anniversaire du déclanchement de cette guerre sans l'évoquer d'une manière un peu originale avec cette photo du chalet ou plus
tragique le cimetière attenant en 1944.
Bonne soirée Jacques et le bonsoir aussi à Claudine ! 



E.C. 16/02/2014 18:45


Bonsoir Dan,une nouvelle fois,reportage et commentaires émouvants.On s'aperçoit d'ailleurs du pourcentage de morts,du fait de guerre,rien que dans les familles des commentateurs de ce blog,ce qui
est le cas pour vous et pour notre famille aussi.Ces photos inédites,et la manière de les interprêter,nous incite en effet à passer et repasser devant cette grande sculpture.Merci à vous et
Nicé.E.C.

DAN 16/02/2014 18:58



Bonsoir monsieur "C",
Ce monument m'a toujours fasciné du fait déjà qu'il ait pu passer au travers les bombardements, mais plus encore en voyant le nom de mon grand père inscrit dessus. On pense toujours que l'horreur
de cette guerre était une chose lointaine concernant des personnes hors de notre cercle de vie, mais non dans presque chaque famille Française il y a un aïeul qui a trouvé la mort sur ces champs
de batailles, soit, avec plus de chance, en est revenu.
Bonne soirée monsieur "C"



marcopolo76 16/02/2014 18:36


Bonsoir Dan et Nicé


Une page d'histoire bien commentée sur ce superbe monument ...


D'ailleurs, je suis en train de "l'analyser" pour un prochain sujet !


Par contre le cimetière provisoire a t'il été déplacé  par la suite ?


Bonne soirée

DAN 16/02/2014 18:43



Bonsoir Marco,
Merci pour l'article, quant à savoir si le cimetière provisoire a été déplacé oui bien sûr, ainsi que celui du square Saint-Roch. Les dépouilles ont été ensuite inhumé soit dans le cimetière
Saint-Marie, soit dans le cimetière Nord pour les plus grands, ou alors dans les petits cimetières comme celui du prieuré de Graville.
Bonne soirée Marco !



B.O. 16/02/2014 16:00


Magnifique page d'histoire sur ce momument qui marque Le Havre et les yeux des photographes.


 


Rappelez vous ma publication


 


http://photosenimages.over-blog.com/article-armistice-73406074.html


 


Salutations


 

DAN 16/02/2014 16:33



Bonjour Olivier,
Je me souviens de cette photo que j'avais d'ailleurs commenté, elle est symbolique du sacrifice de toute la nation avec ce drapeau, vraiment une bien belle composition, merci Olivier et bonne fin
de soirée. 



otto graf 16/02/2014 15:40


J’ai toujours trouvé ce monument superbe.


Il a du style, de la puissance, de la fierté,  et
une grande force d’évocation patriotique et dynamique. C’est, je crois, très rare.


Cela n’empêche pas de déplorer les hécatombes, les attaques pour rien, les massacres, les
gaz, les torpillages et toutes les horreurs d’une guerre sans pitié. Ni d’y penser.


Ici nous sommes ici en présence d’une Nation.


Otto.

DAN 16/02/2014 16:30



bonjour Otto,
C'est un monument très rare en effet, moi qui parcours la France dans tous les sens je n'en ai jamais vu de tels, et si les noms des morts sur chaque monument sont ceux de la commune où il se
trouve, ils évoquent toujours le sacrifice de tous les soldats Français de 14 quelque soit leur origine. Ce fut sans doute un grand mouvement social qui permit l'érection de ces monuments car
n'oublions-pas qu'il n'y a qu'une seule commune en France à ne pas avoir eu de morts, donc de monument. cela donne une idée de l'immense boucherie que fut cette guerre.
Bonne fin de journée Otto


 



phyll 16/02/2014 15:11


salut mon pote,


bel article et belle série de photos !!!


et comme beaucoup, je m'aperçois que je vois ce monument mais ne le regarde pas !!... en effet, je n'avais jamais vu la représentation de la mort à l'arrière !!!... 


la prochaine fois, je prendrai le temps de mieux l'observer !!


bonne fin de journée poto et à bientôt !!! 

DAN ET NICEPHORE 16/02/2014 16:16



Salut mon pote,
Ce monument est un des premiers que j'ai quelque peu "étudié" car le nom de mon grand père y étant inscrit forcément on s'interroge sur son histoire.
Ah il faudrait qu'on refasse une balade ensemble APN en bandoulière et photographier tout ce qui se présente devant l'objectif, je ne désespère pas de pouvoir, même moins longtemps, en refaire
les beaux jours revenus !
En attendant bonne fin de journée Phyll ! 


 


Salut Phyll, ta remarque est bonne, car on a toujours beaucoup de mal à regarder la mort en face !


Amicalement. NICEPHORE


 



Randonnée et Nature 16/02/2014 14:12


Un bel article pour commémorer les 100 ans de ce triste évènement qui a bousculé la vie de nos ancêtres.
Le cimetière temporaire est émouvant vues les circonstances.
Les maisons du Havre de la dernière CPA ont un petit côté Honfleur !
Amitiés. C&B

DAN 16/02/2014 16:11



Bonjour C&B,
C'est à l'occasion de ces 100 ans que j'ai écris cet article et pour ce qui est de "bousculer"  la vie de nos aïeux leur disparition se fait encore sentir aujourd'hui.
Le Havre, à une certaine époque, était la soeur jumelle de Honfleur qui étaient des ports toutes les deux avec le même type d'habitats, si les bombardements de 44 n'avaient pas tout détruit sans
doute y auraient-ils encore des quariers semblables à ceux d'Honfleur, mais on ne va pas refaire l'histoire n'est-ce pas.
Bonne fin de journée C&B


 



Article sur le monument aux morts 16/02/2014 13:36


Bonjour Dan


C'est souvent avec un pincement au coeur que je regarde les noms inscrits sur ce monument. Ceux qui portent le mien y sont inscrits en nombre. Cette guerre a fauché une génération et a rompu les
traditions qui existaient dans notre ville. Comme une moisson fauchée (par la mort) qui n'a donné aucun fruit...


Pour terminer, je mets en lien un article du site lehavrephotos où est reproduit un ouvrage très rare à trouver sur le monument aux morts et où toutes les sculptures sont expliquées en détail.


Bon dimanche


 


 


 


 


 


 


 

DAN et NICEPHORE 16/02/2014 14:07



Bonjour Jean-Michel,
Mon nom, celui de mon grand père paternel, est aussi inscrit sur ce monument et combien de havrais peuvent en dire autant hélas, comme le dit la chanson de Craonne : C'est à Craonne sur le
plateau
Qu'on doit laisser sa peau, Car nous sommes tous condamnés, Nous sommes les sacrifiés. Elles résument bien ce que fut cette sale guerre.
Je connais le livre dont tu parles et c'est notre ami geo qui m'avait mis sur sa piste je le remercie ici c'est grâce à lui que je l'ai trouvé.
Bonne journée Jean-Michel !


 


Pour compléter ces propos, je ne peux m'enpêcher de citer Prévert :


Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang


Amicalement NICEPHORE






Mousse 16/02/2014 12:57


Bonjour cher Dan,
Un très beau reportage historique, de très jolies photos.
Je trouve que tu as encore fait un travail remarquable comme toujours.
A l'avenir, je prêterai plus d'attention à ces monuments.
On passe et on repasse sans rien voir.
Il y en a beaucoup aussi dans Bruxelles, tu m'ouvres les yeux.
Bon dimanche et mes amitiés.

DAN 16/02/2014 13:04



Bonjour Mousse,Eh oui, bien souvent, et surtout quand on passe devant tous les jours, ne prêtons nous pas attention à ce qui nous entoure, il faut être un "touriste" pour remarquer ces choses là,
alors il faut savoir parfois arpenter nos rues familières avec un regard "touristique", on a tout à y gagner. N'empêche, j'espère qu'un jour tu regarderas ce monument avec un regard touristique !

Bon dimanche Chère Mousse 



Françoise.B 16/02/2014 12:21


Bonjour DAN, nous voilà encore enrichis aujourd'hui avec ces images émouvantes. et comme la description et l'analyse que tu en fais, nous le montrent, on regarde ce monument d'un oeil nouveau.
C'est vrai que lorsque l'on traverse la place Gambetta, surtout si le temps est gris et venteux, on ne s'attarde pas à regarder cette masse imposante. Et pourtant ce monument aux morts célèbre la
victoire. On peut donc chasser la tristesse et le regarder avec fierté. En plus c'est le plus grand de France ! c'est bien de le savoir. La prochaine fois je m'arrêterai pour mieux l'examiner,
grâce à toi. Bonne journée ensoleillée (à Rouen).

DAN 16/02/2014 12:30



Bonjour Françoise,
C'est exactement un des buts que je me suis fixé en faisant ce blog, à savoir proposer un regard différent des rues, bâtiments, statues et bien entendu monuments comme celui-ci, le tout est de se
promener dans la ville en l'ayant en tête, et je pense que c'est ce que tu feras lors de ta prochaine visite, alors bonne "future" promenade Françoise et bon dimanche où ici, c'est complètement
ensoleillé aussi



Gédé 16/02/2014 11:03


Bonjour,


Encore une page de l'histoire havraise ouverte et remarquablement illustrée par des photos rares.


J'ai lu quelque part que ce monument était le plus grand de France. C'est vrai ?


Bon dimanche

DAN 16/02/2014 11:07



Bonjour Gédé,
Merci pour mon article, quant à la grandeur du monument c'est exact c'est le plus grand de France, et sans doute le plus lourd évidemment, c'est sans doute une des raisons de sa résistance face
aux souffles destructeurs des bombes tombées alentours !
Bon dimanche Gédé ! 



Nicolas 16/02/2014 10:24


Bonjour Dan,


Comme toujours, un article passionnant avec des photos très intéressantes!


Sur ce monument, je trouve dommage qu'après l'annexion des communes voisines du Havre, le noms des combattants "mort pour la France" ne soient pas rajoutés. C'est le cas de mon arrière-grand père
originaire de Sanvic, son nom figure sur la plaque commémorative située dans l'église de Sanvic.


Bon dimanche à vous

DAN 16/02/2014 10:35



Bonjour Nicolas,
Lors de la conception de ce monument Sanvic n'était pas encore rattaché au Havre, donc il était difficile de faire des "rajouts" aux noms déjà inscrits, cela aurait pu se faire comme l'a été les
rajouts des combattants de la deuxième guerre mondiale, mais, et ce n'est que mon point de vue, si l'on avait complété la liste des morts des communes voisines, depuis annexées, qu'en serait-il
advenu des plaques commémoratives déjà en place dans ces communes ?
De plus cela aurait fait l'impression d'un "oubli" si ces noms avaient été rajoutées sur ce monument. Je ne vous livre ici que mon impression et non la raison véritable pourquoi ces noms n'ont
pas été ajoutés ici.
Bon dimanche Nicolas


 



tce76 16/02/2014 09:51


Encore un billet riche d'enseignement.


Le chalet est inimaginable.


Quant à tes photos anciennes et le cimetière à proximité, c'est tout simplement impressionnant.


Bon dimanche DAN.

DAN 16/02/2014 10:03



Bonjour Thierry,
Je lis actuellement le livre de Max Bengtsson "un été 44" où il évoque ce cimetière place Gambetta, c'était vraiment l'incompréhension pour les havrais de cette époque ces bombardements, et cet
endroit ainsi que le square Saint-Roch a servi de cimetière en attendant de faire le nécessaire dans les cimetières périphériques havrais.
Bon dimanche Thierry !



boboce 16/02/2014 09:35


Salut DAN


 


Je passe de temps en temps devant, je lis les noms mais je ne me suis jamais vraiment attardé sur la sculpture.


Après les bombardements, les Havrais on certainement cru à un miracle de voir le monument encore debout alors qu'il n'y a plus rien autour. Les hérétiques devaient être nombreux.


Bel article, les documents ne doivent pas manquer sur ce sujet.


Bonne semaine


A+

DAN 16/02/2014 09:52



Bonjour boboce,
Il faut dire que ce monument est "costaud" c'est le moins que l'on puisse dire, et que de ce fait il a bien résisté aux souffles des bombes, mais si l'une était tombée dessus il aurait souffert
comme tout ce qui était alentour.
Les documents ne manquent pas à propos de ce mémorial, mais peu le montrent avec ce "chalet" où graveurs et sculpteur étaient à l'abri pour effectuer leur travail. S'il n'y avait pas eu la photo
de P. Alinand je n'aurais pas fait cet article !
Bon dimanche boboce 


 



mathieu 16/02/2014 08:17


Bonjour DAN, toujours aussi riche ton blog! Tu sais nous faire voir les choses sous un autre angle, avec précision rappeler l'histoire de chaque recoin de la ville !!! Je voudrais savoir si je
peux recourir à tes "lumières", en effet, j'ai pour projet  d'écrire un texte d'une quinzaine de pages qui contient des passages historiques portant sur des personnages havrais du 17e et du
18e siècle, je suis parti du fait que leurs noms identifiaient des rues du Havre sur lesquelles je me suis rendu. Bref, si tu es d'accord j'aimerais correspondre avec toi, t'envoyer mon projet et
avoir ton avis critique et tes commentaires dessus. Merci d'avance, Mathieu.

DAN 16/02/2014 09:18



Bonjour Mathieu,
Merci pour mon blog toi qui a assisté à sa naissance
Bien sûr c'est avec plaisir que je correspondrais avec toi, je pense que tu connais mon adresse mail sinon il y a un formulaire de contact en bas de chaque article.
En en évoquant nos futurs contacts je pense qu'un contact réel, comme on a pu en faire par le passé, est encore plus profitable, alors si nos deux emploi du temps le permettent ce premier contact
pourrait se faire de visu qu'en penses-tu ?
Alors à bientôt peut être et bon dimanche Mathieu 



buddy2259 16/02/2014 03:38


Le monument de la victoire, le symbole emblèmatique de la place Gambetta et de la ville du Havre superbement raconté aujourd'hui par votre reportage.


Cette sculpture qu'a réalisé Pierre-Marie Poisson est vraiment splendide et je pense qu'après avoir découvert grâce à vous son histoire à travers ses photos émouvantes je regarderai
dorénavant ce monument d'un autre oeil en passant à coté.


Bon dimanche Dan et Nicéphore...! )

DAN 16/02/2014 09:12



Bonjour Buddy,
C'est un des rares monuments de la première guerre mondiale dédié à la Victoire et non aux seuls sacrifices des soldats, d'ailleurs, si tu remarques bien, les noms de ces derniers ne figurent
qu'à l'arrière du monument et non en façade comme la plupart des autres monuments Français. cela en fait un monument "à part" tout comme il l'est aussi de part sa taille !
Bon dimanche Buddy !