Le prolongement du Bld François 1er (C-3 & D-3 sur plan)

Publié le par DAN

1944, le secteur sud du quartier Saint Vincent, souffre des ravages de la guerre. A la reconstruction, on décide de prolonger le boulevard François 1er vers le nord, jusqu'à la rue Frédéric Bellanger*. Tous ces travaux donneront une nouvelle physionomie à cette partie de la ville.

Le plan et les photos vous expliqueront mieux que des mots cette transition entre l'avant guerre et aujourd'hui.

* auparavant il s'arrêtait à hauteur de l'avenue Foch


Prolongement F 1er (3)Photo prise à partir de l'avenue Foch juste après la guerre. Seul repère dans ce "paysage" le clocher de l'église saint Vincent à droite.



Prolongement F 1er (5)Le même endroit en 2010.



Prolongement F 1er (14)En vert, le prolongement du boulevard François 1er sur un plan d'avant guerre.

(il n'est pas tenu compte, ici, du décalage vers le nord que subira l'avenue Foch lors de la reconstruction)


 


Prolongement F 1er (9)Les baraques de chantiers pendant la reconstruction, le boulevard n'est pas encore complètement prolongé.



Prolongement F 1er (12)Doucement, le quartier prend sa physionomie actuelle.


 

Prolongement F 1er (1)Le prolongement du boulevard François 1er en 2010, vu de l'immeuble sud de la porte océane.

 

__________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

 


Commenter cet article

1er quartier 30/05/2016 19:23

on ne peut trouver des archives du camp provisoire françois 1er laisser par l'armée américaine, de 1946 a 1961

Julien 07/01/2012 12:35


Merci Dan !


C'est vraiment impréssionnant. Comme si le moindre coup de pelle pouvait "matérialiser" la catastrophe.

Dan 07/06/2016 16:00

Bonjour,
Beaucoup d’ouvrages sur le Havre évoquent le camp provisoire François 1er, notamment ceux de Max Bengtsson et Gilbert Betton : « Le Perry » aux éditions de l’Estuaire, et « Centre historique du Havre », de Bengtsson et Betton.
Avec ces deux livres on connait un peu plus ce camp, toutefois rien n’interdit de faire des recherches aux archives municipales, où là on peut demander à consulter tout ce qui a été écrit à ce sujet.
Très bonne journée.

DAN 07/01/2012 12:44



Bonjour Julien. A chaque trou creusé au Havre, j'essaie d'y retrouvé les traces de notre ville telle qu'elle était  par le passé. Ici avec le reconstruction ce n'est guère facile, par contre
là où ça n'a pas été bombardé c'est plus facile dans la mesure ou tout n'a pas été déblayé, car dans ces cas là il ne reste que le substrat du sol primitif, c'est à dire bien souvent de la vase
imbibée d'eau, d'où aussi la difficulté des travaux du tramway qui ont souvent été confrontés à ce problème. Mais je m'égare et risque d'être trop long dans ma réponse bavard comme je suis, alors
bonne fin de semaine Julien ! 



Julien 06/01/2012 21:37


Merci Dan !


J'avoue les photos de l'avenue Foch pendant les traveaux du Tramway m'intriguent... Serait il possible de les voir ?


Bonne soirée,


 


Julien


 

DAN 06/01/2012 22:44



Bonsoir Julien
Pas de problème, les désirs de mes lecteurs sont des ordres , voici donc une des photos des
travaux dans l'avenue Foch où j'ai indiqué les différents niveaux de strates. Évidemment en "vrai" c'est beaucoup plus lisible, mais cette photo nous permet de nous en faire une assez bonne
idée.

Bonne fin de soirée Julien !



Julien 06/01/2012 19:27


Je ne sais si les commentateurs qui parlaient des GMC truck avaient la présence d'un soldat amérain, a gauche de l'arbre sur la petite butte

DAN 06/01/2012 20:23



Bravo Julien, voila un coup d'œil pertinent, je voyais bien un personnage sur la gauche, mais je n'avais pas fait attention à sa tenue qui est celle d'un soldat américain, voila qui méritait
d'être souligné !
Encore bravo et bonne soirée Julien ! 



Julien 06/01/2012 19:09


Bonsoir Dan !


Le plus "perturbant dans cette serie de photo est de remarquer le dénivelé dû aux gravas entre l'ancien et le nouveau Havre. Comme deux mondes qui se chevauchent.


Le plus frappant est la petite pente de la rue Cousture (toujours elle :)) et sur la gauche au niveau de la station esso, la rue Béranger pour aller vers la plage. et le vieil immeuble au coin
des rues Béranger et Champlain...


Je n'en ai pas connaissance, mais arrive t'il que durant des traveaux, les ouvriers tombent sur des fondations ? outre celle du theatre lors de la contruction Volcan ?


Bonne soirée


Julien


 

DAN 06/01/2012 20:19



Bonsoir Julien.
Auguste Perret en reconstruisant le Havre a "étalé" les divers gravas de la ville bombardée afin de rehaussé les rues et chaussées, protégeant par la même nos artères des possibles inondations
qui se produisaient régulièrement  lors des grandes marées d'équinoxe. Le dénivelé le plus frappant est celui de la rue Durécu, où les habitant pour se rendre dans leur "rez-de-chaussé"
descendent quelques marches , comme on peut le voir sur cette photo :



En effet il arrive qu'en creusant le sol du Havre on retrouve quelques fondations d'anciens bâtiment ou alors, et cela est arrivé lors de la construction du nouveau commissariat, d'une bombe de
la guerre.
Le plus pénible est de se retrouver avec des restes humains comme cela s'est produit non loin du bassin du Roi. Notre sol est chargé d'histoire si l'on peut employer cette expression.
lors des travaux du tramway j'ai pu ainsi photographier en plusieurs endroits  le niveau des rues d'avant guerre notamment avenue Foch. Notre histoire s'est écrit par les bombardements dans
le ciel et dans le sol par ses conséquences  !
Bonne soirée Julien.



ships-lover 18/09/2011 19:28



Ah voila un coin interessant de mon quartier, on voit nettement l'église avant et aprés guerre toujours debout voila une parti de l'histoire a conserver. et bien evidement toujours un meme point
de vue. Quel courage pour aller grimper la haut.



DAN 18/09/2011 19:55



Salut ships-lover. Non non, ce n'est pas du courage, tout juste de la curiosité (qui me ferais faire beaucoup de choses il est vrai). Mais ici mes photos permettent
de situer les changements intervenus dans ce quartier, et les vues prises de haut sont toujours préférables dans ces cas là.
Bonne soirée Ships-lover !



tce76 13/03/2011 17:35



Super le tracé vert sur la vielle carte.



DAN 13/03/2011 17:44



Salut Thierry. Comme l'on dit, un petit dessin vaut mieux qu'un long discours, ici c'est la même chose, on voit d'un seul coup d'œil ce que ce nouveau tracé a
remplacé dans cette partie de la ville !


Bonne soirée Thierry ! 



jps 05/03/2011 18:27



c'est en relisant les commentaires que j'ai constaté avec effroi l'inexistence de mon passage écrit..voilà qui est fait. Lu, relu et digéré non sans délectation..vivement dimanche..


amitiés aplemontoises..



DAN 05/03/2011 18:49



Bonsoir JP. Et bien voila c'est fait et là tu n'as pas à reconnaitre la rue, son nom est écrit clairement.


Bon dimanche au chaud encore !


Amités Liardesque ! 



Papy Scham 04/03/2011 19:54



C'est toujours avec grand plaisir que je dévore tes reportages.


Excellent week-end.


 



DAN 04/03/2011 20:02



Bonsoir Papy Scham. C'est sympa de venir sur le blog, et comme tu as des grosses faims j'essaierai toujours de te rassasié


Bon week-end aussi Papy Scham !



Claude 04/03/2011 00:09



Bonsoir Dan,


C'est toujours avec beaucoup d'intérêt que je prends connaissance de tes sujets où on peut se rendre compte de ce qu'était la topographie de certains lieux
avant et maintenant comme ici ce prolongement du Boulevard. Pour ma part je pensais qu'il en avait toujours été ainsi ( à vrai dire je ne m'étais jamais posé la question ) .


J'ai lu dans plusieurs commentaires que ce prolongement était un peu considéré comme un "cul de sac"  sans utilité...!!


Crois moi il va la trouver son utilité dans le cadre de la refonte complète du plan de circulation à cause de quoi, du tramway bien sûr..!!


Puisque toute circulation automobile sera interdite sur le blvd Maritime dans la partie comprise entre le carrefour en cours de travaux (qui de
Rond-Point devient carrefour à feux) et la Porte Océane et même au-delà et que le débouché de l'Avenue Foch vers la plage sera lui aussi réservé exclusivement au "tramway".


De ce fait ce prolongement du Blvd François 1er va devenir par la force des choses très fréquenté puisque ce sera le seul axe permettant de rallier le centre
ville et le port vers le bord de mer et Sainte Adresse via la rue Frédéric Bellanger et vice versa.


Beaux encombrements en perspective...rançon du "progrès" selon certains... personnellement je ne suis pas de cet avis.


A bientôt.


 



DAN ET NICEPHORE 04/03/2011 09:01



Bonjour Claude. Jusqu'à ces derniers temps on peu considérer que ce bld était un cul de sac effectivement. Mais ta juste réflexion, à propos de la refonte de la
circulation dans ce coin, remet ce bld en premier plan.


Je n'avais pas pensé à ce aspect des choses concernant l'aménagement de tout ce secteur pour l'arrivée du tramway. Sans doute va-ton avoir une façade maritime des
plus agréable avec les aménagements en cours, mais la circulation automobile risque fort, comme tu le dis, d'être encombré à l'avenir autour du bld. Nos concitoyens commencent à s'habituer aux
difficultés de circulation en ce moment, mais il ne faudrait pas que cet "entrainement" à rechercher le meilleurs parcours en ville ne devienne permanent.
Rançon du progrès dis tu également, mais qui va la payer ?


Bonne journée à vous deux  ! 


Bonsoir Claude et Nelly,


Je ne suis pas certain que ces changements qu'on nous impose, soient une initiative heureuse ! Le havre, cité ou l'on circulait correctement va devenir un casse-tête
automobile comme la plupart des villes du monde. Mais il faut sacrifier à la mode du dieu tram dont on reviendra quand on s'apercevra des inconvénients de ce moyen de transport, pas vraiment
révolutionnaire puisque centenaire !


Bonne soirée. NICEPHORE



GL 02/03/2011 22:01



Voilà encore un travail de qualité pour montrer l'évolution de notre porte océane.



DAN 02/03/2011 23:25



Bonsoir GL. Merci pour ton appréciation l'ami, question travail de qualité tu as su en faire preuve avec ta dernière série entre autre, on attends tous la prochaine
maintenant !


Bonne fin de soirée GL !



Jeff 02/03/2011 00:02



Superbes photographies. et encore un interessant billet sur LH d'avant et d'ajd'hui. Sur la première image on aperçoit des camions Gmc cckw de l'US army. Dans les années 50's on en voyait
beaucoup circuler, ils étaient utilisés par les entreprises de construction, sur les chantiers avec les 6 roues motrices il était difficile de les embourber. Maintenant devenus véhicules
historiques on les voit sur les côtes du Calvados et de la Manche à l'occasion des commémorations du 6 juin ou encore sur les terrains d'aviation lors de meetings aériens comme chaque année à La
Ferté Alais sur l'aérodrome Jean Salis (le premier dimanche du mois de juin). Les troupes US ont participé à la remise en route du port, au rétablissement des liaisons télégraphiques et
téléphoniques, au déblaiement des ruines, traçage des rues. Combien de temps l'armée américaine est-elle restée présente sur le secteur du Havre, sur le port et dans les camps des cigarettes
?  Bonne soirée Dan.



DAN 02/03/2011 07:51



Bonjour Jeff. Dans ma jeunesse, là où j'habitais, une ou deux fois par an s'installait les forains avec manèges et baraques, tous avaient ce GMC pour tracter leur
matériel. Devant la pénurie de fabrication Française cet engin a beaucoup été employé en France après la guerre. Ils ont rendu de signalés service à bon nombre de professions, aussi bien dans le
bâtiment, les transports bien entendu, et les ponts-et-chaussées entre autres.


Et à propos du temps qu'est resté l'armée Américaine au Havre il y a, sur la jetée du sémaphore, une stèle où sont gravé les dates et le nombre d'américains passés
par le Havre, la voici :





Bonne journée Feff !  



panamephotos 01/03/2011 21:02



Chapeau bas quel boulot historique que vous faites a vous deux


Bravo vraiment



DAN 01/03/2011 22:28



Bonsoir panamphotos. Ça fait plaisir de recevoir des commentaires comme le vôtre, tenir un blog comme celui-ci est un vrai travail, et bénévole qui plus est, alors
un petit encouragement de temps à autre n'est pas pour me déplaire !


Merci et bonne fin de soirée ! 



B.O. 28/02/2011 21:12



AVANT cet article : c'était du bon travail.


APRES: le travail est toujours excellent.


Encore un partage historique concernant notre ville. Merci.



DAN 28/02/2011 23:00



Bonsoir Olivier. Merci beaucoup, j'essaie toujours avant comme après de faire du bon travail !


Bonne fin de soirée "cher maitre " !  



Mousse 28/02/2011 20:29



Je te remercie, cela serait avec grand plaisir.


J'y suis allée, il y a très longtemps, mais j'y retournerai.


Bonne soirée.


Amitiés.



DAN 28/02/2011 22:50



J'ose dire : à bientôt alors ? 


Bonne fin de soirée Mousse !



Mousse 28/02/2011 19:24



Les photos parlent d'elles-mêmes, pas besoin de longs discours.


Quel changement, mais la nouvelle avenue ne me déplait pas, ils ont fait cela intelligemment et c'est agréable à l'oeil.


Ton travail est remarquable, je t'en remercie.


En venant chez toi, j'apprends à connaître ta ville.


Bonne semaine, amitiés.



DAN 28/02/2011 19:32



Bonsoir Mousse. Peut être un jour viendras-tu au Havre nous faire une petite visite, qui sait, je pourrai ainsi te servir de guide comme je le fais parfois pour un
de tes compatriotes travaillant en France.


Je pourrai ainsi te monter quelques coins de la ville dont je parle dans mes articles comme ce boulevard François 1er  !


Très agréable soirée mousse !



François 28/02/2011 09:00



Merci pour ces photos inédites !


Mais quelle tristesse toutes ces destructions d'un univers villageois paisible maintenant remplacé par une quatre voies urbaine à la vitesse à peine adoucie par des ralentisseurs et battue
par les vents. Heureusement, on peut retrouver l'atmosphère de l'époque autour de l'église Saint-Vincent. En 1980, dans la rue du docteur Cousture, j'avais retrouvé un dictionnaire Larousse de
1904 rempli de dessins de son propriétaire. J'aime à imaginer qu'il a connu ce quartier avant la catastrophe.



DAN 28/02/2011 09:18



Bonjour François. Oui, quelle tristesse, quand on songe à ce que c'était. Aujourd'hui il faut que les autos puissent passer partout, donc à l'époque de la
reconstruction il était nécessaire aux yeux des contemporains, d'élargir ces rues et voies d'accès pour faciliter la circulation. Mais voila, en faisant cela ils ont dénaturer ce qui faisait le
charme d'une ville, avec ses petites rues ses commerces etc.
Ne regrettons pas ce qui a été fait car de nos jours on s'aperçoit qu'il faut redonner plus de place aux piétons, et que le tramway va dans ce sens. Chaque époque
chaque période s'adapte aux conditions sociales de la vie de ceux qui la font .
Moi aussi j'aime à imaginer ce qu'a connu nos prédécesseurs, peut être regrettaient-ils eux aussi  quelques actions ou conditions de vie du passé ? Va savoir



Bonne journée François !



Pierre 28/02/2011 08:16



Je trouve la première photos extraordinaire. Le changement de la reconstruction reste impressionnante. Merci pour ces diverses explications.



DAN 28/02/2011 08:32



Bonjour Pierre. Nous nous sommes baladé ici avec l'ami Phyll, et sur place on n'imagine pas ce qu'a été ce quartier après les bombardements. Comme tu dis, la
première photo est très impressionnante, de quoi décourager n'importe quel personne face au travail de reconstruction qu'il y avait à faire, mais nos parents ont su relever leurs manches et se
mettre au travail.


Bonne journée Pierre !



Binchy 27/02/2011 21:00



On voit bien l'évolution. Excellent reportage. Je te souhaite une agréable soirée et une très bonne semaine.


Amicalement.



DAN 27/02/2011 22:02



Bonsoir binchy. Merci pour le travail que j'ai fait, et agréable soirée et semaine à vous aussi binchy !



jeanpaul76 27/02/2011 18:09



Bonjour les amis


La première photo m'interpelle la présence de cet homme digne soigné qui avance inlassablement dans un endroit qui lui était familier mais, il en fut autrement par une guerre stupide et deuxième
point la maison en partie détruite avec sa façade en colombage contraste avec la photo 2


Encore une cartographie d'une partie de notre ville connue de tous et passage obligé pour accéder à la mer plutôt la plage vous avez fait encore un excellent travail


Bonne soirée



DAN 27/02/2011 22:00



Bonsoir jean-Paul. Cet homme isolé résume à lui seul le sentiment que l'on devait éprouvé à cette époque où le calme était revenu. La maison détruite avec les
colombages était un garage.
Beaucoup de havrais passent par ici pour se rendre à la plage, combien se souvienne de la physionomie qu'avait ce quartier ?


Merci pour le boulot l'ami et à bientôt !



eva baila 27/02/2011 17:39



Auparavant, c'était quand même un peu la campagne... Maintenant plus du tout ! Mais c'est sans doute le cas de beaucoup de villes de nos jours, même si elles n'ont pas subi les ravages des
bombardements. Bonne fin de dimanche Dan.



DAN 27/02/2011 21:45



Bonsoir eva. Sans être franchement la campagne, ce coin de ville était très résidentiel avec de belles maisons, des arbres et quelques commerces. Ici, comme
ailleurs, la guerre a accéléré le processus de modernisation. D'aucun préfère l'aspect du quartier de nos jours, je dois faire partie des nostalgiques qui regrettent les temps anciens, mais on
avance  pas avec de tels sentiments, aussi faut-il tout simplement vivre avec et voir  le bon coté des choses  qu'il y a dans tout changement.
Bonne fin de soirée Éva !



marcopolo76 27/02/2011 16:08



Salut Dan


c'est avec plaisir que j'ai suivi grace à toi l'évolution de ce quartier ravagé durant la seconde guerre mondiale....


Je pense que le nouveau tracé prévu avec le tramway va donner un peu plus de dynamisme à cet artère qui aboutit au nord vers la plage et au sud vers le port deux sites intéressants ...!


Dans l'avenir Phyll devra faire un peu plus attention pour traverser le boulevard .!


A bientôt


Marco



DAN 27/02/2011 21:39



Bonsoir Marco. Le tramway passera non loin de cette partie du boulevard François 1er, et forcément changera un peu la donne sociale et commerciale de ce coin de
ville. mais attendons de voir comment les choses évolueront à l'avenir pour en tirer des conclusions.


Quant à Phyll sa prudence légendaire le met à l'abri d'incidents de ce genre.
Bonne fin de soirée marco !  



Damien 27/02/2011 15:23



Encore un bien beau billet, parfaitement illustré.


De plus, tes réponses aux différents commentaires le complètent parfaitement... Comme tu l'as souligné, le boulevard François Ier ne correspond au départ qu'au tracé et au comblement des
remparts. Il n'a aucune vocation urbanistique.


Différents projets ont été étudiés au fil du temps pour améliorer ou aménager ce curieux boulevard. Le manque de moyens, l'ampleur du projet ou tout simplement après guerre, la nécessité
d'utiliser le peu de logements qui restaient encore, les auront sans doute rendus caduques.


En lien, je te remets un article que j'avais publié sur un exemple de projet non abouti, pour couper un peu ce boulevard. Toi, tu le connais, mais tes lecteurs peut-être pas : http://lehavredavant.canalblog.com


Bon dimanche Dan.



DAN 27/02/2011 21:02



Bonsoir Damien. Je me souviens de ton billet à ce sujet. C'est un projet qui aurait eu de l'allure à n'en pas douter, mais comme je te l'avais souligné lors de cette
parution, je me demande ce qui serait serait resté de ce boulevard après 1944 ? La suite nous a montré  que le projet de casino s'est concrétisé avec celui de Frascati ou simplement de celui
appelé Marie-Christine. Il n'empêche que là où il aurait dû se situer il aurait fait un "tabac" dans la fin du XIX début XXe siècle.
Quant au boulevard lui même, quand on songe à ce qu'était le Bld de Strasbourg devenu avenue Foch, avec ses maisons de prestige, nul doute la aussi que cela aurait
attiré les touristes.
Bonne fin de soirée damien !



Fred (Isai-LeHavre) 27/02/2011 13:36



Mais je ne sais plus où, peut être sur le blog de Geo ou bien dans un bouquin, j'ai lu que cette fin de boulevard devait être le point de départ d'une pénétrante montant sur Sanvic et reliant
ainsi Mont-Gaillard. Une catastrophe évitée...



DAN 27/02/2011 15:16



Alors là, je ne connaissais pas ce projet, c'est fort possible qu'il ait été étudié, mais ne le connaissant pas je ne peux en parler.
C'est vrai que si ça avait été fait cela aurait été une très mauvaise chose en tous cas .
Bonne journée Fred ! 



Fred (Isai-LeHavre) 27/02/2011 13:14



Merci Dan pour te pencher sur cette artère. Je livre ici une opinion personnelle sans volonté aucune de blesser les riverains.


Le boulevard François 1er est d'un point de vue urbanistique un ratage sur toute sa longueur : il ne fonctionne pas. Ni côté avant-port où il est trop grand et ne débouche sur pas grand chose
(l'ancien terminal d'Irlande), ni du côté étudié dans cet article.


Imposé par les autorité locales au moment de la reconstruction, l'équipe de Perret a dû s'en accomoder, d'où le fait qu'il traverse très maladroitement l'ensemble de la porte océane, sa diagonale
rendant l'espace immense entre les deux rives. Plus bas, il met fin à la structure octogonale axée sur le bassin du commerce, ce qui explique sa rive droite (dans le sens sud-nord) tout en
redants et bordée d'immeubles chics, et sa rive gauche rectiligne fermée par d'austères HLM (austères de ce côté, plus sympathiques sur leur façade ouest).


Perret ne voulait pas de ce boulevard, qui faisait nécessairement frontière entre les chantiers navals et le reste de la ville. La partie septentrionale décrite ici souffre du même handicap
(garages et station service face aux immeubles d'habitation).


Il n'est cependant pas sûr que ce boulevard fonctionnait mieux avant-guerre. La proximité du port et des chantiers le rendant peu sûr, du moins du point de vue de la bourgoisie du centre. Une
artère déjà artificielle héritée de la fin du 19ème...



DAN 27/02/2011 13:29



Bonjour Fred. Le boulevard résulte de la démolition des ramparts, il n'a donc pas vraiment été étudié comme une artère reliant deux parties distinctes. Il faisait la
séparation entre les vieilles maisons du centre du Havre et la quartier que nous appelons aujoud'hui du "PERREY", où les baraquements étaient nombreux du fait que c'était une zone militaire où il
était inerdit de construire en dur.
A la reconstruction il aurait pu en effet mieux concevoir ce prolongement du bld François 1er. Le fait de n'avoir pas voulu renconstuire dans le prolongement de ce
qu'a fait Perret, est une erreur. Aujourd'hui cette partie du boulevard est sans cohérence, aucun commerce ou presque, et ce cul de sac coté nord quii ne débouche pas sur une grande
rue.
Bref, en ces temps de reconstruction ont-ils pensé qu'il serait plus facile de faire ce prolongement plutôt que d'imbriquer habitats anciens et modernes comme on
peut le voir sur les rues Bellanger et Beranger actuellement ?
Ce prolongement était sans doute un compromis entre les deux solutions.
Bon dimanche fred.



brigitte 27/02/2011 13:10



bonjour DAN c'est très intéressant , merci pour le partage Bises Brigitte



DAN 27/02/2011 13:15



Bonjour Brigitte. Merci beaucoup, les commentaires sont toujours les bienvenus et la récompense pour un travail de bénévole comme ici.
Bon dimanche Brigitte !



Otto Graf 27/02/2011 11:54



J'ai toujours regretté personnellement que ce grand boulevard se termine un peu en cul de sac. Il eut été heureux qu'il  aille jusqu'à la mer dans une courbe vers la gauche, par exemple.


Evidemment....il y avait déjà assez à reconstruire sans avoir encore à démolir. Ce n'est que très longtemps après que l'on peut avoir ce regret...



DAN 27/02/2011 12:36



Bonjour Otto Graf. Le boulevard se terminant en cul de sac à attisé ma curiosité, il y a de ça bien des années. Avec ce blog et les photos que j'ai pu acquérir ou
que l'on m'a confié, j'ai pu avoir une partie de la réponse. Ne restait qu'a trouver les archives qui relataient ce fait.
Pour le Bld François 1er, il aurait pu, en effet, opérer une courbe pour rejoindre le boulevard Albert 1er. C'est une hypothèse que je n'avais pas envisagé, mais
comme vous le souligner cela aurait encore fait des logements en moins à une époque où l'on en manquait cruellement. Il n'est qu'à voir les immeubles en face le débouché de l'avenue Foch, qui
n'ont été rasé que dans les années 70, à un moment où les logements étaient plus nombreux justement.


Bon dimanche Otto Graf !



trackfin 27/02/2011 11:52



Aux dernières vacances votre ville nous a bien plu mais ce sont les bateaux qui font rêver les continentaux que nous sommes.



DAN 27/02/2011 12:22



Bonjour Trackfin. Le Havre sans son port ne serait plus le havre, alors que vous ayez apprécie notre ville et son port  nous ravi. Bon nombre de Havrais vont
tous les dimanches regarder entrer ou sortir les bateaux, c'est un spectacle dont on ne se lasse pas, alors nous comprenons d'autant mieux les visiteurs qui font de même.
Peut être reviendrez vous ici au Havre, dans ce cas je serai ravi de vous servir de guide.


Bon dimanche trafckin !



pere cantoche 27/02/2011 11:46



Mon grand-père qui habitait Passage Eichoff qui figure sur le plan s'est occupé de la comptabilité de l'école Beaupel une fois retraité...



DAN 27/02/2011 12:13



Re-Thierry.
Voila déjà un début de réponse pour jeanmi, qui signalait qu'il ne devait plus en rester beaucoup de traces de cette école, je suis sûr qu'en cherchant plus
profondément on finirait par trouver photos et archives de cet établissement scolaire. En tous cas ton témoignage en est une première pierre.
A la revoyure Thierry ! 



boboce 27/02/2011 11:02



Encore un quartier qui a bougé et qui continue de bouger, car le tram passe pas très loin je crois.


Je préfère les vieilles photos au cartes postales, car certainement unique et avec une ambiance plus naturelle.


Et comme disait Jacques Martin, bon dimanche sous vos applaudissements.


A+



DAN 27/02/2011 11:14



Salut Boboce. Le tramway passera avenue Foch effectivement, donc pas très loin de l'endroit décrit dans cet article. Dans la prise de vue pour faire une carte
postale le photographe s'arrange pour que l'on ne voit que ce qui est joli, à la différence d'autres photos faite pour relater un évènement précis. C'est aussi la différence entre une photo
artistique et une photo de journaliste.


Et bien bon dimanche également. "Est-ce que ton papa est dans la salle  ? "



pere cantoche 27/02/2011 10:26



C'est mon quartier, Dan, là, en plein dans le mille... sur les photos en dessous du plan ( sauf celle en noir et blanc ) tu pourrais me voir te faire de grands signes amicaux de mon balcon.


Sur ton plan, j'ignorais que la rue Guillemard démarrait du rond-point actuel au bout de l'avenue Foch. Faut qu'on discute de tout ça autour d'un godet un de ces jours...



DAN 27/02/2011 10:35



Salut père cantoche. Eh oui, en plein dedans comme tu dis, j'ai beau regarder je ne te vois pas agiter la main sur la photo, qu'à cela ne tienne, on pourra s'en
serrer 5 dans un troquet bientôt su tu veux.
Pour la rue Guillemard, cette portion longeant le boulevard Albert 1er a été rebaptiser rue Champlain, mais comme présentement je ne suis pas chez moi je ne saurais
te dire en qu'elle année, n'ayant pas tout sous la main pour répondre.
Bon dimanche Thierry et à bientôt !


PS : Thiérry, cette portion de la rue Guillemard  a été débaptisée en 1936, au profit de la rue Champlain, toujours ainsi nommée
aujourd'hui !


 



jeanmi52@hotmail.com 27/02/2011 09:54



Bonjour


Merci pour les photos. il y a toujours à apprendre. Sur le plan, je remarquai l'existence, dans le secteur, d'une école libre Beaupel. Elle a dû laisser peu de traces dans les mémoires.


Le secteur du boulevard François Premier avant-guerre ne semble pas avoir beaucoup intéressé les éditeurs de cartes postales ou les photographes.  Au plaisir d'en voir un jour
sur votre site. Amitiés.



DAN 27/02/2011 10:08



Bonjour Jeanmi. Il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce secteur, quant aux écoles vous aurez pu remarquer qu'il y en avait
beaucoup dans ce secteur. Je dois préciser qu'il s'agit d'un plan du début du XXe siècle.  Quant à l'école libre Baupel, peut être faudrait-il rechercher aux archives municipales
l'historique de cet établissement. En tous cas ici elle était  en plein dans la zone bombardée.
Il existe quelques cartes postales de ce quartier, notamment concernant la rue du docteur Cousture, celle face à l'église saint
Vincent,  sinon ce ne sont que des photographies prise par des amateurs, et là ça devient plus rare.
Bonne journée Jeanmi  ! 



LGV 27/02/2011 04:50



Effectivement, ça change toute la physionomie du front de mer aussi. Notre ville à "l'américaine" a tout son charme grace aux reconstructions.



DAN 27/02/2011 09:53



Salut Cédric. Sur place, en y regardant de près, on devine et voit bien à certains endroits ce que fut la physionomie du quartier avant la guerre. C'est vrai que
cette prolongation du boulevard a contribué à éclaircir ce quartier autrefois constituer de petites rues, d'ailleurs j'y reviendrai dans un autre article.
Bon dimanche Cédric !



buddy2259 27/02/2011 04:41



Bonjour Dan,


Il est vrai que le plan et les photos remplacent ici les mots ,c'est clair et nette un reportage intéressant sur ce prolongement du boulevard François 1er.Quel plaisir d'avoir un
Historien avec un grand H comme le dit l'ami Phyll pour nous rappeler l'histoire de cette belle cité qui a temps souffert.


La dernière photo c'est celle ou tu as du soudoyer la concièrge afin de pouvoir accéder au toit de l'immeuble !


Bon dimanche mon ami!



DAN 27/02/2011 09:47



Bonjour Buddy. L'heure où tu as écrit ce message me laisse pantois, bref, je ne vais pas reprendre ce que j'ai écrit à Phyll, mais un vrai historien c'est quand même
autre chose, même si mon "travail" peut s'assimiler au leur.
Pour la dernière photo, c'est effectivement ça, je vois que tu as la mémoire de mes articles, en fait de "soudoyage", il sagit plus simplement de quelques formules
de politesse pas plus !


Bon dimanche Buddy !



phyll 27/02/2011 00:34



salut poto,


un historique sur la partie nord de mon quartier que j'ignorais !!


bon, je ne te passerai pas la brosse à reluire, mais tu m'épates toujours avec tes "avant/après" sur les différents quartiers de notre ville !!! tu nous sors toujours un article de
"derrière les fagots" !!.... j'adore !!!


non seulement tu es un pote (et un vrai,... dai ) mais en plus  tu es un pilier de notre Histoire locale !! (avec un H majuscule !!) tout simplement Bravo et Merci !!!


à bientôt !



DAN 27/02/2011 09:39



Salut monpote. Ben rien dis donc, en fait d'historien c'est beaucoup un travail d'observation d'abord. Dans  ma collection de cartes postales il m'arrive
souvent de constater que j'en ai en double, mais à y regarder de plus près il y a des détails qui changent d'une photo à l'autre, c'est exactement ce qui s'est passé avec celles-ci, sur certaines
il y a des baraquements, sur d'autre non. Le reste n'est qu'une enquête aux archives ou, parfois, dans les livres des historiens locaux.


Bon dimanche à ILYWOOD poto !