Le soldat inconnu américain

Publié le par DAN

 

Une cérémonie un peu particulière s'est déroulée au Havre le mardi 26 octobre 1921. Rappelons brièvement les faits : (extraits du journal "le petit Havre" du mercrdi 26 octobre 1921)

"La ville du Havre recevra, aujourd'hui, le corps du soldat américain relevé sur le front de bataille allant du Bois-Belleau à Thiaucourt et qui sera transporté aux Etats-Unis avec les plus grands honneurs."

Le cercueil est salué à son arrivée en gare du Havre par messieurs Lallemand et Jozon respectivement Préfet et sous-préfet de la Seine inférieure, et par le maire du Havre Léon Meyer.
Le cortège partira de la gare pour rejoindre le quai d'escale (aujourd'hui Quai Roger Meunier), en passant par le boulevard de Strasbourg, puis fera une halte à l'hôtel de ville où sera déposée une couronne offerte par le conseil municipal.
L'itinéraire se poursuivra par la rue de Paris, la rue des drapiers, puis les bassins avant l'embarquement à bord du croiseur Olympia, où André Maginot remettra, sur le cercueil recouvert du drapeau américain, la croix de la légion d'honneur au nom du gouvernement de la République.
Des discours seront prononcés par messieurs Léon Meyer et André Maginot, auxquels répondra le général Edward Allen, l'interprète de l'armée américaine.

Voici, en photos, cette journée particulière au Havre.

 

Le Havre USA (13)Le cercueil, sort de la gare, porté par des soldats américains.



Le Havre USA (4)Départ du cortège depuis la gare.

 


Le Havre USA (5)Le cortège dans les rues du Havre.



Le Havre USA (2 bis)Le cortège le long du quai Brostrom. En arrière plan, au fond, la maison de l'armateur, (flèche rouge).

 

 

Le Havre USA (3)Le croiseur Olympia au quai d'escale.



Le Havre USA (10)André Maginot remettant la croix de la légion d'honneur.

 


Le Havre USA (9)Le discours du général Edward Allen.

  Le Havre USA (14) La tombe du soldat inconnu aux Etats-Unis aujourd'hui, et ce qu'en dit wikipédia :
"La tombe des inconnus, également connue sous le nom de tombe des soldats inconnus, est l'un des sites les plus populaires du cimetière. Elle abrite les soldats inconnus américains de la première et de la seconde guerre mondiales, ainsi que de la guerre de Corée et de la guerre du Viet-Nam. Grand tombeau de marbre provenant du Colorado, elle est située sur une colline surplombant directement la ville de Washington.

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Merci de votre visite.

 

 

 


Commenter cet article

Armide+Pistol 18/11/2011 15:22


Eva nous a recommandé votre site que je découvre avec intérêt.


Les documents sur ce rapatriement très particulier nous est presque présenté en "live". J'admire ce travail d'archive et de présentation qui permettent de
vivre ces moments là

DAN 18/11/2011 22:42



Bonsoir Armistide+Pistol. Éva est une personne  gentille et  très cultivée , je  la remercie au passage  (bonjour Éva )
Quant à ce rapatriement un peu particulier, il était un peu retombé dans l'oubli pour le plus grand nombre d'entre nous. le ressortir de cet oubli est comme lui rendre un hommage posthume.
Quant à ma présentation je vous remercie de l'apprècier, car les commentaires sont la seule manière que j'ai avec ce blog savoir si je suis sur la bonne voie.
Merci de votre visite et bonne fin de soirée Armistide+Pistol.



ManuRaw 12/11/2011 15:02



En Frrance le projet de loi d'inhumer un soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe est voté à l'unanimité par le Parlement le 02 novembre 1920.


Huit corps de soldats français non identifiés seront exhumés (dans huit secteurs différents tenus pendant la guerre). Les fuit cercueils, recouverts d'un drapeau tricolore, seront alignés dans
dans une galerie souterraine de la citadelle de Verdun.


C'est le soldat Auguste Thin, en présence du ministre des pensions André Maginot, qui sera chargé de désigner le soldat inconnu en déposant un bouquet de fleurs sur son cercueil.


Ce soldat expliquera son choix : « Il me vint une pensée simple. J'appartiens au 6e corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est
également le chiffre 6 que je retiens. Ma décision est prise : ce sera le 6e cercueil que je rencontrerai. »


Le corps du slodat inconnu sera accompagné par le peuple français du Panthéon à l'Arc de Triomphe le 11 novembre 1920.


 


Cette idée de soldat inconnu sera reprise par le Royaume Uni, la Belgique, les Etats Unis, l'Italie, le Portugal, la Roumanie et le Canada.


 


Encore merci Dan pour cet article et ces superbes photos.



DAN 12/11/2011 15:59



Bonjour Manu. Voila des précisions sur "notre" soldat inconnu qui sont les bienvenues. Le soldat américain a été choisi de la même manière par un autre soldat de ce pays. A chalon-sur- Marne
quatre cercueils recouverts du drapeau étoilé avaient été déposé. C'est le sergent Edward Younger qui après avoir fait trois fois le tour des cercueils, posa une gerbe de fleurs sur le troisième
et fit le salut militaire. C'est ainsi que fut désigné ce soldat américain.
Il est étonnant de constater qu'il n'y eu qu'à cette seule guerre 14-18 que cet "usage" s'est accompli. toutes les autres guerres, avant comme après celle-ci, n'ont pas connues de telles
"cérémonies" espérons que ce soit la seule et unique fois d'ailleurs ou cette pratique ait lieu.
Bonne fin de journée Manu !



B.O. 28/10/2011 21:20



Encore un superbe travail pour nous rappeler le passé.


Pour continuer sur la lancée de certains commentaires (histoire, citations) je vais continuer mon jeu actuel des citations.


Marc Bloch dit (dans La société féodale)


L'historien n'a rien d'un homme libre. Du passé, il sait seulement ce que ce passé même veut bien lui
confier.


Mais vous mettez bien en forme ce que l'histoire vous confie.



DAN 28/10/2011 23:25



Bonsoir Olivier. J'aime beaucoup cette citation, en effet on ne peut changer quoi que ce soit du passé, si on commence à l'interpréter on commence à le trahir, et
trahir ceux qui n'ont plus la paroles n'est pas faire acte de probité. C'est exact aussi que l'historien ne sait que ce que ce passé veut bien lui confier, aussi faut-il toujours éviter les
certitudes qui, souvent, s'avèrent ne pas en être, toute la difficulté de l'exercice est là !
Bonne fin de semaine Olivier !



Ships-lover 25/10/2011 15:04



Ce reportage nous montre bel et bien que plusieurs soldats se sont battues et defendues mais que personne a pu donner un nom a leur dépouille. Et malgré tout sa des ceremonies ont lieux tous les
ans en leur mémoires. Pensées a eux et a leur famille actuel.



DAN 25/10/2011 15:36



Salut Ships-lover. En distinguant un seul soldat dont la dépouille n'a pas pu être identifié, ce sont à tous les combattants de toutes les nations auquel on rend
hommage. On ne peut s'imaginer l'enfer dans lequel ils se sont battu c'est d'ailleurs pour que l'on ne connaisse jamais cet enfer qu'ils ont donné leur vie, alors c'est vraiment la moindre des
choses que de leur rendre hommage ici.
A bientôt ships-lover.



tce76 21/10/2011 22:26



Salut DAN,


Quant ton pote dit que tu es historien, il ne se trompe guerre!


Bonne soirée, et à demain.



DAN 22/10/2011 07:48



Salut Thierry. Historien est un bien grand mot quand même, je n'ai pas fais d'études pour l'être, et mes articles  ne sont pas aussi approfondi que peuvent
l'être les articles ou livres d'historiens plus connus, je ne citerais personnes afin de ne pas en oublier, alors quand j'aurai quelques années d'expérience on en reparlera.
A très bientôt Thierry !



pere cantoche 19/10/2011 10:31



Je viens de parcourir ton article et de regarder photos et films. J'ai rapidement lu les commentaires... tout cela est remarquable, mon potavrais... un grand Bravo.


Tout cela mérite relecture et approfondissement... je me réserve le droit d'y revenir avec plus d'attention et de temps dés la semaine prochaine étant à c't'heure chez des amis à Macon avant de
remonter au Havre demain... ce qui me fascine, entre autre ce sont les photos de foule que je scrute à la loupe en me demandant si tel jeune homme aperçu est l'un de mes grands-pères, si telle
jeune femme l'une de mes grands-mères, telle petite fille joliment chapeautée ma Maman, tel petit garçon l'air grave devant le cercueil mon Papa...je trouve émouvant de voir Le Havre tel qu'il
était avant les bombardements de la seconde guerre mondiale, réaliser que tous ces gens vus sur les photos ne sont plus de notre Monde et qu'en 1921 je n'étais pas encore rentré dans celui-ci...


Pour tout cela, chers Dan et Nicéphore, un grand, grand Merci !



DAN 19/10/2011 11:05



Bonjour père Cantoche.
D'abord merci pour cet article, et comme je l'ai souvent dit aux autres lecteurs, mes articles peuvent lus et commentés à n'importe quel moment, mon administrateur
me renvoyant toujours le dernier rédiger, donc je n'ai pas à le rechercher.
Tu es comme moi toujours à la recherche d'un lien entre les vieilles photos et nos humbles personnes, il m'est d'ailleurs arrivé de reconnaître quelqu'un sur une
carte postale des années 50, mais avec les plus anciennes c'est plus difficile mais pas impossible.
Ce site a été créé pour donner une vue de ce qu'était cette ville avant ces foutus bombardements.
La transition a été tellement brutale qu'il est difficile de s'imaginer ces changements dans le Havre actuel, aussi je m'efforce de créé ce lien entre cette ville, nos parents et grands-parents,
et nous autres qui héritons de cette histoire.
Alors à bientôt potavrais Thierry !



phyll 18/10/2011 23:34



superbes "rajouts" de la part de B58 !!!.... que voici un blog qui prend vie (enfin et c'est mérité  !!!)   (avec de la 
patience...etc....etc...)


à + mon poto !



DAN 18/10/2011 23:43



Salut mon pote. Tu es bien placé pour savoir que j'aime bien qu'un lecteur apporte sa contribution, et je n'hésite pas à les susciter ! On ne connait jamais tout
dans n'importe quel domaine, alors quand on vient  éclairer ma lanterne, moi je n'hésite jamais !
Bonne fin de soirée Poto  ! 



Jeff 18/10/2011 11:40



B58 nous apporte ici un complément animé très interessant à l'article de Dan. Les images Pathé étaient tournées à l'aide de caméras mécaniques placées sur trépied et actionnées par manivelle on
peut en apercevoir une de façon furtive dans la séquence Chalons. On comprend les quatre temps forts de cet évennement, à savoir, Chalons, Le Havre, Washington et Arlington. Pour l'épisode
Havrais les images de Dan nous donnent l'essentiel, le film nous apporte le défilé du cortège sur un boulevard du Havre surement difficile à identifier et aussi il nous montre le passage d'un
remorqueur près de l'Olympia. Mais il est un point important qui ne nous a pas échappé et souligné à Arlington par le président, c'est celui de la non connaissance  de l'identité du héros
américain inhumé à Arlington. La présence du chef crow Coos et de sa délégation parmis les dignitaires américains est aussi très significative. Le président a mentionné que le soldat inconnu
peut-être un native american. Dan, vos articles nous invitent à des recherches complémentaires et à l'échange entre lecteurs, à devenir curieux, c'est pour cela qu'on vous lit. Bonne journée.



DAN 18/10/2011 12:14



Bonjour Jeff. Pour ce qui est du texte sur les films de l'époque je n'ai pas pu les lire n'étant pas bilingue du tout. Les moyens et matériels déployés pour
couvrir cet évènement ont été considérables. D'ailleurs nous pouvons voir une de ces caméras sur la photo où figure Maginot remettant la croix de la légion d'honneur sur le cercueil. Quant à
identifier l'artère où passe le cortège au Havre, il y a des contradictions entre le récit du journaliste de l'époque et certains détails visibles sur les photos prises au Havre, que je
n'exprimerai aucune conclusion dans ces conditions trop imprécises.


Si mes articles incitent à faire des recherches c'est pour moi une grande satisfaction, comme je l'ai dit à B58. Je pourrai presque dire que ce blog est le
vôtre, vos interventions corrections témoignages y sont les bienvenus. Je ne veux en aucun cas ressembler à ces blogs qui ne tiennent aucun compte des remarques de leurs lecteurs, ou qui n'y
répondent pas. Ici non seulement les lecteurs ont la paroles, mais ils ont aussi la possibilité d'écrire eux même un article complet, je n'interviens que pour la seule mise en page afin d'avoir
une cohérence éditorial identique sur l'ensemble des articles publiés.
Ce blog se nomme « le blog de Dan et Nicéphore, mais il pourrait tout aussi bien s'appeler « le blog de Dan, Nicéphore et des lecteurs ». On peut toujours rêver !
Bonne journée Jeff.



B58 17/10/2011 22:15



Bonsoir, voilà un article très intéressant sur un évènement peu connu. En cherchant un peu, voilà une série de films d'époque retraçant l'ultime voyage du soldat inconnu jusqu'à sa dernière
demeure.


Voilà tout d'abord le voyage du cercueil jusqu'au Havre :


http://www.criticalpast.com/video/65675021986_American-Unknown-Soldier_World-War-I_Sergeant-Edward-Younger_Paris-City-Hall


Puis son embarquement sur le croiseur Olympia et son arrivée aux États-Unis :


http://www.criticalpast.com/video/65675021987_American-Unknown-soldier_Legion-of-Honor-medal_Secretary-Weeks_USS-Olympia


Ensuite, l'arrivée au cimetière d'Arlington :


http://www.criticalpast.com/video/65675021989_American-Unknown-soldier_Arlington-National-cemetery_military-band-plays_flag-draped


Le cercueil est installé dans l'amphithéâtre pour que le président Harding lui rende les hommages :


http://www.criticalpast.com/video/65675021990_American-Unknown-Soldier_President-Harding_Congressional-Medal-of-Honor_Chief-Plenty-Coos


Le cercueil quitte enfin l'amphithéâtre pour être mis dans le sacorphage :


http://www.criticalpast.com/video/65675021991_American-Unknown-Soldier_carrying-a-casket_placing-on-Sarcophagus_Plenty-Coos



DAN 17/10/2011 23:46



Bonsoir B58.
Vos recherches ont été fructueuses, et nous donne un aperçu plus dynamique de cet évènement.
A la vue de ces images on peut dire que ce transfert du soldat inconnu américain a été couvert par les médias de l'époque ( presse écrite, cinéma et photos)  . Je pense que les diverses
autorités Américaines et Françaises, ont voulu donner au transfert de cette dépouille toute la solennité d'une grande commémoration afin de marquer les esprits.
Une chose étonnante c'est la présence des Crows sur les lieux des cérémonies, mais on peut comprendre que certains d'entre eux s'étant battu sur le sol Français, ils
puissent penser que ce soldat inconnu pourrait être un des leurs.
Bravo et merci B58 pour le complément extraordinaire à cet article, voila une contribution qui me remplit de satisfaction, satisfaction de pouvoir donner la paroles
à ceux enrichissant nos connaissances sur l'histoire.
Bonne fin de soirée B58 !



Mousse 17/10/2011 20:46



Bonsoir cher Dan,
Comme toujours un billet très intéressant et émouvant.
Que de jolies photos.
A voir les visages, ce fût un grand moment et il y avait du monde.
C'était une très belle cérémonie.
Que faire d'autre ? Ces hommes se battent encore à l'heure actuelle.
Les Américains sont toujours là, où il y a la guerre.
J'espère que nous ne revivrons plus jamais cela.
Merci cher Dan pour ton bon travail.
Bonne semaine, mes amitiés.



DAN 17/10/2011 20:57



Bonsoir Mousse
La guerre et hélas inhérente à la condition humaine, seule l'éducation et l'information pourraient faire qu'elle soit oubliée sinon interdite.
Quant à cette cérémonie sans doute y avait-il dans cette foule des personnes qui pensaient ne plus jamais connaître la guerre, mais on sait ce qu'il en est advenu.
Que cela ne nous empêche pas de luter contre toutes les guerres ici bas !
Bonne soirée Mousse !



jeanpaul76 17/10/2011 14:24



Ohé l'ami une nouvelle semaine recommence alors je te la souhaite  excellente



DAN 17/10/2011 15:00



Ohé l'ami Jean-Paul, oui une nouvelle semaine que je te souhaite également excellente avec des balades qui te permettra de faire de belles photos.
Bonne semaine donc mon bon  jean-Paul !



Caroline.K 17/10/2011 13:29



Réponse de DAN il y a 5 jours à 17h52


C'est drôle, je n'avais pas fais attention à la date lorsque j'ai commenté, j'étais tellement persuadée que j'avais un retard monstre dans les articles manqués. Et ce n'est que là, toute excitée
de voir le dernier article que j'ai réalisé que je l'avais déjà lu. Je me suis demandée si je n'avais pas la berlue, je sais que je ne suis pas connectée depuis trois jours au moins, donc c'est
forcément que je l'ai lu à l'avance. J'en ai été heureuse et frustrée à la fois.


Ah mais si tu ne te rends même pas compte que tu me taquines en version havraise, c'est encore mieux Dan, çà veut dire que tu m'as adopté


Oui, j'ai bien conscience qu'il y'a d'autres façons de faire, autre temps, autres moeurs, mais dommage que les uns annulent forcement les autres, on peut se permettre d'avoir plusieurs façons de
faire, mais bon çà ne se fait pas automatiquement, si personne ne le transmet, çà ne tombera pas du ciel.


Bon début de semaine et vivement dimanche du coup pour découvrir ce que tu nous mijotes de bon


CaroLINE




DAN 17/10/2011 14:58



Bonjour CaroLINE. S'agissant de mes articles je ne peux, parfois, me permettre de les publiés les uns derrière les autres. Chacun demandant une étude préalable à sa
diffusion, de plus, en en ce moment je suis en plein travaux chez moi et je n'ai pas toujours la possibilité d'écrire et d'étudier ces articles, alors évidemment mes publications se font espacées
parfois comme ici.
Pour répondre à la question de la diffusion et de la transmission de l'histoire, je reprendrais une phrase qu'a dit Jean Ferrat à propos de l'histoire justement,
mots qui disaient en substance  -"Je twisterais les mots s'il fallait les twister, Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez"-


Ces paroles étaient dites  à propos de l'holocauste, mais elles pourraient s'appliquer à la transmissions de l'histoire en générale quoique qu'aujourd'hui on
dirait "je chanterais en style  "Rap" les mots pour que les enfants sachent ce qu'était l'histoire de leurs aïeux.
Autre temps autre rytme !


Bonne fin de journée CaroLINE ! 



Reveille matin 17/10/2011 00:32



Bonsoir DAN, 


Merci pour ce reportage émouvant et très bien documenté (superbes photos). Il ne faut pas oublier que les véritables héros des guerres sont surtout des "inconnus", des citoyens "comme tout le
monde"... Tu nous aides à ne pas oublier le message, merci !


Je ne sais pas si tu connais les cimetières de guerre dans le nord de la France (frontière avec la Belgique ou en Belgique comme à Ypres) mais si tu as l'occasion, ça vaut vraiment le coup
d'aller voir, il y règne la même atmosphère silencieuse de respect pour les vies données par ces soldats.


Très bonne soirée, à bientôt !



DAN 17/10/2011 09:00



Bonjour réveille matin. Tu as parfaitement raison de dire que les véritables héros de cette guerre sont tous des "inconnus", et pour moi ces soldats, dit
inconnus,  symbolisent la mémoire de tous ceux restés sur les champs de bataille. Ainsi quand une cérémonie se fait en l'honneur du soldat inconnu Français y vois-je un hommage à mon grand
père resté sur le champ de bataille de la Somme.
Je connais pas mal de cimetières dédiés aux combattants de cette foutue guerre comme disaient eux-mêmes les poilus, j'en ai visité quelques-uns dont celui de Verdun,
je ne me souviens pas d'avoir visité celui  de Ypres bien qu'ayant fait du tourisme dans cette région, mais de toute évidence il règne dans n'importe lesquels de ceux-ci une atmosphère de
recueillement devant tant de sacrifices qui, j'espère, ne sera à jamais inutile !
Bonne journée réveille matin.



Jeff 15/10/2011 22:44



Juste pour expliquer la méthode de sélection du corps du soldat inconnu US avant son transport par train jusqu'au Havre. En dehors des cérémonies d'arrivée du soldat inconnu à la gare du Havre et
de celle du quai d'Escale, il y a eu au préalable la désignation du soldat inconnu US qui s'est tenue à l'hôtel de ville de Châlon sur Marne le 23 oct 1921. Un Sergeant américain désigné au
Harsard, le sergeant Youger, a procédé à la sélection d'un des quatre cerceuils qui avaient été alignés dans une salle de l'hôtel de ville de Châlon sur Marne en déposant un bouquet de roses
blanches sur le cerceuil de son choix. Pourquoi quatre cerceuils ? Le corps d'un soldat non identifié a été relevé des quatre cimetières de, Aisne-Maine, Meuse-Argonne, Somme et St Mihiel. Ces
restes ont été inspectés pour s'assurer que ces quatre soldats restaient non identifiés et qu'ils morts des suites de blessures de guerre, puis leurs dépouilles ont été mises chacune dans une
bière pour être expédiées à Châlon sur Marne par camion en prenant soin de ne pas indiquer pour chacune d'entre elles le cimetière de leur provenance. A l'hôtel de ville de Châlon sur Marne au
cours d'une cérémonie en présence des autorités militaires Françaises et Américaines le Sgt Younger, en déposant au hasard un bouquet de roses sur le 3ème cerceuil en partant de la gauche,
choisit le soldat US de la WWI du cimetière d'Arlington Ce cerceuil sera celui des photos de l'article de Dan. Pour en savoir plus Ref :
http://www.history.army.mil/books/Last_Salute/Ch1.htm
http://www.arlingtoncemetery.net/unk-wwi.htm
Bonne soirée.



DAN 15/10/2011 23:11



Bonsoir Jeff. En effet, la désignation de ce soldat inconnu s'est tout à fait déroulée de cette manière. Ce compte rendu est dans les pages du journal de l'époque
que j'ai cité dans mon article, si je ne les ai pas publié ici, c'est par crainte d'être trop long dans mon billet.
Pour les liens je pense que les lecteurs sachant lire la langue de Shakespeare apprécieront ce reportage, car pour ma part je ne la pratique pas du tout, néanmoins
les photos étant assez explicites j'ai compris qu'il s'agissait de la suite de la cérémonie, mais du côté outre-atlantique cette fois-ci.
Merci pour ce commentaire qui complète remarquablement mon article, et qui lui donne suite grâce aux liens proposés.
Bonne fin de semaine Jeff  !  



eva 15/10/2011 08:57



"celui qui ignore son passé est condamné à la revivre" ? et même celui qui ne l'ignore pas...



DAN 15/10/2011 09:04



Bonjour Éva. Excellente citation que j'utilise de temps à autre, elle est pleine de vérité et elle s'applique tellement bien ici !
Bonne journée Éva ! 



JMH 14/10/2011 14:01



Bonjour


Merci pour avoir fait surgir du passé cet événement tombé dans l'oubli. C'est justement cet "oubli" qui est frappant. Il y a peut-être des raisons pour lesquelles on n'a pas gardé
une trace plus profonde de cette cérémonie. Simple trou de mémoire, envie de tirer un trait sur des événements tragiques, refus des cérémonies officielles ? Les anciens combattants qui
avaient vécu la Première Guerre mondiale étaient "revenus de tout. Il faudrait aussi s'intéresser à la présence américaine au Havre pendant la Première Guerre mondiale. Tout cela paraît très
éloigné mais reste si proche...



DAN 14/10/2011 15:10



Salut Jean Michel. En effet on peut s'interroger sur l'oubli de cet évènement, un premier élément de réponse, peut être, serait que ce soldat inconnu américain passé
au Havre certes, mais aurait pu tout aussi bien transiter par n'importe quel autre port Français, je veux dire par là que hormis le fait d'avoir un port transatlantique vers les U.S.A. Le Havre
n'avait aucun lien particulier avec ce soldat.
Quant aux soldats "résidents" dans notre ville pendant le premier conflit mondial, il n'est qu'à voir les très nombreuses cartes postales pour avoir matière à
article, mais je pense que nous serions plus dans le "fait-divers" que dans l'histoire avec un grand "H", mais ça vaudrait le coup de lire les journaux de cette époque pour trouver matière à
article, voila une idée que je creuserais sans doute.
Bonne fin de journée Jean- Michel



Jany 14/10/2011 12:41



Une belle leçon d histoire écrite et photos à l appui,j apprend beaucoup de choses...



DAN 14/10/2011 13:00



Salut et merci Jany. Je crois que l'on est beaucoup, à avoir appris quelque chose avec cet article moi le premier en le faisant.
Bon après-midi Jany !



Claude 13/10/2011 23:02



Tout comme la plupart des intervenants jusqu'alors sur cet épisode de l'Histoire de notre ville, j'ignorais tout de cet évènement et n'en avais jamais
entendu parler ni lu quoique ce soit sur le sujet....Encore une fois heureusement que tu es là pour nous apprendre...


Et bravo pour avoir déniché ces photos...c'est de l'inédit.


Bonne nuit. 



DAN 13/10/2011 23:18



Bonsoir Claude. Cet article révèle notre méconnaissance du sujet, car j'étais comme toi et nous tous avant de l'avoir remis en lumière. Il y a comme ça des sujets
que l'on ne soupçonne pas et que l'on ignore, celui-ci en est un parfait exemple, j'espère pouvoir en trouver d'autres.
Bonne nuit Claude !



philippe bondaz 12/10/2011 20:54



Bien émouvante cette histoire et cérémonie, merci à toi qui comme d'habitude nous instruit ! bonne soirée Dan.



DAN 12/10/2011 23:14



Bonsoir Philippe. Ce devait être en effet très émouvant de voir ce cortège, on imagine à peine ce que cela devait être à l'époque 3 ans après cette
guerre.
Bonne fin de soirée Philippe !



Otto Graf 12/10/2011 18:57



Ces soldats sont morts pour la France, mais pas QUE pour la France.


En 1914-18, comme en 1939-45.


Il y a évidemment que leur sacrifice nous sauva, en même temps qu’il permit le maintien d’un
certain ordre du Monde, y compris économique à domination anglo-saxonne.


Honorons ces sacrifiés, individuellement, dans un conflit où ils ont joué leur vie au profit du
plus grand nombre dont ils ne demandaient qu’à demeurer.


Méfions-nous tout de même des trompettes qui jettent les hommes sur les champs de
bataille.



DAN 12/10/2011 19:38



Bonsoir Otto Graf. Il est certain que quand un gouvernement envoie ses soldats se faire tuer dans une geurre ce n'est pas sans arrière pensée, soit politique, soit
économique. Il n'empêche que ceux qui se sont fait tuer auraient peut être voulu rester chez eux, ce qui ajoute de la grandeur à leur sacrifice.
Aujourd'hui avec les moyens d'informations on peut penser que les exhortations à la guerre soient moins écoutés, bien que les manipulations des foules aient pris une
autre envergure avec ces moyens de communications, mais bon, nous n'allons pas écrire l'histoire ici !
Bonne soirée Otto Graf !



Caroline.K 12/10/2011 17:35



Vraiment très impressionnant cet hommage à tous ces soldats inconnus morts pour la France. C'est vrai qu'aujourd'hui on n'y pense plus tellement. Heureusement que certains espaces leur font une
place. Merci pour ce voyage dans le passé Dan et pour ta fidélité. Tes commentaires sont toujours si bienvaillants. J'aime aussi quand tu me taquines avec des expressions toute havraise.



Bises


CaroLINE



DAN 12/10/2011 17:52



Bonsoir CaroLINE. Mince alors, je te taquine avec mes expressions "havraises" ? je ne m'en rends même plus compte dis donc.
Bon, ceci dit, les commémorations du types de celles-ci étaient fréquentes entre les deux guerres, depuis la fin du dernier conflit c'est plutôt les médias tels la
radio, le cinéma ou la télévision, qui ont pris le relais pour informer le public des horreurs de la guerre. Aujourd'hui il est bien plus efficace de passer un documentaire sur la guerre et ses
monstruosités que faire des discours sur le "plus jamais ça". De plus vient s'ajouter internet où là le message est diffusé à un plus grand nombre de personnes sans qu'il y ait une quelconque
censure sur la teneur du message, la "révolution" arabe de ces derniers temps en est une parfaite démonstration.
Maintenant, il ne faudrait pas que cet outil tombe entre des mains mal intentionnées, mais ceci est une autre histoire... à écrire !


Bonne soirée CaroLINE.



jeanpaul76 12/10/2011 17:24



Très bien de nous re mémoriser Je ne connaissais pas l'histoire ou plus exactement le transfert de ce soldat participer et finir soldat inconnu que du respect un choix qu'il se serait bien passé
...il y a certainement des interrogations des soldats présents ce jour-là pourquoi ?
Hélas l'histoire se répète souvent
les photos nous prouvent bien la gravitées et respects merci sur l'excellent reportage


Bonne soirée



DAN 12/10/2011 17:40



Bonsoir Jean-Paul. Les personnes de cette génération qui ont fait cette guerre disait d'elle "la der-des-der", afin que les générations futures ne soient plus
tourmentées par les conflits. Malheureusement on sait ce qu'il advint de cette espérance . Alors peut être ces soldats pensaient-ils que ce serait la dernière fois qu'ils feraient ce genre de
cérémonie et la réponse au "pourquoi" n'a jamais vraiment eu de justification, mais après ce qu'ils ont vécu, je pense que le désir de paix devait l'emporter sur tout autres sentiments ou
questionnement.
Merci pour le reportage mon ami et bonne soirée ! 



jeanpaul76 12/10/2011 12:24



 Ohé


Depuis mon retour je ne fais pas surface aurai-je attrapé la glandouillephyllhavraise je reviens l'ami ne ferme pas le sujet



DAN 12/10/2011 13:00



Salut mon bon jean-Paul, c'est vrai que la glandouillephyllhavraise est parfois contagieuse, mais c'est une "maladie" qui ne laisse pas de séquelle, alors pas de
panique un peu de vitamine "C" et c'est reparti  :!


Alors à bientôt l'ami !



Jeff 12/10/2011 10:43



Ceci est un peu en marge de votre article, ça ne concerne pas notre ville mais c'est en rapport avec le soldat inconnu. Les soldats inconnus américains de 14-18, 39-45, Corée, enterrés à
Arlington sont restés non identifiés. Le soldat inconnu de la guerre du Viet Nam dont les restes ont été inhumés dans ce même cimetière d'Arlington en 1972 mais grace aux progrès technologique il
a été identifié grâce à l'ADN en 1998. Ses restes ont été restititués à sa famille, mais son tombeau demeure vide au cimetière d'Arlington. Les conflits armés demeurent et si je peux me permettre
de le formuler ainsi, le soldat inconnu n'existe plus . Bonne journée. Jeff



DAN 12/10/2011 10:59



Bonjour Jeff. Peut être un peu en marge, mais pas si éloigné du sujet que ça finalement.
je ne connaissais pas cette anecdote à propos du soldat "inconnu" du Viet-Nam. les techniques modernes ont permis en effet d'identifier ce soldat, mais de ce fait le
symbole a complètement disparu. Il  ne permet plus aux personnes ayant perdu un proche dans cette guerre, de se recueillir auprès de ce soldat dit "inconnu" pensant , peut être, que c'est
l'être cher qui est enterré ici. Est-ce que cela valait la peine de faire ces recherches ? Sans doute oui, puisque sa véritable famille a pu ainsi se recueillir sur sa dépouille, mais qu'en
est-il des autres familles ayant eu un membre de leur famille disparu ?
Je ne saurais répondre à cette question délicate.
Bonne journée Jeff !



buddy2259 12/10/2011 04:16



Bonjour Dan,


Si maintenant tu bosses en semaine on ne va plus pouvoir s'en sortir (rire).Un reportage remarquable,des photos de grande qualité sur cet évènement que je ne connaissais pas.


A mon avis un de tes meilleurs reportages mon cher!!!


Agréable journée!



DAN 12/10/2011 07:50



Bonjour Buddy. Pour cette publication un mardi c'est suite à une fausse manœuvre de ma part lundi soir, et quand j'ai constaté, mardi matin, que l'article était paru
avec déjà deux commentaires je ne pouvais plus le déprogrammer !
Quant à bosser en semaine c'est, de toute façon le cas tout le temps, certains articles me demandent plus de travail que d'autres, et je n'ai pas trop de la semaine
pour parvenir à mon but.
Je ne sais pas si c'est un des meilleurs article, mais c'est un article le plus "imprévu" puisque je suis "tombé" sur ces photos tout à fait par hasard. Ne restait
qu'à en chercher l'explication, c'est sans doute ça qui m'a demandé le plus de temps !
Bonne journée mon ami !



phyll 11/10/2011 23:00



finalement, ta "bavure de post" est payante... comme tous tes articles !!!


et ce quai d'escale m'est cher car j'y ai passé ma toute petite enfance (53 / 55) chez mes grands-parents maternels dans un baraquement d'après guerre où mon grand père Jean
Richard, (non, pas celui que l'on a connu au cinéma) était relogé par le PAH ..... mais ça, c'est une autre histoire.....



DAN 11/10/2011 23:13



Bonsoir Mon pote. ne dit-on pas qu'une erreur comporte toujours un côté positif  ?
En tous cas je constate que ce fait d'histoire était méconnu ou oublié sans doute, de beaucoup d'entre-nous. Faire un blog qui fasse ressurgir la mémoire d'une ville
n'est pas pour me déplaire, si on y ajoute les témoignages comme le tiens ce soir qui révèle que non seulement le port est un endroit de travail, mais aussi un endroit où, comme toi, les gens on
vécu, ça vaut son pesant d'amitié ça . Quant à être une autre histoire certes, mais il faudrait que tu nous  la raconte un jour,  n'est-ce pas ?
Aller bonne nuit poto ! 



François 11/10/2011 22:23



Dan,


Ta troisième photo se situe quai Quai Georges V en face de l'agence maritime Nunzi siruée u numéro 49


Bonne nuit


François



DAN 11/10/2011 22:56



Bonsoir François. Oui j'ai vu ça aux archives, dans le guide Micaux de 1921 plus précisément qui précise même que c'est au 57 que  se trouvait cette agence
maritime, tu vois il y a déjà une contradiction, ce qui me chiffonne aussi  c'est que le compte rendu du journal de l'époque ne mentionne pas cette le quai où le cortège serait passé, alors
on peut supposer soit que le journaliste de l'époque se soit trompé, soit qu'il ait hormis de signaler ce quai. Il peut y avoir une autre hypothèse, c'est que l'article ait été écrit d'avance par
le fait que les journalistes étaient au courant  par avance de l'itinéraire emprunté, ou alors que ce parcours ait été changé au dernier moment. Toujours est-il que je n'ai pas voulu
mentionner le nom du quai puisqu'il y avait contradiction entre la photo, l'article du journal et le guide Micaux de cette époque. Et comme je n'aime pas trop l'approximation...
Merci de cette précision en tous cas,  et bonne fin de soirée François !



Jeff 11/10/2011 22:21



Super reportage illustré par des photos de qualité, très bien définies. On a même l'impression de suivre le cortège de la gare au quai d'Escale comme on le nommait encore durant mon enfance. Sur
2 photos, celle de la gare et celle où apparaît André Maginot on peut apercevoir un opérateur de cinéma et sa caméra sur trépied. L'histoire dit que l'Olympia est arrivé au Washington Navy Yard
le 9 novembre 1921 et les cérémonies ont eu lieu au Capitole et à l'amphithéatre du cimétière d' Arlington distant de 5kms, le 11 novembre 1921 jour anniversaire de l'armistice. J'avoue comme
d'autres de vos lecteurs ignorer cet épisode de la vie de notre ville. L'image du destroyer US à quai la proue pointée vers le large et les digues dans le fond symbolise l'ouverture océane de la
ville et sa relation avec l'amérique. Bonne soirée Dan.



DAN 11/10/2011 22:43



Bonsoir Jeff. Pour les photos et comme on peut le voir sur certaines d'entre-elles il s'agit très certainement de photos faites avec ce que l'on appelle une chambre,
c'est à dire avec une pellicule, appelons ça comme ça je ne suis pas un grands spécialiste en la matière, très grandes, quand il ne s'agissaient pas de plaques de verres tout
simplement.
Sur les archive écrites,  je n'ai lu que le compte rendu de cette cérémonie ou de sa préparation, pas de ce qui s'est passé par la suite, aussi je vous remercie
d'avoir complété cet article avec les précisions que vous apportez.
Quant à la non connaissance de cet évènement historique je crois que nous sommes nombreux à le méconnaitre moi le premier !


Bonne fin de soirée Jeff ! 



Papy Scham 11/10/2011 20:54



Superbe compte rendu de cet hommage, avec des photos d'une qualité étonnante. Ce qui m'impressionne aussi, c'est cette foule qui suit le cercueil. Autres temps, autres moeurs.


Bravo et bonne soirée.


 



DAN 11/10/2011 22:29



Bonsoir Papy Scham. pour la foule cela peut se compendre, nous sommes en 1921 et la guerre a laissée des blessures dans beaucoup de familles, le souvenir de ce
conflit  est encore présente dans toutes les mémoires, alors ce n'est pas étonnant, c'est plutôt le contraire qui l'aurait été !
Merci et bonne fin de soirée Papy Scham 



boboce 11/10/2011 19:58



Salut DAN


 


Et bien c'est l'époque des cérémonies en ce moment.


Super les photos des archives, c'est toujours bien de trouver des surprises.


Encore une journée Havraise exceptionnelle décrit par DAN.


A+



DAN 11/10/2011 20:11



Salut boboce. Tu as raison, mais cet article je devais ne le publier qu'en novembre mais suite à une fausse manœuvre il s'est retrouvé en ligne, heureusement qu'il
était terminé sinon j'aurais été obligé de le déprogrammer.
On ne peut pas faire de parallèle avec la cérémonie dont tu as rendu compte car tu étais sur place alors que moi non, ou alors je serais bien vieux aujourd'hui



Bonne soirée boboce !



phyll 11/10/2011 14:25



salut mon pote,


tiens..... on est déjà dimanche ?!?.... (oui je sais, il est facile de se moquer !!!)


moi non plus je ne connaissais pas cet évènement ! je te remercie de partager ce que tu as "déniché" aux archives !!... en plus, les photos sont d'une qualité remarquable !!!


à jeudi !



DAN 11/10/2011 15:40



Salut mon pote. Eh bien non, nous ne sommes pas dimanche, mais suite à une fausse manœuvre (que veux-tu, je ne suis pas très doué en informatique) cet article s'est
retrouvé publié


Sinon j'ai bien l'impression que cet évènement était quelque peu oublié des havrais, alors le remettre en premier plan est un bonne chose je pense !
Alors à jeudi Phyll



GL 11/10/2011 14:08



Voilà un évènement historique que tu as parfaitement su nous faire partager grâce à tes recherches.



DAN 11/10/2011 15:35



Bonjour GL. Quand je suis "tombé" sur le sujet je me suis tout de suite rendu compte que c'était un évènement plus ou moins oublié, j'ai donc décidé de me renseigner
plus avant sur ce sujet pour le publier,  et voila le résultat.
Bonne après-midi GL



François 11/10/2011 11:30



Salut Daniel,


C'est l'un de tes meilleurs articles !


Quelles superbes photos !


Il est a signaler que les soldats français de l'escorte appartenaient au 129e ri  du Havre.


Amicalement


François



DAN 11/10/2011 11:40



Bonjour François, et merci pour l'article. Je n'ai pas donné tous les détails concernant cette cérémonie, notamment en ce qui concerne l'appartenance des soldats
aussi bien Français qu'américains, sinon cela aurait décourager le lecteur. J'ai simplement voulu relater ce fait historique dans ses grandes lignes afin que chacun ait cette
information.
On peut consulter ce journal  aux archives afin d'avoir tous les détails, en tous cas je te remercie d'avoir rappelé que ces soldats apparetenaient au 129e RI
du Havre.
Bonne journée François !



Michèle DRIEU 11/10/2011 10:19



Un superbe article relatant un fait méconnu de l'histoire du Havre. Les Archives recèlent des trésors innombrables.


Bonne journée


Michèle


 



DAN 11/10/2011 10:30



Bonjour Michèle. Merci pour cet article, en effet ce fait d'histoire semble un peu oublié de nos contemporains. Les archives municipales recèlent beaucoup de
trésors, le tout est de chercher sans relâche. Les faits relatés ici on été retouvés dans le journal "le Petit Havre" que l'on peut consulter par microfilm aux archives.
Grâce aux appareil photos numériques il est beaucoup plus facile de retranscrire ces documents, les outils informatiques, traitement de texte et logiciel photos,
font le reste, enfin presque.
Merci de votre passage ici,  et bonne journée Michèle !



marcopolo76 11/10/2011 10:07



Salut Dan


Beaucoup d'émotions dans ce passage de l'histoire que je ne connaissais pas...!


D'autant plus que j'ai beaucoup lu sur la grande Guerre, un fait à conserver dans toutes mes archives...!


Marco



DAN 11/10/2011 10:14



Bonjour Marco. Les photos du passage du cercueil dans les rues du Havre nous montrent une foule attentive et curieuse, le compte rendu sur je journal l'avait déjà
souligné.
En tous cas un fait historique que j'ai fait ressurgir du passé car il semblait oublié, mais ce n'est que mon impression.
Bonne journée Marco et à samedi !



FAH 11/10/2011 08:26



Quelle chance de trouver ces documents! Bravo Dan de nous les faire partager


A bientôt.


FAH



DAN 11/10/2011 09:10



Bonjour Françoise. Toi qui connait bien les archives tu sais que l'on peut chercher une chose et en trouver une autre, c'est un peu ce qui s'est passé ici, et
complèté par des photos assez rares, voila le résultat !
Bonne journée Françoise.



Pierre 11/10/2011 07:33



Je ne connaissais pas cette histoire. De plus, cette journée retracée en images c'est vraiment du beau boulot.


Bravo et Merci DAN.



DAN 11/10/2011 09:07



Bonjour Pierre. Il y a peu de temps je ne connaissais pas cet évènement non plus, et après des recherches aux archives j'ai pu raconter cette journée en
détail.
Merci pour le boulot car s'en fut un effectivement !
Bonne journée Pierre 



LGV 11/10/2011 03:23



Il est parfois bien utile de rappeler à nos concitoyens (moi le premier) que les américains sont venus nous aider 2x dans ces combats fratricides stupides. Les américains nous ont permis de
connaitre la postérité pour les 40 ans suivants...



DAN 11/10/2011 09:03



Bonjour Cédric. L'histoire n'est qu'un éternel recommencement dit-on, espérons que la mémoire de ces évènements ne s'efface pas car on dit aussi, "celui qui ignore
son passé est condamné à le revivre"
Je ne fais que remémorer les évènement historique qu'il ne faut surtout pas oublier !
Bonne journée Cédric !