Desmarais-Frères : les rois du pétrole

Publié le par DAN

Les personnes de ma génération se souviennent de l'enseigne "AZUR", dont l'étoile bleue agrémentait les routes françaises. Cette marque de distribution d'essence émane de l'entreprise Desmarais-Frères. Elle a énormément participé à la construction de la politique pétrolière de la France, et contribué à la naissance d'un nouveau pétrolier : TOTAL, en lui cédant son activité de raffinage, puis son réseau de distribution.

AZUR

 

Bref historique de Desmarais-Frères

Un livre relate l'histoire de cette entreprise*. Fondée en 1861 par Charles Henri Desmarais, l'usine s'installe au Havre en 1878, à l'angle sud-Est des boulevards Amiral Mouchez et de Graville.

Aujourd'hui, nous porterons plus particulièrement notre regard sur la savonnerie et l'huilerie que l'on découvre sur la vue aérienne et les cartes postales. Plusieurs entrepôts ou ateliers composaient cette usine, une huilerie, une savonnerie, une fabrique de petits bidons, des écuries, des tonnelleries (sur 63 000 m²), et un entrepôt de douane.

Desmarais importait chaque année environ 60 000 tonnes de graines oléagineuses provenant de divers pays. Parmi les produits issus de cette fabrication figurent les savons "Notre-Dame-de-l'Océan" et de nombreuses huiles comestibles à base d'arachides ou de colza. C'est en son sein qu' un certain Georges Lesieur fera l'essentiel de sa carrière, devenant l'un de ses co-dirigeants avant de se fâcher avec les descendants des fondateurs, et de créer sa propre société d'huile de table , à l'âge de... 60 ans.

*pour en savoir plus lire : D'Azur à Total, Desmarais Frères, le premier grand pétrolier Français, Christian Rouxel, ed. Drivers, 2007, 272P. Format 245 X 285 mm. 2-13524-013-8


savonnerie desmarais 1 ( à 200 PPP)Vue aérienne de l'usine.


savonnerie desmarais 1 ( à 200 PPP) situationSituation géographique de l'usine.


huilerie savonnerie desmarais frères 2Le quai des arachides.


graville huilerie et savonnerie desmarais frèresCour intérieur de l'usine.


huilerie savonnerie de gravilleSalle des machines


huilerie savonnerie desmarais frèresMoulins de huiles commestibles


frappage du savonFrappage du savon


 

huiler18Magasin expéditions des huiles


 

AZUR


 

Commenter cet article

Maud Legrand 09/05/2014 16:58


Bonjour et merci pour votre blog !


Mon papa a travaillé chez Lesieur au Havre ( anciennement Desmarais )  jusqu'en 1970 où il a été muté dans le Nord dans l'usine de Coudekerque-branche suite à sa fermeture. Mes grand-parents
habitaient cité Desmarais rue Desmarais car mon grand-père y a travaillé aussi. Mon papa parlait souvent de presserie, de raffinage,  de tourteau et d'extraction. Mais je ne sais pas quand
Desmarais est passé Lesieur ? Merci pour les photos et pour votre blog

DAN 09/05/2014 17:53



Bonjour madame Legrand,
L'entreprise Desmarais a eu jusqu'à 1000 salariés, assurément une entreprise parmi les plus importantes au Havre à cette époque. On peut supposer, bien qu'il n'y ait pas d'archives spécifique à
ce sujet que Lesieur est devenu indépendante après la première guerre mondiale, mais sans pouvoir apporter de documents l'attestant, sans doute faudrait-il consulter les registres du commerce
auquel je n'ai malheureusement pas accès.
Merci pour votre viste madame et pour votre commentaire.
Je vous souhaite un excellent week-end ! 


 


 



jean michel 14/04/2014 23:21


Dans le commentaire précédent, il faut lire 1879 et non 1979 pour la création.


Et je m excuse d avoir oublié de citer l auteur de cette saga


Raymond SIDER. receveur douanier au port du havre antifer


 


une petite photo pour le lecteur qui parlait de son petit garage pour jouer



DAN 14/04/2014 23:41



Bonsoir Jean-Michel,
J'avais rectifié mentalement concernant la date, quant à citer ses sources ça c'est très bien car ça permet aux lecteurs de faire des recherches de leur côté en leur donnant une piste de
recherche possible, on voit tellement de nos jours des textes non attribués !
A bientôt Jean-Michel !



jean michel 14/04/2014 22:38


Simultanement, en 1979, Desmarais construit la raffinerie actuelle de Graville et celle de Blaye (Gironde)


A cette époque, le pétrole arrive de Pennsylvanie par bateaux à voiles dans des barils de bois. C'est la période héroïque de la distillation à feux nus avec ses incendies fréquents inévitables.
Desmarais traite le pétrole brut, met en futs et distribue le pétrole lampant sous la marque "astraline".


C'est avaec l'apparition des moteurs à explosion et la naissance de l automobile que la fraction "essence" précédant le "lampant" trouve sa voie de commercialisation. En effet, cette tête de
distillation encombrante et négligée, destinée pour la plus grande part a la destruction devient précieuse et demandée. Desmarais sort les premieres essences auto "auto mobiline" et un pétrole de
luxe "Oriflamme.............jusqu'au debut de la seconde guerre mondiale.


L'usine du Havre occupe un espace de 5 hectares pres du pont V, entre le boulevard de Graville, le boulevard amiral Mouchez et la rue de chateaudun............


De 1928 a 1939, l usine du Havre se consacre a l entreposage et au conditionnement des produits raffinés. La distribution en vrac est lancée sur le marché. Desmarais y prend une place
prepondérante. 170 entrepots, 100 stations relais et 15500 pompes, un parc de wagons de chalands citerne e tcamions s eleve a 1000 unités........


Desmarais fait vivre 4000 personnes a la veille de la seconde guerre.........


De 1940 a 1944, les années noires de l occupation. 2:3 des raffienries detruites, transports réduits de 53%. L usine desmarais du Havre subit 5 bombardements devastateurs...........la
construction judicieuse en 1938 d'une ceinture pare-éclats autour de 3 bacs de 6700 m3 permet de les sauver de la destruction. A la  libération, les 3 bacs sont les seuls moyens de stockage
intacts au Havre.........


a suivre

DAN 14/04/2014 22:54



Le texte de Jean-Michel, ci-dessus, est de Raymond SIDER, receveur des douanes au port du havre antifer


Re-bonsoir Jean-Michel,
L'histoire de cette entreprise et du pétrole est une véritable saga, et quand on pense qu'elle a débuté ici au Havre en ce qui concerne la France, on peut légitimement se dire que le Havre était
à la pointe des "nouvelles technologies" à cette époque.
Viendra se greffer l'industrie automobile par dessus tout ça et tous les métiers gravitant autour de ces des pôles industriels, bref si aujourd'hui on craint un peu pour les emplois à venir, à
cette époque il n'en était pas de même.
Bonne fin de soirée Jean-Michel


 



jean michel 14/04/2014 18:44


Bonjour Dan


Voici quelques infos supplémentaires, en images


 





 





 


Ces deux gravures sont extraites de l'Escale N°261, paru en novembre 1981.


Je t envoie l'intégralité de l'article si tu veux y reprendre d'autres infos


Bonne soirée et bonne lecture

DAN 14/04/2014 22:37



Bonsoir Jean-Michel,
Bien sûr je veux bien, si tu peux il n'y a pas de probleme, surtout que depuis la parution de cet article j'ai pu acquérir d'autres clichés concernant cette entreprise, alors les documents de la
revue escale pourraient constitué la base d'un nouvel article.
A bientôt Jean-Michel !


 



Jake _ 01/08/2012 17:53


Bonjour Dan et Nicéphore,


Je viens de répondre chez Geo à une personne ayant vécu au Havre jusqu'aux années 70. Son père a travaillé sur le site Desmarais. Dernièrement elle est venue au Havre sans retrouver ce site,
donc je lui ai donné les coordonnées de ton/votre espace, je voulais mettre directement la référence de ce post mais cela n'a pas fonctionné. Donc, elle fera ses recherches avec la date du post
mais je pense qu'il s'agit bien de l'entreprise évoquée ici.


Bisous.  Jake.  :-)  

DAN 01/08/2012 19:20



Bonsoir Jake. Si tu connais les coordonnées de cette personne, je pourrai lui répondre très précisément au sujet de l'emplacement de cette entreprise, car depuis la rédaction de cet article j'ai
pu acheter des plans anciens qui indiquent très exactement son emplacement, j'ai aussi acheté quelques belles cartes postales sur cette usine, alors si tu as son mail ce serait très bien.
A bientôt peut être Jake. 



Pauline 02/02/2011 16:59



Bonjour! J'aimerai savoir s'il serait possible d'utiliser les photos présentes dans votre article pour illustrer un tpe (travaux personnels encadrés); notre sujet traîtant du savon; vos photos
nous permettront d'illustrer nos propos. Bien sur votre site sera mentionné dans notre compte rendu. En attendant votre réponse. Cordialement Pauline



DAN 02/02/2011 23:19



Bonsoir, ou, bonjour Pauline. Tout d'abord excusez moi pour avoir mis un peu de temps à vous répondre. Bien entendu vous pouvez vous servir de mes photos pour votre
tpe sans aucun problème. Je vous remercie d'en avoir fait la demande, et vous pourrez cité notre blog dans votre compte rendu.
Je vous souhaite une agréable journée.
DAN.



EXCOFFIER Raymond ( Ex Personnel DESMARAIS) 13/11/2010 10:29



Bonjour  à tous


Je découvre votre blog, il m'interpelle , car nous avons habité sur le site DESMARAIS rue Amiral Mouchez , de 1977 à 1982, le dépôt pétrolier se situait dans le triangle Rue Amiral MouCHEZ, Rue
Marcel TOULOUZAN , Boulevard de Graville il a été rasé dans les année 1990, pour faire une zone artisanale, et une grande station service TOTAL à l'angle Amiral MOUCHEZ/ Boulevard de GRAVILLE.


>En ce qui concerne une photo de wagon citerne, je vais rechercher dans mes revues d'Entreprise la photo d'un wagon


A plus



DAN 13/11/2010 18:51



bonjour EXCFFIER et bienvenu sur ce blog. je vois parfaitement l'endroit où vous habitiez il est vrai que maintenant cet endroit est meconnaissable après travaux.
C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle je fais ce blog, montrer un lieu , quel qu'il soit, avant et après. Quan je parle d"après" c'est soit après travaux, soit le plus souvant hélas
après guerre.
Quand  à la photo du wagon citerne notre lecteur era content de la voir.
Je vous souhaite une bonne soirée et merci e votre visite   ! 



doucet jean-michel 01/10/2010 15:21



DAN merci de votre réponse les recherches continuent . Ce wagon sera visible sur la ligne SAUJON La TREMBLADE . "Le Train des Mouettes".



DAN 01/10/2010 16:29



C'est noté Jean-Michel. Je vous souhaite d'aboutir dans vos recherches ! 


Passez un bon week-end ! 



doucet jean-michel 01/10/2010 14:26



Bonjour je suis membre d'une asso de Chemin de fer , nous avons un wagon citerne à essieux (2X2 roues) ancien et souhaitons le repeindre aux couleurs d'AZUR ,nous avons l'autorisation de
TOTAL mais malheureusement le service des archives ne posséde pas (????) de photos . Nous avons bien trouvés des décos sur des modéles réduit de train ,mais nous voulons respecter le plus
possible la réalité. Avez vous des photos ou schémas ?  Ce wagon déjà restauré est appelé à circuler derriere une machine à vapeur   



DAN 01/10/2010 15:06



Bonjour Monsieur Doucet. Voila une préoccupation que j'ai connu tout au long de ma vie mais avec les avions.


Pour en revenir au wagon citerne, hélas je n'ai pas un tel document dans mes archives. Tout ce que j'ai concerne les maisons ou les "réclames" étaient peintes sur
les murs comme cette publicité sise encore de nos jour au 296  rue A . Briant.


Je suis désolé, j'aurais voulu vous venir en aide plus concrètement mais quand on a pas on a pas !


Bonne fin de journée. 






Marlowe 06/02/2010 11:17


AZUR ! Bon sang mais c'est bien zur, euh, sûr ! J'avais complètement oublié ce logo et cette marque ! Merci pour la résurgence d'enfance les gars !  


DAN et NICEPHORE 06/02/2010 11:27


Bonjour Marlowe. Azurément tu avais oublié cette marque. faut admettre qu'il est bien fait ce logo et si tu te balades du coté de la rue Briand, tu en verras encore
une représentation peinte  sur un mur d'habitation, de quoi t'inspirer quelques clichés !
Bon week-end Marlowe !

Salut Marlowe !
Je ne peux résister au plaisir de te rappeler ce poême fameux de Mallarmé sur l'Azur :


De l’éternel azur la sereine ironie
Accable, belle indolemment comme les fleurs,
Le poëte impuissant qui maudit son génie.
À travers un désert stérile de Douleur


Fuyant, les yeux fermés, je le sens qui regarde
Avec l’intensité d’un remords atterrant,
Mon âme vide. Où fuir ? Et quelle nuit hagarde
Jeter, lambeaux, jeter sur ce mépris navrant ?


Brouillards, montez ! versez vos cendres monotones
Avec de longs haillons de brume dans les cieux
Que noiera le marais livide des automnes
Et bâtissez un grand plafond silencieux !


Et toi, sors des étangs léthéens et ramasse
En t’en venant la vase et les pâles roseaux,
Cher Ennui, pour boucher d’une main jamais lasse
Les grands trous bleus que font méchamment les oiseaux.


Encor ! que sans répit les tristes cheminées
Fument, et que de suie une errante prison
Éteigne dans l’horreur de ses noires traînées
Le soleil se mourant jaunâtre à l’horizon !


― Le Ciel est mort. ― Vers toi, j’accours ! Donne, ô matière,
L’oubli de l’Idéal cruel et du Péché
À ce martyr qui vient partager la litière
Où le bétail heureux des hommes est couché,


Car j’y veux, puisque enfin ma cervelle, vidée
Comme le pot de fard gisant au pied d’un mur,
N’a plus l’art d’attiferla sanglotante idée,
Lugubrement bâiller vers un trépas obscur...


En vain ! l’Azur triomphe, et je l’entends qui chante
Dans les cloches. Mon âme, il se fait voix pour plus
Nous faire peur avec sa victoire méchante,
Et du métal vivant sort en bleus angelus !


Il roule par la brume, ancien et traverse
Ta native agonie ainsi qu’un glaive sûr ;
Où fuir dans la révolte inutile et perverse ?
Je suis hanté. L’Azur ! l’Azur ! l’Azur ! l’Azur !
Amicalement




NICEPHORE



jps 05/02/2010 14:48


Tiens, j'ai une vue aérienne mais dans l'autre sens!! Et Georges Lesieur et ses fils rachetèrent les huileries Desmarais car ils avaient parié sur l'emballage perdu mais  c'est une autre
histoire...Celle de Sidel...
De grand intérêt votre reportage, messires..Amitiés...


DAN 05/02/2010 15:06


Salut J-P. Il serait intéressant de voir cette photographie prises dans l'autre sens !
Quant aux "Lesieur", voila une histoire qui serait passionnante à raconter aussi, surtout si elle débouche sur Sidel, entreprise bien connu aujourd'hui
au Havre !
Bonne soirée J-P


Anthony 04/02/2010 23:55


Ah la famille Desmarais, reine du pétrole !
Malheureusement pour vous votre fille n'a pas épousé la bonne descendance de cette famille. Elle aurait également pu
choisir dans les Desmarest (Thierry ayant été le PDG de Total), mais non! Pas de bol !

Saviez-vous que Mr Paul Desmarais Sénior (héritier et ex-principal actionnaire de Total) était un grand ami de Nicolas Sarkozy(désolé pour le gros mot) ? De là à dire que Nico 1er n'est pas allé
chez Total par hasard...
Merci Dan pour toutes ses infos que je ne connaissais pas du tout.
++
Anthony


DAN 05/02/2010 00:17


Salut Antony. Ah bah oui, evidement avec ce nom là, ce commentaire ne pouvait pas ne pas se faire.
Et en plus j'en apprends sur cette famille Desmarais, comme tu dis pas de bol, mais pas de bol pour qui ? 
En tous cas j'espère avoir été un Bon Père pas trop Mobil pour shell que tu connais  !
@ + cher Anthony !


bobby bob 04/02/2010 13:40


felicications pour votre travail et maintenant que j'ai une belle carte de visite, je n'ai plus d'excuses!!!!

ca grouille d'info qui pourrait etre utile a tous les havrais qui s'interressent a leur histoire....franchement, chapeau pour le volonte d'etre dans le precis plus que dans le factuelle comme le
sont beaucoup de blog, artiles qu'on trouve sur le net!!!!

l'homme a la carte de visite


DAN ET NICEPHORE 04/02/2010 14:31


Bonjour Bobby bob. Si c'est la carte que j'ai donné hier hier, je vois qui vous êtes,
sinon j'ai déjà distribué pas mal de cartes alors...
Mais qu'importe, le fait que vous trouviez ce blog intéressant me fait plaisir, et j'espère être toujours à la hauteur de ce premier commentaire de votre part.
Alors à bientôt j'espère  ! 

Bienvenue également sur notre blog, vous pouvez aussi consulter nos archives qui
totalisent 162 articles illustrés de près de 600 photos sur le Havre. Depuis novembre 2008, 22304 visiteurs ont lu un total de 151737 pages. De quoi faire palir de jalousie, n'importe quel éditeur
sur support papier !
Bien cordialement.
NICEPHORE


rose 02/02/2010 11:19


On apprend toujours pleins de choses sur ton blog Dan !! Je profite qu'over blog me laisse l'occasion de te laisser un commentaire, car ça se fait de plus en plus rare..... O_O


DAN 02/02/2010 12:07


Bonjour Rose. Oui nous avons quelques "soucis" à propos des commentaires. Tu n'es pas (hélas) la seule à nous signaler ce fait.
On a essayé, de notre coté, de voir d'où venait le problème, mais apparemment nous n'y pouvons pas grand chose.
Alors quand je peux avoir un com de ceux qui habituellement, ne peuvent pas en faire ça fait d'autant plaisir !
Bonne journée Rose et à bientôt j'espère !   


Nicéphore 02/02/2010 08:51


ESSAIS


DAN 02/02/2010 08:58


Bon ça fonctionne !  Comprend pas


phyll 01/02/2010 19:35


si je peux me permettre une petite précision afin que personne ne se trompe, il s'agit bien de la rue du pont VI(6), mais c'est bien (l'ancien) pont V (5) que l'on voit à gauche !!
à+ ,o)


DAN 01/02/2010 19:43


Bonsoir Phyll. Voila une précision que j'aurais dû mettre sur ma photo du plan  situation, car on voit très bien ce pont sur la gauche.
Merci Phyll pour cette précision.
Il est vrai que pour un spécialiste du port comme toi, ça ne pose pas de problème !
Bonne soirée "monpote" 


Yannick B. 01/02/2010 13:57


Bah zut mon commentaire s'est effacé, je recommence alors. La localisation me chagrinant, je me suis servi de Google maps afin d'essayer de localiser un peu plus cette usine et j'en suis arrivé à
la conclusion qu'elle se situait rue du Pont VI. De nos jours on trouve en lieu et place une ferraillerie et juste à côté, l'entreprise EFBS Seafrigo. J'y ai travaillé début décembre, je suis
impardonnable car j'aurais du reconnaître l'endroit, mais je peux te dire que ça à changer complétement.
Sinon pour plus d'infos, le hangar avec les grues devant qui se trouve sous ton numéro 4, est celui qui, si je ne m'abuse, qui renfermait les archives du Crédit Lyonnais et qui au jour
d'aujourd'hui, n'est plus qu'une ruine (hangar 76 - 77 - 78).
J'espère que ce commentaire t'aurais permis de t'en rendre compte de l'endroit actuel.


DAN 01/02/2010 14:48


Salut Yannick. Donc c'est bien à l'endroit que j'ai indiqué que se trouvait cette entreprise DESMARAIS puisque la rue du pont VI est celle que l'on voit en bas de
la photo aérienne. Une précision toutefois, sur cette photographie aérienne ne ne voyons QUE l'huilerie savonnerie, d'autres ateliers si on peut les appeler ainsi, étaient répartis ailleurs autour
des boulevards de Graville et Amiral Mouchez. J'ajoute qu'une cité ouvrière était construit pour abriter un temps les ouvriers de cette entreprise, travaillant non loin, elle était  rue
DESMARAIS du nom justement des patrons de l'usine située à coté.
Donc pour résumé la photo aérienne ne représente que l'huilerie savonnerie et non les autres activité de cette entreprise notamment la raffinerie.
J'espère ne pas avoir été trop confus dans mes explications, car ces lieux et usines ont souvent changés au cours de l'histoire.
A bientôt Yannick


Didier 01/02/2010 10:46


Pour finir, si c'est bien rue A briand, dans mon souvenir je roulais dans le sens le havre centre, et la pub se trouvait à gauche, ce qui te permet d'éliminer tout ce qui est à droite, bon courage
l'ami


DAN 01/02/2010 12:54


Ok Didier, moi aussi il me semble l'avoir vu dans ce sens là.
Merci du "tuyau" Didier, et me voila avec une enquête de plus ! ! 
@+ Didier


Didier 01/02/2010 10:01


J'crois bien que c'est rue A Briand, je me souviens qu'il faut avoir l'oeil pour la voir, un panneau pas bien grand, juste le nom AZUR même pas l'étoile si mon souvenir est juste, aller va donc
faire un tour, ça doit être un peu avant la montée picasso en direction d'Harfleur. Ou après?


DAN 01/02/2010 10:12


Didier.
Impossible de me souvenir de l'endroit exact, mais en parcourant cette rue avec "le nez en l'air", je finirais bien par la retrouver cette pub. Je ne pense pas qu'il faille aller si loin vers l'Est
pour la voir, c'est, à mon avis, entre le rond-point et la rue Picasso, pour faire "large".
Alors comme j'aurais bientôt l'occasion de me rendre dans ce coin j'ouvrirais l'œil et le bon si possible !
@+ Didier !


Didier 01/02/2010 08:47


C'est drole ça, il ya environs 3 mois, je roulais en voiture (dans le Havre), un oeil sur la route, un autre qui vagabonde, et j'aperçois un pub peinte sur un pignon de maison.
Je suis prêt à mettre ma main à couper qu'il s'agit d"AZUR", ce nom me tilte tout de suite sur l'essence, bref je me dis qu'il faut que je revienne faire une foto, tu sais que j'aime les vieilles
pub peinte(ya ptête une contrepèterie mais je te laisse le soin de la trouver). Mais le temps à passé et impossible de me souvenir de l'endroit, dommage car c'est sans doute la seule référence
encore peinte de ce nom. Mais je réfléchis et ça va bien me revenir.


DAN 01/02/2010 09:10


Salut Didier. Alors là, c'est plus que drôle car moi aussi je recherche cette publicité AZUR peinte sur un mur du Havre.
J'étais persuadé de l'avoir dans mes archives mais je ne l'ai pas retrouvé, à mon avis elle doit se trouver du coté de la rue A. Briand ou dans ce quartier la.
Quant à la contre-pétrie  je l'ai trouvé  elle n'était pas bien difficile à deviner ! 
@+ Didier


Yannick B. 01/02/2010 04:10


Pour ma part j'ai vraiment du mal à localiser l'endroit, les bâtiments visibles ne m'interpellent pas. En tout cas l'article m'en a appris beaucoup une fois de plus, ce billet est à l'image de ce
blog, très enrichissant.


DAN 01/02/2010 08:04


Bonjour Yannick. Moi aussi j'ai eu du mal à localiser cette usine, d'autant plus qu'elle n'existe plus.
Alors quand j'ai acheté cette carte postale, où rien n'est écrit,  je n'ai eu de cesse de trouver où elle était, et ce qu'elle fabriquait.
Par la suite, j'ai regardé et rassemblé mes cartes postales traitant ce sujet, et suis allé aux archives y puiser les renseignements qu'ils me manquaient.
Le résultat c'est cet article.
Bonne journée Yannick, mais au vu de l'heure où tu as écrit ce commentaire, m'est avis, qu'il y a de la "grasse matinée" dans l'air" !


phyll 01/02/2010 03:41


ps: je pense encore (et ouais...) ce cheval ailé, n'était-ce pas ANTAR ??...ou alors je confond....bon vu l'heure "tardivement matinale" ... j'ai des excuses !!....allez, je vais au dodo !!! ;o)


DAN 01/02/2010 08:21


Oui hein, il serait temps de faire un ÉNORME dodo si tu ne veux pas te lever à 16h00 cet après-midi, ça décalerait tes prises de repas et c'est pas bon pour la
santé ça.
Pour le nom de la marque au cheval ailé je t'ai répondu, dans un précédent commentaire, que ce devait être PEGASE" mais sans certitude.
Aller, passe une bonne journée bien "réveillé"
@+ Phyllododo !  


phyll 01/02/2010 03:15


et je pense (donc je suis) ...n'y avait-il pas aussi à cette époque une marque "d'essence" qui avait pour logo un cheval ailé ??......et puis il y avait FINA ....qui vendait des "bateaux"
pneumatiques (de MerD*) pour les automobilistes vacanciers.....
décidément, tes articles me font remonter des souvenirs à chaques fois ,...et j'aime ça !!!
bonne journée mon poto !!
à bientôt !


DAN 01/02/2010 08:14


Salut poto. Oui il y avait beaucoup plus de distributeur de carburant quand NOUS étions plus jeunes. Celle dont tu fais allusion ne serait-elle pas "PÉGASE" ?
Quant à FINA elle a été "absorbée" par TOTAL. Et dans le registre des marques il y avait aussi AVIA, bref tout un tas de distributeurs de carburant dans une époque où l'on ne parlait pas de
concurrence, bizarre bizarre ? Vous avez dit bizarre, comme c''est étrange
@+ "monpote"


Mr Yak 31/01/2010 18:10


Cest le logo qu'il y avait sur les pompes à essence du petit garage jouet de mon enfance. Par contre je ne connaissais pas l'histoire de la marque.


DAN 31/01/2010 18:17


Bonsoir Yak. Ce logo ramène à l'enfance pour pas mal de gens de notre génération. Que ce soit par le jouet, où par divers objets tels que cartes routières photos
etc.
Quant à l'histoire de la marque, le livre de Christian Rouxel devrait répondre aux questions que l'on se pose au sujet de cette vaste entreprise.
Bonne soirée Yak !


phyll 31/01/2010 16:26


la photo postée par Nicé me fait penser à la station AZUR qui était sur la RN  entre le Havre et Gaineville !!

à+ les gars !! ,o)


DAN ET NICEPHORE 31/01/2010 16:30


Salt "monpote"
Alors là je vais le laisser répondre car je ne sais pas où il a pêché ce cliché ?
@+ Phyll
DAN.
Salut phyll
je ne sais pas ou cette photo a été prise, car elle provient  d'un atlas azur des années 60. Dan penserait plutôt à la rn 182 ...
Amicalement
NICEPHORE


C@t 31/01/2010 15:32


Re. Merci du renseignement, après quelques recherches infructueuses sur le net, où je me suis retrouvée sur le blog "Le Havre d'avant", où un certain DAN a répondu un peu (trop) vite à un quizz !
;-)  Le haut des cheminées n'est donc plus rouge et blanc, pour confirmer mes souvenirs, j'ai regardé les vieilles photos/papiers, ne les ayant pas trouvé, j'ai visionné les 1835 diapos
(scannées) et je les ai vues sur l'une d'entre elles prise à l'entrée du port à bord du club med, mon père ayant travaillé aux ACH, il avait eu 2 places pour un dîner à bord le long des côtes...
Cela m'a permis de faire un petit retour dans le temps ! Quand à la centrale EDF, elle fonctionne au charbon ?!  :-(  @ + DAN


DAN 31/01/2010 16:18


C@t. Oui c'est une centrale E.D.F. au charbon qui fonctionne à plein régime quand il fait très froid comme ces derniers temps
Si je n'arrive pas à mettre une photo de la cheminée dans cette réponse, je vous l'enverrais par mail.
A bientôt C@t


tce76 31/01/2010 14:43


Et bien, encore une que je ne connaissais pas!
Qu'est ce que je peux en apprendre avec toi!
Merci Dan.


DAN 31/01/2010 15:09


Bonjour Thierry. Je vais finir par passer pour un "prof" moi à force  ! 
Après tout pourquoi pas car ici on apprend en s'amusant, et c'est l'essentiel  après tout !
Bonne fin de journée Thierry 


Nicéphore 31/01/2010 13:50


Bonjour à tous, voici quelques éléments complémentaires :



Atlas azur, distribué gratuitement dans les années 60, aux clients de la marque dans les stations.


l' excellent ouvrage de christian Rouxel



C@t 31/01/2010 12:22


Merci, bon dimanche également !


DAN 31/01/2010 12:28


Bon dimanche C@t


C@t 31/01/2010 12:21


Voilà pourquoi les cheminées n'ont pas les mêmes "couleurs", je pensais qu'elles avaient été repeintes ! ;-) Existent-elles toujours ? Si oui, sont-elles éloignées des autres ? Je ne savais même
pas que c'étaient celles de la centrale EDF ! :-( Ou alors, je l'ai oublié ...


DAN 31/01/2010 12:27


Re C@t. Celles de la photo n'existe plus, elles on été démolies dans les années 70. Celles d'EDF sont de couleur gris "ciment"  avec le haut en blanc. Et donc
non visibles sur cette photo mais toujours présentes au Havre.
@+ C@t


françoise 31/01/2010 11:30


Oui, avec plaisir. Il faudra qu'un de ces jours j'aille faire un tour dans ce quartier. Merci pour ces photos qui nous donnent plein de renseignements sur le passé de notre ville. C'est
passionnant.  Françoise B.


DAN 31/01/2010 11:41


Re Françoise. Si un jour tu es complètement libre avec du temps devant toi, prévient moi et je me ferais un plaisir de t'accompagner pour une petite visite , à la
cavée verte où ailleurs ?
Quant au Havre, c'est bien pour faire connaitre cette ville que nous avons créé ce blog alors nous continuerons dans cette optique !
Très bon dimanche Françoise, et à bientôt j'espère  ! 


C@t 31/01/2010 11:15



Merci de nous faire partager vos découvertes. Je ne connaissais pas du tout.   Comme LGV, j'ai une âme écolo, et de ce fait j'envie les gens d'alors qui utilisaient  un savon naturel,
et non pas fabriqué à base d'huile de palme ou de graisse animale, et devaient chercher partout un savon à l'huile d'olives.                    
        Comme souvent, le boulevard Amiral Mouchez, je ne connais pas mais celui de Graville oui, ainsi que les 2 grandes cheminées, j'ai donc pu me repérer grâce au plan.



DAN 31/01/2010 11:35


Bonjour C@t. Le partage étant un principe appliqué sur ce blog, normal donc de vous en faire profiter.
Sur la photo aérienne ce ne sont pas les cheminées de la centrale E.D.F. que nous voyons en premier plan, mais les cheminées de l'usine Desmarais.
Si les cheminées EDF avaient été construites à l'époque de la photographie, elles seraient complètement à gauche mais invisibles sur cette photo.
Quant au boulevard Amiral Mouchez, il est tout à fait au bout, vers le sud, du boulevard de graville.
Il est certain que nous n'avons pas l'habitude de voir le Havre sous cet angle.
Moi même ce n'est pas du premier coup d'œil que j'ai reconnu l'endroit. Un plan m'a été nécessaire pour m'y retrouver, d'où ma photo avec l'emplacement géographique de l'usine Desmarais.
Bon dimanche C@t ! 



françoise 31/01/2010 09:04



Bonjour Dan, le soleil se lève à Rouen et en même temps voltigent quelques flocons ! c'est très joli! Donc oui il s'agit bien de la même station essence près des charbons Mortreuil et moi aussi,
je passais devant quatre fois par jour pour aller à l'école Louis Blanc ( des filles!) et en revenir. Bonne journée.     françoise B.



DAN 31/01/2010 09:10


Bonjour Françoise. Il faudra qu'un jour on puisse prendre une verre ou un café ensemble, histoire de parler de "notre" quartier d'enfance.
De chez nous à l'école, il y en avait des commerces n'est-ce pas, si on fait le même trajet aujourd'hui on constate que presque tout s'est transformé en logements.
Autre époque dirons certains !
Bonne journée Françoise !


françoise 30/01/2010 23:25



Bonsoir Dan.Trés intéressantes tes photos, notamment la salle des machines qui a une structure en fer qui doit sans doute s'inspirer d'Eiffel et peut-être même avoir été construite par son
équipe. Ainsi Lesieur a débuté au Havre et même d'après son âge, y a passé une bonne partie de sa vie! et on continue aujourd'hui à assaisonner nos salades avec son huile d'olive et de pépin de
raisin en ayant mis un bémol sur l'arachide moins bon our la santé! moi aussi je me souviens bien d'Azur avec laquelle pour père alimentait son réservoir pour la balade du dimanche. Et moi aussi
je suis une sanvicaise de la Cavée verte!
françoise B.



DAN 30/01/2010 23:35


Bonsoir Françoise. Alors nous devons nous souvenir de la même station essence qui se trouvait à coté des charbons "Mortreuil", et qui était sur mon chemin, rue de
la cavée verte, pour aller à l'école Louis Blanc.
Pour les structures de l'usine, à partir de la fin du XIXème siècle toutes constructions métalliques étaient ainsi faites, c'est à dire riveter à chaud, avec un gars d'un coté qui tenait le rivet
rougi par la forge, et de l'autre un homme qui frappait ce rivet pour l'aplatir sur la structure. Un boulot de "dingue".
Quant à l'huile Lesieur, c'est bien ça, et avant de faire cet article je ne le savais pas non plus ! Comme quoi, c'est en apprenant aux autres qu'on apprends soi-même !
Bonne nuit Françoise ! 


LGV 30/01/2010 23:05


A propos de Jules Durand, j'ai lu sa bio c'est passionant et j'ai beaucoup appris. Je conseille fortement


DAN 30/01/2010 23:17


A qui le dis-tu. Pour les passionnés du Havre et son implacable histoire sociale, c'est un livre incontournable !
@+


LGV 30/01/2010 22:24


Je ne connais pas cette marque, merci de me la faire découvrir. Et de bien complète manière !
La photo aérienne est impressionante. C'est sympa de voir les quais chargés de grues. Bon, pour le charbon mon âme écologiste me dit que c'est laid, mais comme en plus d'être cauchois, par ma mère
je viens du pays des monts noirs ; ces tas de charbons le long des quais éveillent en moi une bouffée de souvenirs.
Donc, merci Dan pour cet article pour toutes les raisons que je viens de citer...


DAN 30/01/2010 22:54


Bonsoir Cédric. Que tu ne connaisse pas cette marque vu ton âge c'est normal. Évidemment pour le charbon c'est une autre histoire. Et pour les plus anciens, dont je
fais (hélas) parti maintenant, je me souviens un peu du quai au charbon, actuel quai Colbert, ou le propreté n'était pas ce qu'il y avait de plus remarquable. Mais à l'époque tout le monde, ou
presque avait du boulot. Et le charbon, au Havre, c'est aussi un peu Jules Durand, mais là, je m'engage dans une autre histoire !
Bonne nuit Cédric ! 


gl 30/01/2010 22:17


J'ai aussi un souvenir de cette enseigne qui a du totalement disparaître vers 1967 au profit de TOTAL. (Faudra que je recherche dans "le raffineur Français".
Vous avez encore fourni un travail remarquable pour cette épisode de notre industrie locale.
Je me rappelle aussi de l'apparition de la marque Elf avec une prouesse marketting "les ronds rouges arrivent" et en une nuit, au jour prévu, les stations concernées arboraient ce grand rond
rouge.


DAN 30/01/2010 22:46


Bonsoir GL. Je me souviens bien de la marque "Azur" car il y avait une station service devant laquelle je passais tous les jours pour aller à l'école.
Quant à Elf, c'est vrai que leur campagne de promotion est restée dans la mémoire de ceux l'ayant connu. Il a dû y avoir plus que 4 gars pour la faire !
Bonne nuit GL 


B.O. 30/01/2010 21:46


Comme d'habitude, visuellement et par le texte on est cloué sur le siège.
Avec vous, chaque jour est un jour de savoir.


DAN 30/01/2010 22:42


Bonsoir Olivier. A chacun ses jours de savoir et de plaisir, moi c'est en ragardant vos blogs, alors c'est fifty-fifty  ! 
@ + Olivier


Jacques 30/01/2010 21:30


Bravo pour cet article (et les autres aussi d'ailleurs). On en apprend un peu plus à chaque fois. Je ne connaissais pas non plus le quartier des raffineries. Je suis aussi sanvicais (tiens c'est
bizzarre, toi aussi????)
Bonne soirée à toi et à Nicéphore
Jacques


DAN 30/01/2010 22:38


Salut Jacques. Eh oui mon "vieux" on est Sanvicais tous les deux et il y en a un autre qui m'a aidé à faire cet article, et qui a pour initiales J-P  si tu
vois ce que je veux dire.
Et comme toi, mais  en faisant ce blog et en recherchant des informations j'en apprends un peu plus à chaque fois, alors j'en fais profiter tout le monde  !
@+ et bonne nuit Jacques  !


Otto Graf 30/01/2010 21:04


Vous voyez comme les choses passent vite, comme la mémoire est infidèle ou fugace !
Le nom de "quartier des raffineries" dit vaguement quelque chose à quelqu'un.
Et pourtant ce quartier est le berceau du raffinage de pétrole. Desmarais, c'était le pétrole.


DAN 30/01/2010 22:33


Re Otto Graff. Eh oui les choses passent vite en effet. La mémoire, si il n'y a aucune trace d'écrite ou photographiée, nous joue des tours. Chacun peut, dans sa
vie s'en rendre compte.
Mais moi aujourd'hui j'aurais au moins appris  qu'on nommait ainsi ce quartier.
Et si ce blog pouvait encore moissonner des témoignages comme ça, et bien je n'aurais pas perdu mon temps !
Bonne nuit Otto Graf  !


buddy2259 30/01/2010 19:59



Chers Dan et Nicé,  aujourd'hui je découvre un reportage superbe et d'une très grande qualité comme d'habitude les photos et cartes postales sont magnifiques et nous aides à mieux
comprendre vos explications ,et comme l'ami Graf le nom de" quartier des raffineries" me dit quelque chose. Merci pour ce nouveau reportage " Les Rois du Pétrole "d'un grand intérêt !!! Bonne
soirée à vous deux .



DAN et NICEPHORE 30/01/2010 20:04


Bonsoir Buddy. Tu résumes très bien ce que nous voulons faire sur ce blog, aussi, il ne me reste qu'à te remercié pour ta fidélité.
Quant au nom "quartier de raffineries", toi au moins tu t'en souviens, alors que moi...
Bonne soirée l'ami ! 
Bonsoir buddy, je me souviens très bien que  l'appellation " quartier des raffineries" était encore très utilisée dans les années 60-70. De nos
jours, par esprit de simplification sans doute, on nomme,  quartier de l'eure, toute la portion de ville située au sud du bd winston churchill.
Amicalement
NICEPHORE


phyll 30/01/2010 19:43


je me souviens bien de l'enseigne "Azur" mais pour ce qui est de l'usine Desmarais, je découvre entièrement !! D'ailleurs, je me suis souvent demandé (mais sans chercher vraiment) pourquoi le "quai
des arachides" ?....maintenant je sais !!!
Merci mon pote, à bientôt !


DAN 30/01/2010 19:51


Salut mon pote. Mince alors, je t'apprends quelque chose sur le port du Havre à toi le connaisseur de cet endroit que tu connais très bien pour y avoir
travaillé.
Pour l'enseigne à l'étoile tu fais parti de ma génération alors evidemment tu connais !
@ + Phyill !


Otto Graf 30/01/2010 19:39


Voilà un travail épatant ! magnifique !
Les bloggeurs reprennent aujourd'hui le flambeau des chroniqueurs du Moyen-Age. La petite histoire à côté de la grande mais qui fait la trame serrée de la vie ordinaire d'un pays et de toute une
population.
Je me souviens qu'il y a 30 ans, et plus, le quartier Gustave Brindeau, face à Dresser, où je m'approvisionnais au Tabac en Ninas, s'appelait encore "quartier des raffineries".


DAN ET NICEPHORE 30/01/2010 19:46


Bonsoir Otto Graf. Merci pour le travail. Je ne connaissais pas cette appellation de "quartier des raffineries". Il est vrai qu'à l'époque je ne venais pas souvent
par ici vu que j'habitais à Sanvic.
Ce quartier est riche en histoire, mais le blog ne peut pas entrer dans les détails ce qui seraient fastidieux pour le lecteur. Alors ici, c'est de la petit histoire d'une grande entreprise que fut
Desmarais-Frères.
Bonne soirée Otto Graf

Bonsoir Otto, je me souviens aussi que  l'appellation " quartier des raffineries" était encore très utilisée dans les années 60-70. De nos jours, par esprit de simplification sans doute, on
nomme,  quartier de l'eure, toute la portion de ville située au sud du bd winston churchill.
Amicalement
NICEPHORE