Nice Havrais 1911-2011

Publié le par DAN

En 1905 Georges Dufayel acquit des terrains au lieu-dit "Saint-Denis Chef de Caux". Grâce à son énergie et à sa persévérance il élabore une ville moderne avec toutes les garanties désirables de sécurité, d'hygiène et de salubrité.

Huit kilomètres de routes furent tracées en étage. Les sources furent captées, canalisées. Un réseau d'égouts de 7000 m fut construit. Eau, gaz et électricité furent installés. Le Palais des Régates, le Nice-Havrais sortirent du sol. En deux années, Sainte-Adresse devint une station d'été et d'hiver des plus agréables.
(source : ville de Sainte-Adresse)

Voici le dernier tableau que j'ai fait à l'occasion des 100 ans du Nice Havrais, avec l'hôtel des régates en premier plan, les palais des régates à droite et le bâtiment du Nice Havrais au fond.

La dernière photo résume un siècle d'histoire, avec les parties disparues incrustées dans le contexte de 2011. 


Dufayel JPEGLe tableau représentant l'hôtel des régates, le palais des régates à droite, et le bâtiment du Nice Havrais au fond.

 


bld Foch Se adresse 04-2011 (9) choisiLe même endroit en 2011.

 


doc N° 1Les deux époques "entremêlées".

 


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite.

 

 

 


Commenter cet article

C@t 20/09/2011 12:48



Boujou DAN,


Encore une toile magnifique et une fusion étonnante avec une photo d'aujourdhui...


A qui doit-on l'expression "Nice Havrais" ? Comme Granville surnommée "la Monaco du nord", pourquoi ses comparaions avec les villes méridionales ?


Bonne journée DAN



DAN 20/09/2011 13:41



Boujou C@t. Merci pour la toile et la fusion. Cette toile sera d'ailleurs exposée, pour les 100 ans du Nice Havrais de Dufayel, à Sainte Adresse  Ce nom de Nice
Havrais était pour signifier que cette partie de la ville était dédiée au tourisme de luxe tout comme Nice l'était à la même époque. Dufayel voulait créer cet ensemble de villas et commerces de
luxe à Deauville mais les autorités de cette ville ne lui ont pas permis de faire aboutir son projet, il s'est donc "rabattu" sur le Havre.
De plus, la courbe de la plage du Havre n'est pas sans ressembler à celle de la baie des anges à Nice.
Bonne journée C@t !




ships-lover 18/09/2011 17:26



Quel travail pour ce reportage, j'aime beaucoup la superposition des deux tableaux cela est flagrant que quelques endroits de la ville n'a bouger pour rien au monde



DAN 18/09/2011 19:10



Salut Ships-lover. Travail certes, mais je préfère dire plaisir, plaisir de le faire, et plaisir de le partager avec les lecteurs. Il y a en effet des endroits,
comme ce Nice havrais, que l'on voudrait toujours  voir en place, car notre passé architectural a été trop détruit à la fin de la guerre pour ne pas voir celui-ci détruit par la cupidité des
promoteurs.
Bonne soirée ships-lover !



Caroline.K 10/05/2011 04:05



Désolée pour le doublonDan, comme je ne voyais pas mon commentaire, je crains de l'avoir posté deux fois. Je ne sais pas ce qui se passe, parce que je ne le vois toujours pas, mais OB m'indique
qu'il a été bien envoyé


CaroLINE



DAN 10/05/2011 08:00



Il n'y a pas de mal Caroline, j'ai supprimé le doublon, mais parfois sur les blogs, et pas seulement avec over-blogs, les commentaires ont du mal à partir et
s'afficher, et après tout vaut mieux deux fois que zéro
A tout de suite !



Caroline.K 10/05/2011 04:01



Réponse de DAN le 27/04/2011 à 20h40

Bonjour Dan,

Ah oui d'accord, donc il est davantage citoyen d'honneur de la ville de  Sainte adresse si je comprends bien. Mais oui mais bien sûr, c'est normal vue l'emplacement. Mais avec ce titre le
nice-havrais, j'étais restée scotchée sur le grand Havre, alors que c'est clairement expliqué. J'ai bien fais de repasser les nouveaux commentaires m'ont permis de voir une bien belle vue que tu
ajoutée. C'est sûr que ce panorama ne laisse pas indifférent. D'ailleurs il me rappelle un peu une publicité pour un parfum pour homme, je ne me souviens plus du titre, mais on y voyait un homme
marcher le long d'une passerelle et au bout c'est la mer un peu...


Qui sait si cette vue n'en a pas été la source d'inspiration ! hi ! hi !
Au moins tu n'as pas failli à ton rituel, pas de relâche pour les braves le dimanche de Pâques.


CaroLINE



DAN 10/05/2011 07:55



J'aurais dû être un peu plus explicite dans mon article. C'est vrai que la plupart des mes lecteurs sont Havrais ou Dyonisiens (habitants de Sainte-Adresse), et je
ne pense pas assez aux lecteurs habitants hors du département, surtout qu'avec un titre pareil (Nice-Havrais) il y a de quoi s'y perdre pour un non résident de ces lieux. Merci de me rappeler à
mes impératifs de clarté.
Pour la publicité j'en ai un vague souvenir, mais je ne pense pas qu'elle a été tournée à cet endroit, quoique c'est fort possible après tout.
Par contre, au point de vue "relâche", c'est dimanche prochain (15 mai) que je me permettrais une semaine de vacances, histoire de souffler un peu.
Sur ce, je file sur tes autres commentaires, à tout de suite



tce76 07/05/2011 09:09



Fini les vacances pour Madame, donc je peux de nouveau me balader sur mes blogs favoris. C'est ça la liberté.
Bon, tout d'abord, ton tableau est absolument superbe. Ensuite que dire de l'incrustation ? Magistrale est peut être le bon mot. On croirait que les deux nanas ont été déposées par la Citroën. Un
réalisme époustouflant. Je te remercie donc du partage.
A bientôt.
Thierry.



DAN 07/05/2011 09:12



Salut Thierry
Je te remercie pour le tableau. Pour les incrustations, j'ai d'abord pris une vingtaine de photos pour pouvoir faire le travail d'incrustation tranquillement devant mon ordinateur. Pourtant je ne
suis pas complètement satisfait, car il me semble que cette Citroën un peu trop, grande par rapport aux personnages. Mais bon, mon souci de la perfection m'entraine un peu loin parfois. Quant à
la "bagnole" je n'avais même pas remarqué que c'était une Citroën, pour un ancien Renault ça la fout un peu moche quand même !
Bon week end Thierry !  



gpmagalim16.over-blog.com 02/05/2011 22:24




Merci Dan de cet article sur le Nice Havrais. Cela me donne l'occasion de commémorer le prologue du radar centimétrique, qui eut lieu à Ste Adresse notamment lors d’essais en 1939 et qui a été
très déterminant dans l'issue de la guerre. Ces essais furent notamment menés par Henri Gutton de la compagnie CSF. 


«Ce
fut une guerre secrète, dont les succès
et les revers furent ignorés du public; elle ne peut être
que difficilement comprise en dehors des milieux scientifiques restreints»


       Winston Churchill



En septembre 1967 dans la revue US naval Institute Proceedings, le captain D. Macintyre de la Royal Navy déclara :



  « Avant l’occupation de la France par les Allemands, le magnétron à segments résonnants fut remis aux laboratoires de recherche de la British GEC de Wembley. La technique française se
révéla d’une valeur considérable dans le développement du magnétron 10 cm. »



 Excusez-moi d'être long, mais c'est compliqué et important :



le premier radar centimétrique :



En 1934, Henri Gutton, chef de laboratoire de la compagnie CSF, suggéra à Maurice Ponte Directeur Technique, l'utilisation d'ondes ultra courtes délivrées par un émetteur de type magnétron pour
détecter des obstacles. Les émetteurs classiques de type triode ne pouvaient pas amplifier, pour des raisons de limites physiques, des signaux de longueur d'onde inférieure à 50cm; ce qui est la
frontière entre ondes centimétriques et métriques toujours actuel.
Emile Girardeau, PDG de la société SFR-CSF, proposa à son ami Henri Cangardel (Cie Générale Transatlantique, French Lines) responsable du projet du paquebot Normandie d'équiper le bâtiment d'un
détecteur d'icebergs et autres obstacles à ondes ultra-courtes. Ceci pour éviter le drame du Titanic intervenu quelques années avant.
Suite à des premiers essais menés ur l'Oregon et tentés lors de la 6ème traversée du paquebot Normandie (les équipement furent noyés par une tempête), il fut décidé que le détecteur d'obstacles
serait mis au point à Sainte-Adresse du fait de sa position privilégié avec vue sur la baie de Seine et vue sur l'entrée de bateaux dans le port du Havre.
De 1937 à 1939, rue du Beau Panorama à Ste Adresse, eurent lieu des essais qui permettaient d'intégrer et de vérifier les différentes innovations, notamment celles portant sur l'émetteur, faites
au laboratoire de CSF à Levallois. Cet émetteur était donc de type magnétron, invention des années vingt d’Albert William Hull de General Electric (USA) pour concurrencer la triode, invention de
Lee De Forest.



Cette invention de Hull n'eut au départ pas de réelles applications industrielles en dépit des multiples brevets allemands, anglais, américains, néerlandais. Seuls les français avaient trouvé une
solution fiable pour maîtriser l'effet secondaire d'émission d'électrons des magnétrons (effet multiplicateur) : la cathode à oxyde fruit de l’inventivité à la française. L'oxyde qui servait de
modérateur comme le graphite dans une réaction nucléaire était en fait une formule complexe. Ils avaient aussi avec l'aide du financement de la Cie Générale Transatlantique développaient les
différentes parties composant un radar moderne : récepteur avec mélangeuse de type superhétérodyne, double démodulation du récepteur, synchronisation des signaux, conversion du temps en mètres,
amplificateur hyperfréquences.






DAN 02/05/2011 23:14



Bonsoir Jean-Hugues
Voila un pan de l'histoire de la deuxième guerre mondiale que peu de gens connaissent à commencer par moi d'ailleurs. Que cette partie importante de l'histoire se
soit déroulée à Sainte Adresse est un peu une surprise car on aurait pu penser qu'elle ait pu se dérouler ailleurs dans un endroit plus propice. Mais je vous avouerais que le coté technique
m'échappe un peu, voire complètement. Déjà plus jeune quand j'ai assisté aux essais d'ondes millimétriques entre le Havre et Sainte Adresse,  réalisés par mon ami Albert Crocquevieille, je
n'y comprenais pas grand chose à se qu'il me racontait, ce dont je me souviens c'est que l'émission des ondes demandait un cornet carré en guise d'antenne émettrice.
En tous cas cette histoire des radars a eut son importance dès le début de la seconde guerre mondiale comme j'ai pu le constater en lisant votre blog.
Merci de votre passage sur havrais-dire Jean-Hugues, et très bonne fin de soirée ! 



gpmagalim16.over-blog.com 01/05/2011 23:47




DAN 02/05/2011 07:58



Pas de texte ? Une petite fausse manoeuvre sans doute 



pere cantoche 29/04/2011 19:04



Eh zut, chui pazs libre ce soit... que c'est ballot !


On peut venir voir un autre jour, de pref un jour oùl'on pourra te rencontrer...


aucun rapport, mais kantesketunoufè untipost sur le bassin du Roy, au bord duquel mon grand père avait sa quincaille avant les bombardements de 44 ??



DAN 29/04/2011 20:00



Bonsoir père cantoche. Bah c'est pas bien grave, on pourra y aller ensemble si tu veux avec l'ami Phyll par exemple. Moi je n'y vais pas tous les jours quand même de
temps à autre c'est tout.
Il te faudra patienter jusqu'à dimanche pour l'article du bassin du roy potavrais, une journée ce n'est pas trop long va ça viens vite, alors à bientôt Thierry




Claude 28/04/2011 23:16



OK, merci Dan , nous irons voir çà de plus près...


Bonne nuit.



DAN 28/04/2011 23:23



Alors si vous le voulez et le pouvez, venez vendredi à 18 heure, c'est l'inauguration et vous aurez l'occasion de rencontrer les artistes présents au vernissage
!
Bonne nuit les amis !



Claude 28/04/2011 21:28



Dan,


Aurons nous le plaisir de pouvoir admirer ce tableau en vrai au salon de cette année des  "Artistes Ouvriers"...         




DAN 28/04/2011 22:59



Bonsoir Claude. Hélas non, ce tableau a déjà trouvé acquéreur, et au salon on ne peut mettre que des tableaux ou oeuvres d'art non vendus. En effet si l'oeuvre
reçoit un prix, elle revient ipso-facto à ceux ayant décerné ce prix.
Par contre on pourra y voir deux tableaux que j'avais fait voir sur havrais-dire en janvier 2011
ici
Bonne fin de soirée mes amis ! 



Damien 28/04/2011 11:01



Un super sujet sur un coin que je ne connais pas, ou peu...


Ton dernier cliché, avec la fusion de ton tableau avec la vue d'aujourd'hui est un véritable tableau à lui tout seul !


Bravo !



DAN 28/04/2011 11:11



Bonjour Damien. Ce sujet et cette partie de la ville de Sainte Adresse m'inspire beaucoup, je ne serais pas sans y revenir, car en un siècle il s'est passé pas mal
de choses ici.
Si ça continue je vais finir par exposer mes fusions plutôt que mes tableaux  ! 


Bonne journée Damien et le bonjour à madame !


 



boboce 28/04/2011 09:20



Salut DAN


Peindre Le Havre de la belle époque, voilà une idée qu'elle est bonne, enfin ici en l'occurence Saint adresse. Certe c'est plus long que de jouet avec photoshop, mais peut être qu'un jours
Malraux te sera grand ouvert.


 


A+



DAN 28/04/2011 09:26



Salut Boboce. Houla Malraux , alors la, si cela devait arriver je ne
serais plus de ce monde depuis longtemps, sinon pourquoi ne pas refaire en tableaux tout ce qui a été détruit au Havre, là j'aurais du "boulot" jusqu'à ma retraite.....ah j'y suis déjà ! ! ! ! Je
ne m'en était pas rendu compte dis donc !


Bonne journé boboce !



Caroline.K 27/04/2011 20:00



De retour dans le présent du blog Dan, j'ai pris plaisir à te lire et à voir les commentaires, parce qu'ils y'a des perles, des informations et c'est justement en partie ce qui me permet de
compléter mes interrogations. Là en l'occurence, je trouve que tes fusions des époques sont de plus en plus réussie. En attendant, je trouve toujours remarquable, les gens comme ce Dufayel qui
font feu de tout bois pour donner vie à ce que leur imaginaire a crée. Ce faisant tout capitaliste qu'il était, il a donné du travail à des gens, contribuer à l'économie de la ville et ce n'est
pas donné à tout le monde. As t-il une rue à son nom?


J'espère que tu as passé un bon week-end pascal


bises


CaroLINE



DAN 27/04/2011 20:40



Bonsoir Caroline. Les commentaires sur ce blog, sont ce que la cerise est sur le gâteau
Pour les fusions depuis le temps que j'en fait je commence à avoir un peu "la main".
Quant à Dufayel, du travail il en a donné non seulement ici, mais dans son très grand magasin qu'il avait à paris, origine de sa fortune d'ailleurs. Et il y a un
boulevard à son nom Sainte Adresse, mais pas au Havre.
J'ai passé un excellent week-en Pascal, merci CaroLine et bonne soirée !



jeanpaul76 26/04/2011 17:32



Le mélange entre deux époques
Je ne rentrerais pas dans un discours c'était bien avant, mais le front de mer était bien fait pour une certaine élite L'hôtel Fracasti en passant par
Dufayel
Sur la dernière photo j'ai eu un doute tellement la superposition est parfaite une petite anecdote un soir je sortais avec mon pied et appareil-photo sur l'épaule du centre giratoire ce qui a
valu quelques commentaires des passants voilà encore un quartier que je vais regarder avec un oeil différent j'aime moins les toilettes longues de ces dames trop longues je déborde excuse moi
Un excellent boulot à vous deux et merci pour ce voyage dans le temps forcement le but ....  merci



DAN 26/04/2011 17:47



Salut Jean-Paul. Eh oui c'est ça qui fait problème d'une certaine façon, c'est que depuis Frascati jusqu'à dufayel en passant par le casino Marie Christine, tout
était fait, ou presque, pour les gens fortunés, ou tout du moins ceux qui avaient les moyens de fréquenter de tels endroits. Mais il faut bien reconnaitre que les établissement que nous a laissé
cette "classe sociale" sont très beaux, après tout nous ne nous lassons pas de regarder et photographier le "Nice Havrais", bâtiment encore debout, qui pourtant est représentatif de cette classe
sociale.
Les toilettes de ces dames correspondent aux critères de l'époque, et à tout prendre, même si à cette époque ces dames étaient un peu "victime" de cette manière de
s'habiller, car trop engoncé, que dire de l'actuelle mode qui en fait n'en est pas vraiment une ? Enfin c'est mon point de vue !
Quant à voyager dans le temps si tu veux t'embarquer avec moi et Phyll on n'a pas fini d'en parler


Bonne soirée l'ami !



pere cantoche 26/04/2011 08:38



Je reviens ce matin admirer ta superbe toile, cher Daniel... et l'occasion faisant le larron, lire les derniers commentaires qu'elle a suscité... je devrais dire " inspiré ".


Celui de JPS cotoie les anges... mais ce n'est plus une surprise, maintenant... il n'en est pas à son coup d'essai et celui-ci est transformé.


Tes réponses m'incitent à aller explorer plus profondément tes plus anciens articles afin de, tel Rabelais, tirer de ton blog la substantifique moelle.


Bonne journée les Ami(e)s



DAN 26/04/2011 09:17



Salut matinal père cantoche. Les réponses aux commentaires sont pour moi essentielles, d'une part parce qu'il prouve aux auteurs des dits commentaires que celui-ci a
bien été lu, et d'autre part cela constitue un excellent exercice de Français. Mais plus que ma réponse c'est surtout le commentaire lui même qui est TRÈS important, comme tu as pu t'en rendre compte avec, entre autres, ceux de note ami commun JPS.
N'oublions pas non plus, et ce n'est pas la moindre des choses, que les commentaires constitue des témoignages sur notre époque ou sur celle passée.
Alors bonne "exploration Thierry et à très bientôt j'espère !



Pierre 26/04/2011 07:49



Encore une belle oeuvre qui est sortie de tes pinceaux. Avec la photo je reconnais mieux. Je crois que c'est une sculpture qui représente Ulysse au centre du rond point.


Encore merci pour la balade de mardi dernier. A bientôt.



DAN 26/04/2011 08:20



Bonjour Pierre. C'est tout à fait ça pour la sculpture du rond point, c'est vrai que tu es venu te promener par ici et que tu connais un les lieux, mais c'est
tellement agréable d s'y promener qu'il n'est pas dit que nous n'y retournions pas ensemble.
Et de rien pour la promenade de mardi dernier, comme on dit, tout le plaisir est pour moi, surtout si on y ajoute que j'ai pu faire la connaissance de madame !



Bonne journée Pierre ! 



Yannick B 26/04/2011 02:02



Tout d'abord félicitation pour cette superbe toile, c'est un véritable chef d'oeuvre et non je n'exagère pas. Pour ce qui est de la fusion entre l'époque ou les Régates était un véritable lieu de
vie et celle à laquelle on vie, elle est tout aussi parfaite.
Au travers ta toile on regrette une fois de plus que toute cette architecture ne soit plus d'actualité car l'hôtel était quand même plus agréable à voir que l'immeuble qui a pris sa place à
quelques mètres près.
Encore bravo mon bon Dan.



DAN 26/04/2011 08:16



Salut Yannick. Merci pour la toile, et s'agissant de cette arhitecture, j'ai pu retrouver dans le Havre actuel une architecture qui ressemble à celle-ci, certes il
faut bien regarder, mais si on a le regard curieux, comme le tiens par exemple, on peut retrouver ici ou là des exemple de cette architecture du début XXe siècle.
Merci également pour la superposition Yannick et bonne journée photographique !



Mr Yak 25/04/2011 23:19



Beau tableau Dan et ta superposition bien réussie, cela semble "normal"



DAN 25/04/2011 23:26



Bonsoir Yak, et merci pour le tableau. Quant à la superposition, c'est tout juste si mes personnages n'ont pas fait de l'auto-stop, mais il ne connaissaient pas
encore cette pratique à cette époque ! 
Bonne fin de soirée l'ami !



Papy Scham 25/04/2011 21:40



Ta dernière toile est un vrai chef d'oeuvre. Un coin bien agréable. Dommage que tout cela ait disparu. Mais j'ai aussi un petit faible pour ta superposition. Félicitations.


Bone soirée et bonne semaine.


Amitiés: papy Scham



DAN 25/04/2011 22:53



Bonsoir Papy scham. Pas complètement Papy Scham, il reste le grand bâtiment de l'arrière plan, mais c'est peu de chose comparer à ce qui était ici, et encore on ne
voit pas tout de ce qui a disparu. Quant à la superposition j'ai pris plaisir à la faire car j'avais l'impression que les personnages peints sur la toile me guidaient dans mes "manœuvres"
!
Amitiés et bonne semaine  Papy Scham !



B.O. 25/04/2011 21:33



Merci pour les infos (comme d'habitude ).


J'adore la dernière image mélangeant peinture et photo.


Une idée pour l'artiste que vous êtes, prendre une photo et poursuivre le reste en peinture.


Pensées amicales


B.O.



DAN 25/04/2011 22:47



Bonsoir Olivier. Pas bête l'idée de finir une photo par de la peinture, cette idée a déjà été réalisée par des décorateurs, soit pour le cinéma, (j'en ai connu),
soit d'intérieur. Pour cela il faut un grande photo type affiche et dessus on ne conserve que le portrait des artistes, le reste étant un décor selon les besoin d'un film ou d'une pièce de
théâtre. Mais je m'égare à raconter mes souvenirs. C'est plus fort que moi je suis bavard !
Bonne fin de soirée Olivier et la bonsoir à la famille aussi !



François 25/04/2011 18:36



Salut Dan,


Peintre et photographe, les deux facettes d'un meme talent et de ton oeil avisé !


Ta peinture ravive les couleurs de cette "belle" époque pas toujours rose et dont l'avenir s'assombrissait !



DAN 25/04/2011 18:53



Bonsoir François. Cette "belle époque" n'aura pas durée longtemps car les nuages de la guerre se profilaient à l'horizon, image facile à utiliser, certes,  mais
tellement vrai concernant cette période de l'histoire.
Quant au peintre-photographe il fait ce qu'il peut !
Bonne soirée François !



Mousse 25/04/2011 18:04



Bonjour cher Dan,


Bravo, moi qui aime les peintures, tu le sais.


J'en suis baba !


Tu peins admirablement bien.


Quelle bonne idée de mélanger les époques.


C'est époustouflant.


J'aime les deux toiles, mais j'ai un faible pour le mélange, c'est vraiment inédit.


Merci cher Dan, j'ai toujours autant de plaisir de passer chez toi.


Jamais déçue.


Le week-end se termine doucement.


Bonne soirée, je t'envoie mon amitié.



DAN 25/04/2011 18:49



Bonsoir Mousse. Ce n'est pas souvent que je procède ainsi, c'est à dire mélanger une de mes toiles avec une de mes photos. Mais là l'exemple est tellement frappant
qu'il me semblait utile de le faire, et j'ai eu raison car la comparaisonn entre les deux époques est plus aisée ainsi !
Bonne soirée Mousse et merci du compliment !



Haspot 25/04/2011 18:00



Salut daniel,


Bel article sur ST- Adresse , nous sommes bien complementaires  car dans notre livre nous evoquons les escaliers majestueux pour  certains plus discrets pour d'autres mais
toujours  avec un joli panorama .


A+


 



DAN 25/04/2011 18:45



Bonsoir Marc. C'est vrai qu'il y a des escaliers à Sainte-Adresse absolument magnifiques avec une vue imprenable. Complémentaire je n'aurais pas trouver de mots plus
juste pour comparer nos travaux respectifs !
Bonne soirée Marc et à bientôt !



louis 25/04/2011 15:00



Parce que tu peins aussi ?


C'est toujours passionnant ce blog



DAN 25/04/2011 18:41



Salut Louis. Ben oui je peins comme "d'autre" écrive à chacun sa
"marotte", et si tu trouves le blog passionnant que demander de plus !


A bientôt Louis !



jps 25/04/2011 10:16



Pourquoi Havrais-Dire fait-il figure d'événement à chaque billet hebdomadaire publié alors que tant de blogs publient une photo quotidiennement, parfois par des variations à mourir d'ennui, des
excès de littérature décadente ou des aspects politiques qui nous mènent au pessimisme..Ici, étrangement, on fouille, on approfondit sans cesse les sensations, les recherches se font plus
précises, les investigations plus longues..Ici tout génére l'intérêt, la passion, motivation obsédante de l'inédit, de la nouveauté qui se nourrit de détails, de réactions avérées, d'appoints
subtils de précisions vécues ou géographiques, d'échanges singuliers qui nous permettront de continuer à jouir de ces reportages entre la frontière de l'ancien et du nouveau..En somme, nous
autres contemporains, lassés par les horribles nouvelles de ce monde actuel, soi-disant idéal, nous satisfaisons de ces images d'un autre temps, de ce modernisme d'antan en cartes postales et de
temps à autre d'une toile au charme doux qui nous rappelle que tous les artistes n'ont pas perdu le goût du travail..Loin de moi de faire l'apologie de ce début de 20ème siècle à la bourgeoisie
triomphante, aux conditions infectes des travailleurs ou l'ignominie guerrière des politiques avides d'argent et de conquêtes, ce début de siècle que certains nomment à tort "Belle époque".. Je
passe donc ce matin, en toute discrétion, pour voir ton tableau achevé et je pars, tranquille, affronter ma journée de travail..


Amitiés huileuses...



DAN 25/04/2011 10:44



Salut Jean-Pierre. Havrais-dire n'est pas ce que l'on peut nommer un blog, mais plutôt une manière moderne de présenter l'histoire de cette ville, ainsi que de sa
sœur Sainte-Adresse. De plus ce moyen médiatique permet aux témoins de l'époque, aux amis, à ceux ayant habités ou venant d'emménager au Havre, de poser des questions et commentaires. Avoue quand
même qu'avec un bouquin, si bon soit-il, il n'est pas possible d'en faire autant. Et puis une parution par semaine permet à tous de revenir tranquillement lire et regarder l'article sans avoir
l'impression de louper quelque chose. Une chose qui n'est pas toujours visible, parfois on me pose des questions sur des articles parus il y a 1 ou 2 ans parfois plus. Comme les commentaires non
répondus sont présenté à part dans mon administrateur, je vois immédiatement ceux n'ayant pas reçu de réponse. Sur les 4066 commentaires reçus ici, aucun n'est resté sans réponse hormis ceux,
parfois, de Nicéphore qui du fait de son travail n'a pas toujours le temps d'y répondre.
Quant à porter un jugement sur l'histoire passée avec notamment avec cette soit-disant "belle époque", je prend pour principe que les faits historiques sont ce
qu'ils sont nous ne pouvons absolument rien y changer. C'est le coté "rassurant" de l'histoire, au contraire de l'avenir qui lui se dessine tous les jours sans pouvoir le contrôler ni influer sur
son cours.
Bon courage mon ami dans ton dur labeur, car travailler un jour férié si c'est pas de la conscience professionnelle je n'y comprend plus rien !


Amitiés consciencieuse ...



Binchy 25/04/2011 00:25



Que de changement... J'aimais mieux avant...
JOYEUSES PAQUES ! Très bon lundi.


Amicalement.



DAN 25/04/2011 10:10



Bonjour Binchy. Là, sans être passéiste j'aimais mieux aussi comme c'était avant, heureusement la promenade n'a, quant à elle, pas beaucoup changée.
Bon lundi de pâques Binchy !



eva baila 24/04/2011 16:28



Ce qui est certain, c'est que tout est magnifique sur ta toile. Tu as un camarade qui dit qu'il vient toujours profiter du point de vue sur la mer... Mais j'ai du mal à imaginer... Il faudrait
que tu nous montres ça un jour, parce que, quand même, celle-là, ils n'ont pas pu la démonter...



DAN 24/04/2011 16:54



Bonjour Éva. Devos n'aurait pas mieux dit concernant la mer, alors pour te rendre compte de ce que l'on peut voir à partir du point de vue de ma toile, il suffit
d'un peu d'imagination et comme tu n'en manque pas voila ce que tu verrais si tu te retournais un peu en regardant vers le Havre  :



Ça vaut le coup de venir voir en vrai non ?


Bonne fin de journée Éva ! 



pere cantoche 24/04/2011 15:12



Ta toile est superbe, mon Ami...


Figures-toi que c'est précisément sur la plage, juste devant ce bel établissement aujourd'hui disparu que j'ai pic-niqué avec ma petite famille hier soir jusqu'à 22h... une température
extraordinairement douce pour la saison ( encore 23degrès vers 20h )... quel dommage que nous n'ayions pu manger une bonne glace et boire le café à " l'Hôtel des régates " avant, le sourire aux
lèvres et les yeux brillant des mille feux du superbe coucher de soleil rougissant... avant, disais-je, de rentrer chez nous à l'issue d'une belle journée bénie des Dieux.



DAN 24/04/2011 15:18



Salut Père cantoche. Tu illustres ce que j'ai écrit quelques réponses plus bas, à savoir qu'il fait bon se promener aujourd'hui dans ce lieu de Sainte Adresse, même
si le charme d'antan a disparu à jamais. Sans refaire vivre le passé on peut toutefois profiter du lieu comme nos parents l'ont fait, seul le décor change, mais la mer et les couchers de soleil
restent identiques, alors profitons-en !


Merci pour la toile et bon dimanche Thierry ! 



phyll 24/04/2011 13:36



salut mon pote,


qu'il serait agréable de balader dans ton "entremêlage" !!!.... je serais obligé d'y penser quand je passerais par là, même si ce site est, comme tu le dis, bien sympa de nos jours
. Et nos envies de se promener à cette époque ne font que me hanter de plus en plus en voyant cela !!!....... j'allais oublier, félicitations pour cette nouvelle toile !!! 


Bonnes Pâques, mon poto, et ne fais pas l'oeuf !!!.....



DAN 24/04/2011 15:11



Salut Poto. Ben oui t'es comme moi finalement, tu es un nostalgique du temps où les bagnoles n'avaient pas encore pris toute la place dans les villes, et forcément
se reporter dans cette époque ne peux que nous ravir de ce point de vue là.  Si nous pouvions nous télé-transporter en 1900 nous en ferions de sacrée balades au Havre !
Merci pour la toile,  passe un bon dimanche de pâques et le bonjour à "il" !



marcopolo76 24/04/2011 12:17



Une toile extra...qui redonne vie à cet emplacement...la ville de saint adresse va certainement s'interesser à ce tableau...!


Bonnes fêtes


Marco



DAN 24/04/2011 12:27



Bonjour Marco. Merci pour la toile, et bien que ce soit encore trop tôt pour le dire, car je n'ai pas suffisament d'informations pour l'instant,  je pense
effectivement que la ville de Sainte Adresse s'y interresse !
Bon dimanche de pâques Marco ! 



LGV 24/04/2011 11:25



Il avait fait du très bon boulôt le Dufayel puisque Ste-Adresse reste une jolie commune où la vie est agréable et où les bouchons sont ingénieusement canalisés (cela pourrait être bien pire !)


A part le problème de l'argile, il avait bien fait son truc.


Ce qui me gène un peu, en revenant au contexte de l'époque ; est que les bourgeois ne pouvant se mélanger à la plèbe qui pourtant les nourrit, ils se sont sentis obligé de construire leur ville.
Où bien-sûr il fallait montrer patte blanche pour entrer.


Et c'est bien connu, le prolétaire n'a pas les pattes blanches, elle sont usées et pleines de camboui pour permettre aux bourgeois (qui avait quand même leur utilité à l'époque) de s'assoire sur
des trônes de porcelaine...


Bon Dimanche et vive le peuple ! (sauf quand il est en groupe car c'est bien connu la masse rend stupide)



DAN 24/04/2011 12:24



Salut Cédric. Dufayel était effectivement un capitaliste "pur jus" ses magasins à Paris, ancêtre de nos modernes supermarchés, lui ont permis de construire cette
ville nouvelle dédiée aux loisirs  des plus riches. La "plèbe" comme tu dis, avait, elle, le savoir-faire qui a permis de construire toutes ces villas, alors une bonne entente entre les deux
n'est-elle pas possible ? Je réponds oui, mais à conditions de ne pas faire de l'argent pour l'argent car, c'est bien connu, l'argent ne fait pas le bonheur mais...il y contribue !
Bon dimanche Cédric ! 



françoise 24/04/2011 09:59



Bonjour Dan. Bravo pour ton tableau! Non seulement il nous ouvre les yeux sur l'architecture du début du siècle, il nous éclaire sur notre passé havrais tant vanté par nos parents, mais en plus
il nous montre ton talent. Je l'aime beaucoup ton tableau ! on sent que tu as mis dedans tout l'amour que tu portes à notre ville. Génial aussi la juxtaposition qui nous permet de
situer l'endroit exact de ces constructions. En même temps qu'on est content de découvrir notre beau Havre d'avant-guerre, grâce à toi, on ressent un brin d'amertume à l'idée de ce que l'on
a perdu ! de ce que l'on aurait pu connaître! on se prend à rêver de se promener  dans ta juxtaposition! çà aurait été tellement agréable ! mais pas de nostalgie! Bon dimanche Dan.



DAN 24/04/2011 12:15



Bonjour Françoise. Merci pour tous ces compliments, j'essaie de concilier peinture et histoire du Havre, et les encouragements des lecteurs n'est pas pour rien dans
ma persévérance à continuer en parrallèle ces deux disciplines.
Il ne faut pas ressentir de l'amertume pour notre ancien Havre, ce qui est fait est fait hélas, nous ne pouvons revenir en arrière, mais un brin de nostalgie ça oui,
c'est un sentiment plus... commet dire, romantique, voila, et ça n'a jamais fait de mal à personne.
En tous cas moi je continuerai dans ce sens, car maintenant quand je me promène au Havre (j'étais à la cavée verte tout à l'heure ) mon regard est double, à la fois sur le présent et toujours mêlé au passé !
Je te souhaite un excellent dimanche de pâques Françoise  !



jeanmi52@hotmail.com 24/04/2011 08:16



Merci pour cette photo qui représente le Nice Havrais.  Cette partie du Grand Havre reste encore assez isolée sans ligne de bus allant jusqu'au cap de la Hève. Il y a pourtant un
potentiel touristique ou d'activités à développer. La peinture de Dan montre bien la beauté des monuments de Dufayel et surtout l'unité de style. Aujourd'hui, il y a quelques bâtiments ( les
immeubles en bord de mer et surtout le "palais" des Régates) qui dénotent et mériteraient d'être remplacés.



DAN 24/04/2011 08:47



Salut Jean-Michel. Quand on regarde les photos d'avant guerre on voit qu'il y avait des lignes de tramway allant jusqu'au cap de la hève et une autre qui desservait
tout le front de mer et que j'ai représenté sur mon tableau. S'il y avait seulement une ligne pour se rendre jusqu'à la place Maréchal Joffre, je pense que ce serait déjà très bien.
Quant aux immeubles actuels du bord de mer, ainsi que celui des régates, là c'est une affaire de gros sous, mais c'est quand même dommage qu'ils aient laissé
construire "ça" alors que ce bord de mer méritait beaucoup mieux. Néanmoins cela reste une promenade fort agréable à faire !
Bon dimanche Jean-Michel 



GL 24/04/2011 07:55



Voilà une troisième photo qui aurait plus de charme à notre époque


 



DAN 24/04/2011 08:38



Bonjour GL. Tu résumes complètement ma pensée en écrivant cela, il faut s'imaginer tout le front de mer depuis la digue nord jusqu'au cap de la Hève pour se rendre
compte que la guerre et la cupidité des hommes nous ont fait perdre beaucoup de beauté architecturales !
Bon dimanche pascal l'ami !



buddy2259 24/04/2011 04:36



Bonjour Dan,


Un dimanche qui commence sous les meilleurs hospices avec un reportage sur ce lieu mythique de Sainte Adresse. Une présentation de qualité,un tableau superbe,une fusion avec cette voiture
qui passe devant l'hôtel des régates des plus réussie ...que du plaisir pour tes visiteurs. 


Comme le dit très justement notre ami Claude,les traces de ces glissements de terrain sont toujours visibles rue du beau Panorama en particulier, et je pense que tu t'en souviens nous
avons visité ensemble le site et j'ai d'ailleurs pris des clichés de ces murs derniers vestiges de ces villas qui ont disparues.


Merci pour cette très belle présentation une fois de plus ,et je te souhaite ainsi qu'à l'ami Nicéphore de bonnes fêtes de Pâques!



DAN 24/04/2011 08:33



Bonjour Buddy. Si ton dimanche commence bien cette constatation fait bien commencer le mien aussi 
Merci pour le tableau et la juxtaposition, j'espère également que mes visiteurs prendront plaisir à cette visite ici même.
Pour les traces de glissement je m'en souviens très bien tu penses, d'ailleurs j'ai illustré ma réponse à Claude avec une photo faite lors de notre balade à
Sainte-Adresse que nous avions fait tous les deux en juins 2010. D'ailleurs pour ceux que cela intéresse, voici encore une de ces photos prises ce jour là et qui montre les murs et clôtures, en
mauvais état, de ces villas aujourd'hui disparues.

Bon dimanche de pâques mon ami !



Claude 24/04/2011 00:50



Voilà un sujet qui va ravir sans nul doute notre ami commun...j'ai nommé :"Buddy" pour qui Sainte-Adresse se révèle être le "Centre du
Monde"...!!


Bravo Dan pour ce magnifique tableau célébrant les 100 ans de cet édifice et restituant des constructions de ce quartier hélas disparues .


Et félicitations ( comme d'hab ) pour  la juxtaposition des deux époques...c'est bluffant au possible .


Petite précision ( selon ce que je sais pour l'avoir lu ) les villas situées sous l'immeuble " Nice Havrais" ont eu à subir des glissements de terrain
entrainant leurs disparitions... Mouvements de terrain que l'on peut encore voir de nos jours en empruntant le Boulevard Dufayel et la rue du Beau Panorama où subsistent des traces des murs de
clotures de ces villas.


Pour finir mon bavardage, Bonnes Fêtes de Pâques .



DAN 24/04/2011 08:19



Bonjour Claude. Qui peut aimer plus que notre ami Buddy sainte adresse, je ne vois pas, je ne sais si c'est le centre du monde pour lui mais ça ne doit pas en être
loin.
Merci pour le tableau  et le travail fait ici pour la juxtaposition. Quant aux traces qu'ont laissé les villas qui étaient construites ici, en voila un cliché
qui nous montre le peu qu'il en reste c'est à dire les sous-bassement :

Ce que n'avait pas prévu Dufayel c'est que ce terrain, géologiquement parlant, est très instable puisque fait de couches d'argile qui glissent petit à petit vers la mer.
Bonnes fêtes de Pâques à toi et Yllen  !