Pétain au Havre pour la statue d'Archinard (E-3 sur plan)

Publié le par DAN

Le 8 juillet 1934, eut lieu l'inauguration de la statue du général Archinard* implantée boulevard Clémenceau. Cette cérémonie était présidée par Philippe Pétain alors ministre de la guerre. Elle a donné l'occasion aux havrais de voir diverses personnalités civiles et militaires, havraises ou non. Parmi elles le maire du Havre Léon Meyer, René Coty, alors député, ainsi que messieurs Le Beau et René Bouffet, respectivement préfet et sous-préfet de la seine-inférieure. Cette commémoration était précédée et suivie de diverses visites aux représentants d'associations locales comme celle des anciens combattants.

La statue du général Archinard sera fondue quelques années plus tard (elle était en bronze) par l'occupant allemand.

*pour ceux qui le désirent, voir sa courte biographie en fin d'article.

général

La carte postale de la statue du général Archinard sur le boulevard Clémenceau.

 


archinard ave

Le général Louis Archinard. Une avenue au Havre porte son nom, elle part du boulevard de Strasbourg jusqu'à la rue G. Pompidou.


Le Havre Archinard (6)
Léon Meyer, à gauche, il est maire du Havre durant 17 ans du 7 décembre 1919 au 17 mars 1925 puis du 12 mai 1929 au 16 août 1940. A droite Philippe Pétain, alors ministre de la guerre.


 

Le Havre Archinard (8)Le jour de l'inauguration le dimanche 8 juillet 1934.
La statue (ici sous un drapeau tricolore) est de Paul Moreau -Vauthier, le Socle de l'architecte Havrais René Le Bœuffle .

Devant la statue les musiciens du 21ème RI. Les Spahis Marocains à cheval, et les tirailleurs Sénégalais. Aux quatre angles du monument se tiennent un tirailleur, un marin, un soldat du 21ème colonial et un autre du 129ème RI.

(Observez la flèche rouge elle désigne une maison que nous retrouverons sur les clichés de 2011 )

 



Le Havre Archinard (9)Le même endroit en 2011, avec, en incrustation, la statue lors de son inauguration. Nous retrouvons la maison désignée par la flèche rouge. Bien sûr, elle a subi des  transformations depuis, notamment de sa toiture.



Le Havre Archinard (10)L'emplacement qu'aurait la statue  si elle était toujours présente . (vue vers le sud). Nous retrouvons la maison signalée par la flèche rouge.   


__________________________________________________________________________________________

*Courte biographie du général Archinard.

 

Louis Archinard est né au Havre où son père dirigeait les écoles protestantes de la ville. D'une famille de cinq enfants, il est sorti de Polytechnique le 10 mai 1870 comme sous-lieutenant au régiment d'artillerie de marine.

Après un séjour en Cochinchine de 1876 à 1878, Louis Archinard est nommé capitaine, puis inspecteur des études à l'École polytechnique. Borgnis-Desbordes lui demande alors de le rejoindre au Soudan où il y a fait quatre campagnes de 1880 à 1884 qui lui valurent la croix de la Légion d'honneur et le grade de chef d'escadron. Ses actions ont abouti à une organisation administrative qui a permis en 1892 d'ériger le Soudan en colonie autonome. Louis Archinard est promu général de brigade en avril 1896 et passe tout le reste de sa carrière en métropole, à l'exception d'un séjour colonial de deux ans à la tête de la brigade de Cochinchine. Général de division, puis commandant de la 32e division à Perpignan, il est appelé en 1911 au conseil supérieur de la guerre. Il est promu grand-croix de la Légion d'honneur en juillet 1914 et reçoit la médaille militaire le 10 juillet 1919.

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite

 

 

 


Commenter cet article

VINCENT 09/03/2012 18:06


Salut Daniel.
Superbe travail non seulement de recherche doc mais aussi de montage pour réinclure la statue du général Archinard, à son emplacement, dans le découpage actuel du Havre.
Tu m'avais invité hier, à lasuite de ma conf à visiter ton site et à lire la page sur le général...super ! bravo encore


merci de ce travail


Thierry

DAN 09/03/2012 18:13



Salut Thierry. Tu vois donc à quoi je faisais allusion hier à propos des photos.
En tous cas un compliment de la part d'un spécialiste du Général Archinard qui vaut son pesant d'or pour moi qui ne suis pas un historien.
Merci de ta visite Thierry,  et à très bientôt j'espère !



Kiminou caroline 28/11/2011 08:50


Bonjour Dan,


Contente de te relire enfin. Cet avant/après est un peu moins spectaculaire que les autres, par contre, c'est toujours intéressant de connaitre l'histoire des noms justement des boulevard, des
rues. A chaque fois que je suis invitée chez quelqu'un ou que j'avais un correspondant je cherchais toujours d'où venait le nom. C'est passionnant.


CaroLINE

DAN 28/11/2011 09:39



Bonjour CaroLINE. Nous avons édité au Havre un nouveau dictionnaire des rue du Havre, cela permet de s'y retrouver et de savoir d'où viens le nom donné.
En tous cas je suis content moi aussi de te retrouver car ton blog n'était plus visible à l'adresse indiqué, aussi m'empresserais-je de modifier mon raccourci afin de l'ouvrir aisément.
Bonne journée CaroLINE


(PS : impossible de te laisser un commentaire sur ton nouveau blog )



jps 20/11/2011 19:16


Que 22 commentaires !! fait pas bonne impression l'homme de guerre, qui plus est un colonial..m'enfin le passé c'est le passé, moi je n'y suis pour rien..mais tes aïeux sûrement me répondent
certains !! j'avoue, j'avoue..Par contre l'idée d'une plaque pour rappeler qu'à cet endroit une statue trônait en bon uniforme comme disait Jean-Luc, n'est pas déplaisante..je verrais bien aussi
une suite de statues sur la promenade de la plage, celle au pied de la pelouse en pente, face à la mer, de différentes tailles, des écrivains, des peintres, des inventeurs..etc..et après tout il
avait une histoire cet homme et l'histoire s'est écrite avec ses faits, pi il obéissait aux ordres, il méritait plus que cette petite artère éponyme..


amitiés coloniales...

DAN 20/11/2011 20:21



Bonsoir JPS. Je suis tout à fait de ton avis concernant les statues. On pourrait les installer dans les endroits "touristiques". Des statues bien entendu d'artistes comme Monet peignant sur le
quai son très célèbre "impression de soleil levant" ou Pissaro sur le quai Kennedy étudiant la lumière du port Havrais, ou encore Boudin s'imprégnant de l'atmosphère de  l'entrée du port
lors d'une tempête. Voila à mon avis quelques personnages qui ne feraient pas polémique" quant à leur célébrité.
Mais tu as parfaitement raison, et c'est ma pensée aussi, le passé étant ce qu'il est, c'est à dire inamovible, inutile de s'esquinter à le réécrire !
Bonne soirée Jean-Pierre



marcopolo76 17/11/2011 14:24



Bonjour Dan


Je connaissais le nom  de ce général et son rôle durant la grande guerre mais je n'avais pas regardé sa biographie à savoir qu'il était natif du havre....et de plus qu'une statue lui avait
été érigée à cette emplacement ...


Tu nous a encore apporté tes connaissances...merci !


Cordialement


Marco



DAN 17/11/2011 15:11



Bonjour Marco. Comme l'on dit : on ne peut pas tout connaitre n'est-ce pas,  j'étais un peu comme toi aussi avant de me pencher sur sa biographie, suite à l'acquisition de cartes postales de
sa statue.
C'est quand même dommage que cette statue n'existe plus d'ailleurs,  car à coup sûr, ce général serait plus connu aujourd'hui de nos contemporains si elle était toujours en place !


Bonne fin de journée marco !


 



Loïs 16/11/2011 12:34



La photo de l'inauguration est un bon complément à l'article: au bout de l'anenue Foch.


http://havrais-dire.over-blog.com/article-au-bout-de-l-avenue-foch-d-3-sur-plan-68794476.html


 



DAN 16/11/2011 14:04



Bonjour Loïs. C'est exacte, ces deux articles se complète car on y voit ce que l'on nomme la maison "Tissandier"  au bout de l'avenue Foch, mais il complète aussi l'article  que l'on
peut voir ici
Cette partie de la ville a subie beaucoup de transformations aux cours de l'histoire, et ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver.
Bonne journée Loïs 



Ships-lover 16/11/2011 10:40



Bonjour Dan, encore et encore un reportage qui nous apprends sur le Général Archimard. merci pour la biographie cela nous apprends son parcours et evidement pour la superposition encore une fois
des plus merveilleuse. Mais je n'arrive pas a comprendre certaine chose dans les fameuses tete pensentes, car il sont capables de démolir des batiments historique, et la cette petite maison certe
banal mais historique il n'y on pas toucher. Je ne comprends plus se que la ville du havre pense de ces monuments historiques.



DAN 16/11/2011 13:56



Bonjour Ships-lover. Les maisons qui étaient autour de celle que l'on voit dans l'article, ont été détruite lors de la guerre, donc, et pour une fois, ne l'ont pas été du fait d'une démolition
voulue, mais subie. Et si les maisons rescapées n'ont pas été abattues, c'est à cause du manque de logement dans l'après guerre. cette maison étant encore intacte les gens ont continué à
l'habiter. De plus, elle ne gênait en rien dans le nouveau plan d'urbanisme conçu par A. Perret, donc il n'y avait aucune raison de la démolir, enfin pour l'instant...


Bonne journée Ships !



FAH 15/11/2011 08:53



Bonjour Dan,


Le général Archinard est à l'honneur, cette année. En effet, le 28 juillet 2011, une exposition des objets donnés par lui à la ville du Havre a eu lieu dans les grands salons de l'HDV. Elle a eu
un grand succès auprès de la communauté africaine, qui est venue contempler, en masse, "les vestiges du passé" (titre du Havre Presse du 30-07-2011).


Petit à petit tu reconstruis l'ancien Havre, Dan


Bonne journée.


FAH



DAN 15/11/2011 09:11



Bonjour F.A.H. Dommage que je fus en vacances à la date de cette exposition, sinon j'aurais bien été la voir pour avoir de plus ample renseignements au sujet de ce général, de ses actes et du
souvenir qu'il a laissé dans la mémoire de nos contemporains.
Quant à reconstruire le Havre, c'est vrai qu'à force de faire des incrustations "passé-présent" c'est un peu l'impression qui se dégage dans  mes articles !


Bonne journée Françoise et à bientôt  ! 



Pierre 15/11/2011 07:27



Et je suppose qu'il n'y pas une plaque à cet endroit pour signaler la présence de cette statue dans les années 30. c'est bien dommage.


Merci pour cette découverte.



DAN 15/11/2011 08:02



Bonjour Pierre. Non en effet, pas de plaque ici pour rappeler qu'il y avait une statue, si il y en avait une cela pourrait être mal compris, ou interprété, de la part d'une fraction de la société
actuelle. Seule l'avenue portant son nom nous rappelle ce général né Havrais !
Bonne journée Pierre !



tce76 14/11/2011 22:14



Bein dis donc, il faut déjà la repérer la maison à la flèche rouge!


Tu es un maître en la matière.


Bonne semaine DAN.



DAN 14/11/2011 23:34



Salut Thierry. Eh oui il faut bien regarder une photo pour en tirer la "substantifique moelle" pour reprendre une expression connue,  et ceci  je le fait avec une loupe afin d'en
découvrir les détails, ajoutes-y que j'ai personnellement été voir les habitants occupant actuellement cette maison pour affiner ma recherche, et tu comprendras comment je construis mes articles
!
Bonne fin de soirée Thierry



Otto Graf 14/11/2011 21:20



Il ne faut surtout pas dire qu’Archinard est un inconnu, un méconnu, peut-être, et
encore….


Bien au contraire, il fut un artisan efficace et notoire de la colonisation
française.


C’est « QUELQU’UN » ! Et je le crois, quelqu’un d’Honorable. Replaçons-le dans
l’époque.


A son nom, je ne crois pas qu’il soit attaché d’actes de violence.


Les havrais peuvent donc honorer ce nom.


J’ai parlé ici même à ce sujet d’ oeuvre colonisatrice aujourd’hui globalement controversée (et
forcément dépassée). Passons….


S’il y a des hontes, il y eut aussi en Afrique des volontés généreuses et désintéressées chez les
militaires comme chez les civils.


On peut seulement déplorer que les militaires ont eu droit plus que les civils à la mémoire
reconnaissante de leurs concitoyens.


 



DAN 14/11/2011 23:26



Bonsoir Otto Graf. pour les jeunes générations Archinard semble ne rien évoquer, mais pour les plus anciens il n'en est pas de même. Et puis on peut connaitre un nom devenu familier à force de
l'employé, mais sans connaitre sa vie dans le détail. c'est un peu le cas de ce général.
Je n'ai pas assez de connaissance dans l'histoire du colonialisme pour émettre un jugement négatif ou positif sur la vie de ce général, mais à mon avis si on a donné son nom à une avenue c'est
certainement pour de bonnes raisons. Certes le colonialisme a mauvaise presse de nos jours mais c'est oublié un peu vite des personnages comme Albert Schweitzer entre autre et sans doute Louis
Archinard.
Quant à se souvenir plus des militaires que des civils, c'est une constance que l'on peut faire sur l'ensemble de l'histoire de l'humanité, et la aussi il y aurait beaucoup de choses à dire.
Internet nous permet aujourd'hui  de connaitre des personnages qui font l'histoire, et pas seulement ceux des livres d'histoire ou appris à l'école, et ça c'est très appréciable !
Bonne fin de soirée Otto Graf  !  



Papy Scham 14/11/2011 21:01



Un sacré curriculum vitae ce général. Sûr que l'environnement actuel, sur ta photo avec l'incrustation, n'a plus de charme. Encore une fois excellent reportage. Un vrai livre d'histoire.


Bonne semaine.



DAN 14/11/2011 22:57



Bonsoir Papy Scham. A l'époque du général Archinard, les colonies Françaises permettaient aux militaires de faire carrière et d'y gagner du galons, ce personnage en est une démonstration.
Quant à comparer mes articles à un livre d'histoire voila un compliment que me fait grand plaisir !
Merci papy Scham et bonne fin de soirée ! 



Mousse 14/11/2011 20:26



Bonsoir cher Dan,
Je ne connaissais pas ce charmant monsieur.
Il avait fière allure en tout cas.
Je suis toujours en admiration devant des anciennes cartes, j'adore.
Maintenant, je connais le Général Louis Archinard.
Je remarque que le Havre est très propre.
Certes, beaucoup de changements, mais c'est joli.
Merci cher Dan, je passe toujours un bon moment chez toi.
C'est pour cette raison que, je reviens.
Nous avons un ami du même prénom ! Ce sont des braves.
Bonne semaine remplie de bonnes choses.
Mes amitiés.



DAN 14/11/2011 22:47



Bonsoir Mousse. Les militaires de ce rang ont toujours exercé une certaine attirance de la gent féminine, le prestige de l'uniforme dit-on
Pour le Havre c'est une des parties de la ville les mieux soignée et pour cause c'est le bord de mer avec beaucoup de touristes et pas loin se tient l'office du tourisme alors nécessairement
c'est plutôt bien tenu, mais ce n'est pas le seul heureusement.
En effet nous avons un ami ayant le même prénom bien que "le mien" se fait appeler Phyll et ça lui va tellement bien !


Amitiés et bonne fin de soirée chère Mousse !



Claude 14/11/2011 00:35



Encore un sujet où on en apprend des choses,


D'abord l'existence écourtée de cette statue (puisqu'elle finira comme d'autres hélas dans les fours des hauts-fourneaux teutons), son emplacement passé où
rien ne le laisse supposer de nos jours pas même une plaque commémorative et enfin la biographie et la carrière militaire de ce général assez méconnu il faut le dire....Moi même à part
la rue à son nom ...j'avoue que je ne m'étais jamais penché sur son histoire.


Bravo pour la superposition qui nous permet de bien situer ce monument et si j'ai bien retenu les explications fournies dans un sujet précédent consacré au
monument de la "Reconnaissance Belge", les deux monuments ne devaient pas être loin l'un de l'autre.


Tu évoques d'éventuels reportages futurs de ta part sur d'autres statues disparues, je me permet de t'en suggérer une ..qui est peut-être déjà dans tes
projets : celle de " l'Amiral Mouchez " (connu sous le nom à connotation grivoise de "Cuverville" ...sous-entendre " Cul vers ville " pour les raisons que l'on sait)


Bonne nuit et bonne semaine


 



DAN 14/11/2011 00:54



Bonjour Claude. Pourtant cette artère de la ville portant le nom de ce général est assez connue, mais comme tu l'a si bien dis chez JPS on ne peut pas tout connaitre loin s'en faut.
En effet, les deux monuments n'était pas très loin l'un de l'autre, car sur la photo où la statue est recouverte d'un drapeau, si le photographe à l'époque en avait pris une autre légèrement sur
la gauche, on aurait pu voir le monument de la reconnaissance Belge car si tu regardes bien cette photo tu peux y voir un bâtiment avec une toiture conique, bâtiment appelé "Tissandier" que l'on
peut voir  ici
Quant à la statue de l'amiral mouchez j'ai en effet ce projet dans mes cartons, mais chaque chose en son temps !


Bonne journée les amis !



reveillematin 14/11/2011 00:08



Merci pour cet article très instructif... Je connais désormais un général de plus !


Bonne semaine DAN ;-)



DAN 14/11/2011 00:41



Salut réveille matin. Toi tu remontes tes réveils, moi je remonte le temps à chacun son truc !


Bonne semaine tic-tac ! 



pere cantoche 13/11/2011 23:55



-- Garde à vous, bande de p'tits salopards, m'en va vous en faire baver, moi !


Cela dit, ce brave général, potavrais de surcroit, a connu une fois statufié un peu le même sort que notre superbe " France "... le quai de l'oubli !


Cela dit, superbe article, comme d'hab, mes Amis... très intéressantt !


si vous continuez comme ça, c'est à vous qu'il va falloir hériger une statue...


-- Repos !


 



DAN 14/11/2011 00:39



Salut père cantoche. Tu me fais penser à bigeard avec cette phrase. Quant à être oublié je pense que c'est le sort de tout le monde en ce bas monde, alors ériger une statue que non point l'ami je
suis né poussière poussière je redeciendrai !
Repos, vous pouvez fumer !


Bonne nuit Thierry !



Otto Graf 13/11/2011 22:54



C’était l’époque où l’on apprenait aux enfants des écoles laïques les bienfaits de la
colonisation française.


On leur expliquait l’œuvre pacificatrice et le développement sanitaire, éducatif, économique de
ces régions par la Nation française, bienveillante, généreuse et paternaliste.


Qui pouvait imaginer comment cela serait raconté un siècle plus
tard ?..................


Autrefois, les citoyens étaient fiers de cette mission qu’ils ne mettaient pas en question,
aujourd’hui, ils en ont honte et au mieux évitent le sujet.


Ainsi vont les esprits et les choses.



DAN 13/11/2011 23:31



Bonsoir Otto Graf. C'était en effet un autre temps avec d'autres habitudes, d'autres comportements et d'autres codes sociaux. L'individualisme, à mon avis, n'avait pas atteins le degrés que nous
lui connaissons aujourd'hui, à cela on peut répondre que les moyens d'informations n'était pas comparables à ceux d'aujourd'hui, d'où peut être ce décalage sociologique entre ces deux époques
pourtant pas si éloignées de nous puisque seulement deux générations nous en séparent. C'est pourquoi à mon avis il ne faut pas avoir honte de quoi que ce soit des choses du passé. Aujourd'hui je
crains plus un excès  d'individualisme, qu'un patriotisme exacerbé . Comme dans toutes chose l'équilibre entre ses deux valeurs devrait être le but de toutes sociétés. Car l'homme est un
"animal" grégaire et en tant que tel se doit vivre en harmonie avec ses congénères.
Mais je m'éloigne du sujet et risque de devenir ennuyeux alors j'arrête là et  je vous souhaite une excellente fin de soirée  Otto Graf ! 



Jeff 13/11/2011 20:10



Encore un article incitatif à ouvrir un Atlas de géographie ou un livre d'histoire et surtout à faire des mises à jour sur mes notions de géographie de l'Afrique que je connaissais dans mon
enfance à travers ma collection de timbres poste ou sur ma map monde en carton bouilli. Le Soudan Français, l'Afrique Occidentale Française etc..Je dois l'avouer humblement je ne connaissais pas
ce géneral. Dans le mouvement actuel de repentir sur l'empire colonial Français, ce général Havrais droit dans ses bottes sur son piedestal portant binocle aurait, s'il n'avait pas été fondu
durant la guerre 39-45, fait probablement de nos jours l'objet de polémiques. Pour cette raison la statue de Segou existant encore ne pourrait pas être érigée en place de la statue originale ? Ce
serait pour un décideur politiquement trop risqué. Voilà un article bien ficelé et bien documenté ! Bonne soirée Dan.



DAN 13/11/2011 20:30



Bonsoir Jeff. Le passé coloniale de la France a en effet laissé des traces dans les consciences, et pas seulement dans les consciences d'ailleurs. Aussi serait-il quasiment impossible de remettre
soit la copie soit une nouvelle statue de ce personnage ici même. Mais il faut se replacer dans le contexte de l'époque et ne pas faire d'anachronisme à ce sujet, autrement dit il ne faut pas
juger le passé avec nos valeurs actuelles. Le travail d'un historien (je ne parle pas de moi évidemment) consiste justement à relater les faits quels qu'ils soient en analysant la mentalité de
l'époque, mais sans s'interdire de la remettre dans la contexte actuel, ceci afin de comparer et de comprendre l'évolution d'une société.
Merci pour l'article "bien ficelé" et pour votre fidélité également !
Bonne soirée jeff 



jeanpaul76 13/11/2011 19:55



Salut


Je connais forcément le personnage mais simplement pour la rue néanmoins je le découvre au travers de-t-on reportage, existe-t-il une plaque en ce lieu pour remplacer la statue ..


Heureusement de nos jours les médailles ont remplacé les statues je ne me vois pas traverser une place entourée de nos élus ou militaires souvent les mêmes


Bonne soirée



DAN 13/11/2011 20:15



Bonsoir Jean-Paul. Non, il n'y a aucune plaque pouvant indiquer qu'il y avait là cette statue, c'est au travers les cartes postales et de plans anciens  que j'ai pu retrouver l'endroit.
Quant à avoir des statues partout moi j'aimerais bien qu'il y en ait quelques-unes  avec des personnages ayant marqué notre cité imaginons une statue de Chillou sur la place du même nom, ce
serait tout aussi bien qu'une auto quand même non ?
Bonne soirée l'ami !



eva 13/11/2011 18:06



Au risque de te décevoir, je n'ai pas beaucoup d'affinités avec les militaires.... Mais... celui-ci a une bonne tête ! (sur sa photo tout au moins :-))


 



DAN 13/11/2011 18:19



Bonsoir Éva. Rassure toi, je n'ai pas plus d'affinité que ça non plus envers les militaires, mais ils sont partie intégrante de l'histoire du Havre. Je ne m'interdit aucun personnage d'aucune
période à partir du moment où ils ont participé à cette histoire. Et comme le disait Clémenceau :" la guerre est une chose trop grave pour être confiée à des
militaires"


Bonne soirée Éva  !  



GL 13/11/2011 16:58



On a du mal à imaginer des statues en bord de mer.  Déjà, tu nous avais présenté le monument de la reconnaissance belge sur l'esplanade de la plage.



DAN 13/11/2011 17:14



Bonsoir GL. c'est vrai qu'il n'y a plus de statue sur le bord de mer, c'est un peu dommage ça donnait des repères aux promeneurs. Quand au monument de la reconnaissance Belge heureusement pour
nous l est toujours visible rue de Sainte Adresse !
Bonne soirée GL !



boboce 13/11/2011 15:53



Salut DAN


Faire une série d'articles sur les statues Havraises, te laisses un large sujet, entre celles disparuent et celles existant encore.


Et comme pour beaucoup, ce nom ne représente qu'une rue à mes yeux. Alors que derrière chacunes de ces rues se cachent une histoire.


Bonne semaine


A+



DAN 13/11/2011 16:29



Salut Boboce. Oui en effet JMH m'a donné l'idée pour plusieurs articles avec les statues au Havre, je ne suis pas près de prendre ma retraite moi.
pour les rues du Havre, en effet sous chaque nom se cache une histoire, mais il y a des rubriques assez régulièrement dans les journaux locaux pour ne pas reprendre cette idée ici, par contre il
y a aussi le nouveau dictionnaire des rues du Havre (où d'ailleurs je n'ai pas encore trouvé celle d'Archinard ? ), il y a là un bon réservoir d'anecdotes sur l'histoire du Havre à puiser et à
apronfondir, encore du travail en perspective !


Bonne fin de soirée boboce !



phyll 13/11/2011 12:46



Salut mon pote,


effectivement ce nom comme bien d'autres, résonne comme un nom de rue sans tojours savoir de qui il s'agit ! Maintenant, concernant ce Général nous n'aurons plus d'excuses pour dire "mais qui
était-ce ?"... Quant à la statue, je trouve "étrange" qu'elle fut érigée dans l'axe Nord/Sud (et, face au nord) le long du boulevard..... mais bon, à l'époque la configuration de
l'endroit ne devait pas être exactement comme maintenant ! car aujourd'hui, on l'imaginerait plutôt faisant face à la mer !


Bon après-midi


à+ !



DAN 13/11/2011 13:09



Salut mon pote. Tu n'es pas le seul, à commencer par moi, à ne pas connaitre les détails de la vie de ce personnage. Pour la statue en effet je n'avais pas spécialement remarqué son orientation !
Alors pourquoi l'avoir mis dans ce sens là ?
Je n'en ai aucune idée, pourtant l'endroit n'était pas beaucoup différent de celui d'aujourd'hui, notamment en ce qui concerne la voirie, peut être et afin d'avoir du recul pour admirer cette
statue, a-t-elle été mise dans ce sens car vers la mer il n'y avait pas encore les larges trottoirs en face comme celui d'aujourd'hui, mais ce n'est qu'une hypothèse !
Bon dimanche mon pote



Space76 13/11/2011 12:45



J'ai appris encore quelque chose aujourd'hui. Merci à toi ! Et en plus dans cette rue deux choses importantes, le bunker qui existe toujours et cette statue disparue. Bonne journée et merci.



DAN 13/11/2011 12:55



Bonjour Space. Transmettre la mémoire havraise à la jeune génération, voila un grand plaisir pour moi et ton commentaire à ce titre me ravi, alors c'est moi qui te remercie et te souhaite un
excellent dimanche !



JMH 13/11/2011 07:09



Bonjour Dan


Merci pour ces photographies et particulièrement celle sur l'inauguration de la statue. J'ai lu cette semaine aux archives municipales un mémoire d'histoire qui traite des statues de la ville du
Havre. On y évoque la statue du général Archinard. Je crois de mémoire qu'il y a une copie de cette statue en Afrique. Il y a eu des articles dans la presse à ce sujet.


Bon dimanche 



DAN 13/11/2011 07:51



Bonjour Jean-Michel. Voila un traité que j'aimerai bien consulté car j'ai l'intention de faire d'autres article sur les statues du Havre.
Il y a en effet une autre statue de ce militaire au mali ,elle a suscité plusieurs articles de journaux en voici un compte rendu succinct :


Le 22 septembre 1960, le Mali accède à l’indépendance.
Dans les mois qui suivent, la statue du général ARCHINARD est déboulonnée et descendue de son socle. Elle est couchée dans une arrière-cour, où elle restera étendue durant de longues années.
Au cours de l’année 1999, le Président Alpha Oumar KONARE émet le souhait de transporter la statue d’ARCHINARD à Kayes.
La statue est alors chargée sur un camion et s’apprête à quitter la ville de Ségou par la route.
La nouvelle se propage dans tout Ségou. La population arrive de tous les côtés pour bloquer le convoi.


Devant la montée de colère des ségoviens et leur refus de voir quitter la statue d’ARCHINARD, les autorités renoncent au projet. La statue d’ARCHINARD est alors replacée dans la cour des Travaux
Publics de Ségou. Elle y est encore à présent.



Bon dimanche à toi aussi Jean-Michel


 



buddy2259 13/11/2011 03:51



Bonjour Dan,


Un reportage propre et net,belle présentation jolies cartes postales et photos,fusions superbes pour une page de l'histoire du Havre qui évoque en la personne du Général Archinard un
personnage dont je n'avais jamais entendu parlé .


Lors d'une visite au petit port,j'ai pris un verre "Au Bon Retour" sans avoir en tête qu'à quelques mètres il y avait eu cette statue...la prochaine fois grâce à toi j'y
penserai.


Bon dimanche et salutations à l'ami Nicéphore!



DAN 13/11/2011 07:36



Bonjour Buddy. Je pense que beaucoup de havrais connaissent ce nom d' Archinard, sans trop savoir qui il était. Moi même à part le fait que c'était un militaire qui avait fait du service dans les
colonies je n'en savais pas plus, Nicéphore lui connaissait mieux le personnage, et puis à force de faire des recherches sur cette personnalité je suis tombé sur les journaux de l'époque où cette
inauguration est conté en long en large et en travers. c'est d'ailleurs étonnant le compte rendu sur le journal "Le Petit Havre", un jour si tu viens à la maison je te ferais voir ce quotidien où
cette inauguration est décrite en première page et sur deux pages intérieures. Si j'avais dû retranscrire cet article en entier cela aurait fait fuir les lecteurs.
Un de ces jours nous irons avec nos amis communs boire un verre "Au Bon Retour", je t'indiquerai où était cette statue, car si elle était toujours présente l'aspect de l'actuelle voirie ne serait
pas ce qu'il est !
Bon dimanche Buddy