Préservé de justesse. (C-7 sur plan)

Publié le par DAN

Le pâté de maisons, compris entre l'avenue René Coty, ex rue Thiers, et la rue Casimir Périer a échappé de peu aux destructions de la guerre. Déjà en septembre 1941 le magasin le printemps, situé à quelques mètres de là, sur le côté opposé de la rue Casimir Perier, sera entièrement détruit par un bombardement. A l'ouest, sur le trottoir opposé de la rue Thiers (avenue Coty aujourd'hui), tout sera anéanti en septembre 1944. Ces immeubles représentent un peu cet ancien Havre avec son architecture et ses maisons en briques jaunes.

Les deux photos d'avant-guerre et les deux après le conflit, représentent les différents aspects qu'a connu cette artère au cours du XXe siècle.

 

Rue Thiers (3)La rue Thiers au début du XXe siècle. coll Dan.



Rue Thiers (4)Une autre vue, plus rapprochée, de la rue Thiers. coll Dan.  


 

rue Thiers (1)Le même endroit dans les années 1950. coll Dan.

 


rue Thiers (2)Toujours le même endroit en 2012. photo Dan.

 

***********************

En complément de la première carte postale, cette "réclame" que m'a envoyé Jeff que je remercie beaucoup. C'est le magasin à l'encoignure du bâtiment.

 

Rue Thiers (5)De quoi s'habiller pour l'hiver.

 


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.


Commenter cet article

Caroline.K 19/12/2012 06:23


Bonjour Dan,


Me revoilà pour mon petit moment de visite virtuelle dans ton havre d'hier et d'aujourd'hui. Continuer à picorer parmi les articles du passé.


C'est impressionnant de voir cet immeuble se dresser là fièrement, comme quoi les miracles existent parfois.


J'ai lu tes réponses à mes commentaires de la semaine dernière. Merci !


CaroLINE

DAN 19/12/2012 07:58



Bonjour CaroLINE,
C'est immeuble revient de loin comme on a l'habitude de dire, car sur le trottoir opposé il ne reste plus rien des habitations, on est vraiment ici entre "l'avant" et "l'après" et pas du tout
d'une manière virtuelle, c'est ça que j'aime en me promenant au Havre, retrouver une maison, un immeuble que sais-je encore qui n'ont pas changés depuis leur construction.
Tu constates par toi même qu'il est agréable de recevoir une réponse à son commentaire, je pense sincèrement que cette possibilité de réponse devrait être plus souvent mise en pratique par
beaucoup de blogs, c'est une possibilité fantastique quand on y songe, pouvoir s'adresser à quelqu'un sans la connaitre, moi je ne connais pas d'autre moyen dans le monde actuel où l'on peut
faire ça sans qu'on vous regarde d'une manière bizarre, vas-donc dire bonjour et parler à une personne prise au hasard dans la rue ? Alors sachons "exploiter" cette possibilité et on constatera
que le cercle de ses amis s'est agrandi considérablement !
Bonne journée CaroLINE ! 


 



PAT 14/09/2012 20:43


Merci pour toutes ces photos d'avant et d'aprés ! bonne continuation !

DAN 14/09/2012 22:44



Bonsoir et merci PAT, en effet je vais continuer dans ce sens des "avant-après", c'est un aspect de l'histoire de la ville du Havre qui n'a pas beaucoup été abordé.
Je vais reprendre le cour des publication dimanche prochain et on  verra un "avant" et un "après" comme j'aime à les faire, avec un "petit quelques chose" en plus, que je vous laisserai
découvrir dimanche prochain.
D'ici là excellent week-end PAT ! 



Otto graf 30/06/2012 21:47


Juste un mot à Marguerite !.....


Je n'ai jamais vu ailleurs qu'au Havre des ciels aussi lumineux quand la lumière vibre et qu'elle a une densité. J'ai vécu ça, par de beaux jours d'été...


Otto.

DAN 30/06/2012 23:19



Bonsoir Otto graf. Marguerite ne vit pas assez au Havre et son frère, qui est un de mes amis et bien Havrais lui, lui a certainement vanté les charmes de nos ciels qui ont fait, et font toujours,
les délices des peintres dont, très modestement moi même. Certes l'astre du jour ne brille-t-il pas pas aussi longtemps que dans le midi, mais ici quand il brille il donne toute sa pleine lumière
!
Bon week-end Otto graf ! 



marguerite 28/06/2012 22:00


AH BIEN SUR MONSIEUR DAN MA FACTURE D'EAU VA FAIRE MAL MAIS QU'EL PLAISIR D'AVOIR CE BEAU CIEL BLEU PAR RAPPORT
AU VOTRE QUI EST SI GRIS SI TRISTE.BIEN SUR DE TEMPS EN TEMPS SA COULE SUR HONFLEUR MAIS SI RAREMENT.NOUS NOUS AVONS CETTE BELLE LUMINOSITE QUE VOUS 'AUREZ JAMAIS .BON ALLEZ J'ARRETE EN ESPERANT
VOUS AVOIR BIEN ECOEURE.J AVOUE QUE J'AI MIS LE PAQUET VOUS AVEZ LE DROIT DE VOUS VENGER MON FRééééééRE SERA TROP CONTENT.BONJOUR A TOUT LES COPAINS DU PERCANTOCH

DAN 28/06/2012 23:10



Bonsoir Marguerite. non non pas écœuré du tout car nous disons ici que quand on voit l'autre côté de l'eau (c'est à dire Honfleur entre-autre) c 'est qu'il va pleuvoir, si on ne le voit pas c'est
qu'il pleut, et connaissant bien les nuages, (je les fréquente toute l'année), il savent distribuer l'eau de chaque côté de la Seine, seule cette dernière joue le rôle d'arbitre (et la
connaissant, elle aussi), je sais qu'elle répartit tout à égalité, alors pour l’écœurement je pense être "vacciné" de ce côté là 


Vous avez le bonsoir d'un potavrai et le bonsoir aussi à votre frèèèèèèèèèèèèère  ! ! !



marcopolo76 28/06/2012 08:14


Bonjour Dan


Comme a ton habitude tout nous détaille l'avant / Après d'une belle manière...!


Au flux incessant de véhicules et de personnes ...combien savent ils que cet immeuble a échappé aux bombardements ...?


Heureusement Dan et Nicéphore sont là ..!


A bientôt !


Marco

DAN 28/06/2012 08:58



Bonjour Marco. C'est vrai que, plus le temps passe plus les gens on tendance à oublier ce qui s'est passé pendant la guerre, de plus, concernant cet immeuble, il est si bien restauré qu'on le
croirait presque "neuf", cette impression ne permet pas d'imaginer ce à quoi il a echappé !
Bonne journée Marco !



Mousse 26/06/2012 12:05


Bonjour cher Dan,


Je commence à connaître la rue René Coty, (rires).


Ce nom, je ne sais pas pourquoi, je le retiens, il passe parfois dans ma tête.


Quand j'irai au Havre, tu me montreras cette rue, elle me fera sourire.


En 1950, c'était encore le grand bazar !


C'est vrai que ce magasin dénote, on ne sait rien y faire.


Merci cher Dan, encore un billet passionnant.


Bon après-midi, mes amitiés.

DAN 26/06/2012 12:58



Bonjour Mousse. Ce nom de Coty est cher aux Havrais puisque ce dernier président de la 5ème république est havrais. Et c'est vrai qu'il est facile à prononcer.
Promis je te la ferai voir quand tu viendras visiter le Havre, en plus ce n'est pas loin de chez moi !
Je ne pense pas qu'on puisse faire grand chose à propos de la couleur du magasin rouge, c'est une boutique de téléphonie et ils ont les mêmes vitrines partout en France, peut-être même à
l'étranger. Tout ça me dépasse un peu, je souhaiterai seulement que cette marque bien connu prenne conscience du lieu où elle est et qu'elle y remédie, mais je pense que c'est le cadet de leurs
soucis...


Bonne semaine chère Mousse !



eva 26/06/2012 09:09


L'immeuble du coin de rue semble assez bien préservé. Dommage qu'il y ait cette affreuse boutique rouge au rez-de-chaussée ! Il est vrai que si tu faisais tes photos en noir et blanc, ce ne
serait pas aussi évident ! on ne peut pas savoir de quelle couleur était les boutiques sur les photos d'époque ! (probablement marron ou vert anglais...) Bonne journée Dan

DAN 26/06/2012 09:32



Bonjour Eva. Le noir et blanc "gomme" en effet une partie des informations que peut nous donner une photo, comme bien entendu les couleurs des boutiques, ce serait dommage que je fasse mes
comparaisons en faisant de même. Je pense comme toi qu'en effet la boutique devait être en vert anglais ou vert wagon (autre référence) ou encore en marron.
Il est possible de reconstituer une couleur à partir du noir et blanc, c'est une technique que j'ai utiliser du temps de mon activité professionnelle, mais ça demande un matériel très coûteux qui
n'a pas vraiment pas d'utilité pour une photo !
Bonne journée Eva ! 



Papy Scham 25/06/2012 21:06


Bonsoir Dan


Préservé de justesse et c'est tant mieux. Mais le giratoire est un peu rikiki et la couleur de la façade de ce commerce ne se prête pas trop dans l'environnement. J'aime bien le chantier des
années 50. D'énormes pavés, les panneaux "rue barrée" au nom de l'entreprise, pas trop courant. Excellent reportage de cette rue très commerçante.


Bonne soirée et bonne semaine.


Papy Scham


 

DAN 25/06/2012 22:56



Bonsoir Papy Scham. Depuis quelques temps les rues du Havre subissent un régime sévère d’amaigrissement, d'où ce giratoire rikiki, car les chaussées sont rétrécies de plus en plus, les trottoirs
élargis dans les mêmes proportions, afin de décourager l'utilisation de l’automobile dans le centre ville. Je suppose qu'il en est de même dans beaucoup de ville Française, surtout celles qui se
sont doté de tramway récemment, nous, le notre sera en service à la fin de l'année.
Pour la vitrine certes ce n'est pas très très joli, mais à tout prendre je préfère garder un ancien édifice comme celui-ci quitte à le "défigurer" un peu avec une nécessaire modernisation des
commerces, plutôt que tout démolir comme c'est trop souvent le cas chez nous, et nous retrouver non seulement avec une vitrine rouge "pétant" mais avec un immeuble sans âme, alors pour moi le
choix est vite fait !
Bonne fin de soirée Papy Scham !



SHIPS-LOVER 25/06/2012 18:53


Merci pour ton reportage d'une artére trés commercante.

DAN 25/06/2012 19:21



Bonsoir Ship-Lover. Merci à toi pour ta sympathique visite et cette rue est l'une des plus agréable à parcourir avec ses commerces mais aussi le fait qu'on peut voir une partie du Havre ancien !


Bonne soirée l'ami ! 


 



Claude 25/06/2012 14:40


Merci Dan ,pour ta réponse et la photo....mais non je ne me souviens pas.

DAN 25/06/2012 15:11



De rien cher ami, il est vrai que s'il n'y avait pas les photos, moi même... ? ? 


Bonne fin de journée !



Pierre 25/06/2012 07:36


Oui, c'est vrai que ce magasin ne se fond pas très bien dans le style de l'immeuble. Mais on est plus à ça près au Havre. Comme dans les autre villes d'ailleurs.

DAN 25/06/2012 07:50



Bonjour Pierre. En effet, beaucoup de villes en France ont ce "style" de magasin, ces boutiques sont faites pour attirer le regard de la clientèle, on ne peut pas vraiment leur en vouloir, mais
dans ces conditions il ne faut pas non plus qu'un petit commerce débutant soit défavorisé, par rapport aux grandes enseignes, parce que sa vitrine n'est pas "conforme", autrement dit il ne faut
pas deux poids deux mesures.
En Italie, à Milan ou à Venise, les enseignes internationales doivent se conformer à l'environnement local et adopter les couleurs imposé par les monuments historiques, mais bon, nous ne sommes
pas à Milan non plus...
Bonne journée Pierre !



Claude 24/06/2012 22:53


Salut Dan,


En voyant la 3ème photo, j'ai cru un instant que c'était celle-là la contemporaine...!! travaux,rue défoncée,rails,traverses ...je me suis dit ..tiens encore
ce fichu chantier du "tramvé" (j'rigole bien sûr  ) faut bien rigoler un brin par ce temps plus que
maussade....


Sur cette même photo, si on peut deviner à gauche le "Tabac Thiers"..!! je signale qu'en face il y avait le "Café Thiers"..!! avec ce nom de Thiers les jeux
de mots étaient faciles à faire.


Et toujours à propos de ce cliché, je me pose une question :quelle était cette maison haute au fond à droite encore présente dans les années 50
?


Et pour en revenir au bel immeuble à gauche avec sa belle loggia vitrée, ça c'était et c'est encore ..!! du beau et du solide. et il a toujours fière allure
dans ce carrefour ...qu'en sera-t-il des immeubles dits "de standing" construits de nos jours, dans 50, 60 ans et plus... On en voit déjà d'à peine 5 à 10 ans qui vieillissent très mal...faut croire qu'on a plus le même savoir faire qu'avant et c'est dommage .


Bonne semaine.

DAN 24/06/2012 23:57



Bonsoir Claude. En mettant cette carte postale des travaux d'après guerre j'étais à peu près sûr que tu allais réagir, ça n'a pas loupé
Pour les immeubles anciens, et pour peu qu'on prenne soin d'eux, ils peuvent durer très longtemps à l'image de ceux-ci, je me demande si le béton aura les mêmes performances et supportera aussi
bien le poids des ans ?
Pour la maison haute si tu ne te souviens pas bien, c'est une construction consolidée provisoirement avec étages, d'ailleurs en voici une (mauvaise) photo mais qui l'a montre bien :



Bonne fin de soirée Claude !


 


 



Binchy 24/06/2012 18:46


Encore un excellent message que les habitants de ta ville apprécient. J'aime ces AVANT/APRES.


Je te souhaite une agréable semaine.


Amitiés.

DAN 24/06/2012 18:57



Bonsoir Binchy. Si j'en juge par les commentaires, en effet je pense que les habitants du Havre apprécient mes billets, mais cela ne m'empêche pas d'avoir des lecteurs autres que havrais, la
preuve tu es là et je te remercie de tes fréquents passages ici en laissant un mot gentil, cela fait plaisir.
Amitiés Binchy !



phyll 24/06/2012 18:08


... "une posture Phyliasieste"... j'adore !! merci Jean Paul !!

DAN 24/06/2012 18:17



Voila un néologisme qui devrait entrer dans le dico



jeanpaul76 24/06/2012 14:59


Un carrefour que je connais bien pour être un passage obligé y a eu d'énormes changements par rapport à La première photo ce
carrefour est considéré être une jonction entre la Ville Haute et basse étonnant aussi le démontage des rails comme quoi l'éternel recommencement ce quartier subit aussi l'absence de commerces
phares certainement l'activité centre Coty y est pour quelque chose par contre le marché du vendredi reprend un souffle de fréquentation, à mon grand étonnement pour le traverser j'ai remarqué
une très grande diversité niveau commerce mobile dont un boucher avec quatre personnes pour servir et oui sachant que les bouchers en commerce fixe disparaissent le dernier en date le boucher
l'angle maréchal Joffre - rue de Tourneville voilà ! bon je regarde le temps je pense que je vais opter pour une posture à la phylisasieste 


Un bon dimanche et oui même quand il pleut ça se dit

DAN 24/06/2012 16:25



Bonjour Jean-Paul. Pour l’infatigable promeneur que tu es, en effet ce carrefour est pour toi un passage obligé, et c'est aussi une jonction importante entre ville basse et haute. De même je
n'avais pas pensé au centre Coty qui est "l'attraction" principale du point de vue commerciale, décidément cette avenue a déjà connu sa cité commerciale après guerre et visible sur une photo,
voila le centre Coty qui joue le même rôle aujourd'hui.
Une posture Phyliasieste, que voila un joli terme que je m'empresse d'adopter d'ailleurs, pour une fois que l'on ne nous invente pas un anglicisme il faut en profiter
Mais oui, même un jour de pluie on peut le souhaiter bon, alors vu l'heure, c'est une bonne  fin de journée que je te souhaite l'ami !



phyll 24/06/2012 13:24


Salut mon pote,


ce rescapé a été restauré d'une façon remarquable !.... mais, comme tous, je trouve que ce nouveau magasin fait tache !!! ça gâche tout !!! enfin comme tu le signales, l'argent facilite les
passes-droits !!!


bonne pluie... heu... bon dimanche !!


à + !

DAN 24/06/2012 14:32



Salut monpote. T'imagines si cet immeuble avait été victime de la "démolite aiguë ", il nous manquerait quelque chose quand même.
J'espère à propos de la couleur de la vitrine, de Macha, qu'elle n'aura pas à changer la sienne, car voila un commerce qui débute, alors laissons-lui le temps de grandir un peu avant d'envisager
quoi que ce soit pour la vitrine.
Bon dimanche aussi Phyll, et avec ce temps, encore au coin du feu ! 



François 24/06/2012 13:12


Salut Dan, j'adore cet immeuble typique du 19e avec sa verrière, c'est un véritable miracle qu'il soit toujours debout. Aprés les "maisons de maçons", nous avons ici un immeuble de "Masson" même
qu'il s'appelle René (cf 1e carte postale). Bon dimanche humide heureusement, j'ai pu faire du vélo hier j'en ai profité pour croquer les bunkers de Fontaine la Mallet. Il faisait trés chaud.

DAN 24/06/2012 13:22



Salut François. En effet c'est un véritable miracle que cette verrière soit encore en place, on se demande comment elle a pu résister au cataclysme ? Mais bon elle est là c'est le principal.
La maison Masson a changé bien souvent de propriétaire il me semble, sur toutes les photos ce n'est jamais le même commerce !
J'ai hâte de voir tes croquis alors, bon dimanche pluvieux François et à bientôt  !



denize jackie 24/06/2012 11:28


bravo les amis  vous etes observateur le petit garcon  qui traverse la rue les dames qui fouillent sur le trottoir et alors vous n'avez pas vu l'ogre et ses bottes de sept lieux
cherchez bien il est la


jackie l'ancien

DAN 24/06/2012 11:36



Salut Jackie. Ah ça y est je n'avais pas les yeux dessus mais je l'ai vu cet affreux personnage, il est au dessus dans le coin de l'établissement avec ses bottes de 7 lieux, ah il n'y a pas à
dire avec ce type de carte postale on en a pour son plaisir !
Merci de ta visite Jackie et bon dimanche malgré les conditions météo ! 



Tic-Tac 24/06/2012 11:14


Hello DAN !


Dimanche pluvieux à Paris aussi !


Le magasin de chaussures A l'ogre m'a fait sourire : j'imagine que les bottes de 7 lieues étaient en vente libre à cette époque....


Merci pour ce reportage et pour les commentaires havrais très intéressants ! Bon dimanche à tous.

DAN 24/06/2012 11:26



Bonjour Tic-Tac. Je n'avais pas fais le raprochement entre le chat botté et l 'Ogre, ce dernier a plutôt mauvaise réputation, car ici il n'a rien d'effrayant, quant aux bottes aujourd'hui, chat
ou pas, elles sont bien utiles pour aller dehors ! Il pleut à Paris le temps est couvert, mais comme c'est la ville lumière il ne fait jamais sombre chez toi


Bon dimanche Tic-Tac ! 



l'père Cantoche 24/06/2012 11:08


Me vl'a rentré cheu-mé, mon garchon, et pi y pleut comme vache qui pisse c'matin, c'est le 11 Nov, vin Diou !... y'a Masoooor Marguerite kissfout de nous de son soleil provençal sur mon blog...
j'compte sur vous, les potavrais, pour lui rabaisser son caquet... c'est ka nous fait suer avec son pays chaud, m'enfin !... bon revenons à nos moutons, c'est à dire le quartier évoqué sur ce
dernier article, figures toi qu'hier à 18h j'traînais mes guêtres chez Darty pour y trouver une souris... une souris d'ordinateur, s'entend... l'ancienne ayant rendu l'âme entre les pattes velues
du gros chat qui la triture cruellement depuis 3 ans... pôv tite souris, vilain grominet !... sur la photo ancienne on aperçoit en angle d'immeuble une verriére qui existe toujours et qui attire
toujours mon regard quand je passe par là en veillant néanmoins de bien contourner le giratoire où je propose d'installer une jolie policière virevoltante et court-vétue d'une mini-jupe
affriolante...

DAN 24/06/2012 11:17



Salut père Cantoche. Pour tasoooors, le jour où il faut arroser le jardin nous on fait faire ce boulot par le ciel, elle est obligé d'aller remplir son arrosoir, alors il y a bien des avantages
avec notre climat nanméo.
Nous avons tous ce reflex de regarder cette verrière qui a(pas les vitres évidement) résisté aux déflagrations, ils savaient faire du solide à cette époque hein !
Pour la policière c'est où qu'on signe... ?
Bon dimanche Thierry, et dis à ta sœur que la flotte c'est plus précieux que l'or, c'est vrai quoi...




Michèle 24/06/2012 09:29


Bonjour,


Sur la photo de 1950, on aperçoit l'enseigne du "Tabac Thiers" et le magasin "Lepage" (il me semble) preuve que certains magasins peuvent s'inscrire dans la durée; et à la place de Bally il
existe toujours un marchand de chaussures; le nom a changé , mais le genre de commerce est resté.


L'on aperçoit aussi sur la droite de cette photo, la Cité Commerciale, qui regroupait dans des magasins provisoires construits avec les briques de récupération des destructions, les magasins qui
avaient été sinistrés pendant la guerre.


Revenue d'une Bretagne assez pluvieuse j'ai retrouvé une Normandie dans le même état. A quand l'été??


Bon dimanche quand même au coin du feu ou sous le parapluie autour du Barbecue!!!


Michèle

DAN 24/06/2012 10:07



Bonjour Michèle. Le "tabac-Thiers" est en effet une très vieille boutique puisqu'elle existe depuis 1882, et n'a pas changée d'affectation c'est à dire vendre du tabac. C'est bien le magasin
Lepage qui est à côté et Devred ensuite. La cité commerciale a en effet été construite après guerre pour permettre aux commerçants de pratiquer leur métier en attendant la reconstruction complète
du Havre, je l'avais évoqué ici
La Bretagne a ceci de particulier, c'est que son climat est le même que chez nous, avec un ou deux jours d'avance...
Bon dimanche (sous le parapluie)  chère Michèle !



B. O. 24/06/2012 09:06


Pour cette rue Thiers vous avez sorti les trois tiers,


avant, pendant, après  .


Bon dimanche.

DAN 24/06/2012 09:29



Bonjour Olivier. Si les trois "Tiers" sont là c'est qu'on peut y faire passer quatre cars, les problèmes de circulation sont ainsi résolus....


Et s'agissant de "l'après", peut être qu'un jour on y réinstallera des rails...au Havre faut s'attendre à tout !


Bon dimanche Olivier !



GL 24/06/2012 07:52


La façade de cet immeuble a bien été restaurée mais la vitrine du commerce de l'angle aurait pu être dans des tons plus harmonieux avec le reste du bâti.


Tu nous nontre aussi la déconstruction de la ligne de tramway en 1950.  On a failli avoir une reconstruction au même endroit.  Finalement, les lignes de bus et les autos gardent ici
leur droit de passage et c'est mieux comme ça.  Il n'y a que ce ridicue giratoire qui trône au milieu du carrefour pour rappeler qu'à cet endroit un agent siffloteux dans sa guitoune règlait
les flux de circulation.

DAN 24/06/2012 09:25



Bonjour GL. Pour la vitrine du magasin de téléphonie, je trouve en effet que ce rouge "pétant" est bien mal assorti au reste du bâtiment, je ne comprends pas d'ailleurs les services municipaux
d’architecture qui, pour la boutique de Macha rue du Maréchal Joffre lui on signifié que la couleur (vert clair) de sa boutique ne correspondait pas aux "critères" des bâtiments alentours, alors
qu'ici c'est encore pire avec ce rouge vraiment très visible. Peut être faut-il y voir là le "poids" de cette entreprise de téléphonie en  matière d'impôt locaux...
Quant à la circulation dans ce carrefour stratégique, elle a toujours été difficile et elle le reste malgré l'aménagement récent des rues qui le compose. Et le petit giratoire est , à mon, avis,
bien nécessaire pour canaliser ce flot de voitures qui, sans ce plot, prendrait un "raccourci" en coupant les chaussées.
Pour l'agent de la circulation là tu réveilles des souvenir du temps où cette circulation était encore maitrisable par les hommes en uniforme, aujourd'hui ce sont des robots qui avec les feux
tricolore contrôle la circulation.
Bon dimanche GL  (avec un bon parapluie ça devrait pouvoir ce faire...)



JMH 24/06/2012 07:51


Bonjour Dan et nicephore. Merci  pour ces photographies d'un quartier et de pâtés de maisons aimés. Pour les commerçants de la portion montrée, l'avenue René Coty a plutôt
représenté une frontière qu'un trait d'union. Entre la rive de la banque de France, très fréquentée, et l'autre rive, bien moin empruntée, on notait une grande différence d'attraction. Depuis ces
dernières années, il y a probablement eu un rééquilibrage. Le centre Coty a " aspiré" une partie des promeneurs de ce trottoir. de plus, le marché a changé de rive depuis quelques années et
se trouve désormais de l'autre côté.


Je remarque le magasin de chaussures au premier plan " à l'ogre". L'endroit comportait d'autres boutiques de ce genre qu'on pensait inusables... On voit d'ailleurs, sur la
troisième photographi,e l'enseigne Bally à la verticale. Il y avait peut-être une concentration des magasins de chaussures entre l'avenue René Coty et la place de l'hôtel de ville
! Bata, Caron...


 Bon dimanche

DAN 24/06/2012 09:12



Bonjour Jean-Michel. C'est vrai que cette avenue a toujours représenté pour moi, une espèce de "frontière" entre le Havre détruit et le Havre un peu plus préservé. De plus on a ici un exemple
parfait de deux rives dont l'une, par chance, a su garder son identité ancienne. Quant à la fréquentation, celle d'avant guerre était plutôt sur la rive Ouest, avec le "Prisunic" France-Mode Bata
etc, alors que la rive Est avec la banque de France était moins commerçante.
Aujourd'hui il y a en effet un rééquilibrage avec le marché qui se tient désormais sur la rive Ouest et ce grâce à l'élargissement du trottoir suite à la diminution en largeur de l'avenue
Coty.
Quant aux marchands de chaussures , et toujours sur cette partie de l'avenue Coty, il y avait aussi les chaussures "André" sur la rive Ouest, c'est vrais qu'il y avait beaucoup de boutiques où
l'on vendait des chaussures, est-ce le fait du hasard ou d'une action concertée je ne saurais le dire ?
Bon dimanche (pluvieux) Jean-Michel !



buddy2259 24/06/2012 04:39


Bonjour Dan,


Un quartier du Havre très agréable que tu proposes en ce dimanche.Les trois cartes postales et ta photo nous montrent bien la chance qu'a eu ce pâté de maison durant la dernière guerre a
deux pas du "printemps".


La carte postale 15 permet de découvrir que l'on pouvait  "A L'OGRE"acquérir une nouvelle paire de souliers!!!...


Bon dimanche mon ami !

DAN 24/06/2012 08:59



Bonjour Buddy. Cette carte là est une de mes préférées, les scènes qui s'y déroulent sont extraordinaires, depuis ce gamin intrigué sans doute par le photographe, en passant par les femmes
cherchant quelque chose dans les marchandises sur le trottoir, sans oublier ces hommes bien habillés qui se promènent, les attelages etc, bref, le type de carte postale que nous affectionnons toi
et moi, quand au magasin "A L'OGRE" dommage qu'il ne soit plus là, j'avais besoin d'une bonne paire de chaussures d'été, quoique l'été ici...
Bon dimanche mon ami !



LGV 24/06/2012 04:12


Comme toujours, voila un avant / après détaillé et documenté.


Merci encore Dan !

DAN 24/06/2012 08:52



Bonjour Cédric. Il y a longtemps que je voulais réaliser ce petit article, mais avec les travaux du tramway j'ai du prendre mon mal en patience, de plus attendre également un jour ensoleillé,
bref il y a des articles comme ça qui demande un peu de patience, celui-ci en est un !
Bon dimanche Cédric !



Jonathan 24/06/2012 00:21


Merci pour cet article Dan ! Et un beau soleil en plus ... :-)

DAN 24/06/2012 08:48



Bonjour Jonathan.Pour le soleil je t'avouerai que j'ai un peu attendu pour en avoir, et, en plus, à l'heure qui me convenait le mieux, c'est-à-dire dans l'après-midi quand il éclaire les deux
côtés de l'avenue Coty, bref c'est une question de patience autrement dit.
Bonne journée Jonathan, et je crains fort qu'elle ne soit pluvieuse hélas !