Quand l'écureuil voit plus grand (B-12 sur plan)

Publié le par DAN

  En 1983 la caisse d'Épargne de l'Estuaire de la Seine, dont le siège est place de l'Hôtel de Ville, n'avait qu'une agence rue Aristide Briand, mais aucune annexe entre deux pour servir la clientèle.

Pour répondre aux besoins du public, il avait été décidé de construire une nouvelle antenne au 132 Cours de la République, celle-ci ouvrira ses portes en 1984.
Dans les années 2000, elle sera transférée au 69 de cette même artère. Aujourd'hui les locaux du 132 sont occupés par une pizzéria.


Epargne (3)A l'angle du carrefour de la rue Hélène et du cours de la République, le début du chantier de construction. (collection P. Alinand)

 


Epargne (4)Sensiblement le même point de vue en 2013. (photo DAN)



Epargne (5)Le 132 cours de la République (flèche rouge) dans les années 70-80.

(coll DAN)

 


Epargne (2) 

L'agence de l'observatoire en 2012, désignée par la flèche rouge, au  214 rue Aristide Briand.   (Photo DAN)

 


Epargne (1) 

La même agence au début du XXe siècle dans la rue de Normandie, aujourd'hui rue Aristide Briand. 

(coll DAN)


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.


Commenter cet article

Johan Bonnet 30/05/2013 22:49


Bonjour



Tout d'abord, je me permets de vous féliciter pour votre blog sur le Havre. Net, clair, précis. On apprend plein de choses sur le passé et sur son présent. Je suis absolument bluffé
par toutes ces archives et ces connaissances.



Là, je voudrais souligner un point important à mes yeux : lorsque je vois la photo du cours de la république dans les années 70/80 et que je le vois aujourd'hui (après être parti du
Havre pendant dix ans), je ne peux que me féliciter de voir à quel point le Havre semble ENFIN avoir évolué dans le bon sens. Il était grand temps. Bon, là ce n'est que mon avis et j'ai 44 ans
pour le cas où.


Encore une fois, bravo pour votre blog et pour tout le travail que vous accomplissez

DAN 02/06/2013 23:17



Bonjour Monsieur Bonnet,
Tout d'abord merci pour ce commentaire, ces derniers sont les seuls lien avec les lecteurs, et ils me permettent de savoir si mes orientation et mes reportages vont dans le bon sens, et dans
celui de la qualité.
Le Havre évolue sans cesse vous vous en apercevrez en parcourant ce blog.
Pour le cours de la République il est indéniable qu'il a fait "peau-neuve" ces derniers temps.
Toutefois il ne faudrait pas qu'au nom de cette nécessaire modernisation certains témoins du passé disparaissent, ce qui a trop tendance à être le cas dans d'autres secteur de la ville, en tous
cas l'image du Havre a évoluée aux yeux de ses visiteurs et de  ses habitants ou anciens habitants, et c'est tant mieux.
Merci pour votre passage ici et peut être à bientôt  ?


 



Mousse 30/04/2013 09:06


Bonjour cher Dan


Je ne connais rien, je me contente de voir tes jolies cartes, j'apprends plein de choses pour quand j'irai te faire un coucou, ça me fera drôle de voir tout en vrai.


Mille excuses de ne pas être passée, il y avait toujours un imprévu, je pensais que j'étais passée.


J'ai le chou à l'envers en ce moment


Je vais voir l'autre billet.

DAN 30/04/2013 09:16



Bonjour mousse,
Ne t'excuses pas de n'être pas passez plus tôt, nous ne faisons pas toujours ce que l'on veut dans la vie, ainsi moi la semaine dernière je me suis trouvé bloqué dans le nord de la France,ne
pouvant ainsi rendre visite à mes amis sur la toile. En tous cas merci pour ta fidélité et tes commentaires qui me font toujours plaisir, et à bientôt Mousse !



tce76 22/04/2013 23:32


Bonsoir DAN


Je ne me rappelle pas avoir vu la caisse d'épargne à cet endroit.

DAN 22/04/2013 23:45



Salut Thierry,
Et pourtant elle y était, mais apparement elle n'a pas due fonctionner longtemps, pourtant je l'ai utilisé comme je le disais à Claude. Là où elle est maintenant elle est mieux placé quand même
!
Bonne fin de soirée Thierry !



Claude 22/04/2013 23:12


Je ne me souvenais même pas de cette agence de la Caisse d'Épargne avant la pizzéria...merci de nous la remettre en mémoire.


C'est vrai qu'au fil du temps les agences de cette docte institution financière vont et viennent d'un endroit à un autre et même disparaissent parfois 
complètement dans certains secteurs.


La carte des années 70/80 me rappelle le "Cours de la République" dans sa configuration telle que je l'ai  bien connue durant ma jeunesse.


Je remarque même à gauche (normal..!!) la cabane en bois de l'Huma où j'achetais mon magazine "Pif le chien" avant que celui-ci ne devienne le fameux "Pif
gadget" ( celui là même des "pois sauteurs" et autres trucs du même genre.)


Bonne semaine.

DAN ET NICEPHORE 22/04/2013 23:41



Bonsoir Claude,
Moi je me souviens bien de cette agence dite du rond-point, car j'y effectuais quelques opérations de retrait, plus rarement des opérations de dépose comme tout le monde du reste.
Il y avait une agence au centre Coty qui était bien pratique, mais apparemment pas rentable semble-t-il puisqu'elle a disparue.
Par contre je ne me souviens plus de la cabane de presse, il est vrai qu'à cette époque il y en avait beaucoup comme celle du "roi de la frite" à ses débuts. Mais on parle d'un temps que les
moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre n'est-ce pas !


Bonne fin de soirée Claude !


 


Et les " pifises" Claude, tu t'en souviens, cette poudre qu'on mettait dans de l'eau salée et qui se révélait être en fait des oeufs d' Artémia Salina (que les
aquariphiles connaissent bien ) crevettes minuscules qui éclosaient au bout d'une semaine. Amitiés. NICEPHORE


 



Mousse 22/04/2013 20:44


Bonsoir cher Dan,
C'est un grand changement, ce n'est pas du tout le même produit.
Que c'est joli l'école, on faisait de très belles choses avant, je suis nostalgique de ces anciens bâtiments, ils avaient une âme.
Je n'aime pas trop le moderne.
Je suis une romantique.
Encore un joli billet.
Je te souhaite une très bonne semaine, mes amitiés.

DAN 22/04/2013 23:00



Bonsoir Mousse,
On pourrait si on s'en donnait le peine, retrouver un peu de l'aspect de cette école comme elle a été conçue, il suffirait d'enlever l'enduit en ciment qui la recouvre et laisser les briques
apparentes.
Les architectes d'aujourd'hui obéissent aux désirs de leurs clients qui veulent construire ou rénover à moindre coût ce qui est sommes toutes bien normal, alors il faut trouver le moyen de
construire ou rénover au même coût que le neuf, et ça c'est pas gagné.
Le  moderne je "fais-avec", mais si j'avais le choix, en ce qui concernée l'architecture, je choisirai l'ancien, nous sommes des romantiques "indécrottables" chère mousse !



Bonne fin de soirée Mousse !



jeanpaul76 22/04/2013 18:31


Ohé ami pardon  la CE me trouble supprime les texte 


La bougeotte l'écureuil l'internet à forcement contribué à une diminuée de la fréquentation, avant ce genre d'établissements se situait dans un confort très cossu maintenant on trouve l'écureuil
dans des lieux traditionnel à l'époque ou la carte bleue n'était pas encore développée il y avait derrière les guichets 5 à 6 personnes maintenant il y a une hôtesse, rien d'étonnant plus de
caissière dans les grandes surfaces je le déplore, malheureusement la machine à détruire est en route.


Très bon reportage et  Bonne journée 

DAN 22/04/2013 18:48



Bonsoir Jean-Paul,
Eh oui mon ami, l'automatisation remplace de plus en plus les employés quelle que soit la branche d'ailleurs. Ainsi nous deux avons connu le travail automobile fait par la main de l'homme, mais
qui, aujourd'hui, est effectué par des robots.
Dans les caisses d’Épargne c'est pareil, l'autre jour je suis allé à celle de l'hôtel de ville, seuls deux employés sont là pour accueillir le public, alors qu'il n'y a pas si longtemps il y
avait une dizaine de guichets.
Personnellement je m'abstiens d'aller dans les caisses automatiques des super-marché, déjà que je n'y vais pas souvent, alors autant faire vivre un ou une employée, car le robot ne me dit
jamais  "au revoir monsieur" alors à tout prendre...
Bonne soirée jean-Paul ! 


 


 



JMH 22/04/2013 15:20


Bonjour


La caisse d'épargne a bien changé. Je lisais dernièrement que la banque des Mascareignes, située à l'île Maurice (disposant notamment d’une licence lui permettant d’exercer le métier de
banque offshore ) lui appartenait... Etonnant tout de même!


Mis à part cela, les caisses d'épargne sont très liées à notre ville et à son histoire. Elles savaient d'ailleurs bien s'y prendre en proposant, si je me souviens bien, des albums quand on était
enfant.


Les caisses d'épargne récoltent de l'argent qui sert à un organisme pour le logement social et il y a actuellement 100 milliards d'euros prêts à être dépensés dans ce domaine ! Il ne 
manque que des terrains. Quand on voit ces sommes faramineuses, l'achat, la vente ou le déménagement de quelques agences ressemble au monopoly !


Bonne journée


 


 


 


 


 

DAN 22/04/2013 16:45



Bonjour Jean-Michel,
Je n'aurais pas pensé que cette banque des Mascareignes appartenait à la Caisse d’Épargne, étonnant en effet, décidément on en apprend tous les jours.
Cette banque, bien qu'à ses début elle ne s'intitulait pas comme telle, a souvent proposé des produit dit "dérivés", je ne m'en souvins que d'un seul, les tirelires en forme d'écureuil en
plastique à moitié mou afin de ne pas offrir de bords coupant si on la cassait, mais impossible de les casser du fait de leur composition. Il y a eu d'autres objets mais je ne les ai plus en
tête, toujours est-il qu'ils visaient déjà ce qui allait devenir leur client.
Faramineuse est le mot qui convient, c'est une somme colossale, et quand je pense au courrier demandant de recouvrir un léger "dépassement" de compte, mais bon, il font leur travail de banquier
après tout, quant aux agences celle du centre Coty, fermée aujourd'hui, était bien pratique !
Bon après-midi Jean-Michel !


 



l'père Cantoche 22/04/2013 08:38


Figures-toi que j'avais dans les années 50/60 deux frères Amis dont la Maman travaillait à la " Caisse d'Epargne " avant d'y travailler eux-même et il se trouve que cette famille
sympathique logeait au dernier étage de l'immeuble du 214 av Aristide Briand... je m'y rendais très souvent...


pour ce qui concerne ton Ami6 garée Cours de la République, on comprend mieux maintenant que ce " bolide " t'ai laissé en rade dans l'Pas d'Calais...

DAN 22/04/2013 08:59



Salut l'père cantoche,
Quelle coïncidence tout de même, avoir connu cette maison de l'intérieur en rendant visite à tes amis, il est vrai que seules les montagnes ne se rencontrent pas dit-on, mais tout de même !
Quand à ma "bagnole", ici photographiée, je te rassure ce n'est pas avec celle-ci que je me suis rendu dans le Pas-de-Calais la semaine dernière, sinon je serais toujours sur le chemin du retour
à l'heure qu'il est !


Bonne journée Thierry  !


 



Otto Graf 21/04/2013 20:44


La « Caisse d’Epargne » est à l’origine une idée philanthropique née au XIX ème Siècle
dans la mouvance de l’émancipation ouvrière.


Une idée généreuse, en somme, pour lutter contre la misère, l’épargne étant une protection
contre ce fléau répandu bien avant toutes les Lois sociales votées dans la première moitié du XX ème Siècle.


Mettre de l’argent de côté pour en avoir devant soi, comme disait Pierre Dac.


Mais il fallait donner confiance à l’épargnant en puissance. Comment le faire mieux qu’en
construisant solide et beau, voire imposant,  dans le style de l’époque ?


Qui n’a pas aujourd’hui son petit paquet de noisettes, aussi modeste qu’il soit, dans l’un de ces
établissements ?


C’est quand même du 1,25% sans impôt. Le pactole, quoi !


Et ça marche !!!...............


Otto.

DAN 21/04/2013 22:51



Bonsoir Otto Graf,
Merci de nous rappeler ce qu'était la Caisse d’Épargne à ses débuts, mais une idée généreuse à propos d'argent peut-elle le rester indéfiniment ? Il semblerait que non puisque maintenant la
Caisse d’Épargne obéit aux mêmes critères qu'un banque "ordinaire", il n'empêche à une époque, pas si lointaine, nous recevions nos salaire en argent liquide deux fois par mois et on nous a
obligé d'ouvrir un compte afin que ce salaire soit directement versé à notre banque, Caisse d’Épargne ou autre, une aubaine pour les banquiers qui ont vu une masse d'argent frais arriver, et le
temps de dépenser notre salaire (parfois la fin de mois se situait le 15...)  les banquiers faisaient "travailler" cet argent.
Bref, de même que la "bagnole", les banques font partie de notre vie quotidienne qu'on le veuille ou non.
Bonne fin de soirée Otto Graf !


 



François 21/04/2013 20:05


Salut Dan,


Concernant la caissse d'épargne de l'hôtel de ville, il y a un article de journal de mai 1980 sur la démolition des batiments qui se trouvaient derrière. Une belle maison en l'ocurrence qui avait
survécue à la guerre.

DAN 21/04/2013 20:29



Bonsoir françois,
J'ai une carte postale prise d'avion où l'on voit (en très très petit) cette maison qui a survécu aux bombes, il serait intéressant d'avoir un cliché pris du sol montrant cette demeure  qui
n'a pas résistée à la pioche des démolisseurs, j'ai même pu constater qu'il n'y avait pas que celle-ci à avoir résisté aux bombes mais pas à la pioche, ce sera peut être l'objet d'un autre
article qui sait ?
Merci de ton passage ici et  bonne soirée François !


 



louis 21/04/2013 18:24


Une caisse d'epargne, une pizzéria... rien pour moi. T'as pas un bar ou un coiffeur ?

DAN 21/04/2013 18:44



Salut louis,
Si si il y a quelque chose pour toi, regarde la carte postale des années 70-80, le tabac Franklin existe toujours, alors content ?
Et si tu regardes bien cette photo, tu verras garée le long du trottoir de droite une bagnole (Ami-6) en deux couleurs, verte et blanche avec le toit en plastique jaunâtre, et bien c'est ma
bagnole que tu vois là, marrant non ?
Bonne fin de journée Louis ! 


 



Papy Scham 21/04/2013 17:56


Bonjour Dan


Imposante bâtisse que cette école de garçons. L'agence de la Caise d'Epargne n'a pas subi trop de changements. Comme tu dis dans ta réponse à Marco, les CE sont logées dans de prestigieux
bâtiments. C'est le cas chez moi, un bâtiment du XVIIIe tout en grès rose. Superbe. Tandis que les autres établissements bancaires ont tous bougé un peu, se regroupant dans l'artère principale.


Bonne fin d'après-midi et bonne semaine.


Cordialement: papy Scham

DAN 21/04/2013 18:12



Bonsoir Papy Scham,
Ton commentaire confirme donc le mien en ce qui concerne les Caisses d’Épargne. J'ai pas mal bourlingué en France et je n'ai pas, bien sûr, tout visité, mais à chaque fois les bâtiments de la CE
sont très beaux, de quoi donner l'idée à quelqu'un de faire un blog sur les bâtiments abritant les Caisses d’Épargne en France, à mon avis si cela devait se faire il faudrait que le blogueur en
question se fasse "parrainer" par la Caisse d’Épargne elle-même, car question kilomètres y'a du boulot.
Bonne fin de journée Papy Scham ! 


 



phyll 21/04/2013 17:39


salut mon pote,


j'ignorais que l'écureuil était un animal migrateur !!... (bon, ça, c'est fait !)


sinon, le bâtiment abritant l'agence de la rue Aristide Briand est superbe ! en espérant qu'à l'avenir il ne subisse pas le même sort que l'école !!!


bonne soirée mon bon DAN et bises à MJ !


à+

DAN 21/04/2013 17:51



Salut mon pote,
Il faut espérer que ce bâtiment ne sera jamais recouvert de cet affreux ciment qui, même peint, enlève toute la beauté de l'édifice. Pourtant,et  à bien y regarder, il a déjà subi des
transformations qui lui on enlevé son fronton en forme de pointe, sa lucarne sur le côté, et son clocheton au sommet du toit, il ne faudrait pas que ça aile plus loin, sinon ce serait le défiguré
à jamais.
Pour ce qui est de l'écureuil, il ne peut se gratter qu'à partir de la moitié de son dos, d'où animal mi-gratteur...bon ça aussi c'est fait.....


Bonne fin de dimanche Phyll !



marcopolo76 21/04/2013 16:10


Quelle changement d'un écureuil à une pizza ..!


Maintenant c'est plus simple d'avoir des petites agences dans les quartiers, l'entretien revient moins cher ..!


Marco

DAN 21/04/2013 17:06



Bonjour Marco,
je ne sais pas si tu as remarqué au cours de tes voyages, mais les caisses d'épargne en France sont toujours logé dans des bâtiments prestigieux, peut être qu'avec la "crise" cette façon de faire
a t-elle changée.
Toujours est-il qu'aujourd'hui on privilégie le contact de proximité et pour ce faire, ils ont fait de plus petites agences, avec distributeurs de billets, ces distributeurs font désormais 
une grosse partie du travail autrefois fait par du personnel, alors leurs locaux sont adaptés à cette nouvelle façon de travailler.
Bonne fin de journée Marco !


 



Tic-Tac 21/04/2013 16:00


Hello DAN !


L'écureuil voit grand et toujours plus haut ! Je crois d'ailleurs que c'était la devise de Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV... Il voulut surpasser le Soleil mais y roussit ses
poils !


Très bon dimanche.


Tic-Tac

DAN 21/04/2013 16:56



Salut Tic-Tac,
Voila ce que c'est que de trop vouloir approcher du soleil, j'espère quand  même que notre sinistre des finances ne fera pas de dépenses somptuaire à la manière de Fouquet ce personnage qui
a eu la prétention d'être à la hauteur du roi soleil, au fait comment s'appelle notre roi aujourd'hui.....
Bonne fin de journée Tic-Tac ! 


 



eva 21/04/2013 15:31


au moins une Caisse d'Epargne de sauvée ! ah ah ah ! et conservée en l'état ! pas comme l'école... Bon dimanche Dan !

DAN 21/04/2013 16:45



Bonjour Eva,
En l'état en l'état presque , car si tu regardes bien le fronton et le toit ne sont plus tout à
fait les mêmes, mais au Havre c'est vrai, quand un bâtiment ancien est encore debout ça tient du prodige...
Bonne fin de journée Eva !



geo 21/04/2013 11:49


La dernière photo, de l'école de l'Observatoire, démontre une modernisation ratée dans les années 70/80. Je me demande si sous l'épaisse couche de ciment, la brique et la déco 1900 existe
toujours ?  Peut être un jour, comme la piscine du Cours de la République, nous retrouverons la beauté cachée de l'école de l'Observatoire ?

DAN 21/04/2013 12:06



Bonjour Geo,
Je pense que les briques doivent toujours être là sous l'affreux revêtement en ciment, tu as raison, peut être suffirait-il de l'enlever pour retrouver la façade de briques tellement plus
agréable à regarder.
Un jour peut être cette restauration pourra être réalisée, car ce n'est pas si compliqué que ça pour remettre à jour l'ancienne façade !
Bon dimanche Geo !


 



boboce 21/04/2013 08:51


Salut DAN


 


Il y a une Caisse d'épargne à Harfleur depuis longtemps. Elle aussi à changé de place au cours des décennies. Mais toutes les banques pratiquent ce genre de chose.


 


Bon dimanche


A+

DAN 21/04/2013 11:42



Salut boboce,
En effet, il n'y a pas que la caisse d'épargne qui pratique cette "politique" de changement de lieu.
Sans doute faut-il voir là le principe de ne pas lasser les clients qui risquent de "ronronner" dans leurs habitudes, alors ils préfèrent changer de lieu pour attirer de nouveaux clients quitte à
ne plus desservir un quartier entier !
Bon dimanche boboce  !


 



GL 21/04/2013 08:39


C'est étonnant ces études d'implantation qui ne durent s'un faible temps. On ouvre une agence ici, on la referme quelques temps plus tard pour en rouvrir une autre quelques mètres plus loin et
encore une autre ailleurs qu'on referme quelques années plus tard (st françois). C'est pas sérieux tout ça, petit écureuil,  de jouer avec nos noisettes. 


Cette agence de la rue Aristide Briand était très petite et toutes les opérations se faisaient à la main avec beaucoup de personnel, et ça marchait bien quand même.

DAN 21/04/2013 11:36



Bonjour GL,
Oui c'est vrai aujourd'hui quand ça ne "marche" pas d'un côté, on essaie de l'autre, mais pour la caisse d'épargne du cours, je pense qu'ils ont préféré ce secteur face à l'université avec son
potentiel de jeunes clients, plutôt que de rester près du rond-point.
Aujourd'hui le nombre des petites agences a diminué, ainsi celle du centre Coty a fermée, c'est dommage car il y avait beaucoup de passage et ce n'était pas très loin de chez moi, mais quand la
rentabilité s'en mêle....
Bon dimanche GL ! 


 



hirel 21/04/2013 07:35


Bonjour DANIEL ,


Sur ta photo du cours de la république des années 70 , on y voit une boutique au numéro 126 qui fut une institution "havraise " à savoir les "établissements POPLIN " spécialisés dans le vêtement
professionnel de la marine et des métiers de l'alimentation ; je revois encore les mannequins en vitrine surtout ceux des officiers de marine qui m'impressionnaient quand j'étais adolescent



bon dimanche


Gérard

DAN 21/04/2013 08:08



Bonjour Gérard,
Poplin était une boutique très connue en effet, j'y ai acheté mes premiers vêtements de travail en 1961, il vendait des vêtements de qualité car il a servi plusieurs années, je ne sais pas si
aujourd'hui on pourrait en dire autant des vêtements actuels.
Bon dimanche également Gérard !