Rideau ! (B-8 sur plan )

Publié le par DAN

  63 Avenue René Coty, c'est en 1920 que les guides Micaux indiquent ce commerce (rue Thiers à l'époque) "Aux dentelles de France", il sera mentionné jusqu'en 1974, car à partir de cette date Micaux n'éditera plus ses annuaires. De ce fait, nous ne savons pas en quelle année ce commerce cessera son activité.
En 1955, en plus de "Aux dentelles de France", la propriétaire ajoutera "La maison du rideau"
Auparavant, avant la guerre 14-18, (années sans guide cela se comprend), c'était un encadreur qui était installé dans cette boutique.
La photo de 2012 nous montre un tout autre commerce en lieu et place, signe des temps sans doute.

 

rues Thiers- J ClercLe magasin dans l'entre-deux guerres. (Coll Alinand)

 


63 AVe R Coty -12-2011 (2)Le même endroit en 2012.

 


rues Thiers- J Clerc 2Une vue plus large, vers l'Est, autour du 63 de cette avenue René Coty.


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite

Commenter cet article

Caroline.K 31/10/2012 06:31


Ah le bonheur des dames s'est transformé avec le temps en bonheur des messieurs Dan !


CaroLINE

DAN 31/10/2012 08:15



Bonjour Caroline,
Et depuis mon article il s'est transformé en "rien-du-tout" puisque ce commerce est fermé définitivement, alors, au bonheur de qui demain ?
Bonne journée CaroLINE !



LERAT JACQUES 09/05/2012 08:13


LE COMPTOIR DE CHIMIE DU NORD-OUEST ETAIT EFFECTIVEMENT CONSEQUENT IL COMPRENAIT EFFECTIVEMENT CE QUI EST ACTUELLEMENT UN MARCHAND DE VIN MAIS EGALEMENT LA COMTESSE DU BARRY CORDIALEMENT
J.L

DAN 09/05/2012 09:27



Bonjour monsieur Lerat. Quand on regarde ces deux magasins aujourd'hui, on peut comprendre que le comptoir de chimie du Nord-Ouest devait être important, c'est étonnant d’ailleurs de penser qu'il
n'y eut qu'un seul magasin ici, et il ne devait pas être nombreux les boutiques qui proposaient cette marchandise, car ça devait couvrir tous les besoins de produits chimiques dans beaucoup de
domaines, comme les produits pour le développement des photographies, mais il y en a bien d'autres, on peut penser à certain produits pour le bricolage et même sans doute pour les tâches
ménagères, avec les différentes soudes. Aujourd'hui rien de tel, c'est plutôt du côté de l'estomac que les "marchandises" sont proposées au public.


Bonne journée monsieur Lerat



Michèle 08/05/2012 17:14


Bonsoir Daniel,


Je me souviens aussi de cette boutique "Le Comptoir de la Chimie". On avait offert à mon frère un jeu "Le Petit Chimiste"  et pour faire des expériences plus nombreuses que celles prévues
par le jeu, nos manquions de produits; alors nous avions poussé la porte de ce commerce, où de nombreux bocaux sur les étagères contenaient tous les produits nécessaires aux expériences.Les
produits étaient pesés sur des balances de précision et certains flacons portaient des étiquettes :produit dangereux. Nos expériences ne l'ont jamais été heureusement.


Bonne soirée


Michèle

DAN 08/05/2012 17:33



Bonsoir Michèle. Voila bien un magasin où je ne me suis jamais allé, il faut dire que la chimie et moi ça fait deux. Aujourd'hui on ne peut plus acheter de produits chimique et encore moins
dangereux, tel trichloréthylène par exemple, c'est aussi bien ainsi et ça évite tout incident, voire accident, mais bien embêtant pour le bricoleur d'aujourd'hui.
En tous cas à cette époque nous n'avions  (pas encore) ce fameux "principe de précaution", sinon nul doute que vous n'auriez pas pu vous procurer les produites nécessaire à toutes nouvelles
expériences chimiques.
Bonne fin de soirée Michèle ! 



LERAT JACQUES 03/03/2012 17:38


bien le bonjour,petit à petit je regarde avec plaisir vos sujets et les commentaires ,pour les dentelles de France je vois la boutique couleur maron ,en ce qui concerne les fenétres fermées il
est à noter que cela se retrouve à tous les étages on peut penser que c'était la consequenced'une taxe sur les fenétres qui a eu cours a une certaine époque peut étre celle de la construction,si
vous voulez voir des magasins de dentelles il y a le Puy en Velay dans la loire.L'autre angle de la rue me laisse en mémoire le comptoir de chimie du nord ouest c'est là que j'avais acheté les
produits pour développer  mes photos en 1944.bien cordialement  J.LERAT

DAN 03/03/2012 18:10



Bonsoir monsieur Lerat. Je vous remercie de cette appréciation, votre commentaire nous encourage à continuer dans ce sens .
Voila une précision à, propos de la couleur de la boutique qui permet de la voir presque en couleur maintenant.
Pour les fenêtres fermées on n'imagine plus de telles taxes aujourd'hui, et c'est heureux parce que franchement c'est un impôt plutôt injuste là, remarquez qu'ils en ont inventé d'autres peut
être plus efficaces, mais au bout du compte on paie toujours...
Le Puy en Velay est réputé pour ses dentelles, j'y suis allé plus d'une fois, mais à l'époque je ne faisais pas encore d'histoire, néanmoins j'avais remarqué les nombreuses boutiques où les
fuseaux et autres carreaux de dentellières étaient très abondants.
Pour en revenir au Havre, face à cette boutique de dentelles, il y a aujourd'hui une boutique de vente de vins, rien à voir avec les produits chimiques pour le développement des photos.
Très bonne soirée monsieur Lerat et merci pour votre commentaire !,



jps 17/02/2012 10:15


Salut l'Havristorien de renommée localo-mondiale ou presque....je viens de trouver une trace de ce magasin dans l'annuaire Télé-Havas de 1976 à la rubrique "rideaux", la maison du rideau 63
avenue René Coty..je vois aussi "au petit marchand" 68 avenue René Coty, "au petit paris" 214 rue Aristide Briand, "au trousseau" 19 place de l'hôtel de ville, "Criquet et Cie" 41 rue maréchal
Jofre, "Harivel-Bocquet 102 rue Voltaire..rude concurrence qui s'est estompée depuis, doivent plus être nombreux sur la place à ne vendre que des voilages !! en tous cas je poursuis ma quête dans
les annuaires postérieurs à cette date pour trouver l'année de la fermeture dudit magasin, pour quoi faire, on se le demande, juste pour le plaisir de fouiner comme à l'époque des bouquinistes
qui savaient vendre du papier ..


Amitiés à peine voilées............

DAN 17/02/2012 10:50



Salut le "fouineur" de catalogues, recueils,  répertoires, index, guides, notices, dépliants, et j'en passe, retrouver ce magasin en dehors des Micaux s'apparente à de la gageure, mais tu as
réussi, preuve s'il en faut que tu es toi aussi "havristorien" à tes heures. Se spécialisé de nos jours à ne vendre qu'un seul type de marchandise reviendrai à mettre la clé sous la porte très
rapidement, il ne sont plus nombreux en effet à ne vendre que des voilages, ils sont spécialisé dans une autre branche relevant du domaine des tissus pour pouvoir vivre correctement.
Dans les magasins que tu as cité, il y en a un dont j'étudie  l'historique, c'est "LE PETIT PARIS" on m'a prêté des photographies d'avant guerre ainsi que des photographies du personnel,
donc tes renseignements seraient les bienvenus pour compléter cet article en préparation.
Pour quoi faire te demandes-tu ? Peut être pour que simplement nos enfants ne se posent pas la question "comment c'était là avant et comment vivaient-ils à cette époque", répondre à ces questions
me semble déjà une bonne motivation.
Amitiés...sans voile du tout !



Mr Yak 04/02/2012 20:53


Hum !! Dentelles de France ... Un air me vient en tête :


"Frou frou, frou frou par son jupon la femme
Frou frou, frou frou de l'homme trouble l'âme"

DAN 04/02/2012 22:30



Frou frou, frou frou certainement la femme
Séduit surtout par son gentil frou frouuuuuuu
Salut Mister Yak, eh oui célèbre chanson chanté par Susy Delair, enfin pour ceux qui connaisse la chanson, car ça m'étonnerai beaucoup que les jeunes la fredonne aujourd'hui, comme on dit à
chaque époque ses plaisirs !
Bonne fin de soirée Mister Yak



pere cantoche 02/02/2012 10:31


Me v'la rentré de mon petit périple Parisien, montigars... alors, hop, hop, hop, vite un ti-tour chez mes Amis Dan et Nicéphore... connaissais pas cet endroit qui paraissait bien charmant entre
les deux guerres, et pour cause je n'étais point encore né... y vendait-t-on aussi de l'arsenic caché dans les vieilles dentelles...? Une bien jolie vitrine, en tous cas... bien plus jolie que la
suivante qui, je trouve, détruit au " vitriol " la belle harmonie de l'immeuble...


 

DAN 02/02/2012 11:00



Salut père cantoche. Pour l'arsenic là "montigars" il te faudra aller dans les nombreuses drogueries qu'il y avaient encore à cette époque pour en trouver, et la vendeuse ici je ne sais pas si
elle se prénommait Agatha, mais en faisant le poireau devant la vitrine tu finiras peut être par le découvrir, ce n'est pas un travail "herculéen après tout !
Tu es comme la plupart d'entre-nous à préférer l'ancienne vitrine à la nouvelle, mais on ne peut pas en vouloir au commerçant qui doit se faire voir pour gagner sa vie, et, après tout, c'est peut
être réversible ?
Bonne journée Thierry et attention à vélo à ne pas prendre froid ! 



phyll 01/02/2012 17:29


à Didier,


là, tu prêches un converti !!! je fais mes courses une fois (voir deux) par semaine à 200m de chez moi...... et j'en ai pour au moins 1h 1/2..... un quart d'heure pour les emplètes et le reste à
discuter !! Mais bon, la retraite me permet de prendre tout mon temps !!!


toujours est-il que le contact humain est plus sympa qu'en grande surface !

DAN 01/02/2012 17:45



@ Didier (entre nous) c'est vrai qu'il fait ses courses dans son quartier, et j'aime mieux te dire qu'il y a des Phyll la bas qui n'ont pas leur langue dans leur poche, mais je te laisse répondre
à Phyll



Didier 01/02/2012 15:27


Ben justement j'y reviens aux commerces de proximité, en un les courses sont plus vite faites, on les fait plus souvent c'est vrai aussi, mais pas de voiture à prendre et avoir les nerfs en
pelottes, c'est pas non plus l'heure et demi passé dans la foule d'une grande surface. Pour ce qui est des anciens commerces, comme il était bon de glander dans les bacs à disques, de tailler la
bavette avec la mignonne vendeuse et lui faire du charme mine de rien, et de se dire en sortant"ahhhhhhhhhh qu'elle est belle", oui toute une époque.


Et puis rassure toi, je sais bien que tu m'écoute quand on se croise, c'était une blagounette.

DAN 01/02/2012 15:56



Salut Didier. Bien sur je savais que c'était une blagounette pas de souci le dessus l'ami.
Sinon pour les commerces de proximité nous qui habitons le même quartier, nous savons très bien qu'il est préférable de faire ses courses plus souvent mais aussi plus souvent dans la gaité, parce
qu'au super-marché on ne peut pas dire que ça rigole. Certes on fait ses provisions plus vite mais c'est justement pour s'en aller au plus vite aussi de cet endroit qui n'est pas des plus
plaisant. Alors qu'en ville rien de tel quand on taille une "bavette" on fait gaffe à ce que la boutique ne ferme pas pendant qu'on jacte, rien à voir avec le coup d'œil qu'on a vers les caisses
pour savoir s'il n'y a pas trop de monde à attendre  à  faire la queue.
Bref, il vaut mieux faire ses courses sans courir que les faire en courant, la qualité de vie y gagne !
A bientôt Didier.



JMH 31/01/2012 13:59


Bonjour Dan. Merci pour ces photographies. Le petit commerce ou " commerce de proximité " Havrais a connu de très belles heures. Un monde s'est quasiment effondré. J'admire ceux qui ouvrent de
nouvelles enseignes avec leurs économies. Il faut avoir un grand courage. Les grands groupes de la distribution ( Auchan, Carrefour...) sont à l'affût de toute évolution. Avec leurs
supérettes de quartier, ils ne font que revenir aux épiceries d'autrefois qu'ils ont contribué à détruire. Je pense que le commerce de proximité a de l'avenir et que les gens y retourneront. Les
grands groupes seront  aux aguets. On reviendra, alors, au même style de magasin de dentelles d'autrefois qui s'appellera par exemple Carrefour-Dentelles ! On en reparle dans
quinze ans...


A propos du magasin de laines qui a remplacé celui-ci, je me souviens de son propriétaire qui est assez connu dans le commerce havrais.


Pour terminer avec les "dentelles de France ", chaque époque a pensé qu'un terme pouvait ou non faire vendre. A telle période, c'est la France, à telle autre Le Havre ou la Normandie... Le terme
Monde (ou Le Havre) en ce moment est en vogue tandis que Europe attire moins. Si j'avais un magasin de souvenirs sur Le Havre ou d'appareils-photos, je l'appelerais : " Chez Dan et
Nicephore".


Amicalement.


 


 


 


 


 


 

DAN 31/01/2012 15:13



Bonjour Jean-Michel. Pour avoir un membre de ma belle famille responsable d'une grande surface dans le nord, les idées qu'ils mettent en avant ne sont, finalement, que des idées de petits
commerces reprises à grande échelle. C'est ainsi, et comme tu le soulignes, que les "supérettes et autres "city machin-chose" font florès aujourd'hui. De plus le prix de l'essence ne baissant pas
c'est un argument de plus pour refaire des commerces de proximité. Alors ceux qui s'installent à leur compte dans une boutique sont à saluer, mais le mieux pour eux serait que nous venions en
plus grand nombre dans leur magasin.
Rendez-vous donc dans quinze ans si toutefois j'arrive jusque là


J'ai remarqué moi, à propos des termes employés dans les enseignes des commerces, que ce sont les mots anglais ou anglicisés qui sont à la mode.
Quant à trouver la boutique de souvenirs "Chez-Dan et Nicéphore", ne cherche plus, tu y es ! ! ! !


Bonne fin de journée Jean-Michel



jeanpaul76 30/01/2012 18:38


Bonjour l'ami


Un constat avant les commerces les vrais étaient devenus des lieux de références souvent par un produit proposé de qualité de renom parfois même l'énoncé du commerce l'on situait sans équivoque
le quartier . Effectivement je marche beaucoup donc je suis souvent l'acteur de toutes les mutations opérées dans notre ville en moyenne un nouveau commerce à une durée de vie de 9 mois voilà ce
qui est dit et fait .
Pour ce qui est la façade je la préférais à maintenant il n'y a pas photo et surtout là je ne vais pas convaincre et contredire l'enseigne " dentelle de France " des lettres composées par un
peintre en lettres... j'adore aussi le lampadaire je pense qu'il y a des odeurs des senteurs de tissu là excuse-moi mais, la dentelle m'égare .


Merci et bonne soirée

DAN 30/01/2012 19:11



Bonsoir Jean-Paul. Pour les "anciens" havrais que nous sommes, en effet il y a des adresses où nous n'avions pas besoin de préciser ce qu'il vendait, ainsi si je dis "Desforges", on sait tout de
suite à quoi nous faisons allusions.
Tu es un observateur attentif, et je sais que tu passes souvent par ici, donc tu as, comme moi constaté les changements rapides non seulement de propriétaire de boutiques, mais d'enseignes
également. Neuf mois dis-tu c'est court finalement.
Toi aussi tu préfères l'ancienne vitrine et pour ce qui est des lettres et du métier qu'il représentait c'est vrai qu'ils étaient très nombreux au début du XXe siècle, le néon et le plastique
n'avaient pas encore remplacé la peinture et ses peintres en lettres !
Faut faire gaffe, à nos âge de trop penser aux dentelles, surtout à celles qui les portent


Bonne soirée Jean-Paul !  



SHIPS-LOVER 30/01/2012 16:41


Il est vrai que les devantures des magasins des temps dernier étant nettement mieux que maintenant. A mettre ces couleurs flash cela poussent les consommateurs a rentrer et bien sure a acheter.
Le monde de la consommation a bien changé.

DAN 30/01/2012 16:56



Bonjour Ship-lover. En effet tout est conçu pour attirer les clients, aux époques passées c'était surtout avec un grand lettrage qu'on attirait l'œil des passants, aujourd'hui ce sont avec les
couleurs vives, dans les deux cas comme tu le dis, c'est pour faire entrer les clients dans la boutique ! Si la présentation a changée, la consommation est toujours le but à atteindre quels que
soient les moyens employés !
Bonne soirée l'ami !



Pierre 30/01/2012 09:45


Hello DAN, Une fois de plus de préfère la vitrine d'avant. Avec la nouvelle, on rete dans les fenêtres ;)

DAN 30/01/2012 09:54



Bonjour Pierre. Tu n'es pas le seul a préférer l'ancienne vitrine, moi le premier.
En effet on peut dire qu'on reste dans les fenêtres avec les rideaux d'un côté et les fenêtres à proprement dit de l'autre, très bonne observation l'ami !
Bonne journée Pierre !



Claude 30/01/2012 00:38


Ah, cet immeuble du bas de la rue Joseph Clerc..., je dois dire que j'y ai souffert ici..!! et oui c'était là qu'était mon dentiste quand j'étais
gamin...


Pas au RDC bien sûr mais dans les étages...et je me souviens très bien de la "Maison du rideau" à l'époque...le "must" en matière de voilages et de
passementerie .


Si j'en crois ce qui a déjà été dit en commentaires, le magasin qui a suivi ( avant le marchand de fenêtres et volets ) n'a pas laissé de grands souvenirs
puisque personne ne l'a encore évoqué.


Je souhaite donc réparer cet oubli..il s'agissait d'un dépôt des " Laines Pingouin"...c'était le temps où les femmes s'adonnaient encore au
tricot...Maintenant ce sont les pulls "Made in China". et il faut s'accrocher pour trouver un marchand de" laines " en ville.


Comme vous l'aurez remarqué dans ce secteur de la ville comme dans d'autres d'ailleurs..les enseignes de commerces ça va ça vient....et ça va beaucoup plus
que ça vient....il suffit de circuler un peu pour voir tous ces panneaux "A vendre" "A louer" "locaux libres"...etc....ça tient à quoi je vous le demande.."La crise".


Bonne nuit .

DAN 30/01/2012 08:30



Bonjour Claude. Désolé d'avoir réveillé des souvenirs pénibles pour toi J'espère que tu n'auras
pas une dent contre moi à cause de ça
Merci d'avoir précisé  le nom de l'enseigne qu'il y avait avant à cet emplacement, mon blog est aussi fait pour ça.
C'est vrai qu'il n'y a plus beaucoup de vendeurs de laines et autres ustensiles pour les amateurs de tricot, beaucoup préférant désormais pianoter sur un clavier pour passer le temps.
Je pense qu'il y a encore un marchand de laine dans le rue du Maréchal Joffre, mais je ne saurais l'affirmer car ce n'est pas vraiment ce que j'achète habituellement. Quand au "mad-in-china" ce
n'est pas dans ce seul secteur de l'habillement où l'on trouve ce genre d'étiquette...hélas.
Quant à la "valse" des commerces, depuis le temps que j'habite ce quartier c'est presque un mouvement perpétuel dans ce secteur, les "avant-après" sont pléthoriques ici, j'en ai fixé quelques-uns
sur capteur et peut être que ça pourrait faire un article à l'occasion ?
Bonne journée Claude et Yllen !



eva 29/01/2012 22:50


ah les dentelles ! les dentelles ! Comme c'est une photo en noir-et-blanc, on ne saura jamais de quelle couleur était la devanture ! Vert anglais ? Bordeaux ? La nouvelle est bien laide à côté !
mais bon... chaque époque a son style ! et l'ancien est remis à la mode depuis longtemps, et certaines façades copient à nouveau ces devantures. Bonne semaine Dan !

DAN 29/01/2012 23:46



Bonsoir Éva. Quelle était la couleur de cette devanture ? Je penche aussi pour le vert anglais ou le vert wagon, mais le bordeaux n'est pas impossible non plus, on ne le saura jamais à moins de
trouver un écrit qui le précise.
Quant à la nouvelle devanture c'est certain qu'elle a beaucoup moins de charme, mais sans doute plus fonctionnelle, là aussi signe des temps.
Bonne fin de soirée Éva ! 



Christian Richer 29/01/2012 22:26


Pour l'anecdote, j'observe que c'est la même fenêtre du premier étage côté montée qui est fermée sur les deux époques !

DAN 29/01/2012 23:40



Bonsoir Christian. Tiens ! Je n'avais pas remarqué ce détail, effectivement la même fenêtre est fermée sur les deux photos ! Est-ce un hasard ? Ou est-ce que cette fenêtre est condamnée ? Je ne
saurais le dire, mais bonne observation, Christian, et bonne fin de soirée !



Laurent 29/01/2012 21:21


Bonjour Dan


J'ai récemment découvert avec joie votre blod et je trouve que vous avez fait un énorme travail de recherche sur le passé de notre belle ville du Havre.


Etant passionné par l'histoire du havre j'ai découvert de nombreuses photos que je n'avais jamais vu.


Merci Dan.


Laurent

DAN 29/01/2012 23:36



Bonsoir Laurent et bienvenu sur ce site. En effet vous allez pouvoir constater qu'il y a de nombreuses photos assez rares sur la ville du Havre. J'en ai encore à publier ici mais avant de les
publier ici je désire en savoir plus, car les photos ne sont pas suffisantes, et une recherche historique aux archives municcipales s'avère parfois nécessaire pour compléter ou expliquer une
photographie.
Je vous souhaite une bonne lecture de "havrais-dire" en espérant vous revoir sur ce site.
Bonne fin de soirée Laurent !



Mousse 29/01/2012 19:32


Bonsoir cher Dan,
Jolie boutique de dentelles, je préférais l'ancienne, elle avait énormément de charme.
Il y a encore à la grand-place de Bruxelles ce genre de boutiques.
La nouvelle n'a vraiment plus rien à voir, elle a perdu tout son charme.
Merci cher dan, bravo encore du très bon travail.
Tu as intérêt, il y a des connaisseurs ! (Rires).
Je te souhaite une bonne soirée et une très bonne semaine.
Mes amitiés

DAN 29/01/2012 19:51



Bonsoir Mousse. Oui j'ai à faire à des spécialistes là, je n'ai pas intérêts en effet à dire n'importe quoi en matière de magasin de tissus .
Si vous avez "la haut" encore de telles boutiques gardez-les telles-quelles car comme tu le dis, elles sont pleine de charme. Chez nous au Havre il y en a encore quelques-unes mais faisons
attention à les préserver et à aider ceux qui les détiennent, car c'est bien joli de dire il faut garder ces boutiques en l'état, mais si nous ne faisons rien pour aider les commerçants à les
maintenir en l'état (ça doit être couteux quand même ) c'est normal qu'ils choisissent une devanture qui demande peu d'entretien, c'est très compréhensif.
Bonne soirée et bonne semaine chère Mousse ! 



GL 29/01/2012 19:05


La façade a été bien restaurée et mise en valeur.  Dommage en effet que la devanture ne soit pas de très bon goût.  Un fabricant de fenêtres aurait pu mettre grandeur nature une vitrine
d'un plus bel effet montant son savoir faire en la matière pour de la rénovation ancienne.


En tous cas, un bon retour en arrière sur ces vitrines qui ornaient cette rue très commerçante du Havre.

DAN 29/01/2012 19:19



Bonsoir GL. Comme il y a un "trou" (dans les annuaires Micaux ) entre 1974 et aujourd'hui, je ne sais pas si l'actuel
propriétaire à trouvé la boutique telle qu'on la voit sur la carte postale, donc peut être a t-il fait au mieux avec la devanture qui était là juste avant sa venue, et cette dernière avait sans
doute été remaniée depuis l'époque de la carte postale. En tous cas tu as raison, si cette devanture avait été la même il eut mieux valu la refaire avec le savoir-faire qu'il propose à sa
clientèle.
Quant à la façade de briques,  je me souviens encore des murs noircis par les fumées de charbon qu'on utilisait après guerre dans les foyers domestiques. De nos jours ces façades sont
nettoyées et bien mise en valeur telle celle-ci !
Bonne soirée GL ! 



Merde, mon louis 29/01/2012 18:37


Merde mon commentaire a encore sauté ! Je parlais du site Lejaby qui ferme en Haute Loire Adieu strings et petites culottes

DAN 29/01/2012 18:46



Salut Louis. S'il a sauté ce n'est pas sur mes genoux en tous cas.
Pour l'usine de lingerie je suis un petit peu au courant car en cette période électorale que ne ferait pas les "z'hommes" politiques pour faire parler d'eux, mais après tout si c'est pour
redonner du boulot à ceux qui risquent de le perdre pourquoi pas !
Bonne soirée Louis



Michèle 29/01/2012 18:03


Pour les tissus, il y a encore au Havre un magasin avec d'ailleurs un grand comptoir en bois où l'on coupe les tissus, c'est le marché Saint-Romain, rue Maréchal Joffre, près du Rond-Point, où
l'accueil est agréable et chaleureux;


Bonne soirée


Michèle

DAN 29/01/2012 18:33



Bonsoir Michèle. C'est exact, cette boutique est en effet bien pratique, je l'avais oublié, heureusement les lecteurs sont là pour remettre les choses en place .
De plus il y a, non loin de là, mon boulanger j'aurais du me souvenir de ce marché saint Romain qui plus est il y a un parking bien pratique par derrière, je suis impardonnable.
Merci Michèle et bonne soirée



marcopolo76 29/01/2012 17:37


Salut Dan


J'ai eu peur avec le titre " Rideau"..sur ma messagerie..ouf après avoir cliqué sur ton lien ...tout allait mieux ..!


En effet l'architecture des lieux ne semble pas trop avoir subi de grands bouleversements sauf ce fameux commerce qui devait regorger de pas mal de textiles ..;bien rangés derrières des
comptoires tout en bois et permettant sans doute d'étaler les rouleaux ...!


Bonne semaine


Marco


 

DAN 29/01/2012 17:56



Bonsoir Marco. Désolé de t'avoir fait peur avec mon titre, c'est vrai qu'il pourrait prêter à confusion, mais bon, pour le moment j'ai encore bon pied  bon œil  
Ce devait être comme ça dans cette boutique, un grand comptoir pour dérouler les tissus, eux-même rangés dans les étagères derrière ce comptoir. Il ne restait qu'un magasin comme ça au Havre rue
Jules Siegfried le "SHOPPING SAINT PIERRE", mais il vient de fermer hélas, maintenant je ne sais pas où on peut aller pour trouver un tel magasin ? C'est dommage d'ailleurs car on y vendait des
draps serviettes, etc toujours utiles de nos jours il me semble !


Bonne soirée et bonne semaine Marco



Tic-Tac 29/01/2012 17:28


Dentelles de France... Tout un monde !


Lors de ma dernière visite au Havre, j'ai acheté, dans un magasin sous les arcades (quelle rue ? je ne me souviens plus, proche du quartier de la mairie en tout cas) qui avait gardé un cachet
d'antant et ressemblait un peu à celui-ci, un parapluie et un chapeau de pluie à carreaux. L'accueil avait été formidable !

DAN 29/01/2012 17:44



Bonsoir Tic-Tac. Sous les arcades près de l'hôtel de ville dis-tu, peut être rue de Paris alors, car c'est là principalement qu'il y a des arcades. Les petits commerçants, où qu'ils soient
d'ailleurs, aiment les contacts avec la clientèle sinon je pense qu'ils feraient un autre métier.
Bon je ne sais pas de quand date ta dernière visite mais si tes pas te conduisent à nouveau dans la cité océane je pense que mes pas pourraient précéder les tiens histoire de t'en faire la
visite... de la ville pas de mes pas.


Bonne soirée Tic-Tac ! 



Papy Scham 29/01/2012 14:01


Pas de grand changement pour ce commerce. Mais il faut bien le dire, ce genre de boutique était une vraie caverne d'Ali Baba, puisque l'on devait y trouver de tout. Le commerce actuel est dans la
continuité de l'ancien, sauf qu'on change l'aspect extérieur.


Bon dimanche et bonne semaine.


Papy Scham

DAN 29/01/2012 16:09



Bonjour Papy Scham. Les anciennes boutiques, tout du moins pour celles que j'ai pu connaitre, recelaient toujours une foule d'objets à vendre. Je me souviens de l'une d'entre elles qui, pour mes
yeux d'enfant, car je n'en ai connu qu'une comme ça, avait une multitude jouets à proposer à la clientèle ! On a beau dire, mais je ne sais pas si les yeux de nos mômes actuellement on autant de
magie dans leurs yeux à regarder les rayons des super-marché ! ?
Bon dimanche et bonne semaine Papy Scham



François 29/01/2012 13:40


Salut Dan,


Il est amusant de constater que la nouvelle vitrine met plus en valeurs l'architecture 19e en révélant le dessous du balcon qui était habillé de bois pour la boutique des années 20.


Bon dimanche


François

DAN 29/01/2012 16:01



Bonjour François. C'est tout à fait exact, bravo pour le coup d'œil, voila au moins un détail que la modernité nous permet de re-découvrir. Tout ce qui peut être fait et qui soit plus moins
apprécier des amateurs d'architecture mais qui soit réversible comme ici doit être encouragé. Cela me fait penser aux Docks Vauban, où le concepteur de leur réaménagement nous avait précisé ce
point important : "réaménager oui, mais que ce soit toujours dans l'optique de pouvoir revenir en arrière".
Le constructeur de cette boutique de dentelles ne connaissaient certainement pas ce conseil, mais l'avait appliqué sans le savoir.
Bon dimanche François  !



DENIS 29/01/2012 11:46


on met des rideaux aux fenêtres, on n'est donc pas si loin de l'esprit de l'époque


merci pour ces retours aux "sources" d'une ville qui a bien changé


as-tu vu notre article sur la maison Sarah Bernard au Havre (on va essayer d'aller la voir ce midi)


bon dimanche ensoleillé

DAN 29/01/2012 12:08



Bonjour Denis. C'est vrai qu'on met toujours des rideaux aux fenêtres, donc ce commerce pourrait toujours exister tel qu'il est là.
Non je n'ai pas vu ton article sur la maison de Sarah Bernard que j'ai photographié il n'y a pas si longtemps et j'ai pu à cette occasion voir et parler avec son actuel propriétaire.
Merci de ta visite Denis et le bonjour à Fabienne



geo 29/01/2012 11:40


PAs grand changement pour ce commerce. Desormais nous parlons de "rideau électrique" et nous sommes passés du "charme de l'intérieur" au "charme de l'extérieur"

DAN 29/01/2012 12:02



Salut Geo. Oui effectivement tu as raison, c'est une autre manière de vivre, car  notre époque est plus "cocooninig" (oooh le mot laid mais je n'en trouve pas d'autre ) que par le passé.
Et il en faut des petits commerces quels qu'ils soient d'ailleurs pour faire vivre nos villes nos rues, notre économie, alors vive le petit commerce !
Bon dimanche Geo !



Michèle 29/01/2012 11:40


On retrouve ce genre de devantures dans d'anciennes villes; notamment à Bruges, ville de la dentelle. Les magasins dans les petites rues, ont sur les côtés de leur porte principale, deux petites
vitrines, comme sur la carte postale, où sont présentés les articles avec des dentelles, et c'est très agréable de se promener et de pouvoir admirer ces oeuvres.


Michèle

DAN 29/01/2012 11:54



Re bonjour Michèle. Effectivement il y a des villes ou même des villages qui ont conservé leurs devantures anciennes et c'est assez agréable à voir. Il y a même tout un village, comme un musée
d'ailleurs, qui a conservé et même reconstruit à l'identique certaines de ses devantures. Je ne souviens plus hélas le nom de ce village, en tous cas quand je suis allé il y avait beaucoup de
monde. Comme quoi l'ancien peut être source non seulement de plaisir, mais aussi un attrait touristique.
Bonne journée Michèle ! 



boboce 29/01/2012 11:15


Salut DAN


 


Et oui maintenant une enseigne doit être visible, sans trop être "flashy", il faut quand même que l'on se dise, tiens c'est ici.


C'est pour cette raison que les devanture de commerce ne seront plus jamais comme avant. Et encore on ne parle pas des enseignes lumineuses.


Mais comme on le remarque de temps en temps sur les cartes postales anciennes, les panneaux publicitaires ne sont pas seulement l'apanage de notre époque. Peintures murales et plaques émaillées
pouvaient recouvrir tout un commerce.


 


A+

DAN 29/01/2012 11:33



Salut boboce. Tu as tout à fait raison, la "réclame" des époques passées étaient non seulement très visibles, mais aussi très envahissantes. Il n'est qu'à voir en effet les cartes postales
anciennes, ou encore, certains pans de murs où la publicité était peinte en toutes lettres et dans une taille n'ayant rien à voir avec les publicités d'aujourd'hui ou tout est normalisés.
D'ailleurs si l'on compare les deux photos sur l'article, on se rend compte que le lettrage sur la photo ancienne était fait pour attirer l'œil, aujourd'hui ce sont les couleurs qui font ce
"travail", alors, où est la différence ?
Bon dimanche boboce !



phyll 29/01/2012 11:09


Salut mon pote,


alors là, on passe vraiment du noir et blanc AUX couleurs !!!.... à cette époque ce devait être une "aventure" que d'entrer dans cette boutique... il devait y avoir, en plus de la qualité,
l'embarras du choix !!


De nos jours, je pousserais plus volontier la porte du commerce qui occupe l'autre angle de rue !!


allez, bon dimanche poto !!

DAN 29/01/2012 11:26



Salut mon pote. Alors là, je ne te contredirai pas, car moi aussi je pousserai plus volontiers la porte du magasin d'en face plutôt que la boutique des fenêtres,  d'ailleurs je l'ai déjà
fait, inconditionnel que je suis des bonnes choses .
Pour le choix il ne faut pas oublier que les petits magasins se devaient de proposer le plus de marchandises possible à la clientèle. Les grands surfaces n'existant pas encore, il fallait bien
trouver et savoir où se procurer les tissus, voilages, dentelles et autres "chiffons" que les client(e)s cherchaient. La concurrence était encore de taille humaine à cette époque, aujourd'hui il
en est tout autrement, sans parler des magasins en ligne qui, eux, change la donne des grandes surfaces.
Mais c'est ainsi, les choses évoluent, et à chaque époque sa façon de vendre !
Bon dimanche poto



Binchy 29/01/2012 09:28


Qu'est-ce que j'aimerais que ces lieux soient encore comme sur la première photo... Mais on ne peut pas arrêter le progrès... le changement !


Nostalgie quand tu nous tient...


A VIENNE aussi, un grand changement aussi... Il reste tout de même quelques anciennes devantures mais à l'intérieur bien évidemment, ce n'est plus le même commerce qu'à l'origine mais c'est bien
d'avoir gardé le style.


Très bon dimanche Dan, en Rhône-Alpes la neige arrive...


Amitiés.


Bernadette.

DAN 29/01/2012 09:38



Bonjour Binchy. Moi aussi j'aurais aimé que certaines boutiques gardent leur devanture comme celle-ci, il y en a encore quelques-unes au Havre aussi, mais elles se font de plus en plus rares il
faut bien le dire. On peut très bien vendre des produits de haute technicité et avoir une boutique "à l'ancienne" tout est une question de relation avec le public, ainsi que de publicité.
Très bon dimanche également Binchy, ici c'est plutôt la flotte qui arrive...non elle est déjà là



FAH 29/01/2012 09:01


Bonjour Dan,


Je dirai à Michèle que Desforges donnait sur la place Thiers, en face de Monoprix, là où est installé maintenant une agence du Crédit Lyonnais. (encore un bel exemple de destruction du
patrimoine commercial...)


On dit que les goûts et les couleurs.... Ces temps-ci il y a beaucoup de couleurs au Havre, un peu trop flashy ... enfin, c'est "moderne" comme dit la carte postale n°1.


A dimanche prochain Dan pour une autre jolie surprise.


FAH

DAN 29/01/2012 09:11



Bonjour Françoise. Michèle a rectifié d'elle même le lieu exact où était Desforges, donc tout va bien.
Sinon question couleurs, en effet ça ne se discute pas, encore faut-il savoir les marier entre-elles, et là manifestement ce n'est pas le cas me semble t-il, mais on va encore m'acuser de
'"ringardise" si je dis ça
Bon dimanche Françoise !



Michèle 29/01/2012 08:41


Re-bonjour,


Je ne dois pas être bien réveillée; le commerce de musique était au bas de la rue du docteur Vigné, près de la place Thiers et non à ce coin de rue. Mille pardons.


C'est dans ce magasin de rideaux que j'ai acheté les rideaux pour mon premier appartement.


L'intérieur était tout en bois avec de grands comptoirs en bois pour pouvoir mesurer les métrages de tissu. Cela avait effectivement l'aspect d'un magasin du XIXème siècle, un aspect dont
nous sommes nostalgiques actuellement


Michèle


 


 

DAN 29/01/2012 09:02



Re bonjour Michèle. Eh oui, c'est bien en bas de la rue du Docteur Vigné, au carrefour avec l'avenue René Coty qu'était le magasin Desforges, bien connu des havrais et de moi même aussi
d'ailleurs puisque c'est ici que je trouvais les disques que je ne trouvais pas ailleurs.
Alors vous êtes toute pardonné
Par contre, je ne suis jamais entré dans ce magasin de rideaux, et à la description que vous m'en faites j'imagine très bien comment était agencé l'intérieur de cette boutique. J'ai connu, mais
ailleurs dans le Havre, et pour d'autres marchandises, ce type d'agencement avec ses grands comptoir tout en bois et plein de tiroirs, ce genre de meuble est très prisé aujourd'hui et il n'est
pas rare d'en trouver sur les bonnes brocantes.
Nostalgie quand tu nous tiens...
Bon dimanche Michèle ! 



Michèle 29/01/2012 08:35


Bonjour,


N'y a-t-il pas eu un commerce de musique à cet endroit, la maison Desforges? Il me semble avoir acheté des partitions de chansons dans cette boutique?


J'espère que d'autres lecteurs auront une mémoire plus précise


Bon Dimanche, sans pluie? sait-on jamais!!


Michèle


 


 

DAN 29/01/2012 08:53



Bonjour Michèle. Je vais répondre plus complètement à votre commentaire sur le suivant où vous avez fait vous-même la rectification, à tout de suite