Rue de Normandie

Publié le par DAN

Apparemment peu de changements dans cette rue depuis le début du XXème siècle. Ce qui est plutôt rare au Havre. Nous sommes ici dans la rue de Normandie baptisée ainsi en 1838.
La partie comprise entre l'avenue des Ursulines jusqu'à la rue Montesquieu au delà du Rond-Point, sera renommée rue Maréchal Joffre en 1931, à la mort de ce dernier.

Sur la carte postale on peut lire « passage Marie-Berthe » écrit à la main, il s'agit bien en effet de ce passage, mais en 1971 on le rebaptisa «Jacques Mellet» du nom d'un résistant Havrais mort en 1945.

 


rue Mal Joffre ALG

La rue de Normandie, aujourd'hui Maréchal Joffre. (coll DAN)



 
Le Havre Joffre
Le même point de vue en 2012. (photo DAN.)


_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 Merci de votre visite .

 

Commenter cet article

SHIPS-LOVER 12/03/2013 09:19


Dommage qu'il n'on pas garder le nom de la rue "Normandie" pour cette rue du marechal Joffre.

DAN 12/03/2013 10:02



Bonjour Ships-Lover,
On aurait pu garder ce nom en effet, toutefois, et afin de rendre hommage au maréchal Joffre, il fallait une rue importante du Havre pour ce grand soldat, celle-ci convenait parfaitement. Quand à
nommer une nouvelle rue de "Normandie", il y en a une à Caucriauville qui porte ce nom maintenant.
Bonne journée Ships !



kevin 25/01/2013 00:13


Cette rue n'a pas bougé pratiquement, hormis les éclairages 2012 qui je pense sont en LED, puis les cheminées raccourcir du bâtiment à gauche en second plan, eh oui mantenant fini la grosse
cheminée ou le poêle à charbon qui metter des heures à chauffer bonne soirée. 


 

DAN 25/01/2013 00:23



Bonjour Kevin,
Les cheminées étant une partie fragile d'un bâtiment il est normal qu'elles soient restaurées voire changées, surtout que depuis l'avènement du chauffage au fioul ou au gaz, la taille de ces
dernières a nettement diminuée. Quant à chauffer une pièce avec un poêle à charbon, en effet ça mettait des heures à chauffer, je constate qu'on a dû grelotter devant un tel poêle vous et moi

Bonne journée Kevin !


 



eva 22/01/2013 22:29


Aaaaaaaah ! ben voilà qui fait plaisir ! "peu de changement" ! hormis les déco de Noël et toutes les bagnoles garées sur les trottoirs ! J'aime bien ces deux photos qui se ressemblent étrangement

DAN 22/01/2013 22:43



Bonsoir Eva,
C'est vrai qu'ici on a pas l'habitude de montrer ce qui ne change pas, alors ça déconcerte un peu.
Quand  aux bagnoles les commentaires prouvent bien qu'elles sont parfois de trop dans une ville, mais comment faire autrement ? Moi honnêtement je ne sais pas répondre à cette question !
Bonne fin de soirée Eva ! 



geo 18/01/2013 23:27


Bonjour dan,


Pour répondre à la réponse que tu as faite à la personne de "Randonnée et Nature", je me permets de te dire que tu te trompe quant au gabarit des trams anciens et trams modernes. Les deux font
strictement la même largeur, seuls les trams modernes sont plus long (et c'ets modulable).


Un tramway moderne est beaucoup moins large qu'un autobus articulé (comme ceux qui circulent sur la ligne 2) et s'incère beaucoup mieux dans la voirie urbaine, en offrant beaucoup plus de
place aux pietons.


Il serait tout à fait possible d'envisager ici une rue semi-pietonne avec tram, une voie VL en sens unique (Est > Ouest) et l'autre voie déviée soit par Flaubert, soit par Ernest Renan et
Jules Tellier. Cela contribuerait certainement à la réapproriation de cette rue par les piétons, car aujourd'hui ce n'est qu'une voie de passage pour autos (qui pour la plupart ne s'arrêtent
jamais).

DAN ET NICEPHORE 19/01/2013 00:23



Bonsoir Geo,
Autant pour moi, je pensais plutôt et faisant cette réponse, à la longueur plus qu'à la largeur, et le pire c'est que j'ai pris un de ces vieux tramway mais j'étais bien jeune.
C'est vrai que les bus articulés passent par la rue maréchal Joffre et ils sont plus grands que les trams, on peut maintenant juger sur pièce, alors pourquoi pas un tramway, ces derniers étant
moins large ce serait possible. Mais vu l'espace nécessaire à une voie de tramway, et pour que ce soit en toute sécurité, si on voulait en mettre un dans cette rue il faudrait envisager de la
faire en voie piétonne comme je l'ai vu
faire à Tours l'été dernier ci-dessus.
  Là effectivement on pourrait installer un tramway.
Quant à la déviation de la circulation par les rues Flaubert et Renan, je me souviens du tollé que cela avait provoqué dans les années 80 quand le maire de l'époque a voulu faire ce projet. Alors
je ne crois pas qu'ils envisageraient de nouveau de mettre ce projet sur la table, ou alors il faudrait que les conditions à sa réalisation soient plus favorables qu'ils ne l'étaient à cette
époque. Alors ma foi, on verra ce que l'avenir nous réservera dans ce domaine !
Bon week-end Geo !


 


Merci Geo pour ces précisions émises par un homme de l'art. Cependant, même si le véhicule est moins large qu'un autobus, c'est son implantation technique qui prend
une place exagérée (voir bd de strasbourg ! ) et je ne parle pas des poteaux et caténaires si disgracieux. Bref la polémique n'a pas close, mais c'est bien d'échanger ici des avis divergents.
HAVRAIS DIRE est fait pour çà aussi.


Amicalement NICEPHORE



phyll 17/01/2013 23:03


... si je peut me permetre..... à savoir qu'un arbre a une hauteur de maturité maximum, (selon les différentes essences)   celui-ci a depuis longtemps atteint
son maximum et est probablement plus que centenaire..... son âge devrait se mesurer au diamètre de son tronc (comme moi.... non... mauvais exemple... !!) donc , il me
semble que entre ces deux photos différentes d'un siècle, cet arbre seait le même !! bon, je ne suis pas un spécialiste, mais je pense que ce témoin du passé est toujours présent !!!


voilà..... cela n'engage que moi............


 mon pote !!

DAN 17/01/2013 23:50



Salut Mon pote,
Justement je suis passé devant ce matin pour faire mes courses, et j'ai regardé de quelle espèce était cet arbre, je n'ai malheureusement pas pu le voir de près le propriétaire ne répondant pas,
néanmoins j'ai pu l'observer à loisir et j'ai fais deux constatations, une c'est un arbre à feuilles persistantes, et deux, le tronc m'a semblé très très vieux. Donc sans nul doute c'est le même
arbre que sur la carte postale.
De plus il ne semble pas taillé ce qui tenterait à prouver qu'il a atteind sa taille maximale comme tu le soulignes.
Chose amusante il y a un platane derrière, qui lui a été taillé plusieurs fois, et vu sa taille il est aussi très vieux.
En tous cas je pense aussi que cet arbre est un témoin du passé, ça ne fait quasiment plus de doute maintenant.
Et si en plus on regarde l'architecture de la maison, celle-ci a été construite au XIX siècle, alors nul doute là aussi que cet arbre était déjà là une fois la maison terminée.
Bonne nuit Phyll !


 



Caroline.K 16/01/2013 08:34


De Marie-Berthe à Jacques, place à la mémoire plus proche, c'est normal. Merci Dan, je termine ma promenade chez toi ici, sur une place qui en effet semble assez proche d'une image à l'autre.


Bonne semaine


CaroLINE

DAN 16/01/2013 09:29



Bonjour CaroLINE,
Toi qui parcours ce blog fidèlement, (et je t'en remercie), tu as pu te rendre compte que le Havre a beaucoup changé aux cours des années, alors pour une fois qu'un lieu est pratiquement le même
sur un siècle, cela valait la peine de le faire voir !
Bonne journée CaroLINE !



geo 15/01/2013 21:48


Peut être qu'un jour les trams reviendront dans cette rue. Aujourd'hui cette grande piste d'asphalte fait un peut nue. Ca serait l'occasion de faire une belle opération d'urbanisme et de mise en
valeur des façades et des commerces, que les récents travaux n'ont pas été capables de faire.

DAN 15/01/2013 22:48



Bonsoir Geo,
Vu la taille des tramways actuels, il me semble que ce serait difficile de les faire circuler dans cette rue. Ceux qui étaient là auparavant étaient nettement plus petit, à moins qu'on
n'interdise complètement la circulation automobile, mais là c'est une toute autre affaire.
Quant à la mise en valeur des façades, il y en a quelques-unes qui ont été restaurées ces derniers temps, et elles sont absolument splendides pour qui, comme moi, aime l'architecture du XIXe
siècle. Mais à côté d'elles il y a parfois de véritables masures qui demanderaient à être rénovées.
Quant aux commerces ce n'est pas tant la volonté d'en ouvrir dans cette rue qui fait défaut ce sont plutôt les clients qui manquent cruellement parfois, car pour parcourir cette artère depuis des
années, je me suis rendu compte que les commerces ne tenaient pas très longtemps, faute de clients justement.
Mais sait-on jamais, un regain d'intérêt pour les centres-ville n'est pas à exclure dans cette époque où le pétrole commence à être un luxe.
Bonne fin de soirée Geo !



Mousse 15/01/2013 20:04


Bonsoir cher Dan,
Effectivement très peu de changements, il n'y a plus les pavés, je trouve que cela avait du charme.
Je ne sais pas t'en dire plus, je ne connais pas le Havre, mais je vois quand il y a de grands chamboulements, sur les photos, on reconnaît de suite la rue presque idem sur les deux.
Bonne et douce soirée, mes amitiés.

DAN 15/01/2013 20:14



Bonsoir Mousse,
Les pavés ont sans doute du charme mais ils étaient bruyants quand les voitures circulaient dessus, par contre dans une rue piétonne c'est tout à fait esthétique.
Je sais que tu ne connais pas le Havre, mais peut être que 2013 verra ta visite ici, on peut toujours l'espérer.
Bonne soirée chère Mousse !  



marcopolo76 15/01/2013 18:34


Bonsoir Dan


En effet...peu de changement sinon un peu plus de voitures et de pollution ..!


Bonne soirée !


Marco

DAN 15/01/2013 18:51



Bonsoir Marco,
Ah ça, qui dit bagnole dit forcément pollution, peut être un jour verrons-nous en ville que des voitures électriques, c'est sans doute la solution de l'avenir, mais le stationnement, lui, se fera
toujours ainsi car ce serait vraiment compliqué que de construire des garages pour tout le monde !
Bonne soirée l'ami !



Makara 15/01/2013 18:14


Yoh !


J'ai lu les commentaires et beaucoup entre eux font remarquer qu'il y a trop de voiture !!! Dans ce cas la, pourquoi ne pas faire Avenue Coty-Rue Joffre comme rue Piétonne ? Comme ca, l'affaire
est réglée. Mais ce que qu'ils en pensent les pro Auto ??? ne vous inqietez pas, je connais la réponse ! lol


A cette époque, Rue de Normandie n'est pas la plus longue rue du Havre ? de l'avenue Ursuline-Rue Sarrail à Rue Montmonrency-Bld de Gravile, c'est quand même long !!!!


Sur la photo, à gauche, il y a des poteaux pour les Drapeaux, c'est deux batiments, qu'est ce que c'est ? Les deux batiments publics ? Vu ces batiments, il me semble plutot des pavllons...


Toujours sur la gauche, un batiment au trois étage, sur le toit, il y a un truc métallique. J'ai pensé que c'est un Paratonerre. Mais j'ai agrandi la photo grace à logiciel et je vois qu'il y a
un fil électrique. Un poteau électrique sur le toit d'un batiment ??????????? Je sais qu'il y a un fil électrique collé sur le mur d'un batiment commen on voit sur la photo, il y en a pas mal au
Danton, aux 3 Blds sinon à Sainte Cécile. Mais un poteaux électrique sur le toit ! O_O  Bizarre !!!!!!!!!

DAN 15/01/2013 18:48



Bonsoir Makara,
L'idée de mettre l'avenue René Coty prolongé de la rue Maréchal Joffre jusqu'au rond-point en voie piétonne a été un projet de la municipalité dans le début des années 80. Nos élus voulaient
faire passer le flux automobile Est-Ouest par la rue Gustave Flaubert, et le flux Ouest-Est par la rue Ernest Renan. Les habitants du quartier, dont j'étais, ont été convoqué pour un débat à la
mairie. Et suite aux récriminations des habitants ce projet n'a jamais vu le jour. Peut-on le regretter ? Peut être, mais dans ce cas il n'aurait pas fallut que le stationnement soit payant afin
que celui venant en centre ville par cette voie puisse laisser son véhicule à l'entrée de la ville.
Je n'ai pas calculé la longueur de cette rue du Havre, et il se pourrait en effet qu'elle fut la plus longue du Havre, mais n'ayant pas fait de recherches de ce côté je ne peut l'assurer.
Pour les mats sur les bâtiments, il était très courant à cette époque que les maisons particulières en comporte. C'était une pratique courante (et je l'ai connue) de mettre un drapeau à
l’occasion de fêtes comme le 14 juillet, ou alors quand une personnalité visitait le Havre. De nos jours c'est une pratique qui a complètement disparue.
Quant aux fils sur le toit du bâtiment il peut s'agir d'un relais de fils téléphonique, car si on observe bien ce détail il y a des plots en verre qui sont des isolateurs afin que le fil
téléphonique ne soit pas en contact avec une quelconque masse métallique, ce renseignement est à prendre sous toute réserve, car je n'ai pas plus d'informations concernant ce détail.
Bonne soirée Makara et merci de votre passage !




Papy Scham 14/01/2013 17:36


Bonsoir Dan


En effet peu de changement architectural. Même constat, les trottoirs ont cédé la place à des aires de stationnement. Modernité oblige. Souvent aussi des voitures tampon. Ah, l'automobile...


Bonne soirée. Cordialement: papy Scham

DAN 14/01/2013 18:02



Bonsoir Papy Scham,
Oui, que ferions-nous sans ces sacrées bagnoles ? Il faut bien reconnaitre qu'elles sont gênantes en ville, mais si on nous disait qu'elles sont désormais interdite en milieu urbain alors là je
préfère ne pas penser à ce qui pourrait arriver, mais nous n'en sommes pas là fort heureusement .
Bonne soirée Papy Scham !



louis 14/01/2013 12:01


Quand même, c'est moche les bagnoles !!!

DAN 14/01/2013 12:09



Salut Louis,
Oui certes, mais comment faire autrement ? Je pense que, comme moi, tu as aussi une "bagnole", alors que faire ?
Aller, t'en fait pas en passe une bonne journée... à pieds ? 



Didier 14/01/2013 09:23


Un bel endroit au belles demeures, d'ailleurs après le passage, on aperçois les arbres d'une propriété bien secrète, et le pignon donnant sur le parc, on apercevait il n'ya pas pas des années une
vieille publicité peinte.

DAN 14/01/2013 11:00



Bonjour Didier,
Il y a plusieurs belle maisons dans cette rue, parfois elles côtoient des masures presque en ruine.
Je vois bien où était cette publicité peinte, voila encore un bon indice pour essayer de dater une photo, car après guerre cela ne se faisait plus, elles seront remplacées par des affiches,
certes bien pratiques, mais je préférais celles peintes, est-ce à cause de mon premier métier , va savoir ? 
Bonne journée Didier ! 


 



Pierre 14/01/2013 09:07


Excellent. On retrouve tout ici. Même l'arbre sur la gauche. Assez rare de voir si peux de changement. A bientôt DAN.

DAN 14/01/2013 10:52



Bonjour Pierre,
Voila un coin que nous n'avons pas encore exploré ensemble, tu y trouverais matière à photographies je pense, mais il faudra attendre un meilleur temps car au moment ou j'écris cette réponse il
neige, bien qu'avec un manteau blanc ça peut être joli aussi.
Alors à bientôt Pierre !


 



carre joel 14/01/2013 06:35


je collectionne depuis un an les cpa du havre,pouvez vous me dire a quel endroit se termine la rue de normandie.merci et bravo, se site est une vrai perle

DAN 14/01/2013 10:49



Bonjour Joël,
La rue de Normandie à sa nomination, allait du carrefour composé des rues : Sarrail : avenue des Ursuline et Thiers (aujourd'hui avenue René Coty), et se prolongeait jusqu'au carrefour du
boulevard de Graville et de la rue de Montmorency, ces deux noms n'ayant pas changés vous les retrouverez sur un plan actuel.
Cette rue de Normandie s'arrêtant au carrefour du boulevard de Graville, elle prenait ici un autre nom celui de Route Nationale et ce jusqu'à la sortie de la ville à l'époque. Cette Route
Nationale est depuis 1951 la rue de Verdun.
Si cela vous intéresse, j'ai quelque doubles en CPA du Havre, alors si le cœur vous en dit.
Bonne journée Joël


 



Otto Graf 13/01/2013 23:15


On peut aussi rappeler qu’avant la guerre et juste après la rue de Normandie était la seule voie d’accès à la ville en venant de l’Est
(Rouen-Paris et vallée de la Seine), la principale voie, par conséquence et assez rébarbative à cause de la couleur des murs en brique. Elle a échappé aux destructions de la guerre sauf, il me
semble, dans le secteur de la Mairie de Graville (j’ai eu l’occasion de raconter ici les travaux de grattage de briques par le service d’été étudiant)…..J’ai souvent pris, dans cet avant-guerre
que je rappelle,  la C.N.A., avec des cars de marque Citroën, dont la Gare était située à l’entrée du boulevard de Strasbourg. Il y avait aussi la
C.R.A (rouennaise) : des cars blancs de marque Chevrolet sur les mêmes itinéraires. Je préférais ceux-ci, à cause d’un  moteur plus gentiment
ronronnant..


Que c’est loin, tout ça !


Otto.

DAN 13/01/2013 23:37



Bonsoir Otto Graf,
Cette rue de Normandie a été pendant très longtemps la seule voie d'accès au Havre, elle a d'ailleurs fait l'objet de nombreuses éditions de cartes postales qui sont aujourd'hui très
recherchées.
Vous avez raison de mettre le doigt sur les destructions qui ont eut lieu dans le secteur de la mairie de Graville, j’avais d'ailleurs fait un article ici à ce sujet.
J'ai pris, moi aussi, les cars de la C.N.A. boulevard de Strasbourg, et je recherche une photo de la façade du garage qu'une immense demi-rosace ornait. J'étais bien jeune à l'époque et je me
souviens qu'en face il y avait la cité Kleber. Par contre je ne connais la C.R.A., il est vrai que mes souvenirs remontent à 1951.
Quand aux car, là un seul souvenir, ils étaient quelque peu "spartiates", rien à voir avec les cars actuels.
Bonne fin de soirée Otto Graf !


 



buddy2259 13/01/2013 19:51


C'et tout à ton honneur que de vouloir t'occuper de Dame Berthe...et si par la même occasion tu avais une info sur cet arbre dont  tout le monde fait l'apologie cela serai
sympa...bonne soirée mon ami !


Ici la neige est "à bout touchant" comme on dit !

DAN 13/01/2013 20:05



Bonsoir Buddy,
Pour la dame Berthe voila ce que j'ai pu trouver aujourd'hui :
"S'agit-il de Berthe de Bourgogne (907-966), béatifiée sous ce nom, ou de Berthe de Laon dite Berthe au grand pied (720-783), épouse de Pépin le Bref et mère de
Charlemagne?
La question demeure ! "
(tiré du dictionnaire des rues du havre 2011 aux éditions des Falaises)
Voila Buddy, ce que l'on peut dire à propos de cette dame. Ce dictionnaire ayant été fait par les personnes des archives municipales, il serait très difficile de trouver un meilleur renseignement
sur cette dame.
Pour l'arbre je vais faire mon possible mais je ne promet rien.
Quant à la neige, ici il n'en est pas encore question et ça vaut mieux pour ceux qui ont des difficultés à marcher !
Très bonne soirée l'ami, et à bientôt !


 



phyll 13/01/2013 19:44


salut mon pote,


il est vrai que pour une fois ça fait plaisir de constater le peu de changement !!!


quant à la "sacro-sainte" voiture, étant automobiliste moi même, j'aurai du mal à m'en passer... même si je roule de moins en moins.... la preuve: pour l'année 2012, je totalise (enfin, mon
auto) 653 kms !!!..... ce n'est pas avec moi que les pétroliers s'enrichissent !!!


bonne semaine et à+ mon bon DAN !

DAN 13/01/2013 19:56



Salut mon pote,
Il serait difficile de se passer de la bagnole aujourd'hui, je suis comme toi à ce sujet, et je pense que nous sommes beaucoup à penser ainsi.
Par contre du point de vue kilométrage là tu bas un record, c'est comme le record de la glandouille que tu n'es pas loin de battre et haut la main, mais te connaissant je t'entends d'ici me dire
" j'fais c'que j'veux" et tu as bien raison !


Bonne fin de glan.. pardon, journée Phyll !  


 



jeanpaul76 13/01/2013 18:17


 


Ohé ami


Un quartier de passage obligé pour se déplacer de quartier en quartiers disons appeler axe direct là nous parlons du déplacement entre la ville haute et basse de toute évidence un quartier
étranglé à certaines heures de la journée à un moment donné je rassure cela ne va pas s'arranger ou alors ! interdire les voitures et les bus je rigole bien sûr non non .....


Allez merci pour ce reportage cher à mes godasses

DAN 13/01/2013 18:26



Ohé Jean-Paul,
C'est ici ou non loin, que l'on se rencontre de temps à autre, ce qui rend ce parcours très agréable quand je vais faire mes courses.
C'est une rue un peu étroite aujourd'hui après l'aménagement que la municipalité à effectué il y a peu de temps, mais les trottoirs sont plus larges, la signalisation mieux faite, bref, une rue
agréable à emprunté le dimanche, quand il n'y a pas trop d'automobiles.
J'espère que tu vas mieux l'ami, car j'ai eu des nouvelles avec Christian vendredi.
Alors repose toi encore un peu, et à une prochaine rencontre ici même peut être !
Bonne fin de journée Jean-Paul !


 



Randonnée et Nature 13/01/2013 17:44


Salut Daniel


Mais où est passé le tramway du siècle dernier, car je suppose que ce sont ses rails que l'on voit sur la CPA ? Peut-être arrivera-t-il dans les prochaines extensions du réseau ? En tout cas
c'est rare de constater aussi peu de changement dans la physionomie d'une rue havraise au travers de Havrais-Dire. Comme quoi...Bonne soirée. B&C

DAN et Nicephore 13/01/2013 17:55



Bonsoir Christine et Bernard.
Ce sont bien les rails de l'ancien tramway que l'on voit sur la carte postale. Les anciens tramways étaient beaucoup plus petit que ceux actuellement en service. Et vu la taille de ces derniers,
ça m'étonnerait beaucoup qu'il en installe ici, la rue est bien trop étroite pour ça.
C'est en effet très rare ici de lire un article illustré avec des photos montrant peu de changement entre une époque et aujourd'hui. Il y a peu d'endroit où je puisse faire la même chose, d'une
part à cause de la rareté des photos et, d'autre part à cause de la guerre, alors ici profitons-en.
Bonne fin de journée les amis !


De grâce, arrêtons de défigurer les rues avec ce tram qui occupe un place considérable partout ou il est implanté ! NICEPHORE


 



tce76 13/01/2013 14:44


Ok, le payasge n'a pas changé, mais alors la position de ta prise est stupéfiante de précision.


As-tu fais une superposition? J'imagine que oui.


Encore un grand bravo!.


Bonne semaine.

DAN 13/01/2013 15:22



Salut Thierry,
J'ai effectué une superposition pour connaitre les différences entre les deux époques, j'avais aussi une épreuve photo à la main sur place avant de faire mes clichés.
Le plus difficile reste, dans ces cas là, la focale des objectifs anciens comparées aux focales et objectifs actuels. De plus même à l'époque des cartes postales ils rectifiaient les déformations
d'objectif grâce à plusieurs procédés, ce qui fait qu'aucune verticale n'est déformée sur ces cartes. Moi c'est avec un logiciel photo que j'effectue ce travail.
Ce que je présente ici est le résultat de tout ça, je n'ai pas conservé cette superposition, car les deux clichés étant proches l'un de l'autre, cela n'aurait pas donné l'effet souhaité.
Bonne fin de journée Thierry !


 



Tic-Tac 13/01/2013 14:16


Bonjour DAN et Nicéphore, 


Moi aussi ce qui me frappe et m'impressionne c'est cet arbre... Ce serait intéressant d'ailleurs de savoir si vous connaissez des arbres qui ont survécu ou qui au contraire ont été détruits par
les événéments de la guerre ou encore pour faire des travaux d'urbanisme... Très bon dimanche  à tous !


Tic-Tac

DAN et nicéphore 13/01/2013 15:10



Bonjour Tic-Tac,
Il y a beaucoup d'arbres qui ont résisté à la guerre et aux bombardements, par contre il y en a qui ont été enlevé pour permettre les travaux du tramway. tout dépend, bien sûr, dans quel secteur
ils se trouvaient.
Pour celui-ci il m'est tellement familier, je passe quasiment devant tous les jours, que j'ai fini par m'y habituer sans me poser la question de savoir depuis quand est-il là, et plus les
commentaires arrivent,  plus je m'interroge à son sujet.
Alors comme j'aime avoir une réponse à, mes interrogations,  je finirais par savoir l'histoire de cet arbre, pour peu que son actuel propriétaire veuille bien me répondre évidemment.
Bon dimanche Tic-Tac


Bonjour TIC-TAC, Cette maison a du avoir beaucoup de propriétaires succéssifs en 1 siècle, je doute que le dernier en date connaisse l'age de cet arbre.
 Nicéphore


 



François 13/01/2013 14:03


Salut Dan,


Merci pour ces clichés d'un coin que j'emprunte régulierement pour aller et revenir du boulot. A gauche il ya aussi du changement : un petit immeuble trés étroit a été réhaussé juste au dessus de
l'inscription n°93. Je suis aussi surpris par l'arbre qui a plus de 100 ans.

DAN 13/01/2013 15:01



Bonjour François,
J'aurais dû faire le jeu des 7 erreurs avec ces photos, en effet il y a quelques changements dans ce paysage, l'immeuble rehaussé en est un, boboce nous en a indiqué un autre également, mais il y
en a encore, parfois bien visibles pour certains et moins pour d'autres.
Quant à l'arbre si jamais je peux me renseigner je le ferai !
Bon dimanche François !


 



JMH 13/01/2013 12:39


Bonjour Dan et Nicephore


Ce secteur du Havre est fortement marqué par la Normandie et l'histoire dans le nom de ses rues. Juste à proximité de cette rue de Normandie se trouve le nom du fondateur : Rollon. Quant à Robert
le Diable c'est un duc Normand et Guillaume le Conquérant aussi. La rue Reine Mathilde est proche aussi. C'est un quartier assez normand ( avec la  'pharmacie normande" qui
existe encore 27 rue Maréchal Joffre) et est peut-être un souvenance de cette rue de Normandie. La rue de Neustrie correspond au nom précédent la Normandie. En enquêtant un peu,
trouverait-on un ancien maire qui était féru de Normandie et d'Histoire ancienne ? Ce que je viens de dire vient de réflexions personnelles et non de lectures. 


Bon dimanche.

DAN 13/01/2013 12:54



Bonjour Jean-Michel,
Maintenant que tu le soulignes c'est vrai que cette partie du Havre comporte beaucoup de noms en rapport avec la Normandie et des hommes qui s'y rattachent. Je n'avais pas fait le rapprochement
personnellement, mais en regardant un plan on s'en rend vite compte.
Il se pourrait en effet que ces noms soient dû à la municipalité de l'époque qui, au moment de l’extension de la ville, on peut être eut recourt à cette idée de noms afin de parer au plus pressé.
Mais là aussi c'est une réflexion personnelle sans que je puisse davantage la démontrer.
Bon dimanche Jean-Michel !


 



boboce 13/01/2013 12:01


Salut DAN


 


Nonobstant les voitures, qui ont l'air de ne pas avoir la cote alors que l'on ne peut plus vivre sans, la seul vrai différence en dure est l'immeuble de droite au pignon en ardoises.


Petit message à Nicephore: "Oui, j'ai un vertige, ou plutôt une peur de la hauteur qui m'empêche de vivre ma passion à fond, c'est l'horreur".


 


Bon dimanche


A+

DAN 13/01/2013 12:08



Salut boboce,
Excellente observation l'ami, en effet c'est la grande différence (hormis les voitures) entre ces deux photos. Je l'ai tout de suite vu quand j'ai fait mes clichés sur place, je resituais bien le
reste il ne restait que cet immeuble qui a dû être construit après guerre.
C'est vrai que l'on ne peut plus vivre sans les voitures, il faut essayer d'imaginer ce que ce serait sans elles, c'est toute notre vie sociale qui serait à revoir.
Quant au vertige je te comprends et je laisse Nicéphore te répondre à ce sujet.
Bon dimanche boboce !



GL 13/01/2013 11:53


Dans le récent dictionnaire des rues du Havre, la rue de Normandie n'est même pas indiquée à Caucriauville - un oubli sans doute - Par contre il est indiqué que la rue Aristide Briant s'appelait
aussi rue de Normandie.

DAN 13/01/2013 12:03



C'est exact, et c'est donc en 1938 qu'elle a été baptisée Aristide Briand.
Quant à la rue de Normandie à Caucriauville, c'est un oubli important d'où d'ailleurs ma réponse évasive  sur ton précédent commentaire.
Je pense que cet ouvrage sera réédité avec les corrections nécessaires, car c'est un précieux allié pour moi concernant l'historique des rues Havraises.
Bon dimanche GL !


 



GL 13/01/2013 11:22


Peu de changements ?


Plus de rails, plus de pavés, mais aussi moins de commerces. On passe mais on se s'arrête plus. Domage, en levant la tête, il y a de belles ferroneries aux balcons.


Et puis, je me disais que ce nom "rue de normandie" avait disparu du centre ville.  En cherchant bien, on retrouve cette dénomination à Caucrauville.  Il a donc du y avoir un temps ou
personne au Havre n'habitait rue de Normandie.

DAN 13/01/2013 11:36



Salut GL,
Plus de rails ça on ne s'en plaindra pas, car à vélo c'est plutôt casse-g....e.
Moins de commerces là oui c'est dommage, mais il en reste suffisamment pour donner un peu d'animation au quartier.
Quand au nom de Normandie, c'est en 1938 que cette appellation disparait pour une rue au havre pour réapparaitre dans Caucriauville par la suite sans doute dans les années 70 rien dans mes
archives ne l'indique précisément. Alors ça représente plus de 30 ans sans que personne n'habite une rue de Normandie.
Bon dimanche GL !


 



l'père Cantoche 13/01/2013 10:10


Une rue que j'ai arpentée dans les deux sens, une fois le matin, une autre fois le soir pour me rendre pédibus dans les années 56/57/58 à l'école Montesquieu où ma situation de cancre redoutable
était de notoriété publique... y sévissait un féroce directeur surnommé " ti-Jean " dont l'occupation favorite était de taper avec sa rêgle du même métal que sa discipline... par conséquent, il
nous tapait sur les doigts avec sa rêgle en fer sous le fallacieux prétexte qu'on lui tapait sur les nerfs... de bien pénibles souvenirs indissociables du funiculaire que j'utilisais pour
remonter chez ma maman habitant ville haute et qui me contoctait un chocolat fumant et savoureux afin de mettre un baume sur les traitements sadiques de mon tortionnaire, l'ignoble " ti-jean "...


Tu vois, mon cher Daniel, ce que l'évocation d'une rue, somme toute innocente, peut déclencher la narration d'une page de vie qui, n'en doutons pas, va passionner les lecteurs de ton
blog.... 

DAN 13/01/2013 10:38



Salut l'père cantoche,
Tu n'es pas le seul à avoir connu le "supplice" de la règle, qu'elle fut en métal ou en bois. Je me souviens que nous devions mettre nos doigts réunis contre le pouce afin que le coup de règle
soit plus "efficace".
Mais si on commence à évoquer nos souvenirs d'écolier alors là je veux bien continuer mais autour d'un p'tit jus dans un troquet .
En tous cas tu fais allusion à l'école Montesquieu dont je suis allé voir les responsables en vu d'écrire un article au sujet de cette école, car il y a une carte postale montrant cet
établissement au début du XX siècle, mais à cette époque, ton martyre n'était pas encore commencé...
Bon dimanche mon cher Thierry !


 



Christian Richer 13/01/2013 10:07


Force est de reconnaître que l'auto en ville est devenu un véritable cancer qui gangrène chaque recoin de la commune ! Ta seconde photo l'illustre parfaitement ! Où vivent donc les piétons ? On
les croirait chassés, bannis etremplacés par les robots automobiles ! :)


Le tramway est sans doute une des solutions parmi d'autres...

DAN 13/01/2013 10:28



Bonjour Christian,
En effet on se demande où sont les piétons, mais le tissus urbain a tellement changé depuis la guerre et les 30 glorieuses, que l'on a tout fait pour chacun utilise une voiture, en éloignant les
lieux de travail des lieux d'habitations, mais là  ça peut se comprendre, c'est surtout en éloignant les commerces hors la ville que le mal est le pire. Autrefois, et il n'y a pas si
longtemps, il suffisait de sortir de chez-soi à pied pour trouver tout le nécessaire pour vivre, les achats plus importants comme l'habillement étaient fait plus rarement dans l'année.
Aujourd'hui même pour aller chercher son pain ou acheter un steak, il y en a qui prennent leur bagnole, les mauvaises habitudes étant prises il sera difficile de les supprimer !
Bon dimanche Christian !


 



claymore 13/01/2013 09:07


bonjour Dan & Nicephore


imoresionnant de voir qu'il existe encore un si grand morceau de rue qui n'est pas été complement detruit, et je suis moi aussi curieux de savoir l'histoire ce cet arbre


 


beau boulot comme d'hab


bon  dimanche


J.P/Claymore


 

DAN 13/01/2013 10:19



Salut claymore,
Bon, et bien je sais ce qu'il me reste à faire, retourner voir cet arbre et essayer de demander de quelle espèce il est et quand a-t-il été planté ! 
Après l'histoire du Havre je vais m'embarquer dans l'histoire des arbres tiens, bonne idée !
Merci claymore et bon dimanche !



azoline 13/01/2013 08:52


et ce sont les rails d'un tramway que l'on voit? Je ne m'était jamais demandée pourquoi l'arret de bus reine berthe! maintenant je sais. Bon dimanche à tous.

DAN 13/01/2013 10:15



Bonjour Azoline,
Oui en effet ce sont bien les rails du tramway que l'on voit sur la carte postale, le réseau ancien de ce mode de transport, était très étendu, pas comme celui d'aujourd'hui.
Tout a une justification, même les noms des stations de bus, et quand on les connait c'est beaucoup mieux  !
Bon dimanche Azoline



FAH 13/01/2013 08:51


Bonjour Dan et Nicéphore,


Mon grand-père reviendrait , il ne serait pas dépaysé...


Intéressant, cet arbre! Serait-il centenaire? Une rareté au Havre!


Bonne journée à tous deux.


FAH

DAN 13/01/2013 10:10



Bonjour Françoise,
En effet une personne ayant vécu au Havre avant guerre pourrait s'y retrouver, d'ailleurs le quartier Danton-Gare est intéressant à ce titre car il permet de voir comment était le Havre avant la
catastrophe de 1944.
Pour l'arbre dans la propriété, plus ça va plus je m'interroge, quand je repasserai là je regarderai de plus près de quelle espèce il est, car si c'est le même arbre on peut dire qu'il a une
croissance lente, il semble identique en hauteur sur les deux clichés, ou alors il est très bien entretenu et taillé régulièrement !
Bon dimanche Françoise !


 



gerard 13/01/2013 07:50


salut Dan,


les trottoirs sont rétraicis pour laisser la place au stationement et le revètement de la chaussée et la CP n'estpas en couleur. Epargné pendant la guerre car l'endroit n'etait pas statégique.


Bon dimanche

DAN et Nicephore 13/01/2013 10:02



Bonjour Gérard,
Aujourd'hui les trottoirs sont élargis par rapport à la carte postale, bien que cela ne se voit pas sur ma photo, le trottoir de droite a encore un large espace pour les piétons, et si les autos
sont garées sur le côté cette surface a été prise sur la chaussée et non sur le trottoir lui-même.
En parlant de stratégie, je pense que les bombardements de 1944 n'étaient absolument pas stratégiques mais fait n'importe comment, puisque qu'aucune installation militaire, voire portuaire
n'étaient visés.
Bon dimanche Gérard ! 


 


N'oublions pas que c'est TOUTE LA VILLE BASSE qui était visée par plusieurs raid de bombardements successifs.


 


J'ajouterai que Le Havre a échappé à une destruction bien plus importante, car l'armée anglaise au sol, progressant plus vite que prévu, a obligé la vague de
bombardier du lendemain du 5 septembre a faire demi-tour et à larguer ses bombes en mer. C'est une réalité historique, assez méconnue mais attestée par les historiens et beaucoup de Havrais, dont
le propre père de Dan.


 



buddy2259 13/01/2013 05:07


Bonjour Dan et Nicéphore, Effectivement un secteur qui n'a pas beaucoup changé comme le confirme ta photo...et comme le dit Claude les voitures sont bien présentent. A noter que la ligne
de bus numéro deux  a toujours un arrêt nommé "Reine Berthe" dans le secteur de l'ancien passage Marie-Berthe ?


Bon dimanche les amis !

Nicéphore & DAN 13/01/2013 09:04



Bonjour Buddy
En ce qui concerne les autos, c'est souvent grace à elles que l'on peut dater à dix ans près une photo ou une cp. Mais là dans le cas présent, il y en aucune !
Bon dimanche, Buddy   NICEPHORE


Bonjour Buddy,
Tiens l'ami Nicéphore a été plus rapide que moi là
Ma foi je ne connais pas les noms des stations de bus, la ligne 2, dans ce secteur, n'a pas changée, et si cette station "Reine Berthe" est encore là c'est à cause
de la rue du même nom, car il y avait le passage "Marie-Berthe" et il reste la rue "Reine Berthe". Il va falloir que je regarde d'un peu plus près qui était cette dame moi !
Bon dimanche Buddy !



Claude 13/01/2013 02:23


Tout pareil...ou presque..même les arbres...secteur épargné par les destructions...!!


Seule différence significative : sur la première, des piétons et pas d'autos..!!


Sur la deuxième c'est le contraire...que des autos...pas de piétons..!!


Bonne nuit ( il est tard ) et bon dimanche.

DAN 13/01/2013 09:45



Bonjour Claude,
C'est en effet le premier constat que l'on peut faire, l'absence de voitures, mine de rien qu'est-ce que ce serait bien une ville sans bagnole, mais bon j'en ai une alors je ne vais pas commencer
à critiquer, mais j'aimerais assez qu'elles soient toutes dans un garage hormis celles dont leurs conducteurs viennent faire leurs courses, ça ferait déjà de la place !
Bon dimanche les amis !