Scaron automobile (D-3 sur plan)

Publié le par DAN

Situé au 11-13 boulevard Foch, (aujourd'hui avenue), Scaron Automobiles avait succédé en 1934 à l'enseigne Normandy-Garage.

Cette entreprise proposait diverses marques de véhicules, telles Simca, Fiat, Hotchkiss et Chenard Walcker.

Le bâtiment ayant abrité ce commerce n'a pas été totalement détruit par les bombardements, à la fin du conflit on pouvait encore voir sa silhouette à colombages au bout de ce qui fut le boulevard Foch complètement dévasté.
Scaron Automobiles aura d'autres adresses après la guerre, dont rue Michelet puis rue Charles Laffite.

 


garage 1Le "Normandy-Garage" en 1931, avant qu'il ne devienne Scaron Automobile. (coll DAN)

 

 

 

garage 2En premier plan, sur le trottoir, l'emplacement qu'a occupé le garage Scaron. La photo montage suivante explicite mieux cette position.

(photo DAN)

 


garage 3La photo montage, avec en transparence la garage Scaron.

(photo montage DAN)



garage 4L'emplacement du garage (étoile rouge) dans le Havre d'avant-guerre, et sa position, s'il existait encore, sur l'avenue Foch actuelle (en vert) avec les immeubles de la porte océane (en bleu).

(Plan coll DAN)

 


garage 5Le garage sur le boulevard Foch (désigné par l'étoile rouge). (coll DAN)

 


garage 6Un plan rapproché  du Normady Garage (étoile rouge)

(coll DAN)


***************

Voici deux photos de Fornallaz prises après les bombardements de 1944. Elles racontent mieux qu'un long discours ce que les Havrais on dû éprouver en découvrant leur ville après ce désastre.

***************



garage 7Le Garage, vue vers le nord dans le prolongement du boulevard François 1er, notez le clocher de l'église Saint Vincent à droite.

(photo fornallaz).

 


garage 8En direction de la mer avec, à droite, Scaron Automobile dont l'inscription "GARAGE" est ici bien visible. (Photo Fornallaz)


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

  Merci de votre visite, DAN

 


Commenter cet article

cabrage 15/05/2014 11:50


L'avant dernière photo est vraiment impressionnante, bien sombre et bien triste époque...

DAN 15/05/2014 19:53



Bonsoir Cabrage,
Cette photo a été prise quelques jours sinon quelques semaines après les bombardements, on peut le constater avec les rues praticables pour les véhicules, sinon au lendemain des bombardements
même les piétons avaient du mal à se diriger.
Merci de votre passage et bonne soirée Cabrage.



UnHavrais 28/04/2013 11:47


Re-Bonjour ! 


 


Quel magnifique garage ! Comme nous n'en faisons malheureusement plus :/ 


Il ressemble un peu à celui qu'il y avait à la place de la station essence abandonné Boulevard de Strasbourg ! 


Bon dimanche ! :)

DAN 28/04/2013 12:07



Bonjour UnHavrais,
C'est vrai qu'aujourd'hui ce sont plus des concessions liées à une marque que nous trouvons, mais peu de garagistes généralistes qui savaient réparé n'importe quelle automobile quelle que soit sa
marque, quoiqu'il en existe encore  comme Lebourgeois, entres autres !
Bon dimanche UnHavrais !



Marc Lef 20/04/2013 08:41


Au début j'ai pensé que c'était Caen, qui a aussi été touché par la guerre... J'aime beaucoup découvrir ainsi l'histoire d'une ville. Je suis fan de la mienne, Angers, une très belle petite
ville, très agréable à vivre!

DAN 20/04/2013 09:15



Bonjour Marc,
Les villes situées sur le parcours des alliés ont été durement touchées durant la guerre, Caen, Le Havre, Dieppe, Boulogne-sur-Mer etc. Les ruines ont toutes le même aspect de désolation d'où
sans doute votre première impression.
En terme de chiffres Le Havre est la ville la plus bombardée durant le conflit après Dresde, mais c'est une "statistique" que nous havrais ,nous nous serions volontiers passé.
Je comprends  que vous puissiez être "fan" de la vôtre, j'y ai fais plusieurs séjours et je dois bien dire que la douceur Angevine n'est pas un vain mot. Sans doute y aurais-je encore
l'occasion de m'y rendre, en tous cas c'est un souhait que je formule.
Très bonne journée Marc !


 



phyll 19/04/2013 19:48


... et comme il n'a pas raison, le rat dit à tort : "je fuis" !!......


bon...... p't'être allé m'coucher, moi....... ..................

DAN 19/04/2013 20:18



Excellent mon pote, mais un radis qu'a tort tu me fera voir ça, car avec un peu de sel peut
être 
Bon je crois qu'on a besoin d'un peu de repos tous les deux hein !


@♪ + Phyll !


 



l'père Cantoche 19/04/2013 10:44


te v'la revenu...
Ton auto a calé dans l'Pas d'Calais...


t'es rien calé, vieux brigand !

DAN 19/04/2013 11:55



Salut l'père cantoche,
Que veux-tu, j'avais un radiateur incontinent, mais j'ai bien "boulonné" ou plutôt le garagiste, et je suis revenu sans remettre une couche, et puis me revoilà dans notre bonne ville du Havre,
alors à bientôt Thierry ?



l'père Cantoche 18/04/2013 10:55


Eh ben, Dan, quand reviendras tu, au moins le sais tu...?  


T'es parti dans ta superbe auto, ta superbe Simca, et tu sillonnes, le nez au vent, les routes départementales de notre beau pays, les petits chemins qui sentent la
noisette... vieille canaille... alors


On t'attend tous, à la porte du garage
Tu paraîtras dans ta superbe auto
Il fera nuit mais avec l'éclairage
On pourra voir jusqu'au flanc du coteau
Si t'es parti sur la route de Narbonne
Toute la nuit le moteur vrombira
Et tu verras les tours de Carcassonne
Se profiler à l'horizon de Barbeira

DAN 19/04/2013 00:54



salut l'père cantoche,
Meeeeu non l'père cantoche j'ai eu une panne de bagnole alors que Pour promener Marie-Jo,
Ma petite amie Marie-Jo
Et son jeune frère Toto,
J'ai une auto.
Je lai payée trois cents balles
Chez Monsieur Annibal
Le marchand d'occasions
De la rue de Lyon.
Elle fait autant de bruit qu'un gros camion cinq tonnes
Les gens m'entendent venir, j'ai pas besoin de klaxon,
Mais je me pousse du faux col
Car ça... C'est de la bagnole
Ce n'est pas du tacot
J'ai une auto.
Mais  voila ,le radiateur à perdu sa flotte et me v'la  su l'bord d'la route, et après réparation et recherche d'un radiateur neuf me revoilà de retour au bercail.
De plus je n'avais pas internet là où j'étais, alors forcement je ne pouvais répondre aux commentaires.
voila, maintenant tout est en ordre !
A bientôt Thierry !


 



eva 17/04/2013 20:24


Daaaaaaaaaaaan ! j'espère que tu vas bien ! tu avais dit "réponse le 15 avril" et nous sommes le 17.... Si tu as pris quelques jours de vacances, alors tant mieux, bonnes vacances. Bises

DAN 19/04/2013 00:43



Non non ma chère Eva, je n'avais pris que le week-end pour rendre visite à la famille de mon épouse à Boulogne-sur-mer, mais voila, c'était sans compter sur une panne d'auto (le radiateur percé
qui perd son eau) que m'a obligée à rester sur place en attendant la réparation, et comme je n'avais pas internet impossible de répondre à mes commentaires, mais voila, c'est réparé maintenant
!
Les vacances sont pour bientôt quand même je te rassure !
Bonne fin de soirée Eva ! 



Christian Richer 17/04/2013 10:25


Hallucinant de penser que c'était chez nous... S'il n'y avait le clocher de Saint-Vincent, je ne pourrais croire que c'est au Havre !

DAN 19/04/2013 00:34



Bonsoir Christian,
Je suis comme toi, sans ce clocher j'aurais eu du mal à reconnaitre le Havre, mais le photographe à l'époque a soigneusement noté l'endroit où ses photos sont prises, donc plus aucun doute quant
à leur emplacement.
Bonne fin de soirée Christian ! 



JMH 17/04/2013 09:27


Bonjour


Après être monté aux archives, il apparaît que José Scaron a bien reçu la légion d'honneur en 1954. C'est Monsieur Marion, président de l'Automobile Club, qui lui remit à l'hôtel Normandie le 18
novembre 1954. Il avait déjà la médaille d'or de l'éducation physique. Il avait reçu en 1929 la médaille de Nichan Ifthikhar à la suite d'une course en Tunisie. Sur le plan local, il était
recordman de la côte Gainneville-Le Havre en 1100 cm3 à 117 kms 800 de moyenne à la veille des années 30! 


Amicalement.

DAN 19/04/2013 00:31



Bonsoir Jean-Michel,
Voila un homme non seulement vainqueur de nombreuses courses, mais également couvert de médailles. Et quant on connait la côte de Gainneville on peut juger et apprécier l'exploit remporté sur
1100 cm3, aujourd'hui monter à cette allure est vivement déconseillé.
Merci pour ces compléments d'informations à propos de cet homme peu ordinaire, et bonne fin de soirée Jean-Michel !



tce76 16/04/2013 22:25


Encore une belle bâtisse rasée.


Quel dommage!


Quand je vais faire voir (les veilles photos que je t'ai refiler) aux amerloques notre ville d'avant...!


Bonne soirée DAN

DAN 19/04/2013 00:24



Bonsoir Thierry,
En plus tu peux leur faire voir ce blog, où ils verront le Havre tel qu'il était autrefois avent qu'on nous le détruise.
C'est vrai que la collection de photos que tu as, est parfaite pour faire voir les aspects du Havre au début du XX siècle, un trésor dont j'ai su profiter !

Bonne fin de soirée Thierry !


 



Tic-Tac 16/04/2013 21:49


Bravo DAN et merci, je pense qu'aucun centimètre carré du Havre ne finira par t'échapper ! Quelle patience et quelle persévérance dans ce travail de reconstitution ! Félicitations. A bientôt !

DAN 19/04/2013 00:18



Bonsoir Tic-Tac,
Je ne sais pas si chaque cm carré du havre est restitué dans ce qu 'il était auparavant, mais ce qui est sûr c'est que j'aimerais bien "reconstruire virtuellement" la ville avec mes articles.
J'ai encore beaucoup de choses à retrouver dans ce qui était le Havre autrefois, les cartes postales m'y aident beaucoup mais elles ne sauraient remplacer une étude complète à la fois sur le
terrain lui même et dans les archives, c'est le tout combiné qui me permet de restituer les lieux disparus.
Merci pour ton appréciation et bonne fin de soirée Tic-Tac !


 



Papy Scham 16/04/2013 21:47


Bonsoir Dan


Comme d'habitude, excellente reconstitution bien documentée et richement illustrée. Et toujours ces bombardements qui rendent tes recherches plus difficiles, mais rien ne saura freiner ta passion
pour ta ville. Et cela est tout à ton honneur.


Bonne soirée et excellente semaine.


Cordialement: papy Scham

DAN 19/04/2013 00:10



Bonsoir Papy Scham,
Il y a quand même une chose qui m'a quelque peu freiner dans mes recherches, c'est une panne d'auto qui fait que ce n'est seulement qu'aujourd'hui que je réponds, mais c'est vrai que ma passion
pour ma ville ne saurait être freinée par cette panne.
Tout historien, havrais ou non, a toujours du mal à situer les chose du fait des bouleversements dus aux bombardements, je rentre d'une rencontre dans le nord de la France où, là aussi, les
bombardements ont bouleversé le paysage urbain, et il n'est pas toujours aisé de retrouver ce qu'était une ville avant cette foutue guerre .
Bonne fin de soirée Papy Scham !


 



Mousse 16/04/2013 19:58


Bonsoir cher Dan,


Encore un reportage remarquable, toujours de la belle documentation.


Bravo, c'est du bon travail.


Je me régale chaque semaine avec les anciennes cartes.


Je te souhaite une très bonne  soirée, mes amitiés.

DAN 19/04/2013 00:01



Bonsoir Mousse,
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a tenue éloigné de mon ordinateur.
Merci beaucoup pour ta fidélité chère mousse, je n'étais pas très loin de chez toi ce week-end, mais  voila une panne m'a retenue dans le nord de la France ce qui est la raison du retard à
mes réponses, mais cela n'a pas empêché les lecteurs et lectrices, comme toi,  de venir jusqu’ici commenter mon article !
Bonne fin de soirée chère Mousse ! 


 



marcopolo76 16/04/2013 18:34


Une belle et une tragique histoire pour ce garage ..!


Marco


 

DAN 18/04/2013 23:56



Bonsoir Marco,
Ce garage a subi ce que beaucoup de Havrais on subi à la fin de la guerre hélas, le désastre de 44 est resté dans la mémoire de ceux qui l'on vécu.
Bonne fin de soirée marco et à bientôt j'espère, sans panne cette fois-ci !



l'père Cantoche 16/04/2013 07:56


Pas étrangers... bien sûr  !

DAN 18/04/2013 23:51



Bien sûr mon cher Thierry



l'père Cantoche 16/04/2013 07:53


Mon père m'a beaucoup parlé de ce Monsieur Scaron qu'il tenait en haute estime... ses exploits de pilote et sa notoriété n'étant, sans doute, pas étrangère à l'admiration de l'Homme qui avait
conduit honorablement ses  bolides, son garage, sa vie et qui comme beaucoup de Belges à cette époque terrible épousa la Cause Française en 14/18 ce qui dénote de sa part un courage
certain comme le signale un autre comm de cet article passionnant...


Bonne journée " Dan et Nicéphore ".... Vrooooouuum, vrooooouuum  !

DAN 18/04/2013 23:48



Salut l'père cantoche,
Vroumm vroumm, c'est bien ce que j'aurais voulu faire dimanche dernier pour pouvoir rentrer répondre à mes commentaires, mais voila, mon radiateur a rendu l'âme alors il a bien fallut en attendre
un nouveau.
Sinon il est vrai qu'un champion qui se lance dans le commerce amène avec lui sa notoriété, beaucoup d'exemple serait à citer avec des sportifs de haut niveau, il y en a un qui me passe par le
tête à l'instant, c’est celui de Louison Bobet qui a construit des vélos par la suite et ouvert un centre de thalassothérapie, il est bien certain que son prestige lui a servi de publicité, tout
comme Scaron et ses victoires en courses pour son garage.
De plus voila un homme non dépourvu de courage une qualité hautement respecté par ton serviteur.
Bonne fin de soirée Thierry !


 



Christophe 15/04/2013 18:29


Il faut beaucoup d'imagination pour situer ce garage. Dommage qu'on ne puisse remonter le temps. Je serai très curieux de découvrir notre ville d'avant guerre.


Bonne soirée DAN

DAN 18/04/2013 23:39



Bonsoir Christophe,
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a tenue éloigné de mon ordinateur.
Ce n'est pas tant de l'imagination qu'il faut pour retrouver ce garage, mais plutôt un bon plan de l'époque plus un actuel pour le situer.
Ici tu peux remonter le temps avec mes articles qui ne font que ça d'ailleurs, mais  tout comme toi j'aimerai me promener dans le Havre d'hier pour voir comment nos ancêtres vivaient !
Bonne fin de soirée Christophe !


 



phyll 15/04/2013 15:44


salut mon pote,


dommage que ce garage n'existe plus car tu aurais pu y faire changer ta durit avant de partir en week end !!!...  ...


sinon, comme d'habitude, tu nous proposes une magnifique série de photos d'époque et l'histoire de ce garage qui m'était inconnue !! 


à bientôt poto !

DAN 18/04/2013 23:33



Salut poto,
Oui, dommage qu'il n'existe plus car il aurait remplacé non pas ma durit, panne que je croyais avoir, mais mon radiateur, pièce un peu plus conséquente et bien entendu qu'il n' y avait pas en
stock. Alors il a bien fallu attendre cette pièce d'où mon énorme retard à répondre ce que ne me ressemble guère.
Quand au garage, même s'il existait encore, il ne ferait pas fortune avec toi, vu le nombre de kilomètres parcouru par ton auto, c'est sûr que sur ton véhicule, tout comme toi d’ailleurs, ce
n'est pas la "glandouille" qui risque de tomber en panne ! 



A bientôt Phyll !


 



jeanpaul76 15/04/2013 12:49


Ohé les amis


Une époque où le commerce n'était pas l'usine à vendre sans charme en plus un petit pincement pour la marque Simca je le dis d'autant plus que la disparition on permit à d'autres de survivre
maintenant la voiture s'achète dans une zone automobile .


Je suis aussi émerveillé devant la facture faite à la main pour un changement de l'embrayage la facture signale la dépose de la boîte de vitesses rassure-toi Claude ce n'était pas cher mais,
méfie-toi Claude surveille ton câble freins à main arrière je te les déjà dis la dernière fois .


Beau reportage avec une superposition sans équivoque et toujours cet étonnement de voir les trottoirs envahis qui n'est plus le cas à moins de très grandes manifestations.


Bonne journée 

DAN 18/04/2013 23:25



Salut Jean-Paul,
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a tenue éloigné de mon ordinateur.
Je constate que le "métier" est toujours là chez toi malgré une retraite amplement méritée, mais rassure toi la réparation a été effectuée en 66, donc tu as plus de souci à te faire.
C'est sur une S.I.M.C.A. que j'ai passé mon permis, donc à moi aussi cette marque a laissé un souvenir.
Quant aux piétons dans la rue, les jours de beaux temps les voient ressortir en grand nombre, mais il est vrai qu'il est plus facile de compter les jours de pluie que les jours de soleil !
Merci pour mon article et à bientôt j'espère !


 



françoise B 15/04/2013 11:59


Bonjour Dan. Ces photos sont particulièrement intéressantes parce qu'elles nous permettent d'imaginer le climat chaleureux qui manifestement régnait dans ce quartier avant les bombardements de
44. La foule, les boutiques, les maisons donnaient une impression de vie tout près de la plage. Quel contraste aujourd'hui avec la porte océane, un peu glaciale, sans âme, où s'engouffre le vent.
Grâce à toi on peut imaginer  le boulevard qui menait à la mer et le chemin que prenaient probablement nos parents pour rejoindre leurs cabanes. On comprend mieux le terrible bouleversement
qu'ils ont dû subir en voyant l'horreur des ruines et des morts ensevelis dessous !! enfant, on n'imaginait pas cela. Quel courage il leur a  fallu pour surmonter tout cela!
Heureusement la vie reprend malgré tout, les enfants naissent et les petits-enfants aussi, qui ne sauront peut-être pas les mutilations et les souffrances passées. Mais les photos sont là en
témoignage, et tes superpositions "avant aprés" excellentes. Bonne journée.

DAN 18/04/2013 20:29



Bonsoir Françoise.
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a retenue dans le nord de la France.
Quant au désastre de 1944 je viens de faire un voyage dans le nord pas-de-calais où la ville du Portel a été aussi, mais en 1943, la cible de nos "alliés" anglais, d'ailleurs dans cette ville du
Portel (62) jamais il n'y eut de commémoration de la libération, aujourd'hui encore la blessure n'est pas refermée.
Au havre, toutes proportions gardées, c'est un peu la même chose, et je comprends les témoins de l'époque qui n'ont pas exulté à la vue des soldats défilant dans les rue du Havre.
Je me demande encore aujourd'hui comment nos parents ont pu supporter cette infamie, et comment ont-ils fait pour regarder l'avenir, sans doute faut-il y voir le fait de ne plus vivre sous le
joug des allemands, mais tout de même...
J'essaierai toujours dans la mesure du possible de faire connaitre ce passé à nos plus jeunes, c'est un peu dans ce but que ce blog est fait, bien que maintenant ces jours soient compté, mais
j'essaierai d'une autre manière et d'une autre façon de continuer ce travail auprès des jeunes.
Bonne soirée Françoise !


 


 



Space76 15/04/2013 11:26


Beau travail d'enquête et de documents ! Pas facile de retrouver un garage disparu avec ces photos incroyables de 1944. En plus je ne savais pas que cette avenue s'appelait anciennement Boulevard
de Strasbourg jusqu'à la plage. A+ et bonne journée.

DAN 18/04/2013 20:07



Bonsoir Space,
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a retenue dans le nord de la France.
Le fait de scindé une rue ou un boulevard en deux est chose courante, car si on ne veut pas débaptiser une rue le mieux est de lui donner un nom nouveau dans la moitié de son parcours, il arrive
même parfois que trois nom soit donné à une artère, cela a été la cas pour la route de Rouen qui aujourd'hui se nomme de Verdun, A. Briand et Nationale. De quoi donner le tournis aux chercheurs
!
Bonne soirée Space !


 



Pierre 15/04/2013 08:40


Salut DAN, un article intéressant de plus à ton actif. Un phénoménal changement.

DAN 18/04/2013 20:01



Bonsoir Pierre,
Tu as peut être constaté que je n'ai pu répondre aux commentaires ce dimanche et les jours suivant, et ceci à cause d'une panne d'automobile quelle coïncidence tout de même
En tous cas merci d'être passé et bonne soirée Pierre  !



Claude 14/04/2013 23:40


Intéressantes et émouvantes photos de ce garage avant guerre et de ce qui en restait après le cataclysme.


J'ai connu ce garage (après guerre) bien sûr j'y étais même client pour mon automobile Simca Aronde "modèle Monaco" si cela peut dire quelque chose aux plus
anciens...!!


C'est chez eux que j'ai aussi pris mes leçons de conduite  pour le permis ( leur auto-école signalée par JMH )


Bonne semaine à toutes et tous 


(En annexe un document : une facture datant de 1966)



DAN 18/04/2013 19:57



Bonsoir Claude,
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a retenue dans le nord de la France.
En tous cas cette "Aronde" me dit quelque chose à moi Ce que je constate avec ta facture,
c'était qu'il y avait en même temps l'adresse rue Michelet et rue Mazeline, sans doute avant qu'elle ne soit rue Laffite, mais peut être que ces trois adresses étaient-elles en service en même
temps, car à l'époque des années 60 l'automobile prenait son essor et deux, voire trois garages n'étaient peut être pas de trop pour faire les réparations.
En tous cas très intéressant document sur ce garage prestigieux qui, semble-t-il, était bien connu des Havrais possédant une automobile aussi bien avant guerre qu'après celle-ci !
Bonne soirée Claude ! 


 



François 14/04/2013 20:11


Salut Dan, merci pour ce post, je ne connaissais pas ce garage qui aurait pu être sauvé si tout n'avait pas été rasé autour. 

DAN 18/04/2013 19:49



Bonsoir François,
Tout d'abord mes excuses pour le retard mis à répondre, retard du à une panne d'auto qui m'a retenue dans le nord de la France.
Le nouveau tracé de l'avenue Foch aurait de toute manière condamné ce garage et ce bâtiment, sinon, si Auguste Perret avait repris le même axe probablement que cela aurait vau la peine de
conserver cette maison comme l'ont état beaucoup d'autres notamment rue Pouyé dans le quartier du perrey !
Bonne soirée François !


 



JMH 14/04/2013 19:50


José Scaron est effectivement le propriétaire de ces garages. Il était né en 1895 à Bruxelles. Il s'est engagé dans l'armée française en 1914 puis est devenu citoyen français. Il a commencé sa
carrière en 1922 avec une Amilcar avec laquelle il a eu un accident. Il est devenu agent concessionnaire de Amilcar au Havre et il a continué, en même temps à faire des courses. Il a gagné à la
Baule en 1927, et a eu de belles réussites à Reims et à Boulogne en 1928. Sa carrière automobile dura jusqu'en 1952. Il finit troisième au vingtquatre heures du Mans de 1949. Il a reçu,
semble-t-il, la légion d'honneur en 1954. Il est mort à Neuilly en 1975. Son petit-fils est une personnalité un peu connue ( je ne dirai rien car on s'éloigne du sujet...).


A propos de son garage en colombages, il y en avait un autre du même genre rue Victor Hugo (garage Lucien Ricker). La mode anglo-normande existait aussi de l'autre côté de l'eau à Trouville....
Le millénaire de la Normandie en 1911 avait bien favorisé cette mode ! A-t-on affaire au même architecte quant à ces deux garages ?


Monsieur Scaron fut concessionnaire de Fita, Hotchkiss et Chenard Walker. Il reste encore des publicités visibles à ce sujet (il y en a une très jolie avec le paquebot Normandie en arrière plan).


Le garage Scaron, avenue Foch, pouvait abriter jusqu'à cent voitures. Il était ouvert " jour et nuit, avec système de gardiennage". il avait un camion-grue pour dépannage et remorquage. Les
voitures débarquant des Etats-Unis par bateaux étaient révisées par ses soins. Scaron possédait même une auto école "select ecole " dans laquelle on conduisait sur voiture six chevaux Fiat.


Il y aurait encore d'autres chose à dire. Je "monte " peut-être aux archives cette semaine.


Amicalement


Jean-Michel Harel


ps : pour terminer il y a sur un blog intéressant la photo d'une amilcar au havre. Peut-être Monsieur Scaron l'aura vendue. Je la mets en lien.

DAN 18/04/2013 19:40



Bonsoir Jean-Michel,
Tout d'abord mes excuses pour ce retard à répondre, retard du (ironie du sort) à une panne d'automobile dans le nord de la France où je suis resté "bloqué".
Merci pour ce commentaire qui éclaire la vie de ce personnage qu'était Scaron. J'ai vu ces publicités avec la voiture en rouge et le Normandie en arrière plan, mais ne sachant pas à qui créditer
ces vues je me suis abstenu de les mettre dans mon article. C'était en effet un concessionnaire de véhicules prestigieux qui on fait le prestige des années 30. Il proposait divers services à sa
clientèle depuis le simple gagare pour la nuit jusqu'au réparation les plus difficile.
Je connais aussi cette photo avec une Amilcar, j'en avais fait un article à une époque ici.
Quant au garage Ricker le voici également ici avec ses colombages :



Bonne soirée Jean Michel !


 



eva 14/04/2013 19:44


c'est amusant un garage à colombages !... Ils auraient pu faire attention tout de même à pas bombarder les jolies choses... 

DAN 18/04/2013 19:18



Bonsoir eva,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France par une panne d'auto.
Tu as tout à fait raison Eva, ils sont cassé un grand nombre de belles chose, car s'il ne s'agissait que de ce garage le mal ne serait pas trop grand, mais il y a eut bien d'autres choses que
seules des photos peuvent nous restituer aujourd'hui  !
Bonne soirée Eva !


 



Otto Graf 14/04/2013 14:22


Ces images m’inspirent quelques réflexions.


A la vue de ces cartes postales (celles-ci et d’autres antérieures) on fait le constat simple que les marques françaises occupaient
alors la rue.


Au plan social, j’imagine une femme en deuil, avec un voile, à droite sur la c-p, un peu en retrait de la dame et des 2 petites
filles, sur le Trente et Un. On est probablement ici en 1934/35, ce groupe féminin  en atteste, ainsi que les voitures Citroen de série des mêmes
années. Les femmes gardaient le deuil plusieurs mois à la suite du décès d’un proche. On en croisait fréquemment.


Sur la photo prise dans les ruines, je reconnais un prêtre, à gauche, avec soutane, collet et chapeau romain….


Scaron était un pilote de notoriété. Je me souviens avoir assisté en 1934 au Circuit de Dieppe, une épreuve importante,  avec  mes parents et un groupe d’amis, évènement mémorable pour moi, 
mais finalement pour le déjeuner sur l’herbe, surtout, dont j’ai des photos…mais pas des voitures ! Le circuit comportant environ 12/14 km, on voyait passer les voitures en gros toutes les
10 minutes.


A cette même date, et sur ce circuit courait aussi un pilote féminin d’une certaine célébrité : Hellé Nice (surnom de spectacle :
Hélène Nice, devenu Hellé, par simplification), dans une variante de militantisme féministe, dont je n’ai jamais oublié le nom. Elle fut aussi danseuse de cabaret et connut une certaine gloire et
la fortune. Elle faisait l’objet de la curiosité générale. Un peu aussi considérée comme un phénomène. Les femmes au volant se rencontraient surtout dans les Concours d’Elégance…pas dans la
vitesse, l’essence et les pneus. J'eus la chance de la croiser sur place, ébloui !.


Scaron vient d’ouvrir mon coffre aux souvenirs !.....


Otto.

DAN 18/04/2013 19:13



Bonsoir Otto Graf,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France.
Aaaah on peut en raconter des histoires sur l'histoire avec les cartes postales, bien que le tampon ne soit plus lisible, il est plus que probable que la photo soit des années 34-35.
En tous cas cela éveille des souvenirs en vous et nous en profitons notamment en ce qui concerne Scaron dont j'ignorais la passé de coureur automobile avant de m'intéresser à ce garage;
Quant à Hellé, là aussi j’apprends son existence grâce à vous qui, de toute évidence, vous a "marqué" à jamais semble-t-il  ! 


Bonne soirée Otto Graf !



Makara 14/04/2013 12:08


Yoh


Le commentaire de Jeff, c'est bizarre que José Scaron est mort en 1875 alors qu'il est né en 1895. La Terre tourne à l'envers ? Blague à part, il est mort en 1975 et c'est un Sacré pilote !


Dommage qu'on détruit ce garage, vu l'emplacement de garage d'avant guerre, ce garage est un gène pour le Projet Perret, en plein milieu de l'Avenue Foch !


Un monument à colombage est rare au Havre.

DAN 18/04/2013 18:22



Bonsoir Makara,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France.
Oui, pour le commentaire de Jeff nous avons tous rectifié de nous même bien sûr. 
Il est bien certain que ce bâtiment ne pouvait pas rester en place vu le nouveau tracé de l'avenue Foch, sinon cela aurait été sympa de garder cette maison, mais bon, on va encore dire que je
suis passéiste, ce qui n'est pas tout à fait vrai, ni tout à fait faux non plus d'ailleurs
Bonne soirée Makara !


 


 



geo 14/04/2013 11:59


Je suppose que l'adresse de SCARON automobile rue Michelet était dans l'ancienne halle des Trams du dépôt Central CGFT (115 rue Jules Lecesne). Cette halle au Sud de la rue Massena est toujours
un garage auto actuellement.


Tiens, tu l'à peut être déjà remarqué, il existe sur une façade du Bvd Albert Ier, une ancienne publicité a moitié effacée; pour le garage SCARN (avenue Foch). C'est pas loin de là ou il a été
construit un petit immeuble, recemment.

DAN 18/04/2013 18:17



Bonsoir geo,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France.
Le garage, après la guerre, s'est tenu au 77 rue Michelet, une maison qui existe encore aujourd'hui avec au rez-de-chaussée de quoi installé provisoirement un atelier de réparation. C'ette
adresse était celle du propriétait Scaron josé qui a du vouloir installé son atelier chez lui en attendant les dommages de guerre. Donc, et sous réserve de plus amples informations, l'adresse que
tu indiques  a peut être été utilisée par Scaron, mais je n'ai pas d'infos à ce sujet.
Quant à la publicité oui je l'ai vu je l'ai même photographié, c'est un vestige du Havre d'avant guerre, dommage qu'elle soit en partie effacée !
Bonne soirée Geo !


 



Jeff 14/04/2013 11:30


 


Beau témoignage de l'avant / après Havrais toujours aussi bien construit, sur le garage Scaron cette fois. De constructio genre Anglo-Normand il ncore debout après sept 44 au milieu d'un champ de
ruines, témoignant ainsi du désastre subi par la ville. José Scaron (1895-1875) pilote automobile chevronné des années 20's à 50's a couru sur Amilcar, Talbot et Simca 5 Gordini. Pourrait-il être
le propriétaire du garage Havrais ? Existe-t-il des infos à ce sujet. Bonne journée.

DAN 18/04/2013 18:03



Bonsoir Jeff,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France.
Il ce pourrait que ce soit bien le coureur automobile, José SCARON, dont l'adresse de l'annuaire mondain du Havre de 1930 indique 77 rue Michelet. L'annuaire Micaux de 1954 n'indique pas de
prénom, mais la même adresse 77 rue Michelet, avec le garage installé provisoirement dans cette rue avant la reconstruction d'un nouveau garage qui se tiendra rue Charles Laffite donc on peut
supposer qu'il s'agit bien d'un même homme même si le garage a du sans doute être tenu par un membre de sa famille.
Bonne soirée jeff !


 



Laurent V. 14/04/2013 11:07


Bonjour Dan,


superbe article & bien documenté. La supperposition photo / dessin est vraiment d'un très joli rendu ; le tram devant cette belle construction en colombage

Bon dimanche,


Laurent V.

DAN 18/04/2013 17:45



Bonsoir Laurent,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France.
Pour l'article on m'avait dit il y a quelque temps que je ne faisais plus de superposition, voila qui devrait ravir ceux qui les aiment !
Bonne soirée Laurent !



sergpatpia 14/04/2013 08:27


Bravo Dan  belle histoire de notre ville du  Havre .


Bon dimanche avec le soleil ...

DAN 18/04/2013 17:43



Bonsoir sergpatpia,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France, de ce fait ce dimanche s'est passé à trouver un garage  hélas.
Merci pour ta visite ici,  et bonne fin de soirée sergpatpia !



GL 14/04/2013 08:22


 A cette époque, même pour un garage on se donnait la peine de construire beau

DAN 18/04/2013 17:40



Bonsoir GL,
D'abord mille excuses pour ce retard à répondre, mais j'étais bloqué dans le nord de la France.
C'est vrai que pour n’importe quelle construction on construisait beau, aujourd'hui c'est plutôt le côté pratique que l'on privilégie, c'est un signe de notre temps, dommage.
Bonne soirée GL !



hirel 14/04/2013 07:55


Encore une belle page d'histoire ,merci DANIEL.

DAN 18/04/2013 17:37



Bonjour Gérard,
Merci à toi Gérard pour ce commentaire, c'est important pour moi de savoir mes articles lus et commentés !
Bonne soirée Gérard !