Tout le monde sur le pont (G-8 sur plan) (précisions sur le terme BARRE )

Publié le par DAN

  Le creusement du bassin de la Barre * a commencé en 1787, pour s'achever en 1820 avec le passage, en juillet, de la frégate "La Constance" et de la péniche " L'Aimée". L'inauguration officielle aura lieu en août 1820 par le ministre de la marine M. Forfait.

Cette même année sera terminé le bassin du commerce avec le "pertuis (passage) d'Angoulême" qui relie les deux bassins. Ce pertuis sera rebouché en1933.

Le pont de la barre quant à lui sera supprimé après la deuxième guerre mondiale, pour faire place à un terre-plein, condamnant ainsi la sortie sud du bassin. Les vues aériennes montrent bien l'évolution de cette partie du port.

Cartes postales et photos actuelles complètent cette description et laissent apparaître l'évolution de cette partie de la ville.

* après avoir pris avis auprès d'un historien archiviste reconnu au Havre, monsieur Hervé Chabannes, il s'agit bien de l'appellation ayant un rapport avec les Barres, terme très employé au XVIe siècle et désignant un flux naturel d'eau qui sera utilisé, avec différentes installations,  pour chasser les alluvions déposées par la Seine.

Il ne s'agit donc en aucun cas, du nom du chevalier de la Barre.

Pour plus de précision à propos des Barres, se reporter au livre de Frissard, ingénieur en chef du port "histoire du port du Havre" édité en 1837 .

DAN.


pont de la BarreLe pont de la Barre avec la vue au nord vers le quai de l'ile.



maison armateurLe même point de vue vers le nord en 2010. Un seul élément identique à la carte postale, la maison de l'armateur (flèche rouge) et les maisons attenantes.




pont de la barre vers le sud

Le pont de la Barre, vue vers le sud.

 


vers le sudLe même point de vue vers le sud en 2011.



pont de la barre 1Le passage vers le bassin de la Barre avant obstruction.



ancien passage2010, le passage du bassin de la Barre obstrué.



bassin de la Barre 1939 (2)

Vue aérienne du pont de la Barre avant 1933.



vue du ciel 2Le terre plein vue d'avion en 2001.

_____________________________________________

 

Merci de votre visite


Commenter cet article

LERAT JACQUES 29/04/2012 12:28


le bassin de la Barre a été comblé en partie pour fermer son accés vers l'avant port les écluses ayant été détruites en 1944;sur  ce terre plein ainsi formé avec les gravats des
destructions dues aux bombardementsu un camp de prisonniers Allemands avait été installé.Le 8 Mai 1945 partis de la Place Thiers un cortége d'étudiants avait organisé l'enterrement d'hitler
lequel gisait sur une civiére et ce cortége emprunta la Rue Mal Joffre le Cours de la république etc pour arriver à hauteur du camp de prisonnier et là avaient jeté le pantin d'hitler au bassin
au regard des prisonniers Allemands sous la huée des nombreux participants. Cordialement J.L

DAN 29/04/2012 12:49



Bonjour monsieur Lerat. Voila une anecdote que je ne connaissais pas, voila un "fait-divers", si je puis dire, qui reflète l'état d'esprit qu'avaient les jeunes à cette époque, et sans doute de
bon nombre de Havrais.
Quant à la fermeture du bassin côté sud, c'est un peu dommage car aujourd'hui ce bassin de la Barre n'a plus guère de fonction, sinon il aurait pu servir de port de plaisance car il n'y avait
qu'une seule écluse à franchir pour se retrouver dans le bassin de la Manche, puis de là aller directement en mer.
Mais l'histoire et les ingénieurs en ont décidé autrement !
Bon dimanche et à très bientôt monsieur Lerat



C@t 20/06/2011 00:45



Bonjour DAN


Bien que je connaissais ces 2 bassins, je ne savais pas que le 2ème s'appelait bassin de la barre, leurs noms sont-ils indiqués ? les 2 hommes de la superposition, on s'attend à ce qu'ils
disparaissent, tu les as agrandis pour qu'ils correspondent avec la photo mais l'ombre n'est plus la même ;-)


@ + DAN



DAN 20/06/2011 07:52



Boujou C@t. 0045 bigre, je dors déjà à cette heure . Dans le port
du Havre, aucun nom de bassin n'est indiqué, il n'y à que sur les plans que leur nom est indiqué. Donc si tu n'a pas de plan tu ne sais pas où et devant quel bassin tu te trouve !
Pour l'ombre des personnages, j'ai respecté l'angle des ombres de la photo actuelle, sinon cela aurait fait des ombres trop allongées en regard des ombres courtes
comme celle du parapet par exemple. Quant à disparaître c'est hélas, déjà fait depuis longtemps...
Bonne journée C@t



Lepapivore 08/03/2011 09:36



Je ne connais pas Le Havre, mais j'ai l'impression que je vais rapidement devenir incollable sur cette belle ville, sans y avoir jamais mis les pieds !


Grâce à ton blog fort bien documenté, et surtout grâce à ces sublimes vieilles cartes postales....


Amitiés



DAN 08/03/2011 09:45



Bonjour Lepapivore. Si d'aventure vos pas vous conduisent ici je me ferais un plaisir, que dis-je, un devoir de vous servir de guide. Le Havre est une ville qui a
subi beaucoup de transformations et destructions au cours de son histoire. Heureusement les cartes postales nous restituent une partie de ce passé.


Alors bonne visite virtuelle en attendant une "vraie" visite !


Bonne journée Lepapivore !



B.O. 17/02/2011 14:42



Une belle barre de travail. Bravo et merci ce récapitulatif historique et visuel de ce coin du Havre.



DAN 17/02/2011 15:14



Bonjour Olivier. Ce fut un plaisir de faire cet article, cela m'a permis d'en connaitre d'avantage sur le Havre notamment avec ce nom BARRE qui au départ ne me
semblait pas mystérieux. Et merci à toi d'apprecier et de commenter ce travail !


Très bonne soirée Olivier et Fée flo ! 



phyll 16/02/2011 21:09



CQFD... mon bon DAN !!


merci pour ces précisions sur l'origine du nom Barre, ce qui clos les tergiversations !!


à+  



DAN 16/02/2011 22:26



Bonsoir monpote. Il fallait bien une conclusion par une personne qualifiée, voila c'est fait, maintenant on ne prononcera plus ce nom sans y penser !


Bonne nuit Phyll !



Papy Scham 11/02/2011 20:49



Encore une fois un excellent reportage richement illustré. Ta passion pour ta ville et tes connaissances  m'épatent toujours. Bravo !


Allez, tous sur le pont pour te souhaiter un excellent week-end.


Amitiés: papy Scham



DAN 11/02/2011 23:35



Bonsoir Papy Scham. Merci pour le reportage, ce blog c'est vrai est né de ma passion pour le havre, et plus j'en apprends sur cette ville, plus je me rends compte
qu'il y a à en apprendre, c'est quasiment un sujet inépuisable, alors tous les commentaires que je reçois m'encouragent à continuer dans cette voie.
Je te souhaite également un excellent week-end papy Scham !



Thomas 11/02/2011 19:35



Tres beau.  J'aime votre blog



DAN 11/02/2011 19:43



Bonsoir Thomas. merci beaucoup pour votre commentaire,  cela me fait très plaisir, et si un jour vos pas vous conduisent au Havre je me ferais un plaisir de
vous servir de guide.
Bien cordialement !


DAN.  



Yannick B 10/02/2011 18:55



Encore une fois tu nous offres un travail de recherche exceptionel, tes superpositions sont parfaitement maitrisées et celà permet à la jeune génération (dont je fais parti) de se situer plus
facilement.
Je n'avais d'ailleurs pas connaissance de ce pont, mais à la vue des cartes dépoque je comprend mieux la forme du quai de l'ex passage de la barre, encore bravo mon bon Dan.



DAN 10/02/2011 23:03



bonsoir Yannick. C'est un des buts du blog, faire connaitre l'histoire des lieux havrais aux plus jeunes, et ton commentaire me le prouve une fois de plus. Je
voudrai que chacun puisse lui même raconter l'évolution du Havre quand il se promène, alors je continuerai dans ce sens !


Bonne fin de soirée yannick ! 



Jeff 09/02/2011 23:55



L'origine du nom du bassin de la Barre, nous interpelle, et tant mieux elle ouvre la discussion.  Il existe une rue de la Barre (avec un B majuscule)dans plusieurs de villes de France. On
lui donne pour origine le plus souvent la notion d'une limite, limite de juridiction, barrière d'octroi par exemple où il fallait s'acquitter d'un péage pour la levée de la barrière d'octroi.
Dans l'eure une petite ville se nomme La-Barre-en-Ouche. Un historien amateur à cherché l'origine du nom de cette petite citée,  je le cite "La commune de La Barre en Ouche a été créée en
1794, après la Révolution de 1789, par le regroupement de plusieurs paroisses et hameaux : la Noé de La Barre, Saint-Jacques de La Barre, La Barre et Le Bois-Baril. Au Moyen-âge, ces hameaux
étaient aussi nommés fiefs. L’origine du nom Barre n’est pas claire. Plusieurs communes de France portent ce nom. Pour
certains il aurait une origine celte ; il désignait une barrière, une clôture, un péage et par extension une enceinte fermée par des barrières ou toute espèce d'obstacle" (fin de citation). Dan,
voilà à présent 3 hypothèses de travail, après celle du chevalier de la Barre, celle des noues du marécage de l'estuaire, voici maintenant celle d'une barrière du type octroi. Puisque dans un
bassin on peut se mouiller je penche toujours pour le canal de retour à la mer des eaux emprisonnées à marée montante. C'est quand même plus simple de trouver l'origine du nom du bassin dela
citadelle que celle du bassin de la Barre ! Merci encore pour vos articles toujours aussi bien réalisés. Bonne soirée.



DAN 10/02/2011 01:17



Bonjour Jeff. Pour la majuscule au nom de Barre, si on considère le nom de ce bassin comme étant un nom propre, il est normal qu'il y ait un "B" majuscule.
Donc cela ne résous pas la question.


Maintenant ce nom de «barre» a été utilisé dans de nombreux domaines, il peut désigner une pièce de bois ou de métal étroite et longue, voire même un lingot de métal
précieux, ou encore comme la pièce mécanique qui sert à diriger un navire, ce nom a été aussi utilisé dans le domaine de la danse la barre servant d'appui aux danseurs et danseuses. N'oublions
pas la barre au tribunal, bref je vous fait grâce des autres applications que ce terme de barre peut recouvrir.
Vous avez raison en tous cas, voilà une troisième hypothèse qui faut prendre en compte au même titre que les autres, il va falloir que je trouve l'explication quand même aux archives, à moins
qu'un historien nous donne la réponse ici même ? Il n'est pas interdit d'ailleurs que je fasse appel à certain d'entre eux (j'en ai vu deux dernièrement à la bibliothèque municipale du Havre)
pour m'apporter la réponse en cas d'échec aux archives, mais je n'en suis pas là.
Merci pour pour vos suggestions qui toujours les bienvenues et bonne journée Jeff ! 



B58 09/02/2011 22:33



Pour le "B" majuscule, c'est exact, je n'y avait pas pensé, mais il est vrai que sur les cartes postales du bassin du commerce, le mot commerce a bien un "C" majuscule parfois.



DAN 10/02/2011 00:58



Re b-58 Là on touche une question de Français, car si on considère le nom de ce  bassin du commerce comme étant un nom propre, il est certain qu'il doit avoir
un "C" majuscule, par contre si l'on parle du commerce en général, cette majuscule n'est plus nécessaire. Qu'en est-il alors du bassin de la Barre ? La réponse j'espère bientôt en allant aux
archives (et pour y chercher "certains" plan également )


Bonne journée B-58 ! 



phyll 09/02/2011 22:05



à B58:


toutes les idées sont bonnes à creuser.... mais ce qui me "titille" c'est le "B" majuscule et la non présence du "s" à la fin de Barre......j'espère que
l'ami DAN trouvera la réponse aux archives !!!



DAN 10/02/2011 00:51



Salut monpote.


Je crois que je ne vais pas pouvoir faire autrement que de chercher aux archives une réponse claire et précise sur ce sujet, car ce soir j'ai eu beau consulter mes
documents à ce sujet, je n'ai rien trouver qui puisse me satisfaire pleinement. Donc c'est toujours une affaire à suivre, et ça me passionne alors vivement la réponse !


A bientôt Phyll  



B58 09/02/2011 19:40



Bonsoir, concernant le chevalier de la Barre, à mon avis, c'est peu probable que le bassin ait pris son nom car même s'il a été réhabilité en 1793, ce qui tomberait dans la période de creusement
du bassin, il semblerait néanmoins étonnant qu'en 1820, en plein retour de la monarchie, un tel symbole ait été pris. Ou alors, cela peut être le fait que ce nom ait été donné plus tard, le
chevalier étant une figure importante du laïcisme mais à mon avis ce n'est pas le cas.


Par contre, il y a encore une autre hypothèse qui tiendrait la route, en effet, lorsque l'on cherche le mot barre dans le dictionnaire, voilà une des définitions : "Haut-fond formé à l'embouchure d'un fleuve par le contact des eaux fluviales et marines; déferlement violent des vagues sur ces hauts-fonds". Ainsi, le Havre
étant à l'embouchure de la Seine, on peut penser qu'il est tout a fait probable qu'il y ait des barres. Ainsi, ces barres aurait certes donner le nom du quartier, mais le bassin lui même a peut
être été construit à l'emplacement d'une barre d'où l'origine de son nom. Voilà peut être tout simplement l'origine.



DAN 10/02/2011 00:46



Bonsoir B-58. Votre hypothèse est également recevable, elle rejoint celle de Jeff dans un commentaire précédent à ce sujet, car les Barres sont décrites dans
le livre de Joseph Morlant et évoquer par jean legoy dans ses ouvrages. Joseph Morland parle de criques de haut fond (ou considérer comme tel) ou de banc de galets accumulés par la mer. Donc me
revoici à la case départ, et il va falloir que je cherche l'origine de ce nom aux archives, en espérant pouvoir le trouver, ce qui n'est pas gagné d'avance, car parfois, avec des documents sur
une construction plus récente, on ne trouve pas toujours l'élément de réponse dans les archives.


Mais je chercherai cette réponse tout de même.
Bonne journée B-58.



Mousse 09/02/2011 19:27



Bonsoir cher Dan,


Bravo pour ce travail bien fait de l'avant-après


Quelle évolution.


Grâce à tes cartes, on peut voir ce chamboulement.


Moi qui suis nostalgique du passé, je préfére le Havre avant, le pont de la Barre,


n'a plus rien à voir, tes cartes postales mises côte à côte nous montrent ce grand changement.


Très jolies cartes postales.


Le terre-plein vu d'avion, n'est pas mal.


Merci pour ce joli billet.


Bonne soirée.


Bien à toi



DAN 09/02/2011 19:35



Bonsoir Mousse. J'en discutais justement aujourd'hui avec mon fils, le Havre n'a connu que  changements sur changements au cours de son histoire. A croire
qu'ici nous ne sommes pas capable de conserver quoi que ce soit du Passé. Car, il faut bien le reconnaitre, il n'y a absolument plus rien du havre
du temps de François 1er, alors que certaines villes ont encore des vestiges gallo-romains !


Mais le Havre c'est ça, on le démoli, ou on le bombarde, il faut "faire avec" !


Bonne soirée mousse ! 



phyll 09/02/2011 15:19



non loin de là, il est à noter que le cours Ph. Fratacci situé entre le Bd de Strasbourg et le quai Colbert, s'appelait il n'y a pas encore si
longtemps le cours Chevalier de la Barre !..... affaire à suivre.......



DAN 09/02/2011 18:01



Salut Mon pote.


Eh oui, c'est bien là la complexité de cette «affaire». Je ne pensais pas en faisant cet article que je serais tombé sur ce genre difficulté pour trouver
l'origine exacte du nom de ce bassin. Ta remarque, sur le nom de cette partie du cours, prouve que ce chevalier de la Barre a eut une relation avec la ville du Havre, mais laquelle ? Sinon on
n'aurait pas donné son nom à une artère de la ville. Là il va falloir que je me métamorphose en véritable historien, afin de retrouver aux archives l'origine exacte du nom de ce bassin
!


Affaire à suivre donc !


Bonne soirée phyll ! 



tce76 09/02/2011 13:59



Tout d'abord, félicitations pour cette super bannière.


Ensuite, et bien, je ne ferais que me répéter: c'est du super boulôt de recherche et de superposition. La 2nde série est moins évidente.



DAN 09/02/2011 15:03



Bonjour Thierry.Merci pour les félicitations. Pour la bannière l'animation est dû à Nicéphore le technicien œuvrant dans les coulisses du blog. Quant aux
superpositions, c'est un moyen plutôt convivial pour le lecteurs de voir où se situe la, ou les actions ayant eut lieu dans un même endroit !


Bonne fin de journée l'ami ! 


 



JMH 09/02/2011 02:32



Bonjour


Encore une fois vous faites fort avec ces restes de maçonnerie de l'ancien passage du bassin de la Barre. Après les restes du pont du bassin du Commerce, montrés quelques articles auparavant, on
se régale de ces découvertes. Pour le nom de bassin de la barre, c'est à éclaircir. Je pencherai plutôt pour la version des barres que du chevalier de la Barre, plutôt maudit par l'ancien Régime.
Un passage aux archives s'impose !


Saint-François est un quartier qui é été très étudié mais vous montrez qu'il est toujours possible de renouveler une approche, une vision. On se délecte. 


 


 


 


 


 


 



DAN 09/02/2011 09:47



Salut Jean-Michel.  Toutes traces, même minimes, du Havre qui n'existe  plus, je les photographie pour ensuite les étudier. C'est ex pont de la Barre en
fait partie.
Pour ce nom "BARRE",  il y a d'un coté les tenants de l'origine provenant  du chevalier de la Barre, de l'autre pour l'origine du mot ancien voulant
signifier "crique" ou "amas de galets". Ces deux propositions sont crédibles l'une et l'autre. Si l'origine du nom provient du chevalier de la BARRE, le nom actuel du bassin est correct, par
contre si l'origine vient du quartier de BARRES, pourquoi ce bassin ne s'appelle t-il pas "bassin DES BARRES ?


Une étude aux archives s'impose donc, c'est ce que je ferais dans les jours prochains.
Bonne journée Jean-Michel !


 



marcopolo76 08/02/2011 19:51



Salut Dan...


Encore un travail magnifique qui me permet de découvrir les lieux  tels qu'ils étaient par le passé...!


Toutes tes cartes postales sont bien utiles pour développer tous tes sujets...dans ton petit coin bien au chaud et sous le regard de tous tes objets de collection..!


A bientôt l'ami !


Marco


 



DAN 08/02/2011 20:02



Bonsoir Marco. Eh oui, tu fais partie des personnes qui connaissent mes "conditions de travail".
Je suis effectivement environné d'objets de collections ça m'aide dans mes recherches car je "baigne" dans une atmosphère d'ustensiles anciens, et pour parler des
histoires du passé c'est l'idéal ! 


Très bonne soirée l'ami !



jps 07/02/2011 18:10



Quel travail de la part des HavroHistoriens !! prestigieux, colossal, immense, magnifique, noble, solennel, admirable, fantastique, impressionnant, majestueux, sublime, fabuleux, inoubliable,
monumental, superbe, royal (si je peux me permettre), théâtral (la mise en scène)..les costumes sont de Anne-Marie Lacuisse et les flèches jaunes d'Edouard Lebeurke...


pour l'anecdote le siège de Delmas date de 1997..la photo est bien de 2001..


Amitiés synonymes...



DAN 07/02/2011 18:54



Salut JP. Comme on dit "n'en jetez plus la cour est pleine", garde un peu de qualificatifs en réserve on ne sait jamais, ça peut encore te servir !


J'ai bien enregistré pour la date, je vais la changer illico je devais déjà le faire ce matin mais un ami est parti pour un grand voyage, mais maintenant je vais
pouvoir le faire.


Bonne soirée JP, amitiés équivalentes !



jeanpaul76 07/02/2011 12:52



Pour le plaisir un endroit où j'aime musarder du moins il se trouve dans le parcours de marche il y a toujours un moment pour s'y arrêter
La maison de l'armateur situe bien la scène de ce que pouvait être le quartier à cette époque avec des activités très denses
Humour la première photo ils étaient en poses ou en grève en tous les cas je pensais avoir inventé la casquette mais, non...
Quand je vais passer par là j'aurai un autre regard intéressé je dois avoir des origines de mer pour l'aimer aussi fort un jour je fouinerais dans mon passé de nom
Je reviendrai plus longuement sur votre article  ah oui la photo du cadie et pneu honte surtout que le cadie a un nom


Bonne journée bonne balade dans les rues...........



DAN 07/02/2011 13:17



Salut Jean Paul. La maison de l'armateur et les maisons attenantes, sont de très bons repères pour ce secteur du havre. Les marins, ou supposés tels, ne devaient pas
être en grève mais simplement au repos ou attendant l'heure de la marée, car n'oublions pas que les petites embarcations attendaient le moment favorable pour sortir du port.


Quant aux casquettes, elles sont typiques des marins c'est vrai, les ouvriers en portaient une aussi mais pas de ce type,et puis, en règle générale, tout le monde
portait un "couvre-chef" à ces époques, rares sont les cartes postales avec des hommes ou femmes tête nue.
Pour le caddie hélas, difficile de s'en prendre à quelqu'un en particulier, c'est le résultat d'un vol probablement, de cet "engin" qu'on s'est débarrassé" de cette
manière, quant au pneu ce n'est pas le seul qu'il y est dans ce bassin hélas.
Continue tes balades l'ami, et à la prochaine !



Googoo 07/02/2011 12:00



Salut l'ami Dan...


Magnifique reportage suite à une sympathique balade faite ensemble l'été dernier (le jour de la démolition du grand dépot si je ne dit pas de bétise)...


Je reviens pour te donner la source de la dernière photo (que je t'avais envoyé).


Elle est issue du livre "Le Havre vue du ciel Vol.1" paru en 2001.


Certaines photos de ce très beau bouquin montrent le Norway (Ex France) et le Queen Elisabeth ensemble, donc pour la grande fête "Le Havre 1999".


Je pense que les photos doivent donc dater de cette année.


Bonne journée...



DAN 07/02/2011 13:05



Salut googoo. Tu vois ce n'est seulement que maintenant que je diffuse ces photos que nous avions fait ensemble. Il a fallut que je rassemble d'autres documents,
notamment ces cartes postales avant de faire la totalité de cet article.
Pour la date de prise de vue aérienne, j'ai une source qui m'indiquait 2007, mais vu le commentaire de Jacques plus tes précisions je vais pouvoir corriger ma
légende. C'est un livre que j'aimerais bien avoir !


Merci googoo et à bientôt j'espère !



François 07/02/2011 10:06



Bel article plein de photos inédites !


Je serais curieux de savoir ce que sont devenus les armes retrouvées lors du creusement du bassin. Probablement déposée au muséum donc détruites.



DAN 07/02/2011 10:15



Bonjour François. Merci pour l'article, le tiens n'est pas mal non plus.


Moi ausi j'aimerai bien savoir ce que sont devenu ces armes. Je pense que tu as raison à leur propos, si elles avait été au muséum du grand quai il ne doit
plus  rien en rester hélas. Décidement, c'est une constante dans notre ville de perdre ou détruire notre patrimoine !


Bonne journée François !



Pierre 07/02/2011 08:17



De bien belles images pour le comparatif. Pas mal de changements pour ces bassins. Des endroit où j'ai appris pas mal de choses lors de nos balades avec Phyll. Tes articles sont tous aussi
interessant les uns que les autres.



DAN 07/02/2011 08:55



Bonjour Pierre. Nos balades avec Phyll pourraient nos reconduire dans ces lieux, nous n'avons pas épuisé le sujet tu t'en doutes, et Phyll aurait encore un tas de
choses à raconter à propos de ce port du Havre alors à quand ta prochaine visite ?


En attendant bonne journée Pierre !



jeff 06/02/2011 21:40



Il existerait au Havre un escalier nommé Joseph Morlent situé face à la mer. Joseph Morlent est aussi l'auteur d'un livre intitulé "Le Havre ancien et moderne et ses environs" dans lequel il
relate en page 2 qu'en 1804 pendant le creusement du bassin de la Barre un bateau de 42 pieds gisait dans la glaise englouti semble-t-il dans le lit primitif de la seine. Cette embarcation
contenait des armes dont se servaient les anciens peuples du nord (on peut supposer les Vickings) Un quartier du Havre s'appelait aussi le quartier des barres. Des barres et il en donne une
définition en page 12 : ce terrain marécageux avait conservé une infinité de creux et de fosses qui se remplissaient aux grandes marées; une partie des ces eaux trouvait une issue pour retourner
à la mer, l'autre restait croupissante. Pour traverser tous les canaux naturels appelés barres on jeta des ponts sur différents points. On peut s'interroger sur l'origine du nom donné au bassin.
Existe-t-il un lien avec les barres. La question est ouverte. Bonne soirée. Jeff.


 


 



DAN 06/02/2011 23:16



Bonsoir Jeff. Pour l'escalier je vous confirme qu'il existe bien et dans le prolongement de la rue du même nom et qui descend sur le boulevard Albert 1er.
Pour l'origine du nom du bassin de la barre, j'ai d'un coté ce chevalier de la Barre qui aurait donné son nom à ce bassin. Il est mort en 1766, le bassin creusé en
1787, quelle pouvait être la relation entre cet homme le Havre et le fait qu'on ait donné son nom au bassin ? C'est déjà un premier mystère.


Deuxième interrogation, moi aussi dans certains documents, notamment ceux de Jean Legoy, il raconte qu'au moment de la fondation du quartier Saint François, (et de
la construction de l'église)  une partie de ce quartier était appelé "des barres", à bien regardé les documents de l'époque ( cartes laignel entre autres) il n'est pas fait mention de cette
appellation. Mais il est à remarqué aussi que cette partie de saint François est proche du bassin de la barre actuel !


Alors je serais tenté de faire la même conclusion que vous, peut être un historien chevronné pourrait nous répondre à ce sujet très pointu.


J'essaie dans la mesure de mes possibilités et de mes faibles  connaissances de répondre le plus précisément possible aux questions posées par les lecteurs,
mais là je dois bien reconnaitre que c'est une question qui demanderait des recherches plus poussées  !


Bonne fin de soirée jeff !


 



clementine 06/02/2011 16:40



j'aime bien les anciennes photos et les nouvelles. on dirait qu'une grande période a tout changé.


bonne journée


clem



DAN 06/02/2011 16:49



Bonsoir Clémentine. Pour les amateurs de l'histoire du Havre, ont constate que cette ville, et de tout temps, à  beaucoup changée. Son histoire est parti de
rien, et chaque génération a modifié ce qu'avait fait les précédentes, c'est ce qui fait sa difficulté mais aussi son intérêt !


Bonne soirée Clémentine !



boboce 06/02/2011 14:06



C'est vrai que l'on y passe très souvent à ce rond point.


Un quartier qui a énormément bougé et ça doit se voir sur des cartes routières en différentes périodes.


Il y a des moments, même avec les flèches, j'ai du mal à me situé sur certaines cartes!!!!  Pour dire à quel point ça a changé.


A+


 



DAN 06/02/2011 16:44



Salut boboce. Et pourtant ce n'est pas le secteur du Havre qui a le plus changé. Si ceux qui l'on creusé revenaient à notre époque ils seraient bien déroutés à voir
ce que c'est devenu !


En l'espace de deux génération, celle de mes parents et la mienne, tout a déjà beaucoup changé dans ce secteur, alors pour ceux des périodes plus lointaines
..?


Quant aux cartes pour le Havre, on a intérêt à en avoir une actualisée sinon on n'y comprend plus rien dans le schéma de circulation  !


Bonne fin de journée boboce !



phyll 06/02/2011 13:19



Salut mon pote,


effectivement que de changements dans ce secteur qui n'a plus grand chose de portuaire ! quant à boucher entièrement ce bassin, ce n'est pas encore à l'ordre du jour, mais les choses évoluent
tellement vite..... Sinon il est toujours possible d'accéder dans ce bassin par voie d'eau car, comme on le voit sur la dernière photo, il existe un "pont-passerelle" qui est amovible à
l'aide d'une grue. (ce sera le même principe qui sera utilisé en remplacement du pont Lamblardie) mais le coût très élévé d'une telle manoeuvre fait que cela condamne quasiment l'accès
!!


le nom de ce bassin (et du terre-plein) vient du chevalier François-Jean de la Barre (voir son histoire ici -> http://www.laicite1905.com/chevalier.htm )


Bravo et merci pour cet article d'un secteur que je ne connais que trop !! :o)


à bientôt !


 


 



DAN 06/02/2011 16:36



Salut poto. C'est vrai que le pont passerelle permet de faire passer les petits bateaux d'un bassin à l'autre, mais si à chaque fois il faut manœuvrer  ce pont
avec une grue, ce n'est pas très rationnel tout ça. Il en sera de même pour le pont Lamblardie et du bassin du commerce. Il faut bien reconnaitre que ces bassins (du commerce et de la Barre) ne
servent plus à rien à l'heure actuelle sinon à donner une grande bouffée d'air frais au centre ville.
Merci à toi aussi pour le lien nous renvoyant à l'histoire du chevalier de la Barre, je n'aurais pas voulu vivre à cette époque  là quand même !


Bonne fin de journée monpote !



LGV 06/02/2011 13:03



je croyais que le bassin du commerce était ouvert aussi au à l'est près du CCI ! je me trompe dans ce cas, c'est peut-être les traces du ponton qu'il y avait...



DAN 06/02/2011 16:21



Près des bateaux de pêcheurs on peut effectivement voir l'ancien tracé du bassin. Pourquoi ont'ils bouché cet accès ? Connais-tu les raisons ? et à propos de
l'ouverture sud du bassin du commerce, il y a aussi des traces de massonerie sur le quai. Cette modification mérite t'elle un article sur "Havrais Dire" ???


Re-salut Cédric. Alors reprenons, c'est à l'est du bassin du commerce qu'il y avait le passage (pertuis)
d'angoulème, et qui permettait de passer du bassin du commerce au bassin de la barre, et c'est lui qui a été bouché en 1933. Quant au passsage sud du bassin du commerce c'est celui que je t'ai
décris dans ma précédentee réponse


Sinon le passage (ça fait beaucoup de passages tout ça  ) au sud  du pont de la
barre a été bouché , mais je n'en connais pas la raison.


@+ cédric



eva 06/02/2011 11:14



Non seulement les artistes ont réponse aux questions que l'on ne pose pas, mais ils ont aussi réponse aux questions que se posent les observateurs et les gens familiers des lieux....


Je ne dirai qu'une chose : encore un article extraordinaire ! Dan et Nicéphore sont la mémoire du Havre ! (Vous devriez rassembler et proposer vos billets à un éditeur, vous feriez un
tabac !)


Bon week-end à vous deux.



DAN 06/02/2011 11:33



Re bonjour Éva. Merci pour tous ces compliments qui nous vont droit au cœur. Quant à publier ces billets nous y avons pensés, mais devant les difficultés financières
(ce ne peut être pour l'instant qu'à compte d'auteur) je ne peux pas me le permettre. Je ne fais que les publier dans le quotidien local "Le Havre-Infos" qui, lui, ne me demande rien pour les
publier. Sinon s'il y a un ou des éditeurs voulant bien prendre ces billets pour les éditer, pas de problème ils nous contactent et ont fait "affaire".
Bon dimanche Éva ! 



Jacques 06/02/2011 10:05



Juste une petite remarque sur la dernière photo. La vue aérienne est forcément antérieure à 2007 car à cette époque je travaillais déjà dans le bâtiment juste derrière le port
autonome et l'école d'aviron située à coté du jardin japonais existait déjà. De plus en cette année là le parking en face n'avait pas du tout cette configuration. Quelqu'un pourrait peut-être
dater plus précisément cette photo mais je verrai ça vers la fin des années 90. Je sais, je pinaille mais j'aime bien essayer de dater les photos avec précision surtout quand je connais
bien le lieu.


@+


Jacques



DAN 06/02/2011 10:13



Sur mon archive photographique c'est marqué "aux environs de 2007", donc tes précisions sont les bienvenues, et si un lecteur peut donner la date précisément, je me
ferais un devoir de corriger ma légende photo !


@+ Jacques et merci pour ta fine observation  !



Jacques 06/02/2011 09:41



Encore un lieu ( et celui-là je le connais bien puisqu'on voit le bâtiment ou je travaille sur une des photos) que je verrai différemment. Ton article me permet de répondre à certaines
questions que je me posais, notamment à quoi pouvait servir ce bassin qui ne débouche sur rien. Encore un très bon article bien documenté. Merci à toi et bon dimanche.


Jacques



DAN 06/02/2011 09:57



Salut Jacques. On dit que les "artistes", avec leurs œuvres, répondent aux questions que l'on ne leur a pas posées, voila, dans un autre domaine, une illustration de
cette maxime. A l'avenir ce bassin fera sans doute l'objet d'un débat à savoir si on le rebouche complètement ou pas ? Au prix du mètre carré des terrains dans ce secteur, il y a de quoi se poser
la question !


Bon dimanche Jacques et le bonjour chez toi !



NICEPHORE 06/02/2011 08:47



Bonjour à tous, c'est Nicéphore


Un détail me frappe sur la cpa début XXème siècle du bassin de la barre et qui nous avait échappé dan et moi lors de la préparation de cet article, c'est la présence d'une couche de
pollution énorme sur l'eau, provenant sans doute des eaux usées (mais vraiment très chargées ! ) du quartier. Car n'oubliont pas, il n'existe à l'époque, bien évidemment, aucune station
d'épuration et ce sont les bassins qui servent de bacs de décantation ! Heureusement que Dan (un perfectionniste pourtant) ne sait pas restituer les odeurs émanant des cpa, car nous aurions peu
de lecteurs !


BON DIMANCHE



DAN 06/02/2011 09:05



Salut Nicé. Ah ah mon ami,  si si j'avais remarqué ce détail, quand j'ai fais mes photos sur place, j'ai remarqué qu'à marée basse le fond du bassin était à
l'air libre. Sur la carte postale il s'agit certainement de la même chose, c'est une photo prise à marée basse aussi, donc c'est normal qu'on voit le fond vaseux, d'ailleurs voici une photo de ce
fond en 2010, tu verras que coté pollution il y a encore des progrès à faire !





Bon dimanche Nicé !  



pere cantoche 06/02/2011 08:28



Superbe reportage, mon ami Dan... tu es la Bible Havraise.


Ces voyages dans Le Havre, d'une autre époque sont extrémement émouvants. Mais sais-tu où était exactement sur quel quai " le café du vieux Havre " qui était mitoyen avec la Quincaille de mon
père... je n'ai jamais su.


Impossible, par conséquent, à repérer avec précision sur tes belles et si intéressantes photos.


Pour mon article du jour, laisse tomber, te prends pas la tête... visse dessus ton beau chapeau et va prendre l'air.


 



DAN 06/02/2011 08:50



Salut Thierry. Pour répondre exactement à ta question, le "café du vieux havre" était situé presque en  face au pont notre dame, au débouché de la rue saint
jacques, mais attention là, dans son ancien tracé, et pour finir sur le quai notre dame, mais pour mieux te faire voir voici un scan d'une de mes cartes postales montrant à la fois ce café et la
quincaillerie attenante :





Bon dimanche Thierry !



GL 06/02/2011 06:46



Bravo encore pour cette rétrospective.  On passe là régulièrement sans se soucier de la géographie précédente des lieux.


Et puis j'aime bien cette charette en noir et blanc pilotée par un ancètre de DAN, l'homme au chapeau !



DAN 06/02/2011 07:52



Bonjour GL. Cette partie de la ville est très passagère, elle fait la liaison entre le port et la ville, et bien souvent on ne pense pas à ce qu'elle était, 
préoccupé parfois par notre destination, en tous cas c'est ce que j'ai ressenti plusieurs fois en l'empruntant.
Quant à l'homme au chapeau sur la charrette c'est bien connu que je fais des voyages dans le temps...enfin surtout dans ma tête !


Bon dimanche GL  !



buddy2259 06/02/2011 05:07



Très agréable et intéressant reportage sur l'évolution du bassin de la barre au fil des années.Tes photos et tes cartes postales nous aident à mieux situer et comprendre toutes ses
différentes modifications.


Je te souhaite un bon dimanche Dan!



DAN 06/02/2011 07:46



Bonjour Buddy. Voila un bassin qui, à mon avis, sera complètement rebouché d'ici quelque temps. Aucune entrée aucune sortie n'y est possible, et à part une école
d'aviron pour les jeunes actuellement en activité, je ne vois pas ce qu'ils pourraient en faire ? .
Bon dimanche à toi aussi Buddy !



LGV 06/02/2011 04:10



Près des bateaux de pêcheurs on peut effectivement voir l'ancien tracé du bassin. Pourquoi ont'ils bouché cet accès ? Connais-tu les raisons ? et à propos de l'ouverture sud du bassin du
commerce, il y a aussi des traces de massonerie sur le quai. Cette modification mérite t'elle un article sur "Havrais Dire" ???



DAN 06/02/2011 07:42



Salut Cédric. Aucun document ne dit la raison du rebouchement de cette sortie sud du bassin. Peut être faudrait-il chercher dans les archives de ce que fut le P.A.H,
mais à quel titre y accèderais-je ?


Je ne vois pas ce que tu évoques à propos de la sortie sud du bassin du commerce, cette sortie existe toujours par le passage quai Lamblardie, puis par le bassin de
Roi pour finir dans l'anse Notre Dame et le bassin de la Manche ! Quant aux traces de maçonnerie explique moi un peu de quoi il s'agit précisément, je pourrai sans doute t'y répondre, et qui
sait, faire l'objet d'un article ?
Bonne journée où que tu sois !