Une bonne adresse disparue (B-7 sur plan)

Publié le par DAN

  Voici un restaurant qui, d'après les gastronomes, était très apprécié. Aujourd'hui cet endroit est méconnaissable, mais c'est pourtant du même emplacement que les photos ont été prises, dans la mesure du possible bien entendu.

 

place thiers rue flaubertLe restaurant et l'épicerie rue Emile Encontre, au nord de la place Thiers, il sera complètement détruit en 1966. (Coll Alinand)

 

 

rue Flaubert-pl Thiers (1)Le même endroit en 2012.


 

place Thiers bisLe même endroit dans les années 1920. Le restaurant est désigné par la flèche rouge. Nous voyons à droite le funiculaire toujours  en service de nos jours.  (coll DAN.)

 


rue flaubert-pl Thiers (4)Toujours au même endroit, mais avec "quelques automobiles" en plus, remarquons au passage la nouvelle façade en verre de l'immeuble "Dialoge".

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

Commenter cet article

Caroline.K 05/11/2012 08:37


Les commentaires ont enrichi ma vision de cette bonne adresse disparue Dan. Bizarrement je trouve cette façade un peu curieuse dans le décor, mais bon, si elle permets aux photographes havrais
d'exercer leur créativité, c'est déjà çà. 


CaroLINE

DAN 05/11/2012 09:48



Bonjour CaroLINE,
Curieuse et pratique cette façade, car, en fait, ce n'est qu'un revêtement en verre fumée (la façade d'origine est toujours en place) composé en partie de capteurs solaires  complètement
invisibles ainsi. Les logements derrière étant uniquement des bureaux cette façade ne gêne pas ceux qui travaillent derrière, au contraire, puisque le verre fumée permet d'être à l'abri des
ardeurs du soleil.
Bonne journée CaroLINE ! 



Doumé76 17/03/2012 15:17



     J’ai 65 ans et  habité toute mon adolescence rue d’Ingouville . Je me souviens très bien de ce quartier et de la place que je traversais chaque jour pour aller au lycée Jules
Lescene où je faisais mon apprentissage de cuistot. Il n’y avait pas que cette façade Le groupe d’immeubles qui abrite la société Dialoge  a
remplacé un groupe de  maisons de la même époque que celle de la photo l’une d’elle, plus à droite vers le funiculaire abritait un commerce de
fourniture de pâtisserie dont j’ai oublié le nom. Très connut au Havre le agasin  c’était « exilé » rue Thiers, puisque c’est ainsi que
s’appelait la rue René Coty, lors de la rénovation de cette partie du quartier. A l’écrire l’odeur sucrée si particulière de ce magasin me revient aux narines. Sur la place pentue (la pente
était  parallèle aux rues qui la borde se déroulait le marché et la « foire Thiers)  avec ses
manèges en équilibre sur des piles de bois afin de rétablir l’horizontale (que dirait la commission de sécurité aujourd’hui !!) . En haut de la place les autos tamponneuses au milieu le
petit train qui tournait en rond en grinçant sur ces rails rouillés en bas les la confiserie "Ligot"et ses célébres croustillons.



 Il
est certain que nos urbanistes plutôt que de servir la déesse auto aurait pu nous concocter une place sympa ou il ferait bon flâner en centre ville. Un jour peut être
????   


 

DAN 17/03/2012 18:53



Bonsoir Doumé76. Vos souvenirs sont presque identiques aux miens puisque nous sommes de la même génération, mais je n'habitais pas encore ce quartier aux époques que vous évoquer, je ne faisais
que de très court passage étant enfant et adolescent. Je me souviens, entre autres, de la venue de chanteurs sur cette place où, effectivement il fallait caler le podium pour qu'il soit à
niveau.
votre témoignage vient compléter cet article où, bien entendu, je ne peux raconter l'histoire de ces lieux dans le détail, un livre serait, pour cela plus approprié, par contre ce que l'on ne
trouve pas toujours des les livres ce sont les témoignages comme le vôtre, aussi je vous remercie de nous l'avoir transmis ici.
Merci et bonne soirée Doumé76.



marc georges 18/02/2012 19:01


Bonsoir,


Merci pour cette bonne adresse, bientôt on va refaire l'émission de TV "LES BONNES ADRESSES DU PASSE". Notre passé et notre mémoire "se tire vitesse grand V", encore quelques jours et
la boutique du bouquiniste ne sera plus qu'un souvenir. Je crois qu'avec cette boutique des morceaux de notre mémoire vont partir car chacun y a au moins un jour acheté quelque chose qu'il à
conservé. Pour les plus anciens, c'est la disparition de "POULOU" le dancing où beaucoup se souviennent de l'accordéoniste (d'après certains témoignages, handicapé, mais personne ne se souvient
de son nom). C'était pas un monument historique, mais un lieu de mémoire, un lieu où l'on a forgé notre mémoire (c'est d'ailleurs là que j'y ai rencontré pour la dernière fois l'écrivain havrais
et collectionneur de Science-Fiction DANIEL DRODE, alors très malade).


Mais bonne nouvelle, Macha, la vendeuse, qui ces derniers temps faisait "tourner la boutique" va ouvrir sa propre commerce, où nous irons sans aucun doute. On lui souhaite du courage et une
pleine réussite.


N'oubliez pas de passer à la bilbiothèque Salacrou avant le 3 Mars où sont exposé pas mal de pièces concernant la ville (ancienne et très ancienne) avec des documents sortant de la collection de
M.  BALY - concernant  les photos anciennes, intérêt limité car photos d'amateur, mais pas réellement d'un grand intérêt - . Les affiches provenant du Volcan ne sont pas très bien
choisies (il faut dire qu'il n'y avait rien de très original dans les archives), mais la bibliothèque ne possède pas de cadres 120x160 pour exposer les grands formats. Mardi prochain, visite
guidée et ouverture des vitrines.


Ce soir, sur ARTE : "NON DE CODE / POILUS ALASKA" sur les chiens en 1914, tous ces charmants toutous débarquèrent au Havre.


La ville change tellement vite - pour se moderniser, mais sera complétement dépassée dans 30 ans - que les photos ou les films datant de 2 ans sont déjà des pièces de Musée.


Bonne soirée.


Marc.

DAN 18/02/2012 19:37



Salut Marc. C'est vrai que le Havre évolue à vitesse grand V, il ne se passe pas un mois sans que l'on me signale telle ou telle disparition de bâtiment ou autre, en ce moment c'est la prison,
mais la on ne va sans doute pas la regrtter.
Pour Macha la vendeuse j'attends de ses nouvelles afin de lui donner quelques vieux bouquins, sinon la boutique de A. Baly va, elle aussi, disparaitre, bientôt je passerai plus de temps à
photographier les démolitions qu'à faire mes articles ! ! !
Merci pour toutes les informations concernant l'exposition à la bibliothèque Salacrou. Je pense m'y rendre bientôt d'ailleurs
Concernant les "pièces de musée" comme tu dis, depuis que je fais ce blog j'ai beaucoup de photos qui sont passé dans cette "catégorie".
Merci d'être passé et à bientôt Marc !



tce76 17/02/2012 23:18


Je préfère netement la place de 1920, un peu à l'image de la place St Vincent, que ce parking disgracieux. Je ne dois pas être le seul!

DAN 17/02/2012 23:25



Hooooo non, tu n'es pas le seul, à commencer par moi même, et au fil des commentaires on s'aperçoit que pas mal de lecteurs pensent de même, il faut dire qu'elle avait un certain charme à cette
époque, c'est simplement dommage qu'ils aient construit ce parking sur un niveau, alors que souterrain il n'aurait dérangé personne, mais bon, il faut "faire-avec" !
Bon week-end Thierry ainsi qu'à Fabienne !



jps 14/02/2012 20:24


Bon, j'ouvre gentiment l'annuaire de 1936 pour voir de quoi il retourne et surtout pour ne point abîmer les pages qui se fragilisent avec le temps (un peu comme nous, les vieux cons comme y
disent les jeunes, pi qu'on disait idem quand jeunes nous fûmes)..donc le vieil annuaire situe le dépotayer au n° 4 tenu par une Veuve Rolland sans prénom, dommage!! et au n° 2 une pension de
famille tenue par un certain E Gisler, nom que je vois inscrit sur le restaurant de la photo, en voilà un qui a évolué et en plus maison de confiance, quoi de mieux!! déjà à l'époque on abattait
pour faire place à la modernité et l'élégance (qui disent).. de bien belles photos qui interpellent les curieux que nous sommes, la preuve on fouille dans nos méninges et nos papiers!!  je
vois qu'au n°5 de cette rue habitait un P.-A. Berlioz (noté ainsi) chef d'orchestre, curieux non?? j'enquête, vous aussi par la même occasion.. T'imagine, 1966, j'en ai les larmes aux yeux, ma
jeunesse qu'a foutu l'camp, j'enrage !! A se relire..   


J'ai un mal fou à laisser des messages..et parfois !!


Amitiés cidroliennes et liquides................

DAN 14/02/2012 22:46



Salut JP. Et bien tu as fais le travail que je n'ai pas eu le temps de faire en consultant le guide Micaux (je suppose que c'est lui)  et tu as donc trouvé qui tenait ce dépotayer et qui à
tenu ce restaurant. J'avais noté ce nom, Gisler, puisqu'il est noté sur la photo. J'avais donc l'intention de rechercher ces noms sur les guides, mais tu m'as devancé, on peut même dire que tu as
fais le travail à ma place. Quand je consulte ces guides c'est souvent de 1889 à 1939, car j'essaie toujours de trouver le guide qui en parle pour la première fois, et le guide qui en parle pour
la dernière fois, ayant ainsi une idée exacte de sa durée. T'imagines le boulot que ça représente, donc merci JP pour ta participation à cet article.
Un chef d'orchestre du nom de Berlioz, comme on dit, ça ne s'invente pas ça.
Quant à l'année 1966, c'est l'année de mes 20 ans, alors tu imagines les souvenirs qui se rattachent à cette année là pour moi !
Pour les commentaires on nous dit souvent que c'est difficile à en laisser sur Over-Blog, j'ai signalé le problème lors d'un récent sondage de leur part, auprès de ceux, comme moi, ayant blog
chez eux. Mais pas de réponse précise à ce sujet, il est vrai que cet hébergeur est un des seuls à laissé la possibilité de répondre aux commentaires, mais d'un autre côté parfois, même pour moi,
c'est difficile de manier ce site, alors je "fais-avec" car cette possibilité de réponse est précieuse pour moi, c'est d'ailleurs pour cette même et unique raison que j'ai choisi Over-Blog, car
cela m'a permis de connaître des gens formidables sur la toile, à commencer par les "potavrais" dont tu fais partie


Bonne fin de soirée JP ! 



boboce 14/02/2012 20:04


Salut DAN


 


Comme j'ai un peu de temps, je vais te faire passer au 10000e  commentaires dès ce soir.


Sinon on pourrait appeler ton blog, quel immeuble à remplacé l'ancien? Il y a de la matière.


 


Bonne soirée


A+

DAN 14/02/2012 20:19



Salut Boboce. Alors là tu n'es pas sorti de l'auberge si tu veux aller jusqu'au 10000ème commentaire,, il va te falloir un peu de temps quand même avant d'y arriver, mais si tu as du temps à
perdre, ce qui m'étonnerais beaucoup, tu pas t'y atteler. 
Sinon tu as raison, on pourrait en effet appeler ce blog ainsi pourquoi pas, toujours est-il qu'on me demande souvent ce qu'il y avait à tel ou tel endroit "avant". On me demande aussi si je n'ai
pas de photos représentant tel magasin dans telle rue, quand j'ai la photo c'est avec plaisir que je répond d'ailleurs, le plus difficile c'est de dire que je n'ai aucune photo de l'endroit
demandé, ce qui est bien dommage, car ça prouverait que j'ai une photothèque conséquente !
Bonne soirée boboce ! 



jeanpaul76 14/02/2012 16:37


Ohé ! l'ami


Je ne sais pas ce que j'ai ! je n'ai aucun souvenir pourtant pas si loin 1966
Ma mémoire me fait défaut ok je vais rajouter une barrette .


 ce quartier a bien changé heureusement que nous avons un point de repère avec le funiculaire j'aimais bien une place avec un kiosque c'était le lieu de passage obligatoire pour l'achat dune
bonne lecture pour passer une soirée en famille oh ! rien à changer seulement la télévision perturbe nos soirées encore et un dernier dommage que cette place ne soit pas au niveau du trottoir
sans voiture et oui ... j'aime lors d'un déplacement enfin j'essaie de trouver la petite place entourée de quelques bancs et regarder autour du moi les mouvements souvent intéressants pour ce qui
est de la nouvelle façade de Dialoge " miroir " peut être avec un soleil bas aurons-nous de belles photos à faire à voir


bonne journée

DAN 14/02/2012 20:10



Bonsoir Jean Paul. Eh oui l'ami, tu es comme moi avec ces maisons, aucun souvenir non plus, et comme tu dis 1966 ce n'est pas si loin que ça, remarque si tu dis ça aux jeunes ils te répondront
que c'est mathusalem pour eux.
A une époque, avant qu'il n'y ait ce parking, on aurait pu planter quelques arbres autour de cette place et installer quelques bancs ainsi aurions-nous pu bavarder tranquillement et regarder le
spectacle des rues alentours, mais aujourd'hui c'est devant la télé qu'on se pose plus volontiers !
Quant à l'immeuble recouvert d'une surface en verre alors là je suis sûr que tu vas la regarder différemment maintenant en te demandant comment vais-je pouvoir la photographier, alors fais nous
de beaux clichés que nous verrons avec plaisir sur ton blog.
Bonne soirée l'ami !  



pere cantoche 14/02/2012 07:25


10 milième !


Que diantre !... avec un N.


M'enfin !

DAN 14/02/2012 08:17



Je sais que tu es un garçon gentil et que tu n'as pas la "N" épivoila 



eva 14/02/2012 00:26


la façade en miroir, c'est ce qu'il y a de mieux dans ce quartier ! Malheureusement elle ne reflète pas vraiment la beauté du reste ! Le petit kiosque, a disparu lui aussi (comme souvent les
petits kiosques !) En tout cas, ton restau était en piteaux état ! Bonne soirée Dan

DAN 14/02/2012 00:37



Bonsoir Éva. Moi j'assimile cette façade à un écran géant, et quand il fait beau elle reflète le soleil et en cette saison comme il est assez bas on est ébloui quand on passe devant.
Le petit kiosque a malheureusement disparu et ce depuis longtemps, puisqu'à la place il y a un parking surélevé. S'il n'avait pas été démoli  volontairement il aurait pu toujours être en
place car cet espace public n'a pas subi les dommages des bombardements, mais bon, toutes choses vieillies, tout comme les hommes hélas !
Bonne nuit Éva  



pere cantoche 13/02/2012 21:50


5 milième comm, que diatre....

DAN 13/02/2012 23:05



Ben oui mon bon Thierry 5000 ème commentaire, et celui-ci est donc le 5007ème, on en reparle au 10000ème ?


Bonne fin de soirée Thierry  !



Mousse 13/02/2012 20:33


Bonsoir cher Dan,


J'aimais bien dans les années 1920, c'était très joli.


Je trouve que cela avait une âme, le moderne c'est froid.


On retrouve ces façades de verre chez nous aussi, personnellement je n'aime pas.


Il faut suivre son temps.


Dubonnet, j'en vois encore en Ardèche sur certaines façades.


Merci cher Dan.


Bonne semaine, mes amitiés.

DAN 13/02/2012 23:02



Bonsoir Mousse. Je constate que tu es un peu nostalgique, tout comme moi d'ailleurs , mais moi c'est un peu normal je commence à être un peu vieux. Le modernisme d'aujourd'hui suscitera, peut
être, de la nostalgie pour nos descendants, mais je ne m'avancerai pas sur ce terrain des probabilités.
Si tu as vu des publicités Dubonnet j'espère que tu les as photographié, car cela devient  de plus en plus rare maintenant, ce sont des "réclames peintes" et ça ne se fait plus guère à notre
époque !
Bonne semaine chère Mousse ! 



SHIPS-LOVER 13/02/2012 19:37


Bonjour Dan, voila un mot que je ne connaissais pas du tout " DEPOTAYER" je croyais que c'était un mot un peu barbare. Mais grace a ce bon PHYLL
est les autres lecteurs de ton blog j'ai pu en apprécier la définition exacte de ce foutu mot.A bientot.

DAN 13/02/2012 20:09



Bonsoir Ships. Ce mot n'est plus guère utilisé de nos jours, et ça fait un moment que l'on ne l'emploi plus.
Ce mot a été bien défini grace aux lecteurs, c'est ça "havrais-dire", un blog où chacun vient compléter mon article.
Maintenant si tu vois, aux cours de tes balades, ce mot encore inscrit sur une enseigne, photographie le de toute urgence car ça m'étonnerait qui soit encore visible dans quelques années.
Bonne soirée Ships ! 



marcopolo76 13/02/2012 14:12


Bonjour Dan


Comme à mon habitude me voici de passage pour y apprendre la définition de "Dépotayer" et aussi un moment d'histoire...avec la présentation "Avant/Après" ..!


Bonne semaine l'ami !


Marco


 

DAN 13/02/2012 16:20



Bonjour Marco. Voila que "havrais-dire" devient un lexique des mots Normands  dis donc, il est vrai que pour ceux n'ayant pas connu se terme avec tout ce qui le rattache à la vie "ordinaire"
c'est difficile de le comprendre. Je suis sûr qu'il y a d'autres mots du patois Normands qui doivent être un peu mystérieux pour des personnes n'étant pas native de cette région, mais j'imagine
que ce doit être  pareil dans toutes les provinces Françaises !
Bonne fin de journée Marco !



Jeff 13/02/2012 13:49


 


La photo de la place est postérieure à 1890 puisque le marché couvert a disparu. On n'aperçoit plus la cheminée de la machine à vapeur du funiculaire, il doit déjà être électrifié, donc la photo
est postérieure à 1910. La femme qui marche tout en bas à gauche de la photo semble avoir une chevelure courte. Cette photo doit dater des années 25-30. Le mobilier urbain très typé 1900 de cette
place montre un kiosque à journaux urinoir. Je ne me souviens pas avoir connu ce kiosque dans les années 50's. Bonne journée.

DAN 13/02/2012 16:13



Bonjour Jeff. Excellentes déductions que j'ai moi même faites, il eut été préférable d'avoir le cachet de la poste pour confirmer cette déduction, mais du fait qu'elle n'ait pas "circulé" comme
on dit chez les cartohiles, on est bien obligé  de se rabattre sur les détails de la carte elle même. C'est pour cette raison que ma légende ne précise pas plus que les années 1920.
D'ailleurs à propos du tampon postal j'ai parfois constaté que certaines cartes  avaient été envoyées bien des années après leur "fabrication", tout du moins de leur prise de vue, cela me
semble normal puisqu'un éditeur n'allait pas, chaque année, refaire de nouvelles cartes si le paysage n'avait pas changé entre temps.
Bonne fin de journée Jeff !



claymore 13/02/2012 10:43


Bonjour Dan & Nicephore


encore une belle tranche d'histoire, j'avoue que je ne me souviens pas du tout de ce coin, et pourtant j'y passait assez souvent


quand à la nouvelle façade en verre, je suis resté un moment à la regarder recemment, et je n'arrive toujours pas a prendre partie, beau ou laid ??


bonne journée


Claymore/J.P


PS:  impossible de mettre mon commentaire hier, acces bloqué toute l'APM


 


 


 

DAN 13/02/2012 10:49



Salut Claymore. Rassure toi je ne me souviens pas beaucoup non plus de ces maisons, le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable.
Pour la façade en verre, c'est selon, soit on la trouvera belle soit on la trouvera laide, l'essentiel est que nous ne soyons pas indifférent, et puis elle fera sans doute les délices des
photographes en tous genres.
Bonne journée Claymore ! 



pere cantoche 13/02/2012 09:03


alors là, ben dais, ça m'dit rindutou ce " des potes à lier " ???


j'prenais ben l'funiculaire tous les jours pour aller pédibus à " Montesquieu " au " Rond Point " que ch't-ai déjà dis, mais que j'te redis, comme si c'était une information indispensable à la
pleine connaissance de l'Historiographie potavraise et la profonde exploration de l'âme Cauchoise... donc, disais-je, me perdant dans les dédales labyrintineux de mon cerveau embué par les brumes
normandes... qu'est-ce-que je disais, justement ? Ah, oui, simplement, que je ne me souviens point de ce restaurant dont l'aspect extérieur me fait penser que l'on devait y manger des
paupiettes de veau remarquablement cuisinées par une certaine Paulette... voilà, ça me revient, c'est bien ça que je voulais dire... bon, j'aurais pu faire plus simple, mais chui content de
l'avoir dit quand même...


Bon appétit, les Ami(e)s !

DAN 13/02/2012 09:43



Salut père cantoche. Et bien voila, s'est dit , quant au menu du restaurant dommage qu'il n'y ait
pas d'archives à ce sujet, mais les fameuses paupiettes de veau de paulette étaient peut être servi ici va savoir, en tous cas dommage qu'il n'existe plus car j'aurai pu t'inviter ici en tant que
tu es le 5000 ème commentaire auquel je répond ici, alors ça "veau" sans doute plus qu'une paupiette non ?


Bonne journée et...bon appétit Thierry



Tic-Tac 12/02/2012 22:44


Hello DAN, 


Voilà une partie de la ville que j'ai peu visitée et j'espère pouvoir prendre le funiculaire la prochaine fois... Un grand merci aussi aux commentaires sur le mot "dépotayer", que je n'avais
jamais entendu ! 


Bonne soirée à tous !

DAN 12/02/2012 23:20



Hello Tic-Tac. Le funiculaire est une chose à ne pas rater quant on visite la ville, non seulement il grimpe une côte qui, même à pied est très difficile à franchir, mais une fois arrivé en haut
on a une vue sur la ville des plus remarquable. Quant au mot dépotayer voila un mot qui pour moi est familier, si tu viens au Havre je t'indiquerai où il y en a encore !
Bonne fin de trotteuse Tic-Tac 



Claude 12/02/2012 22:41


Bonsoir Dan,


Je n'ai personnellement jamais entendu parler de cet établissement...et qui plus est je suis surpris de constater qu'il a été détruit en 1966..et je n'en ai
aucun souvenir.....ça alors..!! il faut dire qu'à l'époque la balade quand je passais dans ce secteur c'était surtout la rue "Thiers", "Monop",et le "cinéma REX" , et pas du tout le haut de cette
place.


Pour ce qui est de la façade vitrée, je l'ai découverte la semaine passée..j'ai bien pensé en faire quelques photos mais je n'ai pas trouvé l'angle idéal
pour y capter de beaux reflets...!!


Bonne soirée et bonne semaine..

DAN 12/02/2012 23:15



Bonsoir Claude. Il faut bien avouer que cette maison n'a rien de remarquable, le restaurant lui, je ne sais pas, mais j'ai entendu dire qu'on y mangeait bien, sans doute faisait-il le plein les
jours de marché.
Pour la façade vitrée là je suis à peu près certain que la "blogo" va y passer histoire de trouver le bon angle, il faut dire que ce n'est pas facile car elle reflète, surtout en cette saison où
le soleil est encore bas, directement les rayons du soleil, alors attendons le printemps, voire l'été, avant de pouvoir faire quelque chose de correct !
Bonne fin de soirée les amis ! 



Camille 12/02/2012 19:18


Salut daniel,


Les immeubles modernes sont décidément bien atroces dans leur architecture.


Ou est passée la beauté ? L'art ? Il n'y a plus que du fonctionnel, du carré, du cube.


Je désespère de voir un jour un architecte artiste.


Enfin, merci de ces balades photographiques qui font revivre les fantômes  et qui enrichiront un jour les recherches d'historiens.


Bonne semaine.

DAN 12/02/2012 19:30



Bonsoir Camille. Je ne sais pas comment jugeront nos descendants de l'architecture du XXe siècle, d'aucuns disent qu'elle est formidable, mais bon, je laisse aux générations futures le soin de la
juger, ayant moi même la même appréciation que toi à ce sujet.
En tous cas merci pour ton passage ici et bonne soirée Camille !  



phyll 12/02/2012 11:48


Salut mon pote,


aucuns souvenirs de ma part non plus... et ce que j'aime, c'est le mot DEPOTAYER qui me rappelle mon enfance... c'était quand même plus sympa que "SUPER TRUC" ou "HYPER MACHIN" !!!...


allez, reste au chaud mon poto, à+ !!

DAN 12/02/2012 12:18



Salut mon pote. C'est sûr qu'avec les nouveau termes utilisés aujourd'hui tels les markets machin-chose, ce terme du patois Normand nous indique que nous étions bien en Normandie, car aujourd'hui
où que tu ailles partout en France, c'est toujours les mêmes mots "anglicisant" utilisés de préférence.
Quant à rester au chaud ça inutile de me le dire c'est ce que je fais depuis plusieurs jours, et j'attends de voir à ta fenêtre si la neige est  fondue avant de sortir 
Bon dimanche Phyll 



GL 12/02/2012 11:48


Une vision ancienne de la place Thiers et une enseigne "DEPOTAYER" qui ne figure plus dans nos dictionnaires actuels. Il faut aller chercher sur des dicos anciens


Terme
normand. Vendre au pot, en détail, des boissons en barriques. Sur les cabarets normands, on voit très fréquemment cette enseigne : Cidre à dépotayer.On écrit aussi dépoteyer.



DÉPOTAYER.21 (dé-po-té-ié) s. m.

Débit de
boissons au pot. Il tient un dépotayer. 
    Escalier dépotayer, à Rouen, petit escalier pour descendre à la cave, et par où les boissons ne peuvent être remontées que dépotées, par opposition au grand escalier
par lequel on descend et on remonte les fûts.


Je n'ai pas encore vu cette nouvelle façade façon écran géant.  Avec le soleil, il y aura de beaux reflets à capter.

DAN 12/02/2012 12:13



Bonjour GL. Nous voila bien renseigné à propos du mot dépotayer, tu complètes ce que j'ai écris précédemment avec cette définition du mot en cours à Rouen, merci de nous l'avoir communiqué !
Pour cette façade maintenant qu'elle est connue je pense en effet qu'elle va "attirer" la blogo havraise, avec l'éclairage qui se reflète dessus, mais gare à la surexposition tout de même car
c'est ce qui m'est arrivé sur une photo, il faut bien choisir son angle de prise de vue  !
Bon dimanche GL


PS je remet ici le texte que tu as surligné en blanc et qui, de ce fait, n'est pas lisible sur les commentaires :


Terme normand. Vendre au pot, en
détail, des boissons en barriques. Sur les cabarets normands, on voit très fréquemment cette enseigne : Cidre à dépotayer.On écrit aussi dépoteyer.



JMH 12/02/2012 11:43


Bonjour Dan et Nicephore. Merci pour ces photographies. Le terme "dépotayer" est à remarquer car il s'agit d'un mot du patois normand qui consiste à débiter du cidre en pot. A ma
connaissance, c'est une particularité des commerces de quelques villes normandes d'avoir ce terme sur les devantures d'épicerie.  Il doit rester un ou deux endroits du Havre, à l'heure
actuelle, avec ce terme. Allez-voir rue Fenelon, par exemple, il reste, en 2012, une des dernières devantures d'un magasin avec le mot dépotayer. Elle date probablement des années 1970 il y
avait donc une tradition qui perdurait et était vivace.


Amicalement.


 


 

DAN 12/02/2012 12:06



Bonjour Jean-Michel. Pour ce terme de dépotayer tu as raison c'est un mot du patois Normand comme je l'ai précisé à Jeff sur le précédent commentaire.
Il reste en effet quelques enseignes au Havre avec ce mot notamment là où tu l'indique, et, personnellement je n'ai jamais vu ce mot en dehors de la Normandie, preuve sans doute de son origine
régionale, car mon épouse d'originaire de Boulogne sur mer, a été fort surprise de lire ce mot ne sachant pas ce qu'il voulait dire.
Bon dimanche Jean-Michel !



Jeff 12/02/2012 11:37


 


Dépotayer. Voilà bien un terme normand (patois ?) qui ne doit plus avoir cours. Marchand de boisson surement, on y achetait le cidre à la tirette, la boisson, comme on disait aussi pour un cidre
léger, on y vendait les liquides à la mesure, une mesure de Pernod par exemple, et oui avant guerre le Havrais ne possédait pas son bar à la maison. Je me souviens avoir entendu ce mot dans mon
enfance. Je vois que j'ai un homonyme J€ff mais avec un Euro en guise du E ça fait plus riche ! Bonne journée. Jeff

DAN 12/02/2012 12:01



Bonjour Jeff. Eh oui effectivement J€ff se différencie avec la lettre sigle de l'€ruro, heureusement d'ailleurs car je pourrais confondre les deux. 
Pour le mot Dépotayer, voici ce qu'en dit le dictionnaire des mots Normands :
Dépotayer, v. a. ; qui a une signification restreinte, puisqu'il ne s'applique qu'au commerce des liquides en détail. Dépotayer du vin ou du cidre, c'est en vendre
au litre. - Un dépotayer est l'établissement où l'on débite les liquides.
Dans ma jeunesse j'employais ce mot qui me semblait tout naturel pour désigner ces commerces, mais avec le temps...
Bon dimanche Jeff



louis 12/02/2012 10:19


Après un bar fermé, voilà un resto, mais qu'est-ce que vous avez, vous les Havrais ? Vous voulez ma mort ou quoi ? Un téléphérique au Havre ? Y'a des pistes ?

DAN 12/02/2012 10:30



Salut Louis. Tu as raison concernant les fermetures de bars restos et autres commerces conviviaux, la démolite aiguë sévit toujours ici, et ce que l'on re-construit n'incite pas toujours à
s'installer en tant que commerçant, mais fort heureusement il nous en reste assez pour t'accueillir sois sans crainte 


Ce n'est pas un téléférique, mais un funiculaire, et la bas, à Lyon je pense que tu sais ce que c'est puisque vous en avez un !


Bon dimanche Louis ainsi qu'à toute la bande



françoise B 12/02/2012 10:19


Bonjour Dan.C'est sympa, grâce à toi de retrouver le dimanche matin un nouveau quartier du Havre! Evidemment je connais bien cette place Thiers et le funiculaire, comme tous les sanvicais, dont
je me revendique aussi ! Merci de nous faire découvrir  les transformations et les nouvelles constructions. Celle-ci me donne vraiment l'envie de venir la voir un de ces jours ! Bonne
journée Dan

DAN 12/02/2012 10:26



Bonjour chère sanvicaise . Tout comme moi tu descendais par le funiculaire pour te rendre en
ville, ou peut être par les marches du dit funiculaire les jours de beaux temps, donc ce coin là tu le connais bien. C'est un plaisir partagé que de faire découvrir aux lectrices et lecteurs les
transformations du Havre avec mes articles, et préviens-moi si tu reviens faire une petite visite dans le Havre, j'aimerai non seulement te rencontrer mais également pouvoir bavarder de "notre"
Sanvic" ensemble !
Bon dimanche Françoise ! 



J€FF 12/02/2012 10:10


Coucou Dan.


Je connais bien cet endroit, où il reste d'ailleurs encore quelques places de stationnnement gratuites. Je trouve que la renovation du siege social de Dialoge est très réussi. On pourrait croire
à un grand écran plan !

DAN 12/02/2012 10:19



Bonjour J€ff. Je ne fais pas attention aux places de parking, car habitant ce quartier je ne m'y déplace qu'à pied, et je ne savais pas qu'il y avait des places gratuites ici, voila une info qui
pourrait servir aux automobilistes lisant cet article.
Cette façade est à la fois esthétique mais surtout pratique car y sont intégré des capteurs solaires afin de récupérer de l'énergie solaire, comment faire utile et agréable, voila une solution,
bien que derrière ce soit des bureaux, car je doute que des personnes ayant leur appartement derrière ces verres fumés apprécient cette installations ?
Bon dimanche J€ff 



FAH 12/02/2012 08:34


Je me souviens de ce groupe de maisons en ruines sur la place Thiers, des arbres y poussaient, et elles étaient squattées par des clochards.


Quant à la façade de Dialoge, allant chaque mois dans ce quartier, j'ai eu la surprise de la voir terminée cmplètement. De belles photos de reflets à faire.


Bonne journée à toi et à tous


FAH


 

DAN 12/02/2012 08:45



Bonjour Françoise. Bien que descendant assez souvent par le funiculaire et ayant 20 ans à l'époque de la démolition de ces maisons, je ne me souviens plus de celles-ci, il faut bien dire qu'à
cette période je faisais tout autre chose que de regarder le Havre évoluer.
Qu'elles deviennent un refuge de clochards n'est pas pour me surprendre, car dans le quartier où j'habitais (sanvic) c'était la même chose dans les maisons frappées d'alignement.
Nul doute que cette façade de "dialoge" va suscité les photographes havrais, sa surface est tellement grande qu'on peut y faire des cadrages aisément !
Bonne journée Françoise  !