Une visite surprise

Publié le par DAN

 

Lors d'une promenade dans le quartier de l'Eure, j'ai eu la chance de pouvoir visiter l'intérieur du clocher de l'église Saint Nicolas. Cette découverte, peu ordinaire, je vous la propose aujourd'hui. J'aurais bien voulu faire la même photo que sur la carte postale mais hélas, aucune fenêtre ni ouverture ne permettait de la faire.


St nicolas (1)La carte postale du début XXe siècle (coll havrais-dire)

 

 

 L'église elle-même.

Construite en 1856 et conçue par Charles-Fortuné Brunot Debaines, architecte de la ville du Havre, cette église remplaçait un précédent édifice religieux situé à peu près au même endroit que celle-ci. L'église sera ouverte au culte un an plus tard en 1857 avec pour curé, l'abbé Billard.


  


St nicolas (2)L'église en 2011. (photo DH)

 


St nicolas (3) 

  Le premier niveau celui de l'orgue dominant la nef (photo DH)

 



St nicolas (4)Au premier niveau, des pièces de l'orgue attendent une réparation.  (photoDH)

 


St nicolas (6)Au deuxième niveau, derrière l'horloge. (photo DH)

 


St nicolas (7)Toujours au deuxième niveau, le dessus du plafond de la nef. (photo DH)

 


St nicolas (10)La cloche principale vue ici de dessus et dessous. (photo DH)


 

St nicolas (8)Au-dessus de la grande cloche les petites cloches et la charpente du clocher. (photo DH)

 


St nicolas (9)Une ouïe d'aération du clocher donnant ici sur la rue de Gravelotte. (photoDH)

 


St nicolas (12)Le dernier niveau accessible. (photo DH)

 


St nicolas (11)La charpente en pointe de la dernière partie du clocher.  (photo DH)

 


_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite


Commenter cet article

kevin 25/02/2012 01:22


bonjour, cette église mérite une visite, de l'interieur on croirait qu'elle a été repeinte : d'ailleur elle me fait penser à l'interieur de l'ancienne église saint michel d'avant guerre que j'ai
vue en photographie.


Je pense qu'elle sera conservé car elle a été construite avant la loi de 1901 elle et donc a la charge de l'Etat enfin je pense, car aujourd'hui pour sauver un monument enfin bref !, d'ailleur
pour le clocher j'ai vue sur youtube une video, d'ouvrier montant à l'interieur de l'église saint joseph et aller dans le clocher presque même à la croix. Bonne continuation pour ton site et tes
balades a travers cette belle ville du Havre. 


 

DAN 26/02/2012 23:06



Bonsoir Kevin. En effet une visite de cette église s'impose, car elle reflète bien les cratères architecturaux appliqués à cette époque. Elle sera conservée je le pense aussi, il n'y a aucune
raison pour qu'elle soit détruite et, comme tu le dis, elle est à la charge de l'était puisque construite avec la loi sur la séparation de l'église et de l'état.
Quelque soit les époques, les clochers ont toujours été des œuvres dite d'art, que ce soit comme ici avec ses carpentes en bois, ou à Saint Joseph avec sa structure en béton, donc une visite de
ces monuments est toujours très intéressante même si l'on est pas pratiquant.
Merci pour les balades Kevin, et merci  à toi de passer par ici, cela me fait très plaisir.
Bonne fin de soirée ! 



jeanpaul76 09/10/2011 23:27



Bonjour


Un sujet qui m'touche que des coïncidences


Merci pour la surprise par rapport au clocher je le découvre il y avait une vue imprenable sur l'immeuble où j'ai habité l'appartement volets bleu (photo numéro 9) l'appartement de :


Jean Le Brozec : résistant havrais né le 22
décembre 1911 à Trévou-Tréguignec (Côtes-du-Nord). Il était ajusteur et demeurait au n° 5 rue de Gravelotte au Havre. Il appartenait au mouvement
des francs-tireurs partisans français (FTPF), chef de groupe chargé de mission par
des organisations clandestines. Il fut abattu par la Gestapo sur la place Blaise Pascal le 9 août 1943.


Et l'autre coïncidence il y a 3 jours j'étais à Trevou Treguinec en
vacances


je le confesse je me suis marié dans cette église donc je passerais très vite!


Je garde de très bons souvenirs de cette église dans un quartier avec des airs de petits villages avec des commerçants traditionnels et aussi être témoins de moments cocasses avec le personnage
Lafleur bien connu des habitants où il se servait des marches de l'église pour faire un petit voir long sommeil après une bouteille souvent de trop à cette époque tolérable et
acceptable


Dernière coïncidence j'habite place Jean Lebrozec quand même beaucoup de coïncidences partant d'une photo trop fort



DAN 09/10/2011 23:55



Bonsoir Jean -Paul. Tu as raison de me rappeler que l'endroit où tu as habité, 5 rue Gravellotte a habité également Jean Le Brozec. Je le connais pour son activité
de résistant bien sûr mais aussi pour avoir photographier la plaque fixée au numéro 5 comme tu le rappelles. Merci de nous avoir  donner ces précisions le concernant. Pour ma part voici
cette plaque comémorant sa mémoire  :



Quant aux coïncidences elles sont fort nombreuses et c'est troublant !
Bonne fin de soirée l'ami !


 



Jacky 09/10/2011 22:44



Bonsoir,


Il serait dommage de critiquer encore le volcan. car, il offre une des meilleures prise de vue de la ville. La première est offerte par le belvédère de Sainte Adresse. La seconde est au bout du
bassin du commerce.


Le volcan + l'immeuble + l'église st Joseph derrière donne une idée de la diversité des formes existant dans la ville.


Pour ma part, je n'ai aimé le quartier Foch qu'après avoir quitté la ville plusieurs années. Quand j'y suis revenu c'était par la côte.


Il manque quand même une activité plus dense sur l'entrée du port.


 


J'aurais bien d'autres choses à dire mais il est tard.


 



DAN 09/10/2011 23:23



Bonsoir Jacky. Ce n'est pas tant le volcan par lui même que nous critiquons, mais son environnement immédiat avec son espace malheureusement construit plus bas que
le niveau de la rue. Mais avec les études faites récemment, on s'est rendu compte qu'il fallait que l'entrée principale de ce volcan soit au niveau de la rue de paris, c'est ainsi que depuis
quelques mois, des travaux en vu de faire cette ouverture au ras de la chassée ont été entamés. Les contre-bas seront aussi réaménagés avec des plantations qui donneront plus de convivialité à ce
lieu.
Quant à l'église saint Joseph si il y a bien quelque chose de formidablement réussi dans l'architecture Perret c'est bien cet édifice. Mais ce n'est que mon avis
!


Pour l'activité du port, n'oublie pas que les navires actuels sont beaucoup plus capacitaires en terme de tonnage, je ne pourrais donné de chiffres mais un bateau
avec des conteneurs représente combien d'ancien cargo, toujours en terme de tonnage?
Là est une des grandes évolutions de notre port depuis le milieu des années 70.
Et ne t'inquiètes pas l'ami, tu sais que ce site est ouvert à tous et à toutes heures, alors tu pourras, si tu le souhaites revenir nous donner ton point de
vue.
D'ici là, je te souhaite une excellente fin de soirée Jacky !



Otto Graf 09/10/2011 22:22



Je suis comme vous, Jacky, j’ai eu longtemps en horreur ou plutôt en indifférence hostile
l’architecture de Perret. Je ne voyais que du béton environné de vide, d’espaces sans limites, sauf d’autres immeubles de même matériau et style. L’impression défavorable s’aggravait lorsque le
temps était gris. La belle lumière d’été ne compensait pas l’impression défavorable. Et l'été est court, non ?


J’ai constaté que les havrais ne s’habituaient pas à ces quartiers rectilignes faits de blocs
d’habitations en évoquant leur Vieux Havre assez grouillant et ses conditions sanitaires douteuses. Cela a duré jusqu’au pot de Yaourt si violemment décrié (je pense qu’il l’est encore,
contrairement à l’immobilier d’habitation).


Et puis, j’ai vu grandir les arbres qui ont meublé les rues et les avenues, occupant chaque année
les espaces vides, diminuant ceux-ci et les distances. Les ombres et les lumières fournies par les arbres coloraient les murs.


C’est ce qui m’a permis de découvrir et d’apprécier, pour peu qu’on dépasse les idées reçues ou
l’opinion de « tout le monde » que la ville de Perret s’humanisait, en même temps que les habitants, - dont les générations plus jeunes -, s’habituaient à celle-ci jusqu’à lui trouver
du charme et s’y plaire. Je pense aussi qu’une grande part de la population a su peupler et animer ses quartiers. Conséquence d'une acclimatation, même forcée.


On ne fera jamais du Havre une ville vraiment touristique, la concurrence régionale offrant bien
plus d’amabilité (la Basse-Seine, Etretat, Veules, Varangeville, puis d’ l’ ôt’ côté d ’l’ eau, Honfleur, Trouville-Deauville et la côte du Calvados, avec l’image du
Débarquement).


Pourtant le front de mer est très sympathique, la perspective surprenante sur Ste Adresse donnant
envie de voir…J'ai pris des instants de plaisir sur la terrasse du Week-End devant un demi de bière...


Je me souviens aussi m’être assis souvent dans le square St Roch une belle fin de matinée de Mai.
C’était enchanteur.


L’animation ne peut venir à mon avis que par le port et ses activités, ( que l’on devrait pouvoir
visiter par voie d’eau), en commençant par la navigation de plaisance.


Le Havre, pour conclure, a une vocation portuaire et industrielle : c’est comme ça. Il ne
peut y avoir d’habitants au Havre qu’à cette condition !


C’est pourquoi je me dis que toutes ces conditions humaines d'isolement, et sa
vocation économique font de cette ville une ville typiquement provinciale.



DAN 09/10/2011 23:11



Bonsoir Otto Graf. Vous parlez si bien de cette ville que je n'ai pas grand chose à ajouter. Mais c'est vrai que l'on a du mal à s'habituer aux immeubles Perret, il
y a une multitudes de raisons à cela, le manque d'animation commerciale des rues avec ses nombreuses boutiques en est une, à contrario, l'automobile reine en est une autre, c'est pourquoi
d'ailleurs les rues piétonnes ont un succès mérité il fallait voir samedi dernier le marché gastronomique installé dans ces rues sans voiture pour s'en convaincre. Ajoutez-y les terrasses de café
débordant largement sur la rue, la brocante -antiquité sur la place Perret, et vous aurez une idée de ce que pourrait être cette ville si ces critères étaient mieux répartis.
Étudiants maintenant l'histoire de cette cité depuis pas mal de temps, je me suis rendu compte qu'il y avait, et ce à toutes les époques, toujours quelques chose à
critiquer la concernant et de la part des habitants eux même, les havrais n'étaient pas les derniers à la critiquer. Aussi faut-il relativiser cette impression négative que l'on a parfois à son
encontre et l'aimer telle qu'elle est. Le seule chose auxquelles j'apporterai toujours mon soutiens concerne le peu de patrimoine qui nous reste, pourquoi en effet démolir ou laisser à l'abandon
des témoins du passé comme la porte Kleber ? Ça je ne le comprends pas du tout.


Quant au port depuis la construction de Port 2000, il semble renaître quelque peu avec toutefois des hauts et des bas tout à fait compréhensibles vu la situation
économique de notre pays. Mais le Havre à toujours su relever les défis concernant son port, et ce depuis sa fondation.
Quant à le visiter c'est possible car il y a un bateau touristique amarré dans l'avant port de plaisance et judicieusement placé près de l'office du tourisme, alosrs à quand y ferons-nous un tour
ensemble ?
Bonne fin de soirée Otto graf !  



jacky 09/10/2011 19:42



Bonsoir,


Je n'avais pas lu les commentaires de OTTO.


Je ne suis agé que de 53 ans, je n'ai donc pas connu l'ancien Havre. Mais je peux dire que j'ai détesté les immeubles Perret. Trop gris, avant de m'apercevoir ces dernières années, qu'ils
n'étaient pas gris. Mais comportaient des touches roses et d'autres teintes.


Pour l'attrait touristique, je me suis rendu compte que peu savaient regarder leur ville. Même les employés chargés de la promouvoir.


L'attrait touristique du Havre ne peut être géné que par 2 points essentiels.


1) La météo. La Normandie, c'est souvent gris.


2) Le bout du monde. On ne passe pas au Havre, on y vient. Volontairement,ce qui n'est pas toujours évident avec en entrée de ville les usines pétrochimiques, visibles aussi de la rive sud.


Bonne soirée


 



DAN 09/10/2011 20:12



Re-bonsoir Jacky. Tu n'as pas connu l'ancien Havre mais moi non plus. Mon père disait toujours que le Havre était un cul-de-sac, il avait raison et de plus n'a
jamais eu vraiment de vocation touristique bien qu'avec l'hôtel Frascati on était bien placé en ce domaine.
Mais tu as raison s'agissant du climat ou de sa situation géographique. De plus j'ajouterais mais c'est un avis tout à fait personnel, qu'avec la plage que nous
avions dans les années 50 (plage pour moitié de sable d'un côté, et de galets de l'autre), on aurait pu avoir un argument touristique de plus.
Quant à l'architecture Perret il faudra, à mon avis, attendre encore beaucoup de temps avant que cela soit véritablement considéré comme un attrait touristique,
comme peut l'être l'architecture de la renaissance ou du moyen âge. Cette architecture Perret n'est pas dépourvu d'intérêt bien au contraire, mais il faut savoir expliquer les raisons de cette
architecture.
Pour l'arrivée au Havre en effet il n'y a que du côté nord où c'est plaisant avec un beau paysage sur la baie de Seine, alors évidemment arrivée par les raffineries
n'arrange pas les choses. Mais si on va à Venise c'est du pareil au même, mais une fois passé les raffineries de Maistre, on découvre Venise un bijou sur la mer.
Alors pourquoi pas au Havre ? On peut rêver non ?
Bonne soirée Jacky ! 



otto graf 04/10/2011 16:47



J’ai toujours pensé, moi aussi, que les vieux quartiers du Havre (N-Dame – St François) qui ont
été détruits par la guerre auraient pu l’être, aussi, par les hommes, un peu plus tard, à moins de penser à une réhabilitation et à une renaissance artistique possible, car la
« matière » touristique immobilière était la même qu’à Honfleur.


Et maintenant, chaque dimanche serait une fête pour les yeux et un endroit inscrit sur
 tous les guides touristiques, qu’il serait de bon ton de voir ou d’avoir vu……………….


La question posée n’aura jamais de réponse.


Faire aimer le Havre maintenant est une autre tâche !.....


Heureusement ! il reste des jeunes et les vieux nostalgiques qui entretiennent la légende et
soufflent sur la flamme !...........


Otto.



DAN 04/10/2011 19:24



Bonsoir Otto Graf. Je vous laisserai la conclusion à propos du vieux Havre et ce qu'il aurait pu devenir, car nos points de vue sont très proches.
La tâche pour faire aimer le Havre fait partie de nos intentions à Nicéphore et moi, mais vu le nombre de visiteurs  et comme disent les jeunes, c'est pas
gagné, mais on préfère la qualité à la quantité, alors on continuera comme ça.
Bonne soirée Otto graf 



Otto Graf 04/10/2011 14:50



Vous vous éloignez moins du sujet que vous le dites.


La laideur peut devenir familière. Il est évident que l’on s’habitue et que l’on aime son environnement et sa ville.Avec passion ! c’est votre cas et c’est aussi le mien, du moins, pour moi, dans ma mémoire d’enfant que ne détruisirent jamais mes retours dans cette
ville.


J’ai moi-même la nostalgie de cette affreuse brique rougeâtre dont fut construite Le Havre –au siècle dont je parle – et qui meuble nos
souvenirs d’enfance ou de jeunesse. On ne peut vraiment pas dire que c’était accueillant…ou gai !....(voir les articles « du Havre d’avant » si bien documentés sur les quartiers
détruits).


Mes retours préférés se situent autour de l'ancienne Douane, près du Cours, c'est tout dire !....


Disons que Le Havre ne fut pas bâtie dans la meilleure époque, à l’exception de quelques bâtiments, dont Notre-Dame, l’ancien musée ou le
musée (-ex ?) du Vieux-Havre notamment, antérieurs à ce siècle n°19 dont le témoignage national le plus pitoyable est ce Sacré-Cœur de Paris édifié en expiation de la Commune de 1871, ce
gros caca posé sur Montmartre.


Et Vive le Havre et grand honneur à vos travaux.


Otto.


 


 



DAN 04/10/2011 16:16



Il y a aussi l'âge qui vient mettre son « grain-de-sel » dans notre façon de voir les choses, tous lieux endroits si laids soit-ils seront toujours
merveilleux aux yeux de celui qui nait à cet endroit précis. Ainsi ces briques rouges n'avaient pas vraiment ma faveur dans ma jeunesse, alors que maintenant je trouve ce matériaux formidable,
allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un humain au cours de ses différents âges de la vie ? Les quartiers détruits seraient aujourd'hui restauré et il ne faut surtout pas juger ces
quartiers avec nos yeux d'aujourd'hui sinon nous faisons peu ou prou de l'anachronisme, et ça ne favorise pas un jugement équitable, pensons que Honfleur était la ville jumelle du Havre pendant
fort longtemps, aujourd'hui on la considère comme un bijou non point architectural, mais touristique. Imaginons le Havre anciens restauré de la même manière ? Il n'y aurait pas à se creuser les
méninges pour attirer les touristes.
Si vous venez autour de l'ancienne douane, vous n'êtes pas loin de chez moi car j'habite quelques rues plus loin. Et si l'on prend la rue Anatole France
autour de l'école Raspail, là on trouvera l'architecture typique du XIX siècle au Havre, au temps ou les architectes pensaient à ceux qui allaient habiter les maisons qu'il concevaient et non pas
à eux même à savoir ce qu'il allait rester de leurs «œuvres» après leur disparition.


Il faut dire ex musée car maintenant cette demeure est appelée, à juste titre, « la maison Bubocage de Bléville », et non plus le musée de l'ancien
Havre où l'on pouvait parcourir cette maison pièce après pièce en découvrant gravures, objets, maquettes, meubles, etc retraçant l'histoire de la cité et de ce qui fit son éclat. Aujourd'hui il
ne reste que le rez-de-chaussée à visiter avec un dépouillement de tous les objets qui faisaient le ravissement des visiteurs. Quant à l'histoire du Havre, dorénavant, il ne peut être exploré que
dans les livres, ou, pourquoi pas sur internet !
Bonne fin d'après-midi Otto Graf !  



Otto Graf 04/10/2011 11:30



La construction des églises au Havre a accompagné le développement industriel et portuaire de la
ville.


La plupart datent (ou dataient, avant les bombardements) de la 2 ème moitié du XIX ème Siècle qui
fut une époque de très mauvais gout architectural en la matière, de plus le besoin de christianisation des quartiers ouvriers nécessitait la construction d’édifices allant dans le sens de
l’économie de matériaux, d’originalité et de décoration. L’objectif majeur était pratique.


En voici un exemple, avec Ste Cécile, St Léon entre autres.


 




DAN 04/10/2011 14:19



Bonjour Otto graf. Le XIXe siècle n'a en effet pas toujours donné le meilleurs en matière architectural. Les églises, de ce siècle sont pour le moins nuancées de ce
point de vue. Maintenant,  quand on nait avec cette architecture sous les yeux on finit par s'y habituer, mais j'entre là dans une discussion où goûts et couleurs ne se discute  pas,
chacun ayant les siens. Quant à la christianisation des quartiers populaires, cela a été un combat entre certains partis politique et le pouvoir de l'église, cela nous a parfois donné des films
savoureux comme la série des Don Camillo, mais je m'éloigne du sujet.
Bonne journée Otto graf



Caroline.K 04/10/2011 03:34



C'est une belle surprise Dan. Je n'y serais pas aller volontairement mais là avec toi pour guide, c'est autre chose. J'aime beaucoup la photo prise à travers l'aération, elle a quelque chose de
spécial.


bonne journée


bises de  CaroLINE




DAN 04/10/2011 10:19



Bonjour CaroLINE. C'est trop d'honneur de dire que tu ne serais pas monté sans moi 
Je constate une fois de plus que c'est une femme qui préfère la photo à travers l'aération, c'est vrai que ce n'est pas une vue banale, et on a plutôt l'habitude de
voir ces ouïes du côté extérieur.
Bonne journée à toi également !



tce76 03/10/2011 23:08



Salut Dan,


Comme quoi, on ne peut pas gagner à tous les coups au jeu de la superposition.


Pour ce qui est de l'intérieur, félicitations pour cette découverte peut être un peu risquée, non?


Je te souhaite une bonne semaine.



DAN 03/10/2011 23:35



Salut Thierry. Là je n'avais pas vraiment matière à superposition, cette église est ainsi depuis 1867, et n'a pas beaucoup changée depuis.
Quant aux risques encourus pour cette "ascension" ils étaient minimes, les escaliers sont un peu raides, mais en y allant doucement ça peut se faire sans problème ,
et c'est un peu le prix à "payer" pour voir tout l'intérieur !
Bonne semaine à toi aussi Thierry !



Mousse 03/10/2011 20:50



Bonsoir cher Dan,


Je suis encore stupéfaite par la qualité de ton billet et des photos.


Elle est belle cette église.


L'intérieur est magnifique.


J'aime la photo que tu as faite où l'on voit la rue.


C'est impressionnant cette profondeur.


Merci pour ce très beau reportage.


J'aime beaucoup les églises, ce sont des lieux très apaisants.


Bonne semaine.


Mes amitiés.



DAN 03/10/2011 23:30



Bonsoir chère Mousse. C'est étonnant comme la gent féminine aime cette photo, déjà Éva la préfère aussi, c'est vrai que ce n'est pas courant d'avoir un point de vue
à partir des ouïs d'aération de clocher. L'intérieur est en effet très bien entretenu, l'extérieur a quelques endroits à revoir mais sans péril pour le moment, seul l'orgue aurait un besoin
urgent d'une restauration, car la plupart des pièces de cet instrument sont démontées et attendent une restauration.
Merci de ton passage et très bonne fin de soirée Mousse !   



C@t 03/10/2011 20:50



Merci Phyll d'avoir complété la liste de DAN, du coup j'ai fait le compte de celles de Granville, en comptant l'île Chausey, qui est un quartier de Granville, il y en a 6 et dans mon bled, pas
besoin de chercher de midi à 14 heures sur l'horloge, dont je n'avais pas vu les aiguilles en transparence, il y en a une seule...


José Artur a dit "Une pendule arrêtée donne l'heure exacte, 2 fois par jour"


Bonne soirée DAN.



DAN 03/10/2011 23:23



Bonsoir C@t. Phyll et moi nous sommes complémentaires
J'aime beaucoup José Artur, voila une excellente référence, je me souviens toujours de sa phrase que dis : "ce n'est pas la question que l'on pose  qui est indiscrète, c'est sa réponse", et
c'est tellement vrai.
Quant aux églises nous n'allons pas faire un concours d'ailleurs à ce petit jeu les Italiens nous battraient à plate-couture car on voit très souvent deux églises
côte à côte dans un même village, et je ne te parle pas de Rome Venise ou Florence !
Bonne nuit C@t !



SHIPS-LOVER 03/10/2011 19:28



Bonjour Dan,


  Encore une visite qui nous apprends notre patrimoine historique, surtout sur les églises car tu as eu la chance de la visité. Sacré veinard. j'aime beaucoup ce type de documentaire car moi
qui est jeune et "con" si je peux me permettre, Cela nous donne un peu de BEPC dans le crane. Merci l'ami.



DAN 03/10/2011 19:44



Salut Ships-lover. Alors la je ne suis pas d'accord du tout avec le terme "c..". Mon vœu, avec ce site,  est de montrer le Havre et son histoire sous une forme
accessible à tous, donc plus j'aurais de jeune plus mon but sera atteins. Et tu as raison de dire notre patrimoine c'est exactement le terme qu'il faut utiliser  quelque soit nos convictions
religieuses ou non !
Bonne soirée Ships-lover ! 



marcopolo76 03/10/2011 18:34



Salut Dan


Grace à tes visites éclaires nous pouvons apprécier ce que dissimule certains édifices du cultes...!


Merci pour ce partage !


Marco



DAN 03/10/2011 19:28



Bonsoir Marco. Comme mon titre l'indique, cette visite n'était vraiment pas prévue, les circonstances qui m'ont permis de  visiter cette église  seraient
difficile à retrouver, aussi en faire profiter le plus de monde possible est pour moi un plaisir !
Bonne soirée Marco !



boboce 03/10/2011 15:19



Salut DAN


 


A Harfleur on en a une qui vos bien dix.


Ta photo, le dessus du plafond de la nef, est semblable au photos pris du même endroit à Harfleur.


As tu compté les églises de Graville (c'est le Havre quand même).


Bonne fin d'après midi


A+



DAN 03/10/2011 17:57



Salut boboce. Ah ben oui forcément avec l'édifice que vous avez à Harfleur elle en vaut plus que les nôtres quoique Notre Dame rue de Paris ne soit pas mal non plus
mais bon, ce n'est pas la même époque. Pour le dessus de la Nef de qu'elle église d'Harfleur parles-tu ? Car je ne pense pas que celle dont on parle ait un plafond de la sorte ?
Quant aux églises de Graville bien sûr elles sont comptabilisées dans ma réponse à C@t ou dans le commentaire de Phyll !
Bonne fin d'après-midi à toi aussi  !



Claude 03/10/2011 14:14



Bonjour Dan,


Que ce soit les "entrailles" de notre ville (là je pense à la rivière souterraine "LOCKHARDT")...où bien les "sommets" inaccessibles pour le quidam lambda
(là je pense au clocher de St-Joseph)...rien ne t'arrête tu nous en donne à nouveau la preuve...bravo pour cette ascension de ce clocher...çà c'est de l'inédit...belle oportunité...et belles
photos de ses coulisses méconnues.


Petite réflexion perso à propos de l'horloge....que ce soit avec ou sans aiguilles, pour moi elle est quand-même toujours " A L'EURE "..



DAN 03/10/2011 16:35



Salut Claude. Ooooooh joli le jeu de mot, ce n'était pourtant pas un leurre, et les aiguilles sont bien présentent mais de l'autre côté du cadran. Rien ne m'arrête
c'est vite dit car quand j'ai voulu refaire des photos dans la maison où je suis né il n'y a eu rien à faire, le nouveau propriétaire ne m'a jamais laissé entré ça restera un échec pour moi,
pourtant l n'y avait rien d'impossibe, mais à l'impossible nul n'est tenu même si c'est à la première heure, sinon j'aurai dit à la bonne heure ! 


Bonne soirée Claude ! 



phyll 03/10/2011 14:08



salut poto,


si je peux me permettre, pour compléter ta réponse à Cat, je rajouterai l'église St Julien (quartier de Rouelles)... et dans la forête de Montgeon, il y avait St Christophe dont il ne reste
que la cloche près des lacs!!


nous avons également: l'église St Paul (Aplemont), l'église St Pierre (Caucriauville), l'église ou chapelle ? St Augustin avec dans la cour une réplique de la grotte de Lourdes (rue de
la vallée)..... sans oublier l'Abbaye de Graville !!


y en a-t-il d'autres ??..... 


à bientôt !



DAN 03/10/2011 14:59



Salut mon pote. Aaaah, je savais bien que j'en oubliais, c'est bien pour ça que je précisais que ma liste n'était pas exhaustive, heureusement le pote est là et qui
veille . En fait je me suis référé qu'à la liste de celles que j'avais faites en photos
dernièrement, mais j'en avais oublié pas mal quand même, et pas des moindres  ! Bon C@t tu peux ajouter tout ça sur ta liste !
Erarre humanum est, personnes n'est parfait, en tout cas merci Phyll !



C@t 03/10/2011 12:31



Boujou DAN,


Merci pour cette liste, 21 églises , je ne pensais pas qu'il y en avait autant !


Bonne journée DAN



DAN 03/10/2011 12:33



Boujou et merci  C@t, mais je ne suis pas sûr d'avoir fait une liste exhaustive !
Bonne journée C@t 



J€FF 03/10/2011 10:19



Salut Dan,


j'imagine que peu de monde ont pris et publié ce genre de photo.


Elle resteront dans l'histoire, comme l'Eglise. Un jour peut être quelqu'un l'utilisera pour rénover l'Eglise.


J'ai aussi été etonné, comme Eva, de voir les sacs. Ils donnent, comme elle le dit les proportions.


J€FF



DAN 03/10/2011 10:38



Salut J€ff. Effectivement peu de personnes sont monté dans ce clocher hormis ceux chargés de son entretien, et que mes clichés puissent un jour servir pour la
restauration de cet édifice j'espère que non quand même car cela voudrait dire que l'église deviendrait méconnaissable, espérons que l'on en arrivera pas à cette extrémité.
Pour les sacs, les demoiselles les avaient laissé là pour ne pas être gênés lors de la progression dans ce clocher, nous avions tous besoin de nos deux mains pour
tenir les rampes des escaliers très raides, j'aurai pu également mettre des photos avec les étudiants mais je n'ai pas eu le réflexe de leur demandé l'autorisation de diffuser leurs visages en
photos, donc on se contentera de ces clichés !
Bonne journée J€ff 



Pierre 03/10/2011 09:36



Voilà une viste intéressante. Je suis passé devant lors de ma dernière viste, voilà maintenant que tu nous montre la face caché.


Merci DAN.



DAN 03/10/2011 10:00



Salut Pierre. Tu commences à connaître ce quartier avec tes promenades dans ce coin où tu fais d'admirables photos. Maintenant tu pourras photographier cette église
et sachant ce qu'il y a derrière, nul doute que ce sera de belles photos.


Bonne journée  Pierre !



C@t 03/10/2011 00:21



Boujou DAN


Cette horloge me fait penser à "retour vers le futur", bien que tu ne sois pas "Doc", avec toi, on remonte le temps à chaque article. Et comme, il n'y a pas d'aiguilles, tu n'as pas pu te prendre
pour Harol Lloyd, en montage bien sûr ! ;-) J'aime beaucoup la photo de la charpente du clocher. Combien y a-t-il d'églises au Havre ?


Bonne journée DAN.



DAN 03/10/2011 00:43



Boujou C@t. Non je ne suis pas Doc hélas, car j'aimerai bien remonter le temps et voir tout ce qui n'existe plus, mais bon, on verra ça dans une autre vie


Je suis certes un peu "casse-cou" mais faire comme Harold Lloyd, non très peu pour moi


Alors pour répondre précisément au nombre d'église il y en a (à ma connaissance ) 21  :
- l'église de la mare au clerc
- la chapelle des franciscains
- La chapelle Jeanne d'Arc de Cargill (ne pas confondre avec l'église du même nom)
- l'église protestante rue A. France
- l'église adventiste rue lord Kitchner
- l'église saint Denis de Sanvic
- l'église Notre dame (le Cathédrale en fait )
- l'église saint Léon (la nouvelle)
- l'église saint Nicolas objet de cet article
- Notre dame de bonsecours (la nouvelle et pas encore consacrée toujours en construction )
- l'église saint François
- l'église Saint joseph
-  les deux églises Saint Michel (la nouvelle et l'ancienne)
- l'église saint Vincent
- l'église saint Anne
- l'église sainte Cécile
- l'église sainte marie
- l'église de soquence
- la nouvelle église du quartier des neiges
Bien sûr je ne compte pas celles démolies, car là il y en aurait pour un moment à te les énumérer, et excuse-moi si j'en ai oublié !
Bonne nuit C@t !


 



eva 02/10/2011 23:22



J'ai repéré deux petits sacs sur une photo... un rouge et un noir, est-ce volontairement qu'ils ont été posés là, pour donner une idée de la grandeur de la cloche ? Tes photos sont bien choisies,
c'est un point de vue inhabituel ! on ne monte pas tous les jours dans le clocher !



DAN 03/10/2011 00:07



Bravo pour ton coup d'œil Éva, car comme je l'ai dis dans ma réponse au commentaire de JPS j'étais en compagnie d'étudiants non havrais, et les sacs au sol sont ceux
des deux demoiselles qui m'accompagnaient, la troisième personne étant UN étudiant  et sans sac !
Et tu as raison cela donne une idée de la taille de la cloche en même temps, je n'y avais pas pensé , merci Éva et très bonne nuit ! 



eva 02/10/2011 22:28



Super reportage Dan ! Ma photo préférée est celle de "l'ouie d'aération" !... elle est complètement inattendue par rapport aux autres... Superbe photo aussi de la charpente du clocher
(vertigineuse)!  Mais, tout est bon bien sûr, y compris la face cachée de l'horloge ! Merci pour cette visite pittoresque Dan, et bonne semaine !



DAN 02/10/2011 23:17



Bonsoir Éva. J'ai eu beaucoup d'hésitations pour publier ces photos, sauf celle de l'ouïe car inhabituelle, mais à l'intérieur de l'église c'est bien une
cinquantaine de fois que j'ai appuyé sur le déclencheur, et au final on se dit toujours laquelle choisir ? Tu dois bien connaitre ce "dilemme" toi qui va dans des endroits magnifiques.
J'essaie toujours de donner une idée exact d'un lieu en proposant les clichés les plus significatifs, mais ce n'est pas toujours évident !
Bonne fin de soirée Éva 



jps 02/10/2011 22:02



Voici que notre havro-historien pousse les portes de l'église..quoi de plus original qu'un Haté qui gravit les étages de ce bâtiment religieux qui respire la décadence, bancs vides, les ouailles
se pressant dans les nouveaux palais de la consommation, orgue hanté par des rêves bizarres, muet et résigné à se taire sous les coups d'un pessimisme pécuniaire, cloches de médiocre fortune qui
renoncent à rassembler les fidèles traités d'infidèles par d'autres fidèles eux aussi sans le sou mais en pleine reconquête spirituelle, horloge qui ne compte ou ne décompte plus pour des siècles
et des siècles la force de la pensée humaine, humaniste, positive, l'enceinte des croyants se désagrège tout doucement, silencieusement..l'endroit poussera-t-il son suprême soupir en latin ??
 mais pourquoi pas ? l'endroit mérite d'être visité par tout mortel affecté de curiosité car l'art y a aussi sa place, parfois rare, parfois précieux mais tellement plus enrichissant qu'une
exposition de photos d'anus humains des deux sexes ou de toiles peintes avec des matières fécales..tu nous amènes là une interprétation raffinée de ta vision des endroits peu connus de cette
ville grise et sans substance (comme disent d'aucuns).. je te laisse dans ta quête d'autres trésors visuels que nous saurons apprécier à coup sûr..


Amitiés lourdes................



DAN 02/10/2011 23:08



Salut JP. Certes pour un gars comme moi pousser la porte d'une église peut te sembler quelque peu incongru, mais quand il s'agit de notre histoire locale plus rien
ne m'arrête, et il faut dire que j'accompagnais des jeunes étudiants qui visitaient le quartier, comme ils n'étaient pas du Havre il ont tout de suite saisi l'occasion quand je leur ai proposé
mes services de guide. Bien m'en a pris puisque en leur montrant cette église ce jour là heureusement ouverte, les personnes présentent dans ce lieu nous ont proposé de visiter plus avant cet
édifice. Et voila toute l'histoire; alors tu penses bien que, pour un curieux comme moi, j'ai profité de l'occasion avec le même enthousiasme que les étudiants.
Quant à l'avenir de cette église, elle finira peut être en salle d'exposition comme je l'ai souvent vu à travers mes voyages en France pour d'autres églises, 
et ce serait sans doute un des meilleurs destin qu'elle pourra vivre, car la laisser en l'état de seule édifice religieux me parait compromis pour l'avenir, à moins que des ouailles nouvelles
viennent ici afin de pérenniser sa fonction d'église. Mais ceci est une autre histoire, en tous cas il ne faudrait pas qu'une décennie passe sans faire quelque chose pour les murs ou son
mobilier, car tu connais la chanson, vous voyez bien qu'elle est trop vieille, il faut la démolir.... et aux Havre il y a des spécialistes de la
question !
Amitiés havristoresque !



Marc haspot 02/10/2011 21:28



Salut daniel,


j'ai habité 35 ans le Qartier de l'eure, (rue de l'aviateur Guerin, rue Paul Marion, et rue Marceau )j'ai donc pour de multiples raisons frequenté cette eglise , tu me fais
decouvrir un aspect meconnu et tres interessant de ce lieu .


Bravo



DAN 02/10/2011 22:44



Salut Marc. Je ne savais pas que tu avais habité ce quartier et en de multiples endroits. Je suis ravi de te montrer les "coulisses" de cette église qui te rappelle
des souvenirs, et bien avec cet article tu en auras quelques-uns de plus !
Bonne fin de soirée Marc, à bientôt ! 



reveillematin 02/10/2011 20:50



Passer de l'autre côté de l'horloge comme Alice de l'autre côté du miroir... Pour remonter le temps, forcément...


Merci pour cette visite insolite, j'ai aussi beaucoup apprécié la photo des pièces d'orgue en réparation !


A bientôt DAN !



DAN 02/10/2011 22:39



Salut réveillematin. Quand je enregistré cet article sur le blog et en choisissant les photos pour l'illustrer, j'ai pris celle où l'on voit l'horloge par derrière
et je me suis dis, ça va plaire à réveillematin cette photo, je ne mettais pas trompé à ce que je constate  !


Bonne nuit réveillematin et merci de ta visite !



Papy Scham 02/10/2011 11:01



Tu nous as ramené de surprenantes photos de cette étonnante expédition. De vrais chefs d'oeuvre ces charpentes. Beaucoup de pièces d'origine sans doute encore. Tout le monde n'a pas cette chance
d'accéder dans les entrailles d'une église.


Bon dimanche à toi.



DAN 02/10/2011 11:24



Bonjour Papy Scham. Dans cette affaire j'ai la chance de pouvoir grimper en haut de ce clocher, une opportunité complètement improvisée, et deuxième chance si on
peut dire, c'est d'avoir mon appareil photo avec moi, j'imagine ce que j'aurais ressenti si ce jour là je ne l'avais pas eu sur moi, je préfère ne pas y penser.
En tous cas, tu as bien raison de parler de chefs-d’œuvre à propos des charpentes, c'est un travail que l'on voit de moins en moins à notre époque, alors il fallait
vraiment profiter de l'occasion pour les photographier !
Bon dimanche, (ensoleillé je suppose), Papy Scham !



phyll 02/10/2011 10:06



Salut mon pote,


Après St Jo, St Nicolas !!.....je vois que tu n'as pas hésité à rejouer Quasimodo pour nous faire découvrir ce clocher à la magnifique charpente !! Ton talent de "fouineur" a encore
frappé pour notre plus grand plaisir ! Du coup, je m'aperçoit que je connais mieux l'intérieur du "Week end" ou du "New York" que celui des églises !!!..... (la démarche
n'est pas la même !)


Et cette CPA est superbe ! dommage que tu n'ais pas pu faire la même vue !!.... enfin, cette visite surprise est déjà un beau cadeau en soit !!


bien le bonjour à tes proches !


à + poto !


 



DAN 02/10/2011 11:16



Salut mon pote. Eh oui, à chacun sa "spécialité" toi celle des bistrots moi celle des églises, quoique ces derniers temps je pencherai moi aussi vers ta
"spécialité", mais dans l'un ou l'autre des cas l'essentiel est d'y retrouver ses amis n'est-ce pas poto  ?
Quant à la vue en carte postale et comme dis à GL, je ne l'avais pas encore quand je suis monté la haut alors je n'ai pas vraiment cherché à faire la même !


Bon dimanche Phyll  , et j’espère que ta santé est au mieux maintenant ! 



JMH 02/10/2011 09:57



Merci pour les photographies de ce lieu insolite. Après l'ascension de l'église Saint-Joseph et de Saint-Nicolas, "l'apiniste des églises du Havre" va sûrement nous faire plaisir avec
d'autres sommets ! Dans les monuments historiques, les combles constituent un endroit sensible et fragile  car ils sont souvent difficiles d'accès, en bois, plein de poussière... C'est
un privilège d'y accèder. Bon dimanche.



DAN 02/10/2011 11:10



Bonjour Jean-Michel. C'est vrai que je deviens le "spécialiste" des sommets d'églises, mais ce sont toujours à la faveur de circonstances non prévues que je fais ces
"ascensions" telles Saint Joseph ou St nicolas. En tous cas cela permet aux lecteurs de se faire une petite idée de l'endroit, car je ne vois pas ces lieux ouverts au public régulièrement, ce
serait vraiment prendre des risque inutiles. Quant à la poussière il ne faut pas y être allergique en effet, car c'est ce qui domine dans ces endroits là, mais le plaisir de voir l'intérieur du
clocher nous fait oublier ce désagrément !
Bon dimanche Jean-Michel ! 



louis 02/10/2011 09:09



Ah, une bonne vieille église. Un petit blanc et un gateau et voilà un dimanche d'antan !!!


Des jeux de mots avec Billard ? Allon, allons...



DAN 02/10/2011 11:03



Salut Louis. J'ai cru un istant que tu allais faire un jeu de mot avec Billard, mais comme tu n'a pas 3 bandes mais une seule, celle des "bracassés" tu as passé ton
tour


Alors bon dimanche Louis !



UnHavrais 02/10/2011 08:44



Je n'aurai jamais imaginé que l'intérieur soit comme cela ! C'est lumineux !


Le quartier de L'Eure n'a pas d'Eglise ?


 



DAN 02/10/2011 10:59



Bonjour UnHavrais. Bin si, le quartier de l'Eure à CETTE église, et pas une autre, elle est toujours en "activité" si on peut employer ce terme pour un église. Et si
tu le souhaites tu peux y entrer aux heures des offices, tu constateras sa luminosité de visu,  sinon, hélas comme beaucoup d'églises, elle est fermée en dehors des heures de
messe.
Bon dimanche UnHavrais !



pere cantoche 02/10/2011 08:23



ah, tout d'même, je n'ai pas la berlue... s'il ne s'agit pas du quartier il s'agit bien de l'église qui est de saint Nicolas... nom de d'là ! Nicolas qui ne faisant pas de quartier veut
s'approprier celui de l'Eure... mais ça ne se passera pas comme ça, notre Van Gogh potavrais veille au grain et, tel un irreductible village gaulois, rentre en résistance... euh, l'abbé Billard
doit avoir les boules de voir son église dans cet état ?... oui,je sais,elle est pas terrible,celle-là,mais j'voulais la faire avant les autres... bon, ben c'est fait...


Bonne journée,bien chaude comme tu les aimes,mon Ami...



DAN 02/10/2011 10:54



Salut père cantoche. Je fais de la résistance et tant que j'aurais ce site je dirais toujours quartier de l'Eure, non mais dès fois, ce ne sont pas les promoteurs
qui décident les noms des quartiers non mais.
Quant à l'abbé Billard s'il t'entendait il dirait sûrement que ce n'est pas la première fois qu'on fait des jeux de mots avec son nom, enfin je suppose
Quant à l'état de l'église, même s'il n'est pas préoccupant, il y aurait quand même des choses à revoir, mais on retombe toujours sur des questions de gros sous,
alors dans ces cas là il n'y a pas grand chose à faire, sinon tu viens à la messe tous les dimanche et tu donnes à la quête peut être que là....


Bon dimanche Thierry



GL 02/10/2011 07:29



J'aime bien l'échelle à remonter le temps .


Etonnant le manque de respect pour les pièces de l'orgue.  Pourtant l'intérieur de l'église parait bien entretenu.


Dommage que tu n'ait pas pu faire le cliché actuel de la vue en noir et blanc. 



DAN 02/10/2011 10:42



Bonjour GL. Quand je suis allé dans ce clocher je n'avais pas encore cette carte postale, et j'ai donc pas cherché à tous prix à faire le même cliché, mais de toute
façon même au travers des ouïes il était impossible de le. Quant à l’orgue c'est toujours la même réponse manque d'argent...hélas.
Bon dimanche GL