"vous n'avez rien à déclarer ? " Les octrois 1ère partie

Publié le par DAN

Il n'était pas nécessaire de passer une frontière pour entendre cette consigne. Il suffisait d'entrer au Havre par les bureaux de l'octroi. Cet impôt, au profit des communes, était une création très ancienne, Jean le Bon, vers 1360, l'avait institué reprenant une législation Romaine.

Dès le règne de François II en 1559 le Havre est soumis à cet impôt. Le produit de l'octroi servira, entre-autres, à l'entretien des bâtiments publics et portuaires.

Supprimé en 1791, à la révolution, il sera rétabli par le consulat de Bonaparte, pour disparaitre définitivement en 1948.

Mais avant leur disparition, toute marchandise entrant au Havre, devait être déclarée. Les employés de l'octroi bénéficiaient du port d'armes, et fouillaient tous "véhicules" entrant dans la cité. C'est ainsi que les voyageurs à leur descente du train, du bateau venant de Honfleur, ou d'autocars, étaient tenus de déclarer lapin, poulet, douzaine d'œufs, livre de beurre, etc, rapportés de la campagne, sinon gare à la confiscation et à l'amende.


Le bureau d'octroi au carrefour des rues de la cavée verte et Clément Marical au début du XXème siècle



Ce même carrefour  en 2009



Les deux photos superposées à 45%



Les deux photos superposées à 55%

 



 

 

 


Commenter cet article

phyll 11/12/2009 00:38


rien à voir avec ton sujet, mais nous sommes le 11 Décembre....alors Bonne Fête mon poto !!!!!!!


DAN 11/12/2009 08:38


Salut Phyll. Comme disent les jeunes "trop" chouette le Phyll. Merci beaucoup l'ami, j'avais, moi même, oublié que c'était ma fête, mais les potos sont là pour me
la rappeler.
A demain Phyll  ! 


GéraldH76 09/12/2009 23:00


Bonsoir Dan ^^. jamais imaginé ca la !!!! Merci , encore un article au top .
J'admire ton travail avec grand plaisir . Sublime .
Gérald


DAN 09/12/2009 23:05


Salut Gérald. En matière d'impôt il faut toujours tout s'imaginer
Merci pour tes visites régulières qui me font plaisir, j'essaierais d'être toujours à la hauteur de tes attentes.
A bientôt Gérald !  


Laurent 09/12/2009 22:05


A nouveau carte et photo en parfaite fusion. Je m'imagine les anciens qui ont connu ces temps anciens (avant guerre) tous iraient sur votre blog (Nicéphore et toi) afin que leur mémoire ne les
trahisse pas ! Les larmes ne seraient pas bien loin !
Un peu plus terre-à-terre... les Archives possèdent tous les dossiers sur les différents octrois du Havre, leurs construction, transformation, fin et reconversion pour certains !
Bien à toi !


DAN 09/12/2009 22:34


Salut Laurent. En effet j'imagine nos anciens lisant notre blog. J'ai déjà eu quelques réactions mais toujours en direct très peu en commentaire, sans doute ce
média est-il un peu trop "nouveau" pour eux.
Quand aux archives c'est en son sein que j'ai puisé le principal de mes informations. Mais je constate qu'il y a encore beaucoup de choses à dire sur ces octrois, alors tu n'as pas fini de me voir
au fort.
Je te souhaite la bonne nuit !


jps 09/12/2009 19:47


Qu'avons-nous désormais: Impôts, taxes, redevances, cotisations, prélèvements obligatoires, il doit exister plus de 200 impôts ou taxes dans ce pays alors que la corvée et la dîme (impôts en
nature), la gabelle, la taille, les banalités, l'octroi de péage ou de douane ne sont-ils pas des mots plus jolis qui font moins mal au larfeuille?
Remarque le résultat est le même, faut raquer (Etymologie: forme picarde issue d'un radical onomatopéique RAK- évoquant un raclement bref, ce
verbe dans le nord de la France signifiait cracher. 1893 Paris). En plus beau boulot de superposition comme à l'accoutumée. Vive
vous autres deux....Amitiés...


DAN 09/12/2009 19:58


Bonsoir J-P. C'est bien ça, tu fais l'article à ma place, je n'ai plus grand chose à dire après ça car effectivement notre prière comme le disait le regretté Devos,
serait : payé, mon dieu, payé pour nous pauvres pêcheurs, et c'est ce que l'on fait finalement.
Bonne soirée


tce76 09/12/2009 19:26


Et bien, je n'aurai jamais imaginé qu'il y eut ça ici!


DAN 09/12/2009 19:37


Bonsoir Thierry. Et bien oui il y eut, mais il n'y a plus.
les "nouveaux impôts sont plus "discrets" sur le terrain, voir complètement invisibles mais dans notre porte-monnaie ce n'est pas la même "musique", là ils sont bien visibles hélas
Bonne soirée Thierry


François 09/12/2009 09:08



Salut Dan,

Content que tes pas t'amenent dans mon quartier !


Je lis que la prochaine fois tu parleras de l'octroi de la rue Sadi Carnot à Sanvic tout pret de chez moi !

J'attends avec impatience ton article !

Ta photo montrent bien le réalignement impressionant de la rue de la Cavée Verte.



Nicéphore & DAN 09/12/2009 09:24


Bonjour François. Tout près de chez toi, oui,  et c'était tout près de chez moi aussi il y a quelque temps puisque j'ai habité rue de la cavée verte.
Encore un peu de patience, je peaufine cet article qui paraitra bientôt.
Merci d'être passé ici et bonne journée François


Pierre 09/12/2009 08:14


Un carrefour de plus qui a muté :)
Ces octrois ont certainement amenés le marché noir au Havre, non ?


DAN 09/12/2009 09:20


Bonjour Pierre. La municipalité a suspendu les octrois en 1943. Les recettes n'étant plus assez importantes. Il ne rapportait plus que 5% des recettes du budget de
la ville à cette époque.
Mais la cessation définitive n'est intervenue qu'en 1948.
Depuis 1914 les exemptions étaient de plus en plus nombreuses.
De 20% en 1920, les recettes sont passées à 12% en 1930, pour être à 5% en 1942.
Toutes ces raisons ont fait que cet impôt a disparu, mais au profit de nouvelles contributions bien entendu  !
Bonne journée Pierre


Mr Yak 08/12/2009 22:48


Ca n'a pas énormément changé mais les rues sont plus larges.
Je ne connaissais que l'octroi rue Cochet, un de mes ancien prof y a habité plusieurs années, celui là m'étais inconnu.


DAN 08/12/2009 23:16


Bonsoir Yak. Les rues ont toujours été élargies en vu de la circulation automobile. J'ai habité, comme tu le sais, rue de la cavée verte, et j'ai pu voir la
transformation de cette artère dans cette perspective.
Je connaissais l'octroi cochet, mais je ne savais pas qu'il avait remplacé celui d'étretat situé plus haut visible sur la carte postale. Comme quoi on en apprends tous les jours et ceux, grâce
aussi à nos lecteurs.
Bonne fin de soirée Yak 


trenchand jacky 08/12/2009 21:50


Bonsoir,

Je ne sais plus comment j'ai découvert votre blog, mais vous m'avez fait découvrir la ville autrement. Je l'avais quitté il y a bien longtemps et j'y reviens maintenant chaque semaine. Il y avait
(si j'en crois ma mère) un octroi au coin de la rue MONTMORENCY et rue de VERDUN également.
En tous cas depuis que je visite votre blog, je pense à vous et vos articles à chaque coin de rue.
J' ai découvert un blockhauss du coté de l'observatoire popurriez vous me dire pourquoi il était la ? Je n'imagine pas le coté stratégique....

MERCI DE FAIRE REVIVRE LA VILLE ET DE PARLER DE L'HISTOIRE car il y a quelques années cette histoire on la fuyait.

Bonne soirée


DAN 08/12/2009 23:07


Bonsoir Jacky. Tout d'abord bienvenu sur notre blog. S'agissant des octrois au Havre, voici la liste recensée aux archives :
- Bureau de Begouen
- Bureau cochet
- Bureau d'applemont
- Bureau d'étretat (l'objet de cet article avec celui de cochet)
- Bureau de Boulogne (qui fera l'objet du prochain article)
- Bureau de hausse-et-baisse ( à Sanvic)
- bureau de la porte d'ingouville
- Bureau de mont Joly (peut être est-ce celui dont parle votre mère ?)
Voila pour les bureaux les plus "récents". Sinon il y a eu le bureau de la porte royale, celui de Rouen, et celui de sainte adresse qui fera, lui aussi, l'objet d'un article plus tard.
Vous êtes un peu comme moi, je ne peut plus me promener au Havre sans me pose la question, "comment c'était ici avant". Ça concerne aussi bien les bâtiments, ou les rues et places.
Je ne connais pas  l'histoire du blockhaus du coté de l'observatoire, je sais pour y avoir été, qu'il servait d'hôpital. Mais je ne m'avance pas plus dans l'explication, n'étant pas sur de mes
renseignements. Nous nous efforçons d'être le plus précis possible dans les faits que nous racontons. Mais si  il y a quelque chose que l'on ne connait pas, nous préférons le dire plutôt que
de se lancer dans des hypothèses pas toujours vérifiables.
Excusez-moi d'avoir été un peu long.
Je vous souhaite une excellente lecture de notre blog !


phyll 08/12/2009 20:48


dans l'ensemble on reconnait bien le tracé des rues, mais je "déclare" que, depuis, ce carrefour a bien changé de physionomie !!!
finalement, l'octroi était la TVA de l'époque !?!
à Samedi mon pote !


DAN 08/12/2009 22:42


Bonsoir Phyll. La T.V.A. et autres C.S.G. ne sont que les versions modernes de l'octroi, qui, lui même était une impôt comme l'était de la gabelle, par exemple.
Maintenant on nous "invente" les taxes carbone et autres joyeusetés de la sorte. Quoique pour les taxes sur l'environnement je ne suis pas contre à partir de moment où l'on paie selon ses revenus,
individuels ou nationaux.
Mais là j'entre dans un autre débat !
A samedi mon pote et en forme ! 


buddy2259 08/12/2009 20:38



Une nouvelle page d'histoire sur notre belle cité et racontée par toi d'une fort belle façon.Tes photos sur ce carrefour sont un plus afin de mieux comprendre ton reportage ,merci Dan
!



DAN 08/12/2009 20:52


Bonsoir Buddy. Pour le texte, nicéphore et moi, nous nous efforçons de le "mettre au point" ensemble. Ça parait facile à écrire comme ça, mais du fait que l'on ne
veux pas faire de très long texte et qu'on veux faire aussi très précis, la partie rédactionnelle est très intéressante de ce point de vu.
Mais je ne suis pas infaillible, et ça m'arrive de laisser passer des "coquilles" hélas
Bonne soirée buddy, à bientôt


gl 08/12/2009 20:28


Ce terme qui n'est plus utilisé.
Mon grand père maternel était vérificateur d'octroi. 


DAN 08/12/2009 20:46


Bonsoir Gérard. Il avait le droit de port d'armes alors.
On ne se rend pas compte des métiers disparus comme celui-ci . Je ne sais pas si tu as des témoignages de ton
grand père mais ce serait très intéressant de savoir comment il l'exerçait et comment ce métier était perçu !
Bonne soirée GL 


marcopolo76 08/12/2009 19:29


Passant très souvent par la rue cochet , j'ai remarqué cette plaque sur une maison...qui a été un bureau d'octroi à partir de 1880..!


DAN 08/12/2009 19:37


Bonsoir Marco. Et bien voila, à tous nous arrivons à éclaircir ce point de détail mais important, à savoir qu'il y a eu deux bureaux proches l'un de l'autre, mais à
des époque différentes.
La recherche sur ce point n'est pas aisée, nombreux sont les documents à consulter,  aussi c'est avec plaisir que j'apprends cette partie de notre histoire et, de ce fait, nous en faisons
profiter tout le monde.
Bonne soirée Marco  !


philzoc 08/12/2009 18:58


Encore une info passionnante sur notre ville, que je découvre grâce à toi !
Et dire que je passe trés régulièrement par là, et je n'ai jamais pensé a laisser une petite pièce ;-)
Mais comme dit Marlowe, on a souvent l'occasion dans laisser des pièces dans les parcmètres et autres parkings !


DAN 08/12/2009 19:06


Bonsoir Philzoc. Oui, les occasions de mettre sa pièces sont nombreuses, je dirais même, plus nombreuses encore qu'à l'époque des octrois, alors comme dit le
proverbe, balancer les impôts par la porte, ils rentrent par la fenêtre ! 
Bref payons et c'est pas nouveau !
Bonne soirée !


yannick_76 08/12/2009 18:41


Pour apporter un complément d'informations, j'ai pu lire que le bureau d'Octroi appelé également Octroi d'Etretat a été reconstruit en 1880 à l' occasion de la rectification des limites entre la
ville du Havre et la commune de Sainte-Adresse, est-ce exact ?
En tout cas grâce à cet article, j'ai pris connaissance de ce "point de passage" dont j'ignorais complétement l'existence, grâce à vous deux je découvre Le Havre et son histoire de jour en
jour.


DAN 08/12/2009 18:58


Bonsoir Yannick. Les archives ne font pas mention de cette reconstruction de bureau d'octroi dit d'étretat. Mais ça expliquerais sans doute le fait qu'il y ai eu
deux bureaux proches l'un de l'autre, en fait ton hypothèse doit être la bonne car le "nouveau" bureau est toujours visible, bien que les inscriptions soit effacées, et celui de la carte postale
serait donc celui qui était en place avant 1880.
Mais, je le répète, les archives (celles que j'ai consulté, plus les livres de Jean Legoy) n'en font pas mention.
Alors tu viens sans doute d'éclairer un point un peu obscur pour moi, merci Yannick et bonne soirée !


Marlowe 08/12/2009 18:32


Ça devait donner lieu à pas mal de trafic... Plus d'octroi, mais aujourd'hui, nous avons le péage de stationnement !


DAN 08/12/2009 18:51


Bonsoir Marlowe. Alors voila bien une histoire que j'aimerais conter. Celle des trafics en tous genres, d'influences ou de marchandises, qui devaient se "pratiquer"
aux octrois.
Il est vrai qu'aujourd'hui nous avons d'autres TAXES bien plus faciles à récolter par nos dirigeants que ne l'était l'octroi lui même
Mais de toute manière il faut toujours PAYER, alors...
Bonne soirée


LGV 08/12/2009 17:27


Apparemment, le bureau de l'occtroi se trouve derrière nous et non en face, mais le carrefour est le bon. Il y une plaque sur la maison et mon grand-père me l'avait montré !


DAN 08/12/2009 17:47


Bonsoir Cédric. Oui il y avait un bureau d'octroi dans la rue Cochet ou Marical. Il existe encore, quoique le fronton ait été effacé par usure. Mais tu as raison,
bien que n'ayant pas de renseignement précis au sujet de ce bureau, il semblerait que celui de la carte postale ne soit qu'un rappel de celui plus bas.
Faudra que je vérifie ça !
Bonne soirée 
PS: C'est bien le bureau de la rue Cohet qui était en usage pour le passage de l'octroi !