Aux Galeries du Havre 2/2 (plan en fin d'article)

Publié le par DAN

  Après le deuxième conflit mondial cet établissement s'installe provisoirement dans la cité commerciale de la rue Thiers. Puis sur des plans d' Auguste Perret et Jean Le Soudier, le magasin est reconstruit sur son emplacement initial dans ce que l'on nomme l'ilôt V-38. Commencé début 1953 il s'achève fin 1954. Bâti sur deux niveaux avec escalator, il comprend comme son prédécesseur un salon de thé.

En 1962 il agrandit sa surface de vente et s'installe dans une partie de ce que fut l'hôtel de Normandie dans l'ilôt V-35 voisin. Afin de ne pas avoir à sortir du bâtiment, une passerelle est construite au dessus de la rue Édouard Larue pour relier les deux bâtiments. Cette passerelle sera démontée en 1992.

Fin 1999 les 85 employés seront licenciés avec la fermeture définitive du magasin.

Ironie du sort, alors qu'en 1911, la librairie «Flammarion» cède sa place aux Galeries du Havre, 88 ans plus tard c'est la Galerne qui occupe la place laissée vacante dans le V-35. La boucle est bouclée.

 

 


Galeries 1 ALGLes Galeries du Havre installées dans la cité commerciale de la rue Thiers, (actuelle avenue R. Coty)  face à la Banque de France. Coll DAN.

 


Galeries 2 (V 12- 03-1948)Coupure de presse de mars 1948 évoquant "Les Galeries du Havre".

Coll DAN.

 

V-38Une vue aérienne de l'emplacement du V-38 (en rosé) où sera construit le nouveau magasin "Galeries du Havre".
Fond E.Gosse bibliothèque municipale.

 

 

 

 V-38 en construction ALGUne photo du même endroit le V-38 en construction. Le trèfle vert indique l'emplacement du chantier. Coll Nicéphore.


 


 

Galeries 4 ALGLes Galeries du Havre dans leur nouvel immeuble, remarquez à droite de celui-ci dans la rue E. Larue, le baraquement provisoire sur l'emplacement de la librarie "La Galerne" aujourd'hui. Coll DAN.


 

Galeries 5 ALGL'intérieur du magasin dans les années 70.

Collection particulière tous droits réservés.

 

pass ALGLa passerelle reliant les deux bâtiments (visible sur la photo de gauche), et  le même endroit en 2015.
Photos DAN.

 

 

 

galeries 7 ALGLes Galeries du Havre, à la fin des années 60, on distingue bien la passerelle du bassin du commerce qui sera démontée en 1969. La place Gambetta n'est alors qu'un grand parking, la place Perret a encore son aménagement en creux etc. Coll DAN.

 

**********

Pour finir cet article et revenir très en arrière, mais toujours au même endroit, voici une photo de la place Gambetta en 1856. On peut remarquer que l'église évangélique n'est pas encore construite et que l'installation de la mâture est toujours en place. Cette photo nous est proposée par la SHED en la personne de FAH que je remercie vivement ici.


 

place de la mâture Fortin 1856La photo de la place Gambetta en 1856. Fond SHED photo Fortin. 

 



situation 2

Le plan de situation. Le carré rouge représente le V-38 lieu du magasin "Les Galeries du Havre", le rectangle vert,le V-35, où se situait l'extention du magasin dans les anciens locaux de l'hôtel de Normandie. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Merci de votre visite.

Commenter cet article

Charles Philippard 27/05/2016 10:49

Merci pour les photos

sergio 05/02/2015 09:11


Alors DAN et NICE bravo pour les Galeries et NG.


Pour la petite histoire les magasins Galeries du Havre ainsi que Lisieux,Bernay,Blois,Vendôme etc....et quelques Monoprix propiété de la famille NAU(de Blois), au déces de Mr NAU les
magasins  Galeries sont  passés
NG.                                                                                                            
le magasin des années 60 ma grand-mére et ma mère nous emmenaient faire les courses et puis en 71  je suis rentrée par la porte du personne lj'ai vu la construction de la passerelle ,( le
directeur y faisait mettre le samedi soir des mannequins pour l'ouverture fictive du dimanche).


Il existait un passage souterrain sous la rue Edourd Larue reliant les NG1,NG 2 et 3(bricolage et la reception des marchandises).


Il est bien dommage qu'a la fermeture des NG le magasin n'a pas éte conservé avec sa galerie et l'escalator cela aurait fait un petit  centre comme COTY (avec accés souterrain a la place
Gambetta ?????.


 Maintenant la suite ??? avec les  fermetures de nonbreuse boutiques..... Pour 2015 ,2016.


 


 

DAN 05/02/2015 09:44



 


Bonjour Sergio,
Merci l'ami pour ces précisions, avec Nicéphore nous manquions d'éléments pour expliquer le fait que ce magasin s'est appelé NG, mais c'était sans compter sur les lecteurs en général et
toi en particulier avec, en plus, l'anecdote des mannequins. De même pour le souterrain qui lui n'étant pas public nous n'avions de détails assez concluants pour l'évoquer.
Je ne pense pas qu'il y aurait eu un passage souterrain de la place Gambetta (Charles de Gaulle aujourd'hui) aux Galeries, car le sous-sol est extrêmement humide et l'eau du bassin du
commerce aurait tôt fait de suinter dans ce souterrain. D'ailleurs à l'ancienne poste cette eau est pompée 24/24 h afin de d'empêcher l'inondation du sous sol, alors aux galeries plus proche du
bassin...?


Oui comme tu dis la suite ? Car toutes ces fermetures sont inquiétantes pour le centre ville, et si on veut le redynamiser il serait temps de favoriser ces commerces avec quelques
aménagements fiscaux, entre autres mais pas seulement, ce qui leur permettent de concurrencer les grandes surfaces, mais là j'entre dans un domaine qui n'est plus de ma compétence, donc je laisse
cette considération aux édiles municipales.
Merci de ton passage Sergio et très bonne journée.


 



jps 04/02/2015 22:58


Touché par cette suite "aux galeries du havre" tant attendue des bloguistes qui te suivent hebdomadairement, je ne sais pas trop quoi éccrire, enfin écrire c'est vite dit, je me contente de
tapoter sur les touches d'un clavier et ce n'est pas un exercice physique pénible mais j'ai bien senti au travers des divers commentaires (riches de mots) le poids d'une certaine nostalgie et
l'on aurait presque envie de retourner se promener dans ce passé proche, malheureusement ce n'est pas possible..alors en regardant les clichés, on se souvient des moments forts, des événements
ponctuels, du quotidien, de notre jeunesse, des relations amicales ou familiales..qu'il fait mal ce temps qui passe à pas de géant !! obligé d'avancer sans cesse, on met en réserve ces souvenirs
dans un petit tiroir de notre mémoire, sorte de clé USB de notre vécu .. - Les nouvelles galeries ferment crièrent à l'époque les 3 suisses (que je redoute) !! affreux, affreux, encore et encore
des sans-emploi sur le banc de touche et par la suite ?? de plus en plus de fermetures, quand cela s'arrêtera-t-il ?? elle est pas belle la crise me disent les riches, de plus en plus nombreux !!
la crise, mon cul !!  mais revenons aux nouvelles galeries qui ont fait les beaux jours (rien à voir avec Christian) d'un quartier plus animé qu'il ne l'est aujourd'hui, magasin à l'échelle
humaine où les conversations se faisaient tant dans les allées qu'avec les vendeuses, un endroit dans la ville où se retrouver, se sentir moins seul ..l'on sentirait presque l'atmosphère sur la
photo de l'intérieur, les senteurs, les habitudes, la tiède quiétude invisible et la vague apparence d'un flegme urbain ..une fois de plus, tu as réussi à nous captiver, j'écris "nous" car je
parle pour les lecteurs et commentateurs ASSIDUS de ce blog ô combien utile, instructif, enrichissant, précis, enthousiasmant ..je lève mon verre (oui, je suis en train de boire un verre de
Perrier fines bulles, pauvre en sodium) à ta ténacité dans tes recherches, à ton article merveilleusement bouclé, à ta faculté de nous pondre (Phyll aux z'oeufs) chaque semaine une anecdote
havraise de derrière les fagots.. mais quel est le pouvoir des mots dans ce pessimisme ambiant (que je chasse à grands coups de pieds optimistes) ?? bin je sais pas mais on peut dire que tu as
agité le cerveau de chacun des blogo-répondeurs et ça c'est une victoire face à TF1 ou M6 !! merci, merci, grand HavrHistorien d'exprimer ta passion et de nous la transmettre, d'avoir compris
"l'avant" et le monde moderne !! mais je cause, je cause, il se fait tard et il faut que je file sur un autre blog où l'on parle de décroissance (me demande ce que je vais dire, j'y connais
rien), miam, miam !! 


Amitiés non nouvelles et non galériennes ...  à tantôt comme on dit ...............


 

DAN 04/02/2015 23:31



 


Bonsoir JP,


Mince, pour quelqu'un qui ne sais quoi écrire qu'en serait-il si tu avais eu
l'inspiration ? Venir ici sur ce blog est forcément prendre un bain de nostalgie, il y en a qui ne se baigne que les pieds d'autres plonge tête baissée dans ce passée qui nous fait tant de mal ou
tant de bien selon l'humeur avec laquelle on lit mes articles. Il est une chose certaine toutefois, c'est que l'on a toujours un pied dans la réalité puisque mes reportages sont confectionnés de
la sorte, peut être pour ne pas trop se plonger dans ce passé et garder une bouée de secours au cas où l'on s'y noierait en gardant un pied sur terre.
Le jour où je n'arriverai plus à intéresser mes lecteurs sans doute arrêterais-je de faire mes recherches, je ne les ferais que pour moi même afin d'avoir toujours une activité de retraité, mais
ces recherches n'auraient pas le même goût car elles seraient faites sans que je puisse les partager avec les copains, c'est un peu comme le gars qui va au bistrot, s'il est avec sa bouteille
tout seul ce n'est pas franchement très amusant, alors que s'il est avec des amis là, ça prend une autre dimension, et bien pour le blog c'est un peu la même chose, à moi de veiller à vous
présenter que de bons crus car si je ne fais que de la vinasse je ne pense pas que vous tiendrez le coup moi en premier.
Bon ce n'est pas le tout mais je ne me souviens plus ce que je voulais te dire, ah oui, sans doute que ta manière de commenter est-elle contagieuse car j'ai l'impression d'avoir attraper le
virus, alors m'en vais de ce pas arrêter là sinon je finirai
pas m'essouffler, et à mon âge...
Bonne fin de soirée Jean-Pierre ! 






Françoise B 04/02/2015 10:39


Bonjour Dan. Quel magnifique reportage et combien émouvant pour moi aussi. C'est toute mon enfance et ma jeunesse que je retrouve ici ! tout d'abord la cité qui était pour moi un lieu de
promenade ! on descendait parfois en ville le jeudi avec ma mère, puisque c'était le jour de congé scolaireà cette époque. Revoir cet endroit où il y avait une autre ambiance que celle de la
Cavée verte me rappelle plein de souvenirs. Je découvrais la ville vers 8 ou 9 ans!!! les étalages, sans soupçonner que c'était du provisoire. Aujourd'hui ton reportage montre toutes les
maisons qui s'étaient rapidement reconstruites derrière et cela, petite fille, je ne le soupçonnais pas. Un mot aussi sur les galeries que j'ai vues se reconstruire peu à peu en prenant le chemin
du lycée de jeunes filles, qui  lui venait tout juste de sortir de terre. Et pendant quelques années tous les immeubles d'aujourd'hui sont sortis de terre comme des champignons. Donc les
galeries c'étaient comme d'autres l'on dit la caverne d'Ali Baba ! On y trouvait de tout !!! c'était révolutionnaire !! et je me souviens avoir fait la queue pendant un certain temps pour me
faire dédicacer un disque par Dalida !!!! qui d'ailleurs était une toute petite bonne femme, contrairement à ce qu'on aurait pu imaginer en la voyant à la tv! un petit mot aussi sur la place du
monument aux morts: est-ce parce que beuacoup de Havrais sont enterrés dessous qu'on la laisse dans ce triste dénuement? Merci pour ce magnifique retour dans les années de ma jeunesse. Bonne
journée ensoleillée Dan

DAN 04/02/2015 11:44



 


Bonjour Françoise,
Tu imagines bien que tes souvenirs rejoignent les miens, de plus tu dis : «sans soupçonner que c'était du provisoire», c'est exactement le sentiment que j'avais à cette époque, on voyait
la ville se reconstruire et on n'avait (pas encore) aucune idée de ce qui, s'était passé ici. Je reviendrai sur ce Havre en reconstruction, et je suis certain que cela te rappellera d'autres
souvenirs, car les photos ont été prises dans ces années 50 qui nous sont si chères. Car la cavée Verte, (hormis le cinéma Splendide), était un quartier complètement épargné où nous pouvions
grandir sans avoir de chantier au bas de notre porte, sauf en ce qui concerne la construction des immeubles « groupe fort de tourneville ». Alors se rendre en ville était pour moi une véritable
expédition.
Avoir rencontré Dalida ce n'est pas rien, la télé commençait tout juste à diffuser des émissions dites de variétés.
Le monument aux morts n'a pas de sépultures sous et autour de lui, et si la place est dans cet état c'est parce que l'on a donné trop d'importance à l'automobile à une certaine époque,
mais bientôt elle redeviendra une place où il fait bon se promener pour peu qu'on éradique totalement le stationnement sur cette place, mais ça seul l'avenir nous donnera la réponse.
Bonne journée Françoise et ici hélas pas très ensoleillée! 


 



Michèle 03/02/2015 13:55


Bonjour Dan,


Merci pour cet article très intéressant qui a fait remonter de nombreux souvenirs.


Etant élève au Lycée de Filles (actuellement Collège Raoul Dufy) il m'arrivait de raccompagner des camarades jusqu'aux Galeries et d'aller y faire un tour. C'est là où j'allais avec ma mère
acheter des habits. C'est le premier magasin qui ait eu un rayon alimentaire avec tous les produits de consommation courante et où je faisais les courses de la semaine le samedi après-midi avec
mes parents avec un outil révolutionnaire pour l'époque : le caddie. C'est là où j'ai acheté mes premiers moules à gateaux après mon mariage.


Et on ne craignait pas encore les vols: pas d'antivol, de portique à la sortie, des caisses pour chaque rayon.


Je ne me souvenais plus de la passerelle: merci pour ce souvenir.


Bonne semaine


Michèle

DAN 03/02/2015 15:02



 


Bonjour Michèle,
En faisant cet article je me doutais bien que je raviverais les souvenirs de personnes ayant connu ce magasin, il fait partie de nos souvenirs et beaucoup d'anecdotes y sont attachées.
Pour ma part je n'y voyais pas un grand magasin mais plusieurs petits commerces, comme si cela ne faisait pas un tout, cette impression était renforcée du fait que chaque rayon avait sa
caissière.
Quand au vol il devait s'en produire mais il ne prenait pas l'ampleur qu'on lui connait aujourd'hui. J'ai la soeur d'un ami qui y travaillait et il n'était pas rare qu'elle voit un client
voler une babiole en la mettant dans sa poche. Mais rien à voir avec aujourd'hui ou il ne serait plus possible de faire ça avec tous les moyens électroniques pour dissuader les
voleurs.
Très bonne fin de journée Michèle.


 



jeanpaul76 02/02/2015 18:33


Salut les amis.
Les galeries étaient la locomotive pour ce quartier, avec un plus un parking improvisé place Gambetta, quelque part c'était hyper marché de l'époque .
j'avais oublié aussi qu'il y avait un escalier roulant pour accéder au premier étage si mémoire est bonne les rayons vêtements . Parlons du bassin dans les années 60 on peut y voir des voiliers,
la place Perret je la préfère maintenant sur un même niveau . pour ce qui est de la place Gambetta et la construction de la cheminée espérons que le ré aménagement lui redonne une nouvelle vie
.
cet après-midi je me suis baladé vers les galeries et église st Joseph d'accord nous sommes lundi mais, quand même ce quartier se vide de ces commerces, en vérité le quartier porteur du moment au
Havre c'est bien le quartier Thiers ZAC Coty et la plage ....
bonne semaine les amis

DAN 02/02/2015 19:34



 


Bonsoir Jean-Paul,
Le parking de la place Gambetta , non aménagée alors, facilitait le stationnement pour tous les commerces alentour, je me souviens de m'y être garé pour des raisons professionnelles
sachant que j'aurais toujours de la place, mais ça c'était avant comme dit l'autre.
Idem pour moi au sujet de la place Perret aujourd'hui c'est un espace où peuvent se dérouler des manifestations bien sympathique comme le marché de noël, alors qu'avant on ne pouvait pas
y faire grand chose.
Oui nous sommes lundi et il a fait un peu frisquet deux raisons qui font que les havrais sortent un peu moins, mais c'était sans compter sur un certain Jean-Paul qui ne recule devant rien
pour faire sa promenade quotidienne ! 
Très bonne soirée jean-Paul.


 



tce76 01/02/2015 23:45


Salut DAN


Je me rappelle bien de ces "Nouvelles Galeries", de la passerelle pour accéder au second magasin. Et c'est désormais "Interior's" qui a fermer ses portes. Mais c'est un ilot maudit ma parole !


Bonne semaine DAN.

DAN 01/02/2015 23:51



Bonsoir Thierry,
Oh tu sais les commerces qui ouvrent ou ferment sont nombreux en ce moment au Havre. Les commerçants ont du mal à survivre tant que cette "atmosphère" de crise persistera auprès du public et tant
que le pouvoir d'achat restera ce qu'il est actuellement.
Mais tu as raison en regardant de plus près tout ce qui est arrivé ici il y a de quoi se poser des questions !
Bonne fin de soirée Thierry !


 



Mousse 01/02/2015 20:18


C'est pareil à Bruxelles, ils se copient les uns les autres !


Je sens que tu es un passionné, quand on se passionne, on fait toujours bien ce que l'on aime !


A la semaine prochaine avec plaisir.


J'étais en province !

DAN 01/02/2015 20:24



 


Eh oui du moment que ça rapporte la copie d'un style de magasin et des bénéfices qui vont avec ne tardent pas à se mètrent en place.
Oui je suis un passionné c'est vrai, et heureusement car avec tout le temps que j'y passe ce serait dommage de faire ça par obligation, alors du fait que c'est un plaisir je reste zen

Bonne soirée chère Mousse ! 






Mousse 01/02/2015 20:07


Bonsoir cher Dan,


C'est encore un régal ton billet cette semaine.


Je trouve que ces magasins avaient plus de charme que ceux d'aujourd'hui, c'est gai de voir ces anciennes photos, c'est un monde différent.


Je te félicite pour ce bon travail. Je sais que cela te prend du temps.


Bonne soirée et bonne semaine avec toute mon amitié.

DAN 01/02/2015 20:13



Bonsoir Mousse,
Merci pour le travail car s'en est un effectivement mais le plaisir du lecteur étant prioritaire je ne vois pas le temps passé à faire ces articles.
Si je comprend bien à Bruxelles ce devait être la même chose pour les magasins, décidément la modernité n'a pas toujours que de bons côtés.
Bonne soirée et bonne semaine à toi aussi chère Mousse



louis 01/02/2015 18:39


Cela me fait mal, mais je dois bien admettre qu'ils sont "torchés" ces articles.


Quelle histoire que l'histoire d'une ville. Passionnant.

DAN 01/02/2015 18:52



Salut Louis,
Désolé de te faire autant de mal l'ami, mais j'aime bien ce qui est bien "torché" alors je ne me rends pas compte du mal que je fais autour de moi, mais ceci dit ne compte pas sur moi pour
changer, c'est trop tard !
Merci Louis pour tes visites régulière et très bonne soirée !


 



Papy Scham 01/02/2015 18:36


Bonsoir Dan


En voilà un deuxième volet tout aussi grandiose, très bien documenté, avec les commentaires précis. Comment fais-tu pour t'y retrouver dans toutes ces dates ? Chapeau ! L'intérieur du magasin,
dans les années 70, me fait penser à celui des  Nouvelles Galeries de Belfort que je fréquentais... oh la la, il y a bien longtemps. Merci pour ce partage.


Je te souhaite une belle soirée et une excellente semaine.


Amicalement: papy Scham


 

DAN 01/02/2015 18:47



 


Bonsoir Papy Scham,
Si tu voyais le bureau où je travaille tu serais effaré par le bo.... qui y règne, mais ce n'est qu'apparent car j'ai à portée de main mes archives et mes livres de référence, il me
suffit de tendre le bras pour y puiser les renseignements nécessaires non seulement aux articles eux-même, mais aussi pour pouvoir répondre aux commentaires. Il est bien entendu que ce bazar
change régulièrement au fil ds articles à publier sinon je n'aurais pas la place de tout mettre à portée de main.
Sans doute l'aménagement de Nouvelles Galeries de Belfort était-il le même que celui du Havre à la même époque, car il devait s'agir de la même chaine de magasin, donc on peut penser
avoir connu les mêmes rayon à la même époque puisque comme toi je suis «papy»
Bonne soirée Papy Scham ! 


 



marcopolo76 01/02/2015 17:30


Salut Dan


Comme à ton habitude un article bien monté avec toutes ces photos ..!


A bientôt

DAN 01/02/2015 17:37



Bonsoir Marco
Merci l'ami pour ton apréciation, elle rejoint celle que je peux faire à propos de tes excellentes photos.
Je te souhaite une excellente soirée et à bientôt Marco ! 



phyll 01/02/2015 16:30


salut mon pote,


cette deuxième partie est géniale !! et la photo de l'intérieur..... même sans légende, j'aurais reconnu tout de suite !!!


pour la petite histoire, ma maman y a un peu travaillé en 60 ou 61... (c'est un à peu près car je devais avoir 7 ou 8 ans) elle était au rayon parfumerie et je me souviens que quand elle rentrait
du boulot, je n'aimais pas toutes ces effluves mélangées....... et oui, tout petit mais déjà râleur !!!


mais ce sont surtout de bons souvenirs !!!!


bonne fin de journée DAN, à + !!


 

DAN 01/02/2015 16:49



 


Salut mon pote,
Ah j'imagine assez bien la tête que tu devais faire lorsque ta maman rentrait du travail, et ton témoigne illustre bien le fait que les vendeuses étaient spécialisées dans un rayon précis et
qu'elles pouvaient donner des conseils aux éventuels acheteurs, rien à voir avec les caissières, certes charmantes d'aujourd'hui, mais qui ne font qu'encaisser par contre je me demande si des
gamins de cette époque ont le même souvenir de leur mère servant au rayon poisson...
bon trêve de blague et bonne fin de journée Phyll et @ + ! 


 



Jacques 01/02/2015 14:43


Salut Daniel


Je vois que tes lecteurs sont pour la plupart de ma génération car ils ont tous connu les "Nouvelles Galeries" pendant leur jeunesse et chacun se remémore d'un détail de cette époque. Il y aurait
beaucoup à dire sur la rivalité entre les commerces du centre ville et les grandes surfaces de la périphérie. Il faudrait une meilleure compémentarité entre les deux car je vois mal que tout le
monde fasse ses courses en centre-ville, le stationnement serait compliqué. Dans notre jeunesse il n'y avait pas autant de voitures. Ceci dit il faut trouver des solutions pour maintenir un
minimum de commerces dans le centre-ville, notamment en instaurant la possibilité de stationner gratuitement le temps de faire ses courses.


Bon dimanche.

DAN 01/02/2015 16:24



 


Salut Jacques,
C'est un problème épineux que celui des commerces en centre ville, il y a une concurrence un peu déloyale entre eux les grandes surfaces et eux-même du point de vu du stationnement de ce fait le
jeu est faussé dès le départ. Pour bien faire il faudrait mettre tout à plat impôt stationnement marge arrière etc etc, pour commencer à y voir clair. Ce qui est clair par contre c'est qu'on peut
faire ses courses en nous rendant à un seul endroit avec les grandes surface, mais se faisant dépeuple le centre-ville qui devient une ville dortoir.
Pour le stationnement en centre-ville les édiles avaient trouvé un système sommes toutes équitable, celles de zones bleues, mais ils se sont vite aperçu que les zones payantes étaient
plus rentables et c'est ça qui, comme partout ailleurs est «le nerf de la guerre», l'argent ! Alors vaut-il mieux du point de vue de nos édiles encaisser les profits des zones de stationnement,
ou vaut-il mieux encaisser les impôts de commerces installés sur son territoire ?
J'avoue n'avoir pas les compétences nécessaires pour mener à bien ce débat, mais je constate que les petits commerces ceux qui font qu'une ville est agréable pour s'y promener du fait qu'il y a
mille choses à voir ne se compare pas aux laides zones commerciales qui défigurent la France entière. Là à mon avis il y a une réflexion à mener.
Bonne fin de journée frangin, et le boujou à Claudine. 






B.O. 01/02/2015 13:06


Comme d'habitue, j'adore ces "remontées dans le temps", pour comprendre le présent.


Une remontée dans le temps qui commence à se faire pour les photos actuelles, car cela fait 2,5 années que j'ai quitté le Havre.


Bonne semaine à vous.

DAN 01/02/2015 14:25



 


Bonjour Olivier,


Eh oui Olivier, le temps passe pour tout le monde hélas, et en deux années et demi il s'en ait passer des choses au Havre entre démolitions et constructions,
et si tu revenais dans certain quartier tu ne reconnaitrais plus grand choses, mais tu reconnaitrais toujours les amis que tu as laissé ici!
Bon dimanche Olivier !






Chantal 01/02/2015 11:42


Merci Dan


J avais oublié comment c était avant et en lisant ton reportage les souvenirs reviennent .Le bassin du commerce avec les bateaux , la Place Perret .


Je te souhaite une bonne journée en attendant de te lire la semaine prochaine bisous Chantal


 

DAN 01/02/2015 11:48



Bonjour Chantal,
Mon blog est une "machine à remonter le temps", c'est un voyage sans risque bien assis et calé dans son fauteuil
Je te souhaite également une bonne semaine et à bientôt Chantal



C&B 01/02/2015 11:21


Que de souvenirs avec ces 2 articles...
Mon passé de lycéen au LPO m'a amené a traverser maintes fois la place Gambetta des années 65/73 avec arrêt parfois aux Galeries où j'ai acquis mes premiers Astérix
L'article montre parfaitement l'histoire de ce quartier et sa reconstruction.
Du bel ouvrage !!! Tant pour le blog que pour les immeubles.
Bon dimanche. Chez nous 10 cm de neige ce matin. Finies les tropiques !
Amitiés. C&B

DAN 01/02/2015 11:35



Bonjour C&B,
Ce magasin était juste sur ton chemin entre ton domicile et le Lycée Porte Océane (je précise pour nos lecteurs qui ne pourraient pas connaitre) et lire Astérix alors qu'on fait ses études est-ce
bien sérieux ? En tous cas cela t'a laissé un bon souvenir comme le sera ton récent vayage, mais
voila, maintenant il faut faire face à la réalité et remettre un pull car dehors c'est pas la même  température !
Bonne réadaptaion les amis


 



monnier claudine 01/02/2015 10:40


bonjour 


Un petit tour sur le cite et un petit reportage sympas !!!Moi les galerie c'était pluôt dans les années 1970 Merci de nous rappeler ce beau magasin ou j'allais souvent ...bon dimanche ....

DAN 01/02/2015 11:27



Bonjour Claudine,
Chaque génération a gardé un souvenir de ce magasin, pour certain comme moi ce sera les années 50-60, pour d'autres comme vous les années 70, mais pour tous un souvenir bien précis des Galeries
comme a pu l'être pour un autre quartier "le Petit Paris". L'histoire du Havre est ainsi faite !
Bon dimanche Claudine.



François R. 01/02/2015 10:18


Bonjour,


Ah la passerelle, et l'escalator des nouvelles galeries. Je fais partie de cette génération qui gamin ont été marqué par ces installations !


Tres beau morceau d'histoire havraise, précis & documenté auquel nous avons eu droit depuis 2 semaines. Merci.


On peut s'interroger maintenant sur l'avenir des commerces dans cette partie de la ville, quand on voit actuellement le nombre de vitrine vide...


Tres bon dimanche

DAN 01/02/2015 11:23



Bonjour François,
Faisant aussi partie de cette génération ayant connu ce magasin en pleine activité, je me pose également la question du devenir des commerces en centre ville, car c'est un "phénomène" qui
n'appartient pas qu'à un seul quartier mais concerne toute la ville. Certaine rue arrivent à conserver une activité commerciale comme la rue bernardin de Saint-Pierre autour des halles centrales,
mais c'est trop peu à l'échelle d'une ville, ce devrait être un peu partout comme ça, et franchement je ne vois pas comment concurrencer les grandes surfaces qui ont un stationnement non payant
et qui regroupent toutes les marchandises dont nous avons besoin en un seul lieu, une piste serait de mettre l'accent sur la dépense d'énergie pour s'y rendre en prenant notre automobile, mais
est-ce suffisant ?
Bon dimanche François. 


 



HIREL 01/02/2015 09:36


Bonjour Daniel


Merci pour cette magnifique évocation du passé commerçant de notre ville.


Chapeau bas pour la documentation


Bon dimanche gris

DAN 01/02/2015 11:14



Bonjour Gérard,
La documentation est ici comme tu peux le constater le fait de plusieurs personne, Nicéphore et F.A.H., et c'est bien de pouvoir les rassembler afin de faire un tout agréable à tous, comme on dit
l'union fait la force pour le ple=aisir de tous.
Bon dimanche Gérard



guy 01/02/2015 09:22


Bonjour Daniel


Merci de nous faire voyager dans le temps; souvenirs de jeunesse , habitant dans le quartier St François ,c'est ici que je faisais mes courses .


A la semaine prochaine

DAN 01/02/2015 11:08



Bonjour mon cher Guy,
Ces voyages dans le temps nous permettent de nous remémorer quelques bon souvenirs et ce n'est pas comme l'alcool, là on peut en consommer sans modération !


Bon dimanche Guy et Ghyslaine ! 



Duroyaume Ghislaine 01/02/2015 09:10


Bonjour Dan, 


La fameuse passerelle entre les 2 bâtiments , qu'est ce que l'aimais bien gamine , c'est bête mais quand on la traversais avec maman j'avais une impression de force et de grandeur comme si le
fait de dominer (vu ma petite taille à l'époque) me donnait des ailes , merci :)


 

DAN 01/02/2015 11:05



Bonjour Ghislaine,
C'est une impression qu'un enfant éprouve parfois quand il se hisse au dessus des autres, on peut le ressentir aussi en gravissant un escalier et arrivé en haut pouvoir dominer ses semblables,
une impression sommes toute naturelle et bien agréable après tout.
Merci de ta visite Ghislaine et très bon dimanche



FAH 01/02/2015 08:47


Cher Dan, merci d'avoir ajouté la photo de la SHED, où l'on voit le pied de la mâture, La place s'appelait alors place Louis XVI. Et c'était une dame Bertin qui tenait la librairie.


Merci pour ce beau reportage où l'on voit la ville se reconstruire, plus carrée bien sur, mais tellement aérée. 


Je ne me promenais pas trop aux Galeries, mais tes photos me font revivre leur ambiance


Bonne journée à tous.


FAH

DAN 01/02/2015 10:53



Bonjour Françoise,
C'est moi qui te remercie pour cette extraordinaire photo et ton commentaire vient la compléter judicieusement.
C'est un magasin que je ne fréquentais pas souvent non plus, mais il était si différent de tout ce qu'il y avait au Havre à cette époque que la moindre visite dans ces lieux nous laissait un
souvenir que nous n'avons pas oublié aujourd'hui, alors il est bon de temps à autre de se le remémorer comme ici!
Bon dimanche Françoise. 


 



eva 01/02/2015 08:35


Les grands magasins de vêtements de mode et d'objets de la maison se transforment mais résistent à la modernité, les librairies... disparaissent du paysage... Bon dimanche Dan

DAN 01/02/2015 11:00



Bonjour Eva,
Aujourd'hui ces produits sont soit le fait d'un magasin spécialisé, soit proposés dans les grandes surfaces et disposés selon un rayon précis. Pour les librairies là c'est plus inquiétant car les
grandes surfaces ne peuvent les remplacer vraiment, personnes n'étant dans le rayon livre pour proposer un ouvrage selon notre sensibilité, alors le client lambda s'en remet à ce qu'en ont dit
les médias, télé journaux, pour faire leur choix, pas sûr que ce soit judicieux comme méthode mais bon...
Bon dimanche Eva


 



pascal 01/02/2015 07:57


Bonjour,


 


merci a vous pour ce petit cours sur une histoire du havre.


Je ne me lasse pas de vos postes qui sont toujours trés bien documenté.


a la semaine prochaine vivement...


Bon dimanche a vous.


 


Pascal

DAN 01/02/2015 10:48



Bonjour Pascal,
Merci beaucoup pour le travail que j'accomplis ici, et comme je le dis souvent les commentaires sont pour moi comme les applaudissements le sont aux comédiens sur une scène de théâtre, alors je
m'incline et vous souhaite bon dimanche Pascal !



Gédé 01/02/2015 07:57


Bonjour,


De ma jeunesse à aujourd'hui : la cité commerciale, le nouveau magasin, le salon de thé, la passerelle, puis la fermeture et la Galerne. Merci pour ce voyage dans le temps.


Avec ma mère, qui était couturière, j'ai assisté dans ce magasin à un ou deux défilé de mannequins. Mais j'étais un peu jeune pour apprécier les belles jeunes filles sur le podium et pour moi
c'était plutôt un mauvais après-midi.


Bon dimanche

DAN 01/02/2015 10:44



Bonjour Gédé,
C'est la jeunesse de bien de havrais ce me semble si j'en juge par les commentaires laissés ici, et ton souvenir à propos du défilé j'aurais eu moi aussi la même réaction, aujourd'hui je
t'imaginerais bien avec ton APN à chercher le meilleurs angle pour photographier ces représentante de la beauté féminine, mais c'est ballot il y a des choses que l'on n'apprécie pas à leur juste
valeur quand elles se déroulent, et aujourd'hui c'est  notre jeunesse que l'on aimerait apprécier de nouveau, la vie est mal foutue parfois...
Mais bon, chaque âge à ses plaisirs, alors bon dimanche Gérard !


 



Jean michel L 01/02/2015 07:30


Salut Dan


En un mot comme en cent: "Merci" !


Vivement dimanche prochain (non, je ne me prends pas pour M Drucker )


Jean michel L

DAN 01/02/2015 10:35



Bonjour Jean-Michel,
Et moi je ne suis pas dans un canapé rouge donc tout va bien alors vivement ce dimanche que je te souhaite excellent !



l'père Cantoche 01/02/2015 06:45


EXTRAORDINAIRE REPORTAGE  !


et je pèse mes deux mots...

DAN 01/02/2015 10:32



Bonjour l'père cantoche,
Tout bien pesé voila un premier commentaire tout à fait plaisant, alors hop emballé c'est pesé je l'emporte  !
Bon dimanche Thierry