Le Paris au Havre 1/1

Publié le par DAN

Démantelé en 1947 au quai Joannès couvert, le paquebot Paris aura connu une carrière prestigieuse au sein de la Compagnie Générale Transatlantique.

Construit au Chantier de Penhoët à Saint-Nazaire en 1913, et lancé en septembre 1916, il voit sa mise en service retardée en 1921 à cause de la première guerre mondiale. Il est le plus grand paquebot Français à cette époque.

Il effectue sa première traversée entre Le Havre et New-York le 15 juin 1921, avec à son bord le Maréchal Foch.

 

Le Paris (4)1947. Nous sommes à côté de la forme de radoub numéro 7. Les portes de celle-ci sont en réparation. Plus loin, à droite, au quai Joannès Couvert, le paquebot PARIS est en cours de démantèlement.

Coll Nicéphore.

 


Le Paris (3)Vue rapprochée sur les portes en réparation de la forme 7. Coll Nicéphore.

 



Le Paris (2)Dans cet enchevêtrement, la flèche rouge nous indique le quai Joannès Couvert. A droite dans l'eau, les morceaux du Paris attendent leur renflouement, tandis qu'une partie de la coque est sur le quai.

Coll Nicéphore.


 

ASS Quai J Couvert ( ALG 1200 )Le même endroit en 2014. Photo DAN.

 


 

Le ParisLe Paris en construction au chantier de Penhoët en 1913. Coll DAN.

 



Le Paris (14)

Le Paris au temps de sa splendeur. Coll DAN.

 

   La semaine prochaine la fin du Paris.

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Merci de votre visite.


Commenter cet article

tce76 23/03/2014 09:01


Salut DAN


Me voilà de retour après 2 semaines d'absence.


Après la voiture, l'avion, le car, le train et le bateau, je suis de retour à bon port.


Et quel port !


Digne des plus beaux navires, tel que celui là.


Bon dimanche.

DAN 23/03/2014 09:07



Bonjour Thierry,
Heureusement tu n'a pas pris le bateau après avoir lu mes articles consacrés au Paris


Content de te savoir de retour nous sommes appelé à nous revoir d'ici peu, alors simplement à bientôt Thierry pour ce que tu sais et bon dimanche électoral !



JMH 15/03/2014 16:19


Bonjour. Il y eut en effet des paquebots qui portaient le nom de notre ville. Plus exactement les plus connus portaient le nom de " ville du Havre" . Il y eut une conférence à ce sujet
il y a quelque temps au fort de Tourneville.


Bonne journée.


 

DAN 15/03/2014 16:28



Bonjour Jean-Michel,
En effet, une lectrice m'a envoyé un mail me donnant des précisions concernant ce bateau qui connu une triste fin. Si d'aventure nos lecteurs veulent en savoir plus à propos de ce bateau, voici
le lien que cette lectrice m'a indiqué :
voir ce lien


Bonne fin de journée Jean-Michel  


 



Otto Graf 13/03/2014 09:10


A proposd'incendie....il y en eut un au large du Havre, très sperctaculaire, en 1930 (+ ou - 1 an) auquel j'ai assisté de nuit, avec mes parents, près du quai des remorqueurs et dans une
foule de havrais accourus pour cet étrange spectacle.


Otto..

DAN 13/03/2014 09:27



Bonjour Otto,
De nuit cet incendie devait être bien visible, il faudrait consulter les journaux de cette époque pour connaitre son origine, mais à cette époque la télé n'ayant pas encore confiner les gens chez
eux, ce devait être un "spectacle" tout à fait étonnant et tragique.
Nous verrons dimanche prochain qu'un autre incendie suscitera la curiosité des havrais.
Bonne journée Otto !



Françoise B 12/03/2014 20:00


Bonsoir Dan. Merci pour cette photo du Cuba. Ma cousine possède une médaille de sauvetage de cet incendie. En effet notre grand-père est resté en tant que chef mécanicien le dernier sur le bateau
transatlantique avec le commandant et a réussi à vaincre l'incendie. Ce bateau a ensuite coulé dans la Manche en 1945 torpillé par les allemands. Je possède un ruban rose au nom de notre
grand-père sur lequel est écrit Sincères félicitations pour la médaille de sauvetage. SS. CUBA- 26 NOVEMBRE 1933.J'ai aussi un timbre du Cuba sorti après le naufrage, mon grand père le gardait
dans son porte feuille. Bonne soirée

DAN 12/03/2014 22:48



Bonsoir Françoise,
C'est en lisant les commentaires qu'un lecteur s'est souvenu qu'il avait une photo du CUBA, le fait de toujours répondre aux commentaires et aux mails a fait le reste.
Bel acte de courage que celui de votre grand père et du commandant. On a du mal à imaginer ce que peut être un incendie sur un bateau, mais tout le monde a peu ou prou pu constater que les
coursives et les différentes cabines d'un bateau sont bien petites, aussi faut-il du sang froid pour combattre un incendie dans ces conditions.
Quant à la fin de ce paquebot ce fut le cas de beaucoup d'autres de subir un tel sort en temps de guerre.
Ce ruban doit être pour vous deux un précieux souvenir du courage de votre grand père.
Bonne fin de soirée Françoise et merci pour ces précisions concernant votre grand père et cet incendie.


 



Makara 12/03/2014 14:33


Yoh


Le Paris, Ile de France,.... Il n'y a pas eu paquebot au nom Le Havre ??? Dommage.. lol


A la troisième photo, le quai Joannès Couvert, il m'a l'air cassé. A cause de la guerre ???


On dit que Le Paris a le plus beau escalier tous les paquebots Francais :





Cet photo, je l'ai mis dans wiki, paquebot "Paris". J'attend la suite avec l'impatience.

DAN 12/03/2014 15:39



Bonjour Makara,
A ma connaissance il n'y a pas eu de paquebot "Le Havre", mais je ne les connais pas tous.
Le quai Joannès Couvert, comme d'autres quais, ont subi les bombardements de la guerre, de plus les allemands on dynamité la plupart d'entre eux afin qu'ils ne puissent pas servir aux alliés.
Quand à l'intérieur et à l'aménagement des paquebots, ce ne fut que luxe et
magnificences, il fallait satisfaire une clientèle habituée à vivre dans le faste.
A dimanche Makara !


 



LOCAR 11/03/2014 22:30


 


Votre dernier blog n' aura pas laissé les lecteurs indifférents à en juger par tous les commentaires.


Très contente de découvrir ce soir une carte représentant "le CUBA". Merci pour toutes ces infos qui font revivre tout le passé du Havre !

DAN 11/03/2014 22:49



Bonsoir madame Locar,
les commentaires et mes réponses sont lu par beaucoup de monde, aussi arrive t-il, qu'un lecteur m'envoie par mail un complément d'information, ou une photo, comme ici à propos du CUBA.
Ce blog étant ouvert à tous et n'ayant pas la prétention de tout connaitre, je suis, de ce fait, toujours ouvert à ceux voulant enrichir par leur connaissance mes articles.
Je vous souhaite une bonne fin de soirée madame.



jeff 11/03/2014 18:13


 


Puisqu'on évoque ici le quai Joannès Couvert, qui se souvient d'avoir vu l'Ile de France en 1959 avant son ultime départ du Havre, Nous étions allés mon père et moi découvrir son nouveau nom
Japonais inscrit sur sa poupe. Le navire avait été ouvert à la visite (je ne sais plus à quel moment) et j'avais eu la chance de le découvrir de l'intérieur. Les archives des journaux Havrais
sont-elles accessibles ?

DAN 11/03/2014 18:47



Bonsoir Jeff,
Je me suis rendu assez souvent sur ce quai avec mon père voir ces transatlantiques, et sans doute y ais-je vu le Liberté, mais quand à savoir si c'était le jour de son départ je n'ai pas un
souvenir assez précis pour le dire.
Quant aux journaux Havrais bien sûr ils sont consultables aux archives municipales soit sous forme reliés, soit sous forme de microfilm. Donc on pourrait très bien retrouver celui évoquant ce
dernier départ.
Bonne soirée Jeff !


 



LOCAR 10/03/2014 21:31


 


Très intéressée par cet article concernant "LE PARIS", en regrettant bien que ma mère, Madeleine LOCAR née RIOULT, havraise née en 1920, ne soit plus là pour le lire, elle qui prenait tant de
plaisir à évoquer la vie maritime du Havre au temps des grands paquebots de la Compagnie Générale Transatlantique. J' ai d' ailleurs 2 médailles de cette Compagnie :


l' une à mon grand-père, Maurice RIOULT, Chef mécanicien, en souvenir de ses bons et loyaux services, 1912 - 1942


l' autre représentant le "CHAMPLAIN" 1932


Une autre enfin lui avait été remise à l' occasion de l' incendie à bord du "CUBA", mais je


ne l'ai pas retrouvée.


A bientôt le plaisir de vous lire. (Notez bien ma nouvelle adresse mail)

DAN 10/03/2014 23:26



Bonsoir madame Locar,
Vous avez une famille ayant vécu au rythme des transatlantiques avec 30 ans de bons et loyaux de services. De plus être chef mécanicien dans ces transatlantiques ne devait pas être facile tous
les jours, je comprends qu'on puisse être sensible d'avoir une telle reconnaissance de sa hiérarchie.
Et si vous avez une médaille à propos de l'incendie du "CUBA" sans aucun doute a t-elle été remise pour un acte de courage lors de cet incendie.
J'ai bien sûr noté votre adresse mail
A bientôt madame et moi aussi au plaisir de lire vos commentaires 


PS : Voici une photographie du CUBA envoyé par un de nos lecteurs , grand merci à lui !



 



JMH 10/03/2014 20:41


Bonsoir


Pour avoir eu des échos indirects d'une personne qui a "plongé" dans ce secteur, il y a énormément de "bouquet" sous l'eau dans ce coin et même des homards que certains pêchent à la tendelette !
Beaucoup craignent que la zone devienne totalement inaccessible. Des appareils pour tester le sol ne vont pas tarder à faire leur apparition dans ce secteur. Les pêcheurs à la canne du port sont
assez désolés. Ils ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés.


Bon appétit et bonne soirée !  


 


 

DAN 10/03/2014 23:12



Bonsoir Jean-Michel,
Quand je me suis rendu sur place pour faire mes photos j'ai vu quelques pêcheurs qui, ma foi, avaient l'air d'avoir fait de bonnes prises. Le fait qu'il n'y ait presque plus d'amarrage à cet
endroit peut favoriser la vie sous marine.
Maintenant reste à savoir si les futurs travaux qui auront lieu ici empêcheront cette faune d'y trouver un milieu qui leur soit favorable. J'ai pu bien souvent constater que la vie s'adaptait à
tous les milieux, alors espérons que les poissons de ce coin de le désertent pas suite aux changements qui se produiront ici.
Quant à l'organisation des pêcheurs dans le port, là j'avoue ma totale incompétence dans ce domaine, il suffirait peut être qu'ils se regroupent pour faire face à tous les changements qui ne
manqueront pas d'intervenir à l'avenir dans le port dont les autorités ont tendance à interdire l'accès.
Bonne soirée Jean-Michel !


 



Clem 10/03/2014 19:13


Ah oui d'accord c'est même 18 ans de carrière seulement. Voilà comment on traitait les bâteaux à cette époque ! À peine majeur et clac, à l'abattoir. 

DAN 10/03/2014 19:33



Non non, tout de même pas, mais les circonstances et la conjoncture de l'époque ont fait que cette carrière s'est brusquement arrêtée. Les traversées Transatlantiques reprendront après le second
conflit mondial, et ce magnifique paquebot, tout comme le Normandie d'ailleurs, aurait pu continuer une belle carrière, car on a utilisé un bateau pris aux allemands comme dommage de guerre
(l'Europa rebaptisé Liberté en 1950)  pour reprendre la ligne Le Havre New-York.
@ + Fiston.



Clem 10/03/2014 16:58


26 ans de carrière seulement, je trouve ça drôlement court quand même pour un engin de cette taille ! 

DAN 10/03/2014 19:08



Bonsoir fiston,
Eh oui sa carrière s'est arrêtée en 1939 et le C.G.T aurait sans doute préférée qu'elle se poursuive plus longtemps, mais voila cette fin est intervenue dans le mois de la déclaration de guerre,
ce qui n'incite pas à investir dans l'avenir, et on verra la semaine prochaine ce qu'il advint de ce paquebot.
Bonne soirée fiston !



G.L. 10/03/2014 06:57


Le quai avait subit de graves dommages et il se dit qu'il va falloir encore le renforcer pour accueillir sa nouvelle activité de transbordement d'éléments d'éoliennes. Ces clichés actuels vont
devenir les "avant" de la nouvelle configuration des lieux et le prétexte d'un futur article tout aussi intéressant.

DAN 10/03/2014 08:15



Bonjour GL,
J'ai entendu parler de cette "affaire" lors de ma visite dans le feu d'alignement de l'avenue Lucien Corbeau non loin de ce quai, apparemment ce ne serait que des pieux à enfoncer pour solidifier
les futures constructions, mais rien n'était encore déterminé lorsque l'on en m'a parlé et cela peut encore changé d'ici le début des travaux.
En tous cas ce quai changera d'aspect inévitablement si ces constructions sont faites, alors rendez-vous dans quelques années.
Bonne journée Gérard !


 



Françoise B. 09/03/2014 19:42


Bonsoir Dan, encore un magnifique reportage, qui plus est, émouvant pour moi, comme tout ce qui touche à la compagnie générale transatlantique. Le quai Joannes Couvert me remémore les voyages de
mon adolescence, sur le Liberté, l'Antilles et le Flandre. Quelle chance d'avoir un navigateur dans sa famille, on avait des avantages, et il n'était pas question à l'époque de les déclarer
aux impôts !!! Le PARIS était en effet un très beau bateau. Merci de rappeler le passé prestigieux du Havre. Bonne soirée. Françoise B.

DAN 09/03/2014 19:52



Bien que ce soit en fin de journée, je te souhaite une bonne fête Françoise.
Sinon pour ce quai Joannès Couvert, il a vu s'amarrer beaucoup de magnifiques navires, tous ceux qui faisaient le transport de passagers venaient ici et ce n'est pas étonnant qu'il soit associé à
tous ces souvenirs concernant les grands transatlantiques.
Mon voisin aussi à l'époque du Liberté, ramenait des disques (entre-autres) des USA qui, bien entendu, n'étaient pas déclarés. Et j'ai souvent entendu parler de ces marchandises venus de cette
manière  d'outre-atlantique qui font partie de notre environnement aujourd'hui.
Bonne soirée et donc bonne fête Françoise ! 


 



marcopolo76 09/03/2014 19:18


Salut Dan et Nicé


Encore une belle histoire avec toutes ces photos et cartes postales ...!


Bravo Dan pour ta belle photo très bien composée ..!


Bonne semaine

DAN 09/03/2014 19:32



Bonsoiret merci Marco, venant de toi cette annotation concernant ma photo me touche beaucoup, d'autant plus que c'est une photo composée de deux autres, car je voulais montrer la scène dans son
ensemble où s'est déroulé le démantelement du Paris.
Suite donc de cette belle histoire la semaine prochaine mais je crains quelle ne finisse pas très bien ...
Bonne soirée Marco !



jeanpaul76 09/03/2014 18:29


non pas " la France "   mais, " France " 

DAN 09/03/2014 19:05



Le premier paquebot à porter ce nom était désigner ainsi :  Paquebot "La France", alors y pas faute l'ami, mais je comprends tu voulais parler DU France celui  du quai de l'oubli, mais
nous, nous n'avons rien oublié !
Bonne soirée l'ami ! 



jeanpaul76 09/03/2014 18:24


Un nom prestigieux " le Paris " comme l'étais " la France " la photo N° 3, me fait penser à un métier à tisser à la vue des poulies et filins, une image très complexe, curieusement comment dire !
la main-d'oeuvre était très pressente, aujourd'hui les engins de levage ont remplacé la main-d'oeuvre hélas ! La photo en couleurs fait toute menue dépouillée de toute activité .


je ne vais pas me répéter mais, je vais le faire j'ai le droit à quelques caractères de plus, vous avez fait encore un travail d'investigation, je mérite d'être votre ami (je rigole) donc je vais
attendre la semaine prochaine pour la suite. Je vous souhaite une excellente semaine de toute évidence ensoleillée...


repos les amis 

DAN 09/03/2014 19:01



Bonsoir Jean-Paul,
La photo numéro 3 n'est pourtant qu'un recadrage de la numéro 1, mais c'est vrai qu'elle est un peu étrange avec cet imbroglio de d'engins portuaires de filins etc. Beaucoup de main-d'oeuvre à
cette époque, il fallait des bras pour faire tous travaux et pas seulement dans le port, mais partout où il y avait du travail et il ne manquait pas dans cette période.
Tu n'avais pas besoin de ce commentaire pour être de nos amis  tu l'est depuis longtemps monsieur le RNURien


Bonne soirée Jean-Paul



E.C. 09/03/2014 17:39


Bonsoir Dan,voilà bien une des raisons de la fierté d'être Havrais ,avec ces paquebots et leur histoire,parfois triste ! Encore aujourd'hui,l'on frissonne lorsqu'un de ces beaux monstres cornent
à la sortie du port...Merci,ainsi quà Nicéphore pour ces photos et leurs commentaires.Bonne soirée .E.C.

DAN 09/03/2014 18:49



Bonsoir monsieur "C"
Moi qui collectionne les cartes postales du Havre, toutes celles concernant un des paquebots dont le Havre était le port d'attache comporte toujours beaucoup de personnages, soient venu voir leur
arrivée soit venu voir leur départ. Quant en plus, comme nous, nous pouvons entendre les sirènes (trois coups pour saluer le départ) ça nous fait toujours "quelque chose". L'apogée de ce que j'ai
connu de ce point de vue, est le départ définitif du France, j'en ai toujours les poils qui se hérissent à cette pensée...
Bonne soirée monsieur "C"


 



phyll 09/03/2014 17:30


salut DAN et salut Nicé,


haaa..... que voilà un article très intéressant !!! je connais très bien ce secteur du port qui a bien changer !!!..... de nos jours, il parait encore plus désolé que juste après la guerre....
mais celui-ci va retrouver une nouvelle affectation avec l'implantation de l'usine de construction d'éoliennes...... mais n'allons pas trop vite et profitons de ce reportage !!!


pour faire écho au commentaire de FAH, je suis moi même descendu au fond de la forme 7 (accompagné de mon père qui travaillait ici dans les années 60) et je me suis "promené"
sous le FRANCE !!! du haut de mes 10 ou 11 ans j'étais très impressionné !!! et j'en garde un souvenir émouvant !!!


bonne soirée mon pote et à un d'ces jours !!! 

DAN 09/03/2014 18:39



Salut mon pote,
C'est un peu la réflexion que je me suis faite concernant la désolation du lieu quand je suis parti faire mes photos, il n'y a plus rien de ce côté du port, et la forme 7 est complètement envahis
de déchets divers.
Quant à se promener au fond de la forme 7, tu fais partie des rares personnes ayant pu faire cette "excursion", et sous le France qui plus est, un de nos plus beau transatlantique, mais cette
opinion n'engage que moi bien sûr.
Je me demande ce que va devenir cette "cale-sèche", car de toute évidence elle ne peut rester comme ça. Soit elle est comblée, soit elle est remise en service, mais dans combien de temps...?
Bonne fin de journée Phyll !



louis 09/03/2014 17:14


Sans vouloir frimer, il fait tellement beau à Lyon que le soleil m'empèche de voir tes images . Qu'importe, quel beau reportage !!! Tout est dans la confiance et si Phyll trouve ça bon c'est bon.

DAN 09/03/2014 18:25



Salut louis,
Comme dirait l'autre "marche à l'ombre" et tu verras mieux
Je pense que le pote Phyl trouve ça bon, quant à cet endroit où était le "Paris", souviens-toi tu y est venu en avril dernier et je pensais déjà à cet article, c'est dire si j'ai les idées fixes
!
Bonne fin de journée Louis !



Mousse 09/03/2014 12:45


Bonjour cher Dan,


Encore un superbe reportage !


Quel paquebot le Paris. L'intérieur était très luxueux, la classe.


Tu dois beaucoup fouiner pour retrouver ces jolies images !


C'est du travail, pour nous un régal, merci cher Dan.


Bon dimanche très ensoleillé, ça fait du bien.


Mes amitiés.

DAN 09/03/2014 12:53



Bonjour Mousse,
En effet du lundi au dimanche je ne fais que chercher, étudier écrire et publier tous ce qu'il y a sur ce blog, photos récits documents etc, de quoi remplir la vie d'un retraité.
Bon dimanche chère Mousse ici aussi ensoleillé 



Gédé 09/03/2014 11:31


Bonjour,


Toujours des documents exceptionnels, cette fois-ci pour une page importante de l'histoire du Havre : les transatlantiques et plus particulièrement sur "Le Paris" qui assura la liaison Le
Havre-New-York entre les 2 guerrres. Pour apporter ma modeste pierre à cette page je préciserais qu'à cette époque, contrairement à l'après guerre, le nom des paquebots étaient précédés d'un
article : La Bourgogne, la Savoie, la Provence..., tradition qui prit fin avec Normandie.


Bon dimanche au soleil


Gédé

DAN 09/03/2014 11:43



Bonjour Gédé,
Voila une bonne contribution, car je n'avais pas fait attention à cette particularité concernant les noms de bateaux, il est vrai qu'au début des transatlantiques ce sont surtout des noms de nos
belles provinces qui seront utilisés c'est donc en toute logique qu'ils sont baptisés ainsi !
Bon dimanche à toi également Gérard ! 



jeff 09/03/2014 10:45


 


Les camions de notre enfance étaient des GMC, Bedford, Dodge, Ford etc.. et donc bien souvent de construction anglaise ou américaine, rachetés par des entreprises Havraises. Celui de la photo de
la forme de radoub est un petit FORD. Encore bravo pour vos articles hebdomadaires que nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier.

DAN 09/03/2014 11:00



Re Jeff,
Sans être un spécialiste des camions je me doutais que ce n'était pas un véhicule Français, par contre je ne connaissais pas sa marque, maintenant c'est fait, merci Jeff.
Quant lecteurs c'est vrai que ce blog est de plus en plus apprécié et nous en sommes ravis nicéphore et moi même, mais il reste encore un peu "confidentiel" par rapport à d'autre sites.
Bon dimanche Jeff


 



jeff 09/03/2014 10:37


 


Toujours des photographies étonnantes, quel travail ! Le Paris aura eu une carrière bien courte et nombreux sont les Havrais, employés sur ces navires, à avoir traversé l'océan sur ces
grands transatlantiques. Ce fut le cas d'un de mes grands-pères. Pour ceux qui seraient intéressés à retrouver la trace des traversées de leurs aïeux, ils peuvent consulter les archives US de
ellisisland.org. J'ai pu retrouver ainsi la trace des passages de plusieurs membres de ma famille dans la base d'archives du service de l'immigration de New-York. A Graville dans l'immeuble où
demeuraient mes parents on comptait pas moins de six familles de marins, alors qu'en était-il dans les autres quartiers de LH et surtout de celui de Saint François ! Bonne journée.

DAN 09/03/2014 10:48



Bonjour Jeff,
Que serait le Havre sans ses marins ? Beaucoup de familles ont eu un membre de leur famille ayant exercer ce noble métier. En effet pour ceux qui voudrait en savoir plus sur leurs famille, dont
un membre à exercer ce métier, ce lien doit être peut être très utile.
Dans la maison où j'ai grandi il y avait aussi un marin ayant fait une partie de sa carrière sur le Liberté, et quand j'étais apprenti décorateur bon nombre de mes collègues avaient un membre de
leur famille à cette époque là, sur le paquebot France. Bref le Havre a vécu longtemps de sa marine marchande et de de traversée transatlantique, aujourd'hui ce sont les croisièristes et les
porte-conteneurs, une autre époque...
Bon dimanche Jeff !


 



Binchy 09/03/2014 10:18


J'aime toujours autant venir lire vos articles très documentés.


Je vous souhaite un agréable dimanche.


Amitiés.


Bernadette.

DAN 09/03/2014 10:24



Bonjour et merci Binchy, nous essayons, avec nicéphore, de présenter le plus possible de documents originaux, cet article en est une parfaite illustration.
Bon dimanche également BInchy



l'père cantoche 09/03/2014 10:02


Paris !


Paris outragé !


Paris brisé !


Paris martyrisé !


et Paris démantelé !


Joli reportage, super documentation... Bravo les amis  ! 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

DAN 09/03/2014 10:08



Bonjour l'père cantoche,
Ah oui, là l'allusion est très pertinente bravo potavrais voila ce qui s'appelle avoir l'esprit d'à propos ! Et tu verras la semaine prochaine "Paris brûle t-il ?"
Merci Thierry et bon dimanche



François 09/03/2014 09:44


Bonjour


Magnifique le document sur la réparation des portes de la forme. Cette photo est tres riche d'enseignements. Sa qualité remarquable et la netteté des gros plans indique qu'elle est de grand
format.


Elle rend tres bien compte des conditions dans lesquelles la vie reprenait lentement et durement -on imagine les conditions l'hivers- dans le chaos.


Merci pour le partage.


Tres bon dimanche.

DAN 09/03/2014 09:53



Bonjour François,
La réparation des portes est une partie de la première photo, comme c'est une pellicule originale de grande dimension (environ 9X18) les détails sont bien visibles. Elle montre bien non seulement
la reprise d'activité dans le port, mais aussi les énormes dégâts que la guerre a provoqué. C'était le début des 30 glorieuses, mais il fallait quand même bien du courage pour s'atteler à
l'immense travail qu'il y avait à faire au Havre et dans le port.
Bon dimanche François ! 


 



eva baila 09/03/2014 09:09


Vous devez avoir une sacrée documentation pour faire des billets pareils ! Chapeau les zamis ! 

DAN 09/03/2014 09:18



Bonjour Eva,
En effet notre documentation commence à s'étoffer, remarque bien que ça fait bientôt 7 ans que ce blog existe, et depuis ce temps c'est la recherche permanente de documents, alors au bout du
compte ça finit par faire une belle somme !
Bon dimanche Eva !



FAH 09/03/2014 08:58


Bonjour Dan,


Ma mère, née au Havre en 1918, m'a raconté que dans sa jeunesse, connaissant des gens travaillant au port, elle avait pu descendre dans la grande cale sèche, la forme 7, elle avait pu descendre
SOUS le Paris!!! 


Les gens étaient inconscients à l'époque.


Très bonne jurnée à tous


FAH

DAN 09/03/2014 09:14



Bonjour Françoise,
C'était une époque où le "principe de précaution" n'existait pas encore, et franchement si de nos jours cela était encore possible j'aurais sans doute fait comme ta mère, j'ai l'habitude de
monter très haut, il faudrait que je prenne celui de descendre très bas.
Très bonne journée et bonne fête Françoise !



boboce 09/03/2014 08:34


Salut Dan


 


En 1921, pour faire la promotion du "Paris", la Compagnie Génarale Transatlantique organise une ligne Paris-Le Havre avec la Compagnie des Messageries Aériennes. Ce sont les personnes pressées et
riches qui utilisaient ce transport.


 


Vous en saurez plus, au Musée d'Harfleur.


J'en profite, pour glisser ce petit clin d'oeil à l'expo "L'aventure aéronautique en Pointe de Caux".


 


Bon et beau dimanche


A+

DAN 09/03/2014 09:04



Bonjour boboce,
Tu fais bien de rappeler cette excellente exposition, les lecteurs qui ont la possibilité de s'y rendre pourront en savoir plus sur cette ligne aérienne un peu particulière. 1921, nous sommes
dans l'après-guerre et il fallait remettre la machine économique Française en marche, alors tous les moyens étaient bons à utiliser.
Bon dimanche boboce !



buddy2259 09/03/2014 03:40


Bonjour Dan et Nicéphore,


C'était un magnifique paquebot que " Le Paris " immortalisé par de nombreuses cartes postales dont celles que vous proposés aujourd'hui.Les photos de la collection Nicéphore sont
splendides et rarissimes (plaque de verre ?)  la troisième avec cet enchevêtrement de grues et de ferraille est exceptionnelle . Félicitations pour votre reportage du jour...un très beau
travail d'équipe.


Bon dimanche à vous...! )

DAN 09/03/2014 07:53



Bonjour Buddy,
Merci pour le travail, ce ne sont pas des plaques de verres mais de grandes pellicules de chambre pas toujours évident à scanner. Le "Paris" a fait l'objet de nombreuses cartes postales et ce
jusqu'à la fin de sa carrière comme nous le verrons la semaine prochaine, alors d'ici là bonne semaine Buddy !